Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Elections américaines des midterms 2022

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Ven 18 Mar 2022 20:10

Par trois fois les assemblées de l'état de l'Ohio (à majorité républicaine) ont proposé une nouvelle carte électorale (très gerrymandée en faveur des républicains), et par trois fois ces cartes ont été rejetées par le système judiciaire (4 voix contre 3 au sein de la cour suprême locale, la chief justice, bien que républicaine, votant à chaque fois avec les 3 juges libéraux) de l'état car ne respectant pas la constitution de l'état de l'Ohio.
https://eu.dispatch.com/story/news/poli ... 973505001/
A 3 reprises la cour suprême de l'état a indiqué aux assemblées locales à quoi devrait ressembler une carte électorale qui serait valide aux yeux de la constitution, et par deux fois les élus républicains des assemblées en question (ils n'avaient pas les dites instructions avant leur première proposition de carte électorale) ont décidé de ne pas en tenir compte.
Se passe en Ohio ce qu'il s'est déjà passé ailleurs dans d'autres états, comme en Pennsylvanie (où la aussi le judiciaire a rejeté des cartes trop déséquilibrées au regard de la loi des états en question), mais il y a une différence majeure : en Pennsylvanie, en cas de blocage, la cour suprême locale prend la main et confie l'élaboration de la carte à un comité indépendant. Ce n'est pas le cas en Ohio, les assemblées locales continuent à garder la main jusqu'à ce qu'elles proposent une carte validée par le judiciaire.
Bilan des courses de ce blocage : les primaires de l'Ohio, prévues initialement au 03 mai, vont devoir être repoussées à une date inconnue, puisque les candidats aux primaires pour les districts à la Chambre (locale et fédérale) et au Sénat (local) ne savent pas dans quel district ils doivent concourir. Cela repousse donc également les primaires pour le poste sénatorial fédéral ainsi que pour le poste de gouverneur, qui sont à renouveler en novembre (même si pour les élections au niveau de l'état il n'y a pas de problème de carte à gerrymander :) ).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede armi24 » Sam 19 Mar 2022 06:14

Et si le blocage dure jusqu'en novembre l'élection sera repoussée aussi?
armi24
 
Messages: 644
Inscription: Mar 4 Juin 2013 21:02

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Lun 21 Mar 2022 14:01

armi24 a écrit:Et si le blocage dure jusqu'en novembre l'élection sera repoussée aussi?


Bonne question :).
Actuellement je qualifierais la situation en Ohio de chaos juridique. Rappelons que le problème est aussi en partie dû au fait que le redécoupage décennal de 2020 a pris un retard énorme à cause des retards pris par le recensement sous la précédente administration, qui a tenté de modifier les règles de comptabilisation des habitants des états, et qui a entraîné un très gros retard dans les calendriers des redécoupages.
Dans l'immédiat, le secrétaire de l'état, le républicain Frank LaRose (qui est le responsable de l'organisation des élections dans l'état), ne peut que constater la situation impossible dans laquelle il se trouve.
https://www.politico.com/news/2022/03/1 ... s-00018667
Il a envoyé une lettre à la commission parlementaire en charge du découpage électoral pour leur rappeler que le calendrier était très serré et que le danger électoral d'une impossibilité de tenir les élections devenait réel. Les services du secrétaire de l'état ont suspendu l'envoi et l'acheminement des bulletins (puisqu'ils ne savent pas dans quels districts les envoyer ni avec quels candidats dessus), par contre ils maintiennent les recrutements des personnels électoraux ainsi que l'inscription sur les listes électorales.
Quant au blocage, pour sa résolution je donne ma langue aux chats. Du côté de la cour suprême de l'état, il y a peu de chances que la situation évolue : par 3 fois la chief justice conservatrice a voté avec les 3 juges libéraux, et par 3 fois elle a rédigé un avis majoritaire assez limpide sur la situation. Selon elle, la constitution de l'Ohio stipule noir sur blanc que les découpages électoraux doivent être équilibrés afin de garantir une représentation juste des différents courants politiques. Elle constate que les cartes proposées ne respectent pas ce principe constitutionnel, elle propose donc 2 possibilités : soit les assemblées locales proposent des cartes respectant ce principe constitutionnel, soit elles modifient la constitution afin de s'affranchir de ce principe (je précise que modifier la constitution serait un processus long qui, si il devait aboutir, ce qui n'est pas certain, ne serait pas fait dans les temps non plus).
La balle est donc dans le camp des assemblées locales. Soit elles cèdent et proposent des cartes nettement plus équilibrées (elles ont obtenu un nouveau délai jusqu'au 28 mars pour se faire), soit elles tentent le plan B qui commence à circuler chez certains républicains de l'Ohio : les assemblées locales enclenchent une procédure d'impeachment contre la chief justice Maureen O'Connor. Etant donné que les cartes électorales des assemblées locales sont elles aussi très gerrymandées en faveur des républicains, les républicains possèdent sur le papier les majorités nécessaires pour la destituer sans avoir besoin d'aucune voix démocrate (la procédure étant la même qu'au niveau fédéral : majorité simple à la chambre basse locale, majorité des 2/3 au sénat local, les républicains disposant des deux). Derrière le gouverneur républicain de l'état, Mike DeWine, pourrait désigner un nouveau juge fan du gerrymandering ?
Il y a encore quelques années, un tel scénario m'aurait paru s'apparenter à de la théorie complotiste inenvisageable. Aujourd'hui, plus rien ne m'étonne dans la politique américaine. Mais, si je n'exclue pas totalement le scénario, cela resterait très dangereux et pas gagné. Déjà, au niveau du rendu médiatique, ce serait catastrophique pour les républicains locaux, qui devraient assumer publiquement de destituer un membre de la cour suprême (qui a en plus le mauvais goût d'être républicaine) pour des motifs purement politiques (faire avaler qu'elle est destituée pour avoir commis un crime ou enfreint la loi, ça va être compliqué). Ensuite, il faudrait que tous les élus républicains dans les assemblées locales acceptent de jouer le jeu, et que le gouverneur républicain (qui est plutôt un centriste, et est peu connu pour goûter énormément ce genre de manœuvres ?) joue lui aussi le jeu, alors même qu'il doit remettre son mandat en jeu en novembre.
Bref, si j'exclue pas la tentative, je ne saurais dire si cela aboutirait, et si oui, les républicains obtiendraient certes leurs cartes gerrymandées à mort, mais ils prendraient clairement le risque de perdre de sacrées plumes sur les élections au niveau de l'état (et je rappelle qu'il y a le poste de sénateur et le poste de gouverneur à renouveler en novembre).
On va déjà voir quelles cartes vont proposer les assemblées locales lors du nouveau délai du 28 mars ?

Et, d'ailleurs, on peut peut-être en profiter pour parler des primaires pour le poste de sénateur de l'Ohio. Côté démocrates, Tim Ryan (représentant centriste de l'ancien 17e district entre 2003 et 2013, et du 13e district de l'Ohio depuis 2013, un district très disputé avec la carte actuelle) est assuré d'obtenir la nomination, et il est sans doute le candidat le plus idéal que le parti démocrate pouvait se dégoter dans cet état (très centriste, plutôt populaire en Ohio).
Côté républicains, c'est la foire d'empoigne, avec 3 candidats principaux : Mike Gibbons (un homme d'affaires nouveau en politique), et deux candidats très à droite, Josh Mandel (ancien trésorier de l'état, qui a échoué à battre l'autre sénateur démocrate de l'état, Sherrod Brown, en 2012, et qui avait tenté de nouveau d'obtenir l'investiture sénatoriale républicaine en 2018, sans succès), et J.D Vance (ancien marine, auteur de livres et commentateur politique très populaire dans les cercles les plus conservateurs), et une myriade de petits candidats à côté.
Au niveau sondages, les indécis sont souvent plus nombreux que ceux qui voteraient pour le candidat le mieux placé. Pendant longtemps, c'était Mandel qui était donné en tête (mais avec donc beaucoup d'indécis), ça s'est très nettement resserré entre Mandel et Gibbons (ce dernier est désormais très légèrement devant, mais avec toujours beaucoup d'indécis), Vance semblant grignoter un peu sur Mandel sur le créneau ultra droite.
Alors, qu'on soit clair, j'en suis pas du tout à dire que les démocrates auraient une chance énorme de l'emporter en novembre (l'Ohio, bien que relativement disputé, est de plus en plus républicain, et sur des élections de midterms avec un président démocrate, il faudrait un sacré miracle pour que les démocrates basculent ce siège). Mais je dirai que selon comment évolue le blocage entre les assemblées locales et la cour suprême locale (surtout si on en vient réellement à destituer la chief justice), et qui sortirait (amoché ou non, et si oui jusqu'à quel point ?) du chapeau des primaires républicaines (à mon sens Gibbons serait un bien meilleur candidat que Mandel), je n'exclurais pas du tout que le candidat démocrate Ryan puisse être considéré comme compétitif. Si je ne parierai pas du tout sur une bascule du siège, il serait incontestablement dans la catégorie des sièges à suivre quand même.
Un peu comme pour le poste sénatorial du Missouri si c'était l'ex gouverneur Eric Greitens qui devait obtenir l'investiture républicaine.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Michel29 » Lun 21 Mar 2022 15:29

En cas de non-accord, l'ancien découpage s'applique-t-il ?
( et un très grand merci pour ce forum, pour la qualité des interventions - et des intervenants - sur un sujet peu -pas du tout - traité ailleurs...)
Michel29
 
Messages: 131
Inscription: Ven 27 Nov 2015 10:53

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Lun 21 Mar 2022 18:34

Michel29 a écrit:En cas de non-accord, l'ancien découpage s'applique-t-il ?


C'est impossible, puisque l'Ohio a perdu 1 siège lors du dernier recensement, l'état doit envoyer désormais 15 représentants à la Chambre fédérale, plus 16...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Michel29 » Lun 21 Mar 2022 19:53

Ok, merci
Michel29
 
Messages: 131
Inscription: Ven 27 Nov 2015 10:53

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede PhB » Lun 21 Mar 2022 21:27

Quelles issues possibles si le bras de fer se prolonge ?
Élection proportionnelle à défaut de circonscriptions adoptées dans les temps ?
Élection sur la base des 16 anciennes circonscriptions mais le représentant ayant obtenu le moins de voix ne siège pas ?
Suspension des représentants de l'Ohio tant que l'élection ne peut pas se tenir ? Avec 15 représentants de moins au niveau fédéral ?
Intervention de la SCOTUS ?
PhB
 
Messages: 1900
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede jean24 » Ven 1 Avr 2022 19:04

Pour continuer avec les cartes annulées et celles qui ont été adoptées, voici quelques nouvelles de ces derniers jours :

- l'Ohio a adopté une carte qui devrait rester en place jusqu'en 2024, celle là prévoit 10 sièges républicains, 3 tangents (qui ont de fortes chances d'être républicain pour 2022) et deux sièges démocrates. C'est une mauvaise nouvelle pour les démocrates, cette carte est à leur défaveur, et il est probable qu'en 2022 à cause des midterms et qu'en 2024 avec le contexte de l'élection présidentielle (mais 2024 ce n'est pas pour tout de suite) que le GOP remporte treize sièges. De plus en 2022 le siège du juge républicain qui a voté pour retoquer les cartes sera en jeu et celui de deux démocrates le seront en 2024 ce qui pourra donner une majorité républicaine à la cour suprême de l'Ohio (qui compte sept postes, trois démocrates et quatre républicains) pour redessiner des cartes encore plus charcutées en 2025. Ces élections à la cour suprême sont non partisanes bien que les partis choisissent leurs candidats avec des primaires (non ce n'est pas un poisson d'avril, juste une énième particularité bien américaine). Je ne suis pas sur mais je crois que les républicains veulent rendre ces élections partisanes pour maximiser leurs chances de les remporter dans un Etat qui devient de plus en rouge (mais j'ai un doute je confonds peut être avec un autre Etat, je n'arrive pas à retrouver mes sources). Trois sièges de la cour suprême, tous républicains seront en jeu en 2022.

- Le Maryland qui avait une carte avec huit sièges pour les démocrates a du la redessiner pour en donner un aux républicains. Il n'est pas impossible de voir cette carte de nouveau retoquée par un tribunal car elle est encore très charcutée, mais l'ancienne carte pourrait aussi rester en place pour 2022 à cause d'un appel lancé par les démocrates.

- La Louisiane a adoptée une carte 5R-1D, en surmontant le veto du gouverneur démocrate.

- Le gouverneur républicain de Floride a posé son véto à la carte adoptée par les chambres républicaines à cause du cinquième district qu'il sait inconstitutionnel. Une nouvelle session législative doit avoir lieu pour redessiner les sièges. Je manque d'information et de compréhension, je crois que De Santis veut une carte moins charcutée au contraire du sénat et la chambre j'ai rien compris à ce qu'elle veut, bref si quelqu'un avait mieux compris que moi je suis preneur de quelques éclaircissements.

- A New-York les cartes ont été annulées en première instance, mais seront sans doute en place pour cette année à cause de l'appel lancé par les démocrates.

- Dans le New-Hampshire il n'est pas clair si le gouverneur républicain adoptera la carte de la législature républicaine qui propose un découpage 1R-1D, un véto aurait sans doute comme conséquence l'adoption d'une carte avec deux sièges démocrates.

- Dans le Missouri une bataille a lieu entre le sénat et la chambre pour savoir si il faut adopter une carte 6R-2D comme aujourd'hui ou une carte 7R-1D.

- Pour l'instant sans les cartes finales de la Floride (28 sièges), du Kentucky (6 sièges) et du New-Hampshire (2 sièges) (et malgré le fait que la carte du Missouri ne soit pas encore adopté et que celle du Kentucky sera sans doute un 5R-1D), si les cartes adoptées restent en place et selon les résultats des précédentes élections (source : twitter de @cinyc9), les démocrates seront favorisés dans 208 sièges et les républicains dans 190, avec seulement 28 sièges qui auront été décidés par moins de 5 points (18 républicains et 10 démocrates). Bien entendu à ce chiffre il faudra rajouter les 36 sièges des Etats qui n'ont pas encore finalisés leurs découpages (cités un peu plus haut), il ne faut pas qu'il y ait de cartes déjà adoptées qui ne soit annulées par les tribunaux, et ça ne veut pas dire que si les républicains ont remportés les dernières élections dans ces districts, que les démocrates ne peuvent pas les gagner ou vice-versa.
jean24
 
Messages: 695
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 12:05

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Sam 2 Avr 2022 20:26

jean24 a écrit:- Le gouverneur républicain de Floride a posé son véto à la carte adoptée par les chambres républicaines à cause du cinquième district qu'il sait inconstitutionnel. Une nouvelle session législative doit avoir lieu pour redessiner les sièges. Je manque d'information et de compréhension, je crois que De Santis veut une carte moins charcutée au contraire du sénat et la chambre j'ai rien compris à ce qu'elle veut, bref si quelqu'un avait mieux compris que moi je suis preneur de quelques éclaircissements.


Concernant la Floride c'est encore plus ubuesque que ça : les chambres à majorité républicaine avaient livré une carte très gerrymandée, que le gouverneur rejette car lui ne la trouve pas assez gerrymandée (elle laisse trop de districts où les minorités sont majoritaires à son goût). Et, cerise sur le gâteau, un juge fédéral vient de rejeter la carte des assemblées (car trop gerrymandée) et les lois électorales du gouverneur (car trop restrictives quant au droit de vote). Bref, on est face à un joli bordel dont il est difficile de voir ce qu'il ressortira, mais au final, comme dans la plupart des autres états, on aura une carte très gerrymandée.
https://electionlawblog.org/?p=128540
https://s3.documentcloud.org/documents/ ... voting.pdf
De tous ces élément dans tous ces états je tire surtout la conclusion que la politique aux USA est désormais vécue comme une guerre totale qui ne fait pas de prisonniers entre les partis, dont le découpage électoral et les restrictions (ou les incitations) au droit de vote sont désormais des armes utilisées par les deux partis.
Bilan : il va rester très peu de districts à enjeu susceptibles de basculer (je pense qu'on connaîtra le résultat dans pas loin de 400 des circonscriptions de la Chambre avant même le scrutin), l'exercice du droit de vote va devenir un enjeu de luttes homériques dans les années à venir (à cet égard, les dernières primaires au Texas où dans certains comtés près de 20% des bulletins ont été rejetés sont à mon avis assez éclairantes quant à ce à quoi ça pourrait ressembler).
Avec une ligne de partage qui semble désormais considérée comme absolue et intégrée par les deux partis : moins il y aurait de votants plus les républicains pourraient l'emporter.
Il faudra suivre avec attention les élections pour les postes de secrétaires dans les états (ce sont souvent eux qui sont en charge de l'organisation des élections). Je pense que dans les années à venir, le tripatouillage des cartes et des règles électorales va être aussi voire plus important que les rapports de force électoraux.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Anarkour » Dim 3 Avr 2022 09:51

Je suppose qu'en plus il y a un consensus entre démocrates et républicains contre la proportionnelle, qui permettrait l'émergence d'autres partis et rendrait les primaires moins centrales.
Par contre le scrutin majoritaire plurinominal n'ait en vigueur nulle part, alors que ce serait un moyen plus simple de contrôler totalement la législature d'un état, sans accusation de gerrymanding.
Mais peut-être est-il empêché par le voting rights act, car les minorités seront forcément sous le joug du groupe majoritaire ?
Anarkour
 
Messages: 498
Inscription: Jeu 29 Déc 2011 00:24
Localisation: Rennes

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'animation, à la vie associative et à la vie des quartiers

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques locales d'animation, de vie associative et de vie des quartiers : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités