Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Elections américaines des midterms 2022

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Sam 6 Nov 2021 22:00

jean24 a écrit:- la première je n'ai jamais dis que Ducey serait un bon ou un mauvais candidat... Juste que Scott vient de relancer les rumeurs de sa candidature. Je n'ai pas donné mon avis sur cette candidature ni en bien ni en mauvais. Ducey et Kelly ont d'après le sondage Highground la même popularité à 42%. Kirk Adams serait pour moi un très bon candidat mais il est peu probable qu'il se présente.


Au temps pour moi : je suis moins convaincu que Rick Scott que Ducey serait un bon candidat pour la sénatoriale en Arizona alors :). A mon avis, il aurait toutes les peines du monde à gagner les primaires, et si il les gagnait, il serait sans doute l'homme à abattre pour la trumpie.

jean24 a écrit:- Les sondages sont excellents pour Sununu s'ils se présentent, autant il est vrai qu'un gouverneur républicain dans le Maryland a peu de chances de gagner, autant un gouverneur républicain populaire dans le New-Hampshire je peux y miser une pièce... à la fin de la campagne et avant l'élection. Oui ce sera une campagne d'arrache pied et si Sununu se présente ce sera pour moi un des meilleurs candidats républicains pour ces midterms, si il ne se présente pas, la démocrate Hassan sera certainement réélue.


Je vous avoue que les sondages à un an d'une générale, de longs mois avant toute primaire, je ne les regarde pas.
Pour le reste je suis d'accord : ici, Sununu serait le candidat de rêve pour les républicains (beaucoup plus que Ducey en Arizona à mon sens).

jean24 a écrit:- En Caroline Du Nord, peut être que les écarts en voix y sont toujours très faibles, mais presque toujours pour le GOP :
- les présidentielles et les sénatoriales pour le GOP
- pour le gouverneur, une victoire pour les démocrates de 10000 voix en 2016, reconduction du sortant populaire en 2020 face à un candidat républicain faible et sous financé et dans un contexte morose pour le GOP
- l'avocat général est démocrate depuis 1975, et réélu de seulement 0,2% en 2020, le lieutenant gouverneur est républicain depuis 2013
- gain d'un siège à la cour suprême pour les démocrates en 2016 (dans la dernière élection non partisane pour ce genre de poste), en même temps que de deux pertes à la cour d'appel
- suivies en 2018 d'un autre gain à la cour suprême de moins de 50% des voix face à deux républicains, d'une reconduction d'un sortant à la cour d'appel, d'une autre victoire à la cour d'appel à moins de 50% des voix face à deux autres républicains et d'une dernière victoire à moins de 50% des voix
- en 2020, une victoire républicaine sur une sortante démocrate à 400 voix, accompagnée de sept autres victoire républicaines à plus de 50% des voix et de de plus de deux points d'écarts. ce qui fait cinq bascules des démocrates vers les républicains sur 8 élections judiciaires, ça fait un peu beaucoup non ?


Pas mieux...Je me permets juste de préciser par contre (je pense que c'est plus un oubli qu'autre chose), mais les démocrates ont bien remporté une présidentielle dans cet état (Obama en 2008) et 2 sénatoriales relativement récentes (John Edwards en 1998, et Kay Hagan en 2008 aussi, année faste pour les démocrates). D'ailleurs, sur les sénatoriales en Caroline du Nord, il y a un élément assez atypique à relever (en tout cas, qui semble différencier cet état par rapport aux autres) : à part les cas de Jesse Helms (sénateur 1973 à 2003), Richard Burr (sénateur de 2005 à 2023, puisqu'il ne se représente pas et que c'est son siège qui est à renouveler l'année prochaine) et Thom Tillis (réélu pour un second mandat l'année dernière), l'état reconduit rarement ses sortants lorsqu'ils se représentent (ou ces derniers ne se représentant pas pour un second mandat, cela dépend du cas de figure). A part les 3 sénateurs précédemment cités, l'état à connu 8 sénateurs (pas de jaloux : 4 démocrates et 4 républicains) n'ayant fait qu'un seul mandat entre 1975 et aujourd'hui. C'est très rare de voir autant de sénateurs ne faire qu'un seul mandat dans un même état sur une période aussi longue.

jean24 a écrit:Que chacun se fasse son idée, mais en 2022 avec les démocrates à la maison blanche qui sont incapables de garder un siège en Virginie alors que le candidat républicain était un illustre inconnu il y a un an, que le GOP n'y avait rien gagné depuis 2009 et que le démocrate était un ancien gouverneur avec une reconnaissance bien établie ! Ils ne partent pas comme favoris d'après moi. Que chacun se fasse son idée mais la Caroline Du Nord a peut être de faibles marges, mais c'est comme pour le Nevada avec les démocrates, c'est souvent pour le même parti.


Je partage largement la comparaison Nevada (swing state avantage démocrate) / Caroline du Nord (swing state avantage républicain).
Pour la Virginie, je compte livrer mon analyse dans le topic de la vie politique américaine d'ici à demain, mais il y a un élément fondamental qui me semble peu relevé dans ce scrutin (et qui est à mettre en parallèle avec la situation en Arizona et en Géorgie je pense) : Youngkin a gagné la nomination républicaine sans passer par la case primaire classique, sans passer devant les électeurs républicains de Virginie. Il a été désigné par un congrès des officiels du parti, qui ont écarté la candidate trumpiste (pourtant favorite de la base, mais qui avait un profil jugé trop proche d'une Marjorie Taylor Greene par ces officiels). Je ne suis pas certain que si il y avait eu primaires classiques, les électeurs républicains auraient préféré le plus modéré Youngkin à la candidate plus trumpiste ? Et je ne suis pas certain que cette dernière aurait eu les mêmes chances que Youngkin sur la générale ? Et, aussi bien en Géorgie qu'en Arizona, je ne vois pas les officiels locaux du GOP (qui sont d'ardents trumpistes, du moins ceux qui sont dans la majorité interne des instances) zapper la case primaire pour donner l'investiture à des candidats dont l'allégeance trumpiste serait douteuse. C'est là tout le problème de Ducey en Arizona, et de Kemp en Géorgie...

jean24 a écrit:- Je n'ai aucune idée pour la primaire démocrate en Pennsylvanie, les deux me semblent de bons candidats représentant chacun un courant différent de leur parti mais la campagne sera longue et sans doute violente. Les républicains auront peut être un candidat consensuel sur le modèle de Youngkin en la personne de David McCormick, qui pourrait s'autofinancer, mais rien n'est encore fait et ce ne sont encore que des rumeurs.


On en revient à ce que je disais plus haut : tant que les primaires ne sont pas passées, c'est dur de se prononcer.

jean24 a écrit:- Quelque chose d'ironique en Géorgie : il n'y a que deux sondages qui ont testés Warnock face à Walker, l'un républicain donnant Walker à 48% et Warnock à 46%, l'autre démocrate donnant 48% à Warnock et 46% à Walker. Autant en 2020 les dossiers de Warnock étaient restés sous le tapis (violences conjugales avec des appels à la police, des accusations de lui avoir roulé sur le pieds en voiture et une vidéo où l'on voit la femme de Warnock en pleur devant les forces de l'ordre suite à un de ces appels [pour moi c'est bien plus grave que les accusations d'harcèlement contre Kavanaugh, mais je laisse les soutiens "féministes" de Warnock avec leurs consciences], accueil et propos bienveillant envers Castro, déclarations disant qu'on ne peut servir Dieu et l'armée, etc.) autant en midterms, je pense que ça va ressortir et bien sortir. Et puis Kemp avait un peu le profil d'ancien ségrégationniste s'étant acheté une conduite, si il fallait coller cette image à Walker, je ne suis pas sur que ça prenne...


Je réitère ma remarque précédente sur les sondages un an avant l'élection...
Quant aux casseroles de Warnock pendant la campagne de 2020 elles ne me semblent pas du tout avoir été mises sous le tapis ? Sur ce forum, vous et moi nous en étions fait l'écho, et pour avoir suivi la campagne avec attention, de nombreux médias (y compris de gauche) avaient relayé ces éléments. Les électeurs géorgiens de 2020-2021 ont voté en connaissant tout à fait ces éléments. Les ressortir sur l'élection de 2022, cela aurait un peu un effet de "réchauffé" ? Ca aurait été un peu comme ressortir le pussygate et les accusations de viol de Trump en 2020 alors que tout cela avait déjà été commenté en 2016 ?
Là pour Walker, l'élément est bien nouveau. Surtout, il y a une différence énorme entre Warnock et Walker : ce dernier a bien fait l'objet de plusieurs injonctions d'éloignement judiciaires envers sa femme. Pas Warnock.
Enfin, précision (d'importance celle là) : Kavanaugh n'était pas accusé de harcèlement par son accusatrice, mais bien de tentative de viol. Quant à savoir si les accusations étaient fondées ou non, c'est une autre histoire....? A ma connaissance, les ex femmes de Warnock et de Herschel (mais je vous avoue ne pas avoir beaucoup suivi les dossiers dans les 2 cas avec une attention zélée, cela a pu m'échapper...) ne les ont jamais accusés de viol, mais de violences (physiques, pas sexuelles) conjugales (dans le cas de Warnock, il n'a jamais été condamné pour ces violences supposées, les affaires ayant été classées faute de preuve, il y a bien eu des condamnations contre Herschel, avec mesures d'éloignement à la clef).
Par contre je saisis mal la référence à Kemp et à son éventuel passé ségrégationniste ? Kemp ne compte pas se présenter à la sénatoriale, et il n'a jamais affronté Warnock par le passé ? Ou alors c'est une référence à l'élection pour le poste de gouverneur ?

jean24 a écrit:- Laxalt le favori républicain pour le Nevada en 2022, me semble un candidat sénatoriale très (trop ?) faible.


Pour le moment, j'avoue ne pas avoir d'avis très tranché sur la sénatoriale à venir au Nevada. Les républicains ont un problème de réseau sur le terrain dans cet état, un peu comme les démocrates en Floride ? Le vote latino et le vote des syndicats des casinos sur la métropole de Las Vegas pèsent lourds dans cet état, tout comme le vote des Américano-Cubains en Floride. Au détriment des républicains au Nevada, au détriment des démocrates en Floride.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4951
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede jean24 » Mar 9 Nov 2021 17:18

Corondar a écrit:
jean24 a écrit:- Les sondages sont excellents pour Sununu s'ils se présentent, autant il est vrai qu'un gouverneur républicain dans le Maryland a peu de chances de gagner, autant un gouverneur républicain populaire dans le New-Hampshire je peux y miser une pièce... à la fin de la campagne et avant l'élection. Oui ce sera une campagne d'arrache pied et si Sununu se présente ce sera pour moi un des meilleurs candidats républicains pour ces midterms, si il ne se présente pas, la démocrate Hassan sera certainement réélue.


Je vous avoue que les sondages à un an d'une générale, de longs mois avant toute primaire, je ne les regarde pas.
Pour le reste je suis d'accord : ici, Sununu serait le candidat de rêve pour les républicains (beaucoup plus que Ducey en Arizona à mon sens).


Sununu vient d'annoncer aujourd'hui qu'il ne se présentait pas au sénat et qu'il préférait se représenter en tant que gouverneur. Du coup les chances pour que les républicains de remporter ce siège deviennent très faible avec cette annonce.

Corondar a écrit:Pas mieux...Je me permets juste de préciser par contre (je pense que c'est plus un oubli qu'autre chose), mais les démocrates ont bien remporté une présidentielle dans cet état (Obama en 2008) et 2 sénatoriales relativement récentes (John Edwards en 1998, et Kay Hagan en 2008 aussi, année faste pour les démocrates). D'ailleurs, sur les sénatoriales en Caroline du Nord, il y a un élément assez atypique à relever (en tout cas, qui semble différencier cet état par rapport aux autres) : à part les cas de Jesse Helms (sénateur 1973 à 2003), Richard Burr (sénateur de 2005 à 2023, puisqu'il ne se représente pas et que c'est son siège qui est à renouveler l'année prochaine) et Thom Tillis (réélu pour un second mandat l'année dernière), l'état reconduit rarement ses sortants lorsqu'ils se représentent (ou ces derniers ne se représentant pas pour un second mandat, cela dépend du cas de figure). A part les 3 sénateurs précédemment cités, l'état à connu 8 sénateurs (pas de jaloux : 4 démocrates et 4 républicains) n'ayant fait qu'un seul mandat entre 1975 et aujourd'hui. C'est très rare de voir autant de sénateurs ne faire qu'un seul mandat dans un même état sur une période aussi longue.

Honnêtement ce n'était pas un oubli, 2008 ce n'est pas non plus hier. C'est une différence d'appréciation entre nous deux. Il peut y en avoir beaucoup de changement entre 2008 et aujourd'hui, par exemple, en 2008, Obama ratait le Missouri pour 3900 voix soit 0,13% et les démocrates y remportaient tous les postes d'exécutif à l'exception du vice-gouverneur, aujourd'hui le Missouri est très républicain. Je ne dis pas que la Caroline Du Nord a le même visage électoral que le Missouri mais juste qu'il n'y pas plus de démocrate qui y a gagné de poste fédéral depuis treize ans (à vrai dire en Virginie, aucun républicain n'y a non plus gagné un poste fédéral depuis 2004).
jean24
 
Messages: 703
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 12:05

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Mar 9 Nov 2021 22:00

jean24 a écrit:Sununu vient d'annoncer aujourd'hui qu'il ne se présentait pas au sénat et qu'il préférait se représenter en tant que gouverneur. Du coup les chances pour que les républicains de remporter ce siège deviennent très faible avec cette annonce.


Maggie Hassan, la sénatrice démocrate sortante de New Hampshire, a dû exhaler un soupir de soulagement entendu dans tout le Capitole à l'annonce de Sununu :). Ce dernier annonce en effet qu'il préfère se représenter au poste de gouverneur de l'état, arguant qu'il pense être plus utile à ses administrés en tant que gouverneur plutôt que sénateur, dénonçant un Sénat qui ne "fonctionnerait" plus selon lui. Politiquement, ses chances d'être réélu gouverneur sont proches de 100%, celles de devenir sénateur étaient plutôt de 50/50 ? Au moins les républicains sont désormais quasiment certains de conserver ce poste de gouverneur (je ne vois pas quel(le) démocrate pourrait représenter une menace pour Sununu ?). Quant à Hassan, je pense qu'elle devient désormais favorite pour se succéder à elle même ? Je ne retire pas forcément le New Hampshire de la liste des sièges à suivre, mais il rétrograde nettement dans ma liste des sièges sénatoriaux pouvant basculer.
Si je devais classer les sièges comme pouvant basculer, du plus probable au moins probable à l'heure actuelle (ce qui reste très hypothétique alors que les primaires ne sont pas pour tout de suite...) :
1) Géorgie et Pennsylvanie, à mon avis les 2 sièges les plus en jeu de la série
2) Caroline du Nord et Wisconsin, même si pour ces sièges là je nage un peu dans le brouillard, cela dépendra grandement des primaires et du choix de Johnson au WIsconsin
3) viennent ensuite l'Arizona et le Nevada, où pour l'heure je vois les sortants démocrates très légèrement favoris, mais c'est à surveiller et peut changer en fonction des primaires républicaines et du contexte de l'élection
4) à mon sens, les sièges du New Hampshire, de Floride, de l'Ohio et du Colorado sont à suivre, mais une bascule me parait hautement improbable pour ceux là à l'instant T
En tout cas, un pari que j'ai bien fait de ne pas prendre : après le résultat en Virginie, je pensais que Sununu irait :).
https://edition.cnn.com/2021/11/09/poli ... index.html

jean24 a écrit:Honnêtement ce n'était pas un oubli, 2008 ce n'est pas non plus hier. C'est une différence d'appréciation entre nous deux. Il peut y en avoir beaucoup de changement entre 2008 et aujourd'hui, par exemple, en 2008, Obama ratait le Missouri pour 3900 voix soit 0,13% et les démocrates y remportaient tous les postes d'exécutif à l'exception du vice-gouverneur, aujourd'hui le Missouri est très républicain. Je ne dis pas que la Caroline Du Nord a le même visage électoral que le Missouri mais juste qu'il n'y pas plus de démocrate qui y a gagné de poste fédéral depuis treize ans (à vrai dire en Virginie, aucun républicain n'y a non plus gagné un poste fédéral depuis 2004).


C'est d'ailleurs assez étonnant de constater qu'entre 2008 et 2020, l'Arizona et la Géorgie auront évolué beaucoup plus rapidement vers la colonne swing state que la Caroline du Nord vers la colonne démocrate. C'est essentiellement dû au fait que les démocrates ont fortement régressé dans les comtés ruraux de Caroline du Nord, là où ils sont restés à un niveau très bas dans ces mêmes comtés d'Arizona et de Géorgie, mais sans y perdre de différentiel de voix donc, contrairement à la Caroline du Nord. Par contre, dans les 3 états, les démocrates ont progressé dans les aires urbaines et péri-urbaines, mais Phoenix et surtout Atlanta, ont connu une croissance démographique nettement plus forte que les métropoles de Caroline du Nord.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4951
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Mar 16 Nov 2021 18:09

Deux confirmations et une (petite ?) surprise au niveau des annonces de (non) candidatures :
1) Lisa Murkowski, sénatrice républicaine d'Alaska annonce officiellement qu'elle se représentera l'année prochaine. Son état ayant adopté un nouveau système, il y aura une jungle primary où elle devra affronter une flopée de candidats (dont certains du même parti), premier tour géant qui repêchera les 4 premiers qualifiés pour l'élection générale, que les électeurs Alaskains devront classer par ordre de préférence, dans un système de vote à l'irlandaise. Elle doit déjà affronter la candidature hostile de la républicaine Kelly Tshibaka (pour information, cela se prononce comme le célèbre wookie de Star Wars :) ), qui est soutenue par Trump, ce dernier voulant à tout prix voire Murkowski mordre la poussière. Cette dernière espère pouvoir se qualifier dans les 2 premier(e)s et être le second choix de suffisamment d'électeurs démocrates et d'indépendants pour empocher la mise.
Si je ne vois pas le siège basculer (faudrait que les démocrates se trouvent un excellent candidat qui arrive à se placer dans les 2 premiers et qui bénéficierait de reports dans la lutte fratricide entre les deux candidates républicaines), c'est assurément un siège à suivre, Murkowski étant une modérée qui peut parfois voter avec les démocrates...
https://www.politico.com/news/2021/11/1 ... bid-521011
2) Beto O Rourke confirme officiellement sa candidature pour le poste de gouverneur du Texas. Son étoile a pas mal pâli depuis sa tentative sur le poste sénatorial de Cruz en 2018, il a défendu des propositions lors des primaires démocrates de 2020 qui reviendront le hanter sur sa nouvelle campagne, mais bon, il garde tout de même quelques qualités de candidat à faire valoir ?
Le sortant républicain Abbott reste favori, mais je dirais que O Rourke peut peut-être l'accrocher un peu ? De ce côté là, la véritable inconnue reste Matthew McConaughey (l'acteur oscarisé), qui depuis plusieurs mois maintenant entretient le suspens sur une possible candidature (en tant qu'indépendant ou en tant que démocrate ?).
https://www.politico.com/news/2021/11/1 ... ign-522336
3) Patrick Leahy, sénateur démocrate du Vermont (et actuel president pro tempore du Sénat) a annoncé qu'il ne se représenterait pas. Dans la foulée, le (très) populaire gouverneur républicain (mais RINO) de l'état a annoncé qu'il ne tenterait pas l'aventure sénatoriale. Tout comme son petit camarade républicain du New Hampshire, il préfère continuer à occuper le poste de l'exécutif qui est le sien... Même ouvert, je ne vois pas comment les démocrates pourraient perdre ce siège dans l'un des états les plus libéraux de l'Union.
https://www.politico.com/news/2021/11/1 ... ire-522356
https://www.politico.com/news/2021/11/1 ... ate-522646
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4951
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Eco92 » Mar 16 Nov 2021 20:00

Corondar a écrit:Même ouvert, je ne vois pas comment les démocrates pourraient perdre ce siège dans l'un des états les plus libéraux de l'Union.

A ce propos, pourquoi le Vermont est-il si libéral ? Bon c'est à l'est, collé au Canada ok, mais c'est un des états les moins peuplés (le 49e sur 50 !), il est très rural, wikipédia m'apprend qu'il est composé de "75 % de forêts et [que] seules sept villes dépassent les 10 000 habitants", bref sur le papier ça ne paraît pas spécialement acquis aux démocrates. J'imagine qu'il y a toute une raison socio-historique à ça, Sanders a été maire de la plus grande ville en 1981 et cela indique déjà un bon terreau pour la gauche donc je me demande, pourquoi ?
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8148
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Vaulti » Mar 16 Nov 2021 23:18

Eco92 a écrit:
Corondar a écrit:Même ouvert, je ne vois pas comment les démocrates pourraient perdre ce siège dans l'un des états les plus libéraux de l'Union.

A ce propos, pourquoi le Vermont est-il si libéral ? Bon c'est à l'est, collé au Canada ok, mais c'est un des états les moins peuplés (le 49e sur 50 !), il est très rural, wikipédia m'apprend qu'il est composé de "75 % de forêts et [que] seules sept villes dépassent les 10 000 habitants", bref sur le papier ça ne paraît pas spécialement acquis aux démocrates. J'imagine qu'il y a toute une raison socio-historique à ça, Sanders a été maire de la plus grande ville en 1981 et cela indique déjà un bon terreau pour la gauche donc je me demande, pourquoi ?

C'est la sociologie de l'Etat.
Historiquement, le Vermont était très conservateur comme les autres zones rurales.
Beaucoup de hippies ont élu domicile au Vermont lors des années 60/70 en prônant un retour à la terre. (Bernie Sanders a fait parti de cette vague de nouveaux habitants)
L'implantation a très bien marché et les politiques locales très sociales et en avance sur la protection de l'environnement ont fait venir d'autres électeurs de la "gauche" américaine faisant effet boule de neige.
Vaulti
 
Messages: 563
Inscription: Mer 7 Mar 2012 17:05

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Mer 17 Nov 2021 12:26

Vaulti a écrit:
Eco92 a écrit:
Corondar a écrit:Même ouvert, je ne vois pas comment les démocrates pourraient perdre ce siège dans l'un des états les plus libéraux de l'Union.

A ce propos, pourquoi le Vermont est-il si libéral ? Bon c'est à l'est, collé au Canada ok, mais c'est un des états les moins peuplés (le 49e sur 50 !), il est très rural, wikipédia m'apprend qu'il est composé de "75 % de forêts et [que] seules sept villes dépassent les 10 000 habitants", bref sur le papier ça ne paraît pas spécialement acquis aux démocrates. J'imagine qu'il y a toute une raison socio-historique à ça, Sanders a été maire de la plus grande ville en 1981 et cela indique déjà un bon terreau pour la gauche donc je me demande, pourquoi ?

C'est la sociologie de l'Etat.
Historiquement, le Vermont était très conservateur comme les autres zones rurales.
Beaucoup de hippies ont élu domicile au Vermont lors des années 60/70 en prônant un retour à la terre. (Bernie Sanders a fait parti de cette vague de nouveaux habitants)
L'implantation a très bien marché et les politiques locales très sociales et en avance sur la protection de l'environnement ont fait venir d'autres électeurs de la "gauche" américaine faisant effet boule de neige.


Outre cette émigration importante d'anciens habitants du Massachusetts et de New-York aux tendances hippies, d'autres éléments jouent dans cette sociologie électorale :
1) entre 10 et 20% des habitants de l'état sont des descendants d'émigrés québécois (il n'est pas rare de tomber sur un Vermontois qui aura de solides notions en français), ces derniers ont un tropisme très marqué à gauche
2) l'économie de l'état repose désormais largement sur le tourisme vert ainsi que sur les services, ce sont là des secteurs dont les employés penchent très nettement démocrates
A cela s'ajoute une histoire assez peu commune, puisque le Vermont a toujours été très libéral. Les premières communautés religieuses recensées dans l'état dès le XVIIe siècle étaient des protestants très libéraux, pratiquant l'égalitarisme. Cela a entraîné une pensée politique très en avance sur son temps : le Vermont est ainsi le premier état à permettre le vote universel masculin (là où les autres états maintinrent plus longtemps le vote censitaire) et à abolir l'esclavage.
Le Vermont était républicain à l'époque où c'était ce parti qui était perçu comme libéral, il est devenu démocrate à partir du moment où le libéralisme est devenu l'apanage du parti démocrate. En réalité, ce n'est pas tellement le Vermont qui a changé, mais les clivages politiques.
Autre particularité du Vermont : c'est le seul état à ne pas être divisé en comtés, mais en "municipalités".
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4951
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Ven 3 Déc 2021 17:28

Pas mal d'informations concernant les candidatures ces derniers jours :
1) Géorgie
Sans grande surprise, Stacey Abrams officialise sa candidature côté démocrates pour le poste de gouverneur de l'état. Elle devrait être seule en piste pour la nomination du parti de l'âne.
https://edition.cnn.com/2021/12/01/poli ... index.html
Côté républicains, le gouverneur sortant Brian Kemp devrait tenter un second mandat. Il semble clair que Trump veuille sa peau. Pour l'heure seul le très trumpiste Vernon Jones (et ancien démocrate) est sur les rangs pour contester officiellement la renomination du gouverneur. Beaucoup font les yeux doux à l'ancien sénateur David Perdue. Que ce soit sur les primaires ou la générale Kemp va avoir fort à faire pour éviter les peaux de banane trumpistes.
J'ai peut-être tort, mais sur le gouvernorat je suis pas loin de considérer Abrams comme légèrement favorite. Arrêtons nous d'ailleurs un instant pour constater qu'en Géorgie, le ticket démocrate gouvernorat-sénatorial sera 100% Afro-Américain, et que côté républicains le candidat sénatorial sera lui aussi Afro-Américain : The Times They Are A Changin dans cet état du Sud profond pour citer un auteur célèbre... A mon sens la participation de cet électorat clef sera décisionnaire de qui remportera la timbale en Géorgie.
2) Massachusetts
Alors là par contre, immense surprise : le très populaire gouverneur républicain sortant, Charlie Baker, a annoncé qu'il ne se représenterait pas pour un nouveau mandat. Dans la foulée, et presque encore plus inattendu, sa lieutenant-gouverneure (républicaine également), Karyn Polito, a aussi annoncé qu'elle ne concourrait pas pour l'investiture malgré le retrait de Baker. Clairement ça a pris tout le monde de cours dans cet état, aussi bien chez les républicains (qui du coup se retrouvent sans aucun candidat crédible de remplacement à présenter) que chez les démocrates (ça ne se bousculait pas pour contester la réélection de Baker, maintenant de gros poids lourds devraient tenter l'aventure, dans un état aussi bleu et sans sortant, la bascule est quasiment acquise).
https://www.politico.com/news/2021/12/0 ... ion-523597
https://www.politico.com/news/2021/12/0 ... nor-523620
En coulisse, il se murmure que Baker et Polito, des RINO, ne se sentiraient plus très à l'aise dans le GOP d'aujourd'hui, et qu'ils préfèrent quitter la politique.
3) Texas
Fin du suspens : Matthew McConnaughey ne sera pas candidat pour devenir gouverneur du Texas.
https://www.politico.com/news/2021/11/2 ... nor-523431
On s'achemine donc vers un duel Abbott (le sortant républicain) - O Rourke (ex étoile montante démocrate qui a déjà un peu pâli). Ici, Abbott est favori, sauf si la SCOTUS venait à remettre en cause (tout ou partie) le droit à l'avortement l'été prochain : un tel mouvement aurait un impact majeur sur les élections de midterms et redessinerait complètement les tenants et les aboutissants de l'élection je pense. Mais à part dans ce cas là, Abbott devrait être réélu. Dans le cas contraire, ça pourrait être serré ?
4) Pennsylvanie
Le désormais ancien favori (soutenu par Trump en tout cas) pour obtenir l'investiture républicaine pour le poste de sénateur, (ouvert), Sean Parnell jette l'éponge et suspend sa campagne. En effet, le tribunal a tranché en faveur de son ex-femme en reconnaissant des abus de monsieur envers madame, et accordant la garde exclusive des enfants à cette dernière. Parnell a estimé (avec raison sans doute ?) que ce jugement enterrait sa candidature.
https://www.nytimes.com/2021/11/22/us/p ... enate.html
C'est peut-être un mal pour un bien pour les républicains ? Déjà avant ce divorce difficile la candidature de Parnell ne me semblait pas à même de concurrencer efficacement le futur candidat démocrate, qu'il s'agisse de Fetterman ou de Lamb ?
Le GOP se trouvera peut-être un candidat plus prometteur ? Trump apportera t il son soutien à quelqu'un d'autre ? Si oui, qui ?
L'autre candidat déclaré côté républicain est le très célèbre (et très riche mais controversé) docteur Mehmet Oz. Les instances du GOP courtisent ardemment le très riche David McCormick.
https://www.politico.com/news/2021/12/0 ... bid-523623
Problèmes potentiels tout de même : que ce soit Oz ou McCormick aucun n'habite en Pennsylvanie (Lamb et Fetterman en font déjà des caisses pour se présenter comme des enfants du pays depuis toujours et sur l'ensemble de leurs carrières respectives), Oz est musulman, McCormick est un ancien de l'ère Bush, et aucun des deux n'est pour l'heure très connu pour des positions très pro-Trump. Affaire à suivre. Je dirais qu'ici il y a du suspens des deux côtés des primaires...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4951
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Mar 7 Déc 2021 16:21

En Géorgie, l'affrontement Kemp-Perdue aura bien lieu pour la nomination républicaine au poste de gouverneur : l'ancien sénateur se lance pour contester au gouverneur sortant sa réinvestiture. Dans la foulée, Trump apporte son soutien à Perdue, déclarant que la réélection de Kemp serait ce qui pourrait arriver de pire à la Géorgie.
https://edition.cnn.com/2021/12/06/poli ... index.html
https://www.mediaite.com/politics/trump ... id-perdue/
Avec la candidature de Vernon Jones, on a donc 3 prétendants sur les rangs pour la nomination républicaine. Les primaires se tiendront le 24 mai, Géorgie oblige, si aucun des trois n'obtient la majorité absolue des suffrages, les deux premiers sont repêchés pour un run-off le 21 juin.
On est pas loin de la situation idéale pour la candidate démocrate Abrams. Pendant que les républicains vont se déchirer de longs mois sur des primaires assassines entre anti et pro Trump, elle pourra lever des fonds à loisirs et faire ce qu'elle fait de mieux :
inscrire des dizaines de milliers d'électeurs démocrates potentiels sur les listes, et informer les déjà inscrits sur les nouvelles procédures de votes plus restrictives mises en place par les républicains.
Surtout, peu importe le vainqueur des primaires républicaines, il sera abîmé pour la générale. Si c'est Kemp, il sera l'homme à abattre pour la Trumpie, si c'est Perdue il sera estampillé trumpiste et apparaît déjà pour beaucoup comme le gars qui a permis aux démocrates de récupérer le Sénat en perdant l'imperdable face à Ossoff. Tout cela pourrait aussi aider le sénateur démocrate sortant Warnock à être réélu...?
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4951
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Dim 12 Déc 2021 17:41

Nouveau rebondissement, toujours au niveau des gouverneurs, mais cette fois la surprise vient de l'état de New-York : l'actuelle Attorney General de l'état, Letitia James, se retire de la course à l'investiture démocrate pour le poste de gouverneur, préférant finalement se représenter à la fonction d'AG qu'elle occupe actuellement.
https://www.politico.com/states/new-yor ... ce-1399022
Tout le monde s'attendait à voir un duel sanglant entre elle et Kathy Hochul, l'actuelle gouverneure de l'état (suite à la démission de Andrew Cuomo). Même si d'autres candidats sont toujours sur les rangs (le très libéral Jumaane Williams, le très impopulaire Bill de Blasio...), cette dernière ne devrait donc pas avoir trop de difficultés à garder l'investiture du parti de l'âne ?
Côté républicains, deux républicains très à droite et très trumpistes, Lee Zeldin et Andrew Giuliani (fils de), se battent pour obtenir l'investiture du GOP. Vu leurs positionnements politiques, ils n'ont à mon avis aucune chance de l'emporter sur la générale.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4951
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'animation, à la vie associative et à la vie des quartiers

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques locales d'animation, de vie associative et de vie des quartiers : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de l'urbanisme...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités