Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Elections américaines des midterms 2022

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Dim 3 Avr 2022 14:06

Anarkour a écrit:Je suppose qu'en plus il y a un consensus entre démocrates et républicains contre la proportionnelle, qui permettrait l'émergence d'autres partis et rendrait les primaires moins centrales.
Par contre le scrutin majoritaire plurinominal n'ait en vigueur nulle part, alors que ce serait un moyen plus simple de contrôler totalement la législature d'un état, sans accusation de gerrymanding.
Mais peut-être est-il empêché par le voting rights act, car les minorités seront forcément sous le joug du groupe majoritaire ?


Jamais les 2 grands partis ne consentiront à instaurer la proportionnelle. Certains états et certaines villes galèrent déjà à mettre en place un système de vote préférentiel à l'irlandaise (au niveau des états c'est le cas en Alaska et dans le Maine, dans quelques grandes villes démocrates ça se voit de plus en plus...).
Pour le scrutin majoritaire plurinominal en effet, USA oblige, on risquerait de tomber sur l'os constitutionnel de la représentation des minorités ?
Mais, de toute façon, on en revient toujours au problème fondamental de base : les 2 partis ne sont plus d'accord sur rien, et le moindre accord bipartisan d'envergure (seul moyen qui permettrait de faire adopter une réforme électorale majeure, quelle qu'elle puisse être...) n'a absolument aucune chance d'aboutir. Sur les questions électorales comme sur tous les autres sujets majeurs d'ailleurs.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5003
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Eco92 » Lun 4 Avr 2022 08:13

Sarah Pallin, ex candidate à la VP et figure du Tea Party et du GOP pré-Trump (au sens où elle le préfigure pas du "parti d'avant plus bipartisan"), se présente pour devenir représentante de l'Alaska, dont elle a été gouverneure.

Trump la soutien totalement.

J'imagine qu'elle a toutes ses chances, j'ignore ce que cela peut vouloir dire du en général, mais si elle revient en politique ça fera du bruit à la Chambre.

Ici un thread (pré annonce de candidature précise) intéressant pour voir le contexte local, qui semble très particulier, avec notamment un vote préférentiel pour une élection et un système de primaire curieux (les 4 premiers de chaque primaires sont qualifiés et après vote préférentiel si je comprends bien) :
https://twitter.com/ProfPolitiqueUS/sta ... 5621772298
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8225
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Lun 4 Avr 2022 13:49

Eco92 a écrit:Sarah Pallin, ex candidate à la VP et figure du Tea Party et du GOP pré-Trump (au sens où elle le préfigure pas du "parti d'avant plus bipartisan"), se présente pour devenir représentante de l'Alaska, dont elle a été gouverneure.

Trump la soutien totalement.

J'imagine qu'elle a toutes ses chances, j'ignore ce que cela peut vouloir dire du en général, mais si elle revient en politique ça fera du bruit à la Chambre.

Ici un thread (pré annonce de candidature précise) intéressant pour voir le contexte local, qui semble très particulier, avec notamment un vote préférentiel pour une élection et un système de primaire curieux (les 4 premiers de chaque primaires sont qualifiés et après vote préférentiel si je comprends bien) :
https://twitter.com/ProfPolitiqueUS/sta ... 5621772298


Sarah Palin le retour : Donald Trump avant Donald Trump, elle a pavé le chemin à l'ancien Président assurément...
Elle est connue par tous les électeurs d'Alaska et jouit donc du soutien du Donald. Ceci étant, à l'époque où elle avait quitté son mandat de gouverneure avant son terme cela avait un peu agacé les électeurs Alaskiens, mais ça date.
Et comme le rappelle Eco92, l'Alaska va inaugurer avec cette élection spéciale son nouveau système électoral de super primaires couplées à un vote préférentiel pour les 4 candidats arrivés en tête. Tout comme pour la sénatoriale il va être très délicat de faire des pronos dans ce cadre.
Précisons qu'il y aura 2 élections différentes pour le poste de représentant de l'état : une pour terminer le mandat en cours, et une autre pour le renouvellement du poste à partir de janvier 2023. Et qu'il y a environ une cinquantaine de candidats qui se sont inscrits, dont Santa Claus en personne :).
https://www.adn.com/politics/2022/04/01 ... in-alaska/
Outre Palin, parmi les candidats sérieux, il y a Nick Begich III (un républicain héritier d'une dynastie politique bien implantée dans l'état) et Al Gross, un candidat indépendant qui avait tenté sa chance sur la sénatoriale en 2020. Pour information, Santa Claus se présente en tant que socialiste démocrate :).
https://www.santaclausforalaska.com/
Bref, vu le nombre de candidats et le système de scrutin, j'aurais bien du mal à tenter un pronostic...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5003
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Ven 15 Avr 2022 17:36

Bon, au niveau de l'établissement des nouvelles cartes électorales, ça devient franchement pathétique :
1) en Ohio, la Cour Suprême locale rejette pour la quatrième fois la carte proposée par les assemblées locales (toujours par 4 voix contre 3). La Cour Suprême de l'Ohio donne un nouveau délai jusqu'au 06 mai (il est déjà acquis que les primaires prévues au 03 mai ne pourront pas se dérouler à cette date là). La cour fédérale en charge du circuit judiciaire de l'Ohio a signalé son intention de se saisir du dossier pour essayer de résoudre le conflit, si aucun compromis n'était trouvé d'ici à mercredi prochain.
https://thehill.com/news/wire/3269260-j ... ing-board/
2) en Floride, on est tombé très très bas. Les leaders républicains des 2 chambres locales ont capitulé face au gouverneur : ils lui ont carrément laissé proposer la carte de son choix sans en proposer une nouvelle. La carte voulue par DeSantis est clairement une violation de la loi floridienne (puisque le pouvoir de dessiner la carte doit normalement revenir aux assemblées, pas au gouverneur) et de la loi fédérale (puisqu'elle dilue complètement le poids du vote des minorités en faisant sauter les districts à majorité afro-américaine). L'effet principal, lié au précédent, est que les républicains pourraient gagner 4 nouveaux districts avec cette carte.
https://www.politico.com/news/2022/04/1 ... s-00025164
Il est acquis que cette nouvelle carte va être poursuivie en justice, par les démocrates mais aussi par des groupes de défense des minorités. A priori, DeSantis pense que la Cour Suprême locale (peuplée de juges conservateurs) lui donnera raison, voire in fine la SCOTUS. Ou au pire, que le processus judiciaire trainera suffisamment longtemps pour que cette carte tienne au moins pour le prochain cycle électorale de de 2 ans. Sachant qu'en Floride, les primaires sont beaucoup plus tardives, le 25 juillet, ce qui laisse un peu plus de marge pour la contestation éventuelle.
Et je ne compte plus le nombre d'états où le processus de découpage électoral est en train de se résoudre devant les tribunaux (concernant les démocrates c'est le cas au New-Jersey et à New-York).
Cela confirme en tout cas ce que je répète depuis des mois : il ne va plus rester beaucoup de districts indécis à enjeu...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5003
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede jean24 » Ven 22 Avr 2022 19:47

Un petit couac dans l'Arizona pour les démocrates, après 2020 où les démocrates avaient remportés 29 sièges (sur un total de 60 et avaient donc ratés à deux sièges prés la bascule de la chambre) et où ils avaient perdus quelques districts avec une marge inférieure à 5% (c'était vraiment pas passé loin), les démocrates n'ont pas présenté suffisamment de candidats pour pouvoir remporter la chambre en 2022.
https://elections-daily.com/2022/04/21/ ... ive-races/
jean24
 
Messages: 703
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 12:05

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Lun 2 Mai 2022 14:45

Petit point d'étape sur les primaires des midterms à venir. Je fais largement l'impasse sur les élections dans les districts à la Chambre : il y a trop d'états où c'est un bordel sans nom sur les cartes électorales (en Caroline du Nord, Cawthorn a déjà changé 2 fois de districts, en Ohio je ne suis même pas sur de savoir quelle est la carte finale, en Floride et à New-York non plus), si des contributeurs ont plus d'envie que moi de s'arracher les cheveux pour savoir qui se présente où et contre qui, n'hésitez pas.
De toute façon, pour les districts à la Chambre, je reste globalement sur mon ressenti : quoi qu'il arrive elle devrait basculer aux mains du GOP, mais à mon avis on aura maximum 30 districts avec un réel enjeu sur l'ensemble du pays ? Mon interrogation est plus sur l'ampleur de la future majorité républicaine (si ils sont sous les 230 sièges, l'aile la plus à droite du caucus pourrait faire vivre un enfer au nouveau Speaker républicain ?)
1) Ohio
Pour finir, les primaires se tiennent bien au 03 mai (pour la carte des districts je ne suis donc pas certain de savoir où on en est, à priori une carte pro-GOP qui ne devrait pas trop changer le statu quo actuel très favorable aux républicains, mais une carte qui devra être redessinée dans les 2 ans si la cour suprême locale continue de s'y opposer ?), mais ici la seule élection vraiment importante c'est pour le poste sénatorial.
Côté démocrates, pas de suspens : Tim Ryan est assuré d'obtenir la nomination.
Côté républicain, c'est beaucoup plus incertain. Après un long moment de silence, Trump a finalement décidé de soutenir J.D Vance, un auteur de livres ultra conservateur (et à mon sens le pire candidat possible pour le GOP pour la générale, il est très à droite, et est du style à sortir des énormités assez incroyables). Depuis le début les sondages sont très serrés sur cette course là. On a également l'ancien trésorier de l'état Mandel et l'homme d'affaires Gibbons qui jouent la qualification. Les 3 sont sur un créneau plus trumpiste que moi tu meurs. Du coup j'écarte pas non plus totalement la victoire du seul candidat qui est sur une ligne un peu moins Trump-compatible, à savoir le sénateur local Matt Dolan (on est pas en Géorgie, pas de run-off, même avec 20% des voix on peut se qualifier si on est en tête).
On verra bien qui sort du chapeau républicain, mais si c'est Vance, le siège sénatorial gagnerait pas mal de crans dans ma liste "à surveiller". Alors l'Ohio étant ce qu'il est (un état de plus en plus républicain), et le climat des midterms devant avantager les républicains (faudra tout de même voir ce que la SCOTUS va faire du droit à l'avortement...), ça pourrait être suffisant pour permettre à Vance de conserver le siège, mais ce serait pas du tout acquis face à Ryan (qui a un profil idéal pour un démocrate dans cet état). Ce dernier aurait nettement plus de mal à l'emporter face à Mandel ou Gibbons.
2) Pennsylvanie
Les primaires ont lieu le 17 mai, et là pour le coup, je trouve que les républicains font un peu n'importe quoi sur leurs primaires quand même. Déjà, sur le poste de gouverneur c'est un défilé d'illustres inconnus côté républicain, où tout le monde se tire la bourre, les sondages indiquent un nombre énorme d'indécis. Là où côté démocrates l'AG de l'état Josh Shapiro est seul en piste (sur cet échelon là, je pense que le démocrate est favori pour la générale ?).
Et c'est pas beaucoup mieux sur la sénatoriale. Là aussi Trump a décidé (tardivement) de soutenir le pire candidat possible, le médecin star de la TV Oz (sorte de mélange entre le docteur Raoult et Michel Cymes, mais d origine turque et musulman, et qui tout comme Vance en Ohio est un adepte des théories du complot), là où Mitch McConnell (le leader de la minorité républicaine au Sénat, et qui voudrait bien redevenir leader de la majorité en novembre) fait ardemment campagne pour l'homme d'affaires McCormick (qui à mon avis serait un meilleur candidat de générale que Oz). Là aussi, les sondages sont serrés (voire contradictoires), avec beaucoup d'indécis. Surtout, là où je suis vraiment effaré, c'est que ni Oz ni McCormick n'habite en Pennsylvanie. Dans un état comme la Pennsylvanie, cela me parait très dangereux de présenter des candidats parachutés, et la Pennsylvanie est nettement plus équilibrée que l'Ohio.
D'autant que côté démocrates, ils ont le choix entre deux excellents candidats, le lieutenant-gouverneur Fetterman ou le représentant Lamb. Les deux ont des profils très intéressants mais avec des coalitions politiques différentes : Fetterman (un personnage atypique) est très populaire chez les démocrates aussi bien conservateurs que libéraux, et qui attirerait sans doute les jeunes. Lamb est nettement plus modéré, lui pourrait sans doute faire un carton dans l'électorat de banlieue, voire chez certains républicains centristes (surtout si c'est Oz le candidat républicain). Au niveau des sondages, Lamb semble avoir été incapable de combler son important retard sur Fetterman, qui a toujours conservé la tête dans tous les sondages des primaires.
Si l'affiche de novembre pour la sénatoriale c'est Fetterman contre Oz, je suis pas loin de penser que Fetterman deviendrait un léger favori ?
3) Caroline du Nord
17 mai (grosse date sur le calendrier électoral pour les drogués de politique) pour les primaires sénatoriales. Côté démocrates, l'ancienne juge à la cour suprême (et Afro-Américaine) Cheri Beasley est quasiment seule en piste. Côté républicains, ça se joue entre l'ancien gouverneur Pat McCrory (qui tente un comeback) et le représentant Budd (soutenu par Trump). Une fois n'est pas coutume, je pense que le candidat de Trump aurait plus de chances pour la générale que l'ancien gouverneur (dont la fameuse loi sur les toilettes a laissé un mauvais souvenir, et lui avait fait perdre la maison du gouverneur en 2016 face à un démocrate).
Mais je pense que les républicains devraient conserver ce siège en novembre ? Mais de peu, la Caroline du Nord restant un swing state.
4) Géorgie
Primaires le 24 mai.
Côté sénatoriale, ce sera le sortant démocrate Warnock face à l'ancien joueur de football Walker. Ce dernier n'est à mon avis pas le candidat le plus optimal pour la générale, faudra voir en novembre ce que ça donne.
Pour le poste de gouverneur, Stacey Abrams retente sa chance pour les démocrates. Elle devrait affronter le gouverneur sortant Kemp, lequel semble ne pas devoir être trop inquiété par la candidature de l'ancien sénateur républicain Perdue (soutenu par Trump) qui lui conteste sa réinvestiture. Ici le suspens demeure sur la générale : les trumpistes vont ils faire campagne contre Kemp qui n'a pas voulu truquer les résultats électoraux de son état pour l'ancien président ?
https://www.huffpost.com/entry/may-prim ... c90f3d940c
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5003
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Eco92 » Mar 3 Mai 2022 07:06

Un fuite de la Cour Suprême dévoile un avant-projet de décision de la majorité conservatrice sur l'avortement, prêt à être dégainer si la Cour est saisie pour trancher un conflit sur l'avortement (et c'est le cas).
L'arrêt prévoit de renverser la jurisprudence Roe/Casey de 1973 sur le droit à l'avortement. Il ne serait donc plus garanti par la Constitution étasunienne.

https://www.politico.com/news/2022/05/0 ... f-00029504
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8225
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Mar 3 Mai 2022 19:49

Eco92 a écrit:Un fuite de la Cour Suprême dévoile un avant-projet de décision de la majorité conservatrice sur l'avortement, prêt à être dégainer si la Cour est saisie pour trancher un conflit sur l'avortement (et c'est le cas).
L'arrêt prévoit de renverser la jurisprudence Roe/Casey de 1973 sur le droit à l'avortement. Il ne serait donc plus garanti par la Constitution étasunienne.

https://www.politico.com/news/2022/05/0 ... f-00029504


J'ai un gros dilemme sur ce sujet : faut-il le traiter en politique américaine (vu l'impact sociétal ce serait logique) ou sur le sujet des midterms (vu son impact électoral potentiel énorme ce serait tout à fait envisageable) ?
Je ne l'ai pas répercuté plus que ça, mais depuis plusieurs mois les états rouges (pas que, la Floride aussi) se livrent à une course à l'échalote sur tout un tas de lois sociétales pour faire plaisir à la base, dont la remise en cause du droit à l'avortement est le hit du moment (les personnes transgenres semblent aussi désormais être un bouc-émissaire au moins aussi valable que l'immigré, clandestin ou non). Les points communs à toutes ces lois votées par les états républicains : réduire tellement le délai légal autorisé de l'avortement que cela le rendrait de facto inapplicable (99.99% des femmes prendraient connaissance de leur grossesse après le délai légal pour le pratiquer, CQFD), mais aussi criminaliser lourdement la pratique de l'avortement (et même criminaliser des comportements ou des actions ayant pu faciliter de quelle que manière que ce soit l'avortement, l'éventail retenu étant très large), le tout en encourageant la dénonciation "citoyenne" de tels comportements et des "criminels" (aussi bien la femme ayant recours à l'avortement que le personnel médical le pratiquant). Et clairement les républicains n'ont pas froid aux yeux puisqu'ils comptent criminaliser l'avortement même en cas de viol ou d'inceste (la seule exception admise par les projets de lois étant un danger mortel pour la vie de la femme enceinte, visiblement le traumatisme psychologique et physique d'un viol, incestueux ou non, n'entrant pas dans la liste des éléments pouvant mettre en danger la vie de la femme enceinte pour les sympathiques législateurs qui écrivent les lois en question).
A priori, tous les élus républicains élus dans les états rouges sont à fond derrière ces projets, dans les swing states (à part la Floride, où DeSantis fait voter des lois hallucinantes avec une régularité de coucou suisse désormais, ça va de l'interdiction de livres à la création d'une police électorale en passant par la guerre contre les parcs Disney...) c'est motus et bouche cousue globalement, par contre pour les élus républicains dans des états bleus (les fameux RINO) c'est évidemment la soupe à la grimace.
Les démocrates sont évidemment unanimes pour dénoncer ces lois. On en est là, la SCOTUS devant se prononcer en juin-juillet pour statuer sur la légalité d'une loi de ce style votée par le Mississippi.
L'article de Politico, qui est le résultat d'une fuite d'un premier jet de la SCOTUS sur le sujet (rédigé en février, et qui indique donc qu'une majorité des 9 serait favorable à renverser la jurisprudence des 50 dernières années sur l'avortement), a mis le feu aux poudres (mais l'incendie couvait déjà depuis un moment).
Personnellement j'avais peu de doutes sur le fait que la SCOTUS franchirait le Rubicon, mon interrogation était plus sur l'ampleur des contours exacts de ce renversement de Roe vs Wade. Si la fuite est annonciatrice de la décision finale de la SCOTUS, c'est pire que ce que je pensais.
En plus du droit à l'avortement, le texte sous-entend largement que le XIVe amendement (qui avait servi de fondement juridique pour Roe vs Wade) a été lu de manière pas assez littérale par les précédents juridiques des dernières décennies, et que le judiciaire devrait revenir à la lecture stricte et littérale de la constitution. Rappelons que c'est cet amendement qui a permis, entre autres, d'autoriser la fin de la ségrégation ou les mariages inter-raciaux.
En gros on reviendrait à la situation ante Roe vs Wade, chaque état faisant ce qu'il veut. Par contre, si les 9 laissent passer la criminalisation et la poursuite des personnes allant se faire avorter dans les autres états que leur état de résidence, cela ouvrirait les portes de l'enfer sur les USA (les états bleus s'en donneraient à cœur joie pour criminaliser et poursuivre les vendeurs d'armes de guerre dans les états rouges, et je ne parle même pas du bordel sans nom pour statuer sur les décisions médicales de complaisance qui indiqueraient un danger de la vie de la femme enceinte afin d'autoriser l'avortement).
Et je n'ose imaginer l'impact que tout cela aurait sur la perception de la SCOTUS et de son rôle auprès du public américain. Roberts, le chief justice (conservateur mais soucieux de préserver l'image de l'institution) doit déjà s'arracher les cheveux.
Quant à l'origine de la fuite, je donne ma langue aux chats : soit un clerc qui aura voulu se la jouer "gorge profonde", soit carrément un des juges libéraux pour mettre la pression sur les juges conservateurs ?

Quant aux retombées politiques, je me prononcerai quand on aura eu l'avis définitif de la SCOTUS, mais ce serait je pense assez catastrophique pour le GOP globalement. Les électeurs anti avortement sont déjà massivement républicains, et font déjà partis des électeurs qui votent le plus. Une telle décision ne fera quasiment rien gagner électoralement aux républicains (je rappelle aussi que tous les sondages indiquent que 70% des Américains sont en faveur du maintien de l'avortement, et qu'ils sont encore plus nombreux à être hostiles à la criminalisation des personnes le pratiquant). Par contre, sur un tel sujet, les démocrates feraient l'unité, et, surtout, tout un tas d'électeurs tangents ou peu mobilisés seraient certainement prêts à voter pour les démocrates histoire de défendre le droit à l'avortement (je pense notamment aux jeunes et à l'électorat féminin, surtout dans les banlieues). Cela aurait un potentiel énorme pour faire de ces midterms un référendum sur le sujet, là où les républicains voudraient qu'on ne parle que d'inflation.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5003
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Eco92 » Mer 4 Mai 2022 06:40

Ha tiens je pensais l'avoir posté dans la vie politique je l'avoue, mais c'est vrai que vous parliez de l'importance que le sujets pouvait avoir sur les midterms... d'où ce message ici je pense !
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8225
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Elections américaines des midterms 2022

Messagede Corondar » Ven 6 Mai 2022 11:10

J'ai un peu tardé à revenir sur les résultats de mardi dernier, déjà parce qu'il n'y a pas de surprises énormes ni de résultats étonnants, et surtout parce que depuis 48 heures la bombe de politico sur la SCOTUS et l'avortement écrase un peu tout le reste médiatiquement.
En Ohio, Tim Ryan a très facilement obtenu l'investiture démocrate (environ 70% des voix) pour le Sénat, côté républicains c'est bien le candidat soutenu par Trump, JD Vance, qui l'emporte (environ 32% des voix, devant Mandel à 24%, et Dolan, le candidat anti Trump, à 23%). Ce dernier fait un tabac dans tous les comtés ruraux, c'est moins brillant dans les comtés urbains et péri-urbains (où Mandel et Dolan obtiennent de bons scores mais semblent s'être pas mal concurrencés). Le gouverneur républicain sortant DeWine, un type plutôt centriste (pas hyper trumpiste, et très en pointe contre les mesures anti Covid), conserve l'investiture (environ 48% des voix, ses 2 opposants se neutralisant, dans cette course là Trump n'a pas osé s'opposer à un sortant et n'a pas appelé à faire battre le gouverneur sortant, contrairement à la Géorgie).
En Indiana et dans les districts à la Chambre rien à signaler de particulier, tous les sortants qui se représentaient sont reconduits. J'ai appris entre temps qu'en Ohio les primaires pour les assemblées locales avaient elles bien été décalées pour cause d'absence de carte électorale.
Pour l'Ohio, je pense que le GOP est toujours favori pour conserver le siège sénatorial, mais Vance me parait un candidat avec un haut potentiel de dérapages et de campagne pas géniale, là où le démocrate me parait très solide. En cas de campagne difficile pour le républicain et d'environnement en novembre pas trop hostile aux démocrates (2 conditions loin d'être acquises), je n'exclurai pas que le siège soit compétitif, mais de là à basculer...? Rappelons qu'il y avait 2 fois plus de votants côté républicains que démocrates (ce qui pour un état comme l'Ohio et avec une course sénatoriale sans enjeu côté démocrates contrairement aux républicains, est assez attendu).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5003
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de quinze ans par Fabrice Jobard, reconnu comme l'un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage a pour objectif...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités