Politiquemania

La base de données de la vie politique française

L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Edouard andouillette » Dim 18 Oct 2020 08:33

Jean-Philippe a écrit:Dans cet article, on peut comprendre qu'une partie de la motivation de Trump à l'emporter tient au grand nombre de poursuites engagées contre lui qui pourraient se trouver accélérées avec sa défaite. Outre la perte de son poste, cela pourrait encourager certains anciens collaborateurs à témoigner sans crainte.

https://edition.cnn.com/2020/10/17/politics/trump-election-legal-reckoning/index.html

J'ai lu cet article et le nombre de procédures "bloquées" par Trump et son administration depuis 2017 est impressionnant: affaire des avis d'imposition, agression sexuelle, fraudes comptables de la trump organisation, etc...existe-il des précédents où un président sortant non réélu a fait l'objet de poursuites pénales pouvant l'emmener en prison ?
Edouard andouillette
 
Messages: 3
Inscription: Sam 17 Oct 2020 10:09

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede PhB » Dim 18 Oct 2020 20:14

Edouard andouillette a écrit:
Jean-Philippe a écrit:Dans cet article, on peut comprendre qu'une partie de la motivation de Trump à l'emporter tient au grand nombre de poursuites engagées contre lui qui pourraient se trouver accélérées avec sa défaite. Outre la perte de son poste, cela pourrait encourager certains anciens collaborateurs à témoigner sans crainte.

https://edition.cnn.com/2020/10/17/politics/trump-election-legal-reckoning/index.html

J'ai lu cet article et le nombre de procédures "bloquées" par Trump et son administration depuis 2017 est impressionnant: affaire des avis d'imposition, agression sexuelle, fraudes comptables de la trump organisation, etc...existe-il des précédents où un président sortant non réélu a fait l'objet de poursuites pénales pouvant l'emmener en prison ?

Donald Trump a déjà prévu cette éventualité et annoncé comment il pourra échapper à la justice.
Plan A : Le président sortant refuse à l'avance de reconnaître qu'il puisse perdre sa réélection. Il s'accrochera au bureau ovale. En particulier si le résultat est serré, il pourrait contester jusqu'au bout la victoire de Biden, en comptant notamment sur la Cour Suprême, dont il s'efforce de renforcer le penchant républicain, pour le soutenir. Le précédent de Georges W Bush est édifiant à cet égard.
Plan B : Si sa défaite est reconnue de manière incontestable, Donald Trump quittera les États-Unis. Un bon plan pour éviter la visite impromptue des forces de l'ordre États-Uniennes. Je ne doute pas qu'il a pris ses dispositions pour choisir une destination sans accord d'extradition et pour rapatrier sa fortune en lieu sûr...
PhB
 
Messages: 1369
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Lun 19 Oct 2020 19:07

Tirnam a écrit:Pour RCP je ne sais pas comment ils font leur classification.

Mais je me souviens que lors des dernières élections c'était basé sur la moyenne des sondages : écart supérieur à 5 points = lean, écart supérieur à 10 points = likely, écart supérieur à 15 points = safe. C'était encore le cas en 2016. Peut-être que les erreurs des sondages en 2016 (Selon leur échelle ils avaient le Wisconsin en Lean Clinton) les a poussés à relever leurs seuils.

Le Texas bat vraiment tous les records en matière de vote anticipé. Près de 4 millions d'électeurs ont déjà voté, soit environ 40% du total de participation de 2016. Le comté de Harris (ville de Houston) s'illustre particulièrement avec une participation qui atteint déjà les 44% du total de 2016.


Pour le Texas, c'est d'autant plus remarquable qu'il est un des états qui met le plus de barrières sur le chemin des électeurs souhaitant avoir recours au vote par correspondance : il faut fournir une excuse valable (cela veut donc dire plus de paperasses, et l'état a spécifiquement exclu la peur du covid comme raison valable), et l'état a limité la collecte des votes à une seule boîte aux lettres par comté (peu importe la taille et la population du comté).
A l'heure actuelle, plus de 27 millions de votes ont déjà été émis, cela représente déjà 20% du total de 2016, et, surtout, cela représente 17 fois le nombre de votes émis à la même époque par rapport à il y a 4 ans.
A partir de cette semaine quasiment tous les états pratiquant le vote par correspondance ou le vote à l'urne anticipé auront ouvert les opérations de vote (on arrive aussi sur les premières dates de fin de demandes pour un vote par correspondance dans certains états).
https://edition.cnn.com/2020/10/18/poli ... index.html
Aux USA, comme en Europe, l'épidémie de Covide flambe à nouveau dans des proportions assez énormes : vendredi dernier (pour la première fois depuis juillet) le nombre de contaminations journalier a dépassé les 70 000 cas. Certains modèles prévoient désormais qu'à l'approche du 03 novembre on pourrait atteindre les 100 000 cas par jour. Au niveau de la mortalité on continue à flirter avec les 1000 morts par jour.
https://www.nytimes.com/live/2020/10/17 ... e=Homepage
https://www.worldometers.info/coronavirus/country/us/
Les deux états les plus touchés sont le Texas et la Floride. Beaucoup craignent que tout cela n'ait un gros impact sur les opérations de vote le 03 novembre. A ma connaissance seul le gouverneur du Wisconsin a annoncé être prêt à mobiliser la garde nationale pour tenir des bureaux de vote en cas de manques de volontaires.
https://www.pbs.org/newshour/politics/v ... tion-nears

Edouard andouillette a écrit:
Jean-Philippe a écrit:Dans cet article, on peut comprendre qu'une partie de la motivation de Trump à l'emporter tient au grand nombre de poursuites engagées contre lui qui pourraient se trouver accélérées avec sa défaite. Outre la perte de son poste, cela pourrait encourager certains anciens collaborateurs à témoigner sans crainte.

https://edition.cnn.com/2020/10/17/politics/trump-election-legal-reckoning/index.html

J'ai lu cet article et le nombre de procédures "bloquées" par Trump et son administration depuis 2017 est impressionnant: affaire des avis d'imposition, agression sexuelle, fraudes comptables de la trump organisation, etc...existe-il des précédents où un président sortant non réélu a fait l'objet de poursuites pénales pouvant l'emmener en prison ?


A ma connaissance, depuis la seconde guerre mondiale seul Nixon aurait pu encourir de sérieuses poursuites judiciaires à sa sortie de mandat, mais il a bénéficié d'une grâce présidentielle de la part de son successeur, Ford. Tous les crimes et délits dont Nixon était suspecté ayant été commis au niveau fédéral cela effaça toute l'ardoise (sans ça, au regard des charges révélées par le dossier du watergate, il est plus que probable qu'il aurait été condmané, à minima pour obstruction à la justice, destruction de preuves, subornation de témoins et faux témoignage).
Il me semble que Bill Clinton encourrait aussi quelques poursuites pour harcèlement ou agression sexuelle à la sortie de son mandat, mais que les dossiers furent classés faute d'éléments ? Mais ce serait à vérifier...

PhB a écrit:
Edouard andouillette a écrit:
Jean-Philippe a écrit:Dans cet article, on peut comprendre qu'une partie de la motivation de Trump à l'emporter tient au grand nombre de poursuites engagées contre lui qui pourraient se trouver accélérées avec sa défaite. Outre la perte de son poste, cela pourrait encourager certains anciens collaborateurs à témoigner sans crainte.

https://edition.cnn.com/2020/10/17/politics/trump-election-legal-reckoning/index.html

J'ai lu cet article et le nombre de procédures "bloquées" par Trump et son administration depuis 2017 est impressionnant: affaire des avis d'imposition, agression sexuelle, fraudes comptables de la trump organisation, etc...existe-il des précédents où un président sortant non réélu a fait l'objet de poursuites pénales pouvant l'emmener en prison ?

Donald Trump a déjà prévu cette éventualité et annoncé comment il pourra échapper à la justice.
Plan A : Le président sortant [url=https://www.bfmtv.com/international/amerique-nord/etats-unis/donald-trump-previent-que-s-il-perd-²la-presidentielle-c-est-que-les-elections-auront-ete-truquees_VN-202008180035.html]refuse à l'avance de reconnaître qu'il puisse perdre sa réélection.[/url] Il s'accrochera au bureau ovale. En particulier si le résultat est serré, il pourrait contester jusqu'au bout la victoire de Biden, en comptant notamment sur la Cour Suprême, dont il s'efforce de renforcer le penchant républicain, pour le soutenir. Le précédent de Georges W Bush est édifiant à cet égard.
Plan B : Si sa défaite est reconnue de manière incontestable, Donald Trump quittera les États-Unis. Un bon plan pour éviter la visite impromptue des forces de l'ordre États-Uniennes. Je ne doute pas qu'il a pris ses dispositions pour choisir une destination sans accord d'extradition et pour rapatrier sa fortune en lieu sûr...


Concernant le précédent de 2000, rappelons tout de même que la Cour Suprême a seulement dit que le droit floridien régissait le code électoral floridien, et a donc renvoyé la résolution du contentieux au niveau des cours de Floride. Précisons également qu'à ce niveau là il restait encore des voix de recours pour Gore, et qu'il préféra s'abstenir, de peur d'abîmer la fonction présidentielle dans un imbroglio juridique sans fin. Ce précédent de 2000 a depuis été confirmé par plusieurs autres arrêts de la Cour Suprême : globalement elle considère que le droit électoral relève plus des états que d'elle. Pour que la SCOTUS s'immisce massivement dans d'éventuels contentieux électoraux il faudrait qu'elle revienne sur tous ces précédents.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3383
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Tirnam » Mar 20 Oct 2020 08:35

Corondar a écrit:Concernant le précédent de 2000, rappelons tout de même que la Cour Suprême a seulement dit que le droit floridien régissait le code électoral floridien, et a donc renvoyé la résolution du contentieux au niveau des cours de Floride. Précisons également qu'à ce niveau là il restait encore des voix de recours pour Gore, et qu'il préféra s'abstenir, de peur d'abîmer la fonction présidentielle dans un imbroglio juridique sans fin. Ce précédent de 2000 a depuis été confirmé par plusieurs autres arrêts de la Cour Suprême : globalement elle considère que le droit électoral relève plus des états que d'elle. Pour que la SCOTUS s'immisce massivement dans d'éventuels contentieux électoraux il faudrait qu'elle revienne sur tous ces précédents.

Confirmation avec la décision de la Cour Suprême de ne pas accepter un recours des républicains contre la décision de la Pennsylvanie d'accepter les bulletins qui arriveraient 3 jours après le scrutin.
Mais pour combien de temps ? Les 4 juges les plus conservateurs (donc tous excepté Roberts) voulaient que l'affaire soit entendue par la Cour. Bientôt il y aura un 5e juge à leur côté.
(Bien sûr qu'ils veuillent étudier l'affaire ne présume pas de la décision qu'ils auraient pu prendre).

Tout le monde s'accorde à dire qu'il est hasardeux de vouloir tirer des tendances des chiffres du vote anticipé. Sauf dans le Nevada où le travail d'analyse d'un journaliste local est globalement respecté. Et pour l'instant les chiffres sont très bons pour les démocrates.
https://thenevadaindependent.com/articl ... ing-blog-3
Tirnam
 
Messages: 401
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Eco92 » Mar 20 Oct 2020 10:41

Si en prévoir une tendance est impossible, pour illustrer l'attractivité du vote anticipé : à Harris County (ville de Houston, Texas), la participation pourrait dépasser le total de 2016 avant même le jour de l'élection.

https://twitter.com/TexasVC/status/1317279285900693504
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6380
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Vaulti » Mar 20 Oct 2020 11:26

Eco92 a écrit:Si en prévoir une tendance est impossible, pour illustrer l'attractivité du vote anticipé : à Harris County (ville de Houston, Texas), la participation pourrait dépasser le total de 2016 avant même le jour de l'élection.

https://twitter.com/TexasVC/status/1317279285900693504

Pas vraiment une surprise quand on connait les efforts employés par les démocrates pour l'enregistrement sur les listes électorales en 2018. La campagne de Beto O'Rourke a beaucoup aidé pour constituer le nouveau maillage territorial démocrate.
Le Texas est l'un des états les plus restrictifs en matière d'inscription sur les listes électorales. Il me semble que c'est (était?) l'état américain avec la plus faible proportion d'inscrits sur les listes par rapport à la population éligible.
Ces nouveaux votants viennent s'ajouter aux votants habituels ainsi que les nouveaux arrivants (comté très dynamique au niveau démographique).
Encourageant pour les démocrates mais pas suffisant d'autant que les comtés ruraux très républicains ont également de fortes participations.
Pour ces derniers jours de campagne, les démocrates privilégient les publicités ciblant l'électorat hispanique autour d'El Paso et San Antonio (historiquement démocrate) avec une mobilisation, pour l'instant, bien plus faible que le reste du Texas.
Vaulti
 
Messages: 541
Inscription: Mer 7 Mar 2012 17:05

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede manudu83 » Mar 20 Oct 2020 11:45

Le Texas n'est pas considéré comme un battleground state au niveau présidentiel mais les démocrates espèrent des progrès sur les sièges au congrès donc ils accentuent leur campagne sur ces sièges.
manudu83
 
Messages: 4616
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Mar 20 Oct 2020 12:32

manudu83 a écrit:Le Texas n'est pas considéré comme un battleground state au niveau présidentiel mais les démocrates espèrent des progrès sur les sièges au congrès donc ils accentuent leur campagne sur ces sièges.


En effet, au niveau du Texas, les démocrates semblent surtout se concentrer sur les zones péri-urbaines, afin d'essayer de faire basculer quelques districts à la Chambre des représentants, mais aussi des districts de la chambre basse locale (le but ici étant de la faire basculer, afin de casser le gerrymandering républicain lors du prochain découpage, dans lequel le Texas devrait gagner 2 ou 3 sièges). Au niveau présidentiel, le Texas ne me semble pas encore tout à fait mûr pour la bascule. D'ici 8 ou 12 ans en revanche, si le Texas continue à connaître les mêmes évolutions démographiques et sociologiques (et, à priori, il n'y aucune raison pour que ça change), les républicains vont avoir beaucoup de difficultés à conserver le Texas dans leur colonne.
On notera que le sénateur républicain sortant de l'état actuellement en campagne pour sa réélection en novembre, John Cornyn, s'est lui aussi (après Sasse, le sénateur républicain du Nebraska) un peu distancié de Trump.
https://www.star-telegram.com/news/poli ... 03045.html
C'est nettement moins violent, mais on notera qu'il décide de rendre publics des désaccords qu'il gardait privés jusque là.
Son opposante démocrate, MJ Hegar, s'engouffre dans la brèche pour essayer de dépeindre Cornyn comme manquant de conviction et de courage.
https://twitter.com/mjhegar/status/1317863038008107008

Concernant le débat de jeudi, la commission des débats a annoncé que les micros des deux candidats seraient partiellement coupés pendant les interventions de l'autre : seulement sur les 2 premières minutes de déclaration initiale sur chaque segment (24 minutes non interrompues, cela laisse 66 minutes à Trump pour couper la parole à Biden :) ).
https://edition.cnn.com/2020/10/19/poli ... index.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3383
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Tirnam » Mer 21 Oct 2020 17:05

La campagne Trump n'avait "que" 63 millions de dollars en cash début octobre, contre quasiment le triple pour Joe Biden. Raison pour laquelle le président sortant a du réduire ses campagnes de publicités télévisées dans de nombreux Etats.
https://www.nytimes.com/2020/10/20/us/p ... biden.html

Résultat Joe Biden domine sur les ondes dans quasiment tous les Etats, sauf la Géorgie où les démocrates n'ont commencé que récemment à investir dans des publicités télévisées. Et à Washington DC, où les républicains ont jeté 1,3 millions de dollars par les fenêtres pour rassurer Trump.
https://www.nytimes.com/interactive/202 ... pe=Article

Il y a encore quelques mois la campagne Trump se vantait d'avoir un avantage financier substantiel sur celle de Biden et lançait des campagnes de publicités massives (nommées "étoile de la mort" en référence à l'arme annihilatrice de Star Wars).
Tirnam
 
Messages: 401
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede pop03 » Jeu 22 Oct 2020 00:33

Je ne comprends pas la stratégie de Trump concernant ses meetings. Pourquoi aller à Macon en Géorgie? Pourquoi ce soir à Gastonia en Caroline du Nord? Se rendre à Carson City pour le Nevada pour seulement 6 ?
Il devrait considérer comme "acquis": GA, NC, IA, AZ ; oublier le NH, NV, MN et tout concentrer sur le WI, MI, PA et FL . Il ne gagnera pas sans risque.
pop03
 
Messages: 1928
Inscription: Jeu 26 Fév 2015 01:04

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: citoyen-picard et 2 invités