Politiquemania

La base de données de la vie politique française

L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Jean-Philippe » Ven 11 Sep 2020 12:47

Ce livre qui sortira le 15 pourrait achever de convaincre les derniers indécis. En regardant les sondages quotidiens et de plus en plus fréquents, on voit que le petit bond post convention est fini pour Trump.
Sauf exception, je ne vois pas trace d'électeurs de base ayant voté Clinton et s'apprêtant à voter Trump alors que l'inverse est beaucoup plus fréquent.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9132
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Ven 11 Sep 2020 13:58

Jean-Philippe a écrit:Ce livre qui sortira le 15 pourrait achever de convaincre les derniers indécis. En regardant les sondages quotidiens et de plus en plus fréquents, on voit que le petit bond post convention est fini pour Trump.
Sauf exception, je ne vois pas trace d'électeurs de base ayant voté Clinton et s'apprêtant à voter Trump alors que l'inverse est beaucoup plus fréquent.


En plus tout ça sort après les révélations de The Atlantic concernant des propos injurieux que Trump aurait prononcés à l'encontre de soldats américains tués pendant la première guerre mondiale, lors d'une visite en France, où Trump avait annulé au dernier moment (et sans vraiment de raisons valables) sa présence à des commémorations dans un cimetière.
The Atlantic qui livre d'ailleurs un résumé de l'année 2020 sans concession pour le président sortant.
https://www.theatlantic.com/notes/2020/ ... ng/611782/
Quant aux dernières révélations de Woodward, ça risque en effet d'avoir des conséquences assez négatives pour Trump. Le gros souci étant que Woodward a tout enregistré (avec l'accord de Trump), et que tout cela n'est que la mise en bouche, on peut s'attendre à de nouvelles révélations à l'approche de la sortie du livre. D'ailleurs, outre la mise en lumière du double langage trumpien concernant le virus, la manière dont la Maison Blanche traite tout ça est assez classique : multiples axes de défense contradictoires et démentis par les faits.
https://edition.cnn.com/2020/09/10/poli ... index.html
https://edition.cnn.com/2020/09/11/poli ... index.html
https://www.politico.com/news/2020/09/1 ... ard-411625
https://edition.cnn.com/2020/09/09/poli ... index.html
Comme d'habitude, auprès de la base trumpiste, tout cela n'aura pas le moindre effet. Auprès des gens pas convaincus en revanche...
Le seul point positif des retombées des enquêtes de Woodward et de The Atlantic, c'est que ça relègue au second plan tout un tas de mauvaises nouvelles. La campagne Trump a levé 210 millions de dollars en août, montant exceptionnel, mais c'est toujours 150 millions de moins que la campagne Biden sur la même période. Je n'étais pas persuadé que ces trésors de guerre avaient des impacts significatifs en terme d'intentions de votes lorsque c"était Trump qui menait le bal, je n'ai pas changé d'avis maintenant que c'est Biden qui a pris la tête en la matière. Par contre cela confirme que l'enthousiasme est en train de changer de camp ?
https://edition.cnn.com/2020/09/09/poli ... index.html
Autre mauvaise nouvelle (qui est plus une confirmation ceci dit qu'une nouveauté) qui passe un peu sous les radars : les plaintes de lanceurs d'alerte au sein de l'administration se multiplient pour dénoncer le népotisme et la politisation des services de l'état au service du président.
https://www.npr.org/2020/09/09/91118841 ... mps-claims
Bref, rien qui ne devrait aider la campagne Trump en somme. Et oui, niveau sondagier non plus, ça ne s'arrange guère... D'autant que le nombre de chômeurs semble désormais se stabiliser à un haut niveau après les baisses post reprise (on tourne autour des 30 millions de chômeurs).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3293
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede manudu83 » Ven 11 Sep 2020 15:32

j'ai vu passé sur CNN que le comité démocrate considère le Texas comme battleground state, c'est que ça ne doit pas trop tourner rond pour Trump.
manudu83
 
Messages: 4578
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Tirnam » Sam 12 Sep 2020 17:23

L'une des grandes spécificités du système électoral américain, particulièrement mis en lumière cette année, c'est le vote anticipé par correspondance. A 50 jours de l'élection, elle a en fait déjà commencé. 10 000 bulletins de votes ont été déposé en Caroline du Nord. Une goutte d'eau par évidemment par rapport à la masse de vote attendue dans l'Etat et au niveau national (rien qu'en Caroline du Nord 650 000 demandes de votes par correspondance ont déjà été reçues, 16 fois plus qu'en 2016. A priori, bonne nouvelle, pour l'instant aucun dysfonctionnement majeur n'a été constaté.

Dans le Wisconsin la Cour Suprême de l'Etat, a majorité conservatrice, a pris la décision de suspendre le vote par correspondance le temps qu'elle décide de la présence ou non de la candidate verte sur le bulletin de vote, alors que des centaines de milliers de bulletins de vote ont été été envoyés aux électeurs. Difficile de ne pas voir derrière cette décision une volonté de parasiter le vote, cette majorité conservatrice a déjà été au coeur de décisions très polémiques au sujet des élections.
https://www.washingtonpost.com/opinions ... -optimism/

Enfin pour bien comprendre pourquoi le résultat risque de se faire attendre, ce tweet résume par une carte les dates auxquelles les bulletins de votes doivent parvenir. https://twitter.com/JZTessler/status/13 ... 6505349120
Bon la plupart des Swing States doivent avoir reçu les votes le jour de l'élection, néanmoins des Etats clés comme le Texas, la Caroline du Nord et le Nevada vont compter les bulletins vote qui arrivent après le 3 novembre, autrement dit dans ces Etats on risque de ne pas forcément avoir de vainqueur le soir du vote.
Tirnam
 
Messages: 387
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Eco92 » Dim 13 Sep 2020 11:08

Dans Le Monde j'apprends qu'un sondage publié par le Miami Herald montre que, pour l’instant, Joe Biden dispose d'une avance deux fois inférieure à Hillary Clinton en 2016 auprès de l'électorat latino, il y serait à égalité avec Donald Trump. C'est un des électorat clefs, notamment en Floride (même si je sais que les latino-cubain de Floride sont peut-être un peu différents des latino "des terres"). Biden n'est as retourné en Floride depuis les primaire et y fera un déplacement dans deux jours.

L'article (une sorte de flash quotidien sur l'élection) parle aussi du très fort impact des feux géants qui ont lieu en ce moment dans des bastions démocrates, auprès desquels Trump à tarder à aller, qui pourrait remettre au centre la question du dérèglement climatique.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/13/presidentielle-americaine-j-51-le-rechauffement-climatique-s-insinue-dans-la-campagne_6051987_3210.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6283
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Mar 15 Sep 2020 17:40

Tirnam a écrit:L'une des grandes spécificités du système électoral américain, particulièrement mis en lumière cette année, c'est le vote anticipé par correspondance. A 50 jours de l'élection, elle a en fait déjà commencé. 10 000 bulletins de votes ont été déposé en Caroline du Nord. Une goutte d'eau par évidemment par rapport à la masse de vote attendue dans l'Etat et au niveau national (rien qu'en Caroline du Nord 650 000 demandes de votes par correspondance ont déjà été reçues, 16 fois plus qu'en 2016. A priori, bonne nouvelle, pour l'instant aucun dysfonctionnement majeur n'a été constaté.

Dans le Wisconsin la Cour Suprême de l'Etat, a majorité conservatrice, a pris la décision de suspendre le vote par correspondance le temps qu'elle décide de la présence ou non de la candidate verte sur le bulletin de vote, alors que des centaines de milliers de bulletins de vote ont été été envoyés aux électeurs. Difficile de ne pas voir derrière cette décision une volonté de parasiter le vote, cette majorité conservatrice a déjà été au coeur de décisions très polémiques au sujet des élections.
https://www.washingtonpost.com/opinions ... -optimism/

Enfin pour bien comprendre pourquoi le résultat risque de se faire attendre, ce tweet résume par une carte les dates auxquelles les bulletins de votes doivent parvenir. https://twitter.com/JZTessler/status/13 ... 6505349120
Bon la plupart des Swing States doivent avoir reçu les votes le jour de l'élection, néanmoins des Etats clés comme le Texas, la Caroline du Nord et le Nevada vont compter les bulletins vote qui arrivent après le 3 novembre, autrement dit dans ces Etats on risque de ne pas forcément avoir de vainqueur le soir du vote.


Il est en effet acquis que le nombre de votes par correspondance va cette année exploser tous les records. Il est fort possible que plus de 50% des votes émis en novembre le soient par correspondance, mais cela devrait varier fortement selon les états.
Mais presque tous les états font d'ores et déjà part de chiffres assez exceptionnels de demandes de bulletins par correspondance (que ce soit des swing states ou des états assurés pour un camp). Pour les états qui classent les électeurs par affiliation politique, on ne peut que constater que les électeurs démocrates sont beaucoup plus nombreux que les républicains à faire de telles demandes, mais concernant les républicains les chiffres sont loin d'être anecdotiques.
https://www.politico.com/news/2020/09/1 ... ead-412106
En Pennsylvanie et en Caroline du Nord, le ratio est de 3 demandes démocrates pour 1 demande républicaine. En Floride, 2.1 millions d'électeurs démocrates en ont fait la demande, contre 1.4 millions d'électeurs républicains. Plus intéressant, la Pennsylvanie précise même le nombre de demandes faites par des électeurs n'ayant pas voté en 2016 mais ayant fait une demande cette année : 175 000 électeurs démocrates inscrits en 2016 et abstentionnistes alors ont réclamé cette année un bulletin par correspondance, pour seulement 80 000 électeurs républicains inscrits en 2016 et abstentionnistes alors qui ont fait une demande pour cette année. Le seul état à enjeu où les demandes d'électeurs républicains sont supérieures à celles d'électeurs démocrates est la Géorgie (55 000 demandes plus par des électeurs républicains que par des électeurs démocrates).
Je suis désormais de plus en plus convaincu que plusieurs états seront dans l'incapacité de donner le nom du vainqueur lors de la soirée, en raison de cet afflux massif de votes par correspondance, mais pas seulement. On en parle nettement moins, mais le vote à l'urne risque de connaître lui aussi de grosses perturbations, faute de volontaires pour tenir les bureaux de votes, absence qui pourrait obliger les états à concentrer plusieurs bureaux au même endroit, allongeant de manière très forte les files d'attente. Plusieurs gouverneurs n'excluent plus de faire appel à la garde nationale pour tenir des bureaux.
Précisons que si la plupart des états comptent d'abord les bulletins émis à l'urne puis ceux par correspondance (donnant donc un écart plus favorable aux républicains en début de dépouillement, avant que les démocrates ne remontent vers la fin, c'est évidemment le cas des états qui autorisent l'envoi de vote jusqu'au jour de l'élection), ce n'est pas le cas de tous. En l’occurrence, un swing state majeur fait l'inverse : la Floride. Cet état n'autorisant la réception maximale des bulletins par correspondance que la veille du scrutin, ils commencent à dépouiller les votes par correspondance avant les votes à l'urne (si je ne dis pas de bêtise, il me semble bien que l'état commence même le dépouillement des votes par correspondance dans la journée, bien avant la fermeture des bureaux de vote). En Floride, c'est donc l'inverse : les démocrates sont très nettement en tête dans les premiers résultats dépouillés, avant que les républicains ne réduisent l'écart avec le vote à l'urne.
En théorie, pour qu'un candidat soit déclaré vainqueur dans un état serré, la tradition veut que l'écart entre les deux soit supérieur au nombre de bulletins restant à dépouiller. Cette année, il est fort possible que beaucoup de swing states ne mettent quelques jours à en arriver à cette réalité. Quant aux exit polls, cette année il risque d'être encore plus incertains que d'habitude. A moins que les sondeurs ne sondent massivement en amont les électeurs ayant voté par correspondance pour leur demander pour qui ils auront déjà voté ? Mais, cette année je pense qu' à part dans les états où les marges seront grandes entre les deux candidats, le suspens devra aller jusqu'à plusieurs jours après le scrutin ?
Sauf évidemment en cas de landslide pour l'un ou l'autre...

manudu83 a écrit:j'ai vu passé sur CNN que le comité démocrate considère le Texas comme battleground state, c'est que ça ne doit pas trop tourner rond pour Trump.


Pour l'heure il semble bien que la campagne Biden ne croit que très modérément à ses chances au Texas et en Ohio, et ce malgré des sondages toujours très bons dans les deux (ce qui en soit commence à devenir une surprise : à la mi septembre, Trump devrait normalement avoir une avance plus grande que ça dans ces 2 états, or il n'a que quelques point d'avance au Texas, et est donné derrière de peu en Ohio, il faudra voir si c'est toujours le cas en octobre ?). La campagne Biden semble tout de même nettement plus s'intéresser aux états des Grands Lacs, à la Pennsyvanie, à la Floride et à la Caroline du Nord ainsi qu'à l'Arizona. Concernant le Texas, les efforts démocrates semblent surtout viser des districts tangents à la Chambre ainsi que des sièges dans la chambre basse locale. Si je pense que le candidat républicain dispose toujours d'un avantage structurel au Texas, celui-ci se réduit comme peau de chagrin. Et il est fort probable que l'écart entre Trump et Biden dans cet état soit très faible par rapport aux élections précédentes (je pense que Trump n'y aura pas plus de 5 ou 6 points d'avance sur Biden, voire un peu moins en cas de très forte participation).

Eco92 a écrit:Dans Le Monde j'apprends qu'un sondage publié par le Miami Herald montre que, pour l’instant, Joe Biden dispose d'une avance deux fois inférieure à Hillary Clinton en 2016 auprès de l'électorat latino, il y serait à égalité avec Donald Trump. C'est un des électorat clefs, notamment en Floride (même si je sais que les latino-cubain de Floride sont peut-être un peu différents des latino "des terres"). Biden n'est as retourné en Floride depuis les primaire et y fera un déplacement dans deux jours.

L'article (une sorte de flash quotidien sur l'élection) parle aussi du très fort impact des feux géants qui ont lieu en ce moment dans des bastions démocrates, auprès desquels Trump à tarder à aller, qui pourrait remettre au centre la question du dérèglement climatique.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/13/presidentielle-americaine-j-51-le-rechauffement-climatique-s-insinue-dans-la-campagne_6051987_3210.html


On ne rappellera jamais assez que, concernant la Floride, il est plus réaliste de parler de communautés latinos au pluriel...
Des retours que j'ai par mes amis vivant dans cet état (aussi bien démocrates que républicains), il semble bien que les deux campagnes jouent ici des stratégies très originales selon les standards passés de l'état.
Traditionnellement, en Floride, les 3 comtés du sud-est de la Floride (correspondant à la métropole de Miami) donnent des chiffres très large aux démocrates, et les comtés du nord-ouest de l'état (qui ressemblent plus aux comtés d'états sudistes voisins tels que le Mississipi ou l'Alabama, aussi bien en terme de sociologie que de paysages) donnent aux républicains des chiffres de maréchaux. Et ce sont traditionnellement les comtés allant de la côte ouest de l'état à ceux du centre (pour schématiser les zones entre Tampa et Orlando) qui font l'élection.
Or, cette année il semble bien que les deux campagnes s'éloignent des stratégies habituelles (laisser les zones de force à son adversaire, et tout miser sur les comtés tangents et la participation différentielle des électorats partisans). La campagne républicaine essaye de réduire les écarts dans la métropole de Miami en ciblant l'électorat américano-cubain (le but n'étant pas de pointer en tête sur l'ensemble de la métropole mais d'y réduire l'avance démocrate), là où la campagne Biden vise plus les seniors (tous les sondages dans cet indiquent que les 65 ans et plus qui avaient largement préféré Trump à Clinton il y a 4 ans seraient nettement plus partagés cette année, en grande partie à cause de la gestion, qu'ils jugent négativement, du Covid par l'administration républicaine, aussi bien au niveau national que local). Par contre les deux campagnes visent toujours les zones de banlieues de Tampa et d'Orlando (qui restent tout de même comtés faiseurs de rois en Floride).
Pour se faire, la campagne Trump axe tout sur sa politique anti normalisation avec Cuba (pour se démarquer du legs d'Obama aussi), et tente de dépeindre Biden en révolutionnaire castriste de l'ombre. La campagne Biden elle cible l'électorat senior sur la thématique du Covid et de la couverture santé. Les deux courtisent l'électorat de banlieue mais sur des axes différents : loi et ordre pour Trump, message réformiste auprès des diplômés pour Biden. On verra les résultats en novembre, mais je continue à penser que comme d'habitude ce sera très serré pour cet état, dans un sens ou dans l'autre.
Précisons enfin, que concernant les anciens condamnés, les républicains ont eu partiellement gain de cause pour le moment : les comtés ont le droit de maintenir l'obligation de payer les amendes avant de récupérer le droit de vote. Bilan : les comtés gérés par des démocrates vont supprimer les amendes, ceux gérés par les républicains vont les maintenir. Moins d'anciens condamnés que prévus pourront voter, mais ceux qui le feront pencheront nettement plus démocrates. LeBron James vient de lancer une collecte de fonds pour aider les anciens condamnés à payer leurs amendes afin de pouvoir récupérer leur droit de vote.
Enfin, Bloomberg vient d'annoncer qu'il donne 100 millions de dollars aux démocrates de Floride pour financer leur campagnes.
https://www.miamiherald.com/news/politi ... 64660.html
https://www.tampabay.com/florida-politi ... t-to-vote/
https://www.washingtonpost.com/gdpr-con ... story.html

Concernant la campagne, Trump a repris les meetings (toujours pas de masque ni de distanciation, et l'affluence reste franchement moyenne, on dépasse rarement les 5 000 participants, en tout cas on n'est plus dans les chiffres de la campagne de 2016). Biden continue ses déplacements thématiques.
Les stratégies restent les mêmes : Trump dit que son bilan est formidable sur tous les points et tente de vendre Biden comme l'Antéchrist (c'est un communiste caché, mais une nouveauté tout de même : Trump dit désormais que Biden aurait comme plan secret de détruire l'obamacare :) ). Biden vend des réformes d'inspirations libérales et tente de vendre Trump comme détruisant l'âme de l'Amérique.
L'actualité est assez saturée par les retombées de la sortie du livre de Woodward (si j'ai le temps ce week-end je ferai peut-être un résumé des différentes "révélations" du livre et des enregistrements donnés par Woodward ?) et les incendies dans l'Ouest (pour les démocrates c'est la faute au réchauffement climatique, pour les républicains c'est la faute aux démocrates) et l'arrivée d'un ouragan dans le Sud.
Niveau sondage, ça bouge très peu : au niveau national on reste dans les mêmes eaux (entre 6 et 8 points d'avance pour Biden). Sur les swing states, certains semblent plus serrés que d'autres. Étrangement, Biden semble creuser l'écart en Arizona (pour ce dernier ça ne m'étonne qu'à moitié en réalité) et au Wisconsin (là ce serait plus étrange je trouve). La Floride et la Caroline du Nord décrochent sans conteste la palme des états les plus serrés. Au Michigan et en Pennsylvanie, Biden est toujours devant sans pour autant larguer Trump non plus.
Mais il y a quand même un élément inquiétant pour Trump : aussi bien dans les intentions de vote nationales que dans plusieurs swing states, Biden flirte dangereusement avec la barre des 50%, un peu moins ou un peu plus selon les enquêtes et les états (barre que Clinton n'atteignait pas ou très rarement).
Le premier débat aura lieu dans 2 semaines, le 29 septembre dans l'Ohio.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3293
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Vaulti » Mer 16 Sep 2020 20:50

Vaulti a écrit:Pour l'instant, la campagne n'a pas encore débuté. C'est donc un état des lieux avant la bataille en me basant sur l'historique des élections présidentielles récentes, sur les résultats des midterms et sur l'évolution des électeurs enregistrés par parti depuis 2016 (lorsque disponible).

"Safe" Républicain (122) : NE-03; WY; ID; ND; WV; OK; UT; AR; SD; KY; NE-AL; AL; TN; NE-01; LA; KS; IN; MS; MO; MT; SC
"Likely" Républicain (41) : AK; TX
"Lean" Républicain (41) : OH; IA; GA; ME-02
"Tilt" Républicain (1) : NE-02
"Toss-Up" (55) : AZ; NC; FL
"Tilt" Démocrate (10) : WI
"Lean" Démocrate (56) : PA ; NH; MI ; NV; MN
Likely" Démocrate (29) : ME-AL; CO; VA; NM
"Safe" Démocrate (183): DC; HI; VT; MD ; CA; MA; NY; RI; IL; DE; ME-01; NJ; CT; WA; OR

Le classement est amené à évoluer en cours de campagne.

A moins de deux mois de l'élection, j'en profite pour actualiser mes pronostics.

Voici les changements uniquement républicain vers démocrate :
Nebraska-02 : Tilt républicain vers toss up
Maine-02 : Lean républicain vers tilt démocrate
Arizona et Floride : Toss up vers lean démocrate
Wisconsin : Tilt démocrate vers likely démocrate
Pennsylvanie, Michigan, Nevada et Minnesota : Lean démocrate vers likely démocrate
Maine et Nouveau-Mexique : Likely démocrate vers safe démocrate

Avec les nombreux sondages publiés dans les "swing states" et l'avancée de la campagne, l'avance de Biden se consolide. La gestion de la pandémie de COVID-19 par l'administration Trump semble avoir poussé certains séniors dans les bras de Biden ce qui bétonne son avance en cas de faible participation à l'élection.
Le Wisconsin est le seul état à bouger de deux crans. La non-présence d'un candidat vert sur les bulletins de vote (refus de la cour suprême du Wisconsin => un républicain a voté avec les démocrates) est une très bonne nouvelle pour Biden.
Vaulti
 
Messages: 534
Inscription: Mer 7 Mar 2012 17:05

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede myckilem » Jeu 17 Sep 2020 14:20

Un sondage repris par Realclearpolitics donne Trump en tête avec 1 % de plus que Biden.

https://www.rasmussenreports.com/public_content/politics/elections/election_2020/white_house_watch_sep16

Bon c'est une goutte d'eau parmi des sondages qui donne a Biden une avance de 5 à 9 %. Maintenant, ce n'est plus arrivé depuis février. Cela réduit l'écart entre Trump et Biden à 5,8 % pour le compilateur de sondages. Pour avoir un écart aussi faible, il faut retourner au 31 mai de cette année.
myckilem
 
Messages: 164
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Jeu 17 Sep 2020 14:35

myckilem a écrit:Un sondage repris par Realclearpolitics donne Trump en tête avec 1 % de plus que Biden.

https://www.rasmussenreports.com/public_content/politics/elections/election_2020/white_house_watch_sep16

Bon c'est une goutte d'eau parmi des sondages qui donne a Biden une avance de 5 à 9 %. Maintenant, ce n'est plus arrivé depuis février. Cela réduit l'écart entre Trump et Biden à 5,8 % pour le compilateur de sondages. Pour avoir un écart aussi faible, il faut retourner au 31 mai de cette année.


Précisons que c est un sondage de Rasmusen, seul sondeur qui sur représente les républicains par rapport aux démocrates dans ses échantillons, sondeur qui donne aussi à Trump ses meilleurs chiffres de popularité depuis 4 ans (dans leur dernière enquête le solde d image de Trump y est à +3, là où il est toujours entre -10 et -15 chez presque tous les autres sondeurs).
Dans les derniers sondages par états ça aurait plutôt tendance à se dégrader pour Trump globalement (mais on reste sur des variations limitées à quelques points, rien d énorme non plus).

Edit : ajout d'un lien vers un article de FiveThirtyEight qui fait le point sur les dernières tendances des sondages par état...
https://fivethirtyeight.com/features/el ... st-ground/
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3293
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Jean-Philippe » Ven 18 Sep 2020 09:23

Corondar a écrit:
myckilem a écrit:Un sondage repris par Realclearpolitics donne Trump en tête avec 1 % de plus que Biden.

https://www.rasmussenreports.com/public_content/politics/elections/election_2020/white_house_watch_sep16

Bon c'est une goutte d'eau parmi des sondages qui donne a Biden une avance de 5 à 9 %. Maintenant, ce n'est plus arrivé depuis février. Cela réduit l'écart entre Trump et Biden à 5,8 % pour le compilateur de sondages. Pour avoir un écart aussi faible, il faut retourner au 31 mai de cette année.


Précisons que c est un sondage de Rasmusen, seul sondeur qui sur représente les républicains par rapport aux démocrates dans ses échantillons, sondeur qui donne aussi à Trump ses meilleurs chiffres de popularité depuis 4 ans (dans leur dernière enquête le solde d image de Trump y est à +3, là où il est toujours entre -10 et -15 chez presque tous les autres sondeurs).
Dans les derniers sondages par états ça aurait plutôt tendance à se dégrader pour Trump globalement (mais on reste sur des variations limitées à quelques points, rien d énorme non plus).

Edit : ajout d'un lien vers un article de FiveThirtyEight qui fait le point sur les dernières tendances des sondages par état...
https://fivethirtyeight.com/features/el ... st-ground/


Pour revenir sur ce dernier lien, on remarque que le pourcentage de chances pour Biden de l'emporter (calculé par FiveThirtyEight en s'appuyant sur les sondages, mais pas seulement) n'a jamais été aussi haut depuis le début de l'été), à 76% contre environ 66% le 1e septembre.
Dans les États où Biden et Trump ont au moins une chance sur 10 de gagner, depuis que nous avons lancé les prévisions, Biden a amélioré ses chances dans 17 des 20 États depuis le 12 août (la Floride fait exception, ainsi que le Missouri, tandis qu'il y a un statu quo en Caroline du Sud).
Là où c'est inquiétant pour Trump, c'est que l'avantage de Biden s'est considérablement renforcé dans 2 Etats clés pour une victoire de Trump, à savoir l'Arizona et le Minnesota, ainsi que le Wisconsin.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9132
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de quinze ans par Fabrice Jobard, reconnu comme l'un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage a pour objectif...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités