Politiquemania

La base de données de la vie politique française

L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Jeu 25 Juin 2020 21:56

Aurélien59 a écrit:Le NY Times et Siena ont publié comme prévu leur sondage concernant les 6 principaux swing states, tous remportés par Trump en 2016 (Floride, Caroline du Nord, Arizona, Wisconsin, Michigan, Pennsylvanie) et les résultats sont sans appel, Biden y possède un avantage de +6 (Floride) à +11 (Michigan, Wisconsin). Ces sondages sont confirmés par d'autre (je ne connais pas les sondeurs et fivethirtyeight ne leur attribue pas de "note" où les écarts sont parfois encore plus conséquents.

https://projects.fivethirtyeight.com/polls/

Les sondages n'ont jamais été aussi favorables pour Clinton en 2016, comme fivethirtyeight nous le rappelle, cette dernière a culminé à +7,5 au niveau national, alors que Biden est à +9,5/10 actuellement.

https://fivethirtyeight.com/features/bi ... disappear/

Les sondages sénatoriaux continuent à être désastreux pour les républicains, particulièrement en Arizona, voire en Caroline du Nord. Pensez-vous que certains candidats pourraient "lâcher", voire au moins se distancier de Trump au fur et à mesure que la campagne avance si la situation ne se redresse pas pour le GOP ? Sachant que la base, c'est à dire les électeurs loyalistes ne leur pardonneraient pas cela me semble compliqué, honnêtement je trouve la situation actuelle semble assez inextricable pour ces élus républicains de ces swing states.


Les sondages valent ce qu'ils valent. Pour moi le gros problème pour Trump ne réside pas dans les mauvais sondages qui s'enchaînent désormais, mais bien dans sa stratégie de campagne. Il mène l'exacte même campagne qu'il y a 4 ans, en faisant complètement l'impasse sur deux éléments fondamentaux qui ont changé : il n'affronte plus Hillary Clinton, et il est le sortant. Je ne suis pas certain que la recette qui a fonctionné en 2016 pourra fonctionner à l'identique dans le contexte de 2020.
Si il continue sur cette même lancée, cela va être très compliqué pour lui de rebondir je pense. Mais le personnage a de la ressource, on verra bien à la fin de l'été.
Quant aux conséquences possibles sur les élus du GOP, c'est un peu tôt pour envisager des mouvements de fonds. Si Trump semble toujours dans une mauvaise passe à l'approche de l'automne, certains envisageront peut-être de prendre leurs distances ?
De manière subliminale cela a déjà commencé : il est très symptomatique de constater que Trump a désormais disparu de presque tous les spots de campagnes des candidats républicains.
https://www.thedailybeast.com/gop-senat ... m-2020-ads
De même, Lindsey Graham, dans les retombées du renvoi de l'attorney de Manhattan par Barr a opéré, en tant que président du comité judiciaire du Sénat un mouvement qu'il ne se serait pas permis si il n'avait pas déjà récupéré l'investiture républicaine : il a réintroduit la règle dite du blue slip (dont McConnell s'était plus ou moins affranchi ces dernières années) pour permettre aux démocrates de garder la main sur la nomination d'un remplaçant.
Mais je pense que le GOP est désormais complètement le parti de Donald Trump, et qu'il n'y aura pas vraiment de marche arrière dans les mois à venir : peu importe le destin électoral de Trump en novembre, le GOP sera lié à lui.
Si Trump devait perdre, le temps de l'inventaire viendrait à ce moment là, mais pas avant.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Eco92 » Ven 26 Juin 2020 07:08

Aurélien59 a écrit:Pensez-vous que certains candidats pourraient "lâcher", voire au moins se distancier de Trump au fur et à mesure que la campagne avance si la situation ne se redresse pas pour le GOP ? Sachant que la base, c'est à dire les électeurs loyalistes ne leur pardonneraient pas cela me semble compliqué, honnêtement je trouve la situation actuelle semble assez inextricable pour ces élus républicains de ces swing states.

Il me semble qu'en tous les cas c'est jouer perdant : les électeurs démocrates verront "républicains" et assimileront à Trump. Et ils n'ont pas tout à fait tort, le GOP est un parti qui a renié nombre de ses principes pour défendre l'agenda trumpien, puisqu'il reste ultra-populaire chez leur base. Le GOP est ainsi coincé entre l'impossibilité de se démarquer du leader sans froisser ses électeurs, et l'impossibilité d'attirer des sympathisants moins extrêmes froissés par le leader. Il a tout de même de beau restes, grâce notamment au système électoral qui favorise le GOP au Sénat et à la présidentielle, mais pour les élections où la représentation des électeurs est mieux répartis c'est une autre affaire.
Au Canada les conservateurs ont actuellement un peu le même problème, le parti est dominé par la droite albertaine qui est en partie climato-sceptique, avec pas mal de candidats sociétaux (anti-mariage gay et avortement, ce qui n'est pas la ligne du parto) et unilingue, fait qui indique une certaine idéologie pour quelqu'un qui veut diriger le Canada. Les sondages indiquent très clairement que le favoris de la population (de très loin) est challengé de très près par un candidat bien moins consensuel, et que le vainqueur le sera de toute façon de justesse.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6111
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Tirnam » Ven 26 Juin 2020 07:15

Corondar a écrit:Les sondages valent ce qu'ils valent. Pour moi le gros problème pour Trump ne réside pas dans les mauvais sondages qui s'enchaînent désormais, mais bien dans sa stratégie de campagne. Il mène l'exacte même campagne qu'il y a 4 ans, en faisant complètement l'impasse sur deux éléments fondamentaux qui ont changé : il n'affronte plus Hillary Clinton, et il est le sortant. Je ne suis pas certain que la recette qui a fonctionné en 2016 pourra fonctionner à l'identique dans le contexte de 2020.
Si il continue sur cette même lancée, cela va être très compliqué pour lui de rebondir je pense. Mais le personnage a de la ressource, on verra bien à la fin de l'été.

Et je trouve assez intéressant de voir comment se comporte Trump face à Biden. L'agressivité est beaucoup moins forte que contre Clinton. Est-ce parce qu'il y a moins de haine chez Trump envers Biden que Clinton ? La seule attaque de Trump est sur la santé mentale de Biden (Sleepy Joe et ses gaffes).
Mais hier encore il dit que Biden n'est pas d'extrême gauche, mais simplement entouré par l'extrême gauche. Alors certes, mais quand on base ces dernières semaines de campagnes sur le rejet du désordre causé par les antifa ne pas donner ce label à son opposant me semble un peu étrange (en particulier pour Trump qui n'est pas habitué à faire dans la nuance). Et pour un candidat républicain accuser son adversaire démocrate d'être d'extrême gauche c'est normalement un argument classique de campagne.
Et puis il y a ces quelques commentaires étranges où Trump semble concevoir sa défaite ("Et (Biden) va être votre Président parce que peut-être que certaines personnes ne m'aiment pas" ou quand on lui dit que Biden président arrêtera la construction la réponse de Trump n'est pas "Je serai Président, pas Biden" mais "Il faudra que Biden le fasse"). Pas franchement habituel d'entendre ce genre de réflexions par un candidat, encore moins un sortant.
Tirnam
 
Messages: 375
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Sam 27 Juin 2020 18:55

Après le retour sur les primaires en Pennsylvanie, petit retour sur les primaires en Géorgie, où là aussi les résultats sont quasiment définitifs.
1) En 2016, côté républicains les primaires enregistraient 1 296 000 votants, parmi lesquels Trump empochait 503 000 voix.
Côté démocrates, les primaires enregistraient 765 000 votants, parmi lesquels Clinton empochait 545 500 voix.
Si Clinton empochait environ 40 000 voix de plus que Trump, le rapport de force avantageait fortement les républicains (63% contre 37%).
2) En 2020, les primaires républicaines enregistrent 989 000 votants (-23.7%), lesquels votent tous Trump puisqu'il est seul en lice dans cet état (soit une hausse de près de 97% par rapport à son résultat d'il y a 4 ans).
Côté démocrates, leurs primaires enregistrent 1 083 000 votants (+41.5%), parmi lesquels Biden empoche 918 500 voix (+68.4% par rapport à Clinton.
Le rapport de force est désormais à l'avantage des démocrates : 52% contre 48% (D+15), par contre Trump empoche désormais environ 70 000 voix de plus que le candidat démocrate.

Ici les résultats sont plus difficiles à interpréter qu'en Pennsylvanie, il y a à boire et à manger pour tout le monde. Il semble très clair que sur ces primaires l'électorat afro-américain s'est fortement mobilisé côté démocrates. Si les démocrates parviennent à maintenir cette bonne participation au sein de cet électorat, l'état peut réellement être un toss-up. Personnellement, dans mes pronostiques, je ferai passer la Géorgie de lean républicain à tilt républicain...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Nico78 » Dim 28 Juin 2020 10:14

Tirnam a écrit:
Corondar a écrit:Les sondages valent ce qu'ils valent. Pour moi le gros problème pour Trump ne réside pas dans les mauvais sondages qui s'enchaînent désormais, mais bien dans sa stratégie de campagne. Il mène l'exacte même campagne qu'il y a 4 ans, en faisant complètement l'impasse sur deux éléments fondamentaux qui ont changé : il n'affronte plus Hillary Clinton, et il est le sortant. Je ne suis pas certain que la recette qui a fonctionné en 2016 pourra fonctionner à l'identique dans le contexte de 2020.
Si il continue sur cette même lancée, cela va être très compliqué pour lui de rebondir je pense. Mais le personnage a de la ressource, on verra bien à la fin de l'été.

Et je trouve assez intéressant de voir comment se comporte Trump face à Biden. L'agressivité est beaucoup moins forte que contre Clinton. Est-ce parce qu'il y a moins de haine chez Trump envers Biden que Clinton ? La seule attaque de Trump est sur la santé mentale de Biden (Sleepy Joe et ses gaffes).
.

Clinton est une femme, Biden un homme. Perdre est difficilement imaginable pour Trump mais perdre face à une femme aurait été inconcevable et insupportable pour Trump ; je pense que c'est un des aspects qui différencie les deux campagnes. Il suffit de voir la violence permanente de ses propos envers Alexandria Ocasio-Cortez par exemple. Trump a un vrai problème avec les femmes et ce n'est pas nouveau. Et ça semble réciproque car les écarts d'intention de vote pour Trump entre hommes et femmes sont de plus en plus importants. Avec un peu d'habileté (en est-il capable...?), Biden peut vraiment rassembler les femmes autour de sa candidature.
Nico78
 
Messages: 1515
Inscription: Sam 6 Nov 2010 21:31

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Dim 28 Juin 2020 10:32

Nico78 a écrit:
Tirnam a écrit:
Corondar a écrit:Les sondages valent ce qu'ils valent. Pour moi le gros problème pour Trump ne réside pas dans les mauvais sondages qui s'enchaînent désormais, mais bien dans sa stratégie de campagne. Il mène l'exacte même campagne qu'il y a 4 ans, en faisant complètement l'impasse sur deux éléments fondamentaux qui ont changé : il n'affronte plus Hillary Clinton, et il est le sortant. Je ne suis pas certain que la recette qui a fonctionné en 2016 pourra fonctionner à l'identique dans le contexte de 2020.
Si il continue sur cette même lancée, cela va être très compliqué pour lui de rebondir je pense. Mais le personnage a de la ressource, on verra bien à la fin de l'été.

Et je trouve assez intéressant de voir comment se comporte Trump face à Biden. L'agressivité est beaucoup moins forte que contre Clinton. Est-ce parce qu'il y a moins de haine chez Trump envers Biden que Clinton ? La seule attaque de Trump est sur la santé mentale de Biden (Sleepy Joe et ses gaffes).
.

Clinton est une femme, Biden un homme. Perdre est difficilement imaginable pour Trump mais perdre face à une femme aurait été inconcevable et insupportable pour Trump ; je pense que c'est un des aspects qui différencie les deux campagnes. Il suffit de voir la violence permanente de ses propos envers Alexandria Ocasio-Cortez par exemple. Trump a un vrai problème avec les femmes et ce n'est pas nouveau. Et ça semble réciproque car les écarts d'intention de vote pour Trump entre hommes et femmes sont de plus en plus importants. Avec un peu d'habileté (en est-il capable...?), Biden peut vraiment rassembler les femmes autour de sa candidature.


Je vous rejoins sur le fait que Trump semble avoir un réel problème avec les femmes en général, et les politiques en particulier. Ses attaques à leur encontre atteignent des sommets que même les hommes politiques qu'il considère comme des ennemis ne subissent pas.
Il y a désormais un élément très symptomatique et quasiment récurrent : souvent, Trump refuse d'appeler les femmes politiques qu'il juge comme des adversaires par leur nom. Même les hommes politiques qu'il juge hostiles à sa personne ne subissent pas ce traitement de déshumanisation.
On en a encore eu un exemple très récent avec Gretchen Whitmer, la gouverneure du Michigan. Dans de nombreux tweets ou discours, Trump refusait catégoriquement de la nommer, usant d'expressions telles que "le gouverneur énervé", ou "la femme du Michigan". Et d'autres femmes ont subi le même traitement, notamment Alexandria Occasio-Cortez (appelée AOC par beaucoup), mais aussi Rashida Tlaib, Ilhan Omar et Ayanna Presley. Souvent, le président fait référence à elles par le terme de "l'escouade", et se refuse à utiliser leurs noms (les 4 cumulant en plus aux yeux de Trump avec le fait qu'elle sont d'origine étrangère).
Encore une fois, il est difficile de ne pas voir que seules les femmes subissent ce traitement de non usage de leur nom. Je ne sais plus laquelle de ces 4 parlementaires avait d'ailleurs eu une sortie assez drôle sur le sujet, mais elle avait déclaré que si elle trouvait en effet que Trump manifestait sa misogynie par cette absence d'emploi de leur nom, elle y voyait tout de même un avantage : cela lui évitait de voir son nom mal orthographié dans les tweets du président :) (c'est là une autre habitude de Trump, mais là cela concerne tout le monde, y compris les gens à qui il fait des compliments :) ).
https://www.nouvelobs.com/monde/2019081 ... rappe.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Lun 29 Juin 2020 18:31

J'ai hésité pour le topic où mettre cette information, mais le topic de la présidentielle me semble plus indiqué que celui de la vie politique...
Si le résultat du recensement de 2020 n'est pas encore officiellement connu, on a déjà une idée assez précise des conséquences au niveau de la représentation des états (aussi bien pour leur nombre de représentants à la Chambre que de grands électeurs au collège présidentiel).
https://www.270towin.com/news/2019/12/3 ... a_925.html
Le Texas devrait gagner 3 sièges, la Floride 2, et les états suivants un siège : Arizona, Colorado, Montana, Caroline du Nord et Oregon. Il y a donc 10 sièges à retirer ailleurs. Chacun des états suivants devrait en perdre un : Alabama, Californie, Illinois, Michigan, Minnesota, Ohio, New-York, Pennsylvanie, Rhode Island et Virginie Occidentale. Les 33 autres états ainsi que DC resteraient inchangés.
La Floride va pour la première fois dépasser l'état de New-York, devenant le 3e état le plus peuplé du pays, derrière la Californie et le Texas. En 1950, la Floride n'avait que 6 représentants, l'état de New-York en avait 45. 70 ans plus tard, la Floride en comptera 29, et l'état de New-York 26.
Au niveau partisan, si on transpose ça sur le résultat de 2016, en conservant les mêmes états pour chaque candidat, Trump aurait eu 3 grands électeurs en plus, et Clinton 3 en moins donc.
Maintenant, vu les états concernés et leurs évolutions probables, je pense que ça ne changera pas forcément grand chose au collège électoral pour la décennie 2020-2030. Je suis curieux de voir à quoi ressemblera le découpage du Montana, qui va passer de 1 à 2 sièges à la Chambre...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Mar 30 Juin 2020 23:30

La campagne de Trump s'apparente désormais à une accumulation assez incroyable de polémiques et de faux pas :
1) il est désormais totalement enferré dans la question du port du masque et de la possibilité ou non de continuer à tenir des meetings dans le contexte de flambée épidémiologique (l'épidémie flambe toujours aux USA, et beaucoup pensent que ce n'est pas prêt de s'arrêter rapidement). De plus en plus de républicains demandent désormais à Trump de revenir sur sa jurisprudence, et de porter un masque, et de soutenir cette attitude. Notamment les gouverneurs républicains du Texas et de Floride (deux états fortement touchés actuellement), mais aussi Mitch McConnell.
https://edition.cnn.com/2020/06/24/poli ... index.html
https://www.bloomberg.com/news/articles ... of-opening
https://edition.cnn.com/world/live-news ... 13b91573f8
Etant donnée l'attitude de Trump sur le masque depuis le début, il semble hautement improbable qu'il revienne là dessus et concède une erreur sur le sujet. Pour l'heure, il reste sur sa ligne : le masque, c'est pour les faibles.
Problème : la ville de Jacksonville (Floride) vient de promulguer un arrêté rendant le port du masque obligatoire. On ne sait pas si cet arrêté sera toujours en vigueur fin août, pour la convention républicaine, mais c'est une possibilité réelle.
https://edition.cnn.com/2020/06/29/poli ... index.html
Bref, retour à la case départ de ce côté là, on a toujours pas de nouvelle date pour un prochain meeting, et de plus en plus de monde, y compris chez les républicains, affirment que ce serait folie d'en tenir un dans le contexte actuel.
Alors que le virus bat son plein aux USA depuis au moins 4 mois, je suis atterré que la campagne Trump en soit encore à ce stade là au niveau stratégique et organisationnel concernant cet item...
2) mais Trump est désormais empêtré dans une polémique (potentiellement un gros scandale en fait) beaucoup plus dangereuse. Il y a quelques jours, les médias US ont reporté des articles indiquant que les services secrets militaires russes auraient offert des primes aux rebelles talibans qui tueraient un soldat américain. Dans un premier temps, Trump et la Maison Blanche ont affirmé que tout cela était faux, et le président a déclaré qu'aucune information de ce genre ne lui aurait jamais été communiquée avant. Depuis, les journalistes ont révélé que cette possibilité avait bien fait l'objet d'un briefing au président remontant à février.
https://edition.cnn.com/2020/06/29/poli ... index.html
Soit Trump ne se souvient plus de ce briefing, soit il considère l'information comme peu importante, soit il a décidé de l'ignorer. Trump et la Maison Blanche ont donc changé de ligne : ils ont bien eu le rapport, mais l'information ne leur paraissait pas suffisamment étayée pour pousser plus avant.
Depuis ça tangue pas mal au niveau des réactions politiques. Beaucoup de sénateurs, y compris des républicains en vue, réclament des enquêtes approfondies, à la fois pour savoir si les primes russes sont réelles, et pourquoi l'administration Trump a décidé de ne pas pousser plus loin l'investigation sur le sujet. Plus gênant, plusieurs mères de soldats américains tués par des talibans en Afghanistan montent au créneau de manière très médiatique pour dénoncer l'inaction supposée de Trump sur le sujet.
https://www.cnbc.com/2020/06/29/mom-of- ... gated.html
https://www.npr.org/2020/06/29/88461148 ... fghanistan
Il est encore un peu tôt pour se prononcer sur les tenants et les aboutissants de tout ça, mais l'affaire a déjà rebondi : certains républicains du Congrès ont été briefés avant les démocrates, qui évidemment s'appuient là dessus pour dénoncer que l'administration aurait beaucoup à cacher sur le sujet...
https://www.politico.com/news/2020/06/2 ... ies-344219

Bref, rien qui ne devrait donner le sentiment que Trump améliore son environnement de campagne...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Nico78 » Mer 1 Juil 2020 12:23

Corondar a écrit:2) mais Trump est désormais empêtré dans une polémique (potentiellement un gros scandale en fait) beaucoup plus dangereuse. Il y a quelques jours, les médias US ont reporté des articles indiquant que les services secrets militaires russes auraient offert des primes aux rebelles talibans qui tueraient un soldat américain. Dans un premier temps, Trump et la Maison Blanche ont affirmé que tout cela était faux, et le président a déclaré qu'aucune information de ce genre ne lui aurait jamais été communiquée avant. Depuis, les journalistes ont révélé que cette possibilité avait bien fait l'objet d'un briefing au président remontant à février.
https://edition.cnn.com/2020/06/29/poli ... index.html
Soit Trump ne se souvient plus de ce briefing, soit il considère l'information comme peu importante, soit il a décidé de l'ignorer. Trump et la Maison Blanche ont donc changé de ligne : ils ont bien eu le rapport, mais l'information ne leur paraissait pas suffisamment étayée pour pousser plus avant.
Depuis ça tangue pas mal au niveau des réactions politiques. Beaucoup de sénateurs, y compris des républicains en vue, réclament des enquêtes approfondies, à la fois pour savoir si les primes russes sont réelles, et pourquoi l'administration Trump a décidé de ne pas pousser plus loin l'investigation sur le sujet. Plus gênant, plusieurs mères de soldats américains tués par des talibans en Afghanistan montent au créneau de manière très médiatique pour dénoncer l'inaction supposée de Trump sur le sujet.
https://www.cnbc.com/2020/06/29/mom-of- ... gated.html
https://www.npr.org/2020/06/29/88461148 ... fghanistan

Soit il ne l'a pas lu du tout, ce qui semble être très régulièrement le cas. Il y a un briefing quotidien sur les questions de sécurité et il apparaît que Trump est incapable de se concentrer plus que quelques minutes, qu'il ne lit pas les notes qu'on lui présente et n'écoute que très rarement les briefings. Ce qui est juste effarant mais plus rien ne doit nous étonner...
Nico78
 
Messages: 1515
Inscription: Sam 6 Nov 2010 21:31

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Mer 1 Juil 2020 20:59

Suite au fiasco du meeting à Tulsa, une première tête est tombée au sein de la campagne Trump : le chef des opérations de campagne, Michael Glassner, est renvoyé. Il sera remplacé par Jeff DeWit, un ancien de la campagne de 2016. Brad Parscale, le directeur de campagne, semble avoir sauvé sa tête, au moins pour l'instant...
https://www.politico.com/news/2020/07/0 ... eam-346728
Apparemment, Jared Kushner, entre la paix au Moyen Orient et la crise opioïde, serait à la manœuvre. Décidément, quel couteau suisse cet homme :).
Le prochain meeting, qui était prévu en Alabama (on notera que ce n'était toujours pas un swing state au menu ?), est annulé.
https://edition.cnn.com/2020/06/30/poli ... index.html
Soit on tire des leçons de la pandémie, soit on craint un nouveau fiasco au niveau de l'affluence ?
En attendant, la campagne Trump se lance dans l'achat massif de publicités : 69 millions de dollars (oui, vous ne rêvez pas :) ) vont être dépensés en Arizona, en Floride, en Ohio, en Caroline du Nord, en Pennsylvanie et au Wisconsin (on notera l'absence remarquée du Michigan dans cette liste) pour essayer de relancer la campagne Trump dans ces états. Je ne suis pas certain que cela suffise, mais il faut bien faire quelque chose du trésor de guerre accumulé par le président depuis 4 ans...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les débats...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité