Politiquemania

La base de données de la vie politique française

L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Sam 31 Aoû 2019 01:56

MiniM a écrit:
Eco92 a écrit:La liste ne m'a en effet pas trop surpris si ce n'est Andrew Yang, que je n'imaginais pas avoir un tel soutien financier et sondagier (au delà de 2 %, peu certes, mais 13 autres ne l'avaient pas). J'imagine qu'il sera un des prochains à disparaître.

Je ne suis pas aussi doué que vous pour la recherche de ces infos, sait-on qui étaient les trois ayant assez de dons mais pas de sondages ?

Enfin que donnent les derniers sondages pour les participants aux débats ? J'en ai vu un récent mettant Biden, Sanders, Warren (ou Warren et Sanders) puis Harris et Buttiebeg avec des % pour chacun mais je n'ai pas vu les chiffres des autres concurrents. Merci !


Pour les sondages, cette fois-ci il faillait au moins 2% dans 4 sondages (soit nationaux, soit dans les 4 premiers états à voter (Iowa, New Hampshire, Nevada ou Caroline du Sud) faits par les 16 sondeurs approuvés.

Les éliminés sont le milliardaire Tom Steyer (3), la députée d'Hawaii Tulsi Gabbard (2) et l'écrivaine Marianne Williamson (1).

Ceux qui n'ont pas les 130000 donateurs requis sont:
Michael Bennet, sénateur du Colorado.
Steve Bullock, gouverneur du Montana.
Bill de Blasio, maire de New York.
John Delaney, ancien député du Maryland.
Wayne Messam, maire de Miramar (Floride).
Tim Ryan, député de l'Ohio.
Joe Sestak, ancien député de la Pennsylvanie.


Pour les non qualifiés, on tombe très vite dans le cercle vicieux : mauvais sondages, pas de débat, mauvais sondages...
Et généralement ça impacte aussi les financements qui s'assèchent assez vite. Pour les 3 éliminés sur le 3e débat, Tom Steyer peut encore espérer se qualifier pour le 4e débat. Il lui manque un seul sondage pour se qualifier, et vu l'argent (tiré de sa fortune personnelle) qu'il investit massivement en publicités (notamment en Iowa), il devrait pouvoir espérer se qualifier.
Pour les 7 qui n'ont ni les donateurs ni les sondages par contre, ça va être difficile de tenir encore longtemps.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2733
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede ploumploum » Dim 8 Sep 2019 19:42

Côté républicain, l'ancien Gouverneur de Caroline du Sud (2003-2011) Mark Sanford annonce sa candidature aux primaires.

Représentant de 1995 à 2001 et de 2013 à 2019, il avait été battu lors de la primaire républicaine pour le scrutin de 2018 par une pro-Trump.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/presi ... p-20190908
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 15276
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Jean-Philippe » Lun 9 Sep 2019 10:56

ploumploum a écrit:Côté républicain, l'ancien Gouverneur de Caroline du Sud (2003-2011) Mark Sanford annonce sa candidature aux primaires.

Représentant de 1995 à 2001 et de 2013 à 2019, il avait été battu lors de la primaire républicaine pour le scrutin de 2018 par une pro-Trump.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/presi ... p-20190908


Joe Walsh, représentant de l'Illinois pendant la vague conservatrice de 2010 et battu au scrutin suivant, s'est aussi déclaré candidat fin août contre Trump (source). Cela fait 3 petits candidats, contre lui avec l'ancien gouverneur du Massachusetts Bill Weld contre Trump, mais chacun représente une tendance différente : modérée pour Weld, conservatrice pour Walsh et classique (notamment du point de vue de la dette) pour Sanford.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9052
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Lun 9 Sep 2019 16:52

ploumploum a écrit:Côté républicain, l'ancien Gouverneur de Caroline du Sud (2003-2011) Mark Sanford annonce sa candidature aux primaires.

Représentant de 1995 à 2001 et de 2013 à 2019, il avait été battu lors de la primaire républicaine pour le scrutin de 2018 par une pro-Trump.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/presi ... p-20190908


Cette même candidate pro-Trump (Katie Arrington) qui réussit en effet deux exploits politiques coup sur coup : faire mordre la poussière au représentant sortant ex gouverneur de l'état sur les primaires (50.6% contre 46.5%) et perdre l'imperdable dans la foulée en permettant au candidat démocrate (Joe Cunningham) d'empocher le district 01 de Caroline du Sud lors de la générale, un peu à la surprise générale (50.6% contre 49.2%), ce district étant classé comme très sur pour les républicains (la candidate républicaine faisant un tabac dans les 4 comtés ruraux du district, mais prenant une telle tôle dans le district urbain de Charleston, qu'elle finit avec 4 000 voix de retard sur le démocrate).
Lors des primaires, Trump avait clairement appelé à faire battre Sanford, avec succès, mais cela coûta un siège au caucus républicain à l'arrivée. Sanford ayant commis l'impardonnable : même après la victoire de Trump à la présidence il osait dire publiquement qu'il trouvait qu'un homme qui passait son temps à mentir et à insulter des gens ne pouvait avoir à ses yeux une véritable stature présidentielle. Suite à cet accès d'honnêteté, Sanford s'était lui même comparé à "un mort qui marche", politiquement parlant.
https://www.politico.com/magazine/story ... ile-214791
Bref, on peut en effet considérer que Sanford se placera sur un créneau républicain classique (notamment au niveau fiscal) en soulignant les outrances de Trump. Pas de quoi inquiéter le Donald, d'autant que beaucoup de républicains souhaitent annuler purement et simplement les primaires et caucus dans leurs états, afin de donner directement l'investiture à Trump. Cela concerne notamment les états du Kansas, du Nevada et de la Caroline du Sud.
https://www.cbsnews.com/news/republican ... -caucuses/
https://www.politico.com/story/2019/09/ ... rs-1483126
L'Arizona devrait suivre. A tel point que le gouverneur (républicain) du New Hampshire, Chris Sununu, s'est senti obligé de déclarer que son état maintiendrait bien les primaires républicaines.
https://www.washingtonexaminer.com/news ... ununu-says
Je suis plus que perplexe face à l'ampleur que semble prendre ce mouvement d'annulation des primaires républicaines. Mais ce ne serait pas une première, par le passé c'est déjà arrivé que plusieurs états "offrent" directement l'investiture au président sortant, aussi bien chez les républicains que les démocrates.
Mais je ne suis pas certain que ce soit une très bonne idée, les primaires permettant toujours de stimuler et motiver la base électorale, voire de préparer la générale en amont. Et puis c'est pas comme si il y avait le moindre risque que Trump ne gagne pas. J'imagine que le but est d'éviter de lui faire perdre du temps à insulter et à taper sur 3 républicains pendant de longs mois ? Mais je me demande si ça ne va pas avoir l'effet inverse : attirer l'attention sur les 3 candidats qui iront se répandre sur les plateaux de TV en endossant le rôle de la victime qu'on essaye de ballonner pour faire plaisir au chef ? Mais à priori, si c'est voté par les instances du parti dans les états en question c'est tout à fait légal, les challengers de Trump n'auraient pas vraiment de recours judiciaire pour contester de telles annulations. A suivre...

Dans le même temps, le milliardaire Howard Schultz qui laissait planer une possibilité de candidature en tant qu'indépendant vient de se retirer officiellement.
https://edition.cnn.com/2019/09/06/poli ... index.html
Les démocrates poussent un petit soupir de soulagement : ils craignaient que le milliardaire (relativement libéral sur certaines questions) ne leur fasse perdre quelques précieux points dans des états clefs pour la générale.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2733
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Mar 10 Sep 2019 21:39

Un élément également à noter pour la prochaine présidentielle : le Maine a adopté un système de vote préférentiel. Désormais, dans cet état les électeurs classent les candidats par choix de préférence. Si à l'issue des décomptes au rang 1 aucun candidat n'a atteint la majorité des suffrages, alors le candidat ayant reçu le moins de voix au rang 1 est exclu, et ses voix sont attribuées au candidat du choix 2 formulé par ses électeurs. On procède ainsi jusqu'à ce qu'un candidat obtienne la majorité absolue.
https://thehill.com/homenews/state-watc ... -signature
Depuis l'année dernière cela concernait toutes les élections au sein de l'état, c'est désormais le cas aussi pour la présidentielle. Lors des midterms ce système avait permis la bascule du district 02 du Maine. Au premier décompte, le candidat républicain sortant, Bruce Poliquin, était arrivé en tête devant le démocrate Jared Golden, mais sans atteindre la majorité (46.3% contre 45.6%). Une fois les suffrages des deux candidats indépendants (5.7% et 2.4%) réattribués au rang 2, le démocrate l'avait emporté (50.6% contre 49.4%). Ce nouveau système de vote avait été ratifié par référendum auprès des habitants du Maine, mais Poliquin et les républicains locaux avaient contre attaqué en portant plainte contre le nouveau système, qu'ils jugeaient anticonstitutionnel. Les recours judiciaires ont tous été épuisés et les autorités politiques de l'état (désormais contrôlées par les démocrates) viennent d'entériner le système pour tous les échelons au sein de l'état.
Lors de la présidentielle de 2016, Trump avait empoché l'un des grands électeurs de l'état, puisque tout comme le Nebraska le Maine propose une attribution partielle de ses grands électeurs en fonction de ses districts. Le candidat qui arrive en tête dans chaque district de l'état empoche 1 électeur (le Maine disposant de 2 districts), et celui qui arrive en tête au niveau de l'état empoche les 2 autres électeurs. Sur la présidentielle, le district 01 semble imperdable pour les démocrates. Le 02 étant lui nettement plus disputé. Ce nouveau système de vote préférentiel pourrait avoir un impact sur l'attribution de l'électeur du district 02. Mais il ne s'agit là que d'un seul grand électeur, ce ne serait déterminant qu'en cas de résultats très serrés au sein du collège. On notera qu'en 2016, cela n'aurait rien changé, Trump ayant obtenu la majorité des suffrages dans le district 02. Mais c'était la première fois depuis que le Maine avait instauré ce système (1969) qu'un district votait différemment du reste de l'état (il s'en était fallu de peu en 2000, où Gore n'y avait eu qu'un tout petit point d'avance sur Bush).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2733
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Vaulti » Mer 11 Sep 2019 20:49

Une information importante sur le corps électoral de Floride, l'un des swing states.

La réforme permettant de réintégrer dans le corps électoral d'anciens détenus condamnés pour des délits mineurs votée l'année dernière est contestée par le gouverneur républicain de l'Etat.

Il a déposé un recours à la cour suprême de l'Etat (dont il a nommé directement 3 des 7 membres) pour imposer la vérification du remboursement de la dette complet et de l'assurance de la peine complétement exécutée.
Note : 80% des prisonniers libérés ont encore des pénalités financières.

Son recours sera examiné au mois de novembre.

Il s'agit bien sûr d'un déni total du vote de l'année dernière…

Le nombre de potentiels électeurs lésés est estimé à 1 million et en majorité issu des minorités bien plus facilement condamnés que les autres. On devine l'intérêt pour les républicains de les empêcher de voter.

Source : https://www.politico.com/states/florida ... se-1183570
Vaulti
 
Messages: 507
Inscription: Mer 7 Mar 2012 17:05

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Mer 11 Sep 2019 22:51

Vaulti a écrit:Une information importante sur le corps électoral de Floride, l'un des swing states.

La réforme permettant de réintégrer dans le corps électoral d'anciens détenus condamnés pour des délits mineurs votée l'année dernière est contestée par le gouverneur républicain de l'Etat.

Il a déposé un recours à la cour suprême de l'Etat (dont il a nommé directement 3 des 7 membres) pour imposer la vérification du remboursement de la dette complet et de l'assurance de la peine complétement exécutée.
Note : 80% des prisonniers libérés ont encore des pénalités financières.

Son recours sera examiné au mois de novembre.

Il s'agit bien sûr d'un déni total du vote de l'année dernière…

Le nombre de potentiels électeurs lésés est estimé à 1 million et en majorité issu des minorités bien plus facilement condamnés que les autres. On devine l'intérêt pour les républicains de les empêcher de voter.

Source : https://www.politico.com/states/florida ... se-1183570


Personnellement je n'en attendais pas moins de la part des républicains. Rappelons pourtant que le référendum ratifiant la réintroduction des ex détenus sur les listes électorales (sans aucune restriction financière dans le projet proposé aux suffrages des Floridiens) a été ratifié à une très large majorité des votants (64.5% des votants, avec un taux de participation de plus de 60%, qui est excellent selon les critères américains), signe que beaucoup d'électeurs républicains l'ont aussi approuvé. Précisons également que le projet exclue toujours les ex détenus condamnés pour crimes violents (meurtres et viols).
https://en.wikipedia.org/wiki/2018_Florida_Amendment_4
Il y a par contre un autre état où les référendums approuvés (là aussi massivement) l'année dernière ont été ratifiés avec joie et célérité par la toute nouvelle gouverneur démocrate de l'état, Gretchen Whitmer, c'est le Michigan. Dans cet état là, les électeurs pourront s'inscrire et voter le jour du vote, l'obtention du permis de conduire dans l'état (si vous y êtes domicilié) vous inscrit automatiquement sur les listes électorales, le vote par correspondance est facilité (vous pouvez désormais avoir recours au vote par correspondance sans fournir une raison précise), et désormais, cocher la première et unique case du premier poste à pourvoir en faveur du candidat d'un parti vous fait automatiquement voter pour tous les candidats du même parti à tous les échelons si vous ne remplissez pas les autres échelons. Et, cerise sur le gâteau, les électeurs du Michigan ont approuvé la création d'une commission indépendante en charge des futurs redécoupages de la carte électorale de l'état (aussi bien au fédéral qu'au fédéré). Car oui, là aussi, les républicains ont profité de leur ancien trifecta pour gerrymander gentiment la carte (sur les midterms de 2018, les démocrates font jeu égal avec les républicains, 7 sièges chacun, alors que les démocrates sont très nettement majoritaires en voix au niveau de l'état). Tout cela devrait faciliter la participation, notamment des minorités, et donc aider les démocrates dans cet état l'année prochaine.
https://ballotpedia.org/Michigan_2018_ballot_measures
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2733
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Lun 16 Sep 2019 00:30

Petit retour (objectif) sur le dernier débat démocrate :
1) un seul débat sur une soirée avec les 10 principaux candidats, y a pas à dire, c'est nettement plus intéressant et utile. Même si 3 heures, ça reste un peu long.
2) on a bien compris que les démocrates faisaient de l'assurance maladie le cœur de leur projet. Il serait peut-être temps de passer à d'autres sujets ? D'autant qu'on cerne désormais très bien les différentes positions des uns et des autres...
3) de très loin le meilleur débat des trois concernant la modération journalistique (c'était à la fois fluide et bien tenu, avec ce qu'il faut de relances et de questions)
Mes impressions (nettement plus subjectives) :
1) Warren est clairement redoutable en débat d'idées, elle explique mieux que Sanders lui même leur projet (assez proche) d'assurance maladie :). Et elle a tenté (avec un certain succès ?) de s'humaniser en détaillant un peu ses origines.
2) Biden n'a pas été flamboyant, mais c'était sa meilleure prestation jusque là, surtout sur la première heure, où il était très présidentiel, charmeur et précis dans ses échanges (ça s'est gâté sur la fin, mais il n'était pas le seul à avoir fatigué sur la longueur).
3) Sanders n'était pas très en forme (une petite voix et une petite toux, ça s'est senti).
4) O Rourke est enfin sorti de sa léthargie, lui aussi c'était son meilleur débat, et lui opte pour une stratégie audacieuse : la lutte contre la prolifération des armes à feu (son état, le Texas, ayant été fort endeuillé ces derniers mois par plusieurs tueries de masse).
5) Castro a dérapé assez largement, en se montrant très (trop) hostile envers Biden, se montrant même à limite de l'insulte concernant son âge (et la sanction est tombée rapidement : il est pas passé loin des huées, et a depuis fait un peu amende honorable). Si il visait le poste de VP, c'est pas avec Biden qu'il l'obtiendra à priori :).
6) Harris a été très anti-Trump et m'a laissé la furieuse impression de désormais plutôt viser le poste de VP ?
7) Buttigieg est toujours désarmant d'honnêteté et de drôlerie (c'est toujours lui qui a les meilleures blagues des débats, son meilleur hit de ce 3e débat : "Vous savez, quand je me suis lancé dans la course, je me souviens que le président Trump s'est moqué de moi en disant qu'il aimerait bien me voir signer un accord avec Xi Jinping. J'aimerais beaucoup le voir lui faire un deal avec Xi Jinping"), mails il reste très (trop ?) atypique
8) les autres m'ont paru plus transparents.
Comme souvent, je ne suis pas persuadé que ce débat ait un immense impact en terme d'intentions de vote. Pour l'heure, je continue de penser que tout se joue entre Biden, Warren et Sanders (ce dernier me paraissant clairement le maillon le plus faible des trois à l'heure actuelle). Harris et Buttigieg faisant offices de révélations, et O Rourke étant plutôt une déception ?
Par contre, sur la forme, je recommande chaudement aux démocrates de conserver un seul débat sur un soir, même si pour le 4e tour 11 ou 12 candidats devaient se qualifier.
https://edition.cnn.com/2019/09/13/poli ... index.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2733
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede guillaume44 » Mer 18 Sep 2019 14:49

Petit récapitulatif de la semaine sur la présidentielle 2020,

Contrairement à la campagne 2016, Trump tente d'élargir sa base électorale en draguant la communauté latino, il s'est ainsi rendu dans le Nouveau Mexique il y a 2 jours.. A priori, Trump devrait changer de ton mais sa politique migratoire restera toujours la même….

https://www.politico.com/story/2019/09/ ... ly-1499569

3 états attireraient particulièrement sa campagne :

Le Nouveau Mexique ou une demi douzaine de personnes à temps pleins ont été recrutés par le GOP :

https://www.politico.com/story/2019/09/ ... ns-1497451

De manière très surprenante la Virginie ou le GOP n'a aucun sénateurs nationaux, ni le poste de gouverneur et ou le nombres de représentants est passé de 7 à 4.

https://www.politico.com/story/2019/03/ ... ns-1243100

Et moins surprenant le Minnesota, ou une douzaine de personnes ont été recrutés à temps pleins par le GOP...

https://www.politico.com/story/2019/08/ ... 20-1471551

Autant viser le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin tombait sous le sens en 2016 et je n'ai jamais compris pourquoi Mitt Romney en 2012 n'avait pas insisté plus que ça dans ces 3 états mais en 2020 parier sur la Virginie et le Nouveau Mexique me parait très téméraire.

Concernant les démocrates, le débat de jeudi dernier ont mise à jour des mesures très à gauche à l'échelle des Etats-Unis :

- l'impôt sur la fortune d'Elisabeth Warren
- le revenu universel par Andrew Yang (s'il était élu, je serai curieux de voir les panneaux des militants Tea Party)
- le green new deal
- l'assurance santé
- et la confiscation des armes de guerre par O Rourke

A l'heure actuelle, la dynamique semble être du côté d'Elisabeth Warren et je pense qu'une candidature clivante serait la meilleure chance pour les démocrates de l'emporter… Un candidat démocrate aurait plutôt intérêt à ne pas décevoir l'aile gauche de son parti plutôt que d'aller chercher des centristes de moins en moins nombreux vu le clivage des 2 grands partis

http://www.lefigaro.fr/international/bi ... e-20190913
guillaume44
 
Messages: 221
Inscription: Mar 1 Mar 2016 20:40

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Mer 18 Sep 2019 16:22

guillaume44 a écrit:Petit récapitulatif de la semaine sur la présidentielle 2020,

Contrairement à la campagne 2016, Trump tente d'élargir sa base électorale en draguant la communauté latino, il s'est ainsi rendu dans le Nouveau Mexique il y a 2 jours.. A priori, Trump devrait changer de ton mais sa politique migratoire restera toujours la même….

https://www.politico.com/story/2019/09/ ... ly-1499569

3 états attireraient particulièrement sa campagne :

Le Nouveau Mexique ou une demi douzaine de personnes à temps pleins ont été recrutés par le GOP :

https://www.politico.com/story/2019/09/ ... ns-1497451

De manière très surprenante la Virginie ou le GOP n'a aucun sénateurs nationaux, ni le poste de gouverneur et ou le nombres de représentants est passé de 7 à 4.

https://www.politico.com/story/2019/03/ ... ns-1243100

Et moins surprenant le Minnesota, ou une douzaine de personnes ont été recrutés à temps pleins par le GOP...

https://www.politico.com/story/2019/08/ ... 20-1471551

Autant viser le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin tombait sous le sens en 2016 et je n'ai jamais compris pourquoi Mitt Romney en 2012 n'avait pas insisté plus que ça dans ces 3 états mais en 2020 parier sur la Virginie et le Nouveau Mexique me parait très téméraire.

Concernant les démocrates, le débat de jeudi dernier ont mise à jour des mesures très à gauche à l'échelle des Etats-Unis :

- l'impôt sur la fortune d'Elisabeth Warren
- le revenu universel par Andrew Yang (s'il était élu, je serai curieux de voir les panneaux des militants Tea Party)
- le green new deal
- l'assurance santé
- et la confiscation des armes de guerre par O Rourke

A l'heure actuelle, la dynamique semble être du côté d'Elisabeth Warren et je pense qu'une candidature clivante serait la meilleure chance pour les démocrates de l'emporter… Un candidat démocrate aurait plutôt intérêt à ne pas décevoir l'aile gauche de son parti plutôt que d'aller chercher des centristes de moins en moins nombreux vu le clivage des 2 grands partis

http://www.lefigaro.fr/international/bi ... e-20190913


J'ai moi aussi été assez étonné par cette liste des états ciblés par Trump. Clairement, pour moi, il n'a rien à gagner à tenter le Nouveau Mexique, et même la Virginie, je pense que c'est une perte de temps. Mais je suis pas persuadé que c'est là une cible réelle. J'y vois plutôt un affichage, histoire d'inciter les démocrates à investir quand même un peu de temps et d'argent dans ces états, au détriment d'autres états plus disputés ?
En tout cas, investir beaucoup de temps et d'argent de la campagne Trump dans des états comme la Virginie et surtout le Nouveau Mexique, pour moi ce serait contre productif. A mon sens, Trump n'a pas des milliers d'options face à lui.
Il doit impérativement conserver un maximum des états qui ont déjà voté pour lui en 2016. Parmi ces états là, la Floride est pour lui un impératif (sans elle il a virtuellement perdu). Ensuite parmi le Wisconsin, le Michigan, la Pennsylvanie, la Caroline du Nord et l'Arizona, il ne peut pas se permettre d'en perdre plus de deux (le Michigan et la Pennsylvanie étant sur le papier les plus susceptibles de rebasculer côté démocrates, mais Trump ne peut pas se permettre de considérer non plus les 3 autres comme acquis).
Quant aux états qu'il doit viser pour les piquer éventuellement dans la colonne Clinton : Minnesota, New Hampshire, Nevada, Colorado et Maine. Le problème c'est que, parmi ceux là, on est quand même sur des petits états globalement (ils représentent nettement moins de grands électeurs que les états précédents). Surtout, si le Minnesota me parait réellement à la portée de Trump, pour les 4 autres états, si la bascule ne me parait pas totalement impossible, c'est très loin d'être dans la poche. Pour le Maine, le district 01 est quasiment assuré de rester démocrate, quant au Nevada et au Colorado les républicains locaux sont largement en crise, et si les démocrates n'y ont pas forcément des marges énormes, ils y sont solidement implantés. Quant au New Hampshire, le problème est ailleurs : le poste sénatorial de Jeanne Sheehan est à renouveler en même temps que la présidentielle. Et je ne vois pas l'état spliter son vote entre présidentielle et Sénat, et comme Sheehan est largement favorite pour se succéder à elle même...

Quant aux primaires démocrates, en effet, Warren semble être la candidate qui monte (et depuis plusieurs mois déjà).
https://thehill.com/hilltv/rising/46159 ... tic-debate
https://www.vox.com/2019/9/12/20860985/ ... rren-biden
https://www.nytimes.com/2019/09/16/us/p ... arren.html
Elle semble de plus en plus tailler des croupières à Sanders. Sa grosse force à mon avis c'est qu'elle peut paraître acceptable pour les deux ailes du parti démocrate : elle est suffisamment à gauche pour les libéraux, et elle est suffisamment modérée pour l'establishment (elle a l'immense avantage de ne pas embrasser l'étiquette du socialisme, contrairement à Sanders).
Les républicains tentent de la dépeindre comme une Hillary bis, le problème c'est qu'elle a un aspect nettement moins robotique que Clinton, et, surtout, au niveau lutte contre les lobbies et le système bancaire, elle a un CV nettement plus irréprochable que Clinton. A mon avis elle n'a qu'un seul défaut : elle a parfois un ton très professoral, qui peut la rendre un peu trop technique. On est clairement sur un profil très CSP+. Si elle peut clairement faire un tabac chez les électeurs de banlieues, son attrait chez les cols bleus reste à démontrer (pour ça, elle compte plus sur son programme que sur sa personne ?). Mais elle a au moins l'avantage d'être très clair sur ses idées et son programme (là où ça flotte un peu plus chez Sanders ou Biden par exemple).
https://www.nytimes.com/2019/08/26/us/p ... crats.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2733
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

La première année du mandat municipal - Guide pratique

Eric Landot

Une nouvelle mandature municipale commence. Les ennuis aussi. Les défis à relever. Les points à maîtriser très vite. Ce guide pratique vise à répondre à toutes les questions simples mais urgentes que se pose toute nouvelle équipe municipale...

Découvrir l'ouvrage

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités