Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales en Isère

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Jean-Philippe » Dim 12 Déc 2010 22:39

Ce copier/coller de votre site ne répond pas aux questions de Maxxx. On sait ce qu'est Cap21 et comment se passe les élections cantonales. Si vous n'avez rien d'autres à dire (genre, répondre aux questions précises de mon "confrère"), au revoir.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9166
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Dodiblog » Lun 13 Déc 2010 08:50

Bonjour Jean Philippe
Une question à mon tour avant d'aller plus loin : êtes vous l'administrateur en charge de ce forum pour parler avec une telle autorité ?
Ne suis autorisé qu'à répondre aux questions de Maxx ou puis m'exprimer librement ?
Cordialement
Olivier
Dodiblog
 
Messages: 24
Inscription: Dim 12 Déc 2010 14:14

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Dodiblog » Lun 13 Déc 2010 12:55

Jean Philippe parle également du canton de Corps qui pourrait basculer à gauche. On murmure que la candidate socialiste y serait Marie Noelle Battistel comme ne 2004 ou elle avait été battue. Il faut savoir qu'elle est déjà maire de la salle en Beaumont ET présidente de la communauté de commune de Corps ET conseillère régionale Rhône Alpes ET députée de l'Isère ou elle a la rude tache de succéder à Didier Migaud nommé à la cour des comptes.

Ici la lettre ouverte que je me suis permis de lui adresser : http://dodiblog.unblog.fr/2010/12/09/le ... mment-8430
Dodiblog
 
Messages: 24
Inscription: Dim 12 Déc 2010 14:14

Re: Les cantonales en Isère

Messagede maxxx » Lun 13 Déc 2010 13:24

Pour rebondir sur vos propos, on ne cherchait pas à vous reprocher vos engagements...C'est tout à fait honorable à vous de vouloir défendre des idées et un programme...Mais ce forum n'est pas un lieu de propagande électorale, ni de plate-forme pour rechercher des candidats potentiels...

Jean-Philippe avait toute la légitimité pour vous faire ce type de remarque, en tant que rédacteur régulier (certainement le plus performant d'ailleurs) sur ce forum...Et il n'y avait rien de méchant je pense dans son propos : j'ai pensé la même chose quand j'ai vu votre commentaire par rapport à mes questions...

Je soulevais des types d'interrogations (d'autres candidats Cap21 prévus dans le département ? quelle stratégie de soutien pour le second tour ? quelle implantation locale (politique, associative des candidats)?) qui correspondent, selon moi, à ce qu'attendent les lecteurs et rédacteurs du forum : vous avez évidemment toute liberté d'y répondre ou non, ce n'était pas une obligation : je pense juste que des réponses objectives à ce type de questions ferait avancer le débat...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vincent » Lun 13 Déc 2010 15:11

Bonjour Olivier,
Ce forum a pour ambition de se distinguer des autres espaces de discussions accessibles sur internet. Qui dit politique dit convictions. En aucun cas, il n'est demandé aux membres d'abandonner celles-ci, mais d'en limiter l'étalage et de toujours favoriser l'analyse.
D'autre part, et comme les conditions d'utilisation le stipulent, le site n'a pas vocation à participer à la diffusion d'un quelconque message ni à faire la publicité d'un blog ou d'un site.
Merci de votre compréhension.
vincent
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 2687
Inscription: Ven 12 Déc 2008 21:37

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Dodiblog » Lun 13 Déc 2010 21:56

Bonjour à tous

Bon, je vais essayer de répondre à Maxxx tout en restant dans les clous de ses prescriptions et de celle de Vincent. Difficile exercice d'équilibrisme. J'ai remis les questions dans l'ordre pour avoir une explication logique. Excommuniez moi si je dérape encore !

Quelle implantation du candidat ?
Le candidat c'est moi. Kiné à Mens depuis 12 ans après 10 ans d'humanitaire. Parent d'élève actif, auteur d'un blog local bien connu et que je ne cite donc pas. Ai lancé la location de vélos électriques et bientôt l'autopartage localement. Question politique, candidat suppléant pour le Modem aux législatives de 2007 (5,96% des voix) puis tête d'une liste à dominante écolo aux municipales à Mens (9,3%). Siège à la commission vie quotidienne de la commune ou j'ai proposé beaucoup et fait adopté certaines mesures pour les transports doux (ralentisseurs, parking vélo..). J'ai aussi fortement bataillé en faveur du projet éolien au Senepy, aujourd'hui bloqué.

La stratégie de Corinne Lepage : elle a quitté le Modem, elle ne veut pas rejoindre EELV car trop à gauche.
Tout comme moi, Corinne Lepage a cru aux valeurs d'humanisme et d'équilibre du Modem. Puis il a fallu admettre que le Mouvement démocrate, malgré son nom était dirigé d'une façon dictatoriale au service d'un seul homme.
Elle s'est rapproché d'Europe Ecologie du temps ou Cohn Bendit y pronait le rassemblement de tous les écologistes de la gauche au centre droit. Plus tard, fin de non recevoir de Cécile Duflot à toute idée d'association et donc éloignement.

Elle semble quand même très isolée dans la sphère écolo, maintenant que Waechter s'inscrit en partenariat avec EELV et les a rejoint aux régionales...
Les plus anciens d'entre nous se rappellent un peu de Waechter, candidat écolo aux présidentielles de... 1988.
A l'inverse, des adhérents plus récents comme Jean Paul Besset s'éloignent d'Europe écologie (http://www.marianne2.fr/Exclusif-Besset ... 00534.html)
quand d'autres comme Cohn Bendit se posent des questions (http://www.lepost.fr/article/2010/12/07 ... logie.html).
Par ailleurs, 40% des sympathisants d'Europe écologie ne se sentent pas à gauche et 61% auraient préféré un mouvement indépendant à une alliance avec les verts (http://www.jean-jaures.org/Acces-direct ... orat-ecolo

Elle se présente comme contre la politique gouvernementale : un rapprochement avec le centre droit (nébuleuse Borloo) serait-il par exemple envisagé ?
En effet, elle a clairement explicité qu'elle ne travaillait pas dans le cadre d'une réélection de Sarkozy. Et insisté sur le fait qu'elle ne pourrait travailler avec lui que s'il était sur la même ligne (http://www.dailymotion.com/video/xfni8n ... &start=187)

Est-il envisagé de proposer d'autres candidatures dans ce département, même dans les cantons où EELV aurait des chances de figurer au second tour et de remporter des sièges (je pense aux cantons grenoblois) ?
J'ai récemment reçu une fin de non recevoir de la section Trièvoise d'EELV lorsque je me suis proposé comme suppléant dans une candidature commune sur le canton de Mens. On m'a par ailleurs expliqué qu'il n'était pas envisagé d'association de ce type dans aucun canton de l'Isère. J'espère donc qu'il y aura un maximum de candidat de Cap21 dans le département, je travaille à susciter d'autres vocations dans les autres cantons du Trièves (Monestier de Clermont et Clelles) et j'ai vent de quelques autres projets dans le département. Dans un tel contexte, la situation particulière d'EELV dans tel ou tel endroit n'importe guère. S'il faut durcir le ton pour ces élections, j'espère simplement qu'EELV seront revenus à de meilleurs sentiments pour les rendez vous de 2012.

Quelle stratégie pour Cap21 en termes de soutien pour le second tour, s'il y a un second tour ?
Un éventuel accord soutien au second tour se négocie avant le second tour et doit être réciproque.
Dodiblog
 
Messages: 24
Inscription: Dim 12 Déc 2010 14:14

Re: Les cantonales en Isère

Messagede pierrot » Dim 9 Jan 2011 09:36

Le point sur plusieurs cantons sensibles dans le Dauphiné Libéré du 7 janvier :

- Grenoble 1 gagné par Les Verts face au PS en 2004
- Vienne sud remporté de peu par l'UMP en 2004 dans le cadre d'une triangulaire avec le PS et le FN
- Roussilon remporté largement par le PCF en 2004 dans le cadre d'une triangulaire avec l'UMP et le FN. Daniel Rigaud sera une dernière fois en lice, candidat unique du Front de Gauche et de la majorité départementale. La présence de 2 candidats de droite devrait également l'avantager.
- Bourgoin sud où le maire de Bourgoin-Jallieu Alain Cottalorda (PS) repart. Il l'avait emporté en 2004 dans le cadre d'une triangulaire avec la droite et le FN.
pierrot
 
Messages: 1710
Inscription: Ven 7 Mai 2010 19:44
Messages : 3 (détails)

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vudeloin » Dim 9 Jan 2011 15:14

Evidemment, la série comporte peu de sièges de droite et la gauche ne peut guère aller au delà de l'influence qu'elle a déjk dans le département, où elle contrôle les deux tiers des sièges du conseil général et sans doute plus des deux tiers de la population iséroise, ne serait ce que parce que les six cantons de Grenoble sont désormais de gauche.
Mais je pense toutefois que deux trois cantons sont au coeur du débat : Vinay du côté gauche ( le fait que le sortant ait perdu sa mairie n'est pas forcément rédhibitoire vu que le PCF a conservé le canton de Rives en ayant perdu le chef lieu ) et au moins trois cantons de droite, à savoir Saint Jean de Bournay, où la gauche a gagné le chef lieu en 2008 et les deux cantons du Trièves de Corps et Clelles ( qui comptent moins de 2 000 habitants, notons le...)

Plus le canton de Vienne Sud, puisque, de mémoire, il y a une mairie de gauche assez importante dans ce canton ( Estrablin si je me souviens bien ).

Alors 38 à 40 élus de gauche au terme du renouvellement ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Isère

Messagede pierrot » Lun 10 Jan 2011 21:17

vudeloin a écrit:Plus le canton de Vienne Sud, puisque, de mémoire, il y a une mairie de gauche assez importante dans ce canton ( Estrablin si je me souviens bien ).


Estrablin est en effet la deuxième commune du canton (après la fraction de Vienne qui en constitue les 2/3) et est dirigée par un maire classé Divers Gauche depuis 1977 (Roger Porcheron). Mais en 2004, Patrick CURTAUD (UMP) y est arrivé en tête au premier comme au deuxième tour (malgré un score élevé du FN). En 2007, Sarkozy était à 61% au 2ème tour.
pierrot
 
Messages: 1710
Inscription: Ven 7 Mai 2010 19:44
Messages : 3 (détails)

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Artisan-Politologue » Mar 11 Jan 2011 17:13

vudeloin a écrit:Mais je pense toutefois que deux trois cantons sont au coeur du débat : Vinay du côté gauche ( le fait que le sortant ait perdu sa mairie n'est pas forcément rédhibitoire vu que le PCF a conservé le canton de Rives en ayant perdu le chef lieu )...

A quelle élection fais-tu référence concernant Rives? Le conseiller général PCF est Robert Veyret, doyen (en nombre de mandats, il a été élu en 1976) de l'assemblée départementale. Il a été maire non de Rives mais de Saint-Jean-de-Moirans de 1983 à 2001 (il a enlevé cette commune aux centristes). Sa commune a basculé à droite lorsqu'il ne s'est pas représenté, le maire divers droite Bernard Gassaud, ancien vice-président (2001-2008) du Pays voironnais, a été réélu en 2008.
Rives a basculé à droite en 1983 il me semble, en 1995 c'est le socialiste Alain Dezempte qui gagne la mairie, il est réélu en 2001 et 2008.
Autre ville rouge du canton ayant basculé: Renage, gagnée par le divers droite Robert Du Besset en 2001 mais conquise par le socialiste Pier Luigi Olivieri en 2008, épaulé par Amélie Girerd (28 ans), proche collaboratrice du président du conseil général, fille de feu le maire PS de Chirens (une commune du canton voisin de Voiron), étoile montante du PS en Isère. Elle pourrait être investie dans le secteur lors des "territoriales" de 2014, Robert Veyret ayant annoncé qu'il prenait sa retraite.
En fait, la plus grosse place-forte de la droite dans le canton reste Moirans, sa commune la plus peuplée, dirigée depuis 1995 par l'UMP Gérard Simonnet, président du Pays voironnais de 2001 à 2008.
En 2008, il était investi par l'UMP aux cantonales face à Robert Veyret. Détenant les commandes d'une des deux intercommunalités du canton (l'ouest du canton est plutôt soumis à l'influence de Christian Nucci), il faisait figure d'opposant sérieux mais a été largement battu par le sortant.
Donc, en 1994 le PCF s'appuyait encore sur trois réservoirs de gauche: Moirans, Renage et Saint-Jean.
En 2001 le PS avait récupéré Rives mais le PCF allait perdre Saint-Jean et Renage.
En 2008, la gauche était en pleine reconquête: elle n'avait que Rives dans sa musette mais allait récupérer Renage.
Robert Veyret a bénéficié en fait des vagues roses de 2001 et 2008. Il a surtout été réélu grâce à l'estime et au respect que lui portent la grande majorité des élus du canton. Lors de l'application des lois Chevènement sur l'intercommunalité, en 2000, il avait notamment pas mal arrondi les angles avec les petites communes qui redoutaient d'être emportées dans l'orbite grenobloise. André Vallini le considère un peu comme son mentor local. Eternel candidat communiste aux législatives dans la 9e circonscription, il avait décidé de ne pas se présenter en 2007 pour faciliter la réélection d'André Vallini.
Cette (longue) digression pour dire que la situation d'André Coux à Vinay est bien différente. Elle est en grande partie dépendante du soutien d'André Vallini. De plus, contrairement au canton de Rives, qui abrite de nombreuses petites villes et gros bourgs, dont certains font partie de l'agglomération de Voiron. Vinay est une petite ville de 4000 habitants, qui abrite plus de la moitié de la population du canton, qui compte de nombreux villages entre 60 et 800 habitants.
Coux n'a pu être élu, en 1998, qu'à partir du moment où il détenait les leviers de commande du chef-lieu (il était maire depuis 1989).
Donc, à mon avis, l'élection reste ici assez ouverte.

Manu
Artisan-Politologue
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 8 Oct 2009 13:45
Localisation: Ardèche

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de quinze ans par Fabrice Jobard, reconnu comme l'un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage a pour objectif...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité