Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales en Isère

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vudeloin » Lun 24 Jan 2011 11:44

Que la droite iséroise ait des problèmes, c'est assez évident....
Elle a beaucoup perdu en influence depuis une dizaine d'années et se trouve de plus en plus repliée sur des bastions d'ailleurs de moins en moins solides.
Les démissions et crises successives, celle du maire de Domène, Michel Savin, celle de Jacques Remiller, le député maire de Vienne, le cas Langenieux Villard et la déroute de Grenoble aux municipales ont fini de rendre complexe une situation déjà difficile.
Les cantonales ne s'annoncent pas forcément bonnes et le risque existe de voir la gauche élargir encore son audience, après une session municipale tout de même marquée par des succès inattendus dans des villes comme La Tour du Pin, Saint Marcellin, Saint Jean de Bournay, Voreppe, Voiron et j'en passe...
Ceci dit, que Saugey abandonne Heyrieux pour la campagne sénatoriale est une surprise de plus...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Artisan-Politologue » Lun 24 Jan 2011 21:03

vudeloin a écrit:Les cantonales ne s'annoncent pas forcément bonnes et le risque existe de voir la gauche élargir encore son audience, après une session municipale tout de même marquée par des succès inattendus dans des villes comme La Tour du Pin, Saint Marcellin, Saint Jean de Bournay, Voreppe, Voiron et j'en passe...
Ceci dit, que Saugey abandonne Heyrieux pour la campagne sénatoriale est une surprise de plus...

Il me semble que la commune de Saint-Jean-de-Bournay est à gauche depuis au moins 2001. Saint-Marcellin l'est depuis 1995. Les basculements de Voiron et Voreppe furent des demi-surprises.
Dans la première, le pouvoir était à ramasser. Le maire UMP Michel Brizard, 76 ans, semble avoir peiné à attirer les suffrages des jeunes diplômés, des nouveaux arrivants et des PCS+, qui se sont massivement portés sur la liste des Verts. L'union à gauche au second tour a fait le reste. Le RPR a pris la mairie en 2000 par un petit "putsch" contre la majorité centriste sans étiquette, orpheline de Philippe Vial, maire depuis 1983, plutôt de droite mais respecté et estimé à gauche. Brizard l'a emporté en 2001 dans une quadrangulaire face à une liste PS-PCF-Verts, une liste "vialiste" et une liste environnementaliste sans étiquette. Ville autrefois ouvrière, Voiron n'a jamais été fortement marquée à droite, la victoire de la gauche en 2008 a été vécue comme un "retour à la normale".
Voreppe est davantage conservatrice, mais le basculement de 2008 fait suite à la situation confuse héritée des municipales de 2001. Le puissant maire RPR Michel Hannoun a été battu au second tour après la fusion des listes de gauche et des opposants de droite. Un mariage de la carpe et du lapin qui a abouti à l'éclatement de la municipalité. La gauche, qui a fait dans cette affaire figure de victime, l'a emporté en 2008.

Pas sûr que les problèmes soulevés par Jean-Laurent soient correctement évoqués lors de cette campagne. Comme dans bien des départements, celle-ci reste assez atone...

Manu
Artisan-Politologue
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 8 Oct 2009 13:45
Localisation: Ardèche

Re: Les cantonales en Isère

Messagede pierrep » Mer 26 Jan 2011 17:46

Si vous travaillez au CG vous devriez peut-etre vous abstenir de certains points de vue......bon je dis ça pour vous je ne suis pas concerné ! Il se trouve que je connais moi aussi fort bien le secteur ...meme si je n'y réside pas !
Mais trève de polémiques : les élus qui habitent pile le canton où ils sont élus sont , hélas, moins nombreux que l'on ne serait en droit de l'espèrer ou du moins de le croire ...( meme chose pour certains maires qui bien qu'élligibles ne vivent pas dans leur commune , et des députés aussi ) . Croyez vous que Mr Copé vive à Meaux avec sa famille , ou Mr Chatel à Chaumont ...deux exemples au hasard qui me viennent à l'esprit .....
pierrep
 
Messages: 1485
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vudeloin » Mer 26 Jan 2011 17:52

Chatel peut habiter à Chaumont puisqu'il fut élu à Bayard sur Seine dans le passé, près de Saint Dizier.
Quant à Jean François Copé, je crois qu'il a un domicile dans le XVie arrondissement, un journal satirique paraissant le mercredi ayant même indiqué un jour qu'il s'agissait d'un logement construit par la société foncière Gecina.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Isère

Messagede pierrep » Mer 26 Jan 2011 17:53

Exact . Mais ce sont deux exemples parmi des centaines ( sans parler de l'élue de Melle ..) .
pierrep
 
Messages: 1485
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vudeloin » Mer 26 Jan 2011 17:58

Je ne suis pas convaincu que la mission première d'un conseil général soit de se transformer en super bureau d'aide sociale, distribuant en grande partie en lieu et place de l'Etat et/ou de la sécurité sociale, des aides au demeurant mal compensées sous forme de dotations s'éloignant peu à peu du montant des dépenses constatées.
La clause de compétence générale existe encore, si je ne m'abuse, et les autres collectivités peuvent aussi prendre leur part dans l'action sociale et les autres champs d'intervention publique.
De même qu'il faudra bien se poser la question d'un autre financement de la dépendance que par le biais de ce que l'on connaît aujourd'hui avec l'APA, véritable maladie budgétaire pour les départements pauvres à population âgée.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Isère

Messagede maxxx » Mer 26 Jan 2011 18:38

Sinon, pour répondre sur les départements, j'ai là-dessus, et je m'en tiendrais à ça pour éviter des digressions inutiles et un rappel de propos que j'ai eu l'occasion de développer dans les thèmes correspondants, une position médiane : effectivement, certaines prestations sont de la gestion départementale de prestations étatiques sous une forme plus perverse que de la délégation (RSA, APA) mais je pense que sur d'autres aspects, il faut laisser les fruits murir : le principe des MDPH est bon ; le problème, comme d'habitude, c'est que l'on a pas mis les financements adéquats et que les compensations par la CNSA sont extrêmement variables d'un département à l'autre (cf. Le rapport Blanc).
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vudeloin » Mer 26 Jan 2011 18:53

J'ai bien lu le message de Jean Laurent, mais je me permets juste de rappeler que s'il est un acteur des services sociaux isérois, j'ai quelques années de connaissance de la perversité de la " décentralisation " pour ne pas avoir un besoin absolu de relire tous les textes en la matière.
Je me permets juste, à ce stade du débat, de rappeler que les structures, on ne les bâtit pas sans argent, pas plus qu'on ne les fait fonctionner sans budget...
Et que l'une des finalités de la décentralisation, comme de la réforme des collectivités territoriales telle que conçue par Nicolas Sarkozy, me semble être de procéder à une forme de disparition des différences de gestion, en chargeant toujours plus la barque des dépenses obligatoires.
Comme, en plus, de l'autre côté, il s'occupe aussi de réduire l'autonomie fiscale des collectivités, on peut comprendre qu'on ait du mal à voir quelque différence dans la gestion des affaires locales.
Le doublet recettes allouées - dépenses contraintes, c'est peut être un facteur de désorientation de l'électorat, non ?
Et quand la colère n'identifie pas la chaîne des responsabilités ou que les élus eux mêmes ne vont pas au bout de la maieutique nécessaire, qu'obtient on ?
L'abstention ? le vote refuge dans le n'importe quoi ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Isère

Messagede maxxx » Mer 26 Jan 2011 21:25

Non mais j'avais tout de suite nuancé pour les MDPH : excellent principe mais difficile réalisation, car pas ou peu de moyens...

Bref, ça serait plus judicieux de continuer dans le sujet approprié...(Finances des départements par exemple).
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vudeloin » Mer 26 Jan 2011 21:29

Oui mais que la question vienne sur un département comme le 38, qui fait tout de même partie de la première quinzaine des départements riches en matière fiscale, par exemple, cela signifie quelque chose...
Et à dire vrai, si cela peut rassurer Jean Laurent, je dirais perso que la RGPP n'est pas un avatar de la décentralisation mais plutôt de la loi organique sur les lois de finances de 2001, dont le rapporteur était isérois, d'ailleurs, puisqu'il s'appelait Didier Migaud.

Même si je n'ai pas de Dent ( de Crolles ) contre le Président de la Cour des Comptes, je dois dire que son club des Amis de la LOLF, avec Alain Lambert, c'est trop tendance :)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité