Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales en Isère

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Les cantonales en Isère

Messagede Robespierre » Mer 27 Oct 2010 12:51

58 cantons
29 renouvelables

Président : André Vallini, PS, depuis 2001 – canton de Tullins depuis 1998 ( ?)
succède à Bernard Sargey, UMP, Président de 1998 à 2001
Lui-même successeur de Michel Hannoun, Président par intérim (96/98) suite à la démission d’Alain Carignon

Principales villes :

Grenoble : PS depuis 1995
Vienne : UMP depuis 2001
La Tour du Pin : PS depuis 2008
Bourgoin-Jallieu : PS depuis au moins 1971
Echirolles : PC depuis l’après guerre

9 députés : 6 PS et 3 UMP
4 sénateurs : 1 PS, 1 PC et 2 UMP – série 2011

Majorité : 37 (24 PS, 6 PC, 4 DVG et 3 Verts)
Opposition : 21 (7 DVD, 14 UMP)

Renouvelables : 19 de la majorité et 10 de l'opposition

- 11 PS (Grand-Lemps, Bourgoin-Jallieu-Sud, Voiron, Valbonnais, Tullins, Saint-Egreve, La Mure, Mens, Grenoble-6, Grenoble-3 et Fontaine-Sassenage)
- 4 DVG (La Verpillière, Vinay, Saint-Marcellin et Bourg-d'Oisans)
- 8 UMP (Vienne-Sud, Saint-Jean-de-Bournay, Heyrieux, Morestel, Crémieu, Villard-de-Lans, Corps et Clelles)
- 3 PC (Roussillon, Saint-Martin-d'Heres-Nord et Echirolles-Est)
- 2 DVD (Saint-Geoire-en-Valdaine et Monestier-de-Clermont)
- 1 Vert (Grenoble-1)
Robespierre
 
Messages: 486
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:26
Localisation: Lille

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Jean-Philippe » Mer 27 Oct 2010 14:25

En 1998, la gauche a gagné 9 cantons (Le Bourg-d'Oisans, Bourgoin-Jallieu-Sud, Fontaine-Sassenage, Le Grand-Lemps, Grenoble 1, La Mure, Saint-Égrève, La Verpillière et Vinay), ne perdant que celui de Morestel où le sortant se retirait.

En 2004, elle confirme avec les 3 gains de Saint-Marcellin, Valbonnais (où un ancien socialiste, élu depuis 1979 et rallié à Carignon, est battu) et Voiron.

En 2011, seuls les cantons de droite suivants sont susceptibles de basculer :
Corps où la nouvelle députée PS Battistel a été battue de 33 voix en 2004 et où le sortant, ex socialiste aussi, depuis 1973 devrait se retirer
Crémieu où le sortant depuis 1977 devrait se retirer
Vienne-Sud où le sortant n'avait que 166 voix d'avance sur le PS en 2004 (en triangulaire avec le FN)
Villard-de-Lans est à la portée de la gauche, mais ce sera plus difficile qu'en 2004, la droite étant alors très divisée au 1e tour.

A gauche, les 3 cantons les plus menacés sont : Le Bourg-d'Oisans, La Mure (mais le maire UMP ne sera pas candidat cette fois) et Saint-Marcellin (passé à gauche grâce à la division de la droite en 2004).

A Grenoble 1, PS et écolo s'affronteront encore, la droite divisée en 2004 jouant le rôle de l'arbitre.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9167
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Isère

Messagede pierrep » Mer 27 Oct 2010 16:32

Pour info le président du CG André Vallini a été élu pour la première fois dans le canton de Tullins en 1992. C'etait d'ailleurs en période de basses eaux du PS ( gouvernement Cresson) et son élection contre un sortant de droite lui avait permis de s'imposer assez vite dans le paysage politique local.
Pour les autres cantons : je pense qu'à Grenoble les querelles PS/EE-verts peuvent avoir un impact sur les cantonales, y compris dans les cantons 3 et 6 où les différentes obédiences de la gauche critique peuvent faire des voix ,dans le contexte des récents problêmes survenus à la Villeneuve, la politique municipale dans ces quartiers étant critiquées.
pierrep
 
Messages: 1485
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Les cantonales en Isère

Messagede maxxx » Mer 27 Oct 2010 17:56

Je m'inscris dans la même lignée que les deux derniers posts :

- sur Grenoble, effectivement, on se dirige certainement vers des triangulaires voire des duels, car, étant donné l'état de déliquescence totale de la droite grenobloise (je ne ferais pas l'injure de rappeler les scores des dernières municipales ou régionales sur la ville), il est loin d'être acquis que la droite soit en mesure d'être qualifiée dans les 3 cantons renouvelables de cette série. En plus, les 3 cantons renouvelables (Grenoble 1,3, 6) sont ceux dans lesquels la droite fait ses moins bons scores - encore que cette notion devient toute relative avec le fiasco de 2008, où la droite a perdu largement ses deux dernières positions, à savoir Grenoble 2, où la large défaite du sortant UMP Charles Descours, 71 ans à l'époque, avec 43.5% au second tour face au PS (56.5%) a mis un terme à la carrière politique de l'ancien sénateur et dernier représentant élu du système Carignon (c'est dire si l'UMP était complétement à côté de la plaque en l'ayant réinvesti, étant donné l'humiliation subie par Carignon aux législatives de 2007 et l'évolution sociologique et le renouvellement générationnel de la population grenobloise), et surtout Grenoble 4, où même en triangulaire avec le PS et les Verts, le sortant UMP Max Micoud s'inclinait en obtenant à peine 37.5% contre 38% pour le PS et 24% pour les Verts. Sur Grenoble 5, les Verts se payaient même le luxe d'être devant l'UMP (44% pour le PS, 29% pour les Verts et 27% pour l'UMP).
Aux régionales de 2010, la liste PS obtenait 27% sur Grenoble, la liste EE la talonnait avec 26.5% et l'UMP était sous les 20%. On peut donc dire que l'UMP est quasiment devenue la 3ème force politique sur Grenoble, derrière les écolos.

Tout dépendra donc de la possibilité de maintien ou non de l'UMP dans ces trois cantons (et donc aussi de l'union à droite et de la non dispersion des voix sur des candidats Modem ou DVD) : Olivier Bertrand (EE) avait d'ailleurs pu être élu sur Grenoble 1 grâce à la division de la droite au premier tour entre UMP et UDF, ayant conduit à un duel PS-Verts : il obtenait 18.8% contre 33.4% au PS au premier tour mais 55.5% contre 44.5% au second. Je pense qu'avec sa position de sortant et avec les scores de plus en plus importants d'Europe ecologie sur Grenoble, il fera mieux qu'en 2004 et devrait avoisiner les 25%-28% au premier tour en 2011 : cela dit, si la droite pouvait se maintenir, cela compliquerait beaucoup sa tâche car le PS pourrait facilement en profiter en gagnant la triangulaire.
Par contre, étant donné que la droite était très faible sur Grenoble 3 et 6 en 2004 (32.6% et 34.6% au second tour respectivement et des scores de 20-22% en candidature unique au premier tour), si celle-ci était éliminée pour le second tour, les candidats EE pourraient facilement prendre l'avantage : les voix de droite ont très facilement tendance à se reporter sur les candidats écolo (par volonté de faire chuter les socialistes bien souvent).

La situation grenobloise sera donc très intéressante à analyser en mars. Seule option exclue : le gain d'un canton par la droite, même en triangulaire (cf. Le canton de Grenoble 4 où la droite même en triangulaire n'a pas su se faire réélire) - de toute façon, la droite a joué le tout pour le tout en tentant de faire réapparaitre Alain Carignon à partir de 2004 et ce fut un véritable fiasco (alors qu'elle avait obtenu un très bon score aux municipales de 2001, la liste Destot étant repassée de justesse).

- en dehors de Grenoble, je partage tous les constats de Jean-Philippe, et je rajouterai dans les cantons susceptibles de basculer à gauche celui de Monestier-de-Clermont : le sortant DVD, Roger Pellat-Finet, chef d'entreprise influent et membre du CESE aura 80 ans l'an prochain et pourrait, en toute logique, passer la main : qui dit succession, dit risque de ratage de casting, d'autant plus qu'il était repassé certes au premier tour en 2004 mais avec seulement 50.04% en étant candidat unique de la droite (avec un FN structurellement faible dans ce canton, à 6%). Etant donné sa forte influence, il pourrait être tenté de faire investir sa fille, Sylvie Pellat-Finet, 48 ans, conseillère régionale NC depuis 2004, 2ème sur la liste Marchiol en 2010 : elle est plutot implantée sur Grenoble (candidate NC en 2008 sur Grenoble 2 face à Charles Descours) et n'est donc pas pour cela la meilleure candidate qu'il soit - si cette hypothèse se réalisait, je pense qu'il y aurait de fortes chances que la droite chute.
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Artisan-Politologue » Mer 1 Déc 2010 11:27

Je fais le même constat que Maxx concernant Monestier-de-Clermont, en ajoutant que si EELV présente un candidat bien implanté dans ce canton en pleine péri-urbanisation (Gérard Leras par exemple), il y a de fortes chances pour que les écologistes soient au second tour. Même chose pour Villard-de-Lans, où EE avait dépassé les 10 % des inscrits lors des dernières régionales.
Je suis plus dubitatif que Jean-Philippe quant à la possibilité d'autres basculements.
A Crémieu, la sociologie de ce canton conservateur devenu une grande banlieue de Lyon (habitat pavillonnaire, problèmes d'insécurité) rend les chances de la gauche très minces, à moins que la droite ne fasse pas le plein et chute dans une triangulaire avec le FN.
A Saint-Marcellin, le sortant divers gauche (Jean-Michel Revol) est maire du chef-lieu et le suppléant d'André Vallini à l'Assemblée nationale. Certes il s'était imposé en 2004 dans une triangulaire avec le sortant UDF Robert Pinet et le maire divers droite de Saint-Sauveur Michel Villard. Depuis, il a été réélu dans sa ville, certaines communes conservatrices, comme Saint-Antoine-l'Abbaye ou Saint-Lattier, ont tendance à rosir (et verdir) lors des scrutins nationaux ou régionaux, et il détient un levier de pouvoir important depuis 2008: la présidence du Pays du Sud-Grésivaudan, que lui a laissé... Robert Pinet. Ce dernier est toujours président de la communauté de communes, et il est plutôt proche du Nouveau Centre. Je ne sais pas si l'UMP pourra investir un candidat si Robert Pinet ne se présente pas. Quant à Michel Villard, il ne devrait pas se présenter.

Manu
Artisan-Politologue
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 8 Oct 2009 13:45
Localisation: Ardèche

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Artisan-Politologue » Mer 1 Déc 2010 11:39

Petit additif: la situation n'est pas très claire à Vinay. Le sortant divers gauche (proche du PCF) Jean-Claude Coux a été très affaibli par la perte de la mairie de Vinay en 2008, et conséquemment de la présidence de la communauté de communes. Sa tombeuse (à la mairie, la CC est revenue au maire divers gauche de L'Albenc), Laura Bonnefoy, est sans étiquette, mais sa majorité municipale comprend des conseillers clairement affichés à droite. Il se murmure que, faute de mieux, André Vallini pourrait la soutenir, au moins en sous-main (un peu comme ce qui s'était passé en 2008 à Roybon et Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs). A droite, il y a aussi Eric Silvestrini, autrefois proche de Charles Pasqua puis de Nicolas Dupont-Aignan, qui avait été investi par l'UMP en 2004, avait conduit la liste Spartacus en Isère aux régionales de 2008, mais semble davantage intéressé par les législatives. EELV pourrait présenter Yves Gimbert, président de l'association des usagers de la ligne Grenoble-Valence et opposant notoire au projet de contournement nord de Grenoble.

Manu
Artisan-Politologue
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 8 Oct 2009 13:45
Localisation: Ardèche

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Zimmer » Sam 11 Déc 2010 09:28

Cantonales: PS et écologistes ne partiront pas ensemble

Mercredi, les écologistes isérois nous expliquaient les "dernières" propositions qu'ils avaient formulées au Parti socialiste, en vue d'un accord et de candidatures communes sur six cantons pour mars 2011 (lire l'article en cliquant ici). Ils disaient attendre la réponse des socialistes, qui tenaient ce jeudi soir un bureau fédéral, à Voiron, réuni autour du premier secrétaire fédéral Erwann Binet...

http://www.grenews.com/cantonales-ps-et-ecologistes-ne-partiront-pas-ensemble-@/article.jspz?article=23885
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Dodiblog » Dim 12 Déc 2010 14:19

Bonne nouvelle, il y aura un candidat Cap21 sur le canton de Mens : http://cap21trieves.unblog.fr/
Dodiblog
 
Messages: 24
Inscription: Dim 12 Déc 2010 14:14

Re: Les cantonales en Isère

Messagede maxxx » Dim 12 Déc 2010 14:33

Dodiblog a écrit:Bonne nouvelle, il y aura un candidat Cap21 sur le canton de Mens : http://cap21trieves.unblog.fr/


Le lien n'est pas très explicite...pour trouver des infos sur cette candidature...

Pourriez vous éventuellement, de manière objective bien sûr et sans faire des posts une propagande électorale, développer cette information ? Quelle implantation du ou de la candidate ? Quelle stratégie pour Cap21 en termes de soutien pour le second tour, s'il y a un second tour ? Est-il envisagé de proposer d'autres candidatures dans ce département, même dans les cantons où EELV aurait des chances de figurer au second tour et de remporter des sièges (je pense aux cantons grenoblois) ?

Je dois avouer que j'ai beaucoup de mal à saisir la stratégie de Corinne Lepage depuis qu'elle a quitté le Modem : elle ne veut pas rejoindre EELV car trop à gauche (de toute façon, elle n'a jamais voulu se rapprocher des Verts), mais ça ne l'empêche pas de mettre des candidats Cap21 sur certaines listes EELV aux régionales, elle a rejoint et cofondé un temps le Modem pour le quitter, elle se présente comme contre la politique gouvernementale : un rapprochement avec le centre droit (nébuleuse Borloo) serait-il par exemple envisagé ? Elle semble quand même très isolée dans la sphère écolo, maintenant que Waechter s'inscrit en partenariat avec EELV et les a rejoint aux régionales...

Je pose toutes ces questions, car, si c'est votre blog, vous devez peut être avoir des infos qui peuvent intéresser les lecteurs du forum ?
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Dodiblog » Dim 12 Déc 2010 22:33

Voici un commencement de réponse :

Cap21 est un mouvement politique fondé par Corinne Lepage, députée européenne et ancienne ministre de l'écologie. Un parti écologiste, humaniste et pragmatique qui considère que l'économie doit être un outil au service de l'homme et du développement durable.
http://www.cap21.net
Cap21 a d'abord salué la création d'Europe écologie. Puis il a fallu admettre que sa composante « verte » ayant repris le dessus, l'intégration de tout parti ou la nomination de tous candidats ne se déclarant pas de gauche « stricto sensu » était exclu. Devant cette notion étriquée de l'écologie, Cap21 a décidé de présenter ses propres candidats pour les prochaines cantonales partout ou cela serait possible.
Ces élections auront lieu les 20 et 27 mars 2011. A savoir : pour la première fois, les candidats devront se présenter avec un suppléant de l'autre sexe. Il faut avoir un lien avec le département d'élection (soit le domicile, soit une attache fiscale).
Cap21 n'étant pas un parti riche, la campagne pourrait se faire à moindre frais en utilisant essentiellement internet et les médias locaux. Une réunion par canton ou si possible par commune serait bienvenue ainsi que la pose d'affiche sur les panneaux électoraux. La diffusion de tract serait facultative.
Le but de cette campagne sera de faire connaître nos idées au niveau local et départemental. En fonction de notre score, nous pourrons les défendre avec plus ou moins de poids auprès des futurs élus.
Au delà, un résultat honorable nous aiderait à faire comprendre l'intérêt d'un véritable rassemblement des écologistes aux responsables des autres partis verts en vue des rendez vous de 2012.
Quelques propositions que nous comptons défendre :

- Placer des panneaux solaires thermiques et photovoltaiques sur tous les batiments du conseil général

- Relancer le projet éolien du Senepy sous forme coopérative avec une participation au capital majoritaire des collectivités territoriales et des habitants

- Avoir au moins 4 liaisons quotidiennes entre le canton de Mens et les gares de Clelles et Monestier de Clermont

Vous avez d'autres propositions ? Venez les défendre en devenant candidat de Cap21 sur l'un des 3 cantons du Trièves pour les élections cantonales de mars 2011.
Vous pouvez aussi :
Devenir membre de notre comité de soutien
Vous inscrire pour recevoir notre lettre d'information par internet
Pour cela vous pouvez contacter Olivier Dodinot
Tél : 04 76 34 89 07
Courriel : ododinot@yahoo.fr
Et suivre la campagne sur http://cap21trieves.unblog.fr/
Dodiblog
 
Messages: 24
Inscription: Dim 12 Déc 2010 14:14

Suivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Dédié à l'élu novice tout autant qu'à l'élu confirmé, ce guide permet d'appréhender les enjeux contemporains de la délégation d'action sociale locale. Replacées dans leur environnement historique et sociétal, les politiques publiques relatives à l'insertion...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités