Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales en Isère

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Artisan-Politologue » Mer 19 Jan 2011 13:46

effectivement, on dirait que Didier Migaud a refilé à Mme Battistel le virus du cumul des mandats.
Trêve de plaisanterie, en effet, comme le souligne Vudeloin, ce sont souvent des élus bien installés. Le PS, qui détient le conseil général depuis 2001, est doucement en train de se notabiliser. Et André Vallini, en homme prudent, joue les valeurs sûres: des hommes et des femmes bien implantés dans les cantons de gauche, et protégés des rêves de reconquête à droite par un glacis de cantons "non inscrits", plutôt divers droite mais "vallinistes" (Pont-en-Royans, Roybon, Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs...). Rien de bien nouveau en Dauphiné, Alain Carignon, entre 1985 et 1994, usait du même stratagème avec la création de l'Espace Nouvelle Gauche autour d'Haroun Tazieff (conseiller de Grenoble V entre 1988 et 1994).
L'accord avec les communistes à Vinay illustre bien la perplexité que doit éprouver Vallini face à la situation locale. En 2004, il avait soutenu le sortant app. PCF Jean-Claude Coux, qui était repassé au premier tour. Depuis, il a perdu la mairie du chef-lieu et, conséquemment, la présidence de la communauté de communes, qui déborde du canton et comprend quelques communes de celui de... Tullins, fief incontesté de M. Vallini. Lui mettre un candidat PS dans les pattes risquerait d'accentuer les risques, déjà sérieux, de basculement à droite de ce canton.
Quant à Roussillon, le PS peut y attendre tranquillement 2014: le fait que ce canton soit scindé par le redécoupage Marleix laisse supposer qu'il devrait élire plus d'un conseiller territorial (avec celui de Voiron c'est le plus peuplé du département). Et n'oublions pas qu'en tant que membre de la commission Balladur, Vallini a sans doute déjà en tête le redécoupage des cantons, et qu'il usera de toute son influence pour l'imposer. Donc le PS et le PCF devraient se partager les deux sièges en 2014.

Manu
Artisan-Politologue
 
Messages: 210
Inscription: Jeu 8 Oct 2009 13:45
Localisation: Ardèche

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vudeloin » Mer 19 Jan 2011 17:06

Je ne sais pas si Battistel va se lancer dans la bataille à corps perdu, mais elle a peut être une petite chance dans ce canton du Trièves.

Le canton compte 13 communes et pas beaucoup d’habitants puisqu’aucune de ces communes de montagne ne compte plus de 500 habitants.

En 2004, elle avait échoué face au sortant ( un ancien médecin PS, maire du chef lieu, retourné par Carignon ) en obtenant 747 voix contre 780.

Depuis, elle est devenue députée et s’est implantée dans le secteur à tel point qu’en 2010, lors des régionales, la liste Queyranne est arrivée en tête dans toutes les communes du canton, le chef lieu étant la seule de ces communes à ne pas lui donner la majorité absolue.

En voix, cela donnait 107 suffrages au Front National, 323 à la liste UMP Centristes menée par Françoise Grossetête et 594 à la liste Queyranne.

Soit, tout de même, un bon 58 % pour la liste de gauche.

Donc, probabilité sérieuse de bascule sur le canton de Corps.

Pour Gabriel Tatin, l’affaire ne sera pas plus simple et pour tout dire, gagner le canton de Villard de Lans, ce ne sera pas de la tarte !

Mais, voyons les chiffres.

En 2004, plus de 500 voix d’avance pour Pierre Buisson, le candidat UMP, sur Albine Villéger.

Pour les municipales, la gauche perd Villard de Lans mais Gabriel Tatin prend Antrans à la droite ( le sortant était le sénateur UMP Jean Faure ) et Engins élit un jeune maire communiste, Stéphane Falco.

Aux régionales, la liste Queyranne était en tête dans toutes les communes du canton sauf Corrençon en Vercors et a obtenu 2 746 voix.
La liste UMP a fait 1 742 voix et la liste FN 414.
Soit un pourcentage de 56 % pour la gauche.

Alors, Villard de Lans à gauche ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Isère

Messagede stephed » Mer 19 Jan 2011 18:00

C'est vrai que la candidature de madame Battistel est choquante d'un point de vue cumul des mandats. En même temps est ce que maire d'un village de 200 habitants et conseiller général d'un canton de 1500 habitants c'est un cumul?

La situation d'André Vallini (député et président d'un département) me choque davantage.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3528
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

Re: Les cantonales en Isère

Messagede stephed » Mer 19 Jan 2011 18:09

Je ne connais pas trop ce département mais la lecture des posts m'a conforté dans l'idée que la droite locale "paye" encore les années Carignon ce qui est étonnant car elle date d'un quinzaine d'années et qu'une partie d'entre elle semble s'accomoder des socialistes locaux.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3528
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Dodiblog » Mer 19 Jan 2011 21:16

Dimanche 9 janvier, en bon républicain, je suis allé assisté aux voeux de Madame le maire de Mens, Annette Pellegrin. Il y avait là Marie Noelle Battistel, notre députée qui est venu droit vers moi pour me parler de la lettre ouverte que je lui avais adressé concernant son cumul de 4 mandats. Nous avons eu ce qu'il est convenu d'appeler une discussion “franche et cordiale”.

J'ai pris quelques notes à la volée, lui ait annoncé mon désir d'en faire un petit article et ais promis de lui en envoyer copie avant publication afin de corriger les erreurs où omissions. Elle m'a renvoyé le texte avec quelques corrections que j'ai scrupuleusement retranscrite.

Elle a tenté de m'expliquer l'enchainement de circonstances qui l'ont amené à occuper 4 mandats, situation qu'elle dit regretter autant que moi.

Elle précise d'abord que je suis mal informé et qu'elle ne dirige plus son entreprise de transport depuis le 6 juillet 2010. Je lui présente mes plus plates excuses pour l'erreur en lui soulignant toutefois qu'elle figure toujours comme dirigeante sur certains site d'informations sur les entreprises (http://www.societe.com/societe/mnj-voya ... 33463.html)

Elle continue par sa carrière politique. Elle a d'abord été élu maire de La Salle en Beaumont en 1998 puis présidente de la CDC de Corps en 2008. Son projet suivant été d'être élue conseillère générale du canton de Corps. Elle s'était d'ailleurs présentée en 2004 où elle a été battue de 33 voix (http://www.interieur.gouv.fr/sections/a ... ton06.html).

En 2007, Didier Migaud lui a proposé de devenir sa suppléante. Ce qu'elle accepte après mure réflexion.

En Mars de cette année, élections régionales. Au vu du projet de loi sur la réforme territoriale et de la création du conseiller territorial, elle a décidé d'y aller pour défendre son territoire. Là voilà avec un troisième mandat.

Quelques semaines plus tard Didier Migaud, nommé à la cour des comptes, démissionne. L'engagement qu'elle avait pris auprès de lui en 2007 comportait le risque de devoir le suppléer. Elle a donc choisi d'assumer ses responsabilités envers les électeurs. Et elle se donc retrouve avec un quatrième mandat.

Mais elle me précise qu'elle va démissionner très prochainement de son poste de conseillère régionale car ce mandat est très peu compatible avec le mandat de parlementaire notamment de par les déplacements sur Lyon et surtout le nombre de représentations auprès des différentes instances. Je lui demande alors si elle confirme les rumeurs l'annonçant candidate aux cantonales sur Corps. Elle me dit qu'elle aura la réponse samedi 15 janvier.

Je compte 4 mandats - 1 mandat + 1 mandat = 4 mandats !

Réponse : 1 - Elle prend un “risque” en démissionnant de la région sans être certaine d'être élue au conseil général. Risque relatif selon moi, avec 3 mandats dont celui de député, il y a encore de quoi s'occuper…
2 - Le poste de conseillère générale est plus cohérent avec ses mandats locaux que celui de la région. Beaucoup de réunions sont communes sur Corps.
3 - Le territoire n'est pas forcément organisé aujourd'hui pour répondre aux échéances électorales proches. Cette organisation se fera progressivement d'içi à 2012.

Ce que j'en pense 1 - Il est évident que beaucoup de réunions sont communes entre maire et président de CDC. Cela parait déjà moins évident avec un conseiller général qui siège au département
2 - Elle remplacera les navettes La salle en Beaumont, Corps, Lyon, Paris par La salle en Beaumont, Corps, Grenoble, Paris.

Je lui demande alors si elle ne pourrait pas remettre en plus son mandat de maire ou de présidente de CDC. Elle me répond que de tels postes ne se prennent pas au pied levé et qu'il faut que les gens se préparent. A quelle échéance ? Pas de réponse ! Je note là encore qu'elle a repris le poste de député très rapidement.

Je lui explique encore que le commun des mortels ne comprend pas, ne tolère plus, un tel cumul des mandats. J'aurai pu préciser qu'une bonne partie de ses collègues élus, y compris de son bord, pensent de même. Elle me répond qu'elle pense que cette évolution est souhaitable mais qu'elle doit aussi s'organiser, c'est ce qu'elle fait. Aussi qu'il faut mieux un élu cumulard qui travaille qu'un autre avec un seul mandat qui ne fasse rien. Certes mais la réponse est hors sujet.

Je rappelle que jusqu'à un temps récent, on ne trouvait pas de femmes pour s'impliquer en politique. Une loi autoritaire imposant la parité pour certaines élections a fait qu'on a finalement réussi à débusquer des candidates (même si c'est bougrement difficile, je le mesure tous les jours en ce moment !). Je conclue que si une autre loi autoritaire interdisait formellement le cumul des mandats, on trouverait bien des volontaires pour la remplacer dans ses fonctions de maire ou de présidente de CDC.

Conclusion : en concluant l'entretien, je lui dit qu'elle ne m'a pas convaincu. J'ajoute que ma critique n'implique aucune animosité à titre personnel mais qu'elle est MA député et qu'à ce titre, je m'inquiète de sa disponibilité pour s'occuper de sa circonscription. Il faut cependant admettre qu'elle va droit au but et qu'elle ne fuit pas le débat. Je note également qu'elle a pris nettement de l'assurance depuis sa campagne des législatives où je l'avais trouvé très discrète (Législatives partielles : je ne voterai pas Battistel !). Elle “habite” la fonction. Le désaccord n'implique pas le dénigrement systématique. C'est en tous cas mon opinion de centriste courtois.
Dodiblog
 
Messages: 24
Inscription: Dim 12 Déc 2010 14:14

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vudeloin » Jeu 20 Jan 2011 00:34

Battistel a corps perdu, c'est bien cela...
Ensuite, le fait est que conseiller général ou conseillère générale du Trièves, c'est un boulot ! Et d'aller chercher les voix une par une... Sur les 13 communes du canton de Corps, la moitié des communes ont moins de 100 habitants répartis dans x hameaux.

Corps, c'est une fois et demi Paris en superficie et une population environ 1 500 plus faible... Z'ont de la place dans le Trièves...
D'ailleurs, canton de Mens : 223 km carrés, 2 600 habitants ; canton de Clelles : 186 km carrés, 1 500 habitants ; canton de Monestier de Clermont : 231 km carrés, environ 4 000 habitants ; canton de Valbonnais : 295 km carrés, environ 1 600 habitants...

Question à cent sous : une fois qu'il va falloir dessiner des circonscriptions de conseiller territorial respectant les territoires et les équilibres démographiques, comment on fait ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Isère

Messagede Dodiblog » Jeu 20 Jan 2011 16:33

On peut trouver la réponse de Marie Noelle Battistel à ma lettre sur son cumul de 4 mandats et les commentaires que j'ai fait içi : http://dodiblog.unblog.fr/2011/01/20/le ... battistel/
Désolé pour la pub, on ne peut mettre de pièces jointes sur Politiquemania.
Dodiblog
 
Messages: 24
Inscription: Dim 12 Déc 2010 14:14

Re: Les cantonales en Isère

Messagede vudeloin » Sam 22 Jan 2011 00:38

Je serais curieux de voir ce que vont donner les élections à La Mure...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Isère

Messagede stephed » Lun 24 Jan 2011 11:21

Canton de Heyrieux: le sortant UMP depuis 32 ans ne se représente pas.


http://www.ledauphine.com/isere-nord/20 ... entera-pas
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3528
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

Re: Les cantonales en Isère

Messagede stephed » Lun 24 Jan 2011 11:25

L'UMP iséroise prépare les élections:

Même s’ils reconnaissent que la mise sous tutelle de l’UMP 38 et que le contexte national n’arrangent pas forcément leurs affaires, ils s’insurgent contre tous ceux qui laissent entendre que la droite ferait une quelconque impasse sur le scrutin des 20 et 27 mars prochains...

http://www.ledauphine.com/isere-sud/201 ... cantonales
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3528
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité