Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique au Canada

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Jeu 7 Avr 2022 21:45

Eco92 a écrit:Et une énorme actualité du côté du Canada, d'autant plus qu'elle est inattendu même si le contexte de crise sanitaire + crise ukrainienne permet de jouer l'union nationale mais le Parti libéral du Canada et le Nouveau parti démocratique ont noué un accord officiel de gouvernement. [...]

C'est un coup audacieux de Jagmeet Singh (NPD), certes risqué car dans la plupart des coalition le partenaire minoritaire a souvent été battu ensuite, mais qui peut ainsi redonner une importance à son parti et imposer certains de ses thèmes de campagne. Les journalistes soulignent que le parti avait de toute façon tendance à voter les derniers budgets, crise sanitaire oblige, ou refus de voter avec les conservateurs, avec moins de gains politique et que là, au moins, le NPD en retire des engagements précis : la création d'un régime de soins dentaires et celle d'un régime d'assurance médicaments fédéral. Des urgences dans le contexte.

Au-delà des budgets et de ces points précis, le NPD garde sa liberté de vote et s'affirme toujours parti d'opposition, on imagine bien qu'il ne devra pas non plus sans cesse voter contre le gouvernement, c'est un équilibre à trouver pour rester pertinent comme parti tiers tout acceptant des compromis.


Premier test pour cet accord avec le dépôt du budget Freeland, le moins que l'on puisse dire est que le NPD voit plusieurs de ses demandes suivies. Sur cette première année ils peuvent donc mettre en avant ces gains nets, ce ne sera pas forcément simple à valoriser dans 3 ans aux prochaines élections mais on trouve donc :
- Soins dentaires gratuits d'ici 2025 pour les ménages canadiens ayant un revenu inférieur à 90 000 $ par année, cela débute dès 2022 avec les moins de 12 ans ;
- Création d'une aide au loyer ;
- Financement importants sur cette question : 1,5 milliards de plus pour la construction de logements abordables, 4,3 milliards pour logements Autochtone ;
- hausse de l'impôt des sociétés pour les banques et les assureurs les plus rentables du pays, le faisant passer de 15 % à 16,5 % sur tous les revenus imposables supérieurs à 100 millions de dollars canadiens (c'est toutefois moins que la hausse de 3 % promise lors de la campagne électorale), l'annonce est fait que les "Canadiens fortunés qui ne paient pas leur juste part d’impôt" seront les prochains ciblés.

En côté de ces demandes chères au NPD, peu pour le transport (rien pour le Tramway de Gattineau par exemple) d'autres choses :
- Peu de dépenses... pour le moment, cela va plutôt bien au niveau budgétaire et donc il pourra être investi jusqu’à 3 milliards pour la relance économique au fil de l'année ;
- Augmentation du budget de la Défense de 7,2 milliards de dollars, pour mettre à niveau les équipements, cela reste loin des 2% demandé par l'OTAN (il faudrait augmenter de 16 milliards) ;
- Suite à différentes ruptures d'approvisionnement ayant montré un manque d'autonomie, 3 milliards de dollars d’ici 2026-2027 sont prévus pour développer une stratégie canadienne sur les minéraux critiques, améliorer les infrastructures destinées à la circulation de marchandises au Canada et renforcer l’industrie des semi-conducteurs ;
- Peu d'environnement sir ce n'est n'est "soutenir la transition vers les véhicules électriques et mettre fin aux subventions au secteur des énergies fossiles, tout en bonifiant le crédit d’impôt de 37,5 à 60 % pour le captage et le stockage de carbone." et la création d'un fonds de croissance de 15 milliards de dollars pour attirer des investissements privés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi "diversifier l’économie et restructurer les chaînes d’approvisionnement".

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/18 ... s-logement
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/18 ... eau-ottawa
https://www.zonebourse.com/actualite-bo ... -39989310/

Je parlais d'un budget peu écolo, le gouvernement a autorisé le projet Bay du Nord, qui permet l'exploitation pd'un gisement situé à plus de mille mètres de profondeur et localisé à 500 kilomètres au large de Terre-Neuve, visant l’extraction d’environ 300 millions de barils de pétrole sur trente ans. Difficilement compatible avec les accords de Paris et les conviction du ministre de l'environnement... De quoi rapeller que le Canada est le 4e pays producteur de pétrole au monde, certes loin derrière les USA, la Russie et l'Arabie saoudite.
https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Jeu 19 Mai 2022 23:50

Pour le contexte :
Eco92 a écrit:Conservateurs en Alberta
Pour débuter, ça tangue fort dans ce fief conservateur qui était passé néodémocrate en 2015, la division en deux partis des conservateurs (progressistes-conservateurs et Wildrose, plus conservateur notamment sur les questions sociétales) permettant cette victoire. En 2019 les deux partis conservateurs avaient fusionné et l'ex-progressiste conservateur Jason Kenney est devenu premier ministre, après l'avoir remporté en interne sur Brian Jean, ex-leader du Wildrose, qui avait quitté la politique peu après.
Avec la crise sanitaire, Kenney est fortement contesté : trop laxiste pour les néodémocrates, liberticide et trop à gauche pour les ex-Wildrose, contesté en interne par ses troupes, il a vu Brian Jean revenir en politique dans son ex-circonscription de Fort McMurray-Lac Labiche avec pour objectif clair de revenir au Parlement et de contester son leadership. C'est un succès puisque sans surprise Jean a été élu avec 63,6% des suffrages.
Son discours de victoire est assez net dans son but : « Il ne s'agit pas seulement d’une victoire de député, il s'agit aussi de l’avenir de l’Alberta. [...] Jason, j’espère que tu vois ce qui s’en vient et j’espère que tu sauras quelle est la bonne chose à faire. […] Tu sais que le Parti conservateur uni ne peut pas gagner les élections dans un an avec toi à sa tête. […] La bonne chose à faire, c’est de démissionner. »
C'est tout de même assez étonnant de voir qu'il a été élu sous l'étiquette du parti de Jason Kenney avec comme objectif net de le destituer.


Le Parti conservateur uni a lancé un vote de confiance. Pour le remporter, Kenney devait remporter 50%+1 voix, ce qui est réussi puisqu'il a obtenu l’appui de 51,4 % des membres du Parti conservateur uni. Sauf que symboliquement, et pour pouvoir tenir sa barque, il espérait plutôt un score de 60% et tous les commentateurs avaient prévenu cette semaine qu'un score serré vaudrait défaite.

De fait, après avoir déclaré « Les résultats ne sont pas ce que j’espérais ni, franchement, ce à quoi je m’attendais », Jason Kenney a annoncé sa démission comme chef du parti, et donc comme premier ministre, mercredi soir.

Reste à voir ce qui sortira de l'opposition. Kenney est déjà bien à droite, mais s'est fait sortir par des gens encore plus conservateurs à l'Américaine, entre le libertarien et le pro-pétrole... Une des raisons de la fracture est d'ailleurs le fait que Kenney ait imposé des mesures sanitaires lors de la pandémie.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/18 ... -demission
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Ven 3 Juin 2022 07:14

Élections en Ontario hier soir :
Les bureaux fermaient à 21h, donc fort tard ici, "coup de bol" l'orage m'a réveillé vers 4h pile quand ils venaient de tomber. Bon, rien d'excitant ou de révolutionnaire et je me suis rendormis.

Les sondages donnaient Doug Ford, sortant conservateur, gagnant. Une lutte a été annoncée pour la place de leader d'opposition, prise par le NPD en 2018 après des années d'alternance libéraux/conservateurs, un retour des libéraux à ce statut étant envisagé après une terrible élection 2018 qui les avait privé du statut de parti officiel (ils fallait 8 députés, ils en avaient 7, une défection en cours de mandat d'une conservatrice leur a permis de l'obtenir). Dans les enjeux autres : la réélection de la transfuge pro-francophones Amanda Simard, visage marquant de cette lutte mais aussi dénoncée pour un certain absentéisme, l'élection du neveu de Doug Ford face au NPD, l'élection d'un deuxième député vert dans Sound–Muskoka.

La majorité est à 62 sièges, c'est donc très large pour les conservateurs.

Les résultats sont les suivants, assez attendus sauf le score en sièges des libéraux (entre parenthèses, résultats de 2018, grande stabilité pour le PPC) :
PPC : 40,8 % 83 sièges (40,50 %, 76 sièges)
NPD : 23,7 %, 31 sièges (35,56 %, 40 sièges)
PLO : 23,8 %, 1 siège (19,59 %, 7 sièges)
PVO : 6%, 1 siège (4,60 %, 1 siège)
IND : 0,5 %, 1 siège (0,15 %, 0 siège)
Parti bleu : 2,7 %, 0 sièges (-)

On note plusieurs choses :
Grande stabilité des conservateurs en voix, mais augmentation nette en siège, pour le NPD un peu l'effet inverse : grosse chute en voix, relativement faible chute en sièges, ils sont bien derrières les libéraux en voix mais leurs scores ciblés leurs permettent d'écraser ce parti. Del Duca, qui a mené les libétaux, a plutôt réussi à reprendre du terrain sur le NPD, mais cette lutte entre progressistes, d'autant que les verts montent un peu aussi, dans un scrutin uninominal à un tour, ça ne pardonne pas.
Une indépendante est élue, une première depuis 1995. Retour en détail désormais.

Pour les conservateurs
Pas grand chose à en dire, longtemps contesté pour ses choix politique (les autocollants anti-taxe carbone obligatoires sur les pompes, la suppression de nombreux services en français...) comme sa gestion de la pandémie au début (il est ensuite paru un modèle de stabilité, à la surprise générale), Ford a en tous cas satisfait son électorat puisqu'il retrouve la quasi totalité de ses circonscriptions. Le parti bleu, scission menée par une députée sortante sur fond de fronde anti-mesures sanitaires, fait flop. Candidate à sa réélection sur ce programme, Belinda Karahalios a terminée 4e dans sa circo (11,1 %), largement devancée par kle candidat conservateur officiel, élu.
Je ne crois pas voir de ministres battus, Stephen Lecce (éducation), qui avait participé à une fausse "vente aux enchères d'esclaves" en 2006 quand il était étudiant a été secoué dans la campagne à ce sujet mais a été réélu avec presque 12000 voix d'avance.
Michael Ford, neveu de Doug et Rob (ex-maire de Toronto) Ford, élue local de la ville comme une bonne partie de la famille, a réussi à devenir député en battant la sortante NPD.
C'est une validation de la stratégie de Ford qui a globalement été : ne pas faire campagne, refuser de parler de son bilan, interdire l'expression libre de ses candidats. https://lactualite.com/politique/ne-pas ... payant/?e=

Pour le NPD
La satisfaction de rester opposition officielle ne cache pas la chute en voix et plusieurs défaites de figures importantes comme Gilles Blisson, élu depuis 1999 et battu par le maire de Timmins (PPC). Andrea Horwarth, réélue largement, est cheffe du NPD depuis 2009 et menait sa quatrième campagne. Elle a largement fait monter le NPD mais retrouve cette année le score de 2014 ((avec certes 10 députés de plus), c'est décevant, comme d'être derrière les libéraux en voix. Elle a annoncé son départ de la chefferie, tout en restant députée. En 2026 il y aura donc un ou une autre leader du NPD pour mener la campagne, une page se tourne.

Pour les libéraux :
Elu durant le confinement, Del Duca n'a jamais réussi à imprimer. Pour lui aussi la pillule est amère, il a fait mieux qu'en 2018 et devance le NPD mais pour quoi ? Battu dans sa circonscription, comme en 2018, il a annoncé sa démission. Au moins le parti a le statut de parti officiel et ne connaîtra pas les même difficultés financières qu'en 2018, d'autant qu'ils ne passent pas de majorité à 2e opposition comme à l'époque. Au rang des vedettes, la large défaite de la transfuge Amanda Simard est à noter. Née en 1989, on la reverra sans doute.

Pour les verts :
Ils visaient un deuxième siège, ils ne l'ont pas. Légère hausse en voix, leur chef est conforté (élu avec 14000 voix d'avance en 2018, il en obtient plus de 18500 d'avance cette fois), mais la déception reste là puisque malgré 40,7 % des suffrages dans Parry Sound-Muskoka, le candidat Matt Richter reste derrière le candidat conservateur, de pas si loin (il obtient 45,4 %) mais tout de même plusieurs milliers de voix.

Indépendants :
Bobbi Ann Brady a obtenu 35% dans Haldimand-Norfolk, battant Ken Hewitt (PPC), maire d'Halimand (30,5%). Brady est une longue militante conservatrice, attachée parlementaire du député sortant, qui la soutenait. Le parti a parié sur le maire d'une ville de la circonscription sans faire d'assemblée d'investiture et Brady l'a contesté, se présentant donc. C'est clairement un soutien de la politique gouvernementale, à voir si elle devra siéger en indépendante toute la mandature ou si Ford finira par l'inclure au caucus.
https://kitchener.tvnews.ca/independent ... -1.5930804

Tiers partis
Le nouveau parti bleu (conservateurs anti-mesures sanitaires) obtient 2,7 % et une large défaite pour sa sortante, élue pour le PPC en 2018, et le Parti Ontario (scission d'une scission du Parti conservateur, plus à droite) 1,8 %. Pas de député pour eux. Le PPC truste l'électorat de droite.

Au passage, comme à chaque fois, je salue l'excellente carte des résultats de Radio-Canada : https://ici.radio-canada.ca/elections-o ... /resultats

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/18 ... rutin-2022
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Canada

Messagede MiniM » Ven 3 Juin 2022 22:37

Les libéraux n'ont pas le statut de parti officiel (et ne l'a jamais eu durant le mandat précédent, car le gouvernement Ford a relevé le seuil de 8 à 12.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1339
Inscription: Ven 21 Jan 2011 23:16

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Sam 4 Juin 2022 10:16

Ha ! Merci de cette correction, j'avais lu à l'époque que Simard pouvait être la députée à "X mille dollars" pour le côté "on obtient le statut officiel" mais l'autre info m'avait échappé !
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Dim 5 Juin 2022 07:40

Cathay Wagantall, députée conservatrice de Yorkton-Melville (Saskatchewan), ne peut plus accéder à la Chambre des communes, car elle refuse de se vacciner.

N'ayant pas le droit de prendre l'avion ou le train, il lui faut 3,5 jours en voiture pour rejoindre l'Assemblée.

Les libéraux et le NPD ont voté une possibilité hybride prolongée pour la tenue des débats, cela permettra sans doute à cette députée d'y participer ?

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/18 ... -anticovid
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Lun 18 Juil 2022 19:21

John Horgan, premier ministre de Colombie Britannique, arrivé au pouvoir avec le NPD (centre-gauche) en 2017 dans une coalition originale avec les verts, puis en majorité absolue à partir de 2020, a annoncé sa démission du poste de premier ministre en octobre, laissant le temps à son parti de désigner son successeur d'ici-là.

En rémission d'un cancer de la gorge, il dit avoir "beaucoup hésité", mais souhaité passer la main pour sa santé comme pour assurer sa succession. Il restera député de sa circonscription jusqu'aux prochaines élections, en octobre 2024.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/18 ... ritannique
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de quinze ans par Fabrice Jobard, reconnu comme l'un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage a pour objectif...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir entre l'élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité