Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique au Canada

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique au Canada

Messagede Corondar » Mar 21 Sep 2021 14:03

J'avoue mal connaitre la politique canadienne.
Quelques interrogations et remarques :
1) au niveau du positionnement des partis politiques
Le NPD est plutôt de gauche-centre gauche ? Si on devait le comparer à un parti chez nous ce serait le PS ?
Les libéraux sont plutôt de centre-centre droit, un équivalent de LAREM ?
Les conservateurs sont à droite, et correspondraient à LR ?
J'avoue avoir plus de mal à situer le Bloc Québécois, si quelqu'un peut éclairer ma lanterne à ce sujet...
2) je constate que pour la seconde fois d'affilée les libéraux empochent le plus grand nombre de circonscriptions tout en étant second dans le vote populaire. Cela semble être l'inverse du cas US : la droite semble avoir l'avantage du vote populaire, mais son électorat semble mal réparti sur le territoire ? Est-ce dû à un découpage qui avantage les libéraux, ou est-ce dû à des contraintes sociologiques et/ou géographiques ?

Quant aux résultats de ces élections, si ils ne sont pas encore définitifs si j'ai bien suivi (quand le seront-ils ?), on semble sur un quasi statut-quo au global par rapport à 2019 (même si apparemment il y a tout de même pas mal de mouvements internes, avec des pertes et des gains de chaque côté ?).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique au Canada

Messagede Républicain67 » Mar 21 Sep 2021 14:42

Le Bloc québécois représente les souverainistes (indépendantistes) québécois sur la scène fédérale. Il est uniquement présent au Québec. C'est un parti indépendantiste et nationaliste québécois, le parti frère du Parti québécois (le parti indépendantiste historique au Québec, présent au niveau provincial). Fondé à l'origine comme coalition souverainiste par l'ancien ministre fédéral conservateur Lucien Bouchard (qui sera premier ministre péquiste du Québec de 1996 à 2001), il se situe aujourd'hui au centre gauche. C'est un parti social-démocrate, souvent soutenu par les syndicats (FTQ, CSN). Bien qu'il soit officiellement indépendantiste, il prône aussi la défense des intérêts québécois à la Chambre des Communes: défense de l'autonomie provinciale, défense de la langue française, refus du multiculturalisme canadien...

Depuis l'élection de François Legault (CAQ), le Bloc s'est repositionné. Bien qu'il soit officiellement toujours en faveur de la souveraineté du Québec, il n'a pas fait campagne pour cette option. Il appuie plutôt actuellement le "consensus québécois", dans une optique autonomiste (la souveraineté est désormais moins appuyé par la nation québécoise). Il soutient la politique de la CAQ: refus du multiculturalisme canadien, appui à la loi 21 sur la laïcité et la loi 96 sur la langue française et l'inscription du caractère national du Québec dans la constitution canadienne.
Républicain67
 
Messages: 4284
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: La vie politique au Canada

Messagede lindet » Mar 21 Sep 2021 17:11

Nous avons dans les contributeurs du site un fin connaisseur de la politique canadienne (Eco92) dont vous verrez peut-être les messages en remontant ce fil. Très ignorant moi-même, je peux au moins relever la difficulté à appréhender la politique canadienne au niveau fédéral et au niveau des Etats ou des collectivités locales. Sauf au Québec le NPD échappe à ce découplage en se déployant à tous les niveaux (si j'ai bien compris !). En tout cas il correspond en effet à un parti socialiste traditionnel, étant membre de l'Internationale socialiste et comprenant en son sein des groupes nettement plus à gauche que sa majorité habituelle. Il eut sa grande heure sous la direction de Jack Layton (2003-2011), prématurément décédé d'un cancer à l'âge de 61 ans avant d'avoir pu parvenir au pouvoir (sans vouloir faire des comparaisons qui n'ont pas lieu d'être, Mitterrand a eu cet âge fin 1977...). Au fond il y a une rivalité/émulation pour savoir face aux conservateurs qui incarne le mieux le parti du mouvement ou du progressisme, et j'imagine qu'un phénomène de vote utile doit jouer soit pour les libéraux, soit pour le NPD, avec le cas particulier du Québec évidemment.
lindet
 
Messages: 614
Inscription: Lun 29 Aoû 2011 21:16

Re: La vie politique au Canada

Messagede jojomarg » Mar 21 Sep 2021 17:24

Corondar a écrit:2) je constate que pour la seconde fois d'affilée les libéraux empochent le plus grand nombre de circonscriptions tout en étant second dans le vote populaire. Cela semble être l'inverse du cas US : la droite semble avoir l'avantage du vote populaire, mais son électorat semble mal réparti sur le territoire ? Est-ce dû à un découpage qui avantage les libéraux, ou est-ce dû à des contraintes sociologiques et/ou géographiques ?.


Cette différence entre vote populaire et résultats en sièges s'explique par le fait que les Conservateurs réalisent souvent des scores stratosphériques dans les plaines de l'Ouest (69 % en Alberta et 64 % au Saskatchewan en 2019 par exemple) et obtiennent des résultats assez homogènes dans le reste du Canada. A l'inverse, l'électorat libéral est beaucoup plus concentré (dans les métropoles de Vancouver, Toronto et Montréal en particulier qui représentent tout de même 1/3 des sièges à la Chambre) et donc plus "efficace".
jojomarg
 
Messages: 287
Inscription: Jeu 9 Fév 2017 19:25

Re: La vie politique au Canada

Messagede Républicain67 » Mar 21 Sep 2021 17:28

Je m'y connais plutôt bien en politique québécoise, que je suis depuis une dizaine d'années maintenant. Ainsi que l'histoire (y compris politique ) du Québec. Moins la politique du Canada anglais. Après je reste convaincu que le Canada est un État contenant plusieurs nations: canadienne anglaise, canadienne-française/québécois et nations autochtones.
Républicain67
 
Messages: 4284
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: La vie politique au Canada

Messagede lindet » Mar 21 Sep 2021 18:45

Mon message était peut être mal rédigé. Bien sûr que nous pouvons avoir et devons même avoir plusieurs spécialistes du sujet ! Je ne mettais en doute les capacités de personne. Vous parlez, républicain 67, d'un Etat et de plusieurs nations. Je n'ai pas la réponse, mais je vous trouve bien catégorique. Trois nations ? Vous avez peut-être raison, mais est-ce toujours aussi simple de trancher : nation ou pas de nation du tout, ne sommes-nous pas parfois dans des états intermédiaires, avec des enchevêtrements ? En tout cas, on voit bien qu'il existe une gauche et parfois une extrême-gauche québécoise, une gauche avec le NPD dans le Canada anglophone et que c'est très compliqué pour le NPD au Québec. Pourtant un début de forte implantation avait eu lieu me semble-t-il sous Layton ? Est-ce perdu à jamais ? Je crois que c'est une histoire compliquée et je serai intéressé de savoir où on en est. Mais l'histoire politique du Canada et de ses provinces me semble affreusement complexe... sauf pour ce scrutin qui semble montrer une grande stabilité !
lindet
 
Messages: 614
Inscription: Lun 29 Aoû 2011 21:16

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Mar 21 Sep 2021 19:14

Républicain67 a écrit:Se dirige-t-on vers une surprise au Québec? Le Bloc québécois (premier en voix) est en train de prendre l'avantage dans la province francophone. Le Parti libéral n'a plus qu'un siège d'avance.


Actuellement en jury de concours je suis très peu dispo mais je vous répondrai en détail une fois les résultats définitifs tombés, certains sont encore en cours.

A Trois-Rivières il y a apparemment toujours une course entre libéral et bloquiste par exemple.

Notez que les médias ne sont pas sur le ton de la surprise pour le score du Bloc, qui est dans le score attendu, voire même parle de déception, pour ma part après le choc de 2011 cela reste un bon cru pour le Bloc mais pas au niveau de l'ambition affichée, qi était élevé. Le Bloc peut se consoler sur le résultats en voix, il devance bien les libéraux, mais là aussi l'efficacité du vote fait défaut https://www.lapresse.ca/elections-federales/2021-09-20/bloc-quebecois/le-bloc-rate-sa-cible.php

A noter, il y a une quinzaine circonscription dont le résultat dépend du vote postal, dont deux circonscriptions gagnées par le Bloc sur le PLC, avec moins de 100 voix d'avance (la circonscription brito-colombienne actuellement occupée par le vert Manly est aussi concernée, avec une avance de tout de même presque 1000 voix du NPD). Le délai anormal d'attente est en effet lié au vote à distance fortement développé cette année suite à la pandémie.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1825840/luttes-serrees-vote-postal-depouillement-circonscriptions-elections-federales
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Canada

Messagede Républicain67 » Mar 21 Sep 2021 19:28

lindet a écrit:Mon message était peut être mal rédigé. Bien sûr que nous pouvons avoir et devons même avoir plusieurs spécialistes du sujet ! Je ne mettais en doute les capacités de personne. Vous parlez, républicain 67, d'un Etat et de plusieurs nations. Je n'ai pas la réponse, mais je vous trouve bien catégorique. Trois nations ? Vous avez peut-être raison, mais est-ce toujours aussi simple de trancher : nation ou pas de nation du tout, ne sommes-nous pas parfois dans des états intermédiaires, avec des enchevêtrements ? En tout cas, on voit bien qu'il existe une gauche et parfois une extrême-gauche québécoise, une gauche avec le NPD dans le Canada anglophone et que c'est très compliqué pour le NPD au Québec. Pourtant un début de forte implantation avait eu lieu me semble-t-il sous Layton ? Est-ce perdu à jamais ? Je crois que c'est une histoire compliquée et je serai intéressé de savoir où on en est. Mais l'histoire politique du Canada et de ses provinces me semble affreusement complexe... sauf pour ce scrutin qui semble montrer une grande stabilité !


Les Québécois, du moins les nationalistes (souverainistes ou non) se considèrent comme une nation. Historiquement, du moins du point de vue canadien-français, la Confédération canadienne a été vu comme un pacte entre deux peuples, canadien-anglais et canadien-français. La nation québécoise a été reconnue par une motion de la Chambre des Communes de 2006. La loi 96, déposée récemment par le gouvernement du Québec vise à faire inscrire la nation québécoise dans la Constitution canadienne, en précisant que la langue officielle du Québec est le français.
Républicain67
 
Messages: 4284
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: La vie politique au Canada

Messagede lindet » Mar 21 Sep 2021 21:10

Merci et certes, républicain 67. Mais est-ce que cela règle tout pour autant ? Est-ce qu'au bout de plusieurs décennies ne peut-il pas apparaître un sentiment fédéral, pas forcément supérieur ni même égal mais qui se concilie, ou entre en conflit ? avec le sentiment national premier existant ? Je dis peut-être cela parce que j'éprouve une lointaine sympathie de principe sans le connaître plus que cela pour le NPD (canadien évidemment !) mais je crois que cela reste une question difficile sous-jacente dans bien des débats fédéraux au Canada et je ne lis rien qui me semble si probant à ce sujet.
Puisque vous suivez aussi les questions allemandes vous savez bien que la question s'est posée pour les Ossis et qu'on l'a fait aussi pour l'Alsace à plusieurs reprises. On l'a fait aussi pour l'Europe mais à mon avis cela reste très superficiel et léger actuellement. Mais je ne suis pas sûr que les réponses à ces questions soient immuables. Comme cela ne s'exprime pas toujours publiquement, toujours difficile à savoir. Bon, on va déjà voir pour ces élections, de toute façon pas de bouleversement à attendre même si quelques sièges changent encore...
lindet
 
Messages: 614
Inscription: Lun 29 Aoû 2011 21:16

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Mer 22 Sep 2021 06:23

Corondar a écrit:J'avoue mal connaitre la politique canadienne.
Quelques interrogations et remarques :
1) au niveau du positionnement des partis politiques
Le NPD est plutôt de gauche-centre gauche ? Si on devait le comparer à un parti chez nous ce serait le PS ?
Les libéraux sont plutôt de centre-centre droit, un équivalent de LAREM ?
Les conservateurs sont à droite, et correspondraient à LR ?
J'avoue avoir plus de mal à situer le Bloc Québécois, si quelqu'un peut éclairer ma lanterne à ce sujet...
2) je constate que pour la seconde fois d'affilée les libéraux empochent le plus grand nombre de circonscriptions tout en étant second dans le vote populaire. Cela semble être l'inverse du cas US : la droite semble avoir l'avantage du vote populaire, mais son électorat semble mal réparti sur le territoire ? Est-ce dû à un découpage qui avantage les libéraux, ou est-ce dû à des contraintes sociologiques et/ou géographiques ?

Quant aux résultats de ces élections, si ils ne sont pas encore définitifs si j'ai bien suivi (quand le seront-ils ?), on semble sur un quasi statut-quo au global par rapport à 2019 (même si apparemment il y a tout de même pas mal de mouvements internes, avec des pertes et des gains de chaque côté ?).


Puisque je me suis réveillé plus tôt que prévu quelques éléments de réponses. Même si Républicains67 et quelques autres ont apporté des éléments

Sur les résultats définitifs donc ça devrait finir par arriver, on y est quasiment (comme dans certains état des bulletins postaux envoyé la veille ou le jour du vote peuvent arriver durant plusieurs jours, mais il y a peu d'endroit où cela peut renverser les choses). En effet le statu quo est quasi total, ce qui est quand même assez marrant car on passe de 67,03 % de participation à 58,44 %, avec quasiment 3 millions de voix d'écart et ça ne profite pas aux conservateurs, les deux principaux partis perdent dans les 700-800 mille voix, de manière assez homogène. En effet il y a quelques mouvements mais en réalité assez faible, j'y reviendrai.

Sur le positionnement des partis :
Les conservateurs c'est en effet la droite, qui me semble désormais assez comparable à LR (il y a quelques années j'aurai dit plus à droite mais maintenant ?). La différence notable est que nous sommes en Amérique avec des enjeux qui ont globalement disparus ici, comme le droit ou non à l'avortement, avec une droite religieuse très claire. Il faut aussi (pour tous les partis) avoir en tête que le Canada est grand et qu'il y a une forte différence entre l'est (à l'exception de la Colombie Britannique, plus Californienne) et l'ouest/centre. Au-delà des questions sociétales, l'Alberta est une province dont l'économie est fondée sur le pétrole, ce qui est l'autre grand enjeu conservateur (qui défend un "pétrole propre" contre les changements climatiques), il y a aussi eu une grande part de débat sur les armes à feux (les libéraux voulant plus de contrôle, mais il n'y a cependant pas de port d'arme libre comme aux USA). Bref vous le voyez ont est sur un conservatisme plus proche des républicains USA pré-Trump je dirai ?

Les libéraux c'est en effet plus proche de LREM, avec un discours très différents sur les migrations tout de même (mais c'est sur, il n'y a pas le même type de frontière). Surtout, avec Trudeau le discours s'est largement gauchisé : quand il a créé la surprise en 2015 c'est en prônant l'endettement et l'investissement (assez keynesien), il est très progressiste sur les questions sociétale (droits LGBT, droit à mourir dans la dignité, avortement...) et sociales (accueil d'afghans, dans le discours tout du moins). Il a aussi un discours fort sur l'environnement tout en restant assez faible dans les actes, mais sa plateforme a quand même été salué par des grosses assos environnementales (et il a par ex refusé de fiancer au Québec un projet de tunnel autoroutier, expliquant refuser que l'état finance des projets destructeur à l'exception de qq pipelines)... Il est bien sur assez atlantiste dans les positions d'affaires étrangères (mais le Canada est de toute façon assez atlantiste dans ce cadre vu le voisin même si avec Trump c'était compliqué) et Trudeau a eu un truc que j'ai trouvé marquant, malgré des échecs, c'est son discours sur la réconciliation autochtones. Bien sur les peuples veulent qu'il aille plus loin, mais il a eu des discours puissant et a mis des milliards sur la table, pas juste du discours. Honnêtement sur un spectre français le PLC va aujourd'hui du PS à LREM (plus à gauche en campagne que dans les actes mais quand même, il faut dire que LREM s'est bien droitisé).

Le NPD est en effet, un contributeur l'a rappelé, membre de l'internationale socialiste, comme le PS. Avec la gauchisation des libéraux je les trouve nettement plus à gauche aujourd'hui que le PS, tout en restant des américains démocrates on est loin d'un discours révolutionnaire. Globalement ils sont toujours pour aller plus loin que les libéraux sur les investissements divers, ils ont un gros discours sur une santé publique et font de l'environnement un marqueur, chose qui ne suffit pas à se démarquer. Trudeau a vraiment réussi à les corneriser à gauche, lors du mandat ils ont d'ailleurs été le partenaire principal des libéraux qui leur a accordé quelques gains pour voter ses budgets. Pour vous aider avec une comparaison américaine là-aussi, le NPD a eu le soutien de Sanders et AOC, alors que Trudeau a eu ceux d'Obama et Hillary Clinton.

Les verts sont des verts de gauche mais leurs clivages internes les ont rendu invisoble (malgré cette victoire ontarienne inattendu), le Parti du peuple est vraiment l'aile trumpiste libertarienne, qui a eu un certain succès en surfant sur la vague anti-masque/pass/mesures sanitaires...

Le Bloc québécois c'est autre chose. Républicain67 n'a pas mal expliqué. Historiquement le Bloc ne devait exister que quelques années, le temps du référendum de 95, puis il a continué. Parti réunissant à sa création des dissidents libéraux et conservateur sa colonne idéologique est assez faible hors de l'indépendance, qui est devenu "la défense des intérêt du Québec" au fil des ans, avec un discours plus à gauche (à la René Lévesque, défendant un indépendantisme social dans les années 70-80). Après le balayage de 2011 le Bloc, qui dominait le Québec, est devenu un tiers parti et il a retrouvé des couleurs en 2019 en s'appuyant sur la veine identitaire. Il s'agit notamment de défendre la loi sur la laïcité québécoise et, en surfant sur la popularité du premier ministre, de s'en faire une sorte de représentant malgré lui. Ils sont très fortement ancré sur ce discours "respecter les décisions du Québec" et il reste un certain flou idéologique avec des candidats qui ont du être désinvesti pour avoir retwitté du Marine le Pen ou tenu des propos anti-musulmans quand d'autres sont d'anciens syndicalistes bien à gauche. Le soutien au 3ème lien, projet destructeur pour l'environnement (pour gagner des voix dans la région de Québec ville), les a pas mal rendu moins crédible sur l'environnement je pense, mais les attaques lors du débat en anglais les ont vraiment aidé aussi. Blanchet réussi à tenir une ligne assez efficace, avec un aspect aimable et des positions sur certains sujets qui sont bien claires (notamment la défense des aînés, leur électorat aussi).

Liens des partis fédéraux/province :
De manière générale au Canada c'est "un parti une élection" et il peut y avoir des surprises de candidats de l'un à l'autre. Vous l'avez noté le Québec a des partis totalement indépendants des partis fédéraux (même le NPD à vrai dire). Les libéraux québécois sont ainsi bien plus conservateurs que les autres (Jean Charest, longtemps ministre libéral du Québec, a été ministre conservateur fédéral, incarnant cependant leur aile modérée), la CAQ a depuis pris ce créneaux conservateur, recentrant un peu les libéraux, qui sont depuis quelques années avant tout le parti des anglophones du Québec, autre enjeu particulier.
Les autres partis sont assez liés avec leurs représentants provinciaux, s'ils n'ont pas tous la double adhésion automatique (je crois qu'en effet cela existe parfois au NPD ?) il y a un vrai lien parti conservateur ou libéral entre les deux échelons. Il y a une exception avec le Parti saskatchewanais, parti conservateur de Saskatchewan créé par des ex-progressistes conservateurs et libéraux pour chasser le NPD du pouvoir (avec succès) qui a du coup une plus grande autonomie et ne s’inscrit pas dans le jeu fédéral (voir https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1823276/campagne-electorale-politique-soutien-votes).

Sur le rapport voix/sièges :
Cela a bien été expliqué, nous sommes dans un système à l'anglaise : celui qui est en tête de l'élection gagne. Il est arrivé qu'un député soit élu avec moins de 25% des voix, 3 autres candidats se tenant à quelques points d'écarts. Cela n'est pas le plus représentatif mais c'est le système, connu.
A une époque cela permettait l'alternance simple du pouvoir, de manière majoritaire, cela devient de plus en plus compliqué et particulièrement pour les conservateurs. En effet comme expliqué ils sont principalement ancré dans les prairies (Manitoba, Saskatachewan) et Alberta. Ils y recueillent beaucoup de vote et il est arrivé qu'ils empochent quasiment tous les sièges, encore cette fois même si le NPD et les libéraux ont gagné quelques sièges en Alberta, sans doute du à l'impopularité du premier ministre conservateur. Sauf qu'il ne sert à rien d'avoir des sièges à 55, 60 voire 80 % en Alberta, les libéraux de leur côté vont avoir moins de voix mais dans des sièges plus compétitifs, et gagner avec 35, 40 % etc. plus de sièges. On parle d'un vote libéral nettement plus efficace. C'est sociologique/géographique plus qu'une question de découpage, si ce n'est que les trois provinces conservatrices sont nettement moins peuplées. Je vous renvois à ce lien pour voir le nombre d'habitants et sièges par province (le choix par les conservateur d'un leader ontarien avait donc un certain sens mais n'a pas suffit, même s'il y a regagné quelques sièges) https://www.elections.ca/content.aspx?section=res&dir=cir/red/allo&document=index&lang=f

Sur les nations j'y reviendrai plus tard.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Mémento du président du bureau de vote

Joël Clérembaux

Ce Mémento du président de bureau de vote a été conçu pour permettre aux présidents des bureaux de vote de disposer d'outils pratiques à mettre en oeuvre avant, pendant et après le scrutin. Il expose les principales tâches qui leur incombent dans...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités