Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede Nico78 » Sam 27 Juin 2020 12:37

ligerien a écrit:Je pense que le terme de rebond n'est pas le bon.
Le virus ne rebondit pas, il poursuit sa route là où il n'était pas encore passé.
Regarder uniquement la courbe globale des États-Unis c'est passer à côté de dynamiques très variées localement.
Après avoir frappé nos latitudes, ce sont d'autres qui le sont : sud des usa, Inde, Mexique, Argentine,...
.

Oui tout à fait d'accord. Pour le moment ce n'est pas un rebond, ce sont d'autres Etats, ceux du sud, qui sont massivement touchés et qui malheureusement prennent le relais des états du Nord où la pandémie est en diminution grâce au confinement. Et comme malheureusement ils n'ont quasiment pas profité du fait que c'était d'autres parties des Etats-Unis qui étaient touchés avant eux pour prendre des mesures et en ont même nié l'utilité, l'épidémie galope à très grande vitesse dans ces états.
La pandémie n'est absolument pas sous contrôle aux Etats-Unis.
https://www.worldometers.info/coronavirus/country/us/
Nico78
 
Messages: 1515
Inscription: Sam 6 Nov 2010 21:31

Re: La vie politique américaine

Messagede guillaume44 » Sam 27 Juin 2020 16:22

Enfin une bonne nouvelle pour l'administration républicaine en ces jours très difficile, le bureau du chef de file des sénateurs républicains Mitch Connell a annoncé mercredi 24 Juin que l'ensemble des juridictions avaient désormais leurs juges. Une première depuis une quarantaine d'année. Depuis 2016, 200 juges ont été nommés :
- 53 juges de cour d'appel
- 143 juges de cour de district
- 2 juges à la cour américaine du commerce internationale
- 2 juges à la cour suprême : Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh

Bien que les juges soient neutres et apolitique du moins en théorie, ce bilan met en lumière l'échec d'Obama et son administration en la matière.
Dès 2009, ils auraient dû supprimer la loi du Filibuster pour nommer les juges à leurs guises avec leur majorité sénatoriale plutôt que d'attendre 2013.
A titre personnel, je me rappelle avoir vu sur la télévision française que les républicains ne feraient aucun cadeau au président Obama nouvellement élu en Novembre 2008. De plus, ce n'est pas comme si les républicains n’avaient jamais effectué la moindre obstruction sous Bill Clinton entre 1994 et 2000.
Sur ce plan là, Trump fut bien moins naïf qu'Obama en ne cherchant jamais la conciliation avec les démocrates qui ne le lui auraient probablement jamais donné.

https://www.theepochtimes.com/senate-co ... e=smartech
guillaume44
 
Messages: 260
Inscription: Mar 1 Mar 2016 20:40

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Sam 27 Juin 2020 18:28

guillaume44 a écrit:Enfin une bonne nouvelle pour l'administration républicaine en ces jours très difficile, le bureau du chef de file des sénateurs républicains Mitch Connell a annoncé mercredi 24 Juin que l'ensemble des juridictions avaient désormais leurs juges. Une première depuis une quarantaine d'année. Depuis 2016, 200 juges ont été nommés :
- 53 juges de cour d'appel
- 143 juges de cour de district
- 2 juges à la cour américaine du commerce internationale
- 2 juges à la cour suprême : Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh

Bien que les juges soient neutres et apolitique du moins en théorie, ce bilan met en lumière l'échec d'Obama et son administration en la matière.
Dès 2009, ils auraient dû supprimer la loi du Filibuster pour nommer les juges à leurs guises avec leur majorité sénatoriale plutôt que d'attendre 2013.
A titre personnel, je me rappelle avoir vu sur la télévision française que les républicains ne feraient aucun cadeau au président Obama nouvellement élu en Novembre 2008. De plus, ce n'est pas comme si les républicains n'vaaient jamais effectué la moindre obstruction sous Bill Clinton entre 1994 et 2000.
Sur ce plan là, Trump fut bien moins naïf qu'Obama en ne cherchant jamais la conciliation avec les démocrates qui ne le lui auraient probablement jamais donné.

https://www.theepochtimes.com/senate-co ... e=smartech


Que cette administration célèbre avec emphase comme une grande victoire le fait qu'un président républicain ait pu, en 4 ans, au prix de la suppression du filibuster et de la règle du blue slip, faire nommer 200 juges par une majorité républicaine au Sénat, en dit long sur le niveau très bas d'attentes et d'expectatives où on en est désormais.
Soulignons que si cela a pris 4 ans plein, c'est parce que beaucoup de candidats ont été retoqués car trop ostensiblement sous-qualifiés. Mais il est certain que le vrai legs de ce premier mandat trumpien se situera bien au niveau judiciaire avec la nomination de plus de 200 juges très conservateurs, y compris dans des cours libérales. Cela promet des combats homériques sur les questions du port d'armes et de l'avortement pour les décennies à venir. Rien qui ne devrait apaiser les immenses tensions et divisions au sein de la société américaine en somme...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede ligerien » Dim 28 Juin 2020 06:44

Nico78 a écrit:Et comme malheureusement ils n'ont quasiment pas profité du fait que c'était d'autres parties des Etats-Unis qui étaient touchés avant eux pour prendre des mesures et en ont même nié l'utilité, l'épidémie galope à très grande vitesse dans ces états.[/url]


Je dirai qu'ils n'y arrivent pas mieux qu'au nord, que l'on ait affaire des républicains en mode Trump, ou qu'il s'agisse de la Californie qui a opté pour la ligne précautionneuse.

L'intention côté démocrate est plus louable que l'absence d'intention de certains républicains.
Mais il faut bien constater que rares sont les pays qui ont trouvé et appliqué les bons moyens, à étouffer réellement un début d'épidémie. Comme ont pu le faire la Corée du Sud ou l'Allemagne.
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1465
Inscription: Mer 12 Jan 2011 16:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Nico78 » Dim 28 Juin 2020 10:07

ligerien a écrit:
Nico78 a écrit:Et comme malheureusement ils n'ont quasiment pas profité du fait que c'était d'autres parties des Etats-Unis qui étaient touchés avant eux pour prendre des mesures et en ont même nié l'utilité, l'épidémie galope à très grande vitesse dans ces états.[/url]


Je dirai qu'ils n'y arrivent pas mieux qu'au nord, que l'on ait affaire des républicains en mode Trump, ou qu'il s'agisse de la Californie qui a opté pour la ligne précautionneuse.

L'intention côté démocrate est plus louable que l'absence d'intention de certains républicains.
Mais il faut bien constater que rares sont les pays qui ont trouvé et appliqué les bons moyens, à étouffer réellement un début d'épidémie. Comme ont pu le faire la Corée du Sud ou l'Allemagne.

Une des particularités des Etats-Unis est que la contamination dans les états du sud semble toucher beaucoup plus les jeunes que dans d'autres pays et qu'au début de l'épidémie aux USA. Le spring break, la réouverture des plages très tôt et l'absence de distanciation sociale se font très clairement sentir.
Pour le moment, l'épidémie ne fait que débuter dans les états du sud et les courbes de contamination sont très alarmantes.
https://www.bfmtv.com/societe/records-de-cas-patients-plus-jeunes-le-sud-des-etats-unis-frappe-par-une-flambee-de-covid-19_AD-202006240158.html
A noter qu'il est bien plus facile de trouver les chiffres de contamination par Etat que dans notre pays...
https://www.worldometers.info/coronavirus/country/us/
Nico78
 
Messages: 1515
Inscription: Sam 6 Nov 2010 21:31

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Dim 28 Juin 2020 10:57

ligerien a écrit:
Nico78 a écrit:Et comme malheureusement ils n'ont quasiment pas profité du fait que c'était d'autres parties des Etats-Unis qui étaient touchés avant eux pour prendre des mesures et en ont même nié l'utilité, l'épidémie galope à très grande vitesse dans ces états.[/url]


Je dirai qu'ils n'y arrivent pas mieux qu'au nord, que l'on ait affaire des républicains en mode Trump, ou qu'il s'agisse de la Californie qui a opté pour la ligne précautionneuse.

L'intention côté démocrate est plus louable que l'absence d'intention de certains républicains.
Mais il faut bien constater que rares sont les pays qui ont trouvé et appliqué les bons moyens, à étouffer réellement un début d'épidémie. Comme ont pu le faire la Corée du Sud ou l'Allemagne.


Il y aurait je pense beaucoup à dire sur le sujet...
Concernant Trump, il y a tout de même une spécificité à noter, qu'il partage avec un autre chef d'état (son ami brésilien, Jair Bolsonaro) : une ligne anti-scientifique assumée, qui nie les expertises médicales au nom d'un bon sens et d'une intuition revendiqués par le chef. De cela découle un discours officiel minimisant l'usage et l'utilité de la distanciation sociale, et préconisant des "traitements médicaux" pour le moins controversés.
De nombreuses études menées il y a 2 ou 3 mois indiquaient ainsi que les gestes barrières étaient nettement plus et mieux appliqués par les électeurs démocrates que par les électeurs républicains. Ces derniers mettant plus facilement en avant des thématiques de libertés individuelles pour justifier le non respect des gestes barrières (discours largement soutenu par les élus républicains, avec de notables exceptions au niveau des gouverneurs). Je n'ai pas vu passer d'études récentes, je ne saurais dire si cette différenciation partisane dans l'usage des gestes barrières demeure toujours à l'heure actuelle...
Je vous rejoins largement sur le fait que les états américains sont logés à la même enseigne au niveau de la propagation du virus : les aspects d'urbanisation et d'ouverture sur le monde jouent nettement plus que la couleur politique de leurs gouverneurs.
En revanche, il y a une immense différence dans la manière de traiter le problème : chez beaucoup de républicains on soutient le discours officiel de Trump, qui consiste à dire qu'il n'y a en fait aucun problème particulier, et que la pandémie actuelle ne serait ni grave ni importante. Là où les représentants démocrates mettent en avant une réelle crise sanitaire.
Et cela se ressent au niveau des conséquences politiques : pour les républicains, cette crise ne nécessite aucune réponse ou réforme particulière, là où les démocrates la lient à leur projet de réforme du système de santé.
Quant à l'aspect épidémiologique, il est désormais plus ou moins acquis que les USA vont se traîner cette épidémie de manière larvée jusqu'au bout (en clair jusqu'au vaccin). Si tant est que les USA aient eu une réelle possibilité de circonscrire cette épidémie (ce qui, au regard du système décentralisé et des carences sanitaires du système, n'est pas certain), l'absence totale de leadership et de prise en compte de la réalité du phénomène au plus haut sommet de l'état ont je pense détruit cette possibilité.
Pour reprendre les exemples de l'Allemagne et de la Corée du Sud, il est difficile de ne pas constater, qu'en plus d'un système sanitaire sans doute plus efficace, ces 2 pays ont aussi bénéficié d'une autorité politique très pro-active dès les premiers temps de l'épidémie. On constatera aussi que la fédéralisation de l'Allemagne n'a pas empêché une coordination au niveau fédéral. Clairement, aux USA, Trump n'a jamais tenté de coordonner quoi que ce soit ou de donner une impulsion générale.
Le gouvernement central américain a traité tout le dossier du Covid comme une question essentiellement de relations publiques, dont l'objectif principal (et unique) a été d'en réduire la portée médiatique et les conséquences économiques. Le volet purement sanitaire n'a jamais réellement été traité au niveau fédéral (Trump ayant même carrément menacé les gouverneurs qui tireraient la sonnette d'alarme trop bruyamment de mesures de rétorsion de la part de l'état central, mais heureusement les garde-fous institutionnels empêchaient ce genre de pratiques).
Et je ne parle même pas des discours de Trump sur la chloroquine ou le javel, qui ont de manière directe causé la mort de plusieurs personnes (les centres anti poison US ayant fait état d'une hausse très nette des cas d'empoisonnement au javel après le discours du président).
https://www.sudouest.fr/2020/04/25/ne-b ... 2-4803.php
https://www.heidi.news/sante/la-hausse- ... s-de-trump
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Nico78 » Lun 29 Juin 2020 09:06

Le Mississipi a décidé de retirer le symbole confédéré de son drapeau. Les deux chambres de l'état ont pris cette décision dimanche à une large majorité. Le Mississipi était le dernier état à arborer l'emblème de la Confédération depuis que la Géorgie l'a abandonné en 2003.
Un nouveau drapeau doit être soumis au vote des électeurs en novembre. En 2001, les électeurs avaient massivement voté pour conserver le drapeau actuel.
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-mississipi-choisit-le-retrait-d-un-symbole-confedere-du-drapeau-de-l-etat-20200629
Nico78
 
Messages: 1515
Inscription: Sam 6 Nov 2010 21:31

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Lun 29 Juin 2020 16:46

ligerien a écrit:
Nico78 a écrit:Et comme malheureusement ils n'ont quasiment pas profité du fait que c'était d'autres parties des Etats-Unis qui étaient touchés avant eux pour prendre des mesures et en ont même nié l'utilité, l'épidémie galope à très grande vitesse dans ces états.[/url]


Je dirai qu'ils n'y arrivent pas mieux qu'au nord, que l'on ait affaire des républicains en mode Trump, ou qu'il s'agisse de la Californie qui a opté pour la ligne précautionneuse.

L'intention côté démocrate est plus louable que l'absence d'intention de certains républicains.
Mais il faut bien constater que rares sont les pays qui ont trouvé et appliqué les bons moyens, à étouffer réellement un début d'épidémie. Comme ont pu le faire la Corée du Sud ou l'Allemagne.


En tout cas, pas mal de nouvelles sur le front du covid semblent indiquer qu'il existe bien un souci plus prégnant du côté de l'électorat républicain.
Une étude vient de démontrer que les spectateurs fidèles de Fox News sont très majoritairement sous-informés par rapport à la moyenne des Américains quant à la réalité du virus.
https://www.washingtonpost.com/gdpr-con ... story.html
De même, il est désormais évident que les grands rassemblements religieux dans les églises (que Trump a réussi à faire intégrer dans la liste des activités "essentielles" sous la pression de la base évangélique) agissent comme des accélérateurs de la propagation virale.
https://www.politico.com/news/2020/06/2 ... hes-342296
Et les situations au Texas et en Floride des derniers jours commencent à donner le tournis : à Houston, les services de secours téléphoniques sont désormais submergés d'appels (parfois 1 heure d'attente pour obtenir quelqu'un), dans cette ville 50 pompiers sont positifs au Covid et 200 sont en quarantaine, les services de réanimation de la ville affichent désormais complets au niveau des lits, et ça n'a l'air guère mieux en Floride (9 500 nouveaux cas samedi dernier, pour un total de 133 000 contaminés) ou en Arizona (près de 8 000 nouveaux cas sur le week-end).
Et, dans ces 3 états, les gouverneurs ne semblent guère pressés d'introduire des mesures coercitives pour faire respecter les gestes barrières ou le port du masque. Au Texas, le gouverneur a tout de même réordonné la fermeture des bars.
https://coronavirus.jhu.edu/us-map
https://www.tampabay.com/news/health/20 ... peak-high/
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Mar 7 Juil 2020 12:11

Pas de surprise mais un chiffre quand même sidérant sur la polarisation US entre les républicains et démocrates : 91% des premiers approuvent son action, 2% des seconds dans le dernier Gallup : 89 points d'écart.
https://news.gallup.com/poll/313454/trump-job-approval-rating-steady-lower-level.aspx
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6110
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 7 Juil 2020 22:26

Eco92 a écrit:Pas de surprise mais un chiffre quand même sidérant sur la polarisation US entre les républicains et démocrates : 91% des premiers approuvent son action, 2% des seconds dans le dernier Gallup : 89 points d'écart.
https://news.gallup.com/poll/313454/trump-job-approval-rating-steady-lower-level.aspx


Le gros problème pour Trump c'est qu'il est en très net retrait auprès de presque toutes les catégories, même celles où il était supposé être compétitif (les seniors, les Blancs, les cols bleus...). Même géographiquement c'est inquiétant : seul le Sud semble résister, il est aussi en repli dans le Midwest. Et toutes les enquêtes de tous les sondeurs (y compris chez le très républicain Rasmussen...) des deux derniers mois convergent tous vers ce constat : Trump n'est plus soutenu que par le coeur de sa base républicaine, et uniquement par elle. Chez les indépendants il dépasse rarement le tiers de soutien.
Et comme toute sa stratégie depuis le début est de ne s'adresser qu'à sa base et de cliver tout ce qui n'en fait pas parti, cela commence à devenir compliqué. Si il reste sur cette ligne jusqu'en novembre, je vois mal comment il pourrait redresser la barre. Il faudrait peut-être que quelqu'un dans son équipe lui signale que si il a gagné en 2016 c'est parce qu'il avait marqué quelques points dans certains électorats tangents ? Électorats qui pour l'heure semblent le déserter ?

Hier, la SCOTUS a rendu un arrêt (unanime) concernant les grands électeurs qui ne respecteraient pas le choix de leurs états respectifs lors de leur vote au sein du collège électoral : les 9 ont confirmé que les états avaient le droit de poursuivre ces grands électeurs, en leur imposant des sanctions pénales.
Arrêté qui, à mon avis, ne répond en rien au problème de fond : la cour ne se prononce pas sur les conséquences en cas d'inversion du résultat, n'interdit pas techniquement la pratique d'un vote différent, et laisse les états libres d'imposer ou non des sanctions aux grands électeurs rebelles...
Bref, cet arrêté ne traite absolument pas du risque de légitimité institutionnelle que fait peser la liberté de vote des grands électeurs sur le système politique américain.
https://edition.cnn.com/2020/07/06/poli ... index.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3194
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: armi24 et 1 invité