Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Gouvernement Lionel Jospin

Introduction

Le 21 avril 1997, Jacques Chirac annonce la dissolution de l'Assemblée nationale. Après la victoire de la Gauche plurielle aux élections législatives des 25 mai et 1er juin 1997, Jacques Chirac se voit dans l'obligation de nommer un Premier ministre issu de l'opposition. Lionel Jospin s'installe à l'Hôtel Matignon et commence alors la troisième cohabitation. L'équipe gouvernementale est formée et est annoncée par décret le 4 juin 1997. Ce gouvernement reste en place 4 ans et 336 jours, il remet sa démission le 6 mai 2002, dans la continuité de la victoire de Jacques Chirac à l'élection présidentielle, qui l'installe à l'Élysée pour un second mandat.

L'équipe formée par Lionel Jospin est restreinte, elle se compose de 26 membres: 14 ministres, 2 ministres délégués et 10 secrétaires d'État. Les femmes sont au nombre de 8, dont 5 ont le titre de ministre.

Composition initiale

Premier ministre
Lionel Jospin Premier ministre
Ministres
Martine Aubry Ministre de l'emploi et de la solidarité
Élisabeth Guigou Garde de sceaux, ministre de la justice
Claude Allègre Ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie
Jean-Pierre Chevènement Ministre de l'intérieur
Hubert Védrine Ministre des affaires étrangères
Dominique Strauss-Kahn Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie
Alain Richard Ministre de la défense
Jean-Claude Gayssot Ministre de l'équipement, des transports et du logement
Catherine Trautmann Ministre de la culture et de la communication, porte-parole du gouvernement
Louis le Pensec Ministre de l'agriculture et de la pêche
Dominique Voynet Ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement
Daniel Vaillant Ministre des relations avec le Parlement
Émile Zuccarelli Ministre de la fonction publique, de la réforme de l'État et de la décentralisation
Marie-George Buffet Ministre de la jeunesse et des sports
Ministres délégués
MINISTRES DÉLÉGUÉS
Pierre Moscovici Ministre délégué auprès du Ministre des affaires étrangères, chargé des affaires européennes
Ségolène Royal Ministre déléguée auprès du Ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie, chargée de l'enseignement scolaire
Secrétaires d'Etat
Jean-Jack Queyranne Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'intérieur, chargé de l'outre-mer
Bernard Kouchner Secrétaire d'État auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargé de la santé
Charles Josselin Secrétaire d'État auprès du Ministre des affaires étrangères, chargé de la coopération
Louis Besson Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'équipement, des transports et du logement, chargé du logement
Jacques Dondoux Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé du commerce extérieur
Christian Sautter Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé du budget
Marylise Lebranchu Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargée des petites et moyennes entreprises, du commerce et de l'artisanat
Christian Pierret Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé de l'industrie
Jean-Pierre Masseret Secrétaire d'État auprès du Ministre de la défense, chargé des anciens combattants
Michelle Demessine Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'équipement, des transports et du logement, chargée du tourisme

Modifications apportées

122 novembre 1997 : l'intitulé du secrétariat d'État de Charles Josselin est modifié.

Charles Josselin Secrétaire d'État auprès du Ministre des affaires étrangères, chargé de la coopération et de la francophonie

213 février 1998 : le titre de Charles Josselin est modifié.

Charles Josselin Ministre délégué auprès du Ministre des affaires étrangères, chargé de la coopération et de la francophonie

330 mars 1998 : Catherine Trautmann n'est plus porte-parole du gouvernement. Deux nouveaux membres intègrent le gouvernement.

Catherine Trautmann Ministre de la culture et de la communication
Claude Bartolone Ministre délégué auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargé de la ville
Nicole Péry Secrétaire d'État auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargée de la formation professionnelle

420 octobre 1998 : Louis Le Pensec, élu sénateur dans le Finistère démissionne et est remplacé par Jean Glavany.

Jean Glavany Ministre de l'agriculture et de la pêche

517 novembre 1998 : l'intitulé des secrétariats d'État de Bernard Kouchner et de Nicole Péry sont modifiés.

Bernard Kouchner Secrétaire d'État auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargé de la santé et de l'action sociale
Nicole Péry Secrétaire d'État auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargée des droits des femmes et de la formation professionnelle

67 juillet 1999 : Bernard Kouchner est nommé Haut-représentant du Secrétariat général des Nations unies au Kosovo et quitte donc son poste de secrétariat d'État.

728 juillet 1999 : Dominique Gillot reprend le poste laissé vacant par Bernard Kouchner. D'autre part François Huwart remplace Jacques Dondoux, sorti du gouvernement par le Premier ministre.

Dominique Gillot Secrétaire d'État auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargé de la santé et de l'action sociale
François Huwart Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé du commerce extérieur

82 novembre 1999 : Dominique Strauss-Kahn, mis en cause par la justice dans l'affaire de la MNEF, démissionne de son poste de ministre. Il est remplacé par Chistian Sautter, jusque là secrétaire d'État au budget.

Christian Sautter Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie

93 janvier 2000 : Florence Parly reprend le poste de secrétaire d'État laissé vacant par Christian Sautter après sa nomination en tant que ministre.

Florence Parly Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargée du budget

1027 mars 2000 : Mini remaniement gouvernemental. Il est mis fin aux fonctions de 4 ministres, Claude Allègre (remplacé par Jack Lang et Roger-Gérard Schwartzenberg), Christian Sautter (remplacé par Laurent Fabius), Catherine Trautmann (remplacé par Catherine Tasca) et Émile Zuccarelli (remplacé par Michel Sapin).

Un poste de ministre délégué est créé, il permet à Jean-Luc Mélenchon d'intégrer le gouvernement. Ségolène Royale conserve son poste mais change d'attributions.

D'autre part, deux postes de secrétaire d'État sont créés et sont offerts à Michel Duffour et Guy Hascoët. Enfin, les intitulés des secrétariats d'État de Dominique Gillot et de Marylise Lebranchu sont modifiés.

Laurent Fabius Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie
Jack Lang Ministre de l'éducation nationale
Catherine Tasca Ministre de la culture et de la communication
Michel Sapin Ministre de la fonction publique et de la réforme de l'Etat
Roger-Gérard Schwartzenberg Ministre de la recherche
Ségolène Royal Ministre déléguée auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargée de la famille et de l'enfance
Jean-Luc Mélenchon Ministre délégué auprès du Ministre de l'éducation nationale, chargé de l'enseignement professionnel
Dominique Gillot Secrétaire d'État auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargé de la santé et des handicapés
Marylise Lebranchu Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargée des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l'artisanat et de la consommation
Michel Duffour Secrétaire d'État auprès de la Ministre de la culture et de la communication, chargé du patrimoine et de la décentralisation culturelle
Guy Hascoët Secrétaire d'État auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargé de l'économie solidaire

1129 août 2000 : Jean-Pierre Chevènement, qui s'oppose au Processus de Matignon visant à modifier le statut de la Corse, démissionne. Il est remplacé par Daniel Vaillant. Ce dernier est remplacé par Jean-Jack Queyranne qui est promu ministre. Christian Paul intègre le gouvernement, en reprenant le secrétariat d'État laissé libre par Jean-Jack Queyranne.

Daniel Vaillant Ministre de l'intérieur
Jean-Jack Queyranne Ministre des relations avec le Parlement
Christian Paul Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'intérieur, chargé de l'outre-mer

1218 octobre 2000 : Martine Aubry qui a pour objectif de conquérir la ville de Lille, démissionne du gouvernement afin de se concentrer sur la campagne électorale. Elle est remplacée poste pour poste par Élisabeth Guigou. Les attributions de cette dernière sont alors confiées à Marylise Lebranchu dont l'ancien secrétariat d'État est confié à François Patriat.

Élisabeth Guigou Ministre de l'emploi et de la solidarité
Marylise Lebranchu Garde des sceaux, ministre de la justice
François Patriat Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l'artisanat et de la consommation

136 février 2001 : Sa mission au Kosovo terminée, Bernard Kouchner fait son retour au gouvernement. Il l'avait quitté en tant que secrétaire d'État, il le réintègre comme ministre délégué. Cette nomination impose une modification de l'intitulé des attributions de Dominique Gillot.

Bernard Kouchner Ministre délégué auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargé de la santé
Dominique Gillot Secrétaire d'État auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargée des personnes âgées et des personnes handicapées

1427 mars 2001 : Démissions de Louis Besson qui souhaite se consacrer à sa ville (il est maire de Chambéry) et de Dominique Gillot qui souhaite également se recentrer sur ses mandats de maire d'Éragny-sur-Oise et de conseillère générale du Val-d'Oise. Par conséquent, l'intitulé des attributions de Ségolène Royale est modifié et Marie-Noëlle Lienemann et Paulette Guinchard-Kunstler intègrent le gouvernement.

Ségolène Royal Ministre déléguée auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargée de la famille et de l'enfance et des personnes handicapées
Marie-Noëlle Lienemann Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'équipement, des transports et du logement, chargée du logement
Paulette Guinchard-Kunstler Secrétaire d'État auprès de la Ministre de l'emploi et de la solidarité, chargée des personnes âgées

1510 juillet 2001 : Démission de Dominique Voynet qui souhaite se consacrer au secrétariat national des Verts afin de préparer au mieux les élections législatives de 2002. Afin de respecter l'équilibre des différentes forces au sein du gouvernement, c'est Yves Cochet qui est appelé pour la remplacer.

Yves Cochet Ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement

163 septembre 2001 : Démission de Jean-Pierre Masseret qui se présente aux élections sénatoriales en Moselle. Jacques Floch le remplace au gouvernement.

Jacques Floch Secrétaire d'État auprès du Ministre de la défense, chargé des anciens combattants

1723 octobre 2001 : Démission de Michelle Demessine qui est réélue sénatrice du Nord. Jacques Brunhes la remplace au gouvernement.

Jacques Brunhes Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'équipement, des transports et du logement, chargée du tourisme

1825 février 2002 : Démission de Jean Glavany afin de diriger la campagne de Lionel Jospin à l'élection présidentielle de 2002. Il est remplacé par François Patriat jusque là secrétaire d'État. Pour remplacer ce dernier, Christian Pierret intègre le gouvernement.

François Patriat Ministre de l'agriculture et de la pêche
Christian Pierret Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l'artisanat et de la consommation

Pour aller plus loin

Lectures recommandées

Campagnes électorales

de François Trétarre

Ce livre s'adresse aux candidats en campagne électorale ainsi qu'aux différents membres de leur équipe. Il intéressera également toute personne concernée par la vie démocratique, qu'elle soit acteur ou observateur.

Découvrir le livre

Les conquérants 2017

de Eric Revel & Xavier Panon

Bien malin qui prédira l’issue de la présidentielle à venir. Ils sont plusieurs à pouvoir prétendre s’asseoir dans le fauteuil de l’actuel président. Si la bataille s’annonce incertaine, la présence annoncée de Marine Le Pen au second tour et l’arrivée de ...

Les conquérants 2017