Politiquemania

La base de données de la vie politique française

En Marche ! / La République en marche.

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede pierrep » Lun 24 Fév 2020 08:06

metre3 a écrit:
alamo a écrit:Ils mènent la politique la plus à droite depuis la Guerre, sans équivalent en Europe (pour trouver l'équivalent il faut aller en Amérique latine, Bolsonaro peut-être?) mais ils ont une sensibilité "de gauche".
Ils avaient été bien décrits par Alex Métayer il y a longtemps :

https://www.dailymotion.com/video/x35jler

Comme il était dit dans un dessin du Canard Enchaîné la semaine dernière : "Avant de muscler sa jambe gauche [à Le Drian] il faudrait peut-être déjà lui en greffer une"...


Si j'avais à conduire les affaires de ce pays avec une politique de droite, je peux vous garantir que la politique menée ne ressemblerait pas beaucoup à celle qui est conduite actuellement (même si une vision précise du cap suivi manque clairement).
Idem si direction était franchement de gauche.
Nous sommes quand même dans un ventre mou de politique socio-libérale depuis plusieurs décennies avec des inflexions à droite ou à gauche selon les gouvernements (certains yc celui-ci, ont fait les 2) sans cap radical ni à droite, ni à gauche, bien loin de se qui se fait au Brésil.

Ah OK j'apprends que là France par la voie de son actuel gouvernement approuve et soutient les coups d'état militaire ms en Amérique latine. Remarquons au passage et parallèlement qu'une force politique française défend et soutient constamment un régime illégal dont la gouvernance est parvenue à mettre à terre et dans la misère un pays aux atouts économiques et géopolitiques puissants.
pierrep
 
Messages: 1396
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede Xav » Lun 24 Fév 2020 13:21

metre3 a écrit:Si j'avais à conduire les affaires de ce pays avec une politique de droite, je peux vous garantir que la politique menée ne ressemblerait pas beaucoup à celle qui est conduite actuellement (même si une vision précise du cap suivi manque clairement).
Idem si direction était franchement de gauche.
Nous sommes quand même dans un ventre mou de politique socio-libérale depuis plusieurs décennies avec des inflexions à droite ou à gauche selon les gouvernements (certains yc celui-ci, ont fait les 2) sans cap radical ni à droite, ni à gauche, bien loin de se qui se fait au Brésil.


Je suis d'accord .
Je ne comprends pas en quoi la politique suivie par Macron peut être qualifiée d'ultralibérale comme on l'entend parfois.
Même la qualification de " libérale modérée " me semble osée.
Une politique libérale consisterait a minima à :

  • Réduire drastiquement le déficit de l’État
    par exemple en supprimant totalement les subventions de l’État, que ce soit aux associations, à la presse écrite, à la rénovation énergétique, à l'implantation d'énergie solaire ou éolienne etc.
  • Supprimer la durée légale du travail, le salaire minimum, les congés payés obligatoires, les mutuelles santé obligatoires ... en bref permettre à chaque entreprise de définir elle-même le cadre qu'elle souhaite pour ses employés
  • Supprimer l'impôt sur le revenu (ce qui est le cas notamment à Monaco, aux Bahamas, aux Emirats Arabes Unis... et a été proposé par Jean-Marie Le Pen dans les années 90-00)
  • Donner le choix à chacun d'adhérer ou non à la Sécurité Sociale
La politique suivie par tous les gouvernements français au moins depuis la fin de la deuxième guerre mondiale est bien sociale-libérale, et j'ajouterais même social-libérale clientéliste.
Ce dernier qualificatif vient du fait que cette politique consiste à donner des cadeaux (encore une chose que le libéralisme économique condamnerait) à telle ou telle catégorie de personnes ou d'organisations à des fins électoralistes.
Cette politique semble à la fois plaire aux électeurs (nombre de maires convaincus de corruption sont réélus)
et également leur déplaire. En effet chacun peut estimer que son voisin a des avantages dont lui-même ne bénéficie pas.

Pour terminer, si vous me demandez ce que j'en pense, je n'aime aucune des deux politiques dont je viens de parler.
Mais le clientélisme me semble être la principale plaie de la République. En effet, à cause de ce clientélisme, beaucoup d' électeurs n'ont pas confiance dans les hommes et femmes politiques, alors que ces mêmes électeurs poussent ces mêmes politiques à appliquer ce clientélisme (afin d'obtenir des avantages souvent indus)
Et c'est ainsi que ce système perdure, peu de gens voulant le changer, par peur de perdre les avantages acquis. On préfère chercher des boucs émissaires : riches, pauvres, chômeurs, immigrés, multinationales, politiciens, agriculteurs, fonctionnaires, chefs d'entreprise...
Xav
 
Messages: 137
Inscription: Dim 16 Fév 2014 16:16
Localisation: Franche-Comté

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede alamo » Lun 24 Fév 2020 20:39

pierrep a écrit:
metre3 a écrit:
alamo a écrit:Ils mènent la politique la plus à droite depuis la Guerre, sans équivalent en Europe (pour trouver l'équivalent il faut aller en Amérique latine, Bolsonaro peut-être?) mais ils ont une sensibilité "de gauche".
Ils avaient été bien décrits par Alex Métayer il y a longtemps :

https://www.dailymotion.com/video/x35jler

Comme il était dit dans un dessin du Canard Enchaîné la semaine dernière : "Avant de muscler sa jambe gauche [à Le Drian] il faudrait peut-être déjà lui en greffer une"...


Si j'avais à conduire les affaires de ce pays avec une politique de droite, je peux vous garantir que la politique menée ne ressemblerait pas beaucoup à celle qui est conduite actuellement (même si une vision précise du cap suivi manque clairement).
Idem si direction était franchement de gauche.
Nous sommes quand même dans un ventre mou de politique socio-libérale depuis plusieurs décennies avec des inflexions à droite ou à gauche selon les gouvernements (certains yc celui-ci, ont fait les 2) sans cap radical ni à droite, ni à gauche, bien loin de se qui se fait au Brésil.

Ah OK j'apprends que là France par la voie de son actuel gouvernement approuve et soutient les coups d'état militaire ms en Amérique latine. Remarquons au passage et parallèlement qu'une force politique française défend et soutient constamment un régime illégal dont la gouvernance est parvenue à mettre à terre et dans la misère un pays aux atouts économiques et géopolitiques puissants.


Toujours heureux de pouvoir renseigner et combler les lacunes.

Macron a été un des premiers (premiers roquets après le chef bien sûr, c'est-à-dire Trump) à décréter qu'il reconnaissait comme Président légitime du Vénézuela un petit putschiste qui s'était autoproclamé tel, au mépris de la loi et de la constitution dudit pays. Sous prétexte que celui-ci était à l'époque président de l'Assemblée (Ferrand président ? on attendra la fin de son procès)
Il a à nouveau reçu en grande pompe à l'Elysée ce nommé Guaido, qui n'est plus rien dans son pays, puisqu'il a été débarqué du perchoir (je ne sais pas si on appelle ça ainsi là-bas) par les Elus de son propre camp en raison de ses pulsions extrémistes, et de ses liens avec les para-militaires et narco-trafiquants colombiens, sur lesquels il s'était fortement appuyé.
C'est un peu comme si le gouvernement italien, russe ou chinois avait proclamé Eric Drouet président de la République française en envoyant un ultimatum à Macron : "démissionnez, sinon..."
La presse unanime aurait proteseé, et nous tous ici avec.
Mais chez nous le nommé Drouet ne se proclame pas calife à la place du calife, et est simplement évacué par les schtroumpfs lorsqu'il prétend se rendre au Salon de l'Agriculture, lieu public pourtant...

Macron s'est aussi associé aux Etas-Unis et à leurs larbins européens et sud-américains (Brésil, Colombie, et, sur l'instant, Argentine juste avant que Macri soit éjecté par les électeurs) pour réfuter le résultat des élections en Bolivie sous un prétexte fumeux, et favoriser un coup d'Etat au profit d'une poignée de tarés d'extrême droite (un nazillon et une folle de la messe), les militaires de haut rang qui ont trahi le Président en place et l'ont déposé ayant depuis émigré aux Etats-Unis où ils ont reçu leur récompense sonnante et trébuchante.

Donc oui, je maintiens, et la diatribe sur un pays que l'on suppose être le Vénézuela est ridicule par le terme "illégal" et ne fait que reprendre la propagande du grand et riche pays qui depuis des années mène une guerre, clairement illégale celle-là, contre cette petite nation, et porte une bonne partie (pas toute) de la responsabilité des difficultés économiques qui frappent la population sur laquelle on fait semblant de pleurer...
alamo
 
Messages: 2980
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede gerard24 » Mar 25 Fév 2020 10:30

Ravi d'apprendre que un pays ou le "président" refuse de reconnaitre une assemblée nationale parce qu'il y est minoritaire, qui attend les élections régionales depuis 2016, et où le jour de l'élection du président de l'assemblée un candidat et ses soutiens sont empêchés d'entrer dans le parlement par la police est une démocratie avec un président légitime.
gerard24
 
Messages: 310
Inscription: Lun 28 Mai 2012 17:42

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede alamo » Mar 25 Fév 2020 18:50

Vous êtes quelques uns à avoir une drôle de conception du droit constitutionnel, français ou étranger.
Ni Mitterrand ni Chirac, si je ne m'abuse, n'ont démissionné en cours de mandat parce que leur parti avait perdu les Législatives.
Il est vrai qu'aucun chef d'Etat étranger ne s'est permis de l'exiger bruyamment...
Ni de mettre des guillemets à Président. Moi-même je ne le ferais pas pour Macron, c'est dire...
alamo
 
Messages: 2980
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede MiniM » Mar 25 Fév 2020 19:06

alamo a écrit:Vous êtes quelques uns à avoir une drôle de conception du droit constitutionnel, français ou étranger.
Ni Mitterrand ni Chirac, si je ne m'abuse, n'ont démissionné en cours de mandat parce que leur parti avait perdu les Législatives.
Il est vrai qu'aucun chef d'Etat étranger ne s'est permis de l'exiger bruyamment...
Ni de mettre des guillemets à Président. Moi-même je ne le ferais pas pour Macron, c'est dire...


En effet, ni Miterrand, ni Chirac n'ont décidé d'ignorer l'Assemblée et de nommer une assemblée constituante à la place.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1229
Inscription: Ven 21 Jan 2011 23:16

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede alamo » Mar 25 Fév 2020 20:16

Le Président de l'Assemblée n'était pas un putschiste fascisant marionnette d'un pays agressant la France...
alamo
 
Messages: 2980
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede Tatu69 » Mar 25 Fév 2020 21:15

On peut dire qu'en cohabitation, on revient à la lettre de la Constitution : Art 20 "Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation" et Art. 21 "Le Premier ministre dirige l'action du Gouvernement."

"la Constitution, rien que la Constitution, toute la Constitution." Message au Parlement 8 avril 1986.
Tatu69
 
Messages: 33
Inscription: Lun 22 Avr 2019 15:03

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede Relique » Mer 26 Fév 2020 00:07

Tatu69 a écrit:On peut dire qu'en cohabitation, on revient à la lettre de la Constitution : Art 20 "Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation" et Art. 21 "Le Premier ministre dirige l'action du Gouvernement."

"la Constitution, rien que la Constitution, toute la Constitution." Message au Parlement 8 avril 1986.



En l'occurrence, le régime vénézuelien est un régime présidentiel, similaire en cela à celui qui a cours aux Etats-Unis. Le gouvernement n'émane pas du parlement

Mais il y a beaucoup à dire sur le Vénézuela, et sur la bicéphalité du pouvoir et de l'Etat depuis de nombreuses années, les chavistes n'ayant jamais réussi à faire obéir la puissance étatique et ayant du recourir à un Etat "parallèle" (les missiones) pour pouvoir appliquer leur politique lorsqu'ils avaient été élus démocratiquement. En cela, la "cohabitation" a largement précédé l'arrivée de Guaido. Il y avait déjà eu aussi une assemblée constituante par le passé sans que cela devienne un problème démocratique.

Mais il me semble que nous pourrions avoir un débat intéressant sur le sujet... dans le sujet sur le Vénézuela ! Et revenir ici au parti/mouvement en question.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2509
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede alamo » Mer 26 Fév 2020 07:51

Je trouve aussi...

Sauf à vouloir à tout prix donner raison à Mélenchon quand il moquait la boite à meuhhh qui fait Venezuelaaaaaa...
alamo
 
Messages: 2980
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité