Politiquemania

La base de données de la vie politique française

En Marche ! / La République en marche.

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede pmf » Dim 17 Mai 2020 09:48

Aurélien Tâché (mon correcteur de tablette m'a proposé un accent circonflexe sur le a et je le maintiens) se présente comme un chantre de la laïcité, mais La LAICITE, il ne sait pas ce quelle est en France.

Notre très très chère LAICITE, c'est La Liberté de Conscience, non le vivre ensemble susurré en boucle sur les micros et devant les caméras par le Sieur Tâché.

Interrogeons nous sur la raison pour laquelle il s'emporte autant à l'encontre de Jean-Michel Blanquer ? C'est peut être sur leur divergence fondamentale sur la question de La Laïcité.
pmf
 
Messages: 2373
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede Michel A » Dim 17 Mai 2020 11:25

Aurélien Taché a été l'auteur des amendements qui ont tenté de mettre à l'abri les plate formes de type Uber du risque de requalification des missions en contrats de travail (sans succès en raison des décisions du conseil constitutionnel)
Si ce député est la gauche de REM, comme il se présente, on devine ce qu'est la droite de REM !
Michel A
 
Messages: 179
Inscription: Mer 7 Sep 2011 08:22

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede stephed » Dim 17 Mai 2020 11:52

alamo a écrit:Entièrement d'accord avec Relique, ce gugusse (élu dans mon département en plus) ne cesse de se présenter comme "aile gauche de LREM" alors qu'il a voté toutes les mesures de régression sociale, et s'est contenté de faire le "buzz", comme on dit, en défendant toutes les attaques contre la laïcité, sujet sur lequel il s'est dissocié de son groupe ou du Gouvernement (et notamment de JM Blanquer, visiblement sa bête noire).
Je ne vois pas en quoi reprendre la phraséologie de Sarkozy sur la "laïcité ouverte" et défendre le port du symbole d'oppression qu'est le voile islamique serait "de gauche"...

Par ailleurs c'est un pur apparatchik, "pouponné" à l'UNEF, qui n'a jamais travaillé que dans des cabinets politiques (et j'y inclus celui de Bonello chez SOS), dont celui de deux ministres du logements successives (S. Pinel et E. Cosse) qui n'ont pas laissé un grand souvenir dans la profession.
Avant de tourner sa veste en quittant le PS pour LREM, et de profiter de l'inévitable vague post-présidentielle et moutonnière des Législatives 2017.

De toute façon il a pris soin de préciser qu'il restait résolument dans la majorité (du Gouvernement et de l'Assemblée, pas de la population...) pour "obtenir des résultats pour les Français" (merci, on a déjà donné...)

Peut-être cherche-t-il à conserver une (toute petite) chance de réélection en 2022 en se détachant du pouvoir.

Commentaire d'un député macroniste à BFMTV : "Ou alors c'est l'idiot utile de l'extrême droite, ou alors ses prises de position faisaient du mal au groupe. Quoi qu'il en soit, bon vent à lui".


Il faudra voir aussi si ce départ n'est pas la vieille technique d'apparatchik étudiant ou de parti (ce que fut longtemps le député avant son élection au suffrage universel) du "pouvoir qui organise lui même son contre pouvoir", où on met en scène une divergence ou différence d'appréciation pour à l'arrivée magnifier le rassemblement trouvé.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3088
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede ChristianC. » Dim 17 Mai 2020 14:16

C'est toute l'opération (faisant "Pschiiitttt" ?) du 9ème groupe que résume à mes yeux la remarque ci-dessus sur "le pouvoir organisant lui même son contre-pouvoir" - ou plutôt, je dirais, sa future alternative.
Il ne faut pas perdre de vue que le Macronisme se voit et se vit comme un "nouveau monde" appelé à remplacer définitivement l'"ancien monde"; ce qui, au moins implicitement, exclut toute possibilité de retour en arrière (Un peu la situation de la politique française après 1879, année où l'"ancien monde" de l'époque, monarchiste, a définitivement laissé place à un "nouveau monde" républicain; ou à la manière de ce qu'espéraient certains thuriféraires du Mitterrandisme pour qui le 10 mai 1981 devait être le jour du passage de l'ombre à la lumière - celui qui a dit cela oubliant manifestement que l'ombre revient tous les soirs. Pardon, je digresse).
Le Macronisme se vivant comme un "nouveau monde" se doit donc d'organiser le moment (2022? 2029? ou 2020?) où sa forme actuelle (libéralisme autoritaire et progressisme sociétal relativement modéré) suscitera trop d'opposition de la part de l'opinion, et où une alternance semblera inévitable. Soit ce serait le retour en principe inenvisageable à l'"ancien monde", soit l'accession au pouvoir d'un Macronisme alternatif, qui se serait autoproclamé "de Gauche" contre le Macronisme "de Droite" actuellement dominant au Gouvernement.
La démission de ce M. Taché (je ne sais pas pourquoi, je le préfère sans circonflexe) et, si elle ne s'ensable pas, la création de ce plus ou moins ectoplasmique 9ème groupe, ressemblent à une position d'attente, une mise en réserve du Macronisme, pour le jour où il faudrait sauver le Président, le ramener à lui même en le délivrant de l'emprise des anciens LR qui entachent son action de leur conservatisme.
En somme, ce serait peut-être un avertissement lancé (depuis l'Elysée?) à E. Philippe pour lui signifier qu'il n'est pas indispensable.
(En poussant (un peu) je me demande d'ailleurs s'il n'y a pas un peu de juillet 68 dans tout cela. Philippe a tenu le pays en main au plus fort de l'épidémie, comme Pompidou l'avait fait durant la crise de mai. Macron, dans ses interventions d'abord mélodramatiques (personne plus ne rappelle le calamiteux discours de Mulhouse) puis espiègles (les "chamailleries") , a systématiquement mis "à côté de la plaque", comme de Gaulle dans ses premières interventions de mai. Et finalement, de Gaulle a poussé Pompidou vers la sortie.
Il est vrai qu'avec Baden et le discours consécutif, de Gaulle avait repris la main. Macron a beau aller à Montcornet, il attend toujours son Massu.)
ChristianC.
 
Messages: 311
Inscription: Ven 20 Sep 2013 19:55

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede pierrep » Lun 18 Mai 2020 15:45

stephed a écrit:
alamo a écrit:Entièrement d'accord avec Relique, ce gugusse (élu dans mon département en plus) ne cesse de se présenter comme "aile gauche de LREM" alors qu'il a voté toutes les mesures de régression sociale, et s'est contenté de faire le "buzz", comme on dit, en défendant toutes les attaques contre la laïcité, sujet sur lequel il s'est dissocié de son groupe ou du Gouvernement (et notamment de JM Blanquer, visiblement sa bête noire).
Je ne vois pas en quoi reprendre la phraséologie de Sarkozy sur la "laïcité ouverte" et défendre le port du symbole d'oppression qu'est le voile islamique serait "de gauche"...

Par ailleurs c'est un pur apparatchik, "pouponné" à l'UNEF, qui n'a jamais travaillé que dans des cabinets politiques (et j'y inclus celui de Bonello chez SOS), dont celui de deux ministres du logements successives (S. Pinel et E. Cosse) qui n'ont pas laissé un grand souvenir dans la profession.
Avant de tourner sa veste en quittant le PS pour LREM, et de profiter de l'inévitable vague post-présidentielle et moutonnière des Législatives 2017.

De toute façon il a pris soin de préciser qu'il restait résolument dans la majorité (du Gouvernement et de l'Assemblée, pas de la population...) pour "obtenir des résultats pour les Français" (merci, on a déjà donné...)

Peut-être cherche-t-il à conserver une (toute petite) chance de réélection en 2022 en se détachant du pouvoir.

Commentaire d'un député macroniste à BFMTV : "Ou alors c'est l'idiot utile de l'extrême droite, ou alors ses prises de position faisaient du mal au groupe. Quoi qu'il en soit, bon vent à lui".


Il faudra voir aussi si ce départ n'est pas la vieille technique d'apparatchik étudiant ou de parti (ce que fut longtemps le député avant son élection au suffrage universel) du "pouvoir qui organise lui même son contre pouvoir", où on met en scène une divergence ou différence d'appréciation pour à l'arrivée magnifier le rassemblement trouvé.

On notera cependant que les "pouponnés" ( comme vous dites) à l'UNEF (et à la MNEF ajouterais-je) sont diablement plus nombreux au PS qu'à LREM.... Alors si cela constitue une "tare" que d'avoir été à ce point apparatchik que ne stigmatisez vous pas ceux qui bien que n'ayant absolument jamais travaillé de leur vie ont trusté et trustent encore pour certains des postes ou des mandats ..
pierrep
 
Messages: 1361
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede Azertyuiop » Ven 22 Mai 2020 22:43

Relique a écrit:C'est amusant, je crois que depuis M'jid El Guerrab, c'est la première fois que je trouve moins sympathique le député qui s'en va plutôt que le parti En Marche !

Idem. D'ailleurs, parmi la liste des tares que je trouvais à LREM, avoir Aurélien Taché (que j'ai coutume d'appeler "la tache") dans ses rangs en était une à part entière.

Relique a écrit:A titre personnel, je n'ai jamais entendu Taché prendre position sur un autre sujet que la laïcité

Plus que sur la laïcité, la tache prend surtout position sur le communautarisme au sens large, plus précisément pour le communautarisme, et donc contre la laïcité dès que le débat prend une dimension religieuse.

alamo a écrit:Entièrement d'accord avec Relique, ce gugusse (élu dans mon département en plus)

Oui, c'est vrai que ça fait ... Tache. Et encore, ça pourrait être pire, vous pourriez, comme moi, vivre dans une circonscription possédant une frontière avec la sienne :D

Concernant le débat sur le qualificatif "de" gauche des positions de la tache, s'il est vrai qu'on est diamétralement opposé aux idéaux qui ont donné naissance à la gauche, il faut constater que ce sont ces idéologies qui forment aujourd'hui le plus petit dénominateur commun de tous les partis politiques se réclamant de la gauche (à l'exception de certains partis d'extrême-gauche comme LO qui ne prend position ou le PRCF ou le POI ?). Car oui, que ce soit au PS, au PRG, à EÉLV, au PCF, à LFI, à G.s, au NPA et à toutes chapelles et sous-chapelles que je ne vais citer, les positions communautaristes sont ultra-majoritaires et les tenants d'une ligne plus républicaines, au mieux marginalisés, au pire, comme le soulignait bien Alamo, désignés comme les brebis galeuses du fascisme le plus noir.
Azertyuiop
 
Messages: 1920
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: En Marche ! / La République en marche.

Messagede pmf » Sam 23 Mai 2020 08:34

Je souscris bien volontiers aux propos du Contributeur Val d'Oisien sur l'infection virale que j'appellerai pré ou pro communautariste au sein de formations politiques dites de Gauche.

Je ne me référerai qu'à ce que je connais le mieux, le Parti Socialiste, au sein duquel la Laïcité est désormais assimilée très majoritairement au vivre ensemble sans pour autant que les tenants de la Loi de Séparation des églises et de l'Etat soient vraiment ostracisées car ils peuvent s'exprimer dans des textes et des débats internes sans pour cela être toujours entendus.

Le problème de fond, le Député Val d'Oisien, objet de nos justes diatribes, en est la parfaite incarnation, c'est que le notion de Laïcité n'est plus comprise en son sens originel de par l'abandon de l'enseignement de la Laïcité par l'exemple dès l'école primaire avec des travaux pratiques dans l''environnement associatif.

Aujourd'hui, crier " À bas la calotte " vous classe a minima pour un passéiste et au plus pour un ayatollah antireligieux ce qui est un contresens car c'est alors de la confusion profonde entre antireligion et anticléricalisme.

Il y a du travail en matière d'éducation, ou même de sensibilisation à la Laïcité, et les militants nous manquent souvent au sein de la galaxie Laïque.
pmf
 
Messages: 2373
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Précédente

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités