Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede manudu83 » Sam 23 Nov 2019 22:40

CARL a écrit:L'écart se creuserait-ils ?
En tout cas, selon les derniers sondages....

Conservateurs : 47 %
Labour : 28 %
LD : 10 %
BXP : 3 %

source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/les- ... s-20191123


Il faut dire que Corbyn fait une campagne calamiteuse, il s'obstine a faire une campagne centrée sur l'économie et le social alors que le seul sujet interessant l'électorat c'est le brexit.
manudu83
 
Messages: 4618
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Wombam » Lun 25 Nov 2019 14:37

manudu83 a écrit:
CARL a écrit:L'écart se creuserait-ils ?
En tout cas, selon les derniers sondages....

Conservateurs : 47 %
Labour : 28 %
LD : 10 %
BXP : 3 %

source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/les- ... s-20191123


Il faut dire que Corbyn fait une campagne calamiteuse, il s'obstine a faire une campagne centrée sur l'économie et le social alors que le seul sujet interessant l'électorat c'est le brexit.


Je pense que c'est une présentation un peu faussée de la campagne et de ses dynamiques jusqu'à maintenant.

Le sondage mettant les Conservateurs à 47% et le Labour à 28% inquiète très fortement les militants travaillistes (et il y a de quoi !), mais il s'agit surtout un outlier pour l'instant.

Au niveau de la campagne, on assiste à une (tentative de) redite de 2017. Boris Johnson fait pratiquement exclusivement campagne sur le Brexit (comme Theresa May), Jeremy Corbyn tente de changer de sujet en parlant de NHS, de nationalisations et d'investissement public, Jo Swinson essaie de tout miser sur une position "plus-Remain-que-moi-tu-meurs" (ce qui était la tactique de Tim Farron avant qu'il ne se fasse rattraper par ses positions religieuses sur l'homosexualité).

En soit, la tactique de Jeremy Corbyn est exactement la même : la plateforme est un peu plus à gauche cette fois-ci, mais la rhétorique est très similaire à celle de 2017, ainsi que les moyens de campagne. Ce qu'il est intéressant de noter, c'est que beaucoup de députés travaillistes ont remarqué une forte augmentation du nombre de militants qui les aident à faire campagne dans leur circonscription par rapport à 2017 : il n'y a pas encore eu d'étude ou d'enquête sérieuse sur le sujet, mais j'attribuerais ce phénomène à une très bonne organisation militante de l'aile pro-Corbyn Momentum (qui s'est d'ailleurs ouverte à des activistes plus à la droite du parti), ainsi qu'à un sentiment du "c'est cette élection ou jamais" qui rend l'enjeu encore plus important...

Sur la question du Brexit, où le Labour est naturellement embêté (car en réalité il s'agit du parti le plus divisé sur la question), Corbyn a adopté probablement la meilleure stratégie qu'il pouvait : il a déclaré lors de l'émission Question Time spécial débat des leaders, vendredi dernier, qu'il demeurerait neutre dans un second référendum sur le Brexit (entre un deal qu'il aurait négocié lui-même, et l'option de rester dans l'UE). Les députés travaillistes, ainsi que les ministres du gouvernement, pourraient faire campagne et prendre position librement. Ce n'est certes pas une position idéale - le Brexit est évidemment le point faible du Labour - mais c'est probablement la position la plus propice à garder un maximum d'électeurs à opinions divergentes dans le cadre de l'élection générale.

Boris Johnson, quant à lui, essaie de faire campagne sur le Brexit comme l'avait fait Theresa May, tout en évitant les diverses erreurs de la campagne de 2017. Ainsi, il a mis un point d'orgue à signer la fin de l'austérité, et promet des investissements dans le NHS ainsi que des baisses d'impôt à tire-larigot. Il ne refera visiblement pas la même erreur qu'avait faite Theresa May avec la proposition de relégaliser la chasse au renard, ou la "dementia tax" qui avait fait grand bruit... Ce qu'il faut dire, c'est que cela a l'air de lui réussir pour l'instant: contrairement à Theresa May, qui partait d'un niveau déjà très haut (elle avait commencé la campagne à 45-50% des voix, pour finir à 43%), Boris Johnson avoisinait les 30-35% avant l'élection.
Or, contrairement à Theresa May qui est essentiellement restée stable pendant toute l'élection (en perdant quelques points au fur et à mesure, mais sans changement dramatique), Boris Johnson a connu une grande remontée : il est aujourd'hui autour de 42-43%. Il devrait s'inquiéter d'un point cependant : malgré cette remontada, si on compare à là où était Theresa May au même stade de l'élection en 2017 (2 semaines et demi avant la date fatidique), Boris Johnson est encore en-dessous : 43% contre 47%. La question pour lui est donc de savoir si cette dynamique favorable sera pérenne : ses diverses promesses de dépense publique et de baisse de taxes ne sont pas budgétisées (contrairement à celles du Labour !), et il risque à ce niveau-là de repousser le (petit) groupe des électeurs fiscalement conservateurs - alors même que les LibDems ont fait la promesse de dégager non pas un déficit, mais un surplus budgétaire, d'année en année. De plus, ses performances dans les divers débats télévisés sont au mieux assez médiocres - je vous conseille de les regarder, on est assez loin du grand orateur qui nous était promis (il semble que les audiences aient commencé à prendre l'habitude de lui rigoler très fortement au nez).

En somme, beaucoup prennent pour point de comparaison l'élection de 2017 - et les militants et dirigeants travaillistes comptent sur une remontada similaire pour élire Corbyn à 10 Downing Street. Il y a évidemment de nombreuses divergences : campagne conservatrice plus prudente (et très apeurée), retrait du Brexit Party dans les circonscriptions où un député conservateur est sortant, LibDems à un point de départ beaucoup plus haut (20% au lieu de ~10%), probable fatigue et perte de nouveauté du phénomène Corbyn, "Remain Alliance" entre candidats Verts, LibDems et Plaid Cymru (parti indépendantiste/régionaliste gallois) dans 60 circonscriptions, imminence du Brexit, etc.

Malgré toutes ces différences, la dynamique est étonnamment très similaire à celle de 2017 ! On observe bien une remontée du Labour qui est à chaque étape à un niveau et à une progression très similaires à 2017 (actuellement à 30%, ils sont exactement au niveau où ils étaient à la même époque en 2017), et une remontée certes inédite des conservateurs, mais qui ne les fait que retourner au niveau auquel ils étaient en 2017 (alors même qu'ils sont toujours à un niveau inférieur comparé à l'époque, même si la dynamique est plus favorable).
Étant donné la (très) grande variabilité des sondages britanniques selon les instituts, je vous conseille de suivre surtout cet agrégateur de sondages pour avoir une vue d'ensemble plus juste : https://britainelects.newstatesman.com/ ... l=verified

Enfin, pour illustrer mes propos sur la comparaison que je fais avec 2017, je vous propose ce graphique - où l'on voit bien que la différence essentielle à ce stade avec 2017 (au niveau purement sondagier, j'entends) est la performance plus basse des conservateurs, et plus haute des LibDems : Image
Wombam
 
Messages: 3
Inscription: Lun 25 Nov 2019 14:04

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Tirnam » Lun 25 Nov 2019 18:18

CARL a écrit:L'écart se creuserait-ils ?
En tout cas, selon les derniers sondages....

Conservateurs : 47 %
Labour : 28 %
LD : 10 %
BXP : 3 %

source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/les- ... s-20191123

Ou pas ...
Conservateurs : 41% (-1)
Labour : 34% (+2)
LibDem : 13% (=)
BXP : 4% (-1)
https://twitter.com/britainelects/statu ... 3394571264

manudu83 a écrit:Il faut dire que Corbyn fait une campagne calamiteuse, il s'obstine a faire une campagne centrée sur l'économie et le social alors que le seul sujet interessant l'électorat c'est le brexit.

Le Brexit est évidemment un sujet important pour les électeurs mais ce n'est pas le seul. Dans un sondage Ipsos 60% des électeurs britanniques annoncent que le NHS sera un facteur important dans leur vote, 56% en disent de même pour le Brexit
https://governmentbusiness.co.uk/news/2 ... finds-poll
Et bon, je ne vois pas comment Corbyn pourrait gagner en faisant campagne sur le Brexit, donc qu'il essaye à tout prix de faire émerger l'économique et le social me semble être la seule bonne stratégie.
Tirnam
 
Messages: 403
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Herimene » Mar 26 Nov 2019 00:52

Je suis d'accord avec Tirnam, je vois pas comment un leader Labour aurait pu adopter une autre position que celle de Corbyn (c'est à dire l'équilibrisme) sans risquer la division du parti et une grosse perte d'électeurs. Entre les électeurs Labour des grandes villes (particulièrement Londres), très pro-européens, et ceux de ses plus gros bastions, les anciens centres industriels, très pro-Brexit, il y a un écart énorme, et le Labour ne peut pas se permettre de perdre l'un des deux électorats en question, les Tories ayant de toute façon un net avantage dans le reste du pays.

On critique beaucoup Corbyn mais il a au moins le mérite d'avoir un profil qui ne rebute pas totalement les pro-Brexit, vu qu'il a été anti-européen par le passé, pour des raisons économiques et sociales. Un blairiste ou un "centriste" à sa place aurait probablement fissuré bien davantage le parti, en ayant risqué très probablement de faire basculer les très anciens bastions industriels du parti, probablement vers le Brexit Party. Et là c'était la mort du Labour...

On remarquera d'ailleurs que la position farouchement pro-européenne ne semble pas payer véritablement, en tout cas en Angleterre. La campagne d'Unite to Remain patine, et les seuls partis qui arrivent à être vraiment audibles sur la question ne sont pas les LibDems ou les Verts mais les partis régionaux, le SNP écossais et dans une moindre mesure les 2 partis nationalistes irlandais... Le Plaid Cymru gallois a bien plus de mal car il affronte une opinion favorable au Brexit...

On oublie souvent de le préciser mais l'écart en faveur du Brexit était quand même plutôt net en Angleterre. C'est compliqué quand même de défendre la négation du résultat de 2016 en se présentant en Angleterre. Dans un cadre écossais ou nord-irlandais, par contre c'est évidemment très différent, car là contester le Brexit c'est respecter le choix des électeurs, qui fut d'ailleurs très net en Écosse, avec aucune circonscription qui a voté pour le Brexit...
Herimene
 
Messages: 1694
Inscription: Ven 6 Jan 2012 17:37
Localisation: Saône-et-Loire

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Républicain67 » Mar 26 Nov 2019 06:49

Herimene a écrit:Je suis d'accord avec Tirnam, je vois pas comment un leader Labour aurait pu adopter une autre position que celle de Corbyn (c'est à dire l'équilibrisme) sans risquer la division du parti et une grosse perte d'électeurs. Entre les électeurs Labour des grandes villes (particulièrement Londres), très pro-européens, et ceux de ses plus gros bastions, les anciens centres industriels, très pro-Brexit, il y a un écart énorme, et le Labour ne peut pas se permettre de perdre l'un des deux électorats en question, les Tories ayant de toute façon un net avantage dans le reste du pays.

On critique beaucoup Corbyn mais il a au moins le mérite d'avoir un profil qui ne rebute pas totalement les pro-Brexit, vu qu'il a été anti-européen par le passé, pour des raisons économiques et sociales. Un blairiste ou un "centriste" à sa place aurait probablement fissuré bien davantage le parti, en ayant risqué très probablement de faire basculer les très anciens bastions industriels du parti, probablement vers le Brexit Party. Et là c'était la mort du Labour...

On remarquera d'ailleurs que la position farouchement pro-européenne ne semble pas payer véritablement, en tout cas en Angleterre. La campagne d'Unite to Remain patine, et les seuls partis qui arrivent à être vraiment audibles sur la question ne sont pas les LibDems ou les Verts mais les partis régionaux, le SNP écossais et dans une moindre mesure les 2 partis nationalistes irlandais... Le Plaid Cymru gallois a bien plus de mal car il affronte une opinion favorable au Brexit...

On oublie souvent de le préciser mais l'écart en faveur du Brexit était quand même plutôt net en Angleterre. C'est compliqué quand même de défendre la négation du résultat de 2016 en se présentant en Angleterre. Dans un cadre écossais ou nord-irlandais, par contre c'est évidemment très différent, car là contester le Brexit c'est respecter le choix des électeurs, qui fut d'ailleurs très net en Écosse, avec aucune circonscription qui a voté pour le Brexit...


Je suis assez d'accord avec vous. Le Leave a fait 53 % des voix en Angleterre et 52% au Pays de Galles. Ils doit y avoir des électeurs nationalistes gallois qui ont voté pour le Brexit en 2016. En Irlande du Nord, le résultat recoupait les clivages confessionnels. Les circonscriptions protestantes votaient majoritairement "leave" et les catholiques "remain".
Républicain67
 
Messages: 2905
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Eco92 » Mer 27 Nov 2019 15:02

De fait Corbyn fait une campagne logique, pour toutes les raisons expliquées, par ailleurs jusqu'ici on l'a plusieurs fois annoncé massacré, notamment lors de la dernière générale où il a mis le gouvernement en minorité à la surprise générale. Ne pas parler que du Brexit mais avoir un discours social ne me semble pas aberrant à un moment où tout le monde en a marre du Brexit.

Après oui la corde est fine et il est difficile de remonter la distance avec Johnson, qui est énorme.

Il n'empêche que Corbyn vient de frapper un coup que beaucoup d'analystes jugent comme importants, certains comme "un tournant" - ça reste à voir - en publiant des documents non-censurés de discussions pour un accord commercial entre le gouvernement et les USA, notamment en ce qui touche à la NHS qui pourrait être ouverte au marché américain. On rappelle qu'un des grands arguments du Brexit était de remettre l'argent de l'UE dans la sécu, pas de le vendre au système privé américain qui est un effrayant contre modèle pour beaucoup de britanniques.

Les conservateurs parlent d'une manipulation et d'un mensonge complet, mais en terme de récit, l'effet est là.

https://www.independent.co.uk/news/uk/politics/boris-johnson-nhs-trade-deal-trump-corbyn-brexit-general-election-manifesto-a9219566.html
https://www.huffingtonpost.fr/entry/negociations-secretes-trump-devoilees-johnson-critique_fr_5dde506fe4b0913e6f766ddb
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6388
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Corondar » Mer 27 Nov 2019 15:49

Corbyn aurait tout à perdre à mener une campagne uniquement sur le brexit. Et puis ce sont des élections législatives, à mon sens, en faire un référendum bis sur le brexit serait une erreur : les électeurs britanniques sont normalement appelés à se prononcer sur un programme de gouvernement, dans lequel le brexit n'est qu'un élément parmi des centaines d'autres.
Si les Britanniques transforment désormais toutes leurs élections en match retour du brexit, ils ne sont pas sortis de l'auberge...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3402
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Tirnam » Mer 27 Nov 2019 23:21

YouGov a dévoilé les résultats de son modèle MRP (en gros sur un échantillon de 100 000 personnes YouGov dessine les tendances de votes par groupes de population et applique ces tendances circonscription par circonscription). Le modèle avait globalement correctement prédit le résultat de 2017 (en tout cas le fait que ça serait un Hung Parliament).

Les résultats du modèle
Conservateurs : 359 (+42)
Labour : 211 (-51)
SNP : 43 (+8)
LD : 13 (+1)

Majorité de 68 sièges.
Tirnam
 
Messages: 403
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Galaad » Jeu 28 Nov 2019 12:26

Jeremy Corbyn n'a effectivement aucun intérêt à parler du Brexit puisque sa position sur le sujet est impopulaire. Et la position du Parti travailliste sur le sujet aussi peu claire soit-elle est depuis longtemps arrêtée, la changer maintenant serait donc suicidaire et aurait pour conséquence une fuite d'une partie des électeurs vers d'autres partis.
Il ne peut que parler des sujets sociaux qui en général favorisent le Labour, les électeurs considérant que sur l'éducation et la NHS par exemple, la position du Labour est meilleure que celle des Conservateurs.

Par ailleurs, selon les rumeurs Jeremy Corbyn prévoirait suite aux résultats du modèle MRP un changement de stratégie en particulier dans les circonscriptions du nord de l'Angleterre qui ont voté pour le Brexit et qui sont historiquement ancrés à gauche. Beaucoup redoutent au sein du parti que ces circonscriptions qui ont aujourd'hui (et depuis très longtemps) un député travailliste élisent un député conservateur pour être certains d'avoir un Brexit. C'est principalement dans ces circonscriptions que les gains du Labour vers les Conservateurs se feraient. La stratégie du Labour dans ces circonscriptions serait de rappeler à ces électeurs qui ont toujours voté à gauche mais qui seraient prêts à voter pour un candidat conservateur pour obtenir le Brexit qu'un gouvernement conservateur les desservirait parce qu'il ménerait une politique austéritaire et qu'il ferait peser une menace sur le NHS qui serait privatisé pour être vendu aux Etats-Unis. Le parti voudrait aussi mettre en avant des élus travaillistes favorables au Brexit plutôt qu'à un référendum.

La stratégie serait également de ne plus totalement critiquer l'accord de Boris Johnson mais de dire qu'un accord conclu par Jeremy Corbyn serait un peu meilleur. L'erreur aurait été selon les travaillistes d'avoir trop craint une perte des électeurs pro-Remain vers les Libéraux démocrates alors que le véritable danger est en réalité une perte des électeurs pro-Brexit vers les Conservateurs.

Les sondages menés dans les régions du nord de l'Angleterre historiquement à gauche ont en effet de quoi donner des sueurs froides au Labour. En Angleterre du nord-est, le rapport 55%-35% des élections législatives de 2017 en faveur du Labour passerait ainsi à 42%-30%. En Angleterre du nord-est, cela serait plus marqué, on passerait de 55%-36% en faveur du Labour à 39%-37%. Et encore ça c'est pour le plus récent, en octobre on était à 32%-26% dans le premier et 30%-33% dans le second. En 2017, plusieurs circonscriptions de Londres et du sud de l'Angleterre historiquement conservatrices et qui avaient voté pour le Remain avaient été remportées par le Labour, je pense que pour ces élections on peut s'attendre à l'inverse.
Galaad
 
Messages: 100
Inscription: Jeu 29 Aoû 2019 10:31

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede manudu83 » Jeu 28 Nov 2019 20:33

Galaad a écrit:Par ailleurs, selon les rumeurs Jeremy Corbyn prévoirait suite aux résultats du modèle MRP un changement de stratégie en particulier dans les circonscriptions du nord de l'Angleterre qui ont voté pour le Brexit et qui sont historiquement ancrés à gauche. Beaucoup redoutent au sein du parti que ces circonscriptions qui ont aujourd'hui (et depuis très longtemps) un député travailliste élisent un député conservateur pour être certains d'avoir un Brexit. C'est principalement dans ces circonscriptions que les gains du Labour vers les Conservateurs se feraient. La stratégie du Labour dans ces circonscriptions serait de rappeler à ces électeurs qui ont toujours voté à gauche mais qui seraient prêts à voter pour un candidat conservateur pour obtenir le Brexit qu'un gouvernement conservateur les desservirait parce qu'il ménerait une politique austéritaire et qu'il ferait peser une menace sur le NHS qui serait privatisé pour être vendu aux Etats-Unis. Le parti voudrait aussi mettre en avant des élus travaillistes favorables au Brexit plutôt qu'à un référendum.

La stratégie serait également de ne plus totalement critiquer l'accord de Boris Johnson mais de dire qu'un accord conclu par Jeremy Corbyn serait un peu meilleur. L'erreur aurait été selon les travaillistes d'avoir trop craint une perte des électeurs pro-Remain vers les Libéraux démocrates alors que le véritable danger est en réalité une perte des électeurs pro-Brexit vers les Conservateurs.


Voila un changement qui serait une stratégie intelligente.
manudu83
 
Messages: 4618
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités