Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Tirnam » Lun 11 Nov 2019 19:08

On observe aussi quelques désistements au niveau local :
- à la suite de l'annonce de Farage celui qui faisait figure de favori pour être candidat conservateur dans la circonscription de Hartlepool se désiste en faveur du candidat du Brexit Party (on verra si les conservateurs nomment un autre candidat)
- le candidat vert se désiste en faveur du Labour dans la circonscription de Chingford and Woodford Green, circonscription de Ian Duncan Smith (ou IDS), ancien leader du parti conservateur qui défend une faible majorité de 2 400 voix. C'est la deuxième fois qu'un candidat vert se désiste en faveur du Labour (en dehors de toute alliance nationale) après le cas de la circonscription de Calder Valley (une des toutes premières cibles du Labour avec 600 voix de majorité pour le conservateur - en 2017 les verts avaient obtenu plus de voix que cet écart.)
Tirnam
 
Messages: 288
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Alambic » Lun 11 Nov 2019 20:39

Républicain67 a écrit:Le Brexit Party de Nigel Farage ne présentera pas de candidats dans les 317 circonscriptions gagnées par des députés conservateurs en 2017, afin de ne pas affaiblir davantage le vote pro-leave.

https://www.bbc.com/news/election-2019-50377396

Le parti eurosceptique vise donc essentiellement des sièges travaillistes ayant voté pour la sortie de l'Union européenne en 2016, essentiellement dans les Midlands, le Nord de l'Angleterre et le Pays de Galles.

Le traitement de cette info dans les médias britanniques est vraiment caractéristique. Farage explique qu'il se sacrifie pour permettre aux Tories d'obtenir une majorité au parlement en se retirant de la course dans les circonscriptions gagnées par les Tories en 2017 et tous les commentateurs reprennent cette argumentation pour argent comptant alors qu'elle est totalement vaseuse.

Les Tories n'ont pas eu de majorité en 2017. Vu les relations avec le DUP, ces derniers ne leur accorderont plus leurs votes cette fois-ci. Les Tories n'ont plus aucun allié possible donc, s'ils veulent rester au gouvernement, ils doivent gagner une majorité seuls. Ca veut dire qu'il leur faut gagner des sièges par rapport à 2017 où il leur manquait une dizaine de sièges. De surcroît, il est quasi certain qu'ils vont perdre des sièges en Ecosse donc il faudra aussi compenser ces pertes. Ces gains devront se faire sur des circonscriptions actuellement détenues par le Labour dans lesquels le Brexit Party maintient ses candidats : le choix de Farage n'aide donc aucunement les conservateurs à obtenir une majorité, contrairement à ce qu'il prétend...
Alambic
 
Messages: 59
Inscription: Jeu 9 Mai 2019 09:05
Localisation: Paris

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede PhB » Mar 12 Nov 2019 18:33

Alambic a écrit:
Républicain67 a écrit:Le Brexit Party de Nigel Farage ne présentera pas de candidats dans les 317 circonscriptions gagnées par des députés conservateurs en 2017, afin de ne pas affaiblir davantage le vote pro-leave.

https://www.bbc.com/news/election-2019-50377396

Le parti eurosceptique vise donc essentiellement des sièges travaillistes ayant voté pour la sortie de l'Union européenne en 2016, essentiellement dans les Midlands, le Nord de l'Angleterre et le Pays de Galles.

Le traitement de cette info dans les médias britanniques est vraiment caractéristique. Farage explique qu'il se sacrifie pour permettre aux Tories d'obtenir une majorité au parlement en se retirant de la course dans les circonscriptions gagnées par les Tories en 2017 et tous les commentateurs reprennent cette argumentation pour argent comptant alors qu'elle est totalement vaseuse.

Les Tories n'ont pas eu de majorité en 2017. Vu les relations avec le DUP, ces derniers ne leur accorderont plus leurs votes cette fois-ci. Les Tories n'ont plus aucun allié possible donc, s'ils veulent rester au gouvernement, ils doivent gagner une majorité seuls. Ca veut dire qu'il leur faut gagner des sièges par rapport à 2017 où il leur manquait une dizaine de sièges. De surcroît, il est quasi certain qu'ils vont perdre des sièges en Ecosse donc il faudra aussi compenser ces pertes. Ces gains devront se faire sur des circonscriptions actuellement détenues par le Labour dans lesquels le Brexit Party maintient ses candidats : le choix de Farage n'aide donc aucunement les conservateurs à obtenir une majorité, contrairement à ce qu'il prétend...

Je ne serais pas aussi catégorique.
Je ne me souviens plus où j'ai lu que le Brexit Party avait tendance à prendre des voix plutôt dans le parti dominant de la circonscription. De ce fait il conforterait les députés Tories sortants et fragiliserait les autres sortants.
J'en déduis qu'il aide vraiment les conservateurs à obtenir une majorité pro Brexit.
En face, le mini-accord de 3 partis de second rang (sans être désobligeant, il faut reconnaître que même les Lib-Dem ne jouent pas vraiment dans la même catégorie que Tory et Labour) sur seulement 60 circonscriptions ne changera pas grand-chose
PhB
 
Messages: 1051
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Alambic » Mer 13 Nov 2019 09:14

PhB a écrit:Je ne me souviens plus où j'ai lu que le Brexit Party avait tendance à prendre des voix plutôt dans le parti dominant de la circonscription. De ce fait il conforterait les députés Tories sortants et fragiliserait les autres sortants.

Je veux bien une référence pour cela, ça n'est pas ce que j'ai compris jusqu'à présent. Ma compréhension est que (i) la probabilité de voter pour le Brexit Party est plus élevée chez les Leavers du Labour que chez les Leavers des Tories, (ii) la proportion de Leavers est beaucoup plus élevée chez les Tories que chez les travaillistes et (iii) la probabilité de voter pour Leave au sein des votants de chaque parti est croissante avec le vote Leave dans la circonscription. Ce qui signifie que, toute chose égale par ailleurs (un niveau donné de vote Leave en particulier), plus la circonscription est une zone de force du Labour, plus le soutien électoral du Brexit Party provient du Labour. Ca ne veut pas dire pour autant qu'une majorité de votants du Brexit Party dans une circonscription vient du Labour (il faudrait à mon sens qu'on soit dans une circonscription très Labour pour que ça soit le cas.)

Donc, ça ne me semble pas du tout évident que la présence du Brexit Party dans les circonscriptions Labour aide les Tories. Au contraire, d'ailleurs, car il faut se demander ce qui se passerait dans ces circos en l'absence de ce parti : quand on regarde les enquêtes électorales, on a de bonnes raisons de penser que les Leavers Tories votants pour BXP reviendraient vers les Tories et qu'une partie substantielle des Leavers Labour votants pour BXP iraient également chez les Tories. C'est un effet qui apparait dans les enquêtes mais qu'on peut également deviner car aujourd'hui le vote Labour Leave reste à 65% au Labour mais part pour le reste chez les Tories et le Brexit Party en proportion égale. Et il faudrait évidemment mieux pour les Tories récuperer directement des votants Labour (et une partie de leurs propres votants) plutôt que de les voir "stérilisés" par le Brexit Party.

PhB a écrit:J'en déduis qu'il aide vraiment les conservateurs à obtenir une majorité pro Brexit.
En face, le mini-accord de 3 partis de second rang (sans être désobligeant, il faut reconnaître que même les Lib-Dem ne jouent pas vraiment dans la même catégorie que Tory et Labour) sur seulement 60 circonscriptions ne changera pas grand-chose

Je pense exactement l'inverse. L'impact en nombre de sièges du retrait de Farage sur les sièges Tories a peu d'impact parce que, dans l'essentiel des cas, c'est inutile pour les Tories (ça ne change pas le gain de la circo pour eux). En revanche, pour les Lib-Dems, les 60 circonscriptions ont été choisies pour que l'alliance ait de l'impact et soit en mesure de modifier la couleur du siège. Pour illustrer ceci, voici une simulation pour les sièges d'Angleterre et du Pays de Galles faite sur la base de la projection des sondages nationaux par circonscription (en substance, la méthodologie revient à projeter le sondage national sur les différentes circos en ajustant pour la composition socio-démographique) : https://twitter.com/benwansell/status/1 ... 4933078018

Scénario de base (pas de retrait de Farage, alliance Libdem) : Tories : 360 / Labour : 187 / LibDem : 20 / Plaid Cymru : 3 / Green : 1

Scénario alliance Remain sur 60 circos seulement (pas de retrait de Farage, alliance Libdem) : Tories : 328 / Labour : 182 / LibDem : 53 / Plaid Cymru : 7 / Green : 1

Scénario retrait BXP sur sièges Tories (retrait de Farage sur sièges Tories, pas d'alliance Libdem) : Tories : 362 / Labour : 187 / LibDem : 18 / Plaid Cymru : 3 / Green : 1

Scénario 2 alliances simultanément (retrait de Farage sur sièges Tories, alliance Libdem) :
Tories : 330 / Labour : 182 / LibDem : 51 / Plaid Cymru : 7 / Green : 1

Scénario fictif retrait du BXP sur sièges Labour & alliance Remain sur 60 circos (retrait de Farage sur sièges Labour, alliance Libdem) :
Tories : 351 / Labour : 161 / LibDem : 51 / Plaid Cymru : 7 / Green : 1

On peut donc constater, dans cette simulation, que l'alliance LibDem sur les 60 circos fait basculer 32 sièges des conservateurs vers essentiellement les LibDems alors que le retrait de Farage annoncé ne permet aux conservateurs que de gagner 2 sièges (sur les LibDems). Par ailleurs, un retrait du Brexit Party uniquement sur les sièges détenus par le Labour à l'inverse des sièges détenus par les Tories permet aux Tories de gagner non pas 2 mais 23 sièges (2 sur les LibDems et 21 sur le Labour).
Dernière édition par Alambic le Mer 13 Nov 2019 10:02, édité 1 fois.
Alambic
 
Messages: 59
Inscription: Jeu 9 Mai 2019 09:05
Localisation: Paris

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Eco92 » Mer 13 Nov 2019 09:19

Je suis étonné de voir que cet accord ne donne qu'un siège aux verts, est-ce un siège en plus par rapport à, certes, le seul qu'ils possèdent déjà ?
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5744
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Alambic » Mer 13 Nov 2019 10:07

Eco92 a écrit:Je suis étonné de voir que cet accord ne donne qu'un siège aux verts, est-ce un siège en plus par rapport à, certes, le seul qu'ils possèdent déjà ?

Il s'agit bien du siège qu'ils possèdent déjà (Brighton Pavilion). L'alliance avec les LibDems leur donne l'investiture dans un certain nombre de circonscriptions mais apparemment, ça ne suffit pas pour faire basculer un siège dans cette projection. Néanmoins, ce qui est repris est simplement le scénario le plus probable de cette projection, ça ne signifie pas que la probabilité pour les Verts de gagner au moins un siège supplémentaire soit nulle. Dans mon souvenir, les deux sièges les plus facilement gagnables par les Verts sont Bristol West (sur le Labour, ancien siège LibDem avant 2015) et Isle of Wright (sur le Parti Conservateur) : ces deux sièges sont concernés par l'alliance. On verra si ça suffira.
Alambic
 
Messages: 59
Inscription: Jeu 9 Mai 2019 09:05
Localisation: Paris

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede manudu83 » Mer 13 Nov 2019 12:23

Le siège de l'ile de Wight est hors de portée pour les verts :
Leave : 62%
dernière élection : Tories > 50%
manudu83
 
Messages: 4258
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Tirnam » Jeu 14 Nov 2019 11:38

Un petit point sur les sondages :

- après deux semaines de campagne on semble observer une polarisation progressive de l'électorat autour des conservateurs et des travaillistes, selon la moyenne réalisée par Britain Elects ils rassemblent près des deux tiers des votes (au début de l'été, lors du pic des LibDem et du Brexit Party, les deux principaux partis rassemblaient moins que la moitié des intentions de votes).
- les intentions de vote pour les Libéraux et le Brexit Party sont à la baisse : 16% pour les Libéraux en moyennes (-4 points depuis leur maximum de début octobre), 9% pour le Brexit Party (également -4 depuis début octobre, et -11 depuis leur maximum de juin)
- depuis le début de la campagne les intentions de vote des conservateurs sont plutôt stables, autour de 37%, celles du Labour sont plutôt en hausse avec en moyenne 28,6% (+3,5 points depuis le début de la campagne).
http://britainelects.com

Il y a toujours d'assez fortes divergences entre les différents instituts : YouGov donne 14 points d'avance pour les conservateurs, Survation réduit cette avance à 6 points.

Au sujet de la campagne, on évoquait l'aisance de Johnson face aux électeurs, cela ne s'est pas forcément vu hier quand il est allé à la rencontre des sinistrés des inondations dans le nord de l'Angleterre.
https://twitter.com/ITVNewsPolitics/sta ... 1982158850
https://twitter.com/BBCPolitics/status/ ... 8271157249
Tirnam
 
Messages: 288
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede Alambic » Ven 15 Nov 2019 15:18

Tirnam a écrit:Il y a toujours d'assez fortes divergences entre les différents instituts : YouGov donne 14 points d'avance pour les conservateurs, Survation réduit cette avance à 6 points.

A ce propos, voici un article qui explique l'écart systématique entre les sondages : https://capx.co/why-are-the-polls-telli ... t-stories/. Cette note de YouGov donne aussi un éclairage : https://yougov.co.uk/topics/politics/ar ... ts-polling

En substance, les sondeurs redressent leurs échantillons de telle manière que les votes de 2017 dans leur échantillon correspondent aux votes effectivement observés. Sauf que le problème est qu'une partie des votants se trompent (volontairement ou non) quand ils déclarent aujourd'hui leur votes de 2017 et ces erreurs sont corrélées aux votes (il y a notamment relativement moins de sondés qui se rappellent avoir voté Labour en 2017 alors qu'ils l'ont fait). Les instituts ont différentes méthodologies pour redresser cette erreur : YouGov par exemple redresse sur la base des votes déclarés en 2017 (ils peuvent le faire car ils interrogent les mêmes panels), d'autres instituts redressent sur la base de ce qu'ils savent être le pourcentage de fausse déclaration, d'autres instituts ne redressent pas du tout (ils prennent les déclarations pour argent comptant et échantillonnent pour retrouver le vote observé en 2017). En fonction de la méthodologie, l'écart Tory-Labour est plus ou moins important : YouGov étant avec l'écart le plus important et ceux qui ne redressent pas ont l'écart le moins important. (Ce qui est logique car ceux qui déclarent avoir voté Labour en 2017 et l'ont fait sont plus susceptibles de voter Labour en 2019 par rapport à ceux qui ont voté Labour en 2017 mais ne le déclarent pas : en ne faisant aucun retraitement et en constituant à un échantillon conforme au vote de 2017, on a tendance à majorer le 1er groupe par rapport au 2nd, ce qui a tendance à augmenter le score Labour en 2019.)
Alambic
 
Messages: 59
Inscription: Jeu 9 Mai 2019 09:05
Localisation: Paris

Re: Elections générales 2019 au Royaume-Uni

Messagede CARL » Sam 23 Nov 2019 22:22

L'écart se creuserait-ils ?
En tout cas, selon les derniers sondages....

Conservateurs : 47 %
Labour : 28 %
LD : 10 %
BXP : 3 %

source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/les- ... s-20191123
CARL
 
Messages: 324
Inscription: Mer 4 Avr 2012 10:32

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux sports

Patrick Bayeux

Aucune obligation n'incombe aux communes en matière de politique sportive. En effet, le sport a cette particularité de n'avoir fait l'objet d'une répartition de compétences ni dans les lois de décentralisation, ni même dans la loi sur le sport...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités