Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede Stéphane » Mer 3 Aoû 2022 13:43

Corondar a écrit:sur la question de l'avortement et des arrêts futures de la SCOTUS
Vaste sujet, dont il est encore difficile d'appréhender pleinement les retombées. Concernant l'avortement, les démocrates ne peuvent pas faire grand chose pour l'heure puisque Manchin refuse d'abolir le filibuster (et même ainsi, il n'est pas certain qu'il voterait en faveur d'un texte protégeant le droit à l'avortement au niveau fédéral, par contre pour les sénatrices républicaines Collins et Murkowski ce serait assez probable...). Cette question là se débat donc fortement au niveau des états, et la division entre deux blocs antagonistes se met en place, avec d'un côté les états bleus qui sanctuarisent le droit à l'avortement, et les états rouges qui criminalisent le recours à l'avortement. Je persiste à penser que sur cette question le GOP s'est enfermé sur la position la plus extrême de son électorat, et n'a que des coups à prendre. Un premier test : il y aura un référendum sur le sujet au Kansas pour modifier la constitution afin d'interdire l'avortement (en effet la cour suprême locale a confirmé en 2019 que la constitution de l'état garantissait le droit à la vie privée, et donc à l'avortement). Si cette modification de la constitution dans un sens hostile à l'avortement devait échouer (ou être ratifié de peu) cela caractériserait que même dans un état ultra conservateur, l'option anti avortement est loin de faire l'unanimité. La question va être un enjeu majeur des élections pour les postes de gouverneur de l'automne. Et le fait que les républicains semblent décider à interdire tous les avortements (y compris en cas de viols ou d'incestes, même sur des mineurs) risque de leur poser un gros problème dans un paquet d'états.

Le résultat est sans appel :
Près de 60 % des électeurs ont voté contre un amendement qui aurait ouvert la porte à voie à une réglementation plus stricte ou à une interdiction de l'avortement, d'après les chiffres compilés par CNN.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/19 ... referendum
Stéphane
 
Messages: 1392
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:08
Localisation: Gard rhodanien

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mer 3 Aoû 2022 14:28

Stéphane a écrit:
Corondar a écrit:sur la question de l'avortement et des arrêts futures de la SCOTUS
Vaste sujet, dont il est encore difficile d'appréhender pleinement les retombées. Concernant l'avortement, les démocrates ne peuvent pas faire grand chose pour l'heure puisque Manchin refuse d'abolir le filibuster (et même ainsi, il n'est pas certain qu'il voterait en faveur d'un texte protégeant le droit à l'avortement au niveau fédéral, par contre pour les sénatrices républicaines Collins et Murkowski ce serait assez probable...). Cette question là se débat donc fortement au niveau des états, et la division entre deux blocs antagonistes se met en place, avec d'un côté les états bleus qui sanctuarisent le droit à l'avortement, et les états rouges qui criminalisent le recours à l'avortement. Je persiste à penser que sur cette question le GOP s'est enfermé sur la position la plus extrême de son électorat, et n'a que des coups à prendre. Un premier test : il y aura un référendum sur le sujet au Kansas pour modifier la constitution afin d'interdire l'avortement (en effet la cour suprême locale a confirmé en 2019 que la constitution de l'état garantissait le droit à la vie privée, et donc à l'avortement). Si cette modification de la constitution dans un sens hostile à l'avortement devait échouer (ou être ratifié de peu) cela caractériserait que même dans un état ultra conservateur, l'option anti avortement est loin de faire l'unanimité. La question va être un enjeu majeur des élections pour les postes de gouverneur de l'automne. Et le fait que les républicains semblent décider à interdire tous les avortements (y compris en cas de viols ou d'incestes, même sur des mineurs) risque de leur poser un gros problème dans un paquet d'états.

Le résultat est sans appel :
Près de 60 % des électeurs ont voté contre un amendement qui aurait ouvert la porte à voie à une réglementation plus stricte ou à une interdiction de l'avortement, d'après les chiffres compilés par CNN.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/19 ... referendum


Sans appel en effet. Non seulement le Non l'emporte avec près de 60% des voix, mais le tout avec une très bonne participation (on est plus proche d'une participation de présidentielle que d'une participation à des primaires). Et dans un état où près de 80% des habitants se déclarent chrétiens pratiquants. En clair, si les républicains sont capables de se prendre une raclée pareille sur ce genre de référendum dans un état pareil, on peut légitimement supposer qu'ils seraient incapables de gagner ce genre de référendums y compris dans les états ultra rouges qui passent actuellement des lois anti avortement (mais où la constitution ne les y oblige hélas pas à un référendum).
Des primaires se tenaient en même temps : la gouverneure sortante démocrate Laura Kelly (qui se représente) a reçu 260 000 voix sur ses primaires. Le non au référendum réunit pour l'heure environ 534 000 voix. On peut donc largement supposer que près de la moitié des électeurs ayant voté en faveur du maintien au droit à l'avortement sont plutôt des républicains. Pas besoin de préciser que la gouverneure sortante démocrate (qui appelait à voter non) compte bien surfer sur cette question là pour tenter d'arracher sa réélection en novembre face à l'Attorney General républicain sortant Derek Schmidt. Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle est favorite, mais dans ce contexte là elle a clairement ses chances. Ce qui dans un état aussi rouge est notable.
Mais pour en revenir à l'avortement, si j'étais les républicains je commencerai sérieusement à m'inquiéter. Dans le cas du Kansas, ce qui a à mon avis fait pencher aussi nettement la balance, c'est que les états voisins de l'Oklahoma et du Missouri
ont fait voter des lois extrémistes sur le sujet : mêmes les femmes victimes de viols ou d'inceste ne pourront y avoir recours à l'avortement. Les républicains du Kansas ont tenté de vendre qu'ils y feraient voter une loi moins extrême. Les démocrates ont eu beau jeu de dénoncer le fait qu'ils iraient plus loin. Les républicains étant coincés : leur base ne leur pardonnera pas la moindre concession sur ce sujet là, mais un paquet de leurs sympathisants moins dogmatiques seront contre des lois trop extrêmes. En tout cas, le Kansas devrait devenir un îlot pratiquant l'avortement en plein coeur de l'Amérique rouge : les femmes de l'Oklahoma, de l'Arkansas ou du Missouri qui voudront y avoir recours ne seront pas obligés d'aller jusque l'Illinois ou l'un des états côtiers pour y avoir recours.
Et un autre sondage qui vient de sortir devrait aussi inquiéter le GOP : seuls 21% des électeurs républicains déclarent que l'arrêt de la SCOTUS sur l'avortement est susceptible de les faire plus voter, alors que ce serait le cas pour 64% des électeurs démocrates.
https://eu.usatoday.com/story/news/poli ... 190934002/
Et le gouvernement fédéral passe aussi à l'offensive : Biden vient de signer un décret présidentiel préconisant aux services du ministère de la santé de mettre en place des systèmes permettant aux femmes vivant dans des états anti avortement de pouvoir avoir accès à l'avortement dans états pro avortement, et le gouvernement central porte plainte contre l'Idaho, qui lui a carrément fait voter une loi interdisant l'avortement dans toutes les circonstances, même en cas de danger pour la vie de la femme enceinte. L'état fédéral argue que c'est là une infractions aux lois fédérales qui stipule que tout patient doit pouvoir avoir accès à un traitement médical indispensable à sa survie.
https://www.politico.com/news/2022/08/0 ... w-00049302
https://www.washingtonpost.com/politics ... ive-order/
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5413
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede jean24 » Mer 3 Aoû 2022 18:12

Corondar a écrit:Des primaires se tenaient en même temps : la gouverneure sortante démocrate Laura Kelly (qui se représente) a reçu 260 000 voix sur ses primaires. Le non au référendum réunit pour l'heure environ 534 000 voix. On peut donc largement supposer que près de la moitié des électeurs ayant voté en faveur du maintien au droit à l'avortement sont plutôt des républicains.

C'est un peu plus compliqué que cela. Les primaires ont réunies à peu prés 700k personnes, celle du GOP 450k votants, celle démocrate 250k. Le referendum a rassemblé 200k personnes de plus, le non est à 530k et le oui à 370k. Kansas City s'est surmobilisé contre la potentielle interdiction de l'avortement, c'est clairement un bastion démocrate. En gros, même si de nombreux républicains ont votés non, ce n'est clairement pas la moitié des électeurs du non qui sont républicains.

Le non a récolté 4,5 millions de dollars pour cette campagne contre 10x moins pour le oui. En gros les pro-vies ont considérés que c'était dans la poche, alors que les pro-choice se sont mis en ordre de bataille.
jean24
 
Messages: 704
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 12:05

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mer 3 Aoû 2022 18:52

jean24 a écrit:
Le non a récolté 4,5 millions de dollars pour cette campagne contre 10x moins pour le oui. En gros les pro-vies ont considérés que c'était dans la poche, alors que les pro-choice se sont mis en ordre de bataille.


C'est l élément le plus inquiétant pour le GOP. L arrêt de la SCOTUS motive plus les pro avortements que les anti.
Quant au résultat du Kansas, je ne sais pas si il y a des exit polls ? Ce serait intéressant. Il y a sûrement eu une surmobilisation des électeurs jeunes et des femmes ?
Et il a aussi eu quelques électeurs républicains qui ont préféré voter non. Là aussi je serais curieux de savoir combien.
L autre gros problème est que la plupart des états républicains qui ont déjà fait voter des lois restrictives en la matière optent quasiment tous pour les options radicales : interdiction même en cas de viol ou d inceste, parfois même en cas de danger pour la vie de la femme enceinte. Sans parler de la volonté de certains états de criminaliser leurs résidentes allant se faire avorter dans un autre état voire d interdire la contraception. Ça aide beaucoup les démocrates à dépeindre les républicains comme extrémistes. Et je ne suis pas sur que l aile libertarienne du GOP (qui existe et a un vrai poids dans certains états) voit tout ça d un bon œil non plus. Ça doit leur paraître beaucoup trop intrusif de la part de l état dans les libertés individuelles des citoyens.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5413
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede jordan » Ven 5 Aoû 2022 10:21

jean24 a écrit:
Corondar a écrit:Des primaires se tenaient en même temps : la gouverneure sortante démocrate Laura Kelly (qui se représente) a reçu 260 000 voix sur ses primaires. Le non au référendum réunit pour l'heure environ 534 000 voix. On peut donc largement supposer que près de la moitié des électeurs ayant voté en faveur du maintien au droit à l'avortement sont plutôt des républicains.

C'est un peu plus compliqué que cela. Les primaires ont réunies à peu prés 700k personnes, celle du GOP 450k votants, celle démocrate 250k. Le referendum a rassemblé 200k personnes de plus, le non est à 530k et le oui à 370k. Kansas City s'est surmobilisé contre la potentielle interdiction de l'avortement, c'est clairement un bastion démocrate.

Tentative d'analyse interessante, mais qui souffre malheureusement d'une faille : il s'avere que la ville de Kansas City qui se serait surmobilisee au referendum est en realite dans... l'etat du Missouri (:-D

Bon, vous n'etes pas le seul, meme le Donald avait cru bon de saluer l'etat du Kansas apres la victoire des Kansas City Chiefs au Superbowl (:-))))
jordan
 
Messages: 204
Inscription: Mar 5 Oct 2010 09:18
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Stéphane » Ven 5 Aoû 2022 11:19

jordan a écrit:
jean24 a écrit:
Corondar a écrit:Des primaires se tenaient en même temps : la gouverneure sortante démocrate Laura Kelly (qui se représente) a reçu 260 000 voix sur ses primaires. Le non au référendum réunit pour l'heure environ 534 000 voix. On peut donc largement supposer que près de la moitié des électeurs ayant voté en faveur du maintien au droit à l'avortement sont plutôt des républicains.

C'est un peu plus compliqué que cela. Les primaires ont réunies à peu prés 700k personnes, celle du GOP 450k votants, celle démocrate 250k. Le referendum a rassemblé 200k personnes de plus, le non est à 530k et le oui à 370k. Kansas City s'est surmobilisé contre la potentielle interdiction de l'avortement, c'est clairement un bastion démocrate.

Tentative d'analyse interessante, mais qui souffre malheureusement d'une faille : il s'avere que la ville de Kansas City qui se serait surmobilisee au referendum est en realite dans... l'etat du Missouri (:-D

Bon, vous n'etes pas le seul, meme le Donald avait cru bon de saluer l'etat du Kansas apres la victoire des Kansas City Chiefs au Superbowl (:-))))

Il y a deux villes nommées Kansas City : l'une dans la Missouri en effet, mais l'autre est bien dans le Kansas. Mais j'ignore si cette dernière Kansas City est effectivement un bastion démocrate.
Stéphane
 
Messages: 1392
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:08
Localisation: Gard rhodanien

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Ven 5 Aoû 2022 11:20

jordan a écrit:
jean24 a écrit:
Corondar a écrit:Des primaires se tenaient en même temps : la gouverneure sortante démocrate Laura Kelly (qui se représente) a reçu 260 000 voix sur ses primaires. Le non au référendum réunit pour l'heure environ 534 000 voix. On peut donc largement supposer que près de la moitié des électeurs ayant voté en faveur du maintien au droit à l'avortement sont plutôt des républicains.

C'est un peu plus compliqué que cela. Les primaires ont réunies à peu prés 700k personnes, celle du GOP 450k votants, celle démocrate 250k. Le referendum a rassemblé 200k personnes de plus, le non est à 530k et le oui à 370k. Kansas City s'est surmobilisé contre la potentielle interdiction de l'avortement, c'est clairement un bastion démocrate.

Tentative d'analyse interessante, mais qui souffre malheureusement d'une faille : il s'avere que la ville de Kansas City qui se serait surmobilisee au referendum est en realite dans... l'etat du Missouri (:-D

Bon, vous n'etes pas le seul, meme le Donald avait cru bon de saluer l'etat du Kansas apres la victoire des Kansas City Chiefs au Superbowl (:-))))


Si vous avez tout à fait raison sur le fait que la ville de Kansas City se situe dans le Missouri (je m'étais fait l'écho à l"époque de cette "boulette" du Donald, qui est souvent commise par beaucoup d'Américains), il y a tout de même une Kansas City dans l'état du Kansas (plus petite et moins connue que la Kansas City du Missouri). Mais je suppose que Jean 24 faisait là référence aux comtés de Johnson (comté le plus peuplé de l'état du Kansas et de loin, encore plus peuplés que ceux qui contiennent les villes de Wichita et Topeka), Wyandotte (où se trouve la Kansas City du Kansas) et Leavenworth, les 3 correspondant aux banlieues occidentales de la ville de Kansas City du Missouri (vaste métropole de plus de 2 millions d'habitants). Et ces 3 comtés (tous comme les autres comtés urbains et péri urbains du Kansas) se sont en effet nettement surmobilisés sur le référendum par rapport aux primaires, là où c'est nettement moins net dans les comtés ruraux.
Pour ne prendre que 2 exemples :
1) le comté de Johnson justement. Sur le référendum on a environ 250 000 bulletins exprimés sur le référendum (dont environ 170 000 pour le non), là où les primaires pour le poste de gouverneur des 2 partis réunissent à elles deux à peine 200 000 bulletins exprimés (dont environ 92 000 pour les primaires démocrates).
2) le comté de Cheyenne (extrême nord-ouest de l'état). Sur le référendum on a environ 800 bulletins exprimés (550 pour le oui), là où les primaires pour le poste de gouverneur des 2 partis réunissent à elles deux environ 750 bulletins exprimés (dont environ 80 pour les primaires démocrates).
Les comtés ruraux (les plus hostiles à l'avortement) se sont largement sous-mobilisés par rapport aux comtés urbains et péri urbains (les plus favorables à l'avortement). Dans cette large victoire du non au Kansas, 2 éléments se sont conjugués : forte mobilisation des pro avortements face à une mobilisation moyenne des anti avortements, et une partie non négligeable (mais plus difficile à évaluer avec précision) des électeurs républicains (sans doute les plus centristes et les plus libertariens) a aussi opté pour le non.
L'exemple de Cheyenne étant d'ailleurs assez parlant : on passe de 80 bulletins démocrates sur les primaires de gouverneur à 250 bulletins en faveur du non au référendum. 170 bulletins en plus, alors que la participation sur le référendum n'enregistre que 50 bulletins exprimés de plus par rapport aux 2 primaires cumulées. Dans ces 170 bulletins, il y a forcément quelques électeurs républicains, là où c'est nettement plus difficile c'est d'essayer d'estimer la proportion. A la louche, je dirais bien entre 33% et 45% ? Ce qui correspondrait grosso modo à environ 15% ou 20% des électeurs des primaires républicaines ?
Mais dans un état où 45% des électeurs enregistrés se déclarent républicains (26% démocrates et 30% indépendants), pour en arriver à 59% pour le non, il y a forcément eu des électeurs républicains qui ont voté avec le camp "opposé". Ce qui est certain également, c'est que les semaines suivant la décision de la SCOTUS concernant l'avortement, le Kansas a enregistré une forte hausse des inscriptions de nouveaux électeurs, et surtout de nouvelles électrices (les femmes ont représenté jusqu'à près de 70% de ces nouveaux inscrits).
https://www.vox.com/policy-and-politics ... out-charts

Je précise que 3 états ont déjà un référendum sur l'avortement au menu pour novembre : la Californie, le Vermont et le Kentucky. Et c'est en bonne voie pour que le Michigan aussi (l'état procède encore à la vérification des 700 000 signatures d'électeurs de l'état demandant le référendum). Précisons que le Kentucky propose, tout comme le Kansas, de modifier la constitution locale afin d'y supprimer la protection de l'avortement. Là où les 3 autres proposeront de modifier la constitution afin d'y ajouter un amendement garantissant le droit à l'avortement.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5413
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Ven 5 Aoû 2022 15:53

Simena a accepté de voter la loi climat et assurance sociale, en faisant sauter la suppression d'une niche fiscale pour les gros investisseurs financiers.

https://www.washingtonpost.com/us-polic ... ct-sinema/

Je pense que le passage de la loi reste ce qui sera retenu, mais bon l'actualité est un peu captée par Taïwan aussi.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9479
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Dim 7 Aoû 2022 11:14

Le bureau parlementaire du Sénat ayant donné son accord sur le cadre de la conciliation (à 2 ou 3 broutilles près), le Sénat a tenu hier un vote procédural pour lancer le débat sur la loi IRA (Inflation Reduction Act). Kamala Harris ayant cassé l'égalité, la loi peut donc entrer en débat (51 voix contre 50). Schumer a opté pour un vote-a-rama, procédure accélérée qui devrait permettre un vote final en fin de soirée dimanche, ou au pire demain matin.
Au niveau recettes, hausse des impôts sur les sociétés, niveau dépenses, gros investissements dans l'écologie et les énergies, et réforme sociale permettant à Medicare de négocier directement les prix des médicaments avec les laboratoires pharmaceutiques. Le projet de loi prévoit un excédent budgétaire qui sera consacré à la réduction de la dette.
https://edition.cnn.com/2022/08/06/poli ... index.html
On notera que sa période de Covid aura été assez porteuse pour le président Biden et son administration. En 15 jours :
1) vote de plusieurs lois importantes (réindustrialisation de certains composants électroniques, élargissement de la couverture santé pour les vétérans, vote d'une loi réanimant partiellement certains aspects de Build Back Better...)
2) le chômage est tombé à 3.5%, soit son taux le plus bas depuis 50 ans (les créations d'emplois restant colossales)
3) bien que toujours hauts, les prix à la pompe sont clairement à la baisse (ils sont au plus bas depuis plusieurs mois)
4) exécution du chef d'Al Qaïda
5) large victoire du droit à l'avortement au Kansas, et plusieurs décrets présidentiels tentant de défendre ce droit au niveau fédéral (plainte contre l'Idaho et directive au ministère de la Santé pour encadrer et sécuriser les déplacements de patientes demandant un avortement dans un autre état que leur état de résidence...)
Je ne sais pas si cette embellie tiendra jusque novembre, mais ça se prend. Et, surtout, les démocrates ont désormais quelques arguments de vote électoraux à présenter aux électeurs...
https://edition.cnn.com/2022/08/06/poli ... index.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5413
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Jeu 11 Aoû 2022 23:25

L'IRA a bien été voté par le Sénat il y a quelques jours, et il devrait être voté prochainement par la Chambre.
Mais l'actualité politique US est quelque peu accaparée par les ennuis judiciaires de Trump, qui se sont considérablement accélérés ses derniers jours, en confirmant le célèbre adage qui veut que les emmerdes, c'est comme les hirondelles, ça vole en escadrille.
En effet, le FBI a perquisitionné le résidence de Mar a Lago en Floride il y a quelques jours, à priori dans le cadre de l'enquête sur l'éventuel vol de documents officiels que Trump (et/ou son entourage ?) aurait emporté avec lui de la Maison Blanche. Mais ce sont là des suppositions, les fédéraux n'étant pas très connus pour discuter publiquement de leurs dossiers en cours.
Dans le même temps, Trump s'est enfin rendu à la convocation de l'AG de New-York dans le cadre de l'enquête sur de possibles fraudes fiscales liées au groupe Trump. Lors de cette audition, Trump a utilisé près de 400 fois son droit à ne pas s'incriminer lui même (le fameux 5e amendement). Autre souci, la cour d'appel de DC a encore confirmé ce que l'on sait tous déjà depuis plusieurs années : oui le Congrès a bien légalement le droit et l'autorité nécessaire pour consulter les déclarations fiscales de n'importe quel contribuable, y compris si le contribuable est un ancien président. Il est probable que Trump fasse encore appel ? Soit devant l'ensemble du circuit de DC, soit devant la SCOTUS, soit devant les deux.
Petit résumé des enquêtes judiciaires dans lesquelles Trump pourrait être poursuivi :
1) le dossier civil à NYC concernant les finances du groupe Trump (dossier qui est très avancé, des poursuites sont très probables)
2) le dossier criminel en Géorgie concernant les possibles fraudes électorales commises par la campagne Trump visant à modifier le résultat électoral de cet état sur la présidentielle (dossier lui aussi très avancé, Giuliani est d'ailleurs convoqué dans ce dossier la semaine prochaine devant l'AG en charge de l'enquête, le sénateur Graham de Caroline du Sud pourrait aussi faire parti des mis en cause, là aussi des poursuites sont très probables)
3) le dossier du FBI concernant d'éventuels documents volés et soustraits à l'administration. Dans ce dossier là on connait nettement moins d'éléments, on ne sait pas vraiment de quel(s) sujet(s) on parle, on ne sait pas si ça a un lien ou non avec le dossier de l'insurrection contre le Capitole. Tout ce qu'on peut affirmer c'est que si un juge a accepté de valider le mandat de perquisition du FBI, il devait y avoir quelques éléments suffisant pour le justifier
Depuis Trump parle de chasse au sorcière, de complot. Assez logiquement le GOP le suit sur ce chemin là. Les enquêtes du FBI ne sont valides que si Hillary Clinton en est l'objet, c'est connu.
Je dois avouer que, 'à titre personnel, j'ai du mal à oublier les innombrables fois où Trump a déclaré que si l'on était l'objet d'une enquête du FBI alors on était inapte à la fonction présidentielle, où lorsqu'il déclarait que seuls les coupables invoquaient le 5e amendement. Mais bon, Trump et la cohérence interne, ça a jamais été sa spécialité. Quant au GOP, là aussi ça fait longtemps qu'on sait que pour les républicains seule une enquête visant un démocrate est une enquête légitime. Si elle vise un républicain, c'est forcément un complot.
D'un point de vue purement judiciaire, j'ai de plus en plus de mal à voir comment Trump pourrait éviter plusieurs inculpations dans plusieurs de ces dossiers. Je ne me prononce pas quant aux éventuels verdicts de ces hypothétiques procès, Trump bénéficiant comme tout le monde de la présomption d'innocence. A mon avis, le dossier où il risque le plus gros ce serait surement celui de la fraude électorale en Géorgie sur une éventuelle tentative d'altération du processus électoral.

Politiquement, c'est nettement plus incertain et confus. La base avalera sans aucun souci particulier le mythe du complot, de l'acharnement et de la victimisation. Au delà de la base républicaine, j'ai par contre de plus en plus de mal à percevoir l'électorabilité de Trump auprès d'électorats moins convaincus et plus tangents.
La question brûlante : Trump se représentera t il pour la présidentielle 2024 ? Si oui, le fera t il en annonçant sa candidature avant les midterms de novembre ? Ce serait à mon avis là une jolie fleur faite aux démocrates.
Mais je ne sais trop quelles sont les intentions de Trump en la matière. Lui seul le sait...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5413
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités