Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Messagede Corondar » Mer 27 Fév 2019 19:43

Hier la Chambre a voté une motion rejetant "l'état d'urgence" présidentiel, par 245 voix pour contre 182. 13 représentants républicains ont voté avec le caucus démocrates. Parmi eux on a quelques centristes élus dans des districts bleus ou pourpres (Fitzpatrick de Pennsylvanie, Hurd du Texas et Beutler de Washington), mais aussi quelques membres de l'aile droite qui dénoncent une dérive présidentialiste des institutions. Parmi ces derniers Justin Amash, élu du Michigan, n'y va pas de main morte. Il reproche à ses collègues qui poussaient des cris d'orfraie lorsqu'Obama avait testé les limites du pouvoir présidentiel avec l'instauration du DACA de céder parce que le président est désormais républicain.
https://edition.cnn.com/2019/02/26/poli ... index.html
https://www.rollcall.com/news/congress/ ... -emergency
Le texte est donc transmis au Sénat, qui a 18 jours pour le voter. McConnell semble vouloir temporiser un peu. 3 membres de son caucus ont déjà dit qu'ils voteraient le texte démocrate : Collins du Maine, Murkowski d'Alaska et Tillis de Caroline du Nord. Au moins une dizaine de sénateurs républicains critiques envers l'initiative présidentielle n'ont pas encore fait connaitre leur position.
https://thehill.com/homenews/senate/431 ... eclaration
https://thehill.com/homenews/senate/431 ... eclaration
Je pense que le Sénat devrait voter le texte, ce qui en soit représenterait déjà un camouflet pour Trump, mais dans les 2 assemblées on devrait être en dessous des 2/3 pour contrer un éventuel veto présidentiel. La suite sera donc judiciaire à priori...

Concernant la partielle à venir dans le district 09 de Caroline du Nord, le républicain Harris confirme qu'il jette l'éponge.
https://thehill.com/homenews/campaign/4 ... house-race
L'élection à venir s'annonce serrée, malgré le PVI à R+8 du district.
https://cookpolitical.com/analysis/hous ... on-ordered
Toujours au niveau électoral, les élections municipales ont commencé à Chicago, avec une première phase de sélection des candidats. On saura qui seront les 2 candidats retenus pour la générale. Les deux ultra favoris sont deux femmes Afro-Américaines, Lori Lightfoot et Toni Preckwinkle. Les deux sont bien évidemment démocrates, ce qui vu le profil politique de Chicago est assez prévisible...

Enfin, aujourd'hui (au moment où j'écris ces lignes) Michael Cohen, ex avocat de Trump (et ex avocat tout court : il vient d'être rayé du barreau suite à sa condamnation), témoigne devant le Congrès en audition publique, juste avant de partir en prison au début du mois de mars (encore un dont la collaboration avec le Donald aura fait le plus grand bien à sa carrière...).
Je pense regarder en rediffusion. On s'attend à du croustillant et du saignant entre le convoqué et les élus républicains...
https://www.politico.com/story/2019/02/ ... at-1189951
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2669
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Ven 1 Mar 2019 02:39

J'ai regardé l'audition de Cohen, c'était assez...surréaliste ?
Sur le fond, tout dépend de la crédibilité que vous accordez au témoin je dirais...
Parlons du plus facile, les membres de la commission. C'était très bien chorégraphié : les républicains répétaient en boucle que le témoin est un menteur qui règle ses comptes avec le président, les démocrates s'étaient coordonnés pour poser des questions couvrant un large spectre avec un maximum de détails embarrassants pour Trump. Chaque camp a bien bossé, c'était beau à voir. Seul moment navrant de ce côté là, un échange assez pathétique sur le racisme. Cohen dépeignant Trump comme un raciste, un parlementaire républicain a argué que Trump employant des Afro-Américains il ne pouvait être qualifié comme tel.
Les démocrates de couleur de la commission ont relevé que la remarque du parlementaire républicain était complètement à côté de la plaque, voire elle même un peu raciste, d'autant que derrière il a renchéri (lui non plus ne peut pas être raciste, puisque ses neveux sont métis, on aurait dit du Nadine Morano dans le texte :) ). Bref, l'Amérique d'aujourd'hui quoi...
Sur le témoignage de Cohen, beaucoup de parole contre parole à priori, mais le tableau est à charge. Et Cohen a quand même marqué quelques points en faisant remarquer qu'il trouvait ça amusant de voir des républicains lui reprocher ses mensonges (qu'il reconnait et pour lesquels il va aller en prison, entre autres) quand on a comme chef de file politique Donald Trump, un homme aux milliers de mensonges (du plus anodin au plus grave) avérés et bien référencés. Sur le Russiagate rien de bien neuf, si ce n'est que Cohen répète que Trump savait. Sur les éventuelles fraudes fiscales et/ou financières de Trump, Cohen s'est souvent placé derrière le secret d'instructions en cours. Mais là aussi le tableau qu'il dépeint n'est guère reluisant.
Un élément croustillant par contre, c'est concernant les chèques faits par Trump à Cohen pour rembourser les versements faits à d'ex stars du porno pour acheter leur silence. Déjà le montage obscur (et illégal) pour le camoufler a l'air bien établi. Mais surtout l'un des chèques est signé par Donald Jr, et certains chèques ont été faits par Trump alors qu'il était président.
Sur ce volet, la fraude aux lois de campagne a l'air de plus en plus établie, et si Trump ne risque pas l'impeachement pour ça, on voit mal comment il pourrait échapper à des poursuites dans ce dossier dès qu'il quittera le bureau ovale.
Evidemment tout cela a complètement éclipsé le sommet Trump-Kim de Hanoi, ce qui est peut-être pas plus mal vu que ce dernier a un peu tourné en eau de boudin. Sur ce point je suis pas loin d'avoir une lecture différente de la caisse de résonance médiatique (qui fait de tout cela un gros échec pour Trump). Le président US intégrerait il enfin qu'en matière de diplomatie étrangère il faut du temps au temps ? Il a préféré pas d'accord plutôt qu'un mauvais accord de façade vide ? Même si je ne vois pas bien ce que l'on peut espérer d'un régime et d'un dictateur de cet acabit, et que lui dresser des couronnes de lauriers dans l'intervalle est assez honteux ?
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2669
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Pullo » Sam 2 Mar 2019 15:21

Corondar a écrit:Evidemment tout cela a complètement éclipsé le sommet Trump-Kim de Hanoi, ce qui est peut-être pas plus mal vu que ce dernier a un peu tourné en eau de boudin. Sur ce point je suis pas loin d'avoir une lecture différente de la caisse de résonance médiatique (qui fait de tout cela un gros échec pour Trump). Le président US intégrerait il enfin qu'en matière de diplomatie étrangère il faut du temps au temps ? Il a préféré pas d'accord plutôt qu'un mauvais accord de façade vide ? Même si je ne vois pas bien ce que l'on peut espérer d'un régime et d'un dictateur de cet acabit, et que lui dresser des couronnes de lauriers dans l'intervalle est assez honteux ?

Kim Jong-Un est effectivement celui qui a profité du sommet de Hanoi. Depuis sa première rencontre avec Donald Trump, Kim a obtenu d'être traité comme un interlocuteur "normal", avec lequel les USA discutent sur un pied d'égalité. Pour un pays comme la Corée du Nord, qui a été rangé pendant des années dans les catégories "Etat voyou" et "Axe du mal" et a subi des sanctions économiques, ce n'est pas rien. C'est même un grand succès.

De son côté, qu'est-ce que Trump, qui se fixait pour objectif à terme le désarmement nucléaire de la Corée du Nord, a obtenu de tangible ? Rien, si ce n'est se mettre à dos la famille d'Otto Warmbier, un citoyen US mort en prison en Corée du Nord en 2017. Trump avait dédouané Kim Jong-Un de toute responsabilité dans le décès d'Otto Warmbier. Malgré le rétropédalage sur Twitter, le mal est fait. On ne tresse pas des couronnes aux autocrates sans risques...
https://www.youtube.com/watch?v=AitGe-Q_OBA
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Trump avait dit tout le mal qu'il pensait de l'accord signé en 2015 par Obama sur le nucléaire iranien. Cet accord avait le mérite de proposer des solutions concrètes à la prolifération des armements nucléaires au Proche et Moyen Orient. Ironiquement, si le Donald veut pousser la Corée du Nord au désarmement nucléaire, il faudra qu'il prenne exemple sur l'accord honni qu'il a répudié, et qui est toujours respecté par les Iraniens...
https://www.washingtonpost.com/gdpr-con ... 6f43471f41
https://www.reuters.com/article/us-iran ... SKCN1QB1XC
Pullo
 
Messages: 1569
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Sam 2 Mar 2019 17:18

Pullo a écrit:
Corondar a écrit:Evidemment tout cela a complètement éclipsé le sommet Trump-Kim de Hanoi, ce qui est peut-être pas plus mal vu que ce dernier a un peu tourné en eau de boudin. Sur ce point je suis pas loin d'avoir une lecture différente de la caisse de résonance médiatique (qui fait de tout cela un gros échec pour Trump). Le président US intégrerait il enfin qu'en matière de diplomatie étrangère il faut du temps au temps ? Il a préféré pas d'accord plutôt qu'un mauvais accord de façade vide ? Même si je ne vois pas bien ce que l'on peut espérer d'un régime et d'un dictateur de cet acabit, et que lui dresser des couronnes de lauriers dans l'intervalle est assez honteux ?

Kim Jong-Un est effectivement celui qui a profité du sommet de Hanoi. Depuis sa première rencontre avec Donald Trump, Kim a obtenu d'être traité comme un interlocuteur "normal", avec lequel les USA discutent sur un pied d'égalité. Pour un pays comme la Corée du Nord, qui a été rangé pendant des années dans les catégories "Etat voyou" et "Axe du mal" et a subi des sanctions économiques, ce n'est pas rien. C'est même un grand succès.

De son côté, qu'est-ce que Trump, qui se fixait pour objectif à terme le désarmement nucléaire de la Corée du Nord, a obtenu de tangible ? Rien, si ce n'est se mettre à dos la famille d'Otto Warmbier, un citoyen US mort en prison en Corée du Nord en 2017. Trump avait dédouané Kim Jong-Un de toute responsabilité dans le décès d'Otto Warmbier. Malgré le rétropédalage sur Twitter, le mal est fait. On ne tresse pas des couronnes aux autocrates sans risques...
https://www.youtube.com/watch?v=AitGe-Q_OBA
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

Trump avait dit tout le mal qu'il pensait de l'accord signé en 2015 par Obama sur le nucléaire iranien. Cet accord avait le mérite de proposer des solutions concrètes à la prolifération des armements nucléaires au Proche et Moyen Orient. Ironiquement, si le Donald veut pousser la Corée du Nord au désarmement nucléaire, il faudra qu'il prenne exemple sur l'accord honni qu'il a répudié, et qui est toujours respecté par les Iraniens...
https://www.washingtonpost.com/gdpr-con ... 6f43471f41
https://www.reuters.com/article/us-iran ... SKCN1QB1XC


En matière de politique étrangère, je pense que la seule boussole de Trump c'est de faire dans l'anti-Obama. Tout ce qu'il a fait est mal, faire l'inverse est donc forcément bien.
Concernant l'Iran, pour le coup, ça me parait en effet très contre productif. Si le deal avait des défauts il avait le mérite d'exister et de présenter aussi des avancées. Le gros problème du mouvement trumpien concernant l'Iran, c'est que le président américain ne propose (pour l'heure) aucune offre de remplacement, et, surtout, ce mouvement a clairement donné des armes pour les ultras Iraniens sur le mode du "on ne peut pas faire confiance aux Américains".
Pour la Corée du Nord, comme je le disais dans mon message précédent je serais moins critique que beaucoup. Si des discussions peuvent aboutir à un accord tant mieux. Le problème dans l'intervalle c'est que Trump fait comme si la dynastie des Un n'avait pas déjà joué des dizaines de fois la carte du "désarmement nucléaire". Pour le moment on a beaucoup de paroles, mais peu de concret. Ce qui est gênant en revanche, c'est quand Trump se sent obligé de dépeindre un dictateur qui a du sang sur les mains (il n'est pas le seul) sous un jour positif juste parce qu'il le trouve sympa.
Surtout sur le dossier de la mort de Warmbier, où voir le président américain dédouaner complètement le régime coréen de toute responsabilité est assez incroyable. D'autant que ça fait très récidive après les échanges avec Poutine et le régime saoudien.
Et sur le dossier Warmbier, ça passe assez mal du côté US. Du coup, ça rétropédale sec du côté de la Maison Blanche.
https://edition.cnn.com/2019/03/01/poli ... index.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2669
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 5 Mar 2019 03:56

Un quatrième sénateur républicain a officiellement annoncé qu'il comptait voter la résolution annulant "l'état d'urgence" présidentiel concernant le financement du mur. Il s'agit de Rand Paul, le sénateur du Kentucky. Si, comme on s'y attend, la totalité du caucus démocrate vote le texte et que les 4 républicains se tiennent à leur parole, alors le texte sera adopté. On est pour l'heure dans le flou concernant le choix d'une dizaine de sénateurs républicains (les deux sénateurs de l'Utah notamment...). En tout cas, le chef de file de la majorité républicaine au Sénat, McConnell, annonce désormais qu'il pense que la haute assemblée votera le texte.
Si c'est bien le cas, Trump devrait exercer le premier veto de sa présidence, lequel ne devrait pas être contrecarré (on sera vraisemblablement loin de la majorité des 2/3 dans les deux assemblées pour le contrecarrer). Mais cet épisode pourra sans doute donner des arguments supplémentaires lors des dossiers judiciaires à venir concernant le procès en abus de pouvoir présidentiel : le vote des deux assemblées confirmant que le Congrès a bien rejeté, par deux fois (une fois avec le budget, une fois avec la résolution), le financement du mur.
https://www.washingtonpost.com/politics ... 9daf1c38a0
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2669
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Ven 15 Mar 2019 00:50

Comme prévu le Sénat approuve la motion rejetant "l'état d'urgence" présidentiel pour financer le mur. Mais là surprise c'est la marge du vote : 59 pour, 41 contre. Les 47 sénateurs démocrates ont tous voté pour dénoncer le mouvement présidentiel (c'était attendu), mais 12 sénateurs républicains ont aussi franchi le Rubicon pour dénoncer la manœuvre : Roger Wicker du Mississippi, Marco Rubio de Floride, Rob Portman de l'Ohio, Susan Collins du Maine, Lisa Murkowski d'Alaska, Pat Toomey de Pennsylvanie, Roy Blunt du Missouri, Lamar Alexander du Tennessee, Mitt Romney de l'Utah, Rand Paul du Kentucky, Jerry Moran du Kansas and Mike Lee de l'Utah. On a aussi bien des sénateurs modérés dont le poste est à renouveler en 2020, que des sénateurs élus dans des états tangents, ou des membres de l'aile droite qui défendent les droits du Congrès face au pouvoir de l'exécutif.
https://edition.cnn.com/2019/03/14/poli ... index.html
Trump va devoir utiliser son premier veto qui, à priori, ne devrait pas être contrecarré par le Congrès (la majorité des 2/3 ne devrait pas être atteinte, sauf si les anti récupèrent des voix entre temps).
La suite sera donc judiciaire, mais aussi politique (les sondages continuent tous à montrer qu'une nette majorité d'Américains sont contre le mouvement trumpien en la matière).
https://www.politico.com/story/2019/03/ ... ll-1218483
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2669
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Dim 17 Mar 2019 15:10

Comme prévu Trump a utilisé le premier veto de sa présidence, pour contrer l'annulation de son "état d'urgence". Le texte repassera donc devant les deux assemblées à la fin du mois : sauf énorme surprise, il ne devrait pas y avoir de majorité des 2/3 pour le contrer.
Les démocrates ont annoncé leur intention de faire repasser cette motion d'annulation à intervalle régulier, dans le cadre de la loi, pour obliger Trump à mettre son veto à chaque fois, et ainsi donner des arguments juridiques pour la demie douzaine de procès qui s'ouvriront pour juger de la constitutionnalité ou non de la manœuvre de l'exécutif.
Concernant les actions judiciaires en question, tous les plaignants arguent que l'exécutif bafoue la constitution en ne respectant pas les prérogatives du législatif, mais certains plaignants rajoutent à cet angle d'attaque d'autres éléments, tel que le respect au droit de propriété individuelle (puisque l'état fédéral devrait réquisitionner des terrains privés, notamment au Texas), ou encore l'impact environnemental du mur.
https://edition.cnn.com/2019/03/15/poli ... index.html
https://thehill.com/homenews/house/4343 ... rumps-veto
https://edition.cnn.com/2019/02/20/poli ... index.html

L'attaque terroriste contre des mosquées en Nouvelle Zélande a eu des répercussions politiques aux USA. L'illuminé qui a commis l'attentat se revendique du nationalisme blanc, et dans son manifeste il décrit Trump comme une figure inspirante, qu'il dépeint comme, je cite, "un symbole de l'identité blanche renouvelée". Trump a réagi en disant que ces propos étaient une aberration, et que, d'après lui, le courant nationaliste blanc n'était pas en expansion, et que cela ne concernait qu'un tout petit groupe de gens aux USA. D'après les analyses des spécialistes de ces mouvements extrémistes, il semblerait que le président américain se troupe lourdement : avec plus de 1000 groupes ouvertement suprématistes, les USA enregistrent depuis l'élection de Trump un plus haut historique en la matière. Depuis l'attentat, Kellyane Conway est en mission commandée par la Maison Blanche auprès des médias, pour relayer le fait qu'il n'y a absolument aucune raison pour laquelle les groupes en question tressent des couronnes de lauriers à leur nouveau héros, Donald Trump...
https://thehill.com/policy/internationa ... -symbol-of
https://www.cnbc.com/2019/03/15/trump-s ... oting.html
https://www.splcenter.org/fighting-hate ... nst-change
https://thehill.com/homenews/administra ... ist-symbol

Par ailleurs, le fait que O Rourke se consacre à la présidentielle a fait un heureux côté démocrate pour la course sénatoriale au Texas de 2020 : Joaquin Castro (représentant du Texas à la Chambre depuis 14 ans), le frère de Julian (ancien membre de l'administration Obama et lui aussi candidat aux primaires présidentielles), semble décidé à tenter sa chance contre le sortant républicain Cornyn.
https://www.texasmonthly.com/politics/j ... nate-seat/
Quant à la partielle pour le district 09 de Caroline du Nord, si côté démocrates l'ancien candidat McCready devrait rempiler sans opposition, côté républicains pas moins d'une douzaine de candidats seront en piste pour les primaires du 14 mai.
https://thehill.com/homenews/campaign/4 ... candidates
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2669
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Pullo » Lun 18 Mar 2019 14:07

Corondar a écrit:L'attaque terroriste contre des mosquées en Nouvelle Zélande a eu des répercussions politiques aux USA. L'illuminé qui a commis l'attentat se revendique du nationalisme blanc, et dans son manifeste il décrit Trump comme une figure inspirante, qu'il dépeint comme, je cite, "un symbole de l'identité blanche renouvelée". Trump a réagi en disant que ces propos étaient une aberration, et que, d'après lui, le courant nationaliste blanc n'était pas en expansion, et que cela ne concernait qu'un tout petit groupe de gens aux USA. D'après les analyses des spécialistes de ces mouvements extrémistes, il semblerait que le président américain se troupe lourdement : avec plus de 1000 groupes ouvertement suprématistes, les USA enregistrent depuis l'élection de Trump un plus haut historique en la matière. Depuis l'attentat, Kellyane Conway est en mission commandée par la Maison Blanche auprès des médias, pour relayer le fait qu'il n'y a absolument aucune raison pour laquelle les groupes en question tressent des couronnes de lauriers à leur nouveau héros, Donald Trump...
https://thehill.com/policy/internationa ... -symbol-of
https://www.cnbc.com/2019/03/15/trump-s ... oting.html
https://www.splcenter.org/fighting-hate ... nst-change
https://thehill.com/homenews/administra ... ist-symbol


Après ce qui s'est passé à Charlottesville et Pittsburg, cette attitude de déni du président malgré l'attentat de Christchurch ne me surprend plus. Il sait pertinemment que les suprémacistes blancs et les néo-nazis font partie de ses soutiens les plus mobilisés. Quand je pense qu'une série télé comme Walker Texas Ranger, où jouait Chuck Norris (pour qui Obama était un quasi communiste), prenait au sérieux la menace des terroristes d'extrême-droite bien avant Charlottesville et Pittsburg...
Pullo
 
Messages: 1569
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Sam 23 Mar 2019 10:53

Mueller a remis son rapport au ministre de la justice, Bill Barr, à qui il revient désormais de le rendre public, dans son intégralité ou non. Ce dernier a indiqué qu'il le transmettrait dès ce w-e aux membres des commissions judiciaires du Congrès.

Peu de choses ont fuité, apparemment le procureur ne recommande aucune nouvelle inculpation, ce qui serait une bonne nouvelle pour Trump.

Notons, chose rarement dite dans les médias, que selon le monde les investigations qui semblaient n'en plus finir ont en fait été "courtes par leur durée si on les compare à d’autres enquêtes similaires" (cette impression est déjà une victoire trumpienne hurlant à la chasse aux sorcière).

Six ressortissants américains ont été inculpés dont Paul Manafort, un des directeurs de campagne du président, et Michael Cohen, l’un de ses anciens avocats, tous deux condamnés à plusieurs années de prison mais sans rapport avec la campagne.

Vingt-six ressortissants russes ont également été inculpés pour leur rôle dans le piratage des données démocrates et la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux américains.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/22/etats-unis-le-procureur-special-mueller-a-remis-son-rapport-sur-l-affaire-russe_5440036_3210.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5456
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede guillaume44 » Dim 24 Mar 2019 21:27

Selon William Barr (ministre de la justice américaine), il n'y a pas eu d'entente ni de coordination entre l'équipe Trump et les agents russes du Kremlin en vue de fausser la présidentielle 2016.


Quant aux accusations d'obstruction à la justice, il n'y a pas suffisamment d'éléments pour incriminer le président Trump.

https://thehill.com/policy/national-sec ... tted-crime


https://www.politico.com/story/2019/03/ ... rt-1233771

En revanche, Trump n'en a pas fini avec la justice. La prochaine, ce sera avec les procureurs de l'état de New-York. Ils tentent de déterminer s'il y a eu de l'argent étranger finançant son investiture et s'il a ordonné le silence de 2 femmes avec qui il aurait eu une liaison. Trump sera éventuellement mise en accusation lorsqu'il aura quitté le bureau ovale.

https://thehill.com/homenews/administra ... rosecutors
guillaume44
 
Messages: 214
Inscription: Mar 1 Mar 2016 20:40

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide du conseil municipal - Règles, pièges et astuces

Eric Landot

Comment un conseil municipal fonctionne-t-il ? Quel est le statut de l'élu ? Quels sont les droits des élus minoritaires ? Quels pièges juridiques éviter lors des séances du conseil ? Quelles astuces faut-il maîtriser ? Quelles sont les premières mesures à prendre...

Découvrir l'ouvrage

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités