Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mer 15 Mai 2019 23:46

manudu83 a écrit:
jojomarg a écrit:
Sinon à part ça, Trump qui soutenait Apple devant la cour suprême pour un problème d'abus de position dominante (avec l'appstore) a été débouté et c'est Kavanaugh qui s'est rangé avec les libéraux et a rédigé lui même l'avis de la cour.



A ce propos, comment expliquer la position étonnante de Kavanaugh, pourtant considéré comme un fervent conservateur lors de sa nomination par Trump ?


Kavanaugh est dans ses premiers pas beaucoup moins conservateur que ne l'espérait les partisans de Trump.
Il a botté en touche (avec Roberts) et avec les juges libéraux sur une tentative de recours sur l'avortement.
il rédige un avis avec les libéraux sur les lois anti trust.
il a cependant voté avec la majorité conservatrice mais en rédigeant sa propre analyse sur un cas de peine de mort.

Il est parti pour être plus centriste que prévu.


Un grand classique de la vie judiciaire américaine : des juges conservateurs nommés pour leur conservatisme qui se révèlent moins conservateurs qu'attendus dans leurs jugements. L'inverse (un juge libéral plus conservateur que prévu) étant plus rare.
Dans le cas de Kavanaugh, il n'est pas impossible que son accession controversée au siège ainsi que sa perception publique d'homme inféodé à Trump ne le poussent à la modération pour soigner son image. Quant à Roberts, il est de notoriété publique qu'il tient beaucoup, en tant que chief justice, à maintenir l'image impartiale et neutre politiquement de la SCOTUS. Ce dernier penche parfois pour des votes avec les libéraux sur certains sujets, en partie pour éviter cette image partisane.
Concernant le procès contre Apple, précisons que la décision de la SCOTUS autorise simplement les poursuites contre la compagnie dans ce dossier juridique. Elle ne présuppose rien du jugement à venir concernant l'affaire au regard des lois relatives au monopole. Mais on constatera qu'en la matière, les rôles se sont inversés entre démocrates et républicains. Il y a plusieurs décennies les républicains étaient farouchement opposés aux monopoles industriels pour des raisons de libéralisme économique, là où les démocrates, dans une logique plus étatiste (et corporatiste aussi), n'y étaient pas forcément opposés. Aujourd'hui, les positions se sont inversées : beaucoup de républicains défendent des situations monopolistiques au nom d'une supposées efficacité économique mondialisée, alors que la plupart des démocrates dénoncent le poids des grands groupes industriels qui abuseraient de leurs positions, au détriment des consommateurs.
La perception partisane de la SCOTUS devrait être testée assez prochainement, avec tous les dossiers sur le feu (offensive généralisée de plusieurs états rouges contre l'avortement, décisions attendues sur le gerrymandering politique, voire sur la lutte entre l'exécutif et le législatif, notamment sur les prérogatives d'investigation de ce dernier et les déclarations fiscales du président...).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2654
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Dim 19 Mai 2019 11:19

Le représentant républicain au Congrès Justin Amash (Michigan) vient de déclarer dans plusieurs tweets que le rapport Mueller contenait « de nombreux exemples de comportements » témoignant « obstruction à la justice ». Pour lui « Il ne fait aucun doute qu'une personne qui ne serait pas présidente des États-Unis serait inculpée sur la base de telles preuves ». Il en conclut que cela pourrait légitimement être passible d'impeachment.

Contrairement à ce que dit le titre de l'article du Point il n'appelle pas à destituer Trump mais explique tout de même que ce serait parfaitement légitime et que toute personne qui ne serait pas au dessus du droit commun aurait été poursuivie.

Cela reste une parole pour le moins forte, d'autant que contrairement à d'autres Amash n'est pas un RINO et certainement pas proche des démocrates. Son élection en 2010 avait même été analysée comme une victoire du Tea Party.

Ce libertarien est cependant un député atypique, qui dit se tenir au maximum à la constitution et à la non-intervention de l'état. On l'a ainsi vu voter contre le retrait de subventions à Planned Parenthood alors qu'il se dit contre le financement public de l'avortement ou contre l'oléoduc Keystone alors qu'il soutient sa construction car selon lui les proposition ne respectaient pas la constitution. Il est aussi un des rares républicains radicalement opposé à la surveillance de masse ou au Patriot Act, au nom de la liberté individuelle.

https://www.lepoint.fr/monde/le-journal-de-trump/etats-unis-un-republicain-appelle-a-destituer-trump-19-05-2019-2313506_3241.php
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5378
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 21 Mai 2019 22:34

Eco92 a écrit:Le représentant républicain au Congrès Justin Amash (Michigan) vient de déclarer dans plusieurs tweets que le rapport Mueller contenait « de nombreux exemples de comportements » témoignant « obstruction à la justice ». Pour lui « Il ne fait aucun doute qu'une personne qui ne serait pas présidente des États-Unis serait inculpée sur la base de telles preuves ». Il en conclut que cela pourrait légitimement être passible d'impeachment.

Contrairement à ce que dit le titre de l'article du Point il n'appelle pas à destituer Trump mais explique tout de même que ce serait parfaitement légitime et que toute personne qui ne serait pas au dessus du droit commun aurait été poursuivie.

Cela reste une parole pour le moins forte, d'autant que contrairement à d'autres Amash n'est pas un RINO et certainement pas proche des démocrates. Son élection en 2010 avait même été analysée comme une victoire du Tea Party.

Ce libertarien est cependant un député atypique, qui dit se tenir au maximum à la constitution et à la non-intervention de l'état. On l'a ainsi vu voter contre le retrait de subventions à Planned Parenthood alors qu'il se dit contre le financement public de l'avortement ou contre l'oléoduc Keystone alors qu'il soutient sa construction car selon lui les proposition ne respectaient pas la constitution. Il est aussi un des rares républicains radicalement opposé à la surveillance de masse ou au Patriot Act, au nom de la liberté individuelle.

https://www.lepoint.fr/monde/le-journal-de-trump/etats-unis-un-republicain-appelle-a-destituer-trump-19-05-2019-2313506_3241.php


Je me répète, mais en soutenant cette position, Amash reprend seulement intégralement la conclusion de Mueller dans le rapport et que j'ai citée dans un post précédent. Mueller écrit noir sur blanc que d'après lui Trump et son administration sont coupables d'obstruction à la justice, et que seuls le statut de président de Trump et la jurisprudence du DOJ empêchent des poursuites. Et Mueller de rappeler que c'est justement pour ce genre de cas de figure que les pères fondateurs ont créé l'impeachment dans la constitution.
En tout cas, Amash est devenu un paria au sein du GOP suite à ses propos.
https://thehill.com/homenews/administra ... hment-talk
https://www.politico.com/story/2019/05/ ... us-1336684
https://thehill.com/homenews/house/4445 ... n-michigan
La chasse est ouverte au sein du GOP, qui est désormais complètement le parti de Trump.
Trump qui désormais critique même Fox News qui commet l'affront d'offrir aux candidats démocrates une tribune.
https://www.nytimes.com/2019/05/20/busi ... llace.html

Pendant ce temps, ont lieu aujourd'hui les primaires dans le Kentucky pour le poste de gouverneur, dont le poste sera à pourvoir en novembre. Le sortant républicain, Bevin, bien que très impopulaire (il est même selon les baromètres, le gouverneur le plus impopulaire de l'Union actuellement), est candidat, et devrait vraisemblablement empocher l'investiture républicaine. Son challenger interne, Robert Goforth, semble un peu léger pour le faire tomber, mais son score sera intéressant à suivre : si il est haut cela confirmera que Bevin a un petit problème, y compris dans son camp.
Côté démocrates, le favori est Andy Beshear, actuel attorney general de l'état, et fils du précédent gouverneur. Mais il affronte deux démocrates qui ne lui garantissent pas non plus un score fleuve.
La question que tout le monde se pose : un démocrate peut-il réellement avoir une chance dans un tel état ? En temps normal je répondrais non. Mais le résultat de la course au poste de gouverneur du Kansas l'année dernière et l'impopularité de Bevin font que l'hypothèse n'est pas forcément ubuesque. Rendez vous en novembre...
https://fivethirtyeight.com/features/ca ... -kentucky/

Sinon Trump vient de subir une première grosse défaite judiciaire concernant sa déclaration fiscale. Le juge qui devait décider si la Chambre avait le droit de consulter les données fiscales du président vient de donner raison au législatif dans sa querelle avec l'exécutif. Il faut dire que les arguments avancés par les avocats de Trump dans ce dossier me paraissaient très faibles.
Mais il devrait faire appel...
https://www.politico.com/story/2019/05/ ... ds-1335370
https://edition.cnn.com/2019/05/20/poli ... index.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2654
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide du conseil municipal - Règles, pièges et astuces

Eric Landot

Comment un conseil municipal fonctionne-t-il ? Quel est le statut de l'élu ? Quels sont les droits des élus minoritaires ? Quels pièges juridiques éviter lors des séances du conseil ? Quelles astuces faut-il maîtriser ? Quelles sont les premières mesures à prendre...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron