Politiquemania

La base de données de la vie politique française

L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Sam 2 Mar 2019 17:39

Pullo a écrit:Telos a publié un article intéressant sur les candidatures démocrates à la primaire :
https://www.telos-eu.com/fr/pour-battre ... ueris.html

Les démocrates vont-ils mettre face à Trump un guérisseur, à la façon d'Obama après les deux mandats de Bush fils, Katrina et la crise économique, ou bien un guerrier, à la manière de Sanders et des démocrates proches de sa ligne ? Le positionnement du guérisseur va être compliqué à tenir, vu la polarisation idéologique, et Obama l'a constaté durant ses deux mandats...


Parmi les candidats déjà déclarés, le seul qui me parait revendiquer une approche "guérisseur", c'est Booker. Il axe clairement son propos sur les efforts bipartisans, la compassion et l'union. Tous les autres sont clairement sur une ligne 100% démocrate et libérale. Si Biden, Brown et/ou O'Rourke se lancent, le créneau centriste sera un peu plus partagé.
Mais je suis d'accord avec Pullo, vue la polarisation totale du paysage politique, un discours modéré à la Obama aura beaucoup de mal à passer désormais...
Concernant l'annonce de candidature de Jay Inslee, c'est clairement le candidat le plus écolo de ces primaires. C'est une constante chez beaucoup d'élus démocrates du nord-ouest du pays (Washington, Oregon et Montana).
Le pauvre, entre les suites du témoignage de Cohen, les retombées du sommet Trump-Kim et les déboires classiques de l'administration (polémique Warmbier et Kushner, plus la déclaration fiscale de Trump qui semble imminente côté Congrès...), on peut pas dire que sa déclaration de candidature ait rencontré beaucoup d'écho médiatique pour le moment...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3111
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Lun 4 Mar 2019 19:07

John Hickenlooper, ancien gouverneur du Colorado, se lance officiellement dans la course présidentielle. C'est un centriste très populaire dans son état (lors de sa sortie de fonction après 2 mandats il jouissait d'une très forte popularité et d'un bilan salué : le poste a été conservé facilement par les démocrates lors des élections de midterms avec la victoire nette de Polis). Il est assez peu connu en dehors de son état et ne dispose pas vraiment de réseaux ni d'appuis particuliers. On est assez nettement sur un outsider centriste. Il est par contre en faveur de la légalisation du canabis (il a fait du Colorado un état précurseur en la matière).
https://fivethirtyeight.com/features/ho ... omination/
Par contre, Eric Holder, ancien attorney general d'Obama a annoncé qu'il n'irait pas.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3111
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Jean-Philippe » Mar 5 Mar 2019 10:59

Corondar a écrit:John Hickenlooper, ancien gouverneur du Colorado, se lance officiellement dans la course présidentielle. C'est un centriste très populaire dans son état (lors de sa sortie de fonction après 2 mandats il jouissait d'une très forte popularité et d'un bilan salué : le poste a été conservé facilement par les démocrates lors des élections de midterms avec la victoire nette de Polis). Il est assez peu connu en dehors de son état et ne dispose pas vraiment de réseaux ni d'appuis particuliers. On est assez nettement sur un outsider centriste. Il est par contre en faveur de la légalisation du canabis (il a fait du Colorado un état précurseur en la matière).
https://fivethirtyeight.com/features/ho ... omination/
Par contre, Eric Holder, ancien attorney general d'Obama a annoncé qu'il n'irait pas.


On en est donc à 12 candidats a minima connus : 6 sénateurs, 2 gouverneurs ou anciens gouverneurs, un maire, un ancien ministre d'Obama et deux représentants actuels ou anciens. Quatre autre pourraient encore les rejoindre : Biden, Beto O'Rourke (ce qui ferait deux candidats issus du même Etat, le Texas), Sherrod Brown (sénateur de l'Ohio) et Michael Bloomberg (ancien maire de New York, ce qui ferait à nouveau deux candidats issus d'un même Etat).
Dans un an, le Super Tuesday aura faire le tri et il ne devrait plus rester que 3 ou quatre candidats. Biden fait durer le suspense, mais je m'étonne qu'aucun sondage n'envisage une course sans lui, rien que pour voir où se répartiraient ses électeurs potentiels.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9095
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Mar 5 Mar 2019 17:10

Jean-Philippe a écrit:
Corondar a écrit:John Hickenlooper, ancien gouverneur du Colorado, se lance officiellement dans la course présidentielle. C'est un centriste très populaire dans son état (lors de sa sortie de fonction après 2 mandats il jouissait d'une très forte popularité et d'un bilan salué : le poste a été conservé facilement par les démocrates lors des élections de midterms avec la victoire nette de Polis). Il est assez peu connu en dehors de son état et ne dispose pas vraiment de réseaux ni d'appuis particuliers. On est assez nettement sur un outsider centriste. Il est par contre en faveur de la légalisation du canabis (il a fait du Colorado un état précurseur en la matière).
https://fivethirtyeight.com/features/ho ... omination/
Par contre, Eric Holder, ancien attorney general d'Obama a annoncé qu'il n'irait pas.


On en est donc à 12 candidats a minima connus : 6 sénateurs, 2 gouverneurs ou anciens gouverneurs, un maire, un ancien ministre d'Obama et deux représentants actuels ou anciens. Quatre autre pourraient encore les rejoindre : Biden, Beto O'Rourke (ce qui ferait deux candidats issus du même Etat, le Texas), Sherrod Brown (sénateur de l'Ohio) et Michael Bloomberg (ancien maire de New York, ce qui ferait à nouveau deux candidats issus d'un même Etat).
Dans un an, le Super Tuesday aura faire le tri et il ne devrait plus rester que 3 ou quatre candidats. Biden fait durer le suspense, mais je m'étonne qu'aucun sondage n'envisage une course sans lui, rien que pour voir où se répartiraient ses électeurs potentiels.


Biden étant actuellement le favori dans les sondages il a tout intérêt à se déclarer le plus tard possible. Si je n'ai pas vu passer des sondages sans lui, j'ai vu quelque part une enquête indiquant les seconds choix des électeurs de chaque candidat. Pour ceux de Biden, ça donnait quelque chose comme 30% pour Sanders, et 15-20% pour Harris et O'Rourke, le reste hésitant ou s'éparpillant ailleurs. Biden a récemment réagi au fait qu'il faisait souvent des bourdes en campagne. Il a répondu qu'il valait mieux un candidat qui dit des bourdes en disant ce qu'il pense qu'un président incapable de dire la vérité.
Beaucoup de cadres démocrates fantasment actuellement, pour ce que ça vaut, sur un ticket Biden-Harris : un homme blanc âgé, expérimenté et plutôt centriste, avec une femme Afro-Américaine (aux origines asiatiques aussi) plutôt libérale.
Concernant Brown il se fait très discret et ne donne guère de signes, dans un sens ou dans l'autre. Par contre, O'Rourke ça semble de plus en plus se préciser. Outre qu'il a déclaré que lui et sa femme avaient pris une décision qu'ils annonceraient bientôt, il a officiellement annoncé qu'il ne briguerait pas le siège sénatorial du Texas en 2020 (le sortant républicain Cornyn a poussé un ouf de soulagement entendu dans tout le Capitole :) ). Surtout, O Rourke distille déjà quels seront ses principaux axes de campagne : une légalisation de la marijuana au niveau fédéral et une réforme du système pénal (s'articulant autour de 3 points : la fin des prisons privées, une nouvelle hiérarchie des peines et une meilleure réinsertion des anciens détenus).
Une candidature O Rourke serait je pense très dommageable pour Sanders : ce dernier trouverait là un concurrent potentiel redoutable sur l'électorat des jeunes. Là aussi pour ce que ça vaut, les bookmakers font surtout de O Rourke le favori pour l'investiture au poste de VP du ticket démocrate :).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3111
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Jean-Philippe » Mar 5 Mar 2019 23:20

Un renoncement de plus avec celui de Bloomberg, 77 ans, qui annonce aujourd'hui privilégier l'action aux paroles.
https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/05/l-ancien-maire-de-new-york-michael-bloomberg-renonce-a-la-presidentielle-2020_5431855_3210.html
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9095
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede jean24 » Mer 6 Mar 2019 02:01

Jean-Philippe a écrit:Un renoncement de plus avec celui de Bloomberg, 77 ans, qui annonce aujourd'hui privilégier l'action aux paroles.
[url]https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/05/l-ancien-maire-de-new-york-michael-bloomberg-renonce-a-la-presidentielle-2020_5431855_3210.html/url]

Un autre renoncement est celui de Jeff Merkley, sénateur de l'Oregon, qui ne peut selon la loi de son État se présenter à une présidentielle et au Sénat en même temps, et comme il n'était pas le favori, il a renoncé à la présidentielle pour se porter candidat à sa réélection de sénateur.
Dernière édition par ploumploum le Sam 9 Mar 2019 14:40, édité 1 fois.
Raison: Corrections
jean24
 
Messages: 620
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 12:05

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Mer 6 Mar 2019 03:03

jean24 a écrit:
Jean-Philippe a écrit:Un renoncement de plus avec celui de Bloomberg, 77 ans, qui annonce aujourd'hui privilégier l'action aux paroles.
[url]https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/05/l-ancien-maire-de-new-york-michael-bloomberg-renonce-a-la-presidentielle-2020_5431855_3210.html/url]

Un autre renoncement est celui de Jeff Merkley, sénateur de l'Oregon, qui ne peut selon la loi de son Etat se présentait à une présidentielle et au sénat en même temps, et comme il n'était pas le favori, il a renoncé à la présidentielle pour se porter candidat à sa réélection de sénateur.


Une très large majorité des états de l'Union ont ce genre de lois interdisant à une même personne de concourir simultanément à deux campagnes différentes pour des postes électifs différents. C'est pour cela que les politiciens qui concourent à des sièges sénatoriaux ou de gouverneurs sont souvent obligés d'abandonner leurs mandats de représentants de la Chambre lorsque les élections ont lieu en même temps (lors des dernières midterms on a eu ainsi le cas très médiatisé de la sénatoriale de l'Arizona où Sinema et McSally ont du toutes deux abandonner leurs sièges de la Chambre pour pouvoir tenter leurs chances au Sénat).
Précisons qu'au New Jersey, le sénateur Cory Booker, dont le siège est à renouveler en 2020, va pouvoir jouir fort opportunément d'une nouvelle loi de son état (votée sans aucun problème par le tout nouveau trifecta des démocrates), qui permet désormais les doubles candidatures. Il va pouvoir donc mener sa campagne pour les primaires tout en se représentant au poste de sénateur, au cas où. Cette manigance, très dans l'esprit du paysage politique du Garden State, a un peu fait jaser :).
Concernant Bloomberg, malgré sa renonciation, il a confirmé son intention de consacrer au moins 100 millions de sa propre fortune à empêcher la réélection de Trump. Il n'a par contre pas précisé si il comptait les donner à la campagne du démocrate victorieux directement ou si il comptait financer un super PAC qu'il créerait pour l'occasion...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3111
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede PhB » Mer 6 Mar 2019 22:01

Qu'est-ce qu'un "Super PAC" ?
PhB
 
Messages: 1232
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede Corondar » Jeu 7 Mar 2019 02:03

PhB a écrit:Qu'est-ce qu'un "Super PAC" ?


Un PAC, pour Political Action Comittee, est un comité d'action politique. C'est une organisation privée dont le but est de promouvoir un candidat, ou au contraire de s'opposer à un candidat. Le but d'un PAC peut également être la promotion d'un projet de loi, ou l'opposition à un projet de loi. Un PAC est défini comme tel par la loi fédérale et fédérée si il reçoit des dons et effectue des dépenses, avec pour but d'influencer une élection.
Originellement, les PAC étaient limités quant au montant des dons qu'un citoyen ou une association pouvait leur verser (de l'ordre de quelques milliers de dollars). Ils étaient également limités dans le montant des dépenses qu'ils pouvaient effectuer en faveur d'un même candidat ou d'un projet législatif. Ils furent très en vogue dans les années 1990 et 2000, se spécialisant aussi bien dans les campagnes positives que négatives. On avait aussi bien des PAC conservateurs que libéraux, démocrates que républicains, ou neutres mais avec des objectifs définis (écologiques, pro choice ou pro life, pro business...).
Mais en 2010, après un arrêt de la Cour Suprême (qui a fait couler beaucoup d'encre), Citizens United vs FEC, les plafonds des dons et des dépenses ont été abolis pour les PAC indépendants (ne se réclamant d'aucun candidat particulier ni parti). On les appelle dès lors des super PAC, qui se spécialisent essentiellement dans les campagnes négatives. Ce sont souvent des organisations créées par des milliardaires ou des lobbies puissants, ayant pour but de peser dans le débat politique.
Bref, c'est une particularité du système politique américain que je ne leur envie pas du tout :).
La seule obligation d'un PAC ou d'un super PAC, c'est qu'il doit avoir une comptabilité déposée et transparente : il a obligation de renseigner auprès de l'état fédéral toutes les origines des fonds et toutes les dépenses. Et les super PAC sont très surveillés à cet aune là (Washington vérifie surtout l'origine des fonds, et est très sourcilleux quant au fait que ces fonds ne soient pas d'origine étrangère ou issus d'activités frauduleuses).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3111
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: L'élection présidentielle de 2020 aux Etats-Unis

Messagede PhB » Jeu 7 Mar 2019 21:48

Merci :-)
Effectivement c'est une particularité États-Unienne que je n'envie aucunement.
D'ailleurs j'ai du mal à y voir un dispositif favorable à la liberté d'expression, dans la mesure où quelqu'un qui n'a pas de moyens financiers ne pourra pas se faire entendre. À la limite, si on ne veut pas de plafond aux dons, il faudrait les taxer à 50 % et redistribuer le produit des taxes à parts égales entre tous les candidats...
PhB
 
Messages: 1232
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux affaires scolaires et à l'action éducative

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques éducatives locales et de leurs champs d'intervention (construction, entretien et fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités