Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Campagne de François Fillon (LR)

Espace de discussion entièrement dédié à l'actualité de l'élection présidentielle de 2017. Communiquez sur la campagne, les sondages, les candidats,...

Campagne de François Fillon (LR)

Messagede SALVAT » Sam 17 Déc 2016 22:01

La primaire est derrière nous.
La campagne de François FILLON a débuté et a droit à un fil de discussion spécifique sur ce forum.

Une observation sur son staff de campagne :
-- très - trop ? - fourni.
Chacun a voulu s'y placer et y placer les siens....satisfaction donnée.
On "se marque" et les propos tenus par les uns ou par les autres ne manqueront pas de contradicteurs au sein même de cette équipe
Déjà, des critiques sont émises sur le programme du candidat et RAFFARIN, installé dans la maison, ne se prive pas de donner des leçons, comme un "vieux sage" qu'il croit être devenu...il "faut" affiner, revoir, amender.....
au niveau de la direction de campagne, on voit l'homme de main de Bruno LEMAIRE, qui officie pour lui dans l'Eure et dont les méthodes ressemblent à celles qui ont toujours prévalu de la part de ceux qui noyautent, éliminent et mettent au pas....On ne se change pas et ce qui s'est passé dans le 27 se retrouvera transposé au sein du staff...
Au niveau de la communication, la jeune élue PORTELLI l'avait conduite avec brio et avec un sens de la répartie juste et convaincante ... elle est noyée dans un groupe où l'on retrouve les vielles lunes sarkozystes comme Ciotti, Darmanin ou juppéistes comme de Calan qui cherche une assurance tout risque pour une investiture en Bretagne....ou encore le sinistre Apparu qui a déclenché le feu contre Fillon pendant toute la semaine d'entre-deux-tours de la primaire...et sans doute à l'affût de quelque futur ministère....d'Etat si possible !
De quelle fiabilité le candidat les crédibilise-t-il soudain.....et veut-il en faire des ministres dans ce gouvernement "resserré", promis aux électeurs, que l'organigramme ne laisse pas présager.

Les sarkozystes font mine de pleurer sur l'étroitesse de leur représentation : ils tiennent les fédérations LR et, selon leurs ténors, Brice Hortefeux au premier rang, point question de revenir sur les investitures délivrées du bon temps où ils contrôlaient la maison LR....François FILLON osera-t-il affronter ceux qui donnent dans l'oukaze ? ou se contentera-t-il de quelques corrections à la marge ?

Répondra-t-il aux appels de ceux qui ont participé, de bout en bout, à sa campagne, et qui ne sont pas des "ralliés" à la victoire ?
"Tu sais vaincre, ô Fillon, sauras-tu profiter de ta victoire ?"

De simples observations...
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Campagne de François FILLON

Messagede SALVAT » Dim 18 Déc 2016 13:35

La campagne dans le Bas-Rhin

Les fillonnistes du Bas-Rhin veulent « amplifier l’action » du comité départemental qu’ils avaient monté pour la primaire de la droite et du centre. Il se réorganise donc, annoncent ses dirigeants, autour des neuf circonscriptions législatives du département. Les responsables territoriaux du comité seront Martine Calderoli-Lotz (1ere et 2e circonscriptions), André Schneider et Anne Sander (3e ), Sophie Rohfritsch (4e ), Antoine Herth (5e ), Laurent Furst (6e ), Patrick Hetzel (7e ), Frédéric Reiss (8e ) et Claude Sturni (9e ). Il s’agit donc des députés Républicains sortants dans six d’entre elles, qu’ils aient été ou non pro-Fillon dès le 1er tour de la primaire. À Strasbourg-Schiltigheim, où André Schneider ne se représentera pas, il est en binôme avec l’eurodéputée Anne Sander. Dans les deux circonscriptions tenues par le PS, c’est Martine Calderoli-Lotz, conseillère régionale et élue d’opposition à Strasbourg, qui est désignée et non les candidats investis des Républicains aux prochaines législatives.
source : DNA

les deux dernières lignes sont intéressantes et on s'y référera - peut-être - pour les législatives (?)
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Campagne de François FILLON

Messagede alamo » Dim 18 Déc 2016 18:43

F. Fillon se serait peut-être passé de ce "soutien" :

http://www.marianne.net/tentation-fillo ... 48381.html
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Eco92 » Dim 18 Déc 2016 19:35

C'est un soutien à l'image de sa campagne, je rappelle que des gens comme Henry de Lesquen ou Larim Ouchkik ont salué son élection comme un événement pour la victoire de leurs idées.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4308
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Alainmadelinos » Lun 19 Déc 2016 09:14

alamo a écrit:F. Fillon se serait peut-être passé de ce "soutien" :

http://www.marianne.net/tentation-fillo ... 48381.html



Les journalistes cherchent les bisbilles au FN !!!
Mr Menard a juste dit qu'il aurait voté Fillon face à Juppé à la primaire.
Il restera fidèle à Marine
Alainmadelinos
 
Messages: 181
Inscription: Sam 31 Jan 2015 23:06

Re: Campagne de François FILLON

Messagede cevenol30 » Mer 21 Déc 2016 22:55

C'est possible, il y a néanmoins là une sorte de satisfecit de la part de plusieurs personnalités hors FN à l'extrême droite, ce qui explique en partie la remontée de Fillon aux dépens de M. Le Pen.
Reste à voir si ça durera (il y a des raisons pour que ce ne soit pas le cas, l'électorat surdiplômé - pour sa classe d'âge - de Fillon est aux antipodes de celui du FN) mais le contre-effet est évident: de tels soutiens sont un repoussoir très facile pour la gauche et même le centre, d'où le fait que Marianne le monte en épingle et les hésitations de Bayrou: dur de soutenir Fillon dès le premier tour alors que c'est un candidat dont Ménard ou de Lesquen ont dit plutôt du bien.
De toute façon, pour Fillon, un soutien de Bayrou (au moins pour le second tour avec une formule du genre: entre Fillon et Valls je préfère Fillon... -pour un second tour Fillon/Le Pen il y a nettement moins de suspense de toute façon-) ne serait qu'un "booster" additionnel sur son aile gauche, il ne peut pas trop compter ou tabler dessus.

La polémique assez durable de ces temps-ci porte sur les projets de Fillon sur l'assurance-maladie: l'idée d'un déremboursement de la médecine de ville courante passe assez mal (je pense qu'elle ne ravit pas non plus tant que ça l'électorat de droite, notamment les retraités moyens) et cela pousse les équipes de Fillon à rétropédaler sur l'air bien connu du "mais non, on n'a jamais dit ça"...
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Profil supprimé » Mar 3 Jan 2017 23:05

J'ai écouté Monsieur Fillon, ce soir (03/01/2017) sur TF1 (par hasard, car généralement je regarde pas le journal de 20H00).

Je l'ai entendu évoquer la "Révolution numérique" comme étant, à priori, un moyen (le moyen ?) pour les collectivités locales de mieux gérer leur nombre de fonctionnaires (sous-entendant donc de parvenir à diminuer des effectifs en nette inflation, y compris dans les collectivité de Droite).

Par collectivités locales, il faut donc bien entendre les mairies, les communautés de communes, les départements, les régions et tous les établissements publics qui en dépendent (école, collège, lycée, service d'incendie et de secours, bibliothèques, centres sociaux, foyer sociaux et foyers médicaux sociaux publics dont les maisons de retraites, etc... etc...) sans oublier les EPIC.

Monsieur Fillon, en 2017, (soit 50 ans après l'usage du premier ordinateur dans l'administration, 35 ans après son arrivée dans les foyers, 30 ans après les premiers logiciels comptables publiques (Kalamazoo, Quadra, ProCRIH, etc...), 25 ans après la démocratisation d'internet, 20 ans après l'installation des premiers services en réseau et 10 ans après les premiers essais de dématérialisation,) nous évoque donc la "révolution numérique" dans l'administration... Mais, Bon Dieu, de qui parle-t-il et en quoi, l'informatisation, déjà en place, dans la plus petite administration qui soit, établissement public compris, peut il encore évoluer de telle manière qu'il puisse permettre l'élimination de centaines de milliers de fonctionnaires ?


Quant à faire travailler les salariés jusqu'à 65 ans dans la FP, je veux bien, mais là, il faudra être bigrement convaincant pour m'expliquer comment cette mesure pourra contribuer, sinon accélérer la baisse du nombre de fonctionnaires (surtout en 5 ans) qui comme chacun sait, ne peuvent en aucun cas être licenciés... Bien sur, il y a des CDI dans la FP (dont la plupart travaillent dans un cadre légal discutable), mais là, pour la plupart des collectivités, le recours au CDI est une obligation pour recruter de la "compétence", sans avoir à passer par le recrutement pas concours interne, lourd et obsolète. Les virer entraînerait, pour de nombreuses administrations de sérieux problèmes de fonctionnement. Il y a aussi la solution de faire appel à des prestataires extérieurs pour la gestion des collectivités comme on le fait déjà pour l'entretien, les maintenances, les cuisines, mais dans ce cas là, franchement, si ce n'est pas ce qu'on appelle un "cache misère", cela y ressemblerait beaucoup.

Par contre, j'aurais bien un petit conseil à lui donner, en passant : celui de proposer à la fermeture tous les trésors publics de France et de Navarre. Ces fameuses trésoreries qui font une double comptabilité avec les collectivités locales et leurs établissements (d'un côté les budgets d'exercice et de l'autre côté les comptes de gestion). Cette double comptabilité étant effectuée de concert par des fonctionnaires (d'État et de collectivités), des logiciels (souvent différents et non compatibles) et des papiers, des tonnes de papier. Et là, d'un coup, j'ai "gagné" quasiment 100.000 postes.

A bon entendeur...
Profil supprimé
 

Re: Campagne de François FILLON

Messagede pba » Mer 4 Jan 2017 09:40

Ayant été conseiller municipal, et sans nier certaines "dérives "de fonctionnaires territoriaux ici ou/et là, je suis intéressé sur le comment fait-on pour diminuer les effectifs des collecitivité et la réponse :
Man on the Moon a écrit:Je l'ai entendu évoquer la "Révolution numérique" comme étant, à priori, un moyen (le moyen ?) pour les collectivités locales de mieux gérer leur nombre de fonctionnaires (sous-entendant donc de parvenir à diminuer des effectifs en nette inflation, y compris dans les collectivité de Droite).

Par collectivités locales, il faut donc bien entendre les mairies, les communautés de communes, les départements, les régions et tous les établissements publics qui en dépendent (école, collège, lycée, service d'incendie et de secours, bibliothèques, centres sociaux, foyer sociaux et foyers médicaux sociaux publics dont les maisons de retraites, etc... etc...) sans oublier les EPIC.

Monsieur Fillon, en 2017, (soit 50 ans après l'usage du premier ordinateur dans l'administration, 35 ans après son arrivée dans les foyers, 30 ans après les premiers logiciels comptables publiques (Kalamazoo, Quadra, ProCRIH, etc...), 25 ans après la démocratisation d'internet, 20 ans après l'installation des premiers services en réseau et 10 ans après les premiers essais de dématérialisation,) nous évoque donc la "révolution numérique" dans l'administration... Mais, Bon Dieu, de qui parle-t-il et en quoi, l'informatisation, déjà en place, dans la plus petite administration qui soit, établissement public compris, peut il encore évoluer de telle manière qu'il puisse permettre l'élimination de centaines de milliers de fonctionnaires


D'abord comment fait_on pour cadrer ou limiter les effectifs des collectivité, vu la libre administration des collectivité garantie par la constitution ? Il n'y a pas de normes d'effectifs , ni au total, ni par filières . les effectifs correspondent à des services à la population acceptés par les électeurs .
Certes, par exemple, la restauration scolaire n'est pas obligatoire, mais c'est un service essentiel.....D'autres exemple peuvent être données ....

Autre point: sur l'augmentation concomitante de la durée du temps de travail !Est on sûr que , moins de personnel payé même un peu plus cher , ne coutera pas tout autant avec une qualité de service aggravé ?

Evidemment, on veut caresser le contribuable dans le sens du poil, mais le diable étant dans le détail .....
pba
 
Messages: 666
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Profil supprimé » Mer 4 Jan 2017 11:11

pba a écrit:Autre point: sur l'augmentation concomitante de la durée du temps de travail !Est on sûr que , moins de personnel payé même un peu plus cher , ne coutera pas tout autant avec une qualité de service aggravé ?

Evidemment, on veut caresser le contribuable dans le sens du poil, mais le diable étant dans le détail .....


Non seulement ça, mais ce qui parait évident, vu d'en haut (voire de très haut), ne l'est pas forcément quand vous êtes au coeur du système. Objectivement, ce n'est pas en se focalisant sur le nombre d'agents publics qu'on trouvera la solution miracle à l'endettement public, mais dans la façon dont emploie ces mêmes fonctionnaires pour que cette fameuse fonction publique coûte le moins cher possible à l'État et aux Collectivités locales, et de revoir son degré d'efficience.

Qu'est ce qui est plus utile ? Des collèges bien équipés avec des enseignants bien formés ou des maisons du territoire dans tous les coins du département ? Des crèches, nombreuses, faciles d'accès et ouvertes prioritairement aux travailleurs ou des centres culturels flambant neufs avec des salles de spectacles dernier cri ? Des maisons de retraites à foison ou des maintiens à domicile de personnes âgées qui ne demandent que ça ? Des maisons d'enfants à caractère social ou des familles d'accueil pour héberger ces même enfants ? Des trésors publics qui gèrent des administrations ou des administrations qui se gèrent elle même (rappelons qu'il existe les chambres régionales des comptes pour toute vérification) ?

Quel est le coût exact de l'ensemble des marchés publics consentis par l'État et les Collectivités pour l'année 2016 ? Et pour quels services, quelles fournitures, quels travaux et quand il y a des travaux, quels seront les montants des capitaux et le taux des prêts consentis à rembourser sur 10 ans, 20 ans ? Et surtout pour faire quoi ? Cela va bien plus loin que de jouer simplement sur le nombre de fonctionnaires, non ?

Et si on veut tout de même jouer sur le nombre de fonctionnaires, quels sont ceux qui coûtent les plus chers aux contribuables ? Ceux de l'État ou ceux des Collectivités et parmi ces fonctionnaires, quelles catégories ont elle le plus fort ratio nombre/coût : les catégories A, les catégories B ou les catégories C ? Quelle catégorie de fonctionnaires a-t-elle le plus augmenté ces dernières années et quelles implications ont-elles eu dans les budgets des différentes administrations concernées ?

Qu''est ce qui coûte le plus cher, le fonctionnaire lambda qu'on veut faire travailler jusqu'à 65, voire 67 ans, au plus haut de son échelle et de son grade ou le plus jeune qu'on va embaucher le plus tôt possible, au plus bas de cette même échelle tout en rajeunissant les effectifs ?

Promettre la baisse du nombre de fonctionnaires sans se poser d'autres questions ne reste, à mes yeux, qu'un effet d'annonce, et cela ne restera que ça, tant qu'on n'aura pas approfondi ce débat. Je pense que Monsieur Fillon est un homme suffisamment sérieux pour qu'il sache revoir cette annonce avec plus de circonspection.
Profil supprimé
 

Re: Campagne de François FILLON

Messagede pba » Mer 4 Jan 2017 11:55

Tout à fait en phase avec vous. De plus, on peut diminuer le recours au personnel communal en externalisant: ce n'est pas le même poste budgétaire et ainsi, tour de passe-passe, les dépenses de personnel baisse... mais au total, qu'en est-il ?? Pas évident en tout cas et le débat sur le retour en régie municipale de l'eau en est un bon exemple .... Les prestataires extérieurs ne font pas toujours face à une concurrence véritable qui fait baisser les prix (çà se saurait..) à qualité équivalente ....

Croire aussi qu'on peut faire travailler qui que ce soit plus longtemps en le rémunérant moins pour les heures additionnelles, c'est méconnaitre le travail en entreprise ou administration.... on peut au mieux (?) faire faire de la présence, mais du vrai travail....
J'ai écouté Thibaut de Lanxade du MDEF sur RMC ce matin: pour lui, les entreprises ne demandent pas, en majorité de sortir des 35 heures et de l'organisation du travail qui en a résulté ..
Je parie fort que ce soit pareil pour le public, y compris territorial: va -t on par IDEOLOGIE créer la zizanie dans les organisations ??????
pba
 
Messages: 666
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Suivante

Retourner vers Élection présidentielle de 2017

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide du conseil municipal - Règles, pièges et astuces

Eric Landot

Comment un conseil municipal fonctionne-t-il ? Quel est le statut de l'élu ? Quels sont les droits des élus minoritaires ? Quels pièges juridiques éviter lors des séances du conseil ? Quelles astuces faut-il maîtriser ? Quelles sont les premières mesures à prendre...

Découvrir l'ouvrage

Guide du conseil municipal - Règles, pièges et astuces

Eric Landot

Comment un conseil municipal fonctionne-t-il ? Quel est le statut de l'élu ? Quels sont les droits des élus minoritaires ? Quels pièges juridiques éviter lors des séances du conseil ? Quelles astuces faut-il maîtriser ? Quelles sont les premières mesures à prendre...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités