Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Campagne de François Fillon (LR)

Espace de discussion entièrement dédié à l'actualité de l'élection présidentielle de 2017. Communiquez sur la campagne, les sondages, les candidats,...

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Profil supprimé » Mer 4 Jan 2017 12:40

pba a écrit:Tout à fait en phase avec vous. De plus, on peut diminuer le recours au personnel communal en externalisant: ce n'est pas le même poste budgétaire et ainsi, tour de passe-passe, les dépenses de personnel baisse... mais au total, qu'en est-il ?


Effectivement on passe du budget personnel (63 et 64) au budget "prestation de service" (61 et 62), sachant que ce sont donc les prestataires qui vont donc se "coltiner" les charges patronales. (c'est malin, mais pas tant que ça)

Cette "prestatairisation" (néologisme) des emplois publics peut entraîner une diminution du nombre de fonctionnaires, certes, mais dans la durée, et dans une durée assez longue (cela ne se fera pas à coût de baguette magique).... Rien que le fait de revoir l'ensemble des budgets prévisionnels pour le prochain exercice (N+1, c'est fait, donc N+2, soit 2018) pour l'ensemble des administrations, des leurs services et des établissements publics sera un vrai casse-tête chinois. Fera-t-on appel à des contractuels, mieux à des intérimaires pour mieux digérer cette grosse patate chaude ?

Je pense que le meilleur moyen de faciliter ce tour de passe-passe serait, au moins, de remettre en place la fameuse C.P.A (cessation progressive d'activité) aux fonctionnaires de + 60 ans (elle n'a été conservé que pour les salariés privés), afin de faire vidanger au plus vite ce que les fillonistes considèrent comme un trop-plein, mais ils ne l'ont jamais évoqué... Je reste donc très perplexe quant à l'exécution de cette hypothétique décision, certainement très médiatique, mais un peu rapide.

En fait, jamais une telle promesse disons, plutôt une telle proposition, en raison de son manque de précision, n' a été aussi floue depuis qu'e j'entends des promesses électorales... Et Dieu sait, si j'en ai entendues durant ces 50 dernières années...
Profil supprimé
 

Re: Campagne de François FILLON

Messagede cevenol30 » Sam 7 Jan 2017 23:45

Pour ce qui est de l'idéologie anti-fonctionnaires ainsi que de celle prônant de retarder l'âge de départ à la retraite, c'est plutôt celle du Medef et de la droite donc pas surprenant; Fillon a gagné en ayant la ligne la plus "radicale" (pas au sens de radical valoisien-UDI, non non) et promet d'agir de façon, dirais-je, bête et méchante.

Quant aux détails, il en a un peu donné dès la primaire, même s'il en faudrait d'autres.
Il compte passer l'âge de la retraite à 65 ans, probablement graduellement et sans application très immédiate pour ceux qui sont très près du départ si c'est comme pour les "réformes" précédentes. Il se peut que ce soit plus brutal. Il se peut aussi que, comme cela s'est vu notamment après les lois précédentes, que certains fonctionnaires ou autres partent au contraire plus tôt que prévu pour éviter de se voir appliquer des règles plus défavorables. Les incidences sont d'autant plus délicates à prévoir qu'elles relèvent en partie de choix individuels.

Concernant les fonctionnaires existants, son idée serait de relever le temps de travail à 39 heures avec une augmentation non proportionnelle de salaire (35h payées 37 p.ex.), négociée avec les syndicats (sûrement avec l'argument massue: si vous ne signez rien, c'est sans augmentation mensuelle du tout... histoire qu'il se trouve des "jaunes" pour signer). Avec des cas particuliers: les enseignants p.ex. n'avaient pas connu de baisse de temps de travail lors du "passage à 35h", donc pourquoi leur annuler une baisse qui n'a pas eu lieu, etc...
Dans un premier temps, au passage au nouveau fonctionnement, on aurait le même nombre de fonctionnaires payés 37/35e (soit une augmentation de masse salariale de 5,7%) à faire en 39h les mêmes tâches qu'en 35 avant (en rajouter n'est pas le but, du moins dans les fonctions administratives) donc à les faire 11% plus lentement qu'avant, ce qui peut certes être bon pour la qualité. Pour renforcer les clichés, ça peut être utile mais à part ça... L'effet de ce choc budgétaire à la hausse devant être absorbé avant ou après -mais pas pendant- par le gel des recrutements.

Et par ailleurs, les recrutements au statut fonctionnaire seraient gelés pour la plupart des emplois: provisoirement? "définitivement" -i.e. jusqu'au retour de la gauche?- par mise en extinction du statut comme aux ex-PTT? avec des recrutements sous statut privé, CDD, CDI?
Supposons que le gel soit en tous cas dur sinon total: il y aura, Juppé le disait bien, des effets délétères sur le marché de l'emploi et les formations notamment universitaires, y compris à long terme quand le recrutement repartira, si la filière de formation pré- ou post-concours a régressé dans l'intervalle et met du temps à redémarrer -ou même a disparu- il y a un moment où ça coincera (mais le premier mandat de Fillon sera fini au moment des effets retardés, aucune importance donc ;-( ).

Dans les collectivités locales, il sera possible de passer "à temps partiel": environ 37 heures payées 35 dont 2h non réellement effectuées, là aussi histoire de renforcer les clichés pour Fillon mais au moins le maire ou président a la paix. Et pour le recrutement, il y aura toujours moyen soit de recruter sous statut privé soit d'externaliser.
Dans les deux cas, les charges cotisations sociales seront plus élevées: eh oui, les fonctionnaires paient une contribution "exceptionnelle" (depuis 84) de solidarité de 1%, sous statut privé il y a une vraie cotisation chômage Unedic à la charge de l'employeur donc directement ou indirectement de la collectivité...

Quant à la numérisation de l'administration, ce qui est probablement visé c'est l'e-administration, ce qui est en route pour les impôts par exemple: ce sont soit les particuliers soit les entreprises qui entrent directement les données dans les fichiers de l'administration, alors que les dossiers papier impliquent des fonctionnaires (de catégorie C généralement) pour entrer les données dans l'ordinateur...
cevenol30
 
Messages: 2780
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Profil supprimé » Dim 8 Jan 2017 10:58

cevenol30 a écrit:Pour ce qui est de l'idéologie anti-fonctionnaires ainsi que de celle prônant de retarder l'âge de départ à la retraite, c'est plutôt celle du Medef et de la droite donc pas surprenant; Fillon a gagné en ayant la ligne la plus "radicale" (pas au sens de radical valoisien-UDI, non non) et promet d'agir de façon, dirais-je, bête et méchante.


Idéologie anti-fonctionnaires ? Non pas forcément, mais plutôt solution de facilité au niveau économique quand on sait que les 2/3 des dépenses de l'Etat et des Collectivités sont liés aux comptes de paye et de charges.

Il compte passer l'âge de la retraite à 65 ans, probablement graduellement et sans application très immédiate pour ceux qui sont très près du départ si c'est comme pour les "réformes" précédentes. Il se peut que ce soit plus brutal. Il se peut aussi que, comme cela s'est vu notamment après les lois précédentes, que certains fonctionnaires ou autres partent au contraire plus tôt que prévu pour éviter de se voir appliquer des règles plus défavorables. Les incidences sont d'autant plus délicates à prévoir qu'elles relèvent en partie de choix individuels.

Si on se souvient des critères avancés par ce candidat, il y a quelques mois, les premiers salariés à subir le report de l'âge de la retraite seraient les personnes nées en 1956 ( probablement à compter du 2ème semestre), pour 4 mois rajouté pour chaque semestre, c'est à dire un an de plus pour les salariés nés en 1958, deux ans de plus pour les salariés nés en 1960 pour arriver à l'age de 65 ans pour les salariés nés en 1962. Les hommes qui se prénomment Philippe ou Pascal et les femmes qui se prénomment Sylvie ou Isabelle savent donc à quoi s'attendre. Pour les Christophe et les Valérie, ne perdez pas espoir, on ne sait jamais, la roue tourne, mais je ne m'y fierais pas...

Est ce critiquable ? Oui et Non... Ce sera dommageable et injuste pour ceux qui auront déjà leurs 42 ans de cotisations et on se demande s'ils vont accepter cela sans protester. Par contre si le candidat veut lâcher sans du lest sans perdre la face, ni donner l'impression de reculer, sa seule action serait de rétablir la CPA pour les fonctionnaires, la fameuse cessation progressive d'activité qui a été retiré aux fonctionnaires en 2011. Évidemment on se souvient que c'est François Fillon qu'il a procédé à cette suppression, mais si on reste dans la logique de l'égalité entre les salariés du publics et du privés, il peut associer au retour du CPA dans la FP, l'application de deux jours de carence pour tous les salariés (la FP y perd, le "privé" y gagne) et l'application d'une moyenne des 15 meilleures dernières années pour tous (la FP y perd mais le privé y gagne). Ces petits gestes envers les uns et les autres (pas forcément si coûteux, faites le calcul) permettrait de mieux faire passer la pilule aux gens qui ont actuellement de 55 à 60 ans... et cela fait du monde (à priori 2.8 millions de femmes et 2.6 millions d'hommes, tous électeurs et électrices

Concernant les fonctionnaires existants, son idée serait de relever le temps de travail à 39 heures avec une augmentation non proportionnelle de salaire (35h payées 37 p.ex.), négociée avec les syndicats (sûrement avec l'argument massue: si vous ne signez rien, c'est sans augmentation mensuelle du tout... histoire qu'il se trouve des "jaunes" pour signer). Avec des cas particuliers: les enseignants p.ex. n'avaient pas connu de baisse de temps de travail lors du "passage à 35h", donc pourquoi leur annuler une baisse qui n'a pas eu lieu, etc...


Cela, par contre, c'est ce qu'on appelle du "pipeau". C'est applicable pour les fonctionnaires d'État (et encore, la majorité sont des enseignants), mais bien plus difficile pour les collectivité locales, libres de leurs choix, sachant tout de même que les élections municipales auront lieu en 2020 et les départementales en 2021. Gaffe à la raclée (le fameux "retour de balancier" si chère à notre pays).

Dans un premier temps, au passage au nouveau fonctionnement, on aurait le même nombre de fonctionnaires payés 37/35e (soit une augmentation de masse salariale de 5,7%) à faire en 39h les mêmes tâches qu'en 35 avant (en rajouter n'est pas le but, du moins dans les fonctions administratives) donc à les faire 11% plus lentement qu'avant, ce qui peut certes être bon pour la qualité. Pour renforcer les clichés, ça peut être utile mais à part ça... L'effet de ce choc budgétaire à la hausse devant être absorbé avant ou après -mais pas pendant- par le gel des recrutements.


Ce sera surtout bon pour l'absentéisme (carence ou pas, les arrêts seront simplement de durée plus longue) et encore une fois de plus, il ne faut pas confondre, durée de travail et durée de présence.

Quant à la numérisation de l'administration, ce qui est probablement visé c'est l'e-administration, ce qui est en route pour les impôts par exemple: ce sont soit les particuliers soit les entreprises qui entrent directement les données dans les fichiers de l'administration, alors que les dossiers papier impliquent des fonctionnaires (de catégorie C généralement) pour entrer les données dans l'ordinateur...


La numérisation, je sais ce que c'est et c'est un beau bordel (excusez moi du mot). Il faut du matériel (rien que pour effectuer ce qu'on dénomme la dématérialisation des documents) et du temps (rien que pour former les fonctionnaires vieillissants), et je peux vous le dire, ce n'est pas gagné d'avance, surtout que les administrations manquent déjà pas mal de moyen. Je crois qu'on en reparlera très vite durant le futur quinquennat de François Fillon.
Profil supprimé
 

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Ramdams » Dim 8 Jan 2017 15:55

Sinon, Fillon s'est targué d'être à l'origine du développement d'Internet en France. Une simple bêtise de campagne mais qui mérite une virulente cure de désintox. L'homme avait déposé un amendement en 1996 visant à "rendre les fournisseurs d’accès pénalement responsables des contenus des services ayant fait l’objet d’un avis défavorable du Comité supérieur de la télématique", c'est-à-dire une censure de l'Internet (Source).

Fillon n'a rien de libéral, il est dans une logique corporatiste, un capitalisme d'Etat hostile aux libertés individuelles. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.
Ramdams
 
Messages: 1253
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Eco92 » Mar 10 Jan 2017 10:06

Le porte-parole de Fillon annonce qu'il n'y aura aucun accord avec François Bayrou, ni présidentiel, ni législatif.

Il considère qu'il a plus à y perdre qu'à y gagner et que les français en ont assez "des petits accords politiciens".

http://www.europe1.fr/politique/francois-fillon-claque-la-porte-a-francois-bayrou-2946326
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6687
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Campagne de François FILLON

Messagede cevenol30 » Mer 11 Jan 2017 00:55

Ah voilà, la question commençait à s'entrevoir davantage dans le fil sur Macron. Il va falloir ouvrir un fil sur la très probable candidature de Bayrou, je m'étonnais qu'il n'y en ait pas encore.

Les 7% de Bayrou ne sont donc finalement pas monnayables, surtout vu le peu de concessions que veut faire Fillon sur son programme dur. Fillon joue les durs et l'attitude non-politicienne (parce que ça l'arrange) afin de renforcer son noyau, d'autant qu'à droite on peut avoir tendance à aimer ce genre d'attitude.
http://www.lemonde.fr/election-presiden ... 54003.html

Il ouvre la voie à une candidature Bayrou mais cela peut favoriser surtout Macron par effet de vote utile au centre. Or Macron est probablement l'adversaire qui pour le moment a le plus de chances de le battre.

La ligne de Fillon est libérale économiquement concernant la macro-économie et les petites entreprises, pas du tout sociétalement ou pour les grandes entreprises notamment stratégiques: là il est plutôt respectivement conservateur et centraliste/colbertiste. Rien d'étonnant à ce qu'il s'entende bien avec Poutine...

Les collectivités locales, y compris de droite, sont libres de créer des emplois si elles pensent en avoir besoin mais cela déplaît vivement aux plus libéraux/économes des soutiens de Fillon: la liberté de choix pourrait être menacée, en tous cas il ne faut pas naïvement croire que ce cadre est infranchissable.
L'outil déjà abondamment utilisé de la réduction des dotations, à des points que bien des collectivités n'auraient pas cru possible, pousse au gel des embauches mais n'y suffira pas forcément. L'autre possibilité semble-t-il envisagée est de supprimer toute possibilité d'entrer (sous statut de fonctionnaire) dans la fonction publique territoriale voire de supprimer purement et simplement celle-ci. Cette dernière idée est un moyen idéal pour obtenir une levée de boucliers massive, avec des centaines de milliers de personnes en même temps ayant tout à perdre.
La précarisation en interne (CDD renouvelables) ou en externe (prestataires) ne fait pas économiser en temps normal mais laisse davantage de possibilité de coupes brutales.
Fillon compte justement faire instaurer la "règle d'or budgétaire" par référendum, autant dire des cures d'austérité à répétition et de préférence pendant les temps de vaches maigres économiques, parfait pour obtenir des crises encore plus fortes.

Le retour de balancier aux municipales de 2020 et départementales et régionales de 2021 est très prévisible en effet. Le souci est que la présidentielle de 2022 sera très proche.
Fillon a vécu l'épisode de 2004-2007 où une vague aux élections locales n'a pas débouché à l'Elysée, il s'imagine peut-être que ce sera pareil (la différence est que l'intervalle était de 3 ans et non un). Il imagine peut-être aussi un succès économique de sa politique: cela repose entièrement sur le rétablissement du commerce extérieur, à un moment où le commerce international s'est mis à progresser moins vite que le PIB mondial (alors que pendant fort longtemps c'était le contraire).
Il compte sur l'affaiblissement des forces sur sa gauche suite à la présidentielle, c'est moins faux mais avec trois ans pour se regrouper et beaucoup de raisons communes de mécontentement servies sur un plateau, l'effet peut faire plus que s'atténuer.
Je pense surtout qu'il devrait savoir que sa politique déclenchera probablement un retour de balancier à la mesure de l'aller mais qu'au moins ses mesures auront été prises et ne seront pas toutes annulées.
cevenol30
 
Messages: 2780
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Profil supprimé » Mer 11 Jan 2017 09:17

François Fillon sur RMC (11/01/2017 à 8h30) confirme qu'il appliquera son programme présidentiel et qu'il n'y a strictement aucune raison de le modifier lors de la campagne des législatives, Modem ou pas. L'homme se sent donc suffisamment fort pour se passer de François Bayrou. Là, on est dans la stratégie politicienne si chère à la Vème République.
Profil supprimé
 

Re: Campagne de François FILLON

Messagede Fabien » Mer 11 Jan 2017 10:05

Man on the Moon a écrit:François Fillon sur RMC (11/01/2017 à 8h30) confirme qu'il appliquera son programme présidentiel et qu'il n'y a strictement aucune raison de le modifier lors de la campagne des législatives, Modem ou pas. L'homme se sent donc suffisamment fort pour se passer de François Bayrou. Là, on est dans la stratégie politicienne si chère à la Vème République.


L'appel de Bayrou à voter Hollande en 2012 a laissé des traces pour beaucoup de gens à droite, Fillon en aussi probablement tenu compte...
Fabien
 
Messages: 1788
Inscription: Lun 12 Oct 2009 07:49

Re: Campagne de François FILLON

Messagede stephed » Mer 11 Jan 2017 10:34

cevenol30 a écrit:Le retour de balancier aux municipales de 2020 et départementales et régionales de 2021 est très prévisible en effet. Le souci est que la présidentielle de 2022 sera très proche.
Fillon a vécu l'épisode de 2004-2007 où une vague aux élections locales n'a pas débouché à l'Elysée, il s'imagine peut-être que ce sera pareil (la différence est que l'intervalle était de 3 ans et non un). Il imagine peut-être aussi un succès économique de sa politique: cela repose entièrement sur le rétablissement du commerce extérieur, à un moment où le commerce international s'est mis à progresser moins vite que le PIB mondial (alors que pendant fort longtemps c'était le contraire).
Il compte sur l'affaiblissement des forces sur sa gauche suite à la présidentielle, c'est moins faux mais avec trois ans pour se regrouper et beaucoup de raisons communes de mécontentement servies sur un plateau, l'effet peut faire plus que s'atténuer.
Je pense surtout qu'il devrait savoir que sa politique déclenchera probablement un retour de balancier à la mesure de l'aller mais qu'au moins ses mesures auront été prises et ne seront pas toutes annulées.


c'est quand même un peu tôt pour parler déjà d'un retour de balancier sur les scrutins locaux de 2020 et 2021. 3 ans c'est une éternité en politique (je dirais même presque une génération avec le temps médiatique d'aujourd'hui). La seule chose que l'on peut dire à l'heure actuelle c'est que si François Fillon gagne la présidentielle, le contexte national qui aura lieu en 2020-2021 ne pourra pas être plus favorable à la droite qu'en 2014 et que celle ci subira mathématiquement des pertes du fait de renvoyer davantage de sortants devant les électeurs que la gauche.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3850
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

Re: Campagne de François FILLON

Messagede cevenol30 » Jeu 12 Jan 2017 18:27

stephed a écrit:La seule chose que l'on peut dire à l'heure actuelle c'est que si François Fillon gagne la présidentielle, le contexte national qui aura lieu en 2020-2021 ne pourra pas être plus favorable à la droite qu'en 2014 et que celle ci subira mathématiquement des pertes du fait de renvoyer davantage de sortants devant les électeurs que la gauche.

Eh bien voilà: ce sera bien un retour de balancier. De quelle ampleur, ça dépend de ce que fera Fillon, de la conjoncture économique et d'autres choses, c'est sûr...

Fillon a aussi reçu un soutien embarassant qu'il souhaite minimiser: celui de Bachar El-Assad.
http://www.europe1.fr/politique/al-assa ... on-2946020
Comme Poutine, peu au fait des arcanes de la démocratie et sûrement mal renseigné (ce qui est plus étonnant finalement), il ne s'est pas dit qu'il valait mieux se taire...
cevenol30
 
Messages: 2780
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élection présidentielle de 2017

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité