Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Vie de Génération.s

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: Vie de Génération.s

Messagede Marcy » Sam 28 Nov 2020 12:05

Bonjour,

Merci pour vos remarques. J'avais en effet totalement laissé de côté que c'était un vote national... donc un multiple est assez probable.

Avec 3 000 adhérents à Génération.s, cela donnerait un adhérent sur 20 000 Français (environ)... Donc 5 adhérents dans une ville de 100 000 habitants (en moyenne). Mais je pense que la sociologie doit donner un biais en faveur des grandes villes (comme pour beaucoup de partis - sinon la quasi-totalité d'entre eux).

Le taux de participation est élevé (près de 70%) ; je pense que les adhérents sont donc des militants motivés, alors que beaucoup de partis font aussi adhérer la famille et les proches qui s'abstiennent souvent lorsque les enjeux ne concernent pas directement ceux qui les font adhérer.

Aux élections nous avons effectivement vu une capacité de Génération.s à couvrir assez largement le territoire national.

Pour les autres formations que plusieurs ont mentionnées, le PRG comptait un peu moins de 2 000 adhérents lors de la fusion avec les "valoisiens". Depuis, une partie (à mon sens minoritaire) est restée à MRSL. J'estime qu'il reste 1 000 adhérents maximum au PRG, qui n'a pas conduit de campagnes d'adhésion et n'a donc guère fait venir de nouveaux adhérents (le site du parti indique environ 200 membres dans les instances nationales).

J'estime à une centaine le nombre de membres de LRDG (200 maximum), et à autant pour Génération écologie (les comptes officiels des partis permettent une approximation en divisant le montant des cotisations par le nombre d'adhérents : il y avait toujours aussi peu d'adhérents à GE après le ralliement de Delphine Batho, et avant cet événement GE était à quelque 100 adhérents à jour de cotisation).
Marcy
 
Messages: 607
Inscription: Mer 31 Aoû 2011 18:03

Re: Vie de Génération.s

Messagede lindet » Sam 28 Nov 2020 15:28

Merci. Nous sommes d'accord sur un multiple, très vraisemblablement 2 ou 3. Je m'étonne un peu des chiffres avancés par Newritture qui est pourtant informé et expérimenté. Disons qu'il faut s'entendre sur le sens des mots : il est ici question d'adhérents ayant cotisé et dont la cotisation est enregistrée au national et pouvant donc voter avant que l'année soit achevée. Qui a un minimum d'expérience associative, syndicale ou politique, sait bien qu'il y a une marge avec le nombre d'adhérents finaux, voire en globalisant à ceux qui sont sur les listes, qui cotisent une année sur deux ou deux sur trois ou une sur trois ou qui sont de bons sympathisants, sachant qu'en plus tout ne remonte pas toujours très vite et ne s'enregistre pas automatiquement ! (j'ai réglé début septembre deux vignettes pour la fête de L'Humanité toujours pas débitées de mon compte au jour d'aujourd'hui, il était pourtant prévu qu'elles le soient. A priori je ne suis donc pas dans le décompte national, mais ce genre de choses arrivent tout le temps avec des cotisations) Il existe un sujet sur le nombre d'adhérents de chaque parti qui est très bien fait, et aussi des travaux d'historiens ou de politistes qui décryptent les renseignements parfois optimisés des rapports officiels, par ex. sur le PCF Roger Martelli (ce qui a permis de voir que les chiffres du PCF étaient jadis surestimés même par des historiens très critiques contre les communistes). Il faut donc être précis : 2 à 3 000 cotisations réglées et enregistrées début novembre 2020, ce ne serait pas si mal. Eco 92 nous a bien indiqué que selon les chiffres officiels EELV était je crois à 3000 en 2017 (au-dessus de 10 000 aujourd'hui). Je suppose sans y regarder de plus près que PCF comme PS doivent être entre 30 et 50 000 ? Bien sûr les adhésions par clic ou like iraient beaucoup plus haut et si on parle de "mouvance", de contacts, etc. cela grimpe vite. Mais 60 000 dixit Claire Monod cela devait être le nombre de "personnes intéressées" ou quelque chose comme cela... sinon cela se serait vu, y compris avec des résultats plus probants. Idem avec les inscrits aux primaires jadis pour le PS. Comme le montre Marcy une centaine d'adhérents à GE, LRDG, peut-être 1000 au PRG, cela n'empêche pas de jouer un rôle, entre 100 et 500 sans doute au MRC, à la GRS... C'est une des caractéristiques de la politique française. Et ce n'est pas si nouveau ! Par exemple je m'amuse toujours de voir des campagnes d'adhésion pour une organisation radicale se réclamer de Clemenceau, certes incontestable radical mais qui a dû cotiser une année seulement au PRRRS (je crois que c'était en 1909).
Je pourrais citer aussi de nombreux cas de villes où des grands partis (de gauche car je les connais mieux) ont plus d'élus municipaux officiellement que de cotisants réguliers... et il me semble que cela serait la même chose avec de plus petits partis.
Evidemment, ces chiffres peuvent avoir des conséquences, autres que nous rappeler la faiblesse potentielle de telles organisations. En 2018/2019, une fusion entre Génération.s et EELV aurait été plus équilibrée. Aujourd'hui, EELV ne risquerait-elle pas d'absorber son éventuel partenaire ? Ce n'est pas évident : jadis la petite CIR a bien pris d'importants leviers de commande au sein du PS, mais elle a su le faire en s'appuyant sur d'autres et notamment une partie de la "vieille SFIO" (Mauroy, Defferre...) tandis que l'autre était en fin de cycle (Mollet). Ce ne serait pas le cas avec Bayou, Beliard, Jadot et autres chez EELV, même si la rotation y est souvnt rapide. A LFI, le noyau initial du PG contrôle encore le dispositif "gazeux" : ils ne doivent pas être non plus des myriades et on voit les problèmes que cela pose. Mais il semble difficile dans notre pays de pouvoir compter sur de forts effectifs de militants engagés et "encartés" comme disent les jeunes sans trop d'aménité. Il faut faire avec, d'où les diverses expériences des uns et des autres, chocolaterie, fabrique, primaires et autres...
Bon, cela dit, nous allons voir à l'oeuvre cette nouvelle direction avec les élections de 2021/2022...
lindet
 
Messages: 494
Inscription: Lun 29 Aoû 2011 21:16

Précédente

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités