Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les primaires du PS

Espace de discussion entièrement dédié à l'actualité de l'élection présidentielle de 2012. Communiquez sur la campagne, les sondages, les candidats,...

Les primaires du PS

Messagede Jean-Philippe » Mar 13 Avr 2010 10:53

Le candidat socialiste à la présidentielle de 2012 devrait être connu à la mi-octobre 2011 à l'issue des primaires élargies prévues l'été précédent, a indiqué Arnaud Montebourg chargé de la rénovation du parti et dont les premières propositions seront débattues aujourd'hui.

Jusqu'à cinq candidats, le scrutin des primaires pourra se faire à deux tours à l'été 2011. S'ils sont plus nombreux, il y aura une "présélection avant l'été". "Nous sommes à peu près tous en ligne" sur ce calendrier, a réaffirmé M. Montebourg. Pour participer à cette "primaire ouverte et populaire", "il faudra être inscrit sur les listes électorales, participer par une cotisation volontaire pour autofinancer ces primaires et signer une déclaration de valeurs".

"Tous les partis politiques qui le voudront pourront décider de s'unir pour co-organiser ces primaires" et "tous les membres issus de ces partis auront le droit de concourir", a souligné l'élu. Au sein du PS, "un parrainage" sera nécessaire "pour éviter les candidatures excessivement farfelues".


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/ ... -2011-.php

Les candidats déclarés sont Valls, Hollande, d'autres sont très probables comme Royal et Aubry (ou DSK), Moscovisci n'allant probablement pas au bout à mon avis.
Aubry devrait l'emporter, sauf si DSK décide finalement de se présenter aussi (et donc contre elle). Dans ce cas, les jeux seraient ouverts entre ces deux candidats.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8948
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les primaires du PS

Messagede Jean-Philippe » Mer 14 Avr 2010 18:01

Dans le cadre de la préparation du projet du PS, 4 conventions thématiques auront lieu d'ici fin 2010, toutes précédées d'un conseil national (un mois avant) et d'un vote (une semaine avant).

29 mai : nouveau modèle
3 juillet : rénovation
9 octobre : international
11 décembre : égalité réelle

On peut se rappeler que le PS avait organisé plusieurs conventions thématiques avant les législatives de 1997 (3 je crois) et je ne crois pas qu'il y en ait eu avant 2007. Le parti doit d'abord se mettre d'accord sur le fond avant d'entrer en campagne, ce qui lui avait manqué en 2007;

Pour les primaires, le vote devrait avoir lieu en octobre (un mois plus tôt qu'en 2006), avec 2 tours. La date du début de la campagne serait soit avant l'été (longue campagne, probable), soit à partir de l'université d'été de la Rochelle.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8948
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les primaires du PS

Messagede Jean-Philippe » Mer 12 Mai 2010 21:21

Le processus des primaires socialistes pour l'élection présidentielle de 2012 débutera début avril et s'achèvera au plus tard au début de l'automne 2011, a affirmé aujourd'hui le député Arnaud Montebourg lors de l'émission "Questions d'Info LCP/France Info/AFP".

"D'abord nous terminerons les primaires au début de l'automne, fin de l'été 2011, ça c'est une certitude! Nous (les) commencerons après les élections cantonales de 2011 c'est-à-dire au début du mois d'avril", a-t-il dit. Faudra-t-il se déclarer à ce moment-là? "Cela reste à débattre, nous avons envie que ce système de primaires soit celui de tous, c'est-à-dire que tout le monde puisse se situer confortablement dans (la) compétition", a répondu le député de Saône-et-Loire.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/ ... ebourg.php

Pour l'eurodéputé Stéphane Le Foll, proche de François Hollande, les primaires "doivent se tenir, d’une part dans un délai qui soit le plus court possible et d’autre part, le plus tôt possible (avant l’été 2011) pour permettre de lancer une véritable dynamique en faveur du candidat(e) qui sera désigné". Il considère donc que la réponse de Montebourg est "prématuréeé

La campagne interne serait donc assez longue, mais si DSK n'y va pas, Aubry partira avec un avantage certain, sauf en cas de lourde défaite aux cantonales (que rien, excepté le cru exceptionnel de 2004 qui peut annoncer un recul technique de la gauche), ne laisse prévoir). Elle vient d'ailleurs de recevoir l'appui d'Emmanuelli, au nom du réflexe légitimiste consistant à ce que le premier secrétaire soit le candidat naturel. D'autres, comme Hollande ou Royal, ne seront peut-être pas candidats s'ils sont assurés d'aller au casse-pipe.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8948
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les primaires du PS

Messagede Zimmer » Mar 25 Mai 2010 20:55

Primaires du PS : Gérard Collomb candidat si DSK ne l'est pas
25.05.2010, 10h17

Gérard Collomb est prêt à se présenter aux primaires présidentielles du Parti socialiste. Dans une interview au quotidien gratuit Direct Matin, le sénateur-maire PS de Lyon affirme que, si Dominique Strauss-Kahn renonce, il sera lui-même candidat.

Gérard Collomb prend soin de ménager le directeur général du FMI? «Les Français pensent qu'il (DSK) peut réformer la société, mettre plus de justice sociale et assurer une gestion saine, affirme-t-il dans l'entretien.
Dominique Strauss-Kahn correspond à ce qu'ils veulent» et «il est clairement le meilleur candidat car il incarne une voie responsable». Il ajoute cependant : «Mais s'il ne revient pas, je serai candidat aux primaires pour faire entendre la parole d'un socialisme responsable et réformiste».

Sur la question des retraites, le maire de Lyon se déclare favorable, contrairement à Martine Aubry, au report de l'âge légal de départ à la retraite. «Dire qu'on ne bougera rien ne me semble pas responsable», affirme-t-il. Selon lui, «repousser l'âge légal à 61 ans dès cette année n'est pas insupportable si on prend en compte les longues carrières, les travaux pénibles et le taux d'emploi des plus de 55 ans».

http://www.leparisien.fr/politique/primaires-du-ps-gerard-collomb-candidat-si-dsk-ne-l-est-pas-25-05-2010-936198.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les primaires du PS

Messagede baudoin » Mar 25 Mai 2010 21:17

La rumeur parlait d'un "pacte de non-agression" entre les différents postulants à l'investiture du PS...

Ceux qui m'ont déjà un peu lu savent que je fais parfois dans la provocation...
Là en l'occurrence je m'y sens obligé.
Les déclarations de G. Collomb, en ce qui me concerne, sont fracassantes. Dès à présent il tente de discréditer toute autre candidature que celle de DSK (et principalement celle d'Aubry).
Plutôt que d'arrondir les angles en présentant DSK comme l'éventuel unique candidat de la gauche à pouvoir remporter le scrutin présidentiel, il lui accorde le "monopole de la responsabilité" dans son camp....

G. Collomb n'a pas attendu aujourd'hui pour faire part de ses préférences, mais là c'est tout de même violent....
baudoin
 
Messages: 197
Inscription: Lun 20 Juil 2009 18:17

Re: Les primaires du PS

Messagede Zimmer » Mar 25 Mai 2010 21:36

baudoin a écrit:Plutôt que d'arrondir les angles en présentant DSK comme l'éventuel unique candidat de la gauche à pouvoir remporter le scrutin présidentiel, il lui accorde le "monopole de la responsabilité" dans son camp....


Surtout que Manuel Valls s'est déjà porté candidat à ces primaires et que, sauf erreur de ma part, Pierre Moscovici a également affirmé qu'il serait sur les rangs si Strauss-Kahn ne l'était pas... Tout comme le directeur général du FMI, ces deux-là incarnent déjà un peu l'aile "social-libérale" du PS et la candidature éventuelle du sénateur-maire de Lyon ne serait donc pas la seule à représenter ce courant de pensée, quoi qu'il arrive. En fait, je me demande si cette sortie de Collomb n'est pas plutôt liée aux bisbilles actuelles entre Aubry et les sénateurs socialistes. Il y a en tout cas parfois de bien curieuses coïncidences.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les primaires du PS

Messagede Jean-Philippe » Mar 25 Mai 2010 22:07

Je suis d'accord pour dire qu'il s'agit surtout d'une provocation de Collomb et qu'il ne s'agit pas d'une coincidence. En effet, je suis certain que si DSK n'est in fine pas candidat, le maire de Lyon ne sera pas candidat aux primaires. D'une part parce qu'il n'a aucune chance, surtout dans le cadre de primaires ouvertes aux sympathisants, d'autre part parce que le créneau politique est déjà pris par plus jeune que lui (Moscovici et Valls déjà cités).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8948
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les primaires du PS

Messagede vincent » Mer 26 Mai 2010 09:06

En complément, un billet de Gérard Collomb (sur son blog et qui date du mois dernier) concernant la position du PS sur le cumul des mandats : ici.
A mettre également en parallèle avec une autre discussion du forum relative à la réforme du cumul des mandats.
vincent
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 2683
Inscription: Ven 12 Déc 2008 21:37

Re: Les primaires du PS

Messagede Jean-Philippe » Dim 30 Mai 2010 22:57

D'après ses dernières interventions, S Royal ne serait plus forcément candidate aux primaires et elle a exclu une candidature dissidente. Cela signifie (à mon sens) qu'elle a compris que désormais, elle ne fait plus le poids, médiatiquement parlant, face à Aubry et DSK. Si cela continue, les primaires pourraient se réduire à un duel DSK (ou Aubry) face à Hollande, voire Valls (surtout si Aubry est candidate).

Elle a dit aujourd'hui qu'elle ne déciderait "pas seule" sur l'éventualité de sa candidature à la présidentielle de 2012, se déclarant prête à "faire le sacrifice d'une ambition personnelle" au nom de la "solidarité" avec Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn.

"On verra le moment venu mais je ne le déciderai pas seule", a répondu Mme Royal sur France 5 à la question de savoir si elle se sentait la "force" de pouvoir entraîner la famille socialiste vers la victoire en 2012.

"Je préfère faire le sacrifice d'une ambition personnelle et voir gagner la gauche, que le contraire bien évidemment", "les itinéraires personnels ne comptent plus, vu la situation dans laquelle la France est", a-t-elle ajouté.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/ ... -seule.php
Cette éventuelle candidature, a-t-elle insisté, "je [la] déciderai avec les autres leaders potentiellement candidats, parce je pense que c'est d'une décision collective, d'un dispositif collectif que nous réussirons à battre Nicolas Sarkozy".
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8948
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les primaires du PS

Messagede Jean-Philippe » Lun 31 Mai 2010 21:12

Voici les grandes lignes des conclusions du rapport présenté ce soir par Arnaud Montebourg devant le bureau national du PS :

• Des primaires «ouvertes»

Le rapport Montebourg détaille toutes les modalités d'organisation des primaires. Celles-ci seraient ouvertes à tous les citoyens sous trois conditions: «être inscrit sur les listes électorales», «signer une déclaration sur l'honneur d'adhésion aux valeurs de gauche», «faire un don le jour du vote» d'au moins un euro.
Pour être candidat, un «léger parrainage» sera nécessaire: 5% des parlementaires socialistes, ou bien 5% des membres titulaires du conseil national du PS, ou bien 5% des conseillers régionaux socialistes, etc.
Entre 10 000 et 15 000 bureaux de vote seraient mis en place les primaires, soit «un bureau pour environ 5 000 électeurs». La date du vote final est prévue en «octobre 2011».
Une question reste à trancher: la date limite du dépôt des candidatures. S'il faut définir «l'intérêt de la gauche» dans ce calendrier, le texte reconnaît que «chacun des candidats doit pouvoir se situer confortablement dans ce processus». Implicitement, il est question du cas de Dominique Strauss-Kahn.
Deux cas de figure sont donc envisagés. Soit les primaires réunissent «moins de 4 candidats» et le dépôt des candidatures aurait lieu «soit fin juin, soit début septembre», la date étant fixée au début de l'année 2011. Si «plus de 4 candidats» se présentent, Arnaud Montebourg propose un dépôt des candidatures en juin 2011 et un «tour préalable» de qualification au mois de juillet, puis un vote en deux tours à l'automne. Cette proposition, jugée trop compliquée, est largement repoussée au PS.

• Le «programme de lutte contre le cumul des mandats»

Arnaud Montebourg est catégorique: le principe de non-cumul doit s'appliquer dès les sénatoriales de 2011 et dès les législatives de 2012. Pour mettre en œuvre la règle, le rapport propose que les candidats, pour obtenir l'investiture du parti, présentent un «schéma de succession». Le terme flou doit être «affiné», estime-t-on au sein de la direction. Les sénateurs et les députés cumulards élus auraient «trois mois» pour abandonner leurs mandats exécutifs locaux. En ce qui concerne les sénatoriales, le texte admet que «dans certains rares départements difficiles», des «dispositions transitoires» pourraient être mises en place.

• Changer les règles de vie du parti

«Le PS est capable d'aller très loin dans la mise en scène publique de ses désaccords, en raison d'un système institutionnel interne dont il n'est pas excessif de dire qu'il ressemble à la IVe République», explique Arnaud Montebourg. Il propose de réformer le fonctionnement interne pour améliorer son efficacité en accordant, par exemple, une «prime majoritaire» à la motion arrivée en tête lors des votes au congrès. Cette règle est contestée par les sensibilités minoritaires.


http://www.lefigaro.fr/politique/2010/0 ... du-mur.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8948
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Suivante

Retourner vers Élection présidentielle de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de dix ans par Fabrice Jobard, qui est reconnu comme un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité