Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Analyse des résultats du premier tour

Espace de discussion entièrement dédié à l'actualité de l'élection présidentielle de 2022. Communiquez sur la campagne, les sondages, les candidats,...

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede Relique » Sam 23 Avr 2022 16:37

J'ai enfin pu regarder un peu plus en détail les résultats dans mon département du Nord.

Je suis assez impressionné par l'évolution du vote de gauche entre 2012, 2017 et 2022. Cela témoigne, à mon sens, d'une métropolisation accrue du vote de gauche et un décrochage dans les zones dites "périphériques".

En prenant non pas le nombre de voix mais le pourcentage des voix exprimées pour des candidats de gauche "classique" (non trotskyste), on observe:
- l'évolution entre 2012 et 2017, si elle est une forte baisse, n'est pas uniforme. Baisse de 23,63% (soit 13 points de pourcentage) dans la 1ère circonscription du Nord (Lille - Loos - Faches-Thumesnil), baisse de 46,96% (soit 18 points de pourcentage) dans la 18ème circonscription (Cambrai et cambrésis). Les fortes baisses se ressentaient globalement dans certaines zones traditionnellement plus difficiles pour la gauche (flandre, cambrésis, mélantois soit 14, 15, 18, 6ème) et dans certaines zones plutôt à gauche mais "périphériques" (avesnois-sambre, valenciennois, douaisis soit 12, 3, 19, 20, 21, 16, 17).
- l'évolution entre 2017 et 2022 et presque partout une hausse, excepté dans trois circonscriptions: la 14ème (flandre littorale, -1,07% soit 0,23 point de pourcentage en moins), la 18ème (cambrésis -0,24% soit 0,05 point de moins) et la 16ème (douaisis-ostrevent -3,68% soit -1,1 point de pourcentage), dont la dernière a toujours un député de gauche, en l'occurrence communiste, Alain Bruneel. Ailleurs, la gauche est en faible progression par rapport à 2017 dans les autres circonscriptions hors arrondissement de Lille, dans le dunkerquois (13 Dunkerque +3,85%, 15 Bailleul Hazebrouck +3%), le douaisis (17 Douai +6,6%), le valenciennois (19 Denain +0,7%) et l'avesnois-cambrésis (3 Maubeuge +4,48%, 12 Le Quesnoy-Solesmes +1,8%). Deux exceptions, la circonscription très citadine et très à droite de Valenciennes, la 21è ou la progression par rapport à 2017 est assez marquée +14,2% et la circonscription de Saint-Amand, la 20è avec une forte progression +21,8%, qui est à mon avis seulement due à la présence du député Roussel qui réalise 12% alors que JL Mélenchon baisse de 5 points. A l'inverse, les circonscriptions métropolitaines sont le lieu des plus fortes hausses, avec notamment la circonscription très bourgeoise de Tourcoing-Marcq-en-Baroeul-Lille nord-est, la 9ème, où la gauche progresse de 33% par rapport à 2017 soit 8 points supplémentaires, et des hausses presque aussi fortes dans les circonscriptions de Lille-Roubaix de gauche (1, 2, 8) et de droite (4, 7) entre 24,4 et 27,6% de hausse. On pourrait croire que la progression se fait essentiellement dans les quartiers populaires et les villes plutôt à gauche, mais ce n'est pas vrai. Dans la 9ème par exemple, ce sont dans les villes de Bondues (+54%), Mouvaux (+43%) (qui font partie du fameux triangle BMW des communes les plus bourgeoises et chères de l'agglomération lilloise) et Marcq-en-Baroeul (+36%) que les progressions sont les plus fortes.
- l'évolution 2012-2022 est en cela très diverse elle aussi. S'il s'agit d'une régression globale, elle est beaucoup moins marquée autour de Lille (-2,6% à -8% puis -18% dans la circonscription Lomme-Armentières), Roubaix (-10 à -13%) puis Tourcoing (-8 à -18%), est assez forte dans le Valenciennois (-23 à -28%), très forte voire extrême dans la zone rurale au sud de Lille (-30%), le dunkerquois (-32%) et la flandre (-39 à -43%), le douaisis (-34 à -40%), le deninois (-39%) le cambrésis et l'avesnois (-36 à -47%).

Clairement, en 10 ans, la gauche a évolué, s'agglomérant de plus en plus dans les zones proches des Métropoles, et régressant dans les zones plus éloignées, même urbaines et dense et avec de nombreux logements sociaux (dunkerquois, douaisis).
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3119
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede newritture » Ven 6 Mai 2022 16:53

Ce n'est pas, exactement, le sujet mais je cherche les résultats du premier tour par cantons. Est-ce que l'un d'entre vous aurait ça quelque part ou pourrait m'indiquer où chercher ? (ce n'est pas présent sur datagouv, idem pour les EPCI)
newritture
 
Messages: 728
Inscription: Dim 7 Juin 2020 23:41
Localisation: Métropole de Lyon

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede Anarkour » Ven 6 Mai 2022 17:45

newritture a écrit:Ce n'est pas, exactement, le sujet mais je cherche les résultats du premier tour par cantons. Est-ce que l'un d'entre vous aurait ça quelque part ou pourrait m'indiquer où chercher ? (ce n'est pas présent sur datagouv, idem pour les EPCI)


Le ministère de l'intérieur et donc DataGouv ne considère plus le canton comme une circonscription administrative, mais uniquement un découpage utilisé pour élire les conseillers départementaux. Il faut faire soi-même les recoupements...
Il ne propose plus aucun chiffre par canton, mais toujours par circonscription législative, ...
Anarkour
 
Messages: 515
Inscription: Jeu 29 Déc 2011 00:24
Localisation: Rennes

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede Républicain67 » Ven 6 Mai 2022 19:00

Certains journaux, tels que les Dernières Nouvelles d'Alsace donnent toujours les résultats des élections par canton.
Républicain67
 
Messages: 4322
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede Azertyuiop » Sam 14 Mai 2022 14:34

J'ai un peu analysé les variations de la carte électorale entre 2017 et 2022 et regardant comment certaines familles idéologiques ou regroupements de familles voyaient leur carte électorale bouger. Mais au lieu de s'intéresser à la variation des scores, j'ai plutôt cherché à savoir comment la carte évoluait en considérant plutôt l'évolution de l'écart à la moyenne nationale plutôt que de l'évolution du score en lui-même. Avec cette méthodologie, il y a donc des endroits où Pécresse a progressé par rapport à Fillon en 2017 :D

Méthodologie : Calcul d'un score normalisé pour chaque candidat et chaque élection de 2017 et 2022 se calculant comme l'écart à la moyenne nationale au carré (sans les Français de l'étranger) divisé par le produit de l'écart-type départemental et de la moyenne nationale (sans les Français de l'étranger non plus). La différence entre ces deux scores pour chaque élection donne les variations.

Les départements sont catégorisés en cinq parties de tailles égales (vert foncé, vert pale, jaune, orange et rouge). Les départements vert foncé sont les 20% où le score normalisé de 2022 (ici de Le Pen) a le plus progressé par rapport à 2017, les 20% suivants sont les verts pales, puis jaune, orange et les 20% en rouge sont ceux qui ont le plus régressé.


Le Pen vs Le Pen.PNG


Sur cette carte, on voit bien la forte hausse du vote Le Pen dans l'Ouest et le Centre, et sa régression dans l'Est et les grandes villes, ce qui sont des tendances de long-terme. Elle semble stagner dans les contours du Bassin parisien.




Pécresse vs Fillon.PNG


Grosse "progression" (relative au reste du pays bien sûr...) de Pécresse par rapport à Fillon dans l'ensemble des territoires ruraux du centre, centre-sud du pays, ainsi qu'en Île-de-France où il semble bien qu'il y ait eu un léger effet Pécresse dans son fief. Quelques autres départements se distinguent de la même façon comme le Finistère.

À l'inverse, dévissage plus violent qu'ailleurs dans le Nord-Ouest où Fillon avait fait assez bonne figure il y a cinq ans, en PACA (là aussi, le siphonnage du vote Fillon par Macron et même Zemmour a été important) et en Alsace.




Macron vs Macron 2017.PNG


Cela se passe presque de commentaires. Le Sud-Ouest est très représenté dans les départements où Macron sous-performe par rapport à il y a cinq ans. L'est de l'IdF se distingue aussi. Il y a aussi la Bretagne mais là, c'est surtout que Macron a eu du mal à progresser tant il était déjà haut il y a cinq ans.

En revanche, Macron perce énormément autour de l'Île-de-France dans un vaste périmètre allant du confit des Hauts-France jusqu'en Auvergne ainsi que des Pays de la Loire jusqu'en Alsace.





Mélenchon vs Mélenchon.PNG


Progressions importantes de Mélenchon en IdF, Rhône-Alpes, Alsace et dans une moindre mesure dans un périmètre chevauchant Basse-Normandie et Pays-de-la-Loire. En revanche, baisses relatives dans une grande majorité de départements du Sud-Ouest et du Centre. Phénomène similaire dans les campagnes de Lorraine, Champagne-Ardennes et Hauts-de-France.



Mélenchon et Roussel vs Mélenchon.PNG


Je mets la carte qui compare Mélenchon et Roussel avec Mélenchon 2017 mais peu de choses bougent. Tout au plus quelques départements du centre de la France comme l'Allier et la Corrèze sous-votent un peu moins pour l'ensemble Mélenchon/Roussel que pour Mélenchon seul.


Le Pen et Zemmour vs Le Pen.PNG


En comparant Zemmour+Le Pen avec Le Pen 2017, on remarque d'importants changements par rapport à la comparaison avec Le Pen seule. Notamment, l'effondrement dans les départements ruraux du nord et de l'est et la meilleure tenue sur le littoral sud. Ecore que le recul de Le Pen dans cette zone n'est pas exclusivement dû à la présence de Zemmour car même en y intégrant le vote Zemmour, des départements comme les Bouches-du-Rhône et l'Hérault votent moins pour ces candidats que pour le FN d'il y a cinq ans. Cela dit, c'est aussi en partie sans doute dû à la eprcée de Zemmour dans des zones très rétives au RN comme l'Île-de-France qui équilibre un peu la carte du vote de droite.




Pécresse et Zemmour vs Fillon.PNG


En comparant l'attelage Zemmour+Pécresse à Fillon en 2017, on voit une nette sous-performance dans l'Ouest où Zemmour et Pécresse ont tous deux nettement sous-performé par rapport à Fillon en 2017. À l'inverse, nette surperformance dans quasiment tous les départements du Sud à l'exception d'une tache orange Aveyron, Cantal, Lozère.



Zmmour vs Fillon.PNG


Là encore, grosse sous-performance de Zemmour par rapport à Fillon dans l'Ouest. En revanche, le fait qu'il fasse nettement mieux que Fillon dans les départements du nord montre bien la porosité qui a pu exister entre lui et le RN y compris dans ces territoires-ci, même Le Pen a bien mieux retenu son électorat qu'ailleurs.

Hidalgo vs Hamon.PNG


Effondrement du PS à géométrie variable comme c'est le cas pour LR. Celui-ci est beaucoup plus violent en Île-de-France (où Mélenchon a fait une énorme OPA sur l'électorat de gauche et où pour le coup, il n'y a aucun effet Hidalgo à Paris) et la Bretagne (où Hamon avait été très haut en 2017 sans que je ne puisse toujours vraiment expliquer pourquoi). Mais également de façon plus large dans un grand bassin parisien rural où la gauche continue de perdre pied.

À l'inverse, bien plus grande résistance de Hidalgo dans un grand quart Sud-Ouest, départements ruraux peu convaincus par la campagne de Mélenchon. La forte baisse de Macron a sans doute permis à plus d'électeurs de centre-gauche de rentrer au bercail socialiste qu'ailleurs dans le pays.



Hidalgo et Jadot vs Hamon.PNG


L'analyse change du tout au tout en comparant la carte électorale de Hamon avec celle de Hidalgo+Jadot. Le vote Jadot+Hidalgo baisse cette fois-ci par rapport au vote Hamon dans le Sud-Ouest tandis que les progressions se font cette fois plus dans le quart Sud-Est et notamment en Rhône-Alpes où le vote pour les Verts est historiquement haut. Les Pays de la Loire sont également concernés avec un vote EÉLV plus important que la moyenne nationale.

On remarque aussi que le vote Hidalgo+Jadot ne s'effondre pas autant par rapport à Hamon en IdF et en Bretagne que le vote Hidalgo. Une preuve que Hamon était loin d'avoir attiré à lui l'ensemble du vote des Verts malgré le soutien officiel du parti.



NDA vs NDA.PNG


Derrière l'effondrement du vote NDA se cache là aussi des disparités : il résiste énormément sur toute une frange est de la France allant de l'Alsace jusque dans les Alpes en passant par la Franche-Comté ainsi que sur tout le littoral méditerranéen et le Sud-Ouest. Les départements oranges et rouges sont très concentrés dans la moitié nord.




Lassalle vs Lassalle.PNG


Je termine avec l'évolution du vote Lassalle qui lui a progressé partout contrairement à d'autres, mais là encore, pas partout pareil. Il y a deux catégories de départements où sa progression est modérée. Premièrement, les départements urbains où un profil comme lui a du mal à attirer des électeurs et où il semble y avoir un plafond de verre comme en Île-de-France. Et à l'inverse, les départements où il était déjà extrêmement haut en 2017 comme son fief des Pyrénées-Atlantiques et quelques départements voisins, ainsi que la Corse où il était déjà très haut en 2017. En 2022, il fait surtout sa percée dans les départements ruraux du Sud-Ouest non limitrophes de son fief mais aussi dans une moindre mesure dans les départements du Nord-Ouest.
Azertyuiop
 
Messages: 2182
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede Jean-Philippe » Mar 24 Mai 2022 09:45

Travail très intéressant. Merci beaucoup (même si certains commentaires sont à relativiser comme Hamon très haut en 2017 en Bretagne).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9291
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede Relique » Mar 24 Mai 2022 09:55

Très très intéressante analyse en effet sur la répartition du vote pour les différents candidats. Evidemment, comme il s'agit des données relatives dynamiques, le langage est toujours très complexe, et les raccourcis (très compréhensibles quand il s'agit de décrire autant de mouvements) peuvent, sortis de leur contexte, être mal interprétés.

Le vote Le Pen, par exemple, donne l'impression (hors île-de-france peut-être ?) de s'homogénéiser avec des départements en "progression relative" où elle obtenait plutôt moins de voix en 2017 et des départements en "régression relative" où elle obtenait plutôt de bons scores, non ?
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3119
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede Républicain67 » Ven 2 Sep 2022 09:19

Existe-t-il des analyses concernant les votes Lassalle et Dupont-Aignan? Merci
Républicain67
 
Messages: 4322
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede Estagel66 » Ven 2 Sep 2022 11:14

Je n'en connais pas.
J'ai étudié les votes de Lassalle dans l'Ariège.
C'est un vote anti-Macron certifié avec un fort report des voix vers Le Pen (+ des 2/3), au 2nd tour.
C'est un vote d'électeurs modérés (centre gauche à droite modérée) qui rejettent les partis traditionnels. Ces électeurs se sont beaucoup abstenus aux législatives.
Estagel66
 
Messages: 890
Inscription: Sam 28 Déc 2013 23:42

Re: Analyse des résultats du premier tour

Messagede Républicain67 » Ven 2 Sep 2022 12:50

Estagel66 a écrit:Je n'en connais pas.
J'ai étudié les votes de Lassalle dans l'Ariège.
C'est un vote anti-Macron certifié avec un fort report des voix vers Le Pen (+ des 2/3), au 2nd tour.
C'est un vote d'électeurs modérés (centre gauche à droite modérée) qui rejettent les partis traditionnels. Ces électeurs se sont beaucoup abstenus aux législatives.


Merci. Et concernant NDA? J'aurai voulu vérifier si son électorat était resté le même comparé à 2017, où s'il avait récupéré des votes plus protestataire, notamment venu du milieu anti mesures sanitaires.
Républicain67
 
Messages: 4322
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Précédente

Retourner vers Election Présidentielle de 2022

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de quinze ans par Fabrice Jobard, reconnu comme l'un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage a pour objectif...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités