Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique au Brésil

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique au Brésil

Messagede nigdugg » Sam 18 Avr 2020 18:14

[Phrase supprimée: on évite les appels à l'espoir de contamination, cela peut s’apparenter à une appel au meurtre, merci]

Concernant ces décisions si le virus se diffuse massivement dans la population brésilienne dans une ampleur incontrôlée on devrait avoir un niveau de mort impressionnant dans un des pays les plus inégalitaires du monde.

Cela fait froid dans le dos.

C'est là où le peuple brésilien va voir qu'il a sans doute fait une grosse erreur d'avoir élu un incapable, irresponsable. Je le place au dessus de Trump c'est dire le niveau du monsieur.
Dernière édition par Eco92 le Dim 19 Avr 2020 10:41, édité 2 fois.
Raison: Par ailleurs, pas besoin de citer intégralement un message quand vous y répondez directement, il suffit de répondre. Cela fait plusieurs fois que vous citez intégralement des posts pour rien. Merci d'utiliser la citation avec parcimonie et précision
nigdugg
 
Messages: 218
Inscription: Mer 4 Mar 2020 14:43

Re: La vie politique au Brésil

Messagede ploumploum » Dim 19 Avr 2020 09:58

Eco92 a écrit:Bolsonaro a limogé Henrique Mandetta, médecin et populaire ministre de la Santé, jugé trop actif dans la lutte contre le Coronavirus, et surtout trop indépendant. Il défendait en effet une lutte active à base de confinements et de masques quand Bolsonaro nie la dangerosité et prend des bains de foules. Plusieurs fois il a défié la parole présidentiel, s'appuyant sur un soutien populaire et des militaires, ces derniers lui ont cependant retiré. Et alors que le hasatag Mandetta2022 apparaissait ce n'était plus supportable pour le président.

Curieusement, Mandetta apparaît comme une sorte de héros défendant la santé du peuple alors qu'il a jusqu'ici toujours appliqué un conservateur fiscal et social - amenant à défendre la diminution du système public de santé, le renvoi des médecins cubains, etc. -, mais face au président des mesures assez basiques sont déjà apparues comme révolutionnaires.

Il a été remplacé par Nelson Teich, oncologue et responsable de services de santé, qui a publié plusieurs articles pour défendre le confinement mais est par ailleurs un bolsonariste affirmé.

https://www.mediapart.fr/journal/international/170420/bresil-bolsonaro-limoge-son-populaire-ministre-de-la-sante


L.H Mandetta est un fusible et paie en quelque sorte la contestation générale : des gouverneurs des états fédérés parfois alliés au président, le vice-président, des élus du Congrès, des hauts-gradés n'ont pas caché leur désapprobation quitte à prendre des mesures allant à l'encontre des annonces du Président, le quotidien portugais Diario de Noticias parlant même "d'une République, 7 gouvernements"

https://www.dn.pt/mundo/brasil-uma-repu ... 88957.html

https://elpais.com/sociedad/2020-03-27/ ... dores.html

https://www.lavanguardia.com/internacio ... tares.html
ploumploum
 
Messages: 15607
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Brésil

Messagede Eco92 » Sam 25 Avr 2020 12:02

Après le congédiement du ministre de la Santé, et alors que la crise sanitaire explose au Brésil même si Bolsonaro continue les bains de foule et tousse même sur ses fans (si si, lien en fin de message), un nouveau coup dur pour son gouvernement. Cette fois c'est une démission, et pas de n'importe qui. Sergio Moro, le juge de "Lava Jato", qui a mis Lula en prison et était devenu ministre de la justice et "prise de guerre" principale de Bolsonaro, s'en va en accusant le président.

Certes son image d'incorruptible s'était ternie quand il a accepté le poste, mais il ne part pas en silence. La raison est le congédiement de Maurício Valeixo, directeur de la police fédérale et proche de Moro, c'est en tous cas la goutte d'eau. Moro a déclaré « Le grand problème, ce n'est pas tellement la question de qui doit être nominé. La question, c'est pourquoi changer et permettre que soient faites des interférences politiques au sein de la police fédérale. »

L'accusation est claire, notamment parce que Valeixo enquêtait sur des exactions des fils de Bolsonaro. Moro a directement accusé le président de tenter d'obtenir des rapports secrets de la police pour les influencer, protéger ses enfants ou carrément espionner ses adversaires.

Suite à la conférence de presse le jusqu'ici très zélé le procureur général de la République a demandé une enquête auprès du Tribunal suprême. On voit aussi des dirigeants évangélistes ou du parti libéral contester directement le président qu'ils soutenaient jusqu'alors. L'armée est moins directe, mais il ressort des articles qu'elle est très proche de lâcher le président, ce coup venant s'ajouter à l'improbable "gestion" de la crise sanitaire.

Il est cependant loin de la destitution et pourrait se maintenir avec le soutien de députés peu regardants, contre des postes, et de sa base la plus fidèle.

https://www.mediapart.fr/journal/international/250420/au-bresil-la-demission-de-sergio-moro-marque-le-debut-de-la-fin-pour-bolsonaro
https://www.ouest-france.fr/monde/bresil/jair-bolsonaro/video-jair-bolsonaro-tousse-sans-masque-lors-d-un-rassemblement-anti-confinement-6813761
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6681
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Brésil

Messagede ploumploum » Dim 26 Avr 2020 09:31

Eco92 a écrit:Après le congédiement du ministre de la Santé, et alors que la crise sanitaire explose au Brésil même si Bolsonaro continue les bains de foule et tousse même sur ses fans (si si, lien en fin de message), un nouveau coup dur pour son gouvernement. Cette fois c'est une démission, et pas de n'importe qui. Sergio Moro, le juge de "Lava Jato", qui a mis Lula en prison et était devenu ministre de la justice et "prise de guerre" principale de Bolsonaro, s'en va en accusant le président.

Certes son image d'incorruptible s'était ternie quand il a accepté le poste, mais il ne part pas en silence. La raison est le congédiement de Maurício Valeixo, directeur de la police fédérale et proche de Moro, c'est en tous cas la goutte d'eau. Moro a déclaré « Le grand problème, ce n'est pas tellement la question de qui doit être nominé. La question, c'est pourquoi changer et permettre que soient faites des interférences politiques au sein de la police fédérale. »

L'accusation est claire, notamment parce que Valeixo enquêtait sur des exactions des fils de Bolsonaro. Moro a directement accusé le président de tenter d'obtenir des rapports secrets de la police pour les influencer, protéger ses enfants ou carrément espionner ses adversaires.

Suite à la conférence de presse le jusqu'ici très zélé le procureur général de la République a demandé une enquête auprès du Tribunal suprême. On voit aussi des dirigeants évangélistes ou du parti libéral contester directement le président qu'ils soutenaient jusqu'alors. L'armée est moins directe, mais il ressort des articles qu'elle est très proche de lâcher le président, ce coup venant s'ajouter à l'improbable "gestion" de la crise sanitaire.

Il est cependant loin de la destitution et pourrait se maintenir avec le soutien de députés peu regardants, contre des postes, et de sa base la plus fidèle.

https://www.mediapart.fr/journal/international/250420/au-bresil-la-demission-de-sergio-moro-marque-le-debut-de-la-fin-pour-bolsonaro
https://www.ouest-france.fr/monde/bresil/jair-bolsonaro/video-jair-bolsonaro-tousse-sans-masque-lors-d-un-rassemblement-anti-confinement-6813761


Quand on pense que Rousseff a été destituée pour moins que ça et au terme d'une procédure hasardeuse...

D'ailleurs, je suis à peu près certain si c'était elle ou Lula à la place du titulaire en place, la procédure de destitution aurait été lancée depuis bien longtemps.

On notera quand même que l'ex-parti du président en place vient d'annoncer le dépôt d'une motion de destitution.
https://exame.abril.com.br/brasil/joice ... s-de-moro/
ploumploum
 
Messages: 15607
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Brésil

Messagede ploumploum » Dim 17 Mai 2020 09:54

Eco92 a écrit:Bolsonaro a limogé Henrique Mandetta, médecin et populaire ministre de la Santé, jugé trop actif dans la lutte contre le Coronavirus, et surtout trop indépendant. Il défendait en effet une lutte active à base de confinements et de masques quand Bolsonaro nie la dangerosité et prend des bains de foules. Plusieurs fois il a défié la parole présidentiel, s'appuyant sur un soutien populaire et des militaires, ces derniers lui ont cependant retiré. Et alors que le hasatag Mandetta2022 apparaissait ce n'était plus supportable pour le président.

Curieusement, Mandetta apparaît comme une sorte de héros défendant la santé du peuple alors qu'il a jusqu'ici toujours appliqué un conservatisme fiscal et social - amenant à défendre la diminution du système public de santé, le renvoi des médecins cubains, etc. -, mais face au président des mesures assez basiques sont déjà apparues comme révolutionnaires.

Il a été remplacé par Nelson Teich, oncologue et responsable de services de santé, qui a publié plusieurs articles pour défendre le confinement mais est par ailleurs un bolsonariste affirmé.

https://www.mediapart.fr/journal/international/170420/bresil-bolsonaro-limoge-son-populaire-ministre-de-la-sante


Nelson Teich a tenu 4 semaines : il a démissionné à son tour le 15 mai pour les mêmes motifs que L.H Mandetta
https://www.courrierinternational.com/a ... en-un-mois
ploumploum
 
Messages: 15607
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Brésil

Messagede Eco92 » Mar 7 Juil 2020 16:59

Bolsonaro testé positif au Covid 19, il affirme se sentir bien, de nombreuses photos le montrent encore il y a quelques jours ans masques avec beaucoup de compagnie.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/07/07/le-president-bresilien-jair-bolsonaro-annonce-avoir-ete-teste-positif-au-covid-19_6045508_3210.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6681
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Brésil

Messagede ploumploum » Dim 30 Aoû 2020 16:40

Dans l’État de Rio de Janeiro, rien de neuf ou presque : Wilson Witzel, Gouverneur depuis janvier 2019, est suspendu de ses fonctions pour 6 mois en raison de faits présumés de détournement de fonds publics.

Les deux prédécesseurs directs de Witzel ont également eu d'énormes problèmes judiciaires. Par exemple, Sérgio Cabral Filho, gouverneur de 2007 à avril 2014, purge un cumul de peines dépassant les 280 ans pour de multiples affaires.

https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html

https://www.ouest-france.fr/monde/bresi ... it-6951355
ploumploum
 
Messages: 15607
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Brésil

Messagede Eco92 » Mar 9 Mar 2021 12:26

Les condamnations de Lula sont annulées et il redevient éligible, il n'est pas pour autant innocenté (le cas doit être rejugé, le jugement actuel considère que la cour l'ayant condamné n’était pas compétente). Il revient donc dans la course pour 2022, où il est actuellement le seul candidat capable de dépasser Bolsonaro (ce qui est inquiétant tout de même pour le renouvellement du PT).

https://www.courrierinternational.com/article/justice-condamnations-annulees-au-bresil-lula-redevient-presidentiable
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6681
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Brésil

Messagede Eco92 » Jeu 8 Avr 2021 20:25

Remaniement assez gros au Brésil, comparativement à l'habitude, avec un changement de 7 ministres en toute discrétion.

Notamment un 4e ministre de la santé depuis le début de la crise sanitaire... ce alors que plus de 90 nouvelles souches du Covid19 se développent dans le pays... je joins un autre article.

Peu spécialiste du Brésil je note que Bolsonaro semble plus isolé que jamais avec notamment les milieux économiques (dont le leader du "Centrao" ce groupe de partis attrape tout qui soutient le pouvoir au gré des alliances) et l'armée (suite au limogeage du populaire ministre de la Défense, qui a entraîné l'inédite démission des trois généraux dirigeant les armées de Terre, Mer et Air) qui commencent à s'en éloigner.

Si cela semble crépusculaire, le Monde note tout de même que le président conserve de larges soutiens dans la population entre 25 et 30 % de soutiens.

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/04/08/au-bresil-jair-bolsonaro-isole-dans-la-tourmente_6075942_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/04/08/bresil-une-situation-sanitaire-absolument-dramatique_6076001_3210.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6681
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué aux sports

Patrick Bayeux

Aucune obligation n'incombe aux communes en matière de politique sportive. En effet, le sport a cette particularité de n'avoir fait l'objet d'une répartition de compétences ni dans les lois de décentralisation, ni même dans la loi sur le sport...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de l'urbanisme...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité