Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Débattons sur le mode de scrutin

Forum général sur l'actualité politique du moment. Discutez ici de l'action de la Présidence, des décisions gouvernementales, des projets ou propositions de lois ainsi que de toutes les démarches de l'opposition.

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede Républicain67 » Mer 3 Fév 2021 20:48

Ramdams a écrit:Quand on parle de proportionnelle intégrale, ça veut simplement dire que 100 % des sièges sont répartis à la proportionnelle et que le scrutin n'est pas couplé avec des circonscriptions uninominales.

Après, la proportionnelle intégrale se décline avec (Espagne, Belgique, etc) ou sans circonscriptions (Pays-Bas, Israël). En 1986, la proportionnelle en France était intégrale, mais divisée en circonscriptions départementales, avec donc un nombre réduit de noms sur les listes.

L'Allemagne et l'Italie, quant à elles, utilisent un système électoral mixte (proportionnel et majoritaire).


Rappelons quand Belgique, il y a un seuil de 5% par circonscription. C'est encore plus difficile dans certaines circonscriptions (provinces) peu peuplées: Luxembourg, Brabant wallon, Limbourg où le nombre de sièges à attribuer est faible.
Républicain67
 
Messages: 4323
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede Léolien » Sam 13 Fév 2021 18:31

Bonjour, nous sommes deux étudiants qui menons une expérience, dans le cadre scolaire, sur la comparaison de deux systèmes de vote.
Aidez-nous en participant ici : https://forms.gle/DwyMGnTT7Tbw8JHN7
Léolien
 
Messages: 3
Inscription: Sam 13 Fév 2021 18:04

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede Samarras » Lun 15 Fév 2021 15:45

Au risque d'être minoritaire parmi les contributeurs comme dans l'opinion (mais en politique il en faut), je prendrai la défense sans nuance du scrutin majoritaire, qu'il faudrait même à mon sens renforcé. La proportionnelle n'a me semble-t-il que des inconvénients:
1° Elle rend l'assemblée ingouvernable (je ne détaillerai pas ce point, déjà abondamment traité ici)
2° Elle permet à des personnalités peu attractives pour les électeurs d'être malgré tout élues (Il suffit, dans la quasi-totalité des départements, d'être bien placé sur la liste d'un parti "majeur" . Le PS, les Républicains... placeront au moins un élu par département, quand bien même leur tête de liste serait un chien coiffé d'un bonnet). Contrairement à l'argument habituel, elle est donc moins démocratique que le scrutin majoritaire.
3° Elle aggrave le phénomène des parachutages, produisant des élus "hors-sol" (phénomène accentué par l'interdiction absolue du cumul), de même qu'elle permet parallèlement aux partis d'éliminer des élus de qualité mais qui ne seraient pas dans la ligne.
4° Dans le même ordre d'idées, elle contribue à concentrer les élus de chaque département dans la ville principale (ex: en 1986, 12 des 16 députés des Bouches-du-Rhône étaient marseillais, alors que la ville ne réunit pas tout à fait la moitié de la population du département), quand d'autres secteurs ne sont plus représentés.
5° Dans les petits départements (élisant deux députés par exemple), elle rend l'élection presque inutile, puisque, sauf renversement spectaculaire du rapport de force, il y aura systématiquement un député de gauche et un de droite.
J'ajoute que l'idée selon laquelle le scrutin majoritaire "empêcherait" certains partis d'obtenir des élus est biaisé. Il leur suffit pour cela de convaincre, fût-ce dans une seule circonscription, 50% des électeurs, ce qui est le principe de la démocratie.
Enfin (et je vais aggraver mon cas!), le scrutin majoritaire serait d'autant plus efficace et l'abstention en recul que l'on rétablira le droit au cumul (un mandat parlementaire + un mandat local, quelque il soit). Cela aurait permis aux partis traditionnels de limiter la casse en 2017, en présentant de "bons" candidats, et d'éviter de nous retrouver avec une assemblée de 400 "godillots" recrutés sur internet.
De même qu'il ne paraitrait pas choquant de contraindre les candidats à avoir leur résidence principale dans la circonscription où ils se présentent (proposition du député LR Jean-Carl Grelier).
Cela dit, je ne me leurre pas, la proportionnelle, plus ou moins biaisée, arrivera..., car l'opinion a été convaincue et que c'est l'intérêt de la majorité en place.
Samarras
 
Messages: 48
Inscription: Sam 2 Jan 2021 19:11

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede pba » Sam 27 Fév 2021 17:50

Cher Samaras, votre contribution est intéressante; cependant je ne la partage pas :

Samarras a écrit:1° Elle rend l'assemblée ingouvernable


peut être si on parle de proportionnelle intégrale, avec une circo unique .
mais, on a, en France l'exemple des législatives de 1986, une majorité (courte, mais réelle )s'est dégagée des législatives .

A contrario, rien ne garantit désormais, avec le paysage politique éclaté, qu'une majorité absolue se dégage en 2022 lors des législatives : j'ai réalisé une simulation sur la base des sondages récents des régionales appliquées aux législatives 2022 au scrutin majoritaire qui me montre l'extrême difficulté qu'il y aura , quelque soit le résultat des présidentielles, de garantir une majorité

Samarras a écrit:2° Elle permet à des personnalités peu attractives pour les électeurs d'être malgré tout élues


Sauf qu'il y a un additif qui peut être ajouté à la proportionnelle et qui s'appelle le vote préférentiel : vous pouvez cocher , par exmple, un candidat dans la liste préférée . le dépouillement est plus long, mais permet de choisir SON député .

Samarras a écrit:° Elle aggrave le phénomène des parachutages
.la technique précédente y pourvoit .

Samarras a écrit:4° Dans le même ordre d'idées, elle contribue à concentrer les élus de chaque département


Je n'ai pas constaté ce qui relève, à mon point de vue d'une erreur politique : je pense, au contraire, qu'une liste a tout intérêt d'être représentative, y compris géographique , pour être attirante .

Samarras a écrit:5° Dans les petits départements (élisant deux députés par exemple), elle rend l'élection presque inutile, puisque, sauf renversement spectaculaire du rapport de force, il y aura systématiquement un député de gauche et un de droite.


Le nombre de départements à 2 députés dans l'assemblée à 577 députés comme actuellement est faible .

Selon moi, il y a plusieurs arguments forts à la proportionnelle : meilleure représentativité pour assurer des lois mieux adaptées au volonté du peuple, mieux coller à ce qui doit être prioritaire: faire que le député soit le député de la nation avant d'être le représentant de sa circo .
Quant à l'instabilité supposée de la proportionnelle, outre qu'elle n'est pas garantie,celle-ci permettrait, sans doute, plus de "respiration démocratique "et d'équilibre des pouvoirs entre excécutf et législatif corrigeant ainsi les raves dérives de la 5ème république .
pba
 
Messages: 1180
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede Ramdams » Sam 27 Fév 2021 19:00

@Samaras
Quel est votre avis sur la pratique du gerrymandering ? Qui est certes moins prégnante en France qu'elle ne l'est aux États-Unis, mais qui est inhérente au scrutin majoritaire et qui conduit à des absurdités comme dessiner des circonscriptions des grandes villes en fonction des rues, selon des critères arbitraires. Elle peut exister avec un scrutin proportionnel (les grandes régions dessinées par le gouvernement Raffarin pour les européennes), mais elle est à mon sens moins pernicieuse.

Je ne partage pas non plus vos prédictions sur l'instauration prochaine de la proportionnelle, qui est sans cesse renvoyée aux calendes grecques, notamment à cause d'un lobbyisme très fort de la droite, qui attrape des crises d'urticaire quand on lui parle de représentativité électorale.
Ramdams
 
Messages: 1864
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede pmf » Sam 27 Fév 2021 20:28

La question n'est pas de savoir ce que nous préférons les uns ou les autres, mais quel est l'intérêt fondamental du Pays.

Je suis, pour ma part, intellectuellement attiré par la Proportionnelle, mais, si je raisonne en fonction de l'intérêt du Pays, je conclus au maintien du scrutin majoritaire et en 2021, plus que jamais, car l'éclatement du paysage politique n'a jamais été aussi criant.

L'instabilité, tant reprochée à la Quatrième République, est aujourd'hui allègrement dépassée et l'état délabré du paysage politique trouve son origine dans l'éloignement de plus en plus grand des idéologies et le Parti Politique, que je connais le mieux, en est un exemple remarquable et son échec des dernières années y trouve son origine.

D'ailleurs, qui peut m'indiquer quels sont les idéologies des différents Partis Politiques. Le seul, qui me paraît encore s'appuyer sur une idéologie, est le Parti Communiste Français lequel lutte toujours et encore contre l'exploitation de l'Homme par l'homme.

En conclusion, je trouve courageux le nouveau contributeur qui défend le scrutin majoritaire et lui dis que je soutiens avec force son propos critique de l'interdiction d'exercer conjointement un Mandat Parlementaire et un Mandat d'exécutif local, et les départ récents des deux Chambres pour privilégier un Mandat de Maire ont montré de manière éclatante et caricaturale l'imbécilité de la loi sur le cumul des Mandats dans sa rédaction actuelle.
pmf
 
Messages: 3760
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede Ramdams » Sam 27 Fév 2021 21:36

Le problème n'est pas l'éclatement du paysage politique, qui n'existe d'ailleurs qu'en dehors de l'Assemblée (certains pays font cohabiter près de 20 partis différents). Le problème est un manque de représentativité des Français, qui considèrent que leurs attentes ne sont pas satisfaites. La proportionnelle n'est pas la panacée mais elle réduirait la fracture et le sentiment d'injustice que peuvent notamment ressentir les électeurs RN, LFI ou EELV.

En matière institutionnelle, aucune réforme courageuse n'a jamais été prise et j'y vois un mépris très fort de la classe politique qui gouverne et légifère.
Ramdams
 
Messages: 1864
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede PhB » Sam 27 Fév 2021 21:52

Ramdams a écrit:
En matière institutionnelle, aucune réforme courageuse n'a jamais été prise et j'y vois un mépris très fort de la classe politique qui gouverne et légifère.

... ou un réflexe corporatiste et politicien visant à maintenir un système qui avantage leurs partis...
PhB
 
Messages: 1927
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede pmf » Sam 27 Fév 2021 22:00

Si vous savez quelles sont les attentes des Français, il faut nous en faire profiter car, en la matière, je suis ignare et me permettrai même d'écrire que les Français ne savent pas ce qu'ils veulent et souvent souhaitent tout et son contraire faute de structuration profonde des Idées Politiques dans notre Pays, et, je le concède, d'un caractère relativement artificiel du Paysage Politique, mais je pense que nous différerons quant à la responsabilité de cette situation car, pour moi, nous n'avons que ce que nous méritons collectivement.
pmf
 
Messages: 3760
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Débattons sur le mode de scrutin

Messagede Ramdams » Sam 27 Fév 2021 22:35

Je n'ai pas la prétention de dire quelles sont les attentes des Français, de la même manière que vous n'avez pas celle de savoir quel est "l'intérêt fondamental du Pays". Cela dit, ça ne nous empêche pas de faire chacun notre analyse et d'en débattre.

Dernièrement, on a vu un dysfonctionnement béant du Parlement, lorsque le gouvernement a voulu faire réécrire le controversé article 24 de sa loi de sécurité globale par une commission indépendante, avant de rétropédaler. Le Parlement a surtout vu une insulte à son égard, mais n'a pas été particulièrement sensible à la mobilisation dans la rue qui réclamait sa réécriture. Il s'est vu forcer la main et c'est à mon sens la marque d'une déconnexion des parlementaires avec la population. Pareil avec la Convention citoyenne de tirés au sort et finalement plein d'autres comités Théodule de ces dernières années.

Vous pointez le manque de substance idéologique des partis actuels mais c'est à mon sens le fait du scrutin majoritaire, où l'on privilégie l'ancrage local et la représentation des "territoires" plus que des idées, et de la prédominance de l'élection présidentielle.
Ramdams
 
Messages: 1864
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats politiques du moment

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué aux affaires scolaires et à l'action éducative

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques éducatives locales et de leurs champs d'intervention (construction, entretien et fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires...

Découvrir l'ouvrage

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités