Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique en Belgique

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique en Belgique

Messagede myckilem » Dim 14 Fév 2021 16:39

Je profite d'une sortie médiatique de Bart de Wever, président de la N-VA, pour parler de ce qui se passe au centre et à droite en Belgique.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_politique-en-flandre-il-y-a-trop-de-partis-bart-de-wever-plaide-pour-la-creation-d-un-bloc-de-centre-droit?id=10697604&fbclid=IwAR0hTk0tViSf9OY4C_bORwM4dNFM--cVbRIsNxuXmvTyiPyla-01dakDRrI

Bart de Wever parle de rassembler dans un seul et unique parti les nationalistes flamands, les chrétiens démocrates et les libéraux. Ce n'est pas une démarche tout à fait nouvelle puisque l'ancien premier ministre libéral, Guy Verhofstadt, avait essayé de faire de même dans les années 90 en créant le VLD qui reprenait certains cadres de la Volksunie (ancêtre de la N-VA) et de l'ancien CVP (devenu depuis CD&V).

Moi, j'y vois une tentative pour la N-VA et son président de tenter de survire par rapport à la montée du Vlaams Belang dans les sondages. Par contre, l'argument exposé "Le fractionnement du monde politique va rendre la Flandre ingouvernable." est assez amusant puisque l'argument de l'ingouvernabilité de la Belgique est un grand argument du monde nationaliste flamand pour justifier l'accentuation de la décentralisation en Belgique. Depuis une dizaine d'année, je dois constater que c'est principalement le monde politique flamand qui est la cause de cette instabilité gouvernementale en Belgique et c'est la première fois qu'un leader nationaliste flamand le reconnaît à demi-mots.

Du côté francophone, cela bouge aussi d'une certaine manière. Actuellement le centre et la droite sont occupés par trois partis. Il y a le MR (Libéral/libéral-conservateur) qui a 14 sièges au parlement fédéral, le cdH (démocrate-chrétien) qui a 5 sièges et DéFI (libéral-social) qui a 2 sièges.

L'actuel président du MR, George-Louis Bouchez, ne fait en rien mystère de son envie de manger tout cru le cdH pour construire un grand parti de centre droit.

Le cdH quant à lui s'est lancé dans un vaste processus de refondation en janvier 2020. Le processus a été fort bousculé à cause de la crise corona. L'objectif du parti est d'atténuer ses inspirations chrétiennes pour construire un large mouvement du centre dans lequel pourrait s'intégrer DéFI. Le cdH n'est pas du tout intéressé par rejoindre le projet du MR. Par contre, je doute aussi que DéFI finisse par rejoindre le grand mouvement centriste du cdH. En effet, le cdH a essayé de cacher dans la placard ses aspects démocrates-chrétiens depuis 20 ans. Ceux-ci reviennent continuellement. Pour exemple, les députés cdH sont encore montés au créneau encore au mois de janvier parce que l'enseignement catholique est très discriminé dans le plan de relance en faveur des bâtiments scolaires.
myckilem
 
Messages: 382
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Re: La vie politique en Belgique

Messagede VincentLP92 » Ven 5 Mar 2021 14:55

Le rapprochement DéFi et CDH aurait du sens politiquement, bcp plus qu'avec le MR.
La question est celle du cevenir de la démocratie-chrétienne en Europe. Cette tradition ancienne (et surtout catholique) a pu évoluer vers un conservatisme bon tein (OVP autrichienne, CDA néerlandais voire CDU allemande).
Les autres se tendent se rapprochent plutôt des socio-libéraux (eux-mêmes souvent anciens socialistes). C'est le cas en Italie (fusion du PPI ex-DC et des Démocrates de gauche) et en France (le Modem a rejoint Macron).
En Wallonie, on semble clairement plutôt sur la 2e voie. reste à la concrétiser en dépassant le clivage religieux, un peu plus présent dans la vie politique belge qu'en France.
VincentLP92
 
Messages: 213
Inscription: Lun 12 Sep 2011 16:00
Localisation: Nanterre (Hauts-de-Seine)
Messages : 2 (détails)

Re: La vie politique en Belgique

Messagede myckilem » Sam 6 Mar 2021 17:37

Cela a fait l'objet de deux articles dans la presse francophone belge en début de semaine.

L'un portait sur le rapprochement structurel de DéFI et du cdH, on peut constater au vu de la réaction des deux partenaires que le cdH est nettement plus partant que DéFI. DéFI n'est pas très chaud à s'associer au cdH à cause de l'expérience passée avec le MR (DéFI a été en cartel avec le MR pendant une vingtaine d'année) et les positions cléricales du cdH pose souci (l'opposition de la totalité des députés fédéraux du cdH à l'extension du délai de l'IVG alors qu'il y a une liberté de vote sur le sujet au cdH ne passe pas du tout chez DéFI). Donc, on est loin d'un rapprochement. Cela étant, le cdH et DéFI arrive maintenant à s'entendre sur des sujets "cléricaux". J'en veux pour preuve la récente proposition de décret déposé par les deux partis sur le financement de la rénovation des bâtiments scolaires.

Pour expliquer la situation de l'enseignement en Belgique. L'enseignement est coupé en 3 réseaux d'enseignement. Il y a le réseau officiel géré directement par la communauté française (15 % des élèves), le réseau officiel subventionné géré par les communes et les provinces (35 % des élèves) et le libre subventionné qui sont gérés par des associations principalement d'inspiration catholique ( 50 % des élèves). Dans le cadre du plan de relance européen, le gouvernement de la communauté française (qui gère l'enseignement francophone) a décidé de donner 300 millions à la rénovation des bâtiments scolaires. 58 % de cette somme est attribué au seul enseignement de la communauté française ce qui laisse 42 % à l'enseignement officiel subventionné et à l'enseignement libre. Comme je l'ai dit dans mon précédent poste, cela fait hurler le cdH et les députés cdH de la communauté française depuis le mois de janvier. Toutefois, une chose improbable s'est passée, le cdH et DéFI (pourtant grand défenseur de l'enseignement officiel) se sont alliés pour déposer un texte commun établissant l'égalité de financement entre les écoles pour les bâtiments scolaires. C'est un pas très clair de DéFI vers le cdH (étrangement là c'est un pas des libéraux-sociaux vers les démocrates chrétiens). Maintenant, je ne crois pas trop à un cartel ou à un rassemblement des deux partis.

L'autre article de ce mardi parle de la possibilité d'un groupe technique commun au parlement de la communauté française composé du cdH et de DéFI. Les groupes techniques ne sont pas courant en Belgique, mais il en existe un depuis longtemps entre ECOLO et Groen au parlement fédéral. Ce groupe devient assez logique à partir du moment où DéFI et le cdH arrive à s'entendre sur la question de l'enseignement catholique. Les différences entre les deux partis à ce niveau de pouvoir là deviennent quasiment anecdotiques. Toutefois, c'est surtout un moyen pour DéFI et le cdH de gagner du poids politique. DéFI ne peut pas former un groupe parlementaire dans ce parlement (il faut 5 députés alors que DéFI en a seulement 3), cela donne quelques avantages comme une augmentation de la représentation des deux partis en commission et cela permet de former le premier groupe d'opposition devant les maoïstes du PTB.

Au niveau des militants, les militants cdH sont un peu plus enthousiastes que les militants DéFI. Il y a cependant un fort rejet de l'idée parmi les militants très attachés à la dimension démocrate-chrétienne du parti au cdH. Les militants favorables au rapprochement sont plutôt ceux qui souhaitent rompre définitivement avec cette dimension. Mais plus globalement l'opération de refondation du cdH laisse sceptique pas mal de membres. J'ai un peu le sentiment que beaucoup de membres ne sont pas convaincus que la voie de la participation citoyenne que Maxime Prevôt (président du cdH) a choisi, soit la bonne. J'en viens la dessus à la conclusion que le cdH va continuer sa dynamique politique depuis vingt ans "Faire de la démocrate-chrétienne tout en planquant le caractère démocrate-chrétien sous le tapi". Du côté de DéFI, le rejet du projet de rapprochement est important et particulièrement en Wallonie.

EDIT : J'ajoute un position très nettement minoritaire avancée par quelques militants jeunes cdH (On parle d'une dizaine de militants pas plus) qui ont avancé l'idée de créer un troisième parti qui rassemblerait les membres du cdH attachés à la démocrate-chrétienne et au personnalisme pour former une alliance électorale avec le cdH et DéFI.
myckilem
 
Messages: 382
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Précédente

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités