Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique espagnole

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique espagnole

Messagede Estagel66 » Mer 12 Fév 2020 08:24

2 élections régionales : Pays Basque et Galice auront lieu le 5 avril. Elles auraient du se dérouler à l'automne.

Le PNV a signé un accord de gouvernement avec le PSOE. Des négociations portant sur de nouvelles compétences dévolues (22 au total) au Parlement basque vont avoir lieu. Le président de ce parlement prèfère que ces négociations se fassent avec des élus "neufs" qu'avec des élus en fin de mandat.

Une règle non écrite mais usuelle veut que le renouvellement du Parlement basque et du Parlement galicien se fassent le même jour.

D'autre part, des élections régionales devraient avoir lieu le 17 mai en Catalogne. Pour éviter une campagne électorale concomitante, le PNV voulait des élections en avril et comme la Semaine Sainte commence le 06 avril,il ne restait que la date du 05 avril.
Estagel66
 
Messages: 603
Inscription: Sam 28 Déc 2013 23:42

Re: La vie politique espagnole

Messagede Eco92 » Dim 12 Juil 2020 15:46

La coalition entre le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et Podemos (gauche radicale) – qui compte 155 des 350 députés au Parlement – a perdu de soutien de l'ERC (gauche indépendantiste catalane) pour le vote des prolongations successives de l’état d’alerte durant la pandémie due au coronavirus, le décret de « nouvelle normalité » qui régule les mesures de prévention sanitaire actuelles ou les mesures économiques visant à préserver l’emploi ou pour l'approbation des conclusions de la « commission de reconstruction ». Cependant ces mesures ont été adopté grâce au soutien des dix députés de Ciudadanos, le parti libéral a en effet changé de direction et de stratégie en mars. Ines Arrimada a été élue avec la ferme intention de tourner la page du virage à droite voyant des coalition PP-C.S soutenues par Vox dans tout le pays, qui s'est terminé avec un échec électoral cuisant aux élections générale.

Le parti libéral indique même être ouvert à soutenir la loi des finances de fin d'année, ce qui éviterait un retour en élection. Une vote de "responsabilité" qui ne serait possible qu'avec un budget qui convienne aussi au patronat a expliqué la leader de C.s. L'alliance PSOE-PODEMOS-C.s n'est donc pas gagnée, mais le seul fait que ce soit évoqué comme un horizon possible montre un changement radical. L'idée est simple : il s'agit pour C.S de dire que s'ils ne deviennent pas le pivot du gouvernement ce sera l'ERC, leur ennemi juré indépendantiste, et qu'il serait honteux de leur laisser les mains libres. Pas idiot et rappelant à vrai dire ce qu'à fait Manuel Valls à Barcelone, ce qui lui avait valu à l'époque d'être viré du groupe Ciudadanos.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/07/11/en-espagne-pedro-sanchez-flirte-avec-les-liberaux_6045933_3210.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6380
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique espagnole

Messagede Estagel66 » Dim 12 Juil 2020 23:50

https://resultados.elpais.com/eleccione ... 11/36.html

En Galice, le PP conserve la majorité absolue.
Podemos disparaît de l'assemblée et perd ses 14 sièges. Le BNG (régionaliste de gauche) gagne 13 sièges et le PP 1.
Le PSG (PSOE) est stable à 14.

Au Pays basque, les régionalistes progressent. Le PNV (modéré) gagne 2 sièges et EH Bildu (gauche) 5.
Podemos recule de 11 sièges à 6. Cela correspond au gain d'EH Bildu.
Le PP (allié à C's) perd 4 sièges : 1 au profit de Vox, 1 au profit de PSE-EE (PSOE) et les 2 du PNV.

Pour le PP, le bilan est mitigé : stabilité en Galice (47.53% contre 48.05% en 2016), baisse importante au Pays Basque (6.75% contre 12.18% en 2016).
Pour Ciudadanos, comme l'UPYD dans les années 2000, c'est une véritable débandade électorale, même si ces 2 régions sont les plus rétives à son encontre. Les partis centristes n'arrivent pas à s'inscrire durablement dans le paysage politique.

Pour les 2 partis de gouvernement : Podemos et PSOE les résultats diffèrent.
Le PSOE (PSG) garde ses 14 sièges, en Galice malgré une hausse passant de 17.88% à 19.36%
Au pays basque (PSE-EE), passe de 11.94 % à 3.64% et 1 siège en plus.
Un résultat qui est positif pour ce parti.
Pour Podemos, c'est catastrophique.
En Galice, de 19.07%, il passe à 3.92% et son ancien allié "En Marea" fait 0.22%. Le BNG passe de 8.36% à 23.80%.
Au Pays Basque, il perd 6.80% passant de 14.83 en 2016 à 8.03, ce dimanche, perdant 5 de ses 11 sièges. EH Bildu passe de
21.23% à 27.84%.
Les électeurs de Podemos n'apprécient pas le gouvernement de coalition et l'on fait savoir.

Le gouvernement de coalition est très fragile.
ERC ne le soutient plus et devrait progresser en récupérant des votes Podemos comme cela a été le cas, ce dimanche, pour les partis de gauche régionalistes et radicaux.
Le PNV menace de faire idem si le PSE-EE s'allie avec EH Bildu et Podemos pour une coalition de gauche (majoritaire sur le papier 38 sièges sur 75).
Le BNG (1 siège) devrait revenir dans l'opposition, au vu de son résultat de dimanche.
Du coup, les 10 députés de C's sont prêt à soutenir le gouvernement pour éviter de nouvelles élections législatives ( avec la quasi-certitude de n'avoir aucun élu si elles survenaient). Cela pourrait passer par un vote positif sur le budget 2021.

Ces élections sont marquées par une constante, depuis 2010, la progression des partis régionalistes qui empêchent toute majorité de gouvernement durable dans le temps. L'Espagne doit passer à un vrai fédéralisme pour maintenir son unité.
Au Pays Basque, PNV + EH Bildu c'est 67% des votes.En 2012, c'était 59.64% et en 2016 58.88 %.
En Galice, le PNG faisait 10.16% en 2012, 8.36% en 2016 et 23.80%, hier.
Estagel66
 
Messages: 603
Inscription: Sam 28 Déc 2013 23:42

Re: La vie politique espagnole

Messagede Estagel66 » Lun 13 Juil 2020 08:42

Les résultats définitifs ont modifié la répartition des sièges dans la province de Pontevedra.
Pour 45 voix, le PP abandonne 1 siège au profit du PSE.
le PP conserve ses 41 sièges et le PSG (PSOE) gagne 1 siège avec 15 élus.
Estagel66
 
Messages: 603
Inscription: Sam 28 Déc 2013 23:42

Re: La vie politique espagnole

Messagede Estagel66 » Lun 13 Juil 2020 09:17

J'ai transposé les résultats de dimanche sur les élections législatives.
En Galice, le PP gagne 3 sièges, le BNG 5 mais le PSG perd 6 sièges et Podemos 2.
Au Pays basque, le PNV en gagne 2, EH Bildu 1 tandis que le PSE-EE en perd 1 et Podemos 2

Donc, la coalition gouvernementale perd 11 sièges dont 6 au profit de la gauche radicale régionaliste.

La majorité gouvernementale c'est 167 sièges sur 350
PSOE 120
Podemos 35
Mas Pais 3
PNV 7
PRC 1
Teruel 1

le BNG (1) et ERC (13) qui ont permis l'installation du gouvernement de coalition sont dans l'opposition à ce jour.
C's (10 sièges) peuvent sauver le gouvernement et éviter une nouvelle crise politique.
Estagel66
 
Messages: 603
Inscription: Sam 28 Déc 2013 23:42

Re: La vie politique espagnole

Messagede ploumploum » Dim 9 Aoû 2020 09:26

Estagel66 a écrit:Pour le PP, le bilan est mitigé : stabilité en Galice (47.53% contre 48.05% en 2016), baisse importante au Pays Basque (6.75% contre 12.18% en 2016).

Mitigé, c'est peut-être un peu fort : le seul aspect assez clair, c'est que la ligne droitière de P.Casado a été sanctionnée alors que la stratégie de la "modération" par Feijoo a été plébiscitée.

Estagel66 a écrit:Pour les 2 partis de gouvernement : Podemos et PSOE les résultats diffèrent.
Le PSOE (PSG) garde ses 14 sièges, en Galice malgré une hausse passant de 17.88% à 19.36%
Au pays basque (PSE-EE), passe de 11.94 % à 3.64% et 1 siège en plus.
Un résultat qui est positif pour ce parti.


Les résultats du PSOE sont clairement décevants quand on sait que la direction nationale espérait un dépasser les 20 sièges en Galice et flirter avec les 15 au Pays-Basque. N'oublions pas qu'au printemps dernier, le PSOE était arrivé devant le PP aux générales et européennes (32-35 vs 27-29), ce qui avait suscité une vague d'espoir chez les socialistes.
Là, le PSOE se retrouve à stagner en sièges et à dépendre du bon vouloir des régionalistes du BNG pour certaines initiatives parlementaires car n'ayant pas 15 sièges (seuil de 20 % pour déposer des motions, convoquer des séances extraordinaires...)

Côté basque, ça repart à priori sur coalition PNV-PSOE, ce serait la première à disposer de la majorité absolue depuis la fin des années 90.


Autre fait majeur, la sortie complètement ratée de l'ex-Roi Juan Carlos qui sous couvert de vouloir protéger son fils et la monarchie constitutionnelle contribue à l'affaiblir en partant vivre à l'étranger pour semble t-il échapper à la justice
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html
ploumploum
 
Messages: 15560
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique espagnole

Messagede Eco92 » Mar 29 Sep 2020 20:43

La Cour suprême espagnole a confirmé ce lundi la condamnation à 30000 euros d’amende et 18 mois d'inéligibilité de Quim Torra, président du gouvernement régional catalan. Il a logiquement été aussitôt démis de ses fonctions par le tribunal supérieur de justice de Catalogne.

Il lui est reproché d'avoir refusé d'enlever une pancarte réclamant la « liberté des prisonniers politiques » de la façade du palais de la Généralité, ce qui rompait avec le neutralité des institutions en période électorale.

On ignore encore qui sera élu président mais le rapport de force restant le même ce sera toujours un indépendantiste.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/29/le-president-regional-catalan-destitue-par-la-justice-espagnole_6054022_3210.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6380
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique espagnole

Messagede ploumploum » Dim 18 Oct 2020 16:32

Eco92 a écrit:La Cour suprême espagnole a confirmé ce lundi la condamnation à 30000 euros d’amende et 18 mois d'inéligibilité de Quim Torra, président du gouvernement régional catalan. Il a logiquement été aussitôt démis de ses fonctions par le tribunal supérieur de justice de Catalogne.

Il lui est reproché d'avoir refusé d'enlever une pancarte réclamant la « liberté des prisonniers politiques » de la façade du palais de la Généralité, ce qui rompait avec le neutralité des institutions en période électorale.

On ignore encore qui sera élu président mais le rapport de force restant le même ce sera toujours un indépendantiste.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/29/le-president-regional-catalan-destitue-par-la-justice-espagnole_6054022_3210.html



Décision logique et tardive. Il me semble que c'est une première mais faut dire aussi que c'était la première fois que la commission électorale centrale (à l’initiative de l'action judiciaire) était confrontée à un tel déni du droit électoral.
Mais c'est passé assez inaperçu en raison de la gestion chaotique de la crise sanitaire par le Gouvernement central qui a dû aller aux forceps pour imposer des mesures à l'exécutif régional madrilène contrôlé par le PP. Des ravages de la décentralisation...

A noter pour revenir au cas catalan qu'en cas d'absence de nouveau Président de la Généralidad, de nouvelles élections doivent avoir lieu mi-février 2021.
ploumploum
 
Messages: 15560
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Précédente

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités