Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Elections régionales de 2021 pour LREM

Chambre de discussion sur les élections régionales qui seront organisées en mars 2021. Retrouvez toute l'actualité de cette échéance électorale.

Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede Marcy » Mer 12 Aoû 2020 18:53

Le Canard enchaîné de ce mercredi 12 août 2020 annonce qu'Emmanuel Macron souhaite que ses ministres et les personnalités de la majorité s'investissent "en première ligne" pour remporter quelques régions, et de citer :
- Olivier Véran en Auvergne-Rhône-Alpes ;
- Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France ;
- Marc Fesneau en Centre-Val-de-Loire ;
- Barbara Pompili dans les Hauts-de-France ;
- François de Rugy dans les Pays de la Loire.
En Bretagne, Jean-Yves Le Drian, ancien président de la région, doit convaincre son successeur Loïg Chesnais-Girard (PS) d'une alliance avec LREM.

Personnellement, je trouve osé ce choix stratégique, qui risque de faire apparaître l'échec éventuel des candidats LREM aux régionales comme celui du Gouvernement et, en dernière analyse, du chef de l'Etat lui-même - à moins qu'il escompte un rebond par rapport aux municipales ?
Dernière édition par Marcy le Sam 15 Aoû 2020 12:04, édité 2 fois.
Marcy
 
Messages: 592
Inscription: Mer 31 Aoû 2011 18:03

Re: Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede myckilem » Jeu 13 Aoû 2020 08:05

Ce scrutin sera à mon avis plus simple que les municipales ou les départementales. Ce sont des grands territoires avec un scrutin semi-proportionnel.

Il va falloir voir quel est l'accord avec le MoDem, mais ce serait intéressant de voir Marc Fesneau tête de liste dans le Centre Val de Loire.
myckilem
 
Messages: 210
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Re: Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede Marcy » Mer 14 Oct 2020 14:33

Marcy a écrit:Le Canard enchaîné de ce mercredi 12 août 2020 annonce qu'Emmanuel Macron souhaite que ses ministres et les personnalités de la majorité s'investissent "en première ligne" pour remporter quelques régions, et de citer :
- Olivier Véran en Auvergne-Rhône-Alpes ;
- Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France ;
- Marc Fesneau en Centre-Val-de-Loire ;
- Barbara Pompili dans les Hauts-de-France ;
- François de Rugy dans les Pays de la Loire.
En Bretagne, Jean-Yves Le Drian, ancien président de la région, doit convaincre son successeur Loïg Chesnais-Girard (PS) d'une alliance avec LREM.

Personnellement, je trouve osé ce choix stratégique, qui risque de faire apparaître l'échec éventuel des candidats LREM aux régionales comme celui du Gouvernement et, en dernière analyse, du chef de l'Etat lui-même - à moins qu'il escompte un rebond par rapport aux municipales ?


Dans son édition du 14 octobre 2020, Le Canard Enchaîné confirme qu'Emmanuel Macron est toujours très investi pour la désignation des candidats aux régionales. Un déjeuner de la majorité s'est tenu à l'Elysée le 8 octobre et a fixé comme objectif de "conquérir 3 ou 4 régions" sur une ligne unitaire (LREM-MODEM-MRSL-Agir etc ?) et autour de "personnalités capables d'entraîner un mouvement autour d'elles", selon les dires prêtés au chef de l'Etat :
- Jean Castex ne veut pas d'une candidature d'Olivier Véran en Rhône-Alpes au regard de la pandémie, mais cela tombe bien : Olivier Véran ne veut pas y aller ;
- le chef de l'Etat "fait pression (...) sur Jean-Michel Blanquer, avec lequel il a déjeuné le 24 septembre" ; le ministre de l'Education, assez peu allant, semble commencer à se laisser convaincre, mais demande pour l'heure le temps de la réflexion ;
- en Centre-Val-de-Loire, c'est toujours le Modem Marc Fesneau qui tient la corde ;
- en Nouvelle-Aquitaine, le nom de Geneviève Darrieussecq est évoqué ;
- il n'y a plus de noms évoqués pour les Hauts-de-France et les Pays de la Loire ;
- pas de noms non plus en PACA et dans le Grand Est, mais une alliance y est envisagée avec les présidents LR, Renaud Muselier et Jean Rottner ; je note qu'il s'agit de régions où le RN est haut, et une alliance de la droite et du centre permettrait en effet de mettre en échec les oppositions, RN d'une part, gauche d'autre part.
Marcy
 
Messages: 592
Inscription: Mer 31 Aoû 2011 18:03

Re: Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede Boby13 » Mer 14 Oct 2020 15:42

Marcy a écrit:Le Canard enchaîné de ce mercredi 12 août 2020 annonce qu'Emmanuel Macron souhaite que ses ministres et les personnalités de la majorité s'investissent "en première ligne" pour remporter quelques régions, et de citer :
- Olivier Véran en Auvergne-Rhône-Alpes ;
- Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France ;
- Marc Fesneau en Centre-Val-de-Loire ;
- Barbara Pompili dans les Hauts-de-France ;
- François de Rugy dans les Pays de la Loire.
En Bretagne, Jean-Yves Le Drian, ancien président de la région, doit convaincre son successeur Loïg Chesnais-Girard (PS) d'une alliance avec LREM.

Personnellement, je trouve osé ce choix stratégique, qui risque de faire apparaître l'échec éventuel des candidats LREM aux régionales comme celui du Gouvernement et, en dernière analyse, du chef de l'Etat lui-même - à moins qu'il escompte un rebond par rapport aux municipales ?


Non mais ils sont sérieux chez LREM, les régionales vont être une catastrophe pour ces têtes de liste n'importe où ils se présenteront !!
Boby13
 
Messages: 293
Inscription: Mar 15 Oct 2013 10:18

Re: Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede Français d'ailleurs » Mer 14 Oct 2020 16:53

Boby13 a écrit:
Marcy a écrit:Le Canard enchaîné de ce mercredi 12 août 2020 annonce qu'Emmanuel Macron souhaite que ses ministres et les personnalités de la majorité s'investissent "en première ligne" pour remporter quelques régions, et de citer :
- Olivier Véran en Auvergne-Rhône-Alpes ;
- Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France ;
- Marc Fesneau en Centre-Val-de-Loire ;
- Barbara Pompili dans les Hauts-de-France ;
- François de Rugy dans les Pays de la Loire.
En Bretagne, Jean-Yves Le Drian, ancien président de la région, doit convaincre son successeur Loïg Chesnais-Girard (PS) d'une alliance avec LREM.

Personnellement, je trouve osé ce choix stratégique, qui risque de faire apparaître l'échec éventuel des candidats LREM aux régionales comme celui du Gouvernement et, en dernière analyse, du chef de l'Etat lui-même - à moins qu'il escompte un rebond par rapport aux municipales ?


Non mais ils sont sérieux chez LREM, les régionales vont être une catastrophe pour ces têtes de liste n'importe où ils se présenteront !!


Il y aune logique dans tout ça:
1. Forcer les derniers hésitants de LR s'allier avec LREM pour ne pas perdre les régions.
2. Les ministres qui vont perdre les régionales à remplacer par les LR (il y a beaucoup chez LR qui attendent leurs places).
A la fin le "nouveau Macron" , comme le beaujolais nouveau, sera tout prêt pour 2022.
Français d'ailleurs
 
Messages: 20
Inscription: Ven 12 Juin 2020 09:08

Re: Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede arthas » Mer 14 Oct 2020 22:04

Je suis d'accord pour le 2. : les ministres battus quitteront le gouvernement.
Pour le 1., il fonctionne en théorie : on se présente pour vous prendre des voix, et il faudra faire alliance avec nous pour récupérer ces voix. En pratique, ce serait à mon sens une stratégie très aléatoire. On a vu aux dernières élections municipales, dans certaines villes et non des moindres, des alliances LR-LREM au second tour qui foiraient dans les grandes mesures, alors qu'elles auraient mathématiquement dû finir victorieuses de manière plus ou moins large.

Après, il y aura des majorités régionales de droite plus ou moins "Macron compatibles". Je pense par exemple à celle de Christian Estrosi / Renaud Muselier en PACA.
arthas
 
Messages: 137
Inscription: Jeu 19 Sep 2019 19:16

Re: Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede myckilem » Jeu 15 Oct 2020 21:25

Si je dois faire des pronostiques sur les chances de LREM aux régionales :

ARA : La barre des 10 % est accessible, mais je vois mal faire nettement mieux.
BFC : A nouveau la barre des 10 % est accessible, mais ce ne sera probablement pas beaucoup plus haut (pour rappel Le MoDem y a fait 3,2 % en 2015)
Bretagne : Je pense que LREM pourrait aller jusqu'à 20 %, mais de là à gagner l'election, j'y crois moyen.
CVL : Marc Fesneau est un bon choix de tête de liste. Il a un ancrage local en Loir et cher et a été tête de liste MoDem en 2010 (où il a obtenu 5 %). La barre des 10 % est accessible. Je pense que la liste peut aller jusqu'à 15 à 20 %, mais c'est un pari osé de ma part.
Grand Est : Je vois mal LREM passé la barre des 10 %. Plus de 5 % c'est accessible, mais plus cela risque d'être compliqué.
Haut de France : Même chose que pour le Grand Est
Ile de France : LREM peut faire plus de 15 % dans cette région, mais il me parait compliquer de faire notablement plus.
Normandie : A mon avis, LREM peut passer la barre des 10 % sans trop de problème.
Nouvelle Aquitaine : Pour moi, c'est la région la plus accessible pour la majorité présidentielle. L'ancrage du MoDem en Aquitaine avec le soutien possible de l'UDI, cela parait bien parti pour faire au moins 20 %. Maintenant, il faut voir si cela va permettre à la liste en course de prendre la main au second tour.
Occitanie : LREM aura pas mal de chance si elle passe les 10 % ce que je n'exclu toutefois pas.
Pays de la loire : Je ne sais pas si LREM a ses chances pour faire 10 %, mais ce n'est pas impossible.
PACA : Je vois mal LREM faire 10 % des voix dans cette région.
myckilem
 
Messages: 210
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Re: Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede Herimene » Ven 16 Oct 2020 01:26

Cela dépendra quand même pas mal des têtes de liste mais pour moi les étiages possibles actuellement pour LREM sont les suivants :

ARA : 10-17%
BFC : 7-12%
Bretagne : 12-20%
CVL : 10-18% (si Fesneau tête de liste)
Grand Est : 5-11%
Hauts de France : 6-12%
Ile-de-France : 12-18%
Normandie : 8-14% (malgré l'implantation importante de LREM, la concurrence au centre avec à la fois Morin et une liste UDI sera rude)
Nouvelle-Aquitaine : 12-20% (grâce au MoDem)
Occitanie : 8-14%
Pays de la Loire : 9-15%
PACA : 4-11%
Herimene
 
Messages: 1701
Inscription: Ven 6 Jan 2012 17:37
Localisation: Saône-et-Loire

Re: Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede Marcy » Ven 16 Oct 2020 09:34

Merci à Myckilem et Hérimène pour leurs pronostics très détaillés, qui se basent notamment sur le dernier scrutin (celui des municipales) où, dans les villes de plus de 100 000 habitants nettement plus favorables à la moyenne nationale pour LREM, le parti présidentiel dépassait le plus souvent la barre des 10 % mais n'atteignait que rarement les 20 %, sauf (rares) sortants LREM ou assimilés (Le Havre).

D'aucuns objecteront que les pronostics sont bas par rapport aux européennes : mais aux européennes, LREM avait su imposer dans l'opinion l'idée d'un match LREM/RN pour la première place, et surtout avait largement rassemblé l'électorat de droite et du centre (ou du centre et de droite, peu importe la désignation), au détriment des listes LR et UDI. Par ailleurs, si l'on prend comme référence le Modem en 2015, le bloc électoral constitué autour de LREM devrait progresser, malgré un faible nombre de conseillers régionaux sortants - suivant un schéma rappelant peu ou prou celui des municipales pour LREM.

Quand Emmanuel Macron parle de "trois ou quatre régions" (hors, visiblement, les outre-mers), il met la barre haut - et c'est normal : on ne se lance pas d'emblée battu dans une compétition. A la lecture des pronostics, on voit quelles régions visent LREM - notamment la Nouvelle-Aquitaine, la Bretagne et l'Occitanie. Dans un paysage électoral qui devrait être plus émietté qu'aux municipales, un score de 17-18 % peut en effet suffire à propulser une liste aux deux premières places dans certaines régions (mais pas toutes, au regard des unions plus ou moins étendues qui se dessineront pour la gauche et la droite).

Un élément défavorable pour LREM est d'apparaître d'emblée en force d'appoint de LR (cf. "Le Canard enchaîné" d'avant-hier) dans certaines régions - comme PACA et Grand Est : ce n'est pas le meilleur argument de vente pour rassembler des électeurs, surtout ceux qui viennent du centre-gauche (car il en reste à LREM, surtout après le coup de barre à gauche du PS depuis 2017).

Dans ce contexte, le chef de l'Etat a raison de pousser les figures de LREM les plus connues : si une "célébrité" n'assure pas forcément un succès, mettre un-e inconnu-e en tête de liste réduit encore les chances de réussite. Sans entrer dans le détail, je dirais que les listes LREM qui ont obtenu de mauvais scores aux municipales étaient conduites par des quasi inconnu(e)s localement - je pense notamment à Reims et Dijon.

Par contre, la tâche préalable de réunir toutes les chapelles occupant l'espace de la majorité présidentielle (LREM, Modem, MRSL, Agir...) - comme aux européennes de 2019 - ne sera pas chose aisée, surtout dans les régions où certaines de ces chapelles sont alliées avec la gauche (exemple du MRSL, du moins du MRSL d'Eure-et-Loir, en Centre - Val-de-Loire) ou (plus souvent) la droite hors majorité présidentielle (Agir). Pour l'UDI, l'alliance la plus probable devrait être avec LR, alors que cette formation apparaissait encore, au premier semestre 2019, comme la plus proche de rejoindre la majorité présidentielle (il avait été dit, peut-être à tort, que la candidature Lagarde aux européennes visait à l'obtention d'un maroquin).

Pour finir, je note que la Corse, qui connaît certes un contexte politique local, est oubliée des pronostics. La victoire des nationalistes y est attendue, mais que fera LREM, largement issue du centre-gauche dans cette région (en termes de scores et d'alliances de deuxième tour) ?
Marcy
 
Messages: 592
Inscription: Mer 31 Aoû 2011 18:03

Re: Elections régionales de 2021 pour LREM

Messagede myckilem » Ven 16 Oct 2020 12:25

Pour moi, la Normandie est jouable pour LREM. Si le MoDem rejoint les rangs dans cette région (ce qui va être compliqué Morin et Bayrou s'entendent très bien), LREM pourrait même avoir une tête de liste du cru Rodolphe Thomas. Rodolphe Thomas a une implantation très forte dans le Calvados où il a fait 12 % seul en 2010 et où il a été tête de liste du centre et de la droite en 2015. C'est le département où la liste de Morin a fait le meilleur score de la droite et du centre en 2015 au premier tour. Bref, c'est loin d'être un mauvais choix comme chef de file. Si en plus, Sebastien Lecornu se lance dans la bataille dans l'Eure, cela fait tout de même deux départements avec des poids lourds locaux pour peser dans la bataille. Le président du conseil départemental de Seine-Maritime pourrait aussi jouer un rôle.

Avec une tête de liste MoDem (comme en Nouvelle Aquitaine), l'UDI pourrait faire le choix de rallier cette liste. Cela ferait quand même un gros bloc autours de la majorité présidentielle. Pour moi, il n'est pas improbable que cette liste puisse faire 20 % voire même être devant au premier tour en cas de division de la gauche.

Maintenant, la victoire ne sera possible que s'il y a une fusion entre la liste de la majorité et Morin. Le fusion, j'y crois assez bien, mais je ne suis pas certain que ce soit vendeur pour l'électorat de centre gauche de la majorité.

Après, vous allez me dire (et vous auriez raison) que cela fait tout de même beaucoup de conditions particulières loin d'être acquises aujourd'hui pour que ce scenario se réalise.

Pour la Corse, je n'ai pas beaucoup d'opinion. Je connais très mal le contexte local.
myckilem
 
Messages: 210
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Suivante

Retourner vers Elections régionales de 2021

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités