Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique en Irlande

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique en Irlande

Messagede Eco92 » Sam 26 Mai 2018 17:24

Données intéressantes dans Le Monde : « Les campagnes (60 %) ont approuvé la libéralisation de l’IVG presque autant que les villes (71 %), les hommes (65 %) presque autant que les femmes (70 %), les jeunes (87 % des moins de 25 ans) nettement plus que leurs aînés (63 % des 50-64 ans). »

Il rappelle aussi qu’après la défaite serrée des conservateurs sur le divorce (50,3 %) en 1995, puis plus large sur l'ouverture du mariage aux couples homosexuels en 2015 (62,7 %) cela marque encore un net recul du pouvoir de l'église.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8224
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Irlande

Messagede Nico » Sam 26 Mai 2018 17:52

On connaît les résultats sur 37 circonscriptions, il n'en manque plus que 3 (Cork-Est, Donegal et Sligo-Leitrim)

Circonscriptions dépouillées : 37/40

Inscrits : 3 067 058
Votants : 1 978 573 (64,51%)
Invalides : 5 516 (0,28%)
Exprimés : 1 973 057 (99,72%)

Oui : 1 327 796 voix (67,30%)
Non : 645 261 voix (32,70%)

Le meilleur résultat pour le Oui est à Dublin Bay South (78,49%), il est le plus faible à Cavan-Monaghan (55,46%)
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3960
Inscription: Dim 3 Oct 2010 16:34
Localisation: Corrèze

Re: La vie politique en Irlande

Messagede ploumploum » Sam 26 Mai 2018 18:51

Résultats complets du référendu mconstitutionnel du 25 mai 2018 (les 40 circonscriptions dépouillées)

Inscrits : 3 367 556
Votants : 2 159 655 / 64,13 %
Exprimés : 2 153 613

OUI : 1 429 981 voix / 66,40 %
NON : 723 632 voix / 33,60 %

https://www.rte.ie/news/eighth-amendment/results/

Le OUI est majoritaire dans 39 des 40 circos. Seule celle de Donegal (dans l'Ulster) donne le Non majoritaire : (51,9 %)
Par région, ça donne :
Connacht-Ulster : 57,5 % de Oui
Dublin : 75,5 % de Oui
reste du Leinster : 66,6 %
Munster : 63,3 %
https://www.rte.ie/news/eighth-amendment/results/
ploumploum
 
Messages: 15725
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Irlande

Messagede Nico » Sam 25 Mai 2019 10:26

En même temps que les élections européennes, les électeurs irlandais étaient amenés également à voter hier au référendum constitutionnel visant à assouplir les conditions d'obtention du divorce. Il s'agit notamment de réduire la période obligatoire de 4 ans pendant lesquels les époux vivent séparés pour prononcer le divorce. La nouvelle période sera alors soumise au vote à l'Oireachtas.

Selon un premier sondage de sortie des urnes, le Oui devrait l'emporter à 87%. Le pays poursuit ainsi sa marche vers une réforme en profondeur de sa société.

https://www.telesurenglish.net/news/Iri ... -0014.html
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3960
Inscription: Dim 3 Oct 2010 16:34
Localisation: Corrèze

Re: La vie politique en Irlande

Messagede ploumploum » Dim 26 Mai 2019 10:40

Nico a écrit:En même temps que les élections européennes, les électeurs irlandais étaient amenés également à voter hier au référendum constitutionnel visant à assouplir les conditions d'obtention du divorce. Il s'agit notamment de réduire la période obligatoire de 4 ans pendant lesquels les époux vivent séparés pour prononcer le divorce. La nouvelle période sera alors soumise au vote à l'Oireachtas.

Selon un premier sondage de sortie des urnes, le Oui devrait l'emporter à 87%. Le pays poursuit ainsi sa marche vers une réforme en profondeur de sa société.

https://www.telesurenglish.net/news/Iri ... -0014.html



L'amendement constitutionnel obtient l'approbation de 82,07 % des exprimés. Bémol cependant, la participation ne s'élève qu'à 50,83 %, c'est 13,3 pts de moins que pour le référendum de 2018

Résultats
Inscrits : : 3 397 636
Votants : 1 727 056 / 50,83 %
Exprimés : l: 1 686 511

Pour : 1 384 192 / 82,07 %
Contre : 302 319 / 17,93 %
https://www.referendum.ie/current-referendum/
ploumploum
 
Messages: 15725
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Irlande

Messagede Relique » Dim 26 Mai 2019 13:45

Edition avec les résultats définitifs.

Au niveau global, par parti politique:

Parti, Première préférence en 2019 (variation par rapport à 2014), nombre de sièges en 2019 (variation par rapport à 2014)

Fine Gael: 25,31% (+1,21), 254 (+19)
Fianna Fail: 27,08% (+1,72), 281 (+13)
Sinn Féin: 9,51% (-5,81), 81 (-78)
Labour: 5,71% (-1,45), 56 (+5)
Green Party: 5,59% (+4,01), 48 (+36)
Social Democrats: 2,29% (+2,29), 20 (+20)
Solidarity-PBPA: 1,84% (-1,02), 11 (-16)
Aontu: 1,44% (+1,44), 3 (+3)
Independent 4 Change: 0,50% (+0,50), 3 (+3)
Renua Ireland: 0,58% (+0,58), 1 (+1)
Workers Party: 0,15% (-0,07), 1 (=)
Workers and Unemployed Action: 0,15% (+0,02), 1 (=)
Republican Sinn Féin: 0,06% (=), 1 (=)
Irish Democratic Party: 0,06% (+0,06), 1 (+1)
Indépendants: 19,52% (-3,01), 182 (-11)


Il y a donc une vraie défaite (Sinn Féin) et une vraie victoire (Green Party). Le Sinn Féin perd donc la vague de 2014 qui l'avait fait passer de 54 élus (6% de l'ensemble) et 4ème parti (derrière le Labour) à 3ème parti avec 159 élus (17% de l'ensemble, le nombre total d'élus avait varié). Il reste troisième parti, le Labour ne s'étant pas toujours pas relevé (notamment à cause de la concurrence des dissidents Social Democrats qui font une entrée plutôt intéressante) et le Green Party n'ayant progressé que de manière assez marginale tout de même comparé à ce que les exit poll prétendaient (9% aux élections locales).

Par comté, pour ceux dont le dépouillement a permis d'obtenir le total des 1ères préférences:

En commençant d'abord par la circonscription européenne de Dublin:


Dublin: la ville:

Clairement, progression des Greens dont la progression au conseil sera limitée par le nombre de candidats qu'ils ont sélectionné !
En voix, cela donne:

FF: 18% (+3,5)
Green: 15% (+10)
FG: 13,5% (-0,5)
SF: 12% (-12)
Lab: 10% (-2,5)
Soc-Dem: 7% (+7)
S-PBPA: 5% (-2)
Independent 4 Change: 2,5% (+2,5)
Indépendants: 14% (-5)

En sièges, on a au final:
FF: 11 (+2)
Green: 10 (+7, pour 10 candidats dans 11 circonscriptions)
FG: 9 (+1)
Lab: 8 (=)
SF: 8 (-8)
SD: 5 (+5)
PBPA: 2 (-4)
Independent 4 Change: 1 (+1)
Ind 9 (-4)

Globalement, les Greens semblent plus progresser dans le sud que dans le Nord tandis que les sociaux démocrates élisent 4 de leurs élus dans le Nord (sur 10 candidats dans 9 circonscriptions). Le Sinn Féin perd moins dans le centre-ville sud (gagnant un siège à South-West Inner City, une nouvelle circonscription.

Le Green Part aurait probablement pu gagner des sièges:
- à Artane Whitehalll, où ils n'ont pas proposé de candidats: les sociaux démocrates ont fait 15%, leur meilleur résultat qui est peut-être lié à l'absence du Green Party...
- à Kimmage Rathmines, où ils ont fait 20,37%. Les sociaux démocrates ont eu un élu avec 7,42% de première préférence.
- North Inner City, avec 15%, c'est difficile d'imaginer deux élus sur sept, mais deux indépendants ont été élus avec 8 et 6,5% (le Fine Gael avec 8,65%).
- Pembroke: avec 33% et un élu sur 5, le Green aurait pu faire mieux. En effet, le Fine Gael avec 33% également a obtenu deux élus, tandis que le Fianna Fail avait un élu avec 11% et le Labour 1 avec 14,5%.
- South East Inner City: même chose que pour Pembroke, 28,5% et un élu sur 5. Le Fine Gael a un élu avec 9,8%, le Labour 1 avec 8,5% et un indépendant avec 8%. Qui sait s'ils n'auraient pas pu être trois ?
- South West Inner City: avec 22,6% dans une circonscription à 5 élus, c'est surement moins frappant. Le Sinn Féin a tout de même à avoir un élu avec 10,25%, le Labour avec 11,43% et le PBPA avec 12%.

Le Green Party aurait donc très bien pu avoir autant de sièges que le Sinn Féin en 2014. C'est probable d'ailleurs que ce vote soit aussi volatile que celui du SF en 2014, mais on ne le saura que dans 5 ans !

Pour les circonscriptions du Dail de la ville de Dublin, on aurait avec ces résultats:

Dublin Bay North: Le Green Party et les Sociaux démocrates pourraient prendre un siège chacun. Les plus menacés semblent ceux de l'Independent Alliance et d'Independent 4 Change (entre 7 et 8% en 2016), même si le Sinn Féin est également très menacé (9,25% à ces élections locales). Le Fine Gael et le Fianna Fail garderaient leurs sièges.

Dublin Bay South: sur 4 sièges aujourd'hui il y a 2 Fine Gael, 1 Fianna Fail et 1 Green. Avec 31% aux élections locales contre 11% en 2016, les Greens prendraient un siège ici, au Fine Gael selon toutes probabilité. Le Fianna Fail est tout de même menacé avec 10,3% aux élections locales (contre 11,5 en 2016).

Dublin Central: sur 3 sièges, probablement deux changeraient de mains. Le Sinn Féin et le Fine Gael perdraient leur siège tandis que le Fianna Fail et le Green Party en gagnerait un. Le siège d'indépendant serait conservé (bien qu'il est difficile de l'associer à des candidats aux élections locales).

Dublin North-West: sur 3 sièges, ce sont les Sociaux démocrates qui perdrait leur siège gagné en 2016. Ici, c'est le Fianna Fail qui remporterait un premier siège (avec 19% contre 13 en 2016). Le Sinn Féin conserverait son siège (16,5% en 2019 contre 27% en 2016) ainsi que le Fine Gael (16/13). Le Green ne réussirait pas à emporter un siège (13,9%).

Dublin South-Central: sur 4 sièges, le Green Party en emporterait forcément un (18% contre 3% en 2016), et le Fianna Fail pourrait également en prendre un (14 plutôt que 13%). Le Fine Gael perdrait son siège (9,9% en 2019 contre 14,3 en 2016). L'élu Independent 4 Change pourrait également perdre le sien 14,46% en 2016, des candidats localement ont obtenu 7,2% (avec deux candidats sur 3 circonscriptions) et leur unique siège.


Dun Laoghaire-Rathdown

Au sud-est de Dublin, sur la côte, ce conseil est plutôt un fief Fine Gael et Labour, le Sinn Féin et le Fianna Fail y ayant fait quelques poussées en 2014.

La participation y a un peu augmenté, et cela a clairement profité au Green Party qui multiplie par plus de 3 son nombre de voix (7% à 20%) et son nombre de conseillers (de 2 à 6). Le Labour se maintient en voix mais baisse un peu en pourcentage (11,9% contre 13% en 2014), concurrencé par les Sociaux démocrates (1,7%).

Le Sinn Féin divise son résultat par deux (3,5% contre 7,7 en 2014), et le Fianna Fail (17,8) et le Fine Gael (27,6) perdent chacun un point. Le PBPA perd 3 points à 6,7%. Les candidats indépendants font un peu moins bien à 10,4% (-5).

Les circonscriptions sont presque restées similaires (une a perdu un siège, récupéré par une autre).

A Blackrock, le Green Party prend un siège à un indépendant tandis que FG et FF se maintiennent à deux élus et le Labour à un.
A Dundrum, Le Fine Gael (2), le Fianna Fail, le Labour et le Green Party (à 1 élu) se maintiennent, tandis que le Sinn Féin perd son unique siège au profit d'un indépendant, les portant à 2.

A Dun Laoghaire, où le nombre d'élu est passé de 8 à 7, le Fine Gael perd un de ses trois sièges, le PBPA un de ses deux sièges, et l'unique indépendant n'est pas réélu. Le Fianna Fail et le Green Party restent à un, tandis que le Labour et les Sociaux démocrates en emportent un chacun.

A Glencullen Sandyford, le Sinn Féin perd son siège, le Labour un de ses deux sièges. Le Fine Gael en prend un (à 2) ainsi que les Greens. Le Fianna Fail en garde un, et les indépendants deux.

A Killiney-Shankill, on passe de 6 à 7 sièges. Cela permet au Fianna Fail et au PBPA de conserver leur élu malgré de vraies baisses en terme de première préférence (16 à 11 pour le FF, 22 à 14 pour le PBPA). C'est le Sinn Féin qui perd son siège (passant de 13 à 8%). Les Green emporte un siège (de 7 à 17%) et le Fine Gael un deuxième (20 à 27%).

Enfin, à Stillorgan, le Fianna Fail perd un de ses deux sièges au profit du Green Party, et le Labour son unique siège au profit du Fine Gael qui en compte désormais 3. Il y a toujours un indépendant.

Au total, on a donc en terme de sièges:
Fine Gael: 13 (+2)
Fianna Fail: 7 (-1)
Labour: 6 (-1)
Green Party: 6 (+4), un par circonscription, autant que de candidats
PBPA: 2 (-1)
Social Democrats: 1 (+1)
Sinn Féin: 0 (-3)
Indépendants: 5 (-1)

Ici aussi, le Green Party a été limité dans sa progression par le nombre de candidats sélectionnés. A Blackrock et à Dundrum, ils auraient pu prendre un élu au Labour. A Dun Laoghaire, aux sociaux démocrates. A Stillorgan, ils auraient peut-être pu battre le Fine Gael pour son troisième siège, mais ça aurait probablement été difficile.

Dans les circonscriptions législatives:

A Dublin Rathdown, circonscription à 3 sièges, le Green Party conserverait largement son siège (ils étaient à 10% en 2016 et avaient bénéficié de bons reports, ils étaient à 19% à ces élections locales). Le Fine Gael également le sien. Le Fianna Fail a fait mieux qu'en 2016 (17 contre 10%), ce qui le rendrait peut-être compétitif pour le troisième siège face à un élu de l'Independent Alliance (mais il est difficile de savoir ce que son électorat a fait aux élections locales).

A Dun Laoghaire, il y a 4 élus. Cependant, comme le président de la chambre venant du Fine Gael était élu là-bas, il n'y avait que 3 places d'élus en 2016, la quatrième lui étant réservée. Il y a donc eu 2+1 élus Fine Gael et 1 élu PBPA. Que ce soit avec 3 ou 4 sièges, il y aurait probablement le même résultat: le Fianna Fail et le Green Party prendraient un siège chacun, l'un au PBPA et l'autre au Fine Gael.

Autre conseil dublinois: South Dublin.

Ici, seule une circonscription n'a pas évolué en terme de nombre d'élu, Tallaght Central. Mais par contre, les 6 élus ne sont plus du tout les mêmes. Il y avait 2 Sinn Féin, 2 Anti-Austerity Alliance (PBPA), 1 Fianna Fail et 1 Labour. Désormais, c'est 2 Fianna Fail, 1 seul SF et AAA(PBPA), 1 Green et 1 indépendant qui n'est autre que l'ancien conseiller du Labour. Les autres circonscriptions ont évolué, aussi bien en terme de périmètre qu'en nombre de siège. Il est donc difficile de faire une analyse précise du vote localement. Voici les résultats globaux en premières préférences et en siège.

Fianna Fail: 18,79% (+5,42); 8 sièges (+3)
Fine Gael: 17,67% (-0,36); 7 (=)
Sinn Féin: 12,16% (-11,8); 6 (-3)
Green Party: 9,73% (+7,56); 4 (+3)
Labour: 8,5% (-1,71); 2 (-2)
S-PBPA: 8,35% (-0,97); 3 (-3)
Social Democrats: 4,99% (+4,99); 1 (+1)
Indépendants: 16,97% (-4,18); 9 (+1)


C'est amusant que les variations en premières préférence ne se voient pas parfaitement dans la variation en sièges. Le Sinn Féin qui voit le nombre de voix divisé par deux (!) et passe de premier parti à troisième, a une baisse assez modeste du nombre de siège. C'est du notamment à son excellent score à Tallaght South. Avec deux sortants sur six (et 51% des premières préférences), il avait été assez peu doté en 2014 en élu. Cette fois-ci, ils ont présenté un ancien champion d'arts martiaux qui a du prendre sa retraite il y a peu de temps contraint par une maladie rare, et qui tient un club dans le quartier. Et bien avec un nombre de siège qui a été réduit à 5 dans la circonscription, et un nombre de voix qui a diminué jusque 38%, ils ont réussi à faire élire leurs 3 candidats !
Le Labour réussit plutôt à se maintenir malgré la concurrence des sociaux démocrates et de leur ancien conseiller devenu indépendant. Le découpage ne leur a pas forcément été favorable avec des sortants devant s'adapter à d'autres circonscriptions.

Concernant une éventuelle élection générale, ces résultats pourraient donner dans les deux circonscriptions du secteur:

Dublin Mid-West:
Circonscription à 4 sièges avec 4 partis représentés: Fine Gael, Fianna Fail, Sinn Féin et s-PBPA. La progression du Green Party (presque 6% sur les local areas comprises dans la circonscriptions, environ) ne semble pas lui permettre de prendre un siège dans cette circonscription. Le S-PBPA semble le plus en danger, avec 6,4% environ dans cette circonscription. Les autres (FG: 19; SF 13; FF 13) semblent hors de portée (et pas capables d'en prendre un second).

Dublin South-West:
Circonscription à 5 sièges depuis 2016 (le Labour y avait perdu les deux siens sur quatre), Le Green Party a ici plus progressé (presque 12% dans les local areas incluse dans la circonscription). Il pourrait prendre un siège aussi bien à l'indépendante élue en 2016 (elle est devenue ministre en 2016), ou encore à S-PBPA (environ 9,5% dans la circonscription aux élections locales) ou le Sinn Féin (11,5%). Le Labour ne semble pas en mesure de reprendre un siège (ils avaient eu 36% des premières préférences en 2011, puis 6% en 2016 après le retrait de l'ancien leader Pat Rabbitte; en 2019, ils ont eu 9% aux élections locales).
Les sièges du Fine Gael et du Fianna Fail sont assez sûrs (Fianna Fail ayant repris la main sur le Fine Gael aux élections locales).
(je complèterai ce message au fur et à mesure)

Dernier conseil de la province d'Irlande, au Nord: Fingal County

Pas mal de changements dans les circonscriptions. Notamment deux grosses circonscriptions (Balbriggan et Mulhuddart, 8 sièges chacune) qui sont divisées en deux circonscriptions de 5 sièges (avec des apports venant des trois autres circonscriptions qui perdent chacune un siège ou deux). Forcément, cela rend certains partis plus fragiles. Toutefois, ici, les évolutions au niveau des partis politiques sont peut-être un peu moins dramatiques que dans le reste de la province de Dublin. Sans parler de stabilité, les seuls qui semblent réaliser une très mauvaise opération sont l'alliance Solidarity-PBP qui perd plus de la moitié de ses premières préférences (de 9,81% en 2014 à 3,98% cette année) et 4 de ses 5 élus. Les autres variations en terme d'élus (hormis pour les indépendants) vont seulement jusqu'à -2 pour le Sinn Féin, +1 ou 2 pour les autres, sauf les sociaux démocrates qui réalisent une belle entrée dans le conseil avec 3 élus.

Le résultat global donne:

Fianna Fail: 17,40% (-0,52); 8 élus (+1)
Fine Gael: 17,09% (+2,4); 7 élus (+1)
Green Party: 14,19% (+9,08); 4 (+2)
Labour: 13,29% (+1,98); 6 (+2)
Sinn Féin: 9,16% (-5,43); 4 (-2)
Social Democrats: 5,96% (+5,96); 3 (+3)
S-PBPA: 3,98% (-6,65); 1 (-4)
Independent 4 Change: 1,66% (+1,66); 1 (+1) (avec un seul candidat)
Indépendants: 15,87% (-8,5); 6 (-4)
Aontu: 2,22% (+2,22); 0 (=) (avec trois candidats)

Le Sinn Féin a ici plutôt bien résisté à ses pertes globales dans la province. Il perd un siège dans une ancienne circonscription à 8 siège divisée en deux (ils avaient eu un élu avec 9,63% en 2014, ils n'ont pas réussi dans les deux avec 9,3 et 4,16% dans les deux nouvelles circonscriptions). Par contre, la division en deux de Mulhuddart les a plutôt favorisé. Ils avaient réalisé 30% en 2014 et seulement 2 élus sur 8 (ils auraient pu avoir un troisième). Avec deux circonscriptions de 5 élus, ils ont réalisé 24 et 20%, se garantissant un siège dans chaque circonscription. C'est à Howth Malahide, où ils sont passés de 12 à 4% qu'ils ont perdu leur siège (même si la circonscription restait à 8 sièges, ils n'auraient, selon toute probabilité, pas sauvé leur siège).

Le S-PBPA a été moins chanceux. A Mulhuddart, où ils avaient aussi 2 élus en 2014 (et 26%), leurs candidats ont obtenu 9 et 11%, n'élisant qu'un seul d'entre eux. A Balbriggan, la division en deux circonscription les a aussi empêché de garder un élu. A Swords, quand il y avait 9 élus, ils avaient réussi à en avoir un avec 5,6%. En 2019, avec 4,6%, ils n'ont pas réussi à avoir un élu parmi les 7 (ils étaient concurrencé par independent 4 change qui a obtenu leur seul élu - pour leur seul candidat- avec 10,75%).


Dans la circonscription Dublin Fingal, en 2016 il y avait 5 élus de 5 partis différents: Fine Gael, Fianna Fail, Sinn Féin, Labour et Independent 4 Change. Le siège du Sinn Féin semble enclin à basculer au Green Party. Il est difficile de dire pour Independent 4 Change, qui pourrait aussi être en danger mais c'est difficile à dire. (il n'y avait qu'un candidat aux élections locales qui a fait 10% dans sa circonscription, mais par contre, si en 2016 les indépendants avaient obtenu 2% des voix, ce fut 22% en 2019).


Au total, dans la Province de Dublin, les élections locales ont donné:

Fine Gael: 18,07% (+0,29); 36 élus (+4)
Fianna Fail: 18,01% (+2,22); 34 (+5)
Green Party: 14,73% (+9,89); 24 (+16)
Labour: 10,84% (-1,15); 22 (-1)
Sinn Féin: 9,64% (-9,18); 18 (-16)
S-PBPA: 5,97% (-3,2); 8 (-12)
Social Democrats: 5,27% (+5,27); 10 (+10)
Independent 4 Change: 1,48% (+1,48); 2 (+2)
Indépendants: 14,27% (-6,21); 29 (-8)

Trois claires baisses:
le Sinn Féin: moitié moins de votes et d'élus, mais meilleur niveau qu'en 2009 ( 2014 avait été une année exceptionnelle, ils étaient passés de 10 à 34 élus, ce qui est même plus grand que la progression du Green Party cette année - on verra en 2024 si le GP réussit à mieux s'installer !)
le S-PBPA: la baisse en premières préférences est moins grande mais ils perdent plus de la moitié de leurs élus (la moitié si on compte que les deux élus d'Independent 4 Change proviennent de la même mouvance). Ils sont eux revenus au même niveau qu'en 2009 (8 élus), lorsqu'ils étaient divisés entre People Before Profit et Socialist Party.
les indépendants, qui font moins biens qu'en 2014 et sont moins nombreux à être élus. Ils avaient aussi eu de très bons résultats en 2014, avec seulement 12 élus en indépendants en 2009.

2 vraies hausses:
Le Green Party, dont on a déjà parlé, ce qui lui a permis notamment d'élire une députée européenne dans la circonscription de Dublin.
Les Sociaux démocrates, qui font leur entrée aux élections locales, et plutôt une bonne entrée (contrairement à Aontu qui clairement n'a pas de terrain favorable à Dublin).

1 déception:
le Labour, dont la chute de 2014 avait avantagé les trois "vagues" décrites précédemment. Ils avaient eu 45 élus en 2009 contre seulement 23 en 2014 (alors que le nombre total de conseillers augmentaient de 130 à 183 - ils sont restés à 183 en 2019). En 2019, ils n'ont aucunement réussi à reprendre des forces dans la province. La concurrence des sociaux démocrates et du Green Party fut trop forte pour eux.


Le scrutin européen a lui donné:
Fine Gael: 20,76%
Green Party: 17,54%
Fianna Fail: 14,13%
Independent 4 Change: 11,62%
Sinn Féin: 10,82%
Social Democrat: 5,59%
Labour: 5,03%
PBPA-Solidarity: 4,35%
Indépendants: 10,16%

Fianna Fail, Labour et PBPA ont mieux réussi les élections locales. Sinn Féin et les sociaux démocrates sont à peu près stables entre les deux scrutins.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3124
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: La vie politique en Irlande

Messagede Relique » Sam 1 Juin 2019 18:13

J'ai édité mon message précédent en y apportant des résultats complets pour les élections locales, comté (ou ville) par comté. J'ai ajouté des résultats très théoriques pour chaque circonscription législative.

Je continue donc avec la circonscription européenne du Sud

Carlow county:

Fine Gael (31%, +4 points) et le Fianna Fail (33,5, +5 points) progressent au détriment du Labour (8,8%, -4) et du Sinn Féin (8,4%, -4).
Les Verts n'avaient pas présenté de candidats ici.
Au niveau des sièges, le redécoupage (3 circonscriptions au lieu de 2, et donc moins d'élus par circonscription) désavantage encore plus les deux plus petits partis, Labour et Sinn Féin.
Ils ont tous les deux réussis à élire, il y a quelques minutes, un candidat à Muinebheag. Ils sont encore en compétition à Tullow, le Labour étant plus assuré que le Sinn Féin. A Carlow même, par contre, ils sont ou vont bientôt être éliminés.

L'équilbre final est:
FG: 6 (=)
FF: 6 (+1)
Lab: 2 (=)
SF: 1 (-2)
S-PBPA: 1 (+1)
Ind: 2 (=)

Kilkenny County:
Ici comme dans le comté voisin de Carlow (ils forment une circonscription aux élections de la chambre du parlement), le Sinn Féin perd beaucoup en voix (6,36%, -3,53) et surtout en élus(0, -3). Ils disparaissent du conseil où ils n'étaient apparus qu'en 2014. Le Green Party avait un seul élu sortant ici, à Kilkenny, et ils n'ont pas sélectionné plus de candidats. Ils restent donc constants en terme de voix (100 voix de plus) et d'élu, 1(3,8%, +0,3).
Le Fianna Fail reste premier parti ici (41,11%, +3,88; 11 sièges, +1), le Fine Gael améliorant également son score (32,10, +2,07; 9 sièges, +2). Le Labour baisse globalement (7,54%, -3,65) mais réussit à conserver ses deux élus (notamment à Piltown où la baisse d'un conseiller dans la circonscription menaçait l'élu Labour qui n'avait reçu que 10% des premières préférences en 2014; il a amélioré son score jusqu'à 18,8%, se garantissant une place parmi les 5).
Les indépendants augmentent globalement (8,46%, +1,47; 1 élu, =)

L'équilibre final est donc:
Fianna Fail: 11 (+1)
Fine Gael: 9 (+2)
Labour: 2 (=)
Green Party: 1 (=)
Independent: 1 (=)
Sinn Féin: 0 (-3)


Si on prend le total des résultats de Carlow et de Kilkenny, qui forment une circonscription de 5 députés au "Dail" (chambre basse irlandaise), on garderait 2 élus pour le Fianna Fail et 2 élus pour le Fine Gael (avec Fine Gael qui rétrécirait l'écart), et le Labour reprendrait son siège au Sinn Féin (siège perdu en 2016) (8,01% contre 7,09 pour le Sinn Féin en 2019 contre 6,27 / 12,43% en 2016).


Clare County:
Ici il y a presque eu statu quo lors de ces élections. Malgré la division d'une circonscription en deux et de quelques changements dans les autres, les équilibres en terme d'élus restent assez stables.
Le Fine Gael garde 8 élus, en faisant réélire 7 sortants et avec un 8 élu qui a battu le 8ème sortant dans la circonscription d'Ennystimon. Le Fianna Fail a réussi à passer de 12 à 13 élus, mais en renouvelant un peu plus son contingent. Le Sinn Féin conserve son unique élu à Shannon, tandis que le Green Party revient au conseil. Ils avaient un élu jusqu'à la dernière élection où leur sortant avait été candidat pour le Fianna Fail et avait perdu. Ils retrouvent donc une élue, mais dans une autre circonscription semble-t-il (avec les découpages aussi bien en 2014 qu'en 2019, c'est compliqué de s'y retrouver !).
Il y a donc deux indépendants en moins (le nombre d'élus restant stable).

Le bilan global:
Fianna Fail: 38,59% (+2,84); 13 (+1)
Fine Gael: 31,70% (+0,2); 8 (=)
Sinn Féin: 4,88% (+0,64); 1 (=)
Green Party: 3,97% (+3,03); 1 (+1)
Indépendants: 18,2% (-3,29); 5 (-2)
Social Democrats: 1,68% (+1,68)
Labour: 0,98% (-2,17)
S-PBPA: 0 (-1,41%)

Dans la circonscription parlementaire de Clare, il y a 4 élus. En 2016, il y eut 1 indépendant, 1 Fianna Fail et 2 Fine Gael malgré un meilleur score du Fianna Fail (31% contre 26%).

Vus les résultats des élections locales, où le Fianna Fail progresse plus que le FG, on peut imaginer que le FF prendrait le deuxième siège du FG.


Cork County: (pas la ville)
Les votes donnent:
FG: 32% (+4,5)
FF: 34% (+5)
SF: 5,5% (-9)
Lab: 3% (-4)
Soc-Dem: 2,5% (+2,5)
Green: 2% (+1)
Aontu: 2% (+2)
Indépendants: 18% (-1)

Effondrement du Sinn Féin donc dans le comté de Cork.Le nombre de voix global baisse du fait du transfert de certains quartiers du comté de Cork vers la ville de Cork (23 000 voix en moins dans le comté, 26 000 voix de plus dans la ville)

En sièges, on a eu:

FG: 20 (+4)
FF: 18 (+1)
Lab: 2 (=)
SF: 2 (-8)
SD: 1 (+1)
Green: 2 (+2)
Indépendants : 10 (+1)

A Cork la ville, résultat assez similaire, bien que moins impressionnant pour le Sinn Féin. Le Fianna Fail perd également des sièges. Le Sinn Féin avait 4 sièges dans les trois circonscriptions du Nord et n'en a gardé que 2 dans les deux nouvelles circonscriptions (2 dans le Nord-Ouest, 0 dans le Nord Est). Le Fianna Fail perd aussi un siège dans le Nord (il n'y a plus que 12 élus contre 13 dans les trois circonscriptions précédentes). Le Labour, le Green Party et un indépendant prennent chacun un nouveau siège. Le Workers Party conserve son unique siège national à Cork Nord-est.
Dans le Sud, sur trois circonscriptions comme en 2014 et 2 sièges de plus, le SF perd ses deux sièges, le Fianna Fail 1 siège. Le Fine Gael gagne deux sièges, le Green Party 3. Un indépendant perd son siège.

Au total, on a:
Fianna Fail: 23,97% (-0,23); 8 (-3)
Fine Gael: 20,74% (+1,6); 7 (+2)
Sinn Féin: 12,11% (-12,09); 4 (-4)
Green Party: 10,33% (+8,2); 4 (+4)
Labour: 5,66% (-0,34); 1 (+1)
S-PBPA: 3,2% (-2,71); 1 (=)
Workers Party: 1,77% (-1,29); 1 (=)
Indépendants: 14,79% (-0,39); 5 (=)
Social-democrats: 2,86% (+2,86); 0
Aontu: 2,39% (+2,39); 0

Quand on regarde les circonscriptions législatives du comté et de la ville de Cork, on obtient quelque chose comme: (attention, c'est fait avec les découpages de ces élections-ci, ce qui est trompeur car il y a des découpages légèrement différent; c'est fait à peu près!)

Cork-Est: 4 élus. Avec les résultats 2019, le Fianna Fail (+6 points) pourrait gagner un siège sur le Labour (-7 points) pour avoir Fine Gael 1 (=), Fianna Fail 2 et Sinn Féin 1 (-3 points).

Cork Nord Central: 4 élus. Statu quo probable avec un siège chacun pour le Fine Gael (-1 point), le Fianna Fail (-4), le Sinn Féin (-5) et le S-PBPA (-9) qui est toutefois menacé par les Greens.

Cork Nord Ouest: 3 élus. Le Fine Gael pourrait prendre un siège au Fianna Fail et donc avoir 2 élus contre 1.

Cork Sud-Central: 4 élus. Le Sinn Féin perdrait un siège au profit des Greens, le Fine Gael garderait 1 siège et le Fianna Fail 2 (mais bien plus difficilement).

Cork Sud-Ouest: 3 élus. Statu quo probable avec 1 siège pour le Fine Gael, le Fianna Fail et un indépendant.


Kerry County:

Le comté de Kerry est le terrain d'élection de la famille Healy-Rae (très particulière famille). Ils ont deux parlementaires (les deux fils du patriarche et premier élu, décédé en 2014) tandis que deux autres membres de la famille sont sortants à Killarney et Kenmare. Un troisième, le fils du parlementaire, a été élu et tous les trois sont arrivés premiers dans leurs circonscriptions respectives. Pour mémoire, je vais les séparer des autres indépendants dans les suffrages afin de mesurer leur impact.

Il y a eu pas mal de changements dans les districts d'élection. Notamment la division de Kerry South and West (9 élus) en deux (de 3 et 6 élus). Cela a d'ailleurs fait perdre un élu au Sinn Féin (qui faisait 1227 voix et 5,9% en 2014 et obtenait un élu, tandis qu'ils faisaient 11% et 5,6% en 2019 et n'ont pas réussi à obtenir un élu, leur plus bon score étant dans la circonscription à trois élus). C'est le Fianna Fail qui bénéficie le plus de cette division, passant de 3 à 5 élus (il faut dire qu'ils sont passés de 28 à 40% )Un indépendant perd son siège également.

Le Labour perd un siège dans la division de Tralee (qui passe de 9 à 7), et n'en gagne pas dans la nouvelle circonscription de Castleisland, où ils ne présentaient pas de candidats.

Au final, on a donc:
Fianna Fail: 25,80% (+3,57); 10 (+1)
Fine Gael: 21,88% (+0,01); 7 (-2)
Sinn Féin: 13,35% (-0,83); 4 (-1)
Healy-Rae: 12,56% (+1,27); 3 (+1)
Labour: 4,48% (-2,10); 1 (-1)
Kerry Independent Alliance: 2,85% (-0,21); 1 (=)
Indépendants: 14,16% (-6,07); 6 (+1)
Green Party: 3,09% (+3,09)
Aontu: 1,58% (+1,58)

Si on regarde la circonscription législative, il est probable que ce soit statu quo. Certes, les Healy-Rae font moins bien au total (37% en 2016 sur tout le comté, alors qu'ils n'ont eu que 12,5% sur trois des six circonscriptions (ils étaient plutôt autour de 25% dans chacune). Mais bon, il est probable qu'avec une nouvelle élection générale, ils renouvellent leur exploit.


Laois County
Petit comté qui a gardé ses trois circonscriptions électorales avec le même nombre d'élus. Il est assez partagé entre Fine Gael et Fianna Fail. Ici, il y a eu presque statu quo dans le conseil. Seul le Fine Gael a gagné un siège sur le Fianna Fail. Un sortant indépendant (ex-élu Fianna Fail en 2009) a été battu par un indépendant.

Le Green Party n'a ici pas présenté de candidats, et le Labour et le Sinn Féin se sont maintenus.

Les résultats globaux:
Fianna Fail: 33,48% (+0,64); 6 (-1)
Fine Gael: 27,56% (-2,62); 7 (+1)
Sinn Féin: 11,33% (-1,41); 2 (=)
Labour: 5,66% (+0,98); 1 (=)
Indépendants: 20,34% (+1,53); 3 (=)

Si on prend la circonscription de Laois, il est possible qu'il y ait statu quo (1 FG, 1 FF et 1 SF) vue la stabilité par rapport à 2014. Toutefois, en 2016, il n'y avait pas de candidat indépendant. Peut-être qu'un candidat assez fort peut menacer le siège de Sinn Féin.


Offaly County:
Offaly est le comté voisin de Laois. Tout aussi rural, il a aussi gardé le même nombre d'élus dans ses trois circonscriptions. Le Fianna Fail y est ici plus dominant.
En 2019, le Sinn Féin avait fait une entrée remarquée dans le conseil avec trois élus, alors qu'il ne devait pas y avoir d'élus depuis plusieurs décennies. (au moins depuis 1991 d'après wikipedia !) Ils avaient fait même d'excellents résultats avec 23% à Tullamore (ils auraient peut-être pu avoir deux élus) et 19% à Edenderry.
Cette année, ils ont perdu leurs trois élus ! Il faut dire, aucun des trois sortants n'était candidat pour le Sinn Féin. Carol Nolan de Birr a été élue au parlement en 2016 dans la circonscription d'Offaly (elle a depuis quitté le parti et est devenue indépendante en 2018 en s'opposant à la légalisation de l'avortement), et les deux autres, qui étaient arrivés en tête dans leurs circonscriptions, ont démissionné en 2018 (je n'ai pas retrouvé s'il s'agissait d'un soutien à leur parlementaire anti avortement).

Ce sont le Green Party, les Social Democrat et l'Irish Democratic Party qui ont pris les sièges du Sinn Féin. Le Fianna Fail est resté stable.

Les résultats:
Fianna Fail: 39,95% (+5,87); 8 (=)
Fine Gael: 21,64% (+4,81); 4 (+1)
Renua Ireland: 10,28% (+2,23); 1 (=) (le fondateur du parti est élu ici et avait réalisé 8,25% à l'échelle du comté en indépendant (soit 23% dans sa circonscription. Ils ne présentaient que deux candidats de plus, un dans la circonscription du fondateur, et un à Tullamore)
Sinn Féin: 4,58% (-12,68); 0 (-3) -présent dans les trois circonscriptions
Irish Democratic Party: 3,39% (+3,39); 1 (+1) -présent dans une circonscription
Social Democrats: 2,11% (+2,11); 1 (+1) -présent dans une circonscription
Green Party: 1,88% (+1,88); 1 (+1) -présent dans une circonscription
Indépendants: 16,17% (-5,5); 3 (-1)


Avec ces résultats, clairement, le Sinn Féin perdrait le siège (déjà passé en indépendant) obtenu en 2016. Reste à voir si la sortante, en indépendante, réussirait à être réélue, ou si le Fianna Fail reprendrait un élu. (2016: 1 FG avec 16%, 1 FF avec 36%, 1 SF avec 11%).


Limerick County (qui inclue la ville de Limerick)
Un changement dans les circonscriptions ici. Afin de ne pas dépasser 7 élus, un élu passe de la circonscription urbaine Est à celle Nord pour les mettre toutes deux à 7 élus. Cela a eu de petites conséquences. En effet, le Sinn Féin a perdu son siège dans la circonscription Est, mais a réussi à obtenir un second élu dans le Nord. Dans l'Est, le S-PBPA a perdu également son siège, gagné par le Green Party. Le Labour a conservé le sien, et le Fine Gael a réussi à prendre le 3ème Fianna Fail pour en avoir 3 cette fois-ci.
Dans le Nord, outre le Sinn Féin qui gagne un siège, c'est le Green Party qui en a gagné un premier, le prenant au S-PBPA.
Enfin dans l'Ouest, le Sinn Féin a aussi perdu un siège, tout comme le S-PBPA, au profit des Social Democrats et d'un indépendant (un ancien candidat Fine Gael non investi cette fois-ci)
Le Sinn Féin reste donc constant dans la ville de Limerick. Mais dans le reste du comté, il est totalement éliminé. Alors qu'il avait obtenu un élu dans chaque circonscription en 2014 (passant de 1 à 6 élus), il a perdu tous ses sièges ruraux. A Adare Rathkeale, la sortante ne s'est pas représentée (et le Sinn Féin n'a investi aucun candidat), à Cappaghmore Kilmallock, la sortante est devenue indépendante en cours de mandat disant avoir été mal traitée dans le parti. Elle ne 'est pas représentée et le candidat en 2019 a obtenu moins de la moitié des voix. A Newcastle West, le sortant s'est représenté mais a fait beaucoup moins de voix.
Globalement, le Fianna Fail perd un siège tandis que le Fine Gael en gagne deux, ce qui est plus en phase avec les résultats, le Fine Gael restant largement devant le Fianna Fail aussi bien en 2019 qu'en 2014.

Le résultat final donne:
Fine Gael: 34,19% (+1,46); 14 élus (+2)
Fianna Fail: 26,58% (-0,81); 12 (-1)
Sinn Féin: 5,98% (-6,96); 2 (-4)
Green Party: 4,94% (+4,94); 2 (+2)
Labour: 4% (-2,63); 3 (=)
Social Democrats: 2,81% (+2,81); 1 (+1)
Independent: 16,54% (+0,6); 6 (+3)
Aontu: 2,9% (+2,9); 0
Anti Austerity Alliance: 1,58% (-2,78); 0 (-3)

Dans les circonscriptions législatives:
A Limerick City, le Fine Gael et le Fianna Fail semblent assurés de garder leur siège. Le Labour et le Sinn Féin ont baissé, notamment à cause de l'émergence d'Aontu. Aontu obtient 4% sur le périmètre de cette circonscription, et le Sinn Féin perd 4 points. Le Labour perd trois points. Les social-democrats étaient déjà là en 2016 et réalisent 2 points de moins. Il est donc possible que le Labour perde son siège ici. Le Green Party, qui émerge avec 9,27% (soit un peu plus que le Labour et que le Sinn Féin) peut emporter un siège. Il y aura bataille entre ces trois partis pour les deux sièges restant. Il est toutefois difficile de se prononcer définitivement car les candidats indépendants ont obtenu 15%, or il n'y avait pas d'indépendants en 2016 avec un tel score (un indépendant a obtenu 0,7%).

A Limerick (surtout le comté), les résultats des élections locales ne montrent pas de franche évolution. Le Fine Gael semble pouvoir conserver ses deux sièges, le Fianna Fail le sien.


Dans le comté de Tipperary, les deux partis dominant se sont améliorés au détriment des plus petits. Ils obtiennent plus de 50% des premières préférences (ce qui n'était pas le cas en 2014). Les candidats indépendants sont toutefois toujours aussi nombreux et obtiennent plus de 30% des voix.
Il y a eu plusieurs changements dans les circonscriptions.
Carrick-on-Suir a perdu un siège, au détriment du Fine Gael qui a perdu son deuxième siège (un indépendant également a perdu son siège tandis que le Fianna Fail a gagné un deuxième siège).
Trois circonscriptions ont été divisées en deux nouvelles circonscriptions.
Clonmel avait 9 sièges, il y en a désormais 6 tandis que la circonscription de Cahir a été créée avec 4 sièges. Cela a eu pour conséquence de faire perdre un siège au Sinn Féin, qui en avait obtenu un avec 7,54% en 2014 mais l'a perdu avec toutefois une baisse de voix (5,35% à Clonmel). Le Fine Gael a gagné un siège malgré un nombre de voix constant (environ 4100). Un indépendant en plus a été élu (4 au lieu de 3). Le parti Workers & Unemployed Action a réussi à garder son unique siège à Clonmel, obtenant autant de voix dans cette circonscription de 6 sièges que dans celle de 9 (et augmentant donc le pourcentage de 12 à 21)
Nenagh avait également 9 sièges et a été divisée en deux circonscriptions: Nenagh (5) et Newport (4). Le Sinn Féin a perdu son siège, son ancien conseiller ayant été élu en indépendant à Nenagh. Le Fianna Fail a perdu un siège ce qui n'aurait pas été le cas sur une seule circonscription. Ce sont les indépendants qui en profitent avec un ancien élu (battu en 2014) qui reprend un siège. Il était soutenu par le membre du parlement indépendant de la circonscription Michael Lowry qui a fait élire 5 soutiens (dont trois sortants) au conseil. Le Labour a réussi à conserver son siège grâce à une augmentation du nombre de voix.
Enfin, Templemore Thurles a été divisée en Roscrea-Tempore (4) et Thurles (5). Le Sinn Féin y a également perdu un siège, leur sortant se représentant en indépendant à Thurles, mais fut le premier non-élu. Le nombre de voix du parti a baissé (mais avec le sortant, le total est stable). Le Fianna Fail est passé de 4 à 3 sièges, malgré un nombre de voix assez stable, tandis que le Fine Gael a pu gagner un second siège notamment grâce à une progression en voix (cela n'aurait probablement pas été le cas sinon). Un indépendant de plus a été élu.

Au total, on a eu:
Fine Gael: 27,07% (+1,43); 12 (+2)
Fianna Fail: 26,16% (+2,45); 9 (-1)
Sinn Féin: 6,31% (-3,54); 2 (-3)
Labour: 5,11% (-2,85); 1 (=)
Workers & Unemployed Action: 3,51% (+0,95); 1 (=)
Independent: 30,89% (+0,95); 15 (+2)
Green Party: 0,6% (+0,6); 0
Aontu: 0,35% (+0,35); 0

La circonscription législative a vu élire en 2016 3 indépendants, 1 Labour et 1 Fianna Fail. Vus les résultats, le Fine Gael (27% aux élections locales contre 16% en 2016) semble devoir prendre le siège du Labour (5% aux locales contre 10% aux élections de 2016). Toutefois il est possible que l'électorat Fine Gael vote pour le Labour aux législatives.

Dans le comté de Waterford, deux circonsriptions ont été transformées en trois. Comeragh (6) et Dungarvan Lismore (8) ont été transformées en Portlaw-Kilmacthomas (5), Dungarvan (6) et Lismore (3). Les autres circonscriptions sont restées stables.

Globalement, ces élections ont vu un certain retour du Labour qui avait subi une cuisante défaite en 2014, passant de 7 élus dans les deux conseils de la ville et du comté de Waterford en un seul élu dans le conseil réunifié. Le Labour enregistre des gains partout où ils avaient présenté des candidats. Ils étaient absents dans deux circonscriptions (Waterford City West et East). Le Sinn Féin a perdu en voix, mais assez peu comparé au reste du pays (100 à 200 voix par circonscriptions), lui permettant de maintenir ses 6 élus (5 sortants et un nouvel élu qui est passé devant la sortante). Parmi les trois nouveaux élus du Labour, deux étaient des sortants battus en 2014. Le Green Party a ici sélectionné des candidats, ce qui n'était pas le cas en 2014. Comparé aux législatives de 2016 (2237 voix), la progression n'est toutefois pas spectaculaire (2659). Il réussit toutefois à faire élire 2 élus au conseil, ce qui ne semble jamais avoir été le cas par le passé. Ce sont donc les indépendants qui perdent le plus d'élus (3), le Fianna Fail et le Fine Gael perdant un siège chacun. Les résultats finaux donnent:

Fine Gael: 25,01% (-0,01); 7 (-1)
Fianna Fail: 18,68% (-0,74); 7 (-1)
Sinn Féin: 14,08% (-1,91); 6 (=)
Labour: 8,29% (+0,32); 4 (+3)
Green Party: 6,02% (+6,02); 2 (+2)
Indépendants: 26,04% (-1,49); 6 (-3)
PBPA: 0,75% (+0,35); 0
Renua Ireland: 0,57% (+0,57); 0
Aontu: 0,56% (+0,56); 0


La circonscription législative de Waterford a 4 élus. En 2016, le Fine Gael, Fianna Fail, Sinn Féin et l'Independent Alliance élisaient chacun un député. Vue la stabilité des résultats en 2019, il ne semble pas devoir y avoir de changement ici.


Dans le comté de Wexford, les quatre circonscriptions ayant plus de 7 élus, ont toutes été redécoupées et divisées. Il y a désormais 6 circonscriptions et il n'est pas facile de faire des comparaisons par circonscription. Aontu a pris un siège au Sinn Féin dans une situation assez particulière à Rosslare (nouvelle circonscription). Leur candidat, Jim Codd, avait obtenu moins de premières préférences que le sortant Sinn Féin. Toutefois, cousin germain du candidat Fine Gael Paul Codd, il a obtenu de lui d'excellents reports (probablement les meilleurs reports qu'un candidat Aontu a obtenu du Fine Gael !), presqu'autant que le deuxième candidat Fine Gael. Par la suite, si l'élimination du candidat Independent 4 Change (GUE au niveau européen, comme le Sinn Féin) avait remis le sortant Sinn Féin devant, ce sont les reports des deux candidats Fianna Fail qui ont permis à Aontu (créé d'une dissidence du Sinn Féin et du SDLP nord-irlandais anti-avortement) de passer devant le sortant Sinn Féin et de prendre le dernier siège pour 64 voix (Aontu avait obtenu 117 voix du Fine Gael contre 32 pour le Sinn Féin, 208 du Fianna Fail contre 108 pour le Sinn Féin).

Dans l'ensemble du comté, les résultats donnent:

Fianna Fail: 30,03% (+2,59); 12 (+1)
Fine Gael: 25,09% (+0,49); 9 (=)
Labour: 8,88% (+0,46); 2 (=)
Sinn Féin: 7,55% (-4,57); 2 (-3)
Aontu: 1,69% (+1,69); 1 (+1)
Indépendants: 21,49% (-1,06); 8 (+2)
Renua Ireland: 2,14% (+2,14); 0
PBPA: 1,79% (=); 0 (-1)
Independent 4 Change: 1,26% (+1,26); 0


Dans la circonscription législative de Wexford, Mick Wallace (Independent 4 Change) a laissé son siège vacant suite à son élection aux européennes. Il est certain que, vue son élection qui n'était pas donnée, s'il redevenait candidat, il serait probablement élu. Toutefois, il y a des chances pour qu'un autre candidat pour les independent 4 Change ne réussisse pas à obtenir autant de voix. Cela bénéficierait à coup sûr au Fianna Fail qui est même en capacité de reprendre un siège au Fine Gael. Il est difficile d'imaginer où les voix de Mick Wallace iraient. Un autre indépendant pourrait être élu, ou le Sinn Féin (dernier éliminé en 2016) pourrait espérer récupérer quelques voix. Toutefois, quand on regarde son élection en 2011 au premier compte, on voit que les reports de voix étaient: 43% Fine Gael, 28% Labour, 15% Fianna Fail, 9% Sinn Féin, 9% Indépendants, 5% PBPA, 1% Green Party. Il y a donc des chances pour qu'il n'y ait que -1 Independent 4 Change et +1 Fianna Fail pour obtenir: 2 Fine Gael, 2 Fianna Fail, 1 Labour.


Dans le comté de Wicklow, seule la circonscription de Bray a été divisée en deux. Ici, le Sinn Féin avait beaucoup perdu ces dernières années. 3 de ses 6 élus ont été exclus du parti et une autre a démissionné. Ils ont tous été candidats, 3 en indépendants et 1 avec Aontu. Deux des indépendants (exclus) ont été élus, dont un a déjà annoncé vouloir se présenter aux prochaines élections législatives contre l'élu Sinn Féin. Concernant les deux Sinn Féin restants, l'un est devenu député et son siège a été coopté deux fois (John Brady, qui apparemment est à l'origine de l'exclusion de ses camarades). Le dernier titulaire, Dermott 'Daisy' O'Brien a été réélu à Bray West, malgré la candidature de l'ancien Sinn Féin Oliver O'Brien pour Aontu. Je ne sais pas si cette cooptation visait à présenter un "o'brien sinn féin' pour troubler les anciens électeurs de 2014, mais si c'est le cas, ça a fonctionné ! Une deuxième élue Sinn Féin a été élue à Bray East, assez largement alors qu'elle n'était pas sortante. Ailleurs, soit les candidats Sinn Féin ont souffert de la concurrence de leurs anciens élus, soit par des pertes de voix importantes, comme la sortante Lawless à Greystones (un tiers de voix en moins). Le Green Party a, dans cette circonscription récupéré un siège en plus (les Greens avaient déja un sortant à Bray). Les Social Democrats ont conservé un siège d'une sortante anciennement élue comme indépendante. Leurs autres candidats n'ont toutefois pas émergé. Le Labour a repris quelques couleurs alors qu'il était passé de 6 à 0 siège en 2014, en élisant 2 candidats, dont l'ancienne députée battue en 2016 Anne Ferris à Bray East.

Les résultats finaux donnent:

Fine Gael: 26,18% (+6,27); 9 (+1)
Fianna Fail: 22,06% (+2,12); 7 (=)
Sinn Féin: 7,81% (-8,8); 2 (-4) (à noter que les 4 sortant dissidents du Sinn Féin ont obtenu à eux seuls 8% des voix du comté)
Social Democrats: 5,29% (+5,29); 1 (+1)
Green Party: 4,99% (+2,61); 2 (+1)
Labour: 4,63% (+1,51); 2 (+2)
Indépendants: 26,41% (-8,88); 9 (-1)
Aontu: 1,12% (+1,12); 0 (=) (même si deux sortants élus un en tant qu'indépendant et un avec le Sinn Féin se présentaient)

Concernant la circonscription législative: en 2016, le député indépendant Stephen Donnelly était co-fondateur des Social Democrats et a été élu avec cette étiquette. Depuis, il a démissionné de ce parti, est redevenu indépendant avant de rejoindre le Fianna Fail. Il y a donc officiellement 2 FG, 2 FF et un SF ici. Vus les résultats des élections locales, le Fianna Fail semble renforcé et il est possible que la "girouette" soit réélue avec son nouveau collègue. La bataille se fera donc sur le cinquième siège du Sinn Féin qui, affaibli par ces histoires internes, pourrait perdre son siège au profit du Labour par exemple qui reprendrait son ancien siège (qu'il a presque eu en continu depuis 1923, excepté entre 1944 et 1950 où le député a rejoint le National Labour Party avant de revenir au Labour, entre 1968 et 1969 suite à une élection partielle et entre 1997 et 2002, année où l'élue de Democratic Left a rejoint le Labour). Toutefois, le Labour, les Social Democrats et le Green Party ne semblent pas particulièrement près d'un élu. Ce pourrait donc être le Fine Gael qui prenne son siège au Sinn Féin, ou l'indépendant ancien Sinn Féin.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3124
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: La vie politique en Irlande

Messagede Relique » Sam 24 Aoû 2019 16:12

Et enfin, les derniers résultats des élections locales dans la circonscription européenne North East-Midlands


Cavan:
Ici, pas loin de la frontière avec l'Irlande du Nord, le parti qui émerge c'est Aontu, scission du Sinn Féin anti-avortement. Au détriment bien sûr du SF, mais aussi des deux grands partis:
Fine Gael (33%, -3), Fianna Fail (39%, -1,5), Sinn Féin (12%, -6) perdent des voix, Aontu (8%) émerge (bien que présent dans seulement deux circonscriptions sur trois), le Labour (2%, +1,5) reprend quelques couleurs et s-PBPA (1,5%) apparaît en présentant un candidat contrairement à 2014.

Le SF a perdu deux conseillers à Cavan Belturbet et un autre à Ballyjamesduff. Dans la première circonscription, c'est au profit d'un indépendant (un gérant de pub qui veut apparemment "Make Cavan Great Again) et du Fianna Fail; dans la deuxième du Fianna Fail. A Baillieborough, où le Sinn Féin pouvait espérer gagner un siège vu leur score de 2014 (ils avaient d'ailleurs sélectionné deux candidats, comme dans les deux autres circonscriptions), c'est Aontu qui prend un siège au Fianna Fail.

Le résultat final est donc:
Fine Gael: 33,37% (-3,46); 7 (=)
Fianna Fail: 38,92% (-1,7); 8 (+1)
Sinn Féin: 12,38% (-5,86); 1 (-3)
Aontu: 7,73% (+7,73); 1 (+1)
Ind: 3,85% (+0,14); 1 (+1)
Labour: 2,2% (+1,61); 0 (=)

A Monaghan, dans le comté voisin, à la frontière, la situation est différente pour le Sinn Féin. Malgré la perte de quelques voix (à Aontu probablement), le score en pourcentage s'améliore, mais le nombre d'élus baisse.

En effet à Ballybay Clones, le Sinn Féin n'a gardé qu'un siège sur deux, alors que le score en pourcentage s'améliore (26 à 27%). Il faut dire que la circonscription a perdu un élu (de 6 à 5). Le Fine Gael perd aussi un siège (de 3 à 2 et de 40 à 30%), mais il faut dire qu'ils n'avaient sélectionné que deux candidats. L'indépendant qui a pris le dernier siège était en fait un conseiller sortant Fine Gael. Il a été réélu alors qu'un journaliste de la télévision irlandaise RTE l'avait enregistré demander "des tas d'argent" pour l'aider dans ses affaires (elle se faisait passer pour une cheffe d'entreprise). C'est un ancien maire du comté.
A Carrickmacross Castleblaney, c'est assez particulier. En 2014, le Sinn Féin faisait 42% et prenait 3 des 6 sièges, le Fianna Fail 27% et deux sièges et le Fine Gael, avec près de 29%, ne réussissait à faire élire qu'un conseiller. Le Fianna Fail a amélioré son score, mais aussi bien le Sinn Féin (39%) que le Fine Gael (26%) ont baissé. Toutefois, le Fine Gael a repris un siège au SF. On est donc à 2/2/2 dans la circonscription pour les trois grands partis, un résultat plus logique qu'en 2014.

Enfin dans la circonscription éponyme du comté, le Sinn Féin améliore sensiblement son score et fait élire 3 conseillers alors que la circonscription gagne un siège (de 6 à 7). Statu quo pour les autres partis en termes d'élus.

Au final, on a donc:
Sinn Féin: 34,38% (+0,09); 6 (-1)
Fianna Fail: 24,6% (+0,9); 4 (=)
Fine Gael: 24,44% (-5,23); 5 (=)
Indépendants: 12,75% (+1,69); 3 (+1)
Green Part: 2,52% (+2,12); 0 (=)
Aontu: 1,32% (+1,32); 0 (=)

Au final, dans la circonscription de Cavan Monaghan, qui compte désormais 4 élus depuis 2016, le résultat de ces élections locales mènerait probablement au statu quo (Fine Gael 1; Fianna Fail 2; Sinn Féin 1). Le Sinn Féin perd autant de voix que l'Aontu a gagné, (4,8% à l'échelle de la circonscription).



Conseil de la ville de Galway:

3 circonscriptions, avec toujours 6 élus. Le Sinn Féin avait réussi en 2014 à y faire élire trois élus (les premiers depuis un élu en 2004 pendant un mandat). Les trois sortants ont été battus (l'un d'entre eux avait été coopté en 2016 suite à la démission de l'élue). Ils ont été concurrencé dans une circonscription par un candidat Aontu leur passant devant.
C'est le Fianna Fail et le Green Party qui ont bénéficié de cette baisse, prenant 2 sièges en plus chacun.
Le Labour a perdu un siège, un de ses sortantes cooptées (elle avait été déjà élue en 2009, battue en 2014 et cooptée après la démission de l'autre élu Labour de la circonscription) étant élue en tant qu'indépendante contre l'autre battu de 2014. Elle était pourtant en retard aussi bien du candidat Labour que du candidat Social Democrat. Mais elle a bénéficié de bien meilleurs reports du candidat Fianna Fail éliminé pour la faire passer devant à l'avant dernier compte. La candidate du Green Party y a d'ailleurs été élue avec le même nombre de voix que le Labour au dernier compte à Galway City Central. Au final, c'est le compte de première préférence qui a été pris en compte, et la candidate Green y avait battu le Labour.

Le résultat final pour le conseil donne:
Fianna Fail: 20,47% (+1,00); 5 (+2)
Fine Gael: 15,84% (+0,07); 3 (-1)
Green Party: 9,42% (+7,23); 2 (+2)
Labour: 6,97% (-3,87); 1 (-1)
Social Democrats: 5,99% (+5,99); 1 (+1)
Indépendants: 30,12% (-7,02); 6 (=)
Sinn Féin: 5,37% (-4,12); 0 (-3)
S-PBPA: 2,45% (-2,65); 0 (=)
Aontu: 2,42% (+2,42); 0 (=)

Le Fianna Fail reprend un peu plus le leadership, mais les indépendants restent maîtres de la majorité.


Galway County maintenant

On a ici deux circonscriptions (Conamara et Loughrea) à 9 ou 8 élus qui sont divisées en 2 (Conamara North et South pour la première, 4 et 5 élus; Loughrea -5- et Gort-Kinvara -5- pour la seconde) et une troisième circonscription - Tuam - qui passe de 9 à 7 élus.

Cela a pu jouer, notamment pour le Sinn Féin qui a perdu un siège au Green Party au Conamara. En termes de voix, il y a une baisse mais qui aurait pu ne pas avoir de conséquences sur une circonscription à 9 élus (où le quota est donc à 10% des suffrages exprimés). C'était d'ailleurs un des deux seuls candidats du Green Party qui n'en a sélectionné qu'un autre (seulement 4%, pas suffisamment pour l'emporter) à Athenry Oranmore.

La disparition du Labour est à noter. Ils avaient un élu en 2009 et avaient présenté 4 candidats (dans 4/5 circonscriptions) en 2014. Ils n'ont présenté qu'un seul candidat cette année.

Les résultats définitifs:
Fianna Fail: 31,29% (+3,88); 14 (+2)
Fine Gael: 30,86% (+3,25); 11 (-1)
Sinn Féin: 4,81% (-2,74); 1 (-2)
Green: 1,92% (+1,92); 1 (+1)
Indépendants: 26,96% (-5,5); 11 (=)
Aontu: 1,46% (+1,46); 0 (=)
Renua Ireland: 0,65% (+0,65); 0 (=)
Social Democrats: 0,53% (+0,53)
Labour: 0,27% (-3,23); 0 (=)


Roscommon County:

A l'Ouest de Galway, le comté de Roscommon contient 18 élus dans 3 circonscriptions (6 par circos), autant qu'en 2014.

A Athlone, Fianna Fail avait obtenu 3 élus en 2014 avec 31% des premières préférences, le Fine Gael 1 avec 21% et 2 indépendants furent élus avec 18 et 11%.
Entre temps, il y a eu un peu de mouvement. Le conseiller FF Connaughton est devenu indépendant, s'est représenté en 2019 et a gardé son siège. Le conseiller Kilduff a démissionné du FF en dénonçant le parti, mais ne s'est pas représenté. C'est son fils qui s'est présenté en indépendant et a gagné. Le député Fine Gael sortant a été réélu, tout comme le troisième Fianna Fail et les deux indépendants.
Si on regarde les noms de famille, on a donc une parfaite reconduction ! Et même dans l'ordre du plus grand nombre de vote au plus petit des candidats, il n'y a qu'un changement: le fils du conseiller apparaît un rang derrière, désormais 6ème.
Mais le bilan final est donc: 1 Fine Gael, 1 Fianna Fail et 4 indépendants.

A Boyle, en 2014 il y avait également 1 Fine Gael et 3 Fianna Fail. Le Sinn Féin avait toutefois pris un siège (son seul sortant), ainsi qu'un indépendant. En 2016, un des conseillers Fianna Fail a été élu au parlement. Son siège a été coopté par son frère qui a été réélu en 2019. Par contre, le troisième siège Fianna Fail a été perdu, remporté par un indépendant qui était sortant en 2014 mais avait été battu. Le bilan final est donc 1 FG, 2 FF, 1 SF et 2 indépendants.

Enfin, à Roscommon, en 2014 il y avait 1 Fine Gael, 2 Fianna Fail et 3 indépendants. Fianna Fail a ici réussi à prendre son siège au Fine Gael. Un indépendant a été battu par un autre indépendant. On a donc 3 FF et 3 indépendants.

Le bilan dans le comté est donc:
Fianna Fail: 33,13% (-2,16); 6 élus (-2)
Fine Gael: 16,23% (-5,93); 2 (-1)
Sinn Féin: 7,43% (-0,59); 1 (=)
Indépendants: 43,21% (+9,47); 9 (+3)
Labour: 0% (-1,85).


Quand on regarde les trois circonscriptions parlementaires locales, Galway est et ouest et Roscommon Galway, on aurait les résultats suivants:


A Galway Est, il y aurait probablement stabilité. Circonscription avec 3 élus: 1 Fine Gael, 1 Fianna Fail et 1 indépendant membre de l'Independent Alliance. Les deux gros partis font mieux aux élections locales qu'en 2016, mais probablement pas suffisant pour menacer l'indépendant.

A Galway West par contre, où il y a cinq élus, il est possible que Fianna Fail prenne un siège au Fine Gael. En 2016, il y a eu 2 FG, 1 FF et 2 indépendants. Le Fine Gael était à 24,02% de premières préférences, le FF à 24,32 (Sinn Féin à 8,95; Labour à 5%, sociaux démocrates à 5,38). Aux élections locales, Fianna Fail a augmenté jusque 25,43% tandis que le Fine Gael baissait à 19,48%. Les trois autres petits partis ont baissé (SF 5,5%, Lab 3,5, Soc-dem 2,7%) les Verts augmentant jusque 7%. Cela dépendra donc peut-être des reports des voix Greens. Les 2 indépendants ne sont probablement pas en danger (en tout cas vues les élections locales où des indépendants ont obtenu plus de 31% dans la circonscription).

A Roscommon Galway, trois élus sortants: un Fianna Fail, un indépendant et un indépendant membre de l'Independent Alliance.
En 2016, le FF faisait 19% contre 30% pour l'indépendant et 21% pour le membre de l'independent alliance.
En 2019, le FF a obtenu 33% dans la circonscription contre 43% à des candidats indépendants. C'est assez difficile de mesurer ce qui aurait pu se passer dans une élection générale. Probablement le statu quo.


Comté de Donegal: une certaine stabilité politique globale dans ce comté frontalier à l'irlande du Nord. Les circonscriptions ont toutefois évolué, certaines étant au dessus de la nouvelle limite supérieure. La circonscription de Letterkenny (10) a été divisée en deux: Letterkenny (7) et Milford (3); Inishowen (9) en Buncrana (5) et Carndonagh (4); enfin la circonscription Stranorlar a été renommée Lifford-Stranorlar mais a conservé 6 élus. Ces changements ont probablement eu comme conséquence d'avantager les plus grands partis, à commencer par le Fianna Fail qui prend notamment un siège au Sinn Féin dans Letterkenny-Milford alors que le nombre de voix semble assez stable pour les deux partis. Le Sinn Féin avait deux élus avec 12%, le Fianna Fail 3 avec 27% en 2014. Le Fianna Fail a obtenu 3 élus à Letterkenny avec 31% et 1 élu avec 22% à Milford, tandis que le Sinn Féin n'a obtenu qu'un élu avec 14% à Letterkenny, aucun élu avec 10% à Milford. Le Sinn Féin a toutefois bénéficié du découpage à Inishowen en prenant un siège au Fine Gael. Il y avait deux élus en 2014 avec 24% pour le Sinn Féin, 2 avec 20% pour le Fine Gael. Cette fois-ci, à Buncrana le Fine Gael n'a eu aucun élu malgré ses 10% tandis que le Sinn Féin en obtenait 2 avec 26%. A Carndonagh, le Fine Gael a obtenu un élu avec 14% et le Sinn Féin un élu avec 16%.
Sans changement de nombre d'élus, le Sinn Féin a gagné un élu dans la circonscription électorale éponyme au comté, prenant un siège aux indépendants.
A Lifford-Stranorlar, il y a une sorte de statu quo, avec tous les sortants réélus. Toutefois, le sortant indépendant (élu avec le Labour en 2009, élu en indépendant en 2014) était cette fois-ci sélectionné par le Fine Gael. Toutefois, peu après son élection, il a démissionné du Fine Gael et annoncé qu'il souhaitait porter plainte contre ce parti pour lui avoir infligé un "stress post-traumatic" après des conflits internes.

Les résultats globaux furent:

Fianna Fail: 29,35% (+0,21); 12 (+1)
Sinn Féin: 19,37% (-0,28); 10 (+1)
Fine Gael: 18,5% (+2,8); 6 (=)
Labour: 2,68% (-1,09); 1 (=)
Indépendants: 26,18% (-3,81); 8 (-2)
Aontu: 3,14% (+3,14); 0

Ces résultats semblent plutôt confirmer ceux des législatives de 2016, où le Fianna Fail avait obtenu deux élus, le Fine Gael et le Sinn Féin 1 élu chacun et où un indépendant fut élu. Ni le Sinn Féin ni le Fine Gael ne semblent en mesure de prendre un deuxième élu au Fianna Fail.


Comté de Kildare:
Des changements dans les circonscriptions ici aussi. Athy (6) perd un siège. Celbridge Leixlip (7) est divisée entre Celbridge (4) et Leixlip (3). Kildare Newbridge (9) entre Kildare (5) et Newbridge (6). Maynooth entre Clane (5) et Maynooth (5). Naas (9) perd deux sièges. Les évolutions en siège sont toutefois plutôt cohérentes avec les évolutions en voix et ne semblent pas être la cause principale de l'effondrement du Sinn Féin et de la progression des deux plus grands partis. Ici aussi, le Sinn Féin a eu quelques problèmes avec ses élus. L'élue de Naas a démissionné du parti en dénonçant l'atmosphère d'hostilité et agressive. Celle de Celbridge Leixlip a démissionné à cause de la position pro-avortement du Sinn Féin. La première, candidate en indépendante, a été battue (tout comme son adversaire Sinn Féin), tandis que la seconde a été réélue dans la circonscription de Celbridge (battant largement le candidat Sinn Féin).
Ici, il y eut une vraie émergence des candidats du Green Party et des Social Democrats. Ces derniers ont obtenu un élu en 2016 à Kildare North, et ont investi 6 candidats parmi les 8 circonscriptions. Ils ont obtenu 4 élus à Leixlip, Newbridge, Clane et Naas. Le Green Party n'avait pas vraiment émergé en 2016 mais a sélectionné 7 candidats. Ils ont obtenu 3 élus à Celbridge, Maynooth et Naas. Le Labour a réussi à conserver 5 élus, dont trois sortants.

Les résultats globaux:

Fianna Fail: 25,67% (-1,38); 12 (=)
Fine Gael: 24,72% (+3,47); 11 (+2)
Labour: 12,79% (-0,89); 5 (=)
Green Party: 7,21% (+6,08); 3 (+3)
Social Democrats: 6,7% (+6,7); 4 (+4)
Sinn Féin: 4,46% (-7,8); 1 (-4) (les dissidentes SF n'ont obtenu que 1,9% des voix)
Indépendants: 16,79% (-6,45); 4 (-5)
Aontu: 0,93%

Concernant les circonscriptions législatives, à Kildare North, il y avait en 2016 2 élus Fianna Fail, 1 Fine Gael et 1 Social Democrats. Fianna Fail et Fine Gael semblent assurés de garder 1 élu. La bataille semble encore possible pour les deux autres sièges entre le Fianna Fail, le Social Democrat, le Labour et le Green Party. Le Sinn Féin est définitivement sur la touche (il est de toute façon un peu plus présent au sud).

A Kildare South, trois élus, 1 Fine Gael et deux Fianna Fail. Au vu des résultats, le Labour pourrait peut-être réussir à prendre son deuxième siège au Fianna Fail.

Comté Leitrim: 3 circonscriptions inchangées. Les évolutions en terme de voix sont assez mesurées mais ont tout de même mené à des changements en termes d'élus. Le Fine Gael et le Sinn Féin ont tous deux perdu entre 2 et 3 points de pourcentage, mais cela ne s'est pas traduit par le même résultat: le Fine Gael a pris deux sièges au Sinn Féin !
A Ballinamore, des reports sous-optimaux entre les trois candidats du Sinn Féin n'ont pas permis la réélection des deux sortants. Cela s'est joué à 4 voix près au dernier compte face à un sortant indépendant. C'était un peu ce qui était arrivé au Fine Gael en 2014 ! Cette fois-ci, ce dernier n'avait que deux candidats, ce qui lui a permis de gagner un siège. En 2024, le Sinn Féin reprendra peut-être deux élus !
A Carrick-on-Shannon aussi, le Fine Gael n'avait obtenu qu'un seul élu malgré trois candidats (et 26% de premières préférences) en 2014, alors que le Sinn Féin élisait son seul candidat avec 12,5% de premières préférences. Cette fois-ci, le candidat Sinn Féin a clairement baissé (passé de 12 à 7%, alors que dans les autres circonscriptions, les résultats étaient plutôt stables) et le Fine Gael a élu ses deux seuls candidats.
Enfin, à Manorhamilton, le statu quo a été renforcé par une certaine stabilité dans les premières préférences et un nombre de candidats plus prudent.

Le résultat global:

Fianna Fail: 34,39% (+0,71); 6 (=)
Fine Gael: 24,66% (-2,63); 6 (+2)
Sinn Féin: 17,17% (-2,02); 4 (-2)
Indépendants: 21,35% (+1,5); 4 (=)
Green Party: 2,18% (+2,18); 0


Dans le comté de Sligo, le Fine Gael a cette fois-ci repris l'ascendant sur le Fianna Fail après l'avoir perdu en 2014 (il était passé de 12 à 3 sièges son allié du Labour passant de 2 à 0, contre de 7 à 8 pour le Fianna Fail). Le Sinn Féin a réussi à garder le même nombre de siège malgré une baisse de voix. Le Labour a continué son effondrement.

Les circonscriptions ont évolué. La circonscription de Ballymote Tobercurry est passé de 8 à 7 élus tandis que la circonscription de Sligo (10) a été divisée en deux: Sligo Drumcliff (5) et Sligo Strandhill (6).

A Ballymote Tobercurry il y avait 5 sortants Fianna Fail, un Fine Gael et deux indépendants. L'une des indépendants est décédée en cours de mandat. Son neveu s'est présenté mais n'a pas réussi à garder le siège dans la famille (elle était élue depuis 1985). L'autre indépendant a été réélu. L'un des 5 élus Fianna Fail est devenu député. Le co-opté était candidat mais n'a pas été élu. Un autre élu Fianna Fail ne s'est pas présenté, tandis qu'un troisième s'est présenté en indépendant et a été réélu. Les deux autres sortants Fianna Fail ont été élus. Le Fianna Fail est donc passé de 5 à 2 élus. Cela a profité au Fine Gael qui n'avait réussi à élire qu'un candidat en 2014 malgré ses 27% de premières préférences (il y avait 5 candidats). Il y avait cette fois-ci 4 candidats, et trois ont été élus grâce à 33% de premières préférences contre 31% pour le Fianna Fail et ses 4 candidats. Le Sinn Féin a baissé en voix dans une circonscription où il n'avait jamais eu d'élu.

A Sligo Drumcliff, trois des dix sortants de la circonscription de Sligo se présentaient. Un Sinn Féin, une indépendante et un Fianna Fail. C'est un autre candidat qui fut élu pour le Fianna Fail, le sortant étant battu au dernier compte par le Fine Gael. Un autre candidat Fine Gael a été élu, tout comme les deux autres sortants.

A Sligo Strandhill, 6 sortants se présentaient. Ils ont tous été réélus. Il s'agissait de l'élue des Independent 4 Change (anciennement United Left), l'élu PBPA, l'élu Sinn Féin les deux élus Fianna Fail et l'élu Fine Gael.

Seul un élu Fine Gael ne s'était pas présenté.
Si bien que sur les 11 sièges des deux circonscriptions de Sligo, tous les partis (et indépendants) reprennent le même nombre d'élus sortants, le Fine Gael prenant le 11ème siège.

Les résultats globaux donnent:
Fine Gael: 30,30% (+5,34); 6 (+3)
Fianna Fail: 28,64% (-1,01); 5 (-3)
Sinn Féin: 8,2% (-2,12); 2 (=)
Independent 4 Change: 4,62% (-1,18 par rapport à United Left); 1 (=)
PBPA: 3,97% (+1,33); 1 (=)
Indépendants: 21,41% (-0,99); 3 (=)
Renua Ireland: 0,94% (+0,94); 0
Green Party: 0,52% (+0,52); 0


Dans la circonscription législative Sligo Leitrim, il y a 4 élus: 1 Fine Gael, 2 Fianna Fail et 1 Sinn Féin. Le siège qui semble le plus en danger est surement celui du Sinn Féin face au Fine Gael. Toutefois cela n'est pas certain, les petits partis de gauche restant très loin du Sinn Féin et leurs voix pouvant le mettre dans une situation plus confortable.

Comté de Longford: ici, le Fianna Fail a progressé et le Fine Gael regressé en premières préférences, mais en élus, le Fianna Fail a reculé et le Fine Gael s'est amélioré. Il faut dire qu'en 2014, l'avance de 10 points du Fine Gael ne s'est pas vraiment retrouvé dans son avance de 1 en terme d'élus. C'est dans la circonscription de Granard que cela s'est joué. Elle est passée de 6 à 5 élus et, alors que le Fianna Fail avait 3 sortants (et 33% des premières préférences en 2014), ils avaient sélectionné 4 candidats et juste dépassé 24% de premières préférences. Le Fianna Fail n'a donc réussi à élire qu'un candidat, le seul sortant se représentant. Le Fine Gael a lui réussi à réélire trois candidats - dont deux sortants, le troisième se présentant et gagnant un siège à Longford. Un indépendant a aussi été élu à Granard.
A Longford, aussi bien le Fianna Fail que le Fine Gael ont emporté un troisième siège tandis que seul un indépendant sur deux était réélu.
A Ballymahon enfin, tous les sortants ont été réélus.

Le bilan global est donc:
Fine Gael: 39,27% (-2,8); 9 (+1)
Fianna Fail: 32,47% (+0,5); 6 (-1)
Indépendants: 23,20% (+3,79); 3 (=)
Sinn Féin: 4,58% (-1,97); 0
PBPA: 0,48% (0,48); 0

Comté de Meath: frontalier de la province de Dublin, ce comté du Nord a beaucoup plus connu les bouleversements perceptibles dans la capitale que le reste du Nord. Ainsi, le Sinn Féin y a été balayé alors qu'il n'avait émergé qu'en 2014 (passant de 1 à 8 sièges à l'époque). Le Labour a repris des couleurs (il avait disparu en 2014 malgré l'augmentation du nombre total d'élus dans le comté), tandis que les Social Democrats on fait leurs premiers gains. Du fait de l'effondrement du Sinn Féin, c'est plutôt le Fianna Fail (qui habituellement reçoit plus de préférences des électeurs SF) qui a progressé en sièges alors que le Fine Gael a repris un vrai ascendant dans les premières préférences.

Les circonscriptions n'ont pas été bouleversé, un redécoupage à la marge permettant de garder le même nombre d'élus partout.

Une situation assez amusante dans le comté: une élue indépendante de Layton Bettystown s'est également présenté à Ashbourne. Elle a été élue dans les deux circonscriptions (elle était candidate dans les deux en 2014 mais n'avait été élue qu'à Layton), si bien qu'elle a tout de suite démissionné d'Ashbourne et laissé son siège à une militante. Il est à noter qu'alors que le Fianna Fail, qui avait perdu ce siège d'Ashbourne, avait proposé la sortante battue au conseil pour qu'elle soit cooptée, les élus Fianna Fail se sont joint aux indépendants pour sélectionné la candidate de la conseillère Keogan (celle élue deux fois). Ce sont les élus Fine Gael qui ont voté pour la sortante Fianna Fail !

Cette circonscription d'Ashbourne n'a pas vu d'autres changements. Le sinn Féin, malgré la concurrence d'Aontu (5%) et sa baisse sévère en voix (de 16 à 8%) a réussi à conserver son élu de justesse au dernier compte. Ce ne fut pas le cas partout à Meath !

En effet, à Kells, alors que les trois grands partis avaient chacun deux élus et qu'un septième élu était indépendant, le Sinn Féin a ici perdu un siège au profit du Fianna Fail. La perte en voix de 23 à 19% était plus mesurée qu'ailleurs dans le comté, malgré la concurrence d'Aontu (4%). Eliminé à l'avant dernier compte, ce sont les voix du deuxième sortant Sinn Féin qui ont avantagé le Fianna Fail contre le Fine Gael pour le dernier siège.

A Laytown Bettystown, même scénario ou presque. Il y avait deux indépendants dans la circonscription, mais le deuxième a été battu. Le Fianna Fail a obtenu un troisième siège en battant l'unique élu du Sinn Féin de la circonscription et le Labour a réussi à reprendre un siège ici. Si Aontu a un peu concurrencé le Sinn Féin ici (3%), c'est une baisse énorme du nombre de voix qui explique cette défaite (de 18 à 6% des premières préférences; la performance de 2014 était assez incroyable pour un candidat non sortant).

A Navan, la concurrence Aontu était cette fois plus importante. Il s'agissait de la soeur du leader d'Aontu, Emer Tóibín. Elle a pris un siège au détriment du deuxième sortant Sinn Féin. Les autres équilibres sont restés constants, mais un indépendant en a remplacé un autre.

A Ratoath, le Fine Gael a perdu un siège, un de ses élus sortants se présentant - et gagnant - en indépendant. Même scénario qu'ailleurs, le Sinn Féin a perdu son siège au profit du Fianna Fail. Les autres sortants ont tous été réélus.

Enfin à Trim, ce sont les Social Democrats qui ont profité de l'effondrement du Sinn Féin (la néo-candidate avait obtenu 17% de premières préférences en 2014, prenant la tête, et n'a obtenu cette fois-ci que 6% des voix, juste devant le candidat Aontu et derrière celui des SD). Les autres sont très stables.

Les résultats globaux donnent donc:
Fine Gael: 29,58% (+6,76); 12 (-1)
Fianna Fail: 25,28% (-2,4); 12 (+2)
Sinn Féin: 9,85% (-8,32); 3 (-5)
Aontu: 4,84% (+4,84); 1 (+1)
Labour: 2,46% (-2,68); 1 (+1)
Social Democrats: 2,21% (+2,21); 1 (+1)
Indépendants: 23,83% (-0,81); 10 (+1)
Green Party: 0,88% (+0,63); 0
PBPA: 0,24% (-0,29)

Comté Westmeath: les avancées du Sinn Féin avaient été ici moins impressionnantes. Ils avaient tout de même réussi à obtenir un premier élu dans chaque circonscription électorale. Leur effondrement de 2019 leur a coûté leurs trois élus, au profit du Green Party et du Fianna Fail. Les circonscriptions ont été remaniées si bien qu'il y en a désormais quatre de quatre à six sièges plutôt que trois de six à sept.

Athlone est passée de 7 à 5 élus. Le Fine Gael a perdu un siège (leur deuxième sortant s'est présenté et a été élu dans la nouvelle circonscription de Moate), tout comme le Sinn Féin dont le sortant s'est présenté contre le parti en indépendant (il a également été battu). Le Green Party a pris un siège à la surprise générale avec à peine 7% des premières préférences alors que le Fianna Fail avec 33% aurait pu prétendre à un troisième, s'ils avaient investi un troisième candidat ! Un indépendant élu en 2014 a également été battu tandis que l'autre indépendant, 'Boxer' Moran, élu député en 2016, a soutenu la candidature de son fils (qu'il n'avait pas coopté pourtant) qui s'est imposé (avec presque trois fois moins de voix que son père).

Les autres circonscriptions ont été tellement remaniées qu'il est difficile d'y voir des évolutions claires. Les résultats globaux:

Fianna Fail: 36,34% (+3,47); 9 (+1)
Fine Gael: 23,30% (-0,64); 5 (=)
Labour: 10,28% (-3,45); 2 (=)
Green Party: 3,48% (+3,48); 2 (+2)
Indépendants: 18,8% (+0,39); 2 (=)
Sinn Féin: 5,8% (-5,25); 0 (-3)
Aontu: 1,17% (+1,17); 0
Social Democrats: 0,58%


Quand on regarde les trois circonscriptions Longford Westmeath, Meath West et Meath East, on voit que:

à Longford Westmeath, les 4 élus en 2016 venaient du Fine Gael, Fianna Fail, Labour et de l'Independent Alliance. Vus les résultats des élections locales, le Fianna Fail semble en mesure de prendre son siège au Labour.

à Meath East, les 2 Fine Gael et 1 Fianna Fail ne semblent pas menacés.

à Meath West, il y eut un élu Fine Gael, un Fianna Fail et un Sinn Féin. Le Sinn Féin est affaibli mais il ne semble pas y avoir de parti émergeant pour le concurrencer. Le Fianna Fail pourrait, comme aux élections locales, profiter plus que le Fine Gael de l'élimination du Sinn Féin.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3124
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: La vie politique en Irlande

Messagede Relique » Sam 24 Aoû 2019 16:14

Et enfin, les deux derniers comtés et un bilan global, parti par parti:


Comté de Louth: frontalier de l'Irlande du Nord (à l'est), c'est un comté qui est favorable au Sinn Féin depuis longtemps. Il y a mieux résisté aux élections locales qu'ailleurs, en restant le premier parti.
Ici, une seule grande évolution de circonscription: Drogheda (10 élus) a été divisée en Drogheda Urban (6) et Drogheda Rural (4).
Dans ces deux circonscriptions, le Fine Gael a beaucoup perdu, passant de trois élus à un seul à Drogheda Rural. Un de leurs trois sortants avait démissionné du Fine Gael et s'est présenté en indépndant à Drogheda Urban; il y a été élu, battant l'autre sortant Fine Gael. Leur dernier sortant a donc été réélu à Drogheda Rural. Le Labour a gagné un siège ici alors qu'ils n'avaient que deux sortants. Les deux sortants ont été réélus dans la circonscription urbaine tandis qu'une candidate a été élue dans la circonscription rurale. Le Sinn Féin a perdu un élu, ne faisant élire qu'un candidat par circonscription. En 2014, Imelda Munster avait porté le triple-ticket Sinn Féin. Depuis, elle est devenue députée en 2016. Sa remplaçante a été réélue, mais ce ne fut pas le cas du remplaçant du deuxième élu de 2014, battu dans la circonscription urbaine. Le troisième sortant a également été battu dans la circonscription urbaine. C'est un sortant de la circonscription d'Ardee qui a été élu pour le Sinn Féin à Drogheda Rural.

Il a eu raison de s'y présenter car, à Ardee, le Sinn Féin a perdu un de ses deux élus, seul l'autre sortant été réélu. C'est un indépendant, déjà candidat mais battu en 2014, qui a pris le siège du Sinn Féin tandis que les autres partis gardaient le même nombre d'élus (2 FG, 1 FF).

A Dundalk Carlingford, le Fianna Fail a gagné un troisième siège sur le Green Party qui avait obtenu un élu ici en 2014. Les autres partis ont gardé le même nombre d'élus (1 FG, 2 SF).

Enfin, à Dundalk South, le Sinn Féin n'a pas réussi son exploit de 2014 de faire élire trois candidats (avec un seul sortant à l'époque). Seuls deux sortants ont été réélus. C'est le Fianna Fail qui a réussi à obtenir un second élu, tandis que le Fine Gael et le Green Party conservait leur unique élu.

Les résultats globaux donnent donc:

Sinn Féin: 24,1% (-7,32); 7 (-3)
Fine Gael: 20,12% (-0,56); 5 (-2)
Fianna Fail: 19,52% (+0,49); 7 (+2)
Labour: 7,92% (+2,95); 3 (+1)
Green Party: 6,4% (+2,54); 1 (-1)
Indépendants: 17,77% (+1,27); 6 (+3)
Renua Ireland: 3,31%; 0

Dans la circonscription de Louth en 2016, il y avait eu 2 élus Fine Gael, 1 élu Fianna Fail et 2 élus Sinn Féin. C'est la circonscription de l'ancien leader Gerry Adams. Il est à noter que celui-ci a annoncé qu'il ne se représentera pas lors de la prochaine élection générale. Cela peut affaiblir le Sinn Féin qui toutefois, semble en mesure de conserver deux sièges vus les élections locales où il résiste en premières préférences. Le dernier élu en 2016 était le Labour. Il pourrait peut-être menacer le deuxième élu du Fine Gael, les reports entre ces deux partis étant plutôt bons.

Enfin, le comté de Mayo.
Ici, les deux partis dominant le sont particulièrement. Ils se partagent d'ailleurs les 4 députés élus dans la circonscriptions législative. Le Sinn Féin a tout de même une petite présense au conseil, pas forcément liée à la vague de 2014 (trois élus en 2014 mais déjà 2 en 2009). Beaucoup de changements dans les circonscriptions ici. Il est donc difficile de comparer stricto sensu circonscription par circonscription.

A Ballina, le nombre d'élus est passé de 8 à 6. Un sortant, un indépendant passé à Aontu, ne s'est pas représenté. Il avait annoncé son retrait après avoir réussi à sélectionner une candidate pour sa circonscription. Or, elle n'apparaît pas dans les résultats et je ne vois pas sur internet d'annonce de retrait de sa candidature. L'autre indépendant s'est représenté à Ballina. Concernant les trois sortants Fine Gael et Fianna Fail, deux à chaque fois se sont représentés. Les deux autres sortants (un Fine Gael et un Fianna Fail) se sont présentés dans la circonscription de Swinford. Les 5 sortants ont été réélus à Ballina, le sixième siège étant pris par un indépendant, qui a été élu dès le premier compte. Il s'agit en fait du gardien et capitaine de l'équipe de foot locale.

A Castlebar, le nombre d'élus est passé de 8 à 7. En 2014, il y avait deux indépendants, deux Fine Gael, trois Fianna Fail et un Sinn Féin élus. L'un des deux indépendants, Frank Durcan, élu depuis les années 1970 à la ville ou au comté, a annoncé son retrait. Il avait depuis plusieurs années monté un dossier contre la corruption dans le conseil du comté. Les procureurs auxquels il avait relayé son dossier l'ont classé sans suite et c'est en dénonçant cette corruption qu'il a annoncé son retrait. Les trois sortants Fianna Fail se présentaient (l'un a été coopté suite à l'élection en 2016 d'une conseillère comme députée dela circonscription). L'un des deux sortants du Fine Gael, Henry Kenny, ne se représentait pas. Il s'agit tout de même du frère d'Enda Kenny, Premier Ministre (ou Taoiseach) de 2011 à 2017. Il l'avait d'ailleurs remplacé, en étant coopté après l'arrivée au gouvernement de son frère dans les années 1990.
Le candidat Sinn Féin a été largement battu (4% contre 9% en 2014). Les trois sortants Fianna Fail ont été réélus, ainsi que le sortant indépendant. Trois candidats Fine Gael, dont le sortant, ont également été élu, malgré une baisse en voix (32% en 2014 avec seulement 2 élus, 29% en 2019).

Dans la nouvelle circonscription de Swinford, quatre sortants se présentaient. Les deux sortants de Ballina dont on a parlé précédemment, mais également deux sortants Sinn Féin et Fianna Fail de Claremorris. Ils ont tous les quatre été réélus (le candidat Sinn Féin améliorant largement son score, obtenant autant de voix qu'en 2014 à Clairemorris mais, forcément, le double en pourcentage - 23%. Il y a probablement eu une forme de "concentration" des quartiers pro-Sinn Féin dans cette circonscription à 4 sièges). Le Sinn Féin a ici été concurrencé par un candidat Aontu qui a tout de même obtenu 8% des voix, ce qui n'est pas négligeable.

A Claremorris donc, le nombre d'élus passe de 7 à 6 sièges. Les 5 sortants restants s'y représentent, les 3 Fine Gael, le deuxième Fianna Fail et un indépendant. Ils ont tous été réélus. Le sixième siège a été pris par le Fine Gael, par un ancien élu battu en 2014. Le Sinn Féin avait aligné un candidat mais le sortant a surement bien analysé la carte électoral car celui-ci n'a fait que 6% des voix. Il était concurrencé par le candidat Aontu qui a obtenu tout de même 5% des voix.

Donc si on prend les circonscription de Ballina, Castlebar, Swinford et Claremorris, en terme de sièges, on a Fine Gael +2; Fianna Fail =; Sinn Féin -1 et indépendants -1. Malgré le découpage qui aurait pu faire grincer des dents, c'est assez en cohérence avec les résultats en termes de voix. Le Fine Gael a obtenu 1.300 voix de plus (soit une progression de 8%), tandis que le Sinn Féin en a perdu 800 (soit une perte de 18%). Le Fianna Fail est lui resté stable, avec seulement 100 voix de moins. Comme quoi, les découpages sont parfois des cibles faciles, mais pas toujours les seuls responsables !

Enfin, la dernière circonscription, Mayo West de 7 élus, a été divisée en deux: Belmullet (3) et Westport (4).

A Belmullet, trois sortants de West Mayo se présentaient; un Fine Gael, un Fianna Fail et une Sinn Féin. La sortante Sinn Féin avait été désignée suite à l'élection au sénat de l'élue de 2014 (dans le panel "agriculture"; elle est d'ailleurs leader du Sinn Féin au sénat). Avec 15% (soit deux points de pourcentage de mieux que sa prédecesseur de West Mayo mais 1000 voix de moins), la sortante Sinn Féin a été battue. C'est le deuxième candidat Fianna Fail qui a pris le troisième siège, qui s'était déjà présenté en 2014 mais avait été battu.

A Westport se représentaient trois autres sortants: un indépendant, un Fianna Fail et une Fine Gael. L'indépendant et le Fianna Fail ont été réélus tandis que la candidate Fine Gael a été battue. Un collègue de son parti a toutefois pris un siège. Le quatrième siège a été pris par un candidat indépendant. Il s'agit d'un ancien conseiller Fine Gael, battu en 2014 et qui n'a pas apprécié ne pas être sélectionné par son parti cette année (la sortante avait été désignée d'office sans vote interne suite à une directive nationale du parti sur la parité). Le Sinn Féin n'avait pas ici présenté de candidats.

Il y aurait peut-être un argument à dire que le Sinn Féin a ici perdu son siège suite à la division en deux de la circonscription. Toutefois, comme le Sinn Féin n'a pas présenté de candidat à Westport, il est possible que cette circonscription lui soit très défavorable et que le résultat en hausse (de 13,65 à 15,43%) ne soit qu'un trompe l'oeil d'une concentration des votes Sinn Féin dans cette circonscription de 3 sièges. Cela dit, en 2014, le dernier élu avait obtenu 900 voix à Mayo West, alors qu'ici la candidate Sinn Féin de Belmullet en a obtenu 1000 (la candidate Sinn Féin de 2014 avait été élue dès le premier compte avec 2075 voix, soit 175 voix au dessus du quota de 1900 voix). Dans la circonscription à 7 élus, avec une ou deux centaines de voix venant de Westport, il est presque sûr que le Sinn Féin aurait gardé son siège. C'est le Fianna Fail qui a profité ici de ce découpage en prenant un siège de plus.

Les résultats globaux donnent donc:

Fine Gael: 37,25% (+2,77); 12 (+2)
Fianna Fail: 29,92% (+0,64); 11 (+1)
Sinn Féin: 7,37% (-2,95); 1 (-2)
Indépendants: 20,65% (-3,91); 6 (-1)
Aontu: 2,10% (+2,1); 0
Green Party: 1% (+0,62); 0
PBPA: 0,69% (+0,69)
Renua Ireland: 0,5% (+0,5)
Social Democrats: 0,29% (+0,29)
Labour: 0,23% (-0,74); 0


Concernant la circonscription législative de Mayo, les résultats des élections locales semblent confirmer ceux des législatives: un statu quo 2 Fine Gael et 2 Fianna Fail semble assez naturel, à moins qu'un candidat indépendant réussisse à fédérer suffisamment d'électeurs pour concurrencer le deuxième Fianna Fail (peut-être le gardien de but de l'équipe de foot ? ;) )

Si on veut faire un bilan global, parti par parti:

Le Fine Gael a légèrement augmenté ses scores un peu partout (1 point de pourcentage globalement, un peu plus dans le Sud qu'à Dublin où il y a stabilité). Il ne réussit pas à reprendre l'avantage sur le Fianna Fail qui bénéficie probablement de son statut d'opposant à ces élections locales intermédiaires, comme c'était le cas en 2014. Le Fianna Fail se renforce donc un peu, gagnant 1,5 point de pourcentage. Ces gains se font plutôt à Dublin (de 15,8 à 18%) et dans le Sud (27,2 à 29,6) tandis que dans le Nord, le parti est en très légère baisse (29 à 28,8).
Ces deux partis se sont renforcés en terme d'élus. Le Fine Gael a gagné 20 sièges pour atteindre 255 élus, tandis que le Fianna Fail en a gagné 12 pour atteindre 279 élus.

Le Sinn Féin a lui subi une sévère défaite à ces élections. Il est passé de 15,3 à 9,5% des voix, et de 159 à 81 élus! Sa défaite est essentiellement urbaine. En effet dans la province de Dublin, le Sinn Féin perd presque la moitié de ses voix, de 67 000 à 36 000 voix. De la même manière, la deuxième plus grande baisse est dans la circonscription européenne du Sud, où, à Cork, le Sinn Féin a perdu 17 000 voix, passant de 16,5 à 7,7% des voix (alors que dans la circonscription européenne du Sud, il passe de 13,5 à 8).
C'était dans les villes que le Sinn Féin avait beaucoup progressé en 2014, se découvrant un électorat plus jeune, plus diplômé et n'ayant pas connu la période des Troubles. Dans les campagnes, le Sinn Féin a tout de même perdu des voix par rapport à 2014, mais pas par rapport à 2009. Le Sinn Féin, malgré le reflux de la vague de 2014, a tout de même obtenu plus d'élus qu'en 2009 (81 contre 54). Dans le Nord, le Sinn Féin recule tout de même par rapport à 2014, mais moins fortement qu'ailleurs (de 15,5 à 11,2), soulignant sa présence historique ici (cela redevient la première région pour le Sinn Féin). C'est d'ailleurs là que le nouveau parti Aontu fait ses meilleurs scores, réalisant 2% sur l'ensemble des comtés rassemblés dans cette circonscription électorale européenne. A Dublin, à l'inverse, le nouveau parti anti-avortement ne réalise que 0,74% des premières préférences, mais tout de même 1,3% dans le sud.

Ces électeurs urbains, plus jeunes, n'ont pas été capté par un autre vieux parti irlandais, le Labour. Celui-ci avait connu une chute très importante suite à sa participation au gouvernement du Fine Gael jusqu'en 2016. Dans l'opposition depuis, il s'est assez peu ressourcé, passant par rapport à l'historique défaite de 2014 de 7,2 à 5,7% des voix. La baisse est donc encore assez importante en terme de voix, un peu plus sensible dans le Sud (de 6,8 à 4,9) qu'à Dublin (12 à 10,8) ou dans le Nord (4,7 à 3,7). Le Labour a toutefois réussi à obtenir 6 conseillers supplémentaires, passant à 57 élus. Le parti est peut-être devenu moins "toxique" en "seconde" ou "troisième voix", ce qui permet d'obtenir des élus après les reports de voix de plus petits candidats.

Les électeurs urbains se sont clairement retrouvé dans le principal gagnant de cette élection locale: le Green Party. Il passe, à ces élections, de 1,6 à 5,6% des premières préférences, soit 70 000 voix de plus. L'essentiel de cette hausse se retrouve dans la province de Dublin (+38 000, de 17 à 55 000 voix soit de 5 à 15% des premières préférences) et à Cork dans le sud (+8 000 voix, de 1,3 à 5,4%). Ou encore dans les villes de Limerick (+3000 voix) et Galway (+ 2000 voix). Clairement, la vague qui avait porté le Sinn Féin en 2014 dans les villes s'est cette fois-ci retrouvée dans un autre parti vert, mais cette fois-ci pour l'écologie et non la cause républicaine !

Le parti Social democrat a également émergé plutôt dans les grandes villes, avec plus de 5% dans la province de Dublin contre 2% nationalement. Leurs résultats ruraux sont essentiellement dus à leurs élus députés, à Wicklow et à Kildare North (4 élus à Kildare tout de même). Ils ont également obtenu un élu dans la ville de Limerick, un autre à Galway. Ils ont donc réussi à s'implanter doucement localement ce qui leur permettre probablement d'avoir des candidats un peu plus connus aux prochaines élections générales et continuer leur progression.

L'autre grand perdant à gauche de ces élections est l'alliance entre le People Before Profit Alliance et l'Alliance Against Austerity (Solidarity-PBPA). Ils ont perdu un tiers de leurs voix, de 2,9 à 1,9% des premières préférences, mais également 15 de leurs 26 sièges. Leur baisse est essentiellement due à la province de Dublin, étant de toute façon très peu présent ailleurs (14 000 voix hors province de Dublin en 2014 sur 48 000, dont presque 7 000 à Cork, Galway et Limerick ). Ils ont donc aussi subi le reflux de la vague de 2014, il faut dire cette fois-ci concurrencé par les Independent 4 Change. En nombre d'élus, le PBPA avait 5 élu en 2009 contre 4 pour le Socialist Party (ancêtre de l'AAA). En 2014, ils avaient obtenu 14 et 13 élus. En 2019, ils ont obtenu 7 et 4 élus, soit tout de même deux élus de plus qu'en 2009. les Independent 4 Change ont eux obtenu 3 élus et 0,5% des premières préférences.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3124
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: La vie politique en Irlande

Messagede Relique » Sam 30 Nov 2019 22:46

Hier avaient lieu en Irlande des élections partielles au parlement (le Dail) suite à l'élection de quatre parlementaires comme députés européen en mai dernier.

Les quatre parlementaires étaient:
- Clare Daly (Independent 4 Change), ancienne élue du Socialist Party (trotskyste), puis de l'United Left, elle avait co-fondé le groupe Independent 4 Change. Elle était élue à Dublin Fingal, dans la banlieue nord, plutôt classe moyenne, de Dublin. Elle a réussi à être élue en battant notamment la sortante Sinn Féin (qui avait elle-même conquis le siège en 2014 sur le socialist party).
- Frances FitzGerald (Fine Gael), elle aussi élue dans la circonscription de Dublin aux élections européennes. Elle était élue de Dublin Mid-West.
- Mick Wallace (Independent 4 Change), d'abord élu à Wexford comme indépendant progressiste (certains diraient populistes surement), il a ensuite rejoint les Independent 4 Change dans une circonscription rurale. Il a réussi à être élu dans la circonscription du sud, battant la sortante Sinn Féin.
- Billy Kelleher (Fianna Fail), élu aux élections européennes dans la circonscription du sud, il était élu de Cork North Central, circonscription dépassant largement la deuxième ville d'Irlande.

Le groupe Independent 4 Change perd ses deux élus. Il n'y avait même pas de candidat à Wexford. Le Fine Gael a également perdu son siège.

Aux dernières élections européennes et locales (voir plus haut), on avait vu une baisse très forte du Sinn Féin, une relative stabilité des deux partis modérés se partageant le pouvoir et une poussée du Green Party, ainsi qu'un certain retour du Labour.

A ces élections, clairement, le Fine Gael n'a pas été particulièrement approuvé par les électeurs. Le Fianna Fail a souffert d'une candidate particulièrement mauvaise à Dublin et ne réussit pas à reprendre des voix dans tout le comté de la capitale. Par contre, ils ont réussi à prendre les deux sièges du Sud de l'Irlande, à Cork et à Wexford. Le Green Party confirme sa bonne tenue chez la classe moyenne et supérieure dublinoise et prend le siège de Dublin Fingal. Ailleurs, les résultats n'ont pas été particulièrement surprenant. La vraie surprise des observateurs est l'excellente tenue d'un Sinn Féin qui avait été annoncé comme en chute libre. Ils ont réussi, à Dublin Mid-West et à Cork North Central à confirmer voire améliorer leur score de l'élection de 2016 (où le Sinn Féin a eu son meilleur total de siège depuis 1923 !), et surtout à améliorer de 5 à 10 points dans ces circonscriptions les résultats des élections locales. Ils ont réussi à finir deuxième à Cork et à remporter le siège du Fine Gael à Dublin Mid-West, ce qui leur donne deux sortants dans la circonscription, rejoignant la circonscription de Louth comme seules circonscription où le Sinn Féin a deux sortants.

Les résultats:
Cork North Central: (par rapport aux élections générales 2016; aux élections locales de 2019)
Padraig O'Sullivan (Fianna Fail): 7148 (27.96%) - élu au 10ème compte (+0,04; +3.8)
Colm Burke (Fine Gael): 5385 (21.06%) - éliminé au 9ème compte (+3.27; +4.62)
Thomas Gould (Sinn Féin): 5041 (19.72%) - battu au 10è (+0.17; +4.87)
John Maher (Labour): 2482 (9.71%) - éliminé 8è (+2.43; +2.13)
Olivier Moran (Green Party): 1883 (7.36%) - éliminé 7è (+4.05; +0.3)
Fiona Ryan (Solidarity-People Before Profit): 1121 (4.38%) - éliminé 6è (-11.33; -1.99)
Finian Toomey (Aontu): 1008 (3.94%) - éliminé 5è (nouveau; +2.15)
Sinead Halpin (Social-Democrats): 644 (2.52%) - éliminé 4è (nouveau; +1.27)
Martin Condon (Independent): 291 (1.14%) - éliminé 3è
James Coughlan (Workers Party): 281 (1.1%) - éliminé 3è (-1.67; absent)
Thomas Kiely (Independent): 234 (0.92%) - éliminé 2è
Charlie Keddy (Independent): 49 (0.19%) - éliminé 1er

Dublin Fingal:
Joe O'Brien (Green Party): 5744 (22.89%) - élu 8è tour (+18.28; +12.88)
Lorraine Clifford-Lee (Fianna Fail): 4631 (18.46%) - battu 8è tour (-5.03; -0.47)
Duncan Smith (Labour): 3821 (15.23%) - éliminé 7è (+5.28; -0.98)
James Reilly (Fine Gael): 3707 (14.77%) - éliminé 6è (-5.4; +2.19)
Dean Mulligan (Independent 4 Change): 2550 (10.16%) - éliminé 5è (-9.53; +6.25)
Ann Graves (Sinn Féin): 1327 (5.29%) - éliminé 4è (-3.37; -1.57)
Tracey Carey (Social-Democrats): 1106 (4.41%) - éliminé 4è (nouveau; -0.57)
Gemma O'Doherty (Independent): 1026 (4.09%) - éliminé 3è
Glenn Brady (Independent): 670 (2.67%) - éliminé 2è
Peadar O'Kelly (Independent): 350 (1.39%) - éliminé 1er
Charlie Keddy (Independent): 112 (0.45%) - éliminé 1er
Cormac McKay (Independent): 46 (0.18%) - éliminé 1er


Dublin Mid-West:
Mark Ward (Sinn Féin): 4622 (24.03%) - élu au 9è compte (+1.34; +10.7)
Emer Higgins (Fine Gael): 3576 (18.59%) - battu 9è (-7.78; -0.83)
Paul Gogarty (Independent): 2435 (12.66%) - éliminé 8è
Shane Moynihan (Fianna Fail): 2264 (11.77%) - éliminé 7è (-4.4; -0.96)
Francis Timmons (Independent): 1299 (6.75%) - éliminé 6è
Joanna Tuffy (Labour): 1294 (6.73%) - éliminé 5è (+1.75; -0.86)
Peter Kavanagh (Green Party): 1222 (6.35%) - éliminé 4è (+5.45; +0.37)
Kellie Sweeney (Solidarity-People Before Profit): 983 (5.11%) - éliminé 3è (+5.63; -1.27)
Anne-Marie McNally (Social-Democrats): 788 (4.1%) - éliminé 2è (-2.01; +2.13)
David Gardiner (Workers Party): 317 (1.65%) - éliminé 1er (+0.49; absent)
Ruth Nolan (Independent 4 Change): 271 (1.41%) - éliminé 1er (nouveau; -1.01)
Charlie Keddy (Independent): 95 (0.49%) - éliminé 1er
Peter Madden (Independent): 71 (0.37%) - éliminé 1er


Wexford:
Malcolm Byrne (Fianna Fail): 12506 (31.21%) - élu 5ème compte (+4.09; +1.18)
Verona Murphy (Fine Gael): 9543 (23.82%) - éliminé 4è (+1.83; -1.27)
George Lawlor (Labour): 8024 (20.03%) - battu 5è (+5.02; +11.15)
Johnny Mythen (Sinn Féin): 4125 (10.29%) - éliminé 3è (-0.02; +2.74)
Karin Dubsky (Green Party): 2490 (6.21%) - éliminé 3è (+4.71; absent)
Jim Codd (Aontu): 2102 (5.25%) - éliminé 2è (nouveau ; +3.56)
Cinnamon Blackmore (Solidarity-People Before Profit): 659 (1.64%) - éliminé 1er (-0.45; -0.15)
Melissa O'Neill (Irexit): 489 (1.22%) - éliminé 1er
Charlie Keddy (Independent): 130 (0.32%) - éliminé 1er


Cela fait donc un parlement avec (par rapport à l'élection de 2016):
Fine Gael: 48 (-1)
Fianna Fail: 45 (+1)
Sinn Féin: 22 (-1) (deux élus sont partis du fait de leur position anti-avortement, l'un a fondé Aontu)
Labour: 7 (=)
Solidarity-People Before Profit: 6 (=)
Independent 4 Change: 1 (-3) (un ancien Labour a démissionné du groupe en 2016)
Social-Democrats: 2 (-1) (un des trois élus a démissionné du groupe en 2016)
Green Party: 3 (+1)
Aontu: 1 (+1)
Independent: 22 (+3)


Concernant la prochaine élection générale, ces élections peuvent inquiéter un peu les deux partis dominants, Fine Gael et Fianna Fail. Le Green Party voit qu'il peut faire de substantiels gains, mais peut-être pas autant qu'annoncé par les résultats aux élections locales. Le Sinn Féin peut être rassuré, il réussira peut-être à limiter les pertes de 2016, qui était sa meilleure élection. Il faudra une très bonne dynamique pour réussir à améliorer ce score. Le Labour peut espérer reprendre un peu de couleurs au détriment des deux principaux partis. Solidarity-People Before Profit peut craindre de perdre la plupart de ses élus.

Dans ces quatre circonscriptions, les chances des différents partis de conserver ce siège supplémentaire:
A Dublin Fingal, les résultats des élections locales donnaient clairement au Green Party une opportunité de prendre un siège. Le siège le plus en danger semblait plutôt celui du Sinn Féin, plutôt que celui de Clare Daly (I4C). Le Sinn Féin va peut-être réussir à conserver le sien dans cette configuration (car j'imagine tout de même mal le Green Party réussir à avoir deux élus).

A Dublin Mid-West, le plus probable était le statu quo au vu des élections locales. Le Fine Gael devrait tout de même récupérer un siège à la prochaine élection générale. Maintenant, la bataille se fera probablement entre le sortant Fianna Fail, le deuxième sortant Sinn Féin et le sortant S-PBP, ce dernier semblant assez en danger vus les résultats de ses camarades. Il faudra voir s'il réussit mieux que ses collègues.

A Cork North Central, le plus probable était le statu quo après les élections locales. Cette élection partielle a vu un statu quo, cela ne semble donc pas mettre en danger cette prévision. Le S-PBP a tout de même fait un score assez faible alors qu'ils ont un sortant. Le Green Party ou le Labour pourraient mettre en danger ce siège.

A Wexford, les élections locales semblaient suggérer que le Fianna Fail pourrait prendre un siège, et celui qui avait le moins réussi les élections locales était l'Independent 4 Change. Vu qu'il est arrivé cet exact scénario dans cette élection partielle, on peut dire que tous les élus (nouveaux ou non) sont favoris pour conserver leur siège. Le deuxième siège Fine Gael semble toutefois le plus en danger, probablement par le Sinn Féin. En 2016, cela s'était joué à 52 voix entre les deux candidats. Sans Mick Wallace, qui sait ? Le Sinn Féin pourrait bénéficier d'un peu plus de reports de voix et l'emporter...
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3124
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'animation, à la vie associative et à la vie des quartiers

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques locales d'animation, de vie associative et de vie des quartiers : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités