Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique en Israël

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique en Israël

Messagede Jean-Philippe » Mar 23 Mar 2021 14:15

A quelques heures de la fin du scrutin, la situation reste confuse et assez incertaine.
A droite, le Likoud (allié à Gesher) reste annoncé autour de 30 sièges. Nouvel espoir (dissidents) serait plutôt autour de 10, tout comme Yamina. Toujours une grande stabilité pour les partis religieux Shas et Judaïsme unifié de la Torah (environ 15 sièges à eux deux).
Cela fait déjà 65 sièges, sans compter Israel Beytenou, également stable à 6-8 sièges et le Parti sioniste religieux annoncé autour de 5 sièges.

Le centre divisé entre Yesh Atid derrière Yair Lapid et Bleu et Blanc derrière Benny Gantz remporterait 22 sièges (18 + 4)

Les partis arabes partent divisés, mais ils pourraient quand même garder leur total que 15 sièges.

La gauche (non arabe) reste marginale entre Meretz (4 sièges) et les travaillistes (5-6 sièges).
Source.

Netanyahou n'est pas certain d'être reconduit, une alliance des partis religieux, de droite radicale et du centre pour l'exclure ne pouvant être exclue (un revirement au sein du Likoud est peu probable depuis la scission de 2020). Cependant, l'art du débauchage et de la négociation, ainsi qu'une politique de vaccination rapide (deux tiers des électeurs sont déjà vaccinés) devraient l'aider à se maintenir encore une fois, malgré ses problèmes judiciaires. En effet, les audiences de son procès pour des faits de « corruption », « malversation » et « abus de pouvoir » doivent s’ouvrir quelques jours après le scrutin.
https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9288
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Israël

Messagede Corondar » Sam 27 Mar 2021 19:14

Les résultats sont désormais quasiment définitifs, et on peut sans doute pronostiquer que les Israéliens vont devoir voter une cinquième fois dans les mois à venir ?
En effet, les résultats de ces législatives semblent déboucher sur une absence de majorité solide ou évidente. La participation est en baisse de 4 points, à 67.5% (une lassitude électorale ?). Si le Likoud reste nettement le premier parti du pays, avec 30 sièges il recule de 7 sièges par rapport à l'élection précédente. Et l'ensemble des partis religieux (extrémistes pour beaucoup) qui formaient la coalition sortante avec Netanyahou lui apportent en tout 22 sièges; soit 52 sièges pour la coalition sortante (il en manque donc 9 pour une majorité absolue à 61).
En face, l'ensemble des partis anti Netanyahou obtiennent eux 57 sièges, répartis entre 7 partis (allant de la gauche au centre droit en incluant des formations arabes), dont le principal facteur d'unité est l'opposition au premier ministre sortant. Les dirigeants de ces partis disent se consulter pour essayer de mettre en place un projet de gouvernement, mais mettre tout le monde d'accord sur un programme au delà de mettre Netanyahou dehors, ça parait compliqué. Et même si ils y parvenaient, il leur manquerait 4 sièges pour une majorité absolue.
En effet, deux partis font office de faiseurs de rois : Yamina (7 sièges : un parti de droite qui se montrait critique envers le premier ministre sortant et dit ne rien exclure) et une Liste Arabe Unifiée (qui elle aussi dit ne rien exclure). Le gros problème pour Netanyahou, c'est que si il veut gouverner il doit s'unir avec ces 2 partis, or ses alliés religieux refusent tout net une alliance avec un parti arabe. Une telle coalition s'apparenterait autant à une auberge espagnole qu'une éventuelle option anti Netanyahou.
Bref, un sac de nœuds qui semble impossible à trancher, mais la politique israélienne débouche parfois sur des unions improbables, nous verrons bien ce que ça donnera cette fois. L'autre souci étant que les ennuis judiciaires de Netanyahou vont s"aggraver dans les mois à venir (les procès s'ouvrent bientôt), et que, vue la situation politique, il ne pourra pas faire voter les lois d'amnistie qu'il souhaitait pour se protéger. Et étant donné le résultat en demi teinte pour le Likoud et ses alliés, certains à droite ne vont-ils pas finir par se dire qu'il serait peut-être temps de se débarrasser de l'insubmersible Bibi ?
https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1 ... uvernement
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique en Israël

Messagede Corondar » Mar 6 Avr 2021 17:36

En tant que dirigeant du premier parti du pays, Netanyahou est appelé, assez logiquement, par le président d'Israël a tenté de former un gouvernement. La tâche s'annonce très difficile au regard des résultats très fragmentés du dernier scrutin.
https://www.france24.com/fr/moyen-orien ... uvernement
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique en Israël

Messagede Corondar » Dim 30 Mai 2021 22:41

Fin de règne pour Bibi ? Il semblerait que le chef du parti nationaliste Yamina aurait accepté de s'allier au centriste Yair Lapid pour permettre à ce dernier de former un gouvernement. Lapid devrait présenter sa coalition au Président Rivlin ce mercredi, un vote devant être tenu devant la Knesset dans les 7 jours qui suivent.
https://www.liberation.fr/international ... QMVTHIENE/
C'est évidemment à prendre avec des pincettes, ce ne serait pas la première fois que la politique israélienne offrirait un rebondissement ou que Bibi déjouerait encore les pronostiques. De plus, la majorité ainsi constituée ne disposerait que de 61 sièges (sur 120), le tout avec une alliance de pas loin de 7 ou 8 partis allant de la gauche à la droite, en passant par des partis arabes.
Bref, même si ce gouvernement Lapid devait se constituer, il est possible qu'il ne soit pas le plus stable et le plus pérenne de l'histoire israélienne ? Mais ce serait incontestablement un coup très dur pour Nétanyahou, lequel va également voir très bientôt s'ouvrir des procès contre lui...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique en Israël

Messagede Corondar » Ven 4 Juin 2021 10:42

L'alliance entre Lapid (centriste) et Bennett (chef du parti très à droite Yamina) semble se confirmer : les deux auraient acté une position tournante du poste de premier ministre. Plus étonnant, ce serait Bennett qui occuperait le poste en premier, suivi de Lapid plus tard. Netanyahu dénonce évidemment cette coalition de la carpe et du lapin (qui réunira 8 partis, dont des partis arabes, de gauche, de droite et du centre). Il oublie un peu vite que si lui aussi veut monter une coalition il devrait aussi chercher des alliances un peu exotiques au regard du rapport de force électoral issu des dernières élections.
https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/2021 ... -netanyahu
En tout cas, cet accord de coalition doit désormais passer devant la Knesset, où cette nouvelle majorité n'aurait que 61 sièges, soit pile la majorité absolue, ce qui ne laisse aucune place à l'erreur... Et je ne parle même pas du long terme, où chaque vote va être un combat. Mais si cela aboutit effectivement à faire tomber Bibi après 12 ans de règne cela serait tout de même un moment historique dans la vie politique israélienne récente.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique en Israël

Messagede Corondar » Lun 14 Juin 2021 00:55

Bien que Netanyahu ait essayé jusqu'au bout de faire pression sur certains élus de la future majorité pour les pousser à la défection, ces derniers ont tenu bon : par 60 voix contre 59, le gouvernement Bennett est formé. Cette majorité se fait appeler "alliance pour le changement".
Il est difficile de ne pas remarquer l'étroitesse de la majorité (1 voix) et la diversité extrême de ses composantes (8 partis, associant des partis de droite religieux, de la droite nationaliste, des centristes, la gauche, la gauche de la gauche, et pour la première fois au sein du gouvernement des représentants d'un parti arabe). Mais le fait est là : Bibi perd le poste de premier ministre après plus de 12 ans de gouvernance, un record. Reste à savoir si cette nouvelle majorité saura gouverner et mener une politique cohérente sur le long terme ? Rien n'est moins sur...
https://www.lepoint.fr/monde/israel-vot ... 700_24.php
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4824
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique en Israël

Messagede Eco92 » Dim 11 Juil 2021 06:49

En parallèle de la chute de Netanyahou, Israël a également changé de président de la République, de manière parfaitement normale cette fois, Isaac Herzog (travailliste) étant élu pour succéder à Reuven Rivlin.
Fils d'Haïm Herzog, lui même président de 1983 à 1993 et ex-ambassadeur à l'ONU, il a été chef de l’opposition parlementaire à Netanyahou quand l'actuel premier ministre lui était encore fidèle. Élu député en 2003, Herzog avait redonné un peu d'air au parti travailliste, qui retrouvait sa place de leader de l'opposition (bien perdue depuis), auteur de plusieurs "compromis" rejetés par le pouvoir il avait été nommé en à la tête de l’Agence juive, chargée d’organiser l’immigration vers Israël, en 2018, contre l'avis du premier ministre.
Le likoud ne présentant pas de candidat, Herzog n'affrontait que Miriam Peretz, enseignante titulaire d'un Prix Israël, et l'a largement emporté par 87 voix contre 26, dans ce scrutin indirect ouvert aux membres de la Knesset.
Son discours a aussitôt été axé sur le rassemblement de tous les habitants d'Israël, dans leur diversité.
Il est élu pour 7 ans, jusqu'en 2028 donc.

https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2021/07/04/un-president-dapaisement-pour-israel/
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Israël

Messagede Eco92 » Jeu 7 Avr 2022 22:14

Ironie : Idit Silman, whip de la majorité (ce poste chargé de faire respecter la discipline de vote en son sein à la Knesset) venue de l'extrême droite, a retiré son soutien au gouvernement. Le fragile attelage de huit partis est donc privé de sa majorité, qui ne tenait qu'à une voix (61 députés sur 120).

Sa décision de rupture est sur un motif qui paraîtra sans doute ésotérique ici : elle rejette une décision de la Cour suprême qui demande aux hôpitaux de ne pas empêcher les patients d’introduire des aliments à base de farines levées ou fermentées (hametz) durant la Pâque juive, qui débute le 15 avril (plus précisément que le ministre de la Santé ait indiqué qu'il appliquerait la décision).

Pour le moment le premier ministre tempère, la construction d'apparence très fragile allant de la gauche à l'extrême droite anti-arabe tout en intégrant un parti arabe (mais pas la liste arabe unie, de gauche) a tout de même tenue 10 mois. La Knesset est en pause de printemps pour cinq semaines et le budget est voté jusqu'en mars 2023. Des textes peuvent toujours être voté soit en débauchant des députés ponctuellement, soit avec la liste arabe unie.

Chacun se demande alors son intérêt : repartir en élection ? Rester ? A suivre, pas mal de partis ont peu à gagner à encore de l'instabilité et un possible retour de Bibi !

https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8015
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité