Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede cevenol30 » Lun 22 Fév 2016 13:15

Les sondages "sortie des urnes" donnaient une victoire du non mais plus courte. Les officiels estiment qu'il est prématuré de dire dans quel sens est le résultat: les électeurs de l'étranger et des zones rurales peuvent le faire basculer vers le oui.
Les observateurs étrangers ont trouvé honnête le déroulement du scrutin. Reste à voir le dépouillement et la remontée des chiffres mais il est peu probable qu'il y ait fraude massive.
En cas de victoire du oui (peu probable), l'exécutif aura eu chaud et un fossé se sera creusé entre régions (ça me ferait penser à la Thaïlande).
cevenol30
 
Messages: 2780
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede manudu83 » Lun 22 Fév 2016 15:03

ploumploum a écrit:Au dernier pointage, (28,28 % des inscrits/ 27 % des bureaux), le Non est à 63,51 % (415 000 voix d'avance)


Le non pointe toujours nettement en tête avec 422000 voix d'avance.
manudu83
 
Messages: 5164
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede RAYAN DU 09 » Lun 22 Fév 2016 15:33

La question que beaucoup se pose c est de savoir si Evo Morales va démissionner ?

Pour moi il ne devrait pas ce référendum n engager pas son mandat actuel
RAYAN DU 09
 
Messages: 201
Inscription: Sam 12 Mar 2011 00:56

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede ploumploum » Lun 22 Fév 2016 15:59

RAYAN DU 09 a écrit:La question que beaucoup se pose c est de savoir si Evo Morales va démissionner ?

Pour moi il ne devrait pas ce référendum n engager pas son mandat actuel


Genaro Flores pourra peut-être le confirmer ou non, mais je ne crois pas que Morales ait fait une De Gaulle 1969 en liant son mandat actuel au résultat du vote. Tout dépendra du score. Et puis, la nette victoire de 2014 ne peut pas s'effacer en un claquement de doigts.

Au dernier pointage officiel, le NON est à 62,70 % / 440 000 voix d'avance désormais.
ploumploum
 
Messages: 15700
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede ploumploum » Lun 22 Fév 2016 17:45

Apparemment, une partie du site internet de l'autorité électorale vient de lâcher, comme pour les scrutins de 2014. Selon les dernières données disponibles (73 % des bureaux nationaux), le Non est à 55,2 % (360 000 voix d'avance) : 2,175 millions de voix contre 1,768 million de voix pour le Oui
ploumploum
 
Messages: 15700
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede Genaro Flores » Lun 22 Fév 2016 18:50

Quand l’espoir fait vivre…

Je confirme les propos de « cevenol30 ». Au vu des prévisions divulguées cette nuit par deux instituts de sondages (52,3% de Non contre 47,7% de Oui pour Ipsos ; 51% de Non contre 49% de Oui pour Equipos Mori), le gouvernement veut encore croire à un succès du Oui.

Le vice-président Álvaro García Linera déclare ainsi qu’« il est hautement probable que ces premiers chiffres s’en trouveront modifiés de manière radicale ». En effet, l’apport des suffrages émanant des aires rurales éloignées, traditionnellement favorables à Evo Morales, mais aussi de l’étranger, pourrait, selon lui, inverser la tendance. Pour conforter ses dires, il évoque d’ailleurs un précédent, celui de l’élection présidentielle du 11 octobre 2014 pour laquelle les premières enquêtes sondagières donnèrent 59,70% à Morales avant de totaliser 61,36% en comptabilisant les paysans des zones enclavées et les émigrés. On pourrait citer trois autres consultations nationales qui ont vu Morales atteindre un meilleur score au décompte final : les élections générales de 2005 (51,10% puis 53,70%) ; le référendum révocatoire de 2008 (63,10% puis 67,40%) ; enfin, les élections générales de 2009 (62,50% puis 64,22%).

Selon les chiffres du tribunal suprême électoral (TSE), 258 990 Boliviens vivent en dehors du territoire national, soit 3,9% des 6 502 069 inscrits. 84% de ces émigrés, soit 218 086 personnes, ont élu domicile en Argentine (116 568), en Espagne (70 148) et au Brésil (31 370). A partir des données du gouvernement, l’équipier de Morales a révélé hier que le Oui a rassemblé près de 80% des voix en Argentine et 80% au Brésil, ce qui accroîtrait de 0,5% le score du oui en intégrant seulement deux pays dans le décompte final. Un Oui qui augmenterait également, toujours selon García Linera, en raison de l’appui des communautés rurales isolées et des quartiers périphériques des grandes villes (entre 80 et 90% de Oui). Autant d’électeurs non pris en compte dans les études réalisées dimanche par les deux instituts de sondage que sont Ipsos et Equipos Mori. Du coup, il escompte une hausse du Oui comprise entre 2 et 3%.

Aussi, l’ex-dirigeant de l’Armée de guérillera Túpac Katari conseille aux opposants de réfréner leur enthousiasme, dans une claire allusion aux festivités qu’ils ont organisées dans plusieurs villes à l’annonce de la victoire du non. « Les cris de joie pourraient bien se convertir en pleurs », a-t-il précisé. N’empêche, l’opposition n’en démord pas en soulignant que l’avance dont elle bénéficie dans les résultats partiels est irrattrapable.

Concernant l’avenir de Morales, on peut dire qu’a aucun moment il n’a lié son maintien à la tête de l’Etat au résultat du référendum. Lors d’une conférence de presse qu’il a donnée ce matin pendant près d’une heure, il a déclaré qu’il y avait encore beaucoup à faire d’ici 2019 afin d’empêcher les partisans du non d’accéder au pouvoir.
Sinon, il attend les résultats finaux avec beaucoup de sérénité après avoir rappelé qu’il reste à vérifier le décompte dans les campagnes où le gouvernement bénéficie d’un large soutien, tout en reconnaissant : « Evidemment, on ne nous aime pas beaucoup dans les villes ».

Par ailleurs, il a dénoncé les mensonges proférés par ses opposants à travers les réseaux sociaux qui ont nui à la campagne électorale. En oubliant de dire que ce vecteur de communication était le seul moyen, pour ses détracteurs, de se faire entendre, les services publics médiatiques alimentant servilement la seule propagande gouvernementale...
Enfin, il souhaite que sa succession en 2019 soit du seul ressort des mouvements sociaux, intériorisant par ricochet sa... défaite ! Une défaite qui, même s’il n’en a rien laissé paraître, doit lui faire très mal en raison du lien charnel qu’il a tissé, et durant plus de dix ans, avec son électorat...

Au terme de son troisième mandat, prévu le 22 janvier 2020, il retournera dans cette jungle de Chapare qu’il découvrit en 1982 avec sa famille après avoir quitté ses terres nourricières de l’Altiplano, frappé alors par l’une des pires sécheresses de son histoire. Progressant rapidement dans la hiérarchie syndicale, il s’emparera, en 1993, de la présidence de la Coordination des producteurs de coca du tropique de Cochabamba. A vrai dire, les prémices d’une renversante épopée...

G.F.
Dernière édition par Genaro Flores le Lun 29 Fév 2016 14:33, édité 14 fois.
Genaro Flores
 
Messages: 84
Inscription: Mar 3 Jan 2012 18:54

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede manudu83 » Lun 22 Fév 2016 20:09

Sur les premiers résultats de l'étrangers (environ 15% des inscrits de l'étranger) , le non est nettement devant +de 65%

Edit : Les USA ont donnés leurs résultats et l'Europe est maintenant complète : à 40% des bulletins étrangers le non pointe à 66.42 %.
manudu83
 
Messages: 5164
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede Genaro Flores » Lun 22 Fév 2016 22:31

Légère réduction de l’écart !

Le dernier rapport des résultats partiels, émis par le Tribunal suprême électoral (TSE), réduit à 9 points l’avantage du Non sur le Oui alors qu’il s’élevait précédemment à 10. Aussi, le Non rassemble maintenant 54,5% des suffrages alors que le Oui en réunit 45,5%.

Ces résultats correspondent à 23 511 actes transmis, soit 80,5%. Le total des actes qui doivent être vérifiés est de 29 224, ce qui signifie qu’il en manque encore 5 729.

A propos du vote des émigrés, le TSE rapporte que 480 actes sur 1143 ont déjà été comptés. Le Non atteint ici 67,12% des suffrages contre 32,88% pour le Oui.

G.F.
Genaro Flores
 
Messages: 84
Inscription: Mar 3 Jan 2012 18:54

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede manudu83 » Mar 23 Fév 2016 02:09

La victoire du non est acquise, l'écart est supérieur au nombre de bulletins non encore dépouillé.

Non : 53.8 %
manudu83
 
Messages: 5164
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: Référendum constitutionnel du 21 février 2016 en Bolivie

Messagede ploumploum » Mar 23 Fév 2016 18:36

manudu83 a écrit:La victoire du non est acquise, l'écart est supérieur au nombre de bulletins non encore dépouillé.

Non : 53.8 %


La victoire du NON est presque acquise. A l'heure actuelle (87,8 % des bureaux), le NON est à 52,9 % et 2,427 million de voix au niveau national contre 47,1 % et 2,165 million de voix pour le OUI.
Sachant que le taux de participation avoisine les 87 %, il reste encore environ 540 000 voix à dépouiller.

Sur le vote des expatriés, le Non est à 68,33 % et dispose de 15 000 voix d'avance sur le Oui

Il reste 4200 bureaux à traiter (sur 30367/ 3600 au niveau national et 600 à l'étranger)
ploumploum
 
Messages: 15700
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué aux affaires scolaires et à l'action éducative

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques éducatives locales et de leurs champs d'intervention (construction, entretien et fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Corondar et 11 invités