Politiquemania

La base de données de la vie politique française

la vie politique italienne

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: la vie politique italienne

Messagede ploumploum » Mer 4 Déc 2013 19:05

Nouveau camouflet pour Silvio Berlusconi : le "nouveau" *sénateur, qui a pris ses fonctions suite à la déchéance, a décidé de siéger au sein du groupe ...Nouveau Centre-Droit.

*Ulisse Di Giacomo a déjà été sénateur durant la précédente législature. Sa fiche sur le site du Sénat italien
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: la vie politique italienne

Messagede Jean-Philippe » Mer 4 Déc 2013 19:57

Ce matin dans la chronique de Daniel Cohn-Bendit sur Europe 1, j'ai entendu que Berlusconi pourrait retrouver une immunité en se présentant aux européennes dans un autre pays. La Hongrie est citée comme point de chute possible, Orban étant proche de Berlusconi (et pas seulement parce qu'il est fan du Milan AC). Je n'ose imaginer que ce scénario se réalise.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9203
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: la vie politique italienne

Messagede ligerien » Mer 4 Déc 2013 20:41

Jean-Philippe a écrit:Ce matin dans la chronique de Daniel Cohn-Bendit sur Europe 1, j'ai entendu que Berlusconi pourrait retrouver une immunité en se présentant aux européennes dans un autre pays. La Hongrie est citée comme point de chute possible, Orban étant proche de Berlusconi (et pas seulement parce qu'il est fan du Milan AC). Je n'ose imaginer que ce scénario se réalise.


Cela pourrait quand même avoir un coût électoral pour la liste l'accueillant, en particulier pour un mouvement nationaliste.
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1514
Inscription: Mer 12 Jan 2011 16:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: la vie politique italienne

Messagede Jean-Philippe » Mer 4 Déc 2013 22:58

ligerien a écrit:
Jean-Philippe a écrit:Ce matin dans la chronique de Daniel Cohn-Bendit sur Europe 1, j'ai entendu que Berlusconi pourrait retrouver une immunité en se présentant aux européennes dans un autre pays. La Hongrie est citée comme point de chute possible, Orban étant proche de Berlusconi (et pas seulement parce qu'il est fan du Milan AC). Je n'ose imaginer que ce scénario se réalise.


Cela pourrait quand même avoir un coût électoral pour la liste l'accueillant, en particulier pour un mouvement nationaliste.


En échange de quelques millions pour les dirigeants du parti, plus ou moins discrètement distribués, tout est possible. Berlusconi est l'un des rares à avoir publiquement soutenu Orban dans sa politique (cf les messages sur la politique en Hongrie).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9203
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: la vie politique italienne

Messagede ploumploum » Jeu 5 Déc 2013 18:30

Jean-Philippe a écrit:Ce matin dans la chronique de Daniel Cohn-Bendit sur Europe 1, j'ai entendu que Berlusconi pourrait retrouver une immunité en se présentant aux européennes dans un autre pays. La Hongrie est citée comme point de chute possible, Orban étant proche de Berlusconi (et pas seulement parce qu'il est fan du Milan AC). Je n'ose imaginer que ce scénario se réalise.


Concernant cette parenthèse "Européennes 2014" et cette rumeur d'une candidature de Berlusconi dans un autre pays de l'UE pour retrouver une immunité, on peut rappeler que la Hongrie n'est pas la première hypothèse évoquée.
En septembre dernier, l'entourage du Cavaliere évoquait une candidature en Estonie

Une place sur une liste en Bulgarie a aussi été proposée par Yane Yanev, le patron du parti RZS (Ordre, Loi et Justice, droite conservatrice)
Un parti qui, d'ailleurs, ne dispose ni de parlementaires européens ni de parlementaires nationaux depuis les dernières législatives.

Yane Yanev, chef du file du RZS, un parti centriste bulgare, lui a proposé une place sur ses listes. “Ici, il est très populaire. Il va certainement gagner”, a déclaré Yanev, ajoutant que le Cavaliere serait “un excellent défenseur des intérêts bulgares à Bruxelles”


Cette phrase m'a bien fait rire...
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: la vie politique italienne

Messagede ploumploum » Dim 8 Déc 2013 11:44

Week-end de changements de leader pour la Ligue du Nord et pour le Parti Démocrate.

Ligue du Nord :

Roberto Maroni, président de la Lombardie depuis mars dernier, avait démissionné du Secrétariat Fédéral pour s’occuper à plein temps de son mandat régional.
Hier, les militants du parti ont donc choisi un nouveau Secrétaire Fédéral.
Deux candidats s'affrontaient.
D'un côté, nous avions le maroniste Matteo Salvini,(40 ans) ancien député, et de l'autre nous avions...Umberto Bossi, (72 ans) fondateur et président du parti.

Salvini a largement gagné en infligeant une humiliation au leader historique :82 % /18 %
Inscrits : 17 047
Votants : 10.221
Salvini 8.162
Bossi 1.833


Parti Démocrate :

Le parti de centre-gauche se choisit un nouveau Secrétaire National après la gestion ratée de Bersani lors des élections générales.

3 candidats s'affrontent pour le "deuxième tour" ouvert aux sympathisants
Mi-novembre : les militants du parti avaient voté et le Maire de Florence, Matteo Renzi (38 ans) , est arrivé en tête du scrutin.
Pour ce "deuxième tour", Renzi affronte Giuseppe Civati (également 38 ans) qui a été membre de DS( Démocrates de Gauche-Democratici di Sinistra) et un ex-PCI, Gianni Cuperlo (52 ans).
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: la vie politique italienne

Messagede ploumploum » Dim 8 Déc 2013 20:58

Les premières données issues du dépouillement indiquent que Matteo Renzi devrait l'emporter largement et ainsi devenir le prochain Secrétaire National du PD :

Il est crédité de 68,5 % des voix.
Gianni Cuperlo : 18 %
Giuseppe Civati : 13,5 %

http://www.repubblica.it/speciali/politica/primarie-pd/edizione2013/2013/12/08/news/primarie_pd_il_giorno_del_voto-72988629/?ref=HREA-1
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: la vie politique italienne

Messagede ploumploum » Mar 21 Jan 2014 22:12

Renzi et Berlusconi se sont rencontrés ce week-end pour parler réforme constitutionnelle et nouvelle loi électorale.

Concernant le Sénat, il perdrait la capacité d'accorder ou non la confiance au gouvernement.

Le projet de loi électorale proposé par Matteo Renzi a été rendu public. La proposition semble être plus " cochonne" que la loi en vigueur.

En quoi consisterait l'Italicum" ? :

Le Pays serait découpé en circonscriptions (118-120)
Au 1er tour, si le parti ou la coalition en tête atteint 35 % des voix, il / elle se voit attribuer une prime de sièges lui permettant ainsi d'avoir 53 à 55 % des sièges de la Chambre.
Les autres partis / coalitions se partageraient les sièges restants mais des seuils seraient toujours présents :
12 % pour une coalition/ un parti d'une coalition devra atteindre 5 % pour accéder à des sièges / 8 % pour un parti seul.


Si le seuil des 35 % n'est pas atteint par le parti/ la coalition vainqueur, un second tour est effectué entre les deux coalitions ou partis en tête.

En revanche, si ce seuil de 35 % n'est atteint par aucune des listes ou des coalitions au niveau national, un second tour aura lieu deux semaines plus tard sur tout le territoire entre les deux listes ou coalitions arrivées en tête. Le gagnant prend la majorité, les perdants se partagent le reste en proportion des voies obtenues. Mais pour obtenir un ou plusieurs élus, un parti devra dépasser la barre des 8 % ; en revanche, 5 % suffisent s'il fait partie d'une coalition qui devra atteindre, elle, au moins 12 % des suffrages...


http://italie.blog.lemonde.fr/2014/01/21/italicum-pregiuticatum-diabolicum/


En clair, la proposition s'apparente à une accélération de la bipolarisation voire du bipartisme car les apparentements seraient interdits entre les deux tours et les listes de candidats continueraient à être bloquées.
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: la vie politique italienne

Messagede alamo » Mar 21 Jan 2014 22:25

ça fait plaisir de voir que nous n'avons pas le monopole ni la palme des systèmes électoraux à la con (et destinés à limiter la représentation démocratique)...
alamo
 
Messages: 3268
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: la vie politique italienne

Messagede spinto » Mer 22 Jan 2014 10:37

Sur le sujet, les Italiens nous tirent en effet la bourre depuis 20 bonnes années maintenant (la fin de la "1ère République" suite aux scandales du Mani Pulite).

Nous sommes tout de même les deux seuls pays occidentaux à ne pas réussir à stabiliser nos modes de scrutins, sans doute car ceux-ci sont depuis longtemps trop liés à aux considérations politiques de ceux qui les adoptent. Dans les autres pays, la stabilité est à mon sens du au fait que les modes de scrutins ont été historiquement conservés (ce qui ne signifie pas qu'ils ne sont pas dépourvus de défauts - type First past the vote des pays issus de l'Empire britannique - mais ont au moins le mérite d'une continuité historique, d'une tradition) ou ont répondu à des chocs historiques tellement majeurs qu'ils correspondaient à une refondation démocratique totale (typiquement la fin du communisme à l'est ou des dictatures en Espagne, Portugal, Grèce...).
La France et l'Italie ont vécu un entre deux : pas de résistance des modes de scrutins face aux possibles remises en cause (typiquement en France les modes de scrutin des III° et IV° Républiques n'ont pas survécu aux épreuves de l’enchaînement Seconde guerre mondiale et guerre d'Algérie) et pas de choc démocratique suffisamment majeur pour repartir de critères objectifs et dénués d'arrière-pensées, si ce n'est une juste représentation démocratique (l'Italie l'a en réalité vécu, ce qui a amené la République et un scrutin proportionnel à l'issue de la Seconde guerre mondiale, mais les scandales de la fin du 20ème siècle ont effacé cela, comme l'incapacité parlementaire face aux crises successives en France quelques décennies plutôt).

Dès lors que, comme De Gaulle en son temps, on choisit un mode de scrutin pour assurer une stabilité gouvernementale, on ouvre la porte à de nombreux changements dès lors que les modes choisis ne conviennent plus. Le scrutin uninominal majoritaire aux législatives a certes perduré en France (hors 86), mais c'est plus du à un maintien de la droite au pouvoir suffisamment long pour que le système s'ancre dans les habitudes et à l'absence d'un réel besoin de remise en cause (le sujet, même en 1981, ne s'est jamais imposé comme majeur), mais on voit bien avec les modes de scrutin locaux qu'il n'y a aucun respect de la démocratie à ce niveau.

Quand on voit ça : http://en.wikipedia.org/wiki/New_Zealan ... ndum,_1993 , je me prends à rêver...

Edit : il suffit que j'écrive ces lignes pour que je tombe sur cet article : http://parlement.blog.lemonde.fr/2014/0 ... r-de-rien/

Sans doute ce message n'a plus rien à faire dans ce sujet, par ailleurs...
spinto
 
Messages: 652
Inscription: Jeu 26 Nov 2009 00:54

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de quinze ans par Fabrice Jobard, reconnu comme l'un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage a pour objectif...

Découvrir l'ouvrage

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités