Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Guerre russo-ukrainienne

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede paulau » Ven 25 Fév 2022 17:39

Pécresse vend la mèche :

Mardi, Valérie Pécresse avait estimé que la garantie de la sécurité aux frontières ukrainienne pourrait passer par « un report » de l’intégration de l’Ukraine dans l’Otan

source : https://www.leparisien.fr/politique/cri ... H7JUEE.php

De cette information je déduis que l ' Occident veut que l ' Ukraine entre dans l ' OTAN.
L ' Ukraine dans l ' OTAN c 'est la possibilité pour cette dernière d 'y installer des missiles. C ' est un remake de Cuba. C 'est le risque de la troisième guerre mondiale.
paulau
 
Messages: 5
Inscription: Ven 11 Mai 2012 08:12

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede pba » Ven 25 Fév 2022 19:32

Je partage les propose de pmf et corondar : stupéfécation,craintes pour la paix .
Il ne faut pas non plus, évidemment oublier l'histoire, la géopolitique , les traditions culturelles et la géographie, notamment dans cette Europe de l'Est si tourmentée depuis au moins 1945: mon attrait pour l'Histoire m'aide à mieux comprendre .
Celà ne nous rajeunit pas: mes souvenirs reviennent concernant l'invasion de la Tchécoslovaquie , où j'avais des amis .
Il faut également regarder vers l'avenir et progresser vers une "défense européenne " avec ceux qui le voudront bien . On ne peut compter que sur l'OTAN et les USA, même si, à titre personnel, je garde une grande amitié pour le peuple américain et son rôle fondamental pour le succès des Alliés à la fin de la 2ème guerre mondiale (pour être juste, je ne nie pas un certain côté positif des soviétiques dans cette guerre ).
pba
 
Messages: 1148
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede pba » Ven 25 Fév 2022 19:35

je corrige : on ne peut pas compter que sur l'OTAN et les USA.
pba
 
Messages: 1148
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede Xav » Ven 25 Fév 2022 20:05

Les provocations russes continuent.
Maria Zakharova, la porte-parole du ministère des affaires étrangères russe, a menacé la Suède et la Finlande.
Il est clair que l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN, qui est avant tout une alliance militaire, aurait de graves répercussions militaro-politiques qui exigeraient une réponse de notre pays

Là, pour le coup on passe au stade supérieur. Ce n'est plus à d'anciens pays membres de l'URSS que s'adressent les Russes mais carrément à deux membres de l'Union Européenne.
Je ne croyais pas dire cela un jour mais j'en arrive à me demander si Poutine aura la sagesse de Kim Jong-un qui lui jusqu'à maintenant sait toujours s'arrêter avant d'aller trop loin.
Xav
 
Messages: 338
Inscription: Dim 16 Fév 2014 16:16
Localisation: Franche-Comté

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede jojomarg » Ven 25 Fév 2022 21:50

Fait intéressant à souligner, la Serbie, quoique proche de la Russie, condamne l'invasion de l'Ukraine.
Son président Aleksandar Vučić a appelé à respecter l'intégralité territoriale de l'Ukraine.

Position finalement assez logique au vu de l'histoire récente du pays avec le Kosovo...
jojomarg
 
Messages: 287
Inscription: Jeu 9 Fév 2017 19:25

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede Corondar » Sam 26 Fév 2022 04:35

Relique a écrit:
Xav a écrit:Delphine Batho, porte-parole de Yannick Jadot l'affirme
« Jean-Luc Mélenchon, [n’est] jamais en retard d’une complaisance vis-à-vis de Poutine » et « reprend à son compte les arguments de la propagande russe selon lesquels, au fond, Poutine aurait été poussé par l’OTAN à agresser militairement l’Ukraine ».
« Au cœur de l’épreuve apparaît ainsi au grand jour de façon assumée (…) une complaisance pour les dictatures et un renoncement à défendre la démocratie »,

Quand je pense que j'ai été attaqué vigoureusement sur ce forum par deux sympathisants de LFI pour avoir osé dire que Mélenchon avait utilisé les mêmes arguments que Poutine, voilà une prise de position qui va bien au-delà de mes propos .
Je n'ose imaginer quel qualificatif serait donné par ces deux personnes à la représentante du candidat EELV.

https://www.lemonde.fr/politique/articl ... 23448.html


Oui, on en lit et on en entend beaucoup, des conneries ces derniers jours. Batho n'est pas la dernière. Tout à l'heure, j'entendais quelqu'un sur france inter décrire le président ukrainien comme "le représentant de ce que Poutine déteste, le monde culturel", immortalisant le pauvre Zelensky en Soljenitsyne ukrainiens, alors qu'il n'est guère qu'un Cyril Hanouna qui se retrouve dans une situation bien au-delà de ses moyens.

Pauvre Ukraine...


Je me permets de répondre à ce post (importé depuis le topic sur Jean-Luc Mélenchon) ici, parce que ça y a plus sa place.
On peut ne pas trouver Zelensky à la hauteur de la situation (personnellement je ne connais pas suffisamment la scène politique ukrainienne pour avoir un avis aussi tranché que le vôtre sur le personnage), on peut aussi j'imagine lui faire le reproche d'avoir exercé un autre métier avant de se lancer en politique. Mais il n'en reste pas moins qu'il a été élu démocratiquement par le corps électoral de son pays, lequel en avait soupé des représentants professionnels de la politique qui l'avaient précédé.
Je note d'ailleurs que peu importe aux yeux de Poutine que le président ukrainien soit un professionnel de la politique ou issu de la société civile, cela ne change rien pour son appréciation de la personne qui occupe la fonction : soit il est à ses ordres et c'est dans ce cas un bon président ukrainien légitime, soit il ne lui obéit pas au doigt et à l’œil, et en ce cas c'est un fasciste qu'il faut renverser.
Actuellement, l'un des candidats relativement bien placé pour l'accession au second tour dans notre beau pays (d'après les sondages en tout cas) était, il n'y a pas si longtemps encore, un amuseur de talk-show, chroniqueur d'émissions de variétés. En conséquence, je ne suis pas certain que nous soyons bien placés pour juger avec une telle condescendance les activités passées du chef d'état ukrainien, élu démocratiquement par les électeurs de son pays encore une fois ? Ce n'est que mon avis...
Vous avez raison de plaindre l'Ukraine, mais l'identité de son chef d'état n'est pas l'élément le plus saillant qui me vient à l'esprit pour plaindre l'Ukraine, je la plains beaucoup plus pour le sort meurtrier qu'est en train de lui faire subir le chef d'un autre état. On a tous désormais bien compris quel était le profil attendu par le maître du Kremlin pour les chefs d'états frontaliers de la fédération de Russie : Tokaiev, Loukachenko, Kadyrov...Des autocrates qui n'hésitent pas à mater dans le sang toute demande un peu vague de changement ou de liberté et qui pour la politique étrangère prennent leurs ordres au Kremlin.
Aux yeux du chef d'état russe, le tort de l'Ukraine est de ne pas avoir élu un chef d'état de ce profil là.
Oui, je plains l'Ukraine, mais pour les milliers de ses citoyens qui vont mourir face à l'invasion russe, et pour les dizaines (centaines ?) de milliers de ses citoyens qui vont fuir (et abandonner leurs biens, leurs familles, leurs emplois, en un mot leurs vies) en espérant de ne pas faire parti des morts.
Si je dois plaindre un pays pour le chef d'état qu'il s'est choisi, ce serait plutôt la Russie, dirigée par un homme dont la valeur d'une vie humaine semble peu de chose face à ses désirs de puissance et de grandeur.

Et pour en revenir au sujet qui nous occupe, en effet je comprends mal le discours de certains hommes politiques, qui voudrait que la Russie aurait une raison vaguement valable de démembrer l'Ukraine parce que celle ci aurait eu l'audace de formuler son désir de rentrer dans l'OTAN. En quoi la Russie est-elle fondée pour interdire à ses voisins de rejoindre les alliances et les organismes internationaux que les voisins en question jugeraient bon de rejoindre ?
De quel droit aurait-il fallu interdire à la Pologne, aux Pays Baltes de rejoindre l'OTAN si tel était leur souhait ? Ces pays n'ont jamais fait mystère de leur raison : ils craignaient les appétits expansionnistes de la Russie (appétits que cette dernière a exercé sur les pays en question depuis des siècles) et voyaient dans l'OTAN une protection contre ces appétits. L'Ukraine formulait la même raison, mais elle n'est pas rentrée dans l'OTAN, elle en paye le prix fort aujourd'hui. Et ce n'est pas la première fois que l'Ukraine se voit meurtrie par la Russie. Le terme Holodomor est souvent peu connu, c'est dommage.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor ... e%20Kouban
Vu le passé sanglant et compliqué entre la Russie et les pays d'Europe de l'Est, il ne me viendrait jamais à l'idée de dénier à ces pays le droit d'avoir peur de la Russie, et de vouloir rejoindre une alliance militaire qui pourrait apaiser leurs craintes à ce sujet. Je comprends que cela déplaise à la Russie de voir des proies potentielles tenter de lui échapper, mais cela n'est en rien une excuse pour justifier d'attaquer un pays souverain, avec des milliers de morts à la clef.
Pour certains, c'est l'extension de l'OTAN qui a poussé la Russie à convoiter des territoires frontaliers, pour d'autres c'est parce que la Russie convoitait des territoires frontaliers que l'OTAN a vu de nouveaux membres la rejoindre. Je suis clairement dans la deuxième catégorie.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4800
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede Relique » Sam 26 Fév 2022 08:18

Corondar a écrit:
Relique a écrit:
Oui, on en lit et on en entend beaucoup, des conneries ces derniers jours. Batho n'est pas la dernière. Tout à l'heure, j'entendais quelqu'un sur france inter décrire le président ukrainien comme "le représentant de ce que Poutine déteste, le monde culturel", immortalisant le pauvre Zelensky en Soljenitsyne ukrainiens, alors qu'il n'est guère qu'un Cyril Hanouna qui se retrouve dans une situation bien au-delà de ses moyens.

Pauvre Ukraine...


Je me permets de répondre à ce post (importé depuis le topic sur Jean-Luc Mélenchon) ici, parce que ça y a plus sa place.
On peut ne pas trouver Zelensky à la hauteur de la situation (personnellement je ne connais pas suffisamment la scène politique ukrainienne pour avoir un avis aussi tranché que le vôtre sur le personnage), on peut aussi j'imagine lui faire le reproche d'avoir exercé un autre métier avant de se lancer en politique. Mais il n'en reste pas moins qu'il a été élu démocratiquement par le corps électoral de son pays, lequel en avait soupé des représentants professionnels de la politique qui l'avaient précédé.
Je note d'ailleurs que peu importe aux yeux de Poutine que le président ukrainien soit un professionnel de la politique ou issu de la société civile, cela ne change rien pour son appréciation de la personne qui occupe la fonction : soit il est à ses ordres et c'est dans ce cas un bon président ukrainien légitime, soit il ne lui obéit pas au doigt et à l’œil, et en ce cas c'est un fasciste qu'il faut renverser.
Actuellement, l'un des candidats relativement bien placé pour l'accession au second tour dans notre beau pays (d'après les sondages en tout cas) était, il n'y a pas si longtemps encore, un amuseur de talk-show, chroniqueur d'émissions de variétés. En conséquence, je ne suis pas certain que nous soyons bien placés pour juger avec une telle condescendance les activités passées du chef d'état ukrainien, élu démocratiquement par les électeurs de son pays encore une fois ? Ce n'est que mon avis...
Vous avez raison de plaindre l'Ukraine, mais l'identité de son chef d'état n'est pas l'élément le plus saillant qui me vient à l'esprit pour plaindre l'Ukraine, je la plains beaucoup plus pour le sort meurtrier qu'est en train de lui faire subir le chef d'un autre état. On a tous désormais bien compris quel était le profil attendu par le maître du Kremlin pour les chefs d'états frontaliers de la fédération de Russie : Tokaiev, Loukachenko, Kadyrov...Des autocrates qui n'hésitent pas à mater dans le sang toute demande un peu vague de changement ou de liberté et qui pour la politique étrangère prennent leurs ordres au Kremlin.
Aux yeux du chef d'état russe, le tort de l'Ukraine est de ne pas avoir élu un chef d'état de ce profil là.
Oui, je plains l'Ukraine, mais pour les milliers de ses citoyens qui vont mourir face à l'invasion russe, et pour les dizaines (centaines ?) de milliers de ses citoyens qui vont fuir (et abandonner leurs biens, leurs familles, leurs emplois, en un mot leurs vies) en espérant de ne pas faire parti des morts.
Si je dois plaindre un pays pour le chef d'état qu'il s'est choisi, ce serait plutôt la Russie, dirigée par un homme dont la valeur d'une vie humaine semble peu de chose face à ses désirs de puissance et de grandeur.

Et pour en revenir au sujet qui nous occupe, en effet je comprends mal le discours de certains hommes politiques, qui voudrait que la Russie aurait une raison vaguement valable de démembrer l'Ukraine parce que celle ci aurait eu l'audace de formuler son désir de rentrer dans l'OTAN. En quoi la Russie est-elle fondée pour interdire à ses voisins de rejoindre les alliances et les organismes internationaux que les voisins en question jugeraient bon de rejoindre ?
De quel droit aurait-il fallu interdire à la Pologne, aux Pays Baltes de rejoindre l'OTAN si tel était leur souhait ? Ces pays n'ont jamais fait mystère de leur raison : ils craignaient les appétits expansionnistes de la Russie (appétits que cette dernière a exercé sur les pays en question depuis des siècles) et voyaient dans l'OTAN une protection contre ces appétits. L'Ukraine formulait la même raison, mais elle n'est pas rentrée dans l'OTAN, elle en paye le prix fort aujourd'hui. Et ce n'est pas la première fois que l'Ukraine se voit meurtrie par la Russie. Le terme Holodomor est souvent peu connu, c'est dommage.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor ... e%20Kouban
Vu le passé sanglant et compliqué entre la Russie et les pays d'Europe de l'Est, il ne me viendrait jamais à l'idée de dénier à ces pays le droit d'avoir peur de la Russie, et de vouloir rejoindre une alliance militaire qui pourrait apaiser leurs craintes à ce sujet. Je comprends que cela déplaise à la Russie de voir des proies potentielles tenter de lui échapper, mais cela n'est en rien une excuse pour justifier d'attaquer un pays souverain, avec des milliers de morts à la clef.
Pour certains, c'est l'extension de l'OTAN qui a poussé la Russie à convoiter des territoires frontaliers, pour d'autres c'est parce que la Russie convoitait des territoires frontaliers que l'OTAN a vu de nouveaux membres la rejoindre. Je suis clairement dans la deuxième catégorie.


Il faut être aveuglé par un atlantisme néo conservateur particulièrement puissant pour ne pas voir que non, on ne peut pas considérer normal à la Corée du Sud d'implanter des habitations autour du 38ème parallèle accompagnées de quelques casernes, que les deux nations Chypriotes n'installent ni soldat ni habitations dans la fameuse ligne verte.Ou penser que Kennedy avait peut être raison de ne pas apprécier la venue de missiles soviétiques a Cuba.

Oui il existe des "terrains neutres" dans le monde, et ils ont une certaine utilité pour éviter a deux nations qui se sont déjà fait la guerre (par exemple pendant 45 ans, on avait appelé cela la guerre froide, ça vous dit peut être quelque chose) de se sentir en relative sécurité.

Rien dans tout cela ne justifie un acte de guerre. Et penser que Poutine ne "profité" pas d'avoir un clown en face de lui par opportunisme cynique me semble évacuer une donnée de l'équation. Cela fait 8 ans que les accords de Minsk ne sont pas respectés (ce qui ne constitue pas non plus, d'une quelconque façon, un acte de guerre ou une justification d'un acte de guerre mais peut éviter le manichéisme particulièrement décérébré que l'on entend ces jours ci) mais Poutine a attendu.

Enfin, l'adhésion à l'OTAN ne changerait rien pour les Ukrainiens : les européens et les états uniens n'ont aucunement les moyens de faire face. Ils ont beau lancer discours sur discours, ils abandonnent l'Ukraine à son sort et celle ci devra, seule, trouver les moyens diplomatiques d'obtenir un cessez-le-feu.

Les sanctions européennes me semblent moins dures que les règles en terme de chèques non provisionnés pour les citoyens pauvres français.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3106
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede citoyen electeur » Sam 26 Fév 2022 10:10

pba a écrit: (pour être juste, je ne nie pas un certain côté positif des soviétiques dans cette guerre ).



Pour être franc, je ne nie pas hésiter entre considérer que cette phrase est pour vous du premier ou du second degré. Euphémisme ? Ironie ? mésestimation de leur rôle ?

Les Russes ont eu "un certain engagement" dans cette guerre.

Les Russes ont eu 26 millions de morts.

Corondar a écrit:Actuellement, l'un des candidats relativement bien placé pour l'accession au second tour dans notre beau pays (d'après les sondages en tout cas) était, il n'y a pas si longtemps encore, un amuseur de talk-show, chroniqueur d'émissions de variétés. En conséquence, je ne suis pas certain que nous soyons bien placés pour juger avec une telle condescendance les activités passées du chef d'état ukrainien, élu démocratiquement par les électeurs de son pays encore une fois ? Ce n'est que mon avis...


Voulez-vous parler de Hanouna ou de Zemmour ?

Volodymyr Zelensky, est un humoriste, producteur, acteur, scénariste, réalisateur. En 2003, il fonde la société de production Studio Kvartal, que le quotidien suisse Le Temps présente comme « une troupe de café-théâtre qui a fait une razzia sur les plus grands championnats d’humour de l’ex-URSS, les KVN, très en vogue à l’époque ». Également chanteur de music-hall, il remporte en 2006 la version ukrainienne de Danse avec les stars.

Il a l'air quand même plus proche d'un Hanouna que d'un Zemmour, journaliste politique passé par Sciences-Po, auteur de livres politiques.

Zemmour, "amuseur" ? Un challenge de danse entre Zemmour et Bilal Hassani ?

Zemmour & Zelensky utilisent les médias, mais leurs parcours sont différents.
Dernière édition par Corondar le Sam 26 Fév 2022 17:50, édité 1 fois.
Raison: Fusion des messages
citoyen electeur
 
Messages: 964
Inscription: Mar 30 Mar 2021 13:10

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede Corondar » Sam 26 Fév 2022 17:43

Relique a écrit:Il faut être aveuglé par un atlantisme néo conservateur particulièrement puissant pour ne pas voir que non, on ne peut pas considérer normal à la Corée du Sud d'implanter des habitations autour du 38ème parallèle accompagnées de quelques casernes, que les deux nations Chypriotes n'installent ni soldat ni habitations dans la fameuse ligne verte.Ou penser que Kennedy avait peut être raison de ne pas apprécier la venue de missiles soviétiques a Cuba.

Oui il existe des "terrains neutres" dans le monde, et ils ont une certaine utilité pour éviter a deux nations qui se sont déjà fait la guerre (par exemple pendant 45 ans, on avait appelé cela la guerre froide, ça vous dit peut être quelque chose) de se sentir en relative sécurité.

Rien dans tout cela ne justifie un acte de guerre. Et penser que Poutine ne "profité" pas d'avoir un clown en face de lui par opportunisme cynique me semble évacuer une donnée de l'équation. Cela fait 8 ans que les accords de Minsk ne sont pas respectés (ce qui ne constitue pas non plus, d'une quelconque façon, un acte de guerre ou une justification d'un acte de guerre mais peut éviter le manichéisme particulièrement décérébré que l'on entend ces jours ci) mais Poutine a attendu.

Enfin, l'adhésion à l'OTAN ne changerait rien pour les Ukrainiens : les européens et les états uniens n'ont aucunement les moyens de faire face. Ils ont beau lancer discours sur discours, ils abandonnent l'Ukraine à son sort et celle ci devra, seule, trouver les moyens diplomatiques d'obtenir un cessez-le-feu.

Les sanctions européennes me semblent moins dures que les règles en terme de chèques non provisionnés pour les citoyens pauvres français.


Je rappelle que les procès d'intention ou les insultes sont interdits par le règlement du forum : on peut tout à fait penser que Poutine a des rêves de grandeur et d'annexions sans être taxé d'être influencé par je ne sais quelle propagande atlantiste, et on peut le penser sans être un néoconservateur (car oui, à titre personnel je considère ce qualificatif comme insultant, c'est vous dire le peu d'engouement que j'éprouve pour les tenants de cette ligne de pensée, qui ne fait plus trop recette désormais, y compris aux USA). Comme je suis convaincu que l'on puisse penser que la politique de l'OTAN ait pu jouer un rôle dans cette dérive annexionniste de Poutine sans être immédiatement taxé d'être pro Poutine ou influencé par la propagande russe (même si je ne partage pas ce point de vue, cela me parait être une hypothèse au moins aussi valable que la mienne).

Pour en revenir au débat (qui je l'espère peut continuer sans que vous ne me présupposiez vendu aux intérêts américains ou être un faucon belliciste ?), les exemples que vous citez sont très éclairant : les zones "neutres" en Corée et à Chypre que vous mettez en avant sont le résultat de conflits militaires violents où une puissance étrangère a tenté de faire plier une autre puissance souveraine. Ces zones ne deviennent pas neutres par consensus apaisé ou par nature, mais par la force.
Encore une fois, je ne vois pas de quel droit la Russie pourrait décréter qu'elle a une quelconque souveraineté pour exiger que des pays indépendants aient interdiction formelle de rejoindre une alliance ou une institution internationale qui siérait aux pays indépendants en question.
Le nœud du problème n'est pas que la Pologne, les Pays Baltes, l'Ukraine ou la Géorgie veulent rejoindre l'OTAN (encore une fois ce sont des nations souveraines qui ont le choix de leur politique étrangère), le nœud du problème est que la Russie continue toujours de percevoir ces états comme des vassaux qui ne devraient pas avoir le choix de leur politique étrangère.
Dans mon post précédent j'ai évoqué le cas de l'Holodomor pour illustrer l'histoire compliquée entre l'Ukraine et la Russie, mais je pourrais multiplier les exemples du même genre, pour ce pays et pour beaucoup d'autres.
Je suis vraiment fasciné que l'on puisse mettre en avant les desiderata russes pour éventuellement expliquer que Poutine puisse prendre ombrage de voir des anciens pays asservis par l'empire russe défendre leur indépendance chèrement acquise (après des siècles de lutte et de répressions). A mon sens, si la Pologne, les Pays Baltes, l'Ukraine ou la Géorgie veulent rejoindre l'OTAN car ils ont peur d'être attaqués par la Russie, je ne vois pas de quel droit on devrait leur dire "désolé les gars, mais vous n'avez pas le droit, cela déplait à votre agresseur potentiel, qui n'est peut-être pas aussi dangereux que votre histoire commune vous le laisse à penser".
Je pense que si l'Ukraine avait déjà rejoint l'OTAN, la Russie ne l'aurait pas attaquée, elle le fait avant tout parce qu'elle sait que ni les Américains ni les Européens ne voudront jouer la confrontation militaire pour défendre l'indépendance et la souveraineté de l'Ukraine. A mon avis, ce qui précipite le passage à l'acte russe, ce n'est pas le fait que les Ukrainiens aient élu un ancien acteur comique comme président, c'est l'analyse par Poutine que le créneau actuel était optimum (en Allemagne on a un nouveau gouvernement, en France on est en pleine élection, au Royaume-Uni Johnson est empêtré dans l'impopularité et gère encore les retombées du Brexit, les USA sont sur une pente de plus en plus isolationniste, l'OTAN était jugée moribonde). Les Ukrainiens auraient élu un ancien général multi décoré au discours militariste que cela n'aurait pas changé grand chose (sauf que Poutine aurait pu mettre cet élément en avant aussi pour justifier son invasion, cela aurait servi sa propagande).
Si Poutine attaque l'Ukraine c'est parce que cette dernière est une proie qu'il peut anéantir et qu'il estime qu'il peut le faire sans conséquence trop grave pour lui (étant entendu que les milliers de morts et les millions de déplacés potentiels sont anecdotiques dans son équation). Sur ces deux derniers points je ne me prononce pas, ni sur l'évolution militaire ni sur les conséquences de tout ça à court, moyen ou long terme.
Par contre j'ai l'intime conviction que la Chine regarde tout ça avec grand intérêt : si Poutine fait main basse sur l'Ukraine, Pékin va bien finir par se dire que, ma foi, cela vaut peut-être le coup de tenter la même chose à Taïwan, ou en Corée du Sud, ou en Mer de Chine Méridionale, ou dans le Pacifique...

citoyen electeur a écrit:Voulez-vous parler de Hanouna ou de Zemmour ?

Volodymyr Zelensky, est un humoriste, producteur, acteur, scénariste, réalisateur. En 2003, il fonde la société de production Studio Kvartal, que le quotidien suisse Le Temps présente comme « une troupe de café-théâtre qui a fait une razzia sur les plus grands championnats d’humour de l’ex-URSS, les KVN, très en vogue à l’époque ». Également chanteur de music-hall, il remporte en 2006 la version ukrainienne de Danse avec les stars.

Il a l'air quand même plus proche d'un Hanouna que d'un Zemmour, journaliste politique passé par Sciences-Po, auteur de livres politiques.

Zemmour, "amuseur" ? Un challenge de danse entre Zemmour et Bilal Hassani ?

Zemmour & Zelensky utilisent les médias, mais leurs parcours sont différents.


Oui, ils n'ont pas le même parcours c'est certain, mais je faisais remarquer qu'en France aussi une personnalité médiatique (Zemmour a tout de même fait le show pour de l'audimat chez Ruquier, entre deux prestations parodiques, souvent drôles au demeurant, de Jonathan Lambert) pouvait émerger sur la scène politique dans un rôle peut-être important.
Je n'oublie pas non plus qu'il y a longtemps quelques sondages donnaient à Coluche un potentiel électorat loin d'être anecdotique.
A partir de là, si on plaint l'Ukraine pour cette irruption d'une personnalité médiatique et télévisuelle dans l'arène politique, alors on peut aussi en faire de même avec la France ?
Après, que ce soit pour Zelensky ou Zemmour, je fais parti de ces gens qui ne jugent pas les reconversions de carrière. Encore une fois, si des électeurs sont prêts à voter pour un ancien comique ou un ancien chroniqueur de chez Ruquier, c'est leur droit le plus strict, ça s'appelle la démocratie.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4800
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Guerre russo-ukrainienne

Messagede PhB » Sam 26 Fév 2022 19:45

Corondar a écrit:Par contre j'ai l'intime conviction que la Chine regarde tout ça avec grand intérêt : si Poutine fait main basse sur l'Ukraine, Pékin va bien finir par se dire que, ma foi, cela vaut peut-être le coup de tenter la même chose à Taïwan, ou en Corée du Sud, ou en Mer de Chine Méridionale, ou dans le Pacifique...

C'est également mon analyse : les puissances totalitaires sont en train d'acquérir - si ce n'est déjà fait - une réelle indépendance vis-à-vis des pays démocratiques. En clair elles n'ont plus besoin d'eux pour faire tourner leur économie, voire pour se nourrir, et l'armée chinoise sera bientôt de taille à affronter l'armée états-unienne - surtout si c'est en alliance avec la Russie.
Or la réciproque n'est pas vraie. Nous sommes de plus en plus dépendants de la Chine pour une foultitude de ressources plus ou moins essentielles, qui vont des terres rares aux téléphones portables en passant par les puces électroniques, et l'Europe est droguée au gaz russe dont elle ne sait pas se passer.
Aujourd'hui les pays occidentaux continuent sur leurs acquis mais ils se font inexorablement rattraper voire dépasser.
La conséquence inéluctable, si les pays démocratiques ne se réveillent pas, sera que les dictatures prendront leurs aises et étendront leur emprise partout où ils auront envie, sauf peut-être là où ils rencontreront une résistance trop forte.
Évidemment si nos gouvernements successifs avaient vraiment pris la mesure de l'urgence climatique et avaient vraiment engagé des actions efficaces pour économiser l'énergie nous ne serions plus aussi dépendants du gaz russe. De même il serait temps que l'Union Européenne se préoccupe d'où viennent ses achats avant d'en regarder le prix.
PhB
 
Messages: 1895
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité