Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Élections fédérales et régionales belges de 2019

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede Républicain67 » Mer 23 Oct 2019 09:48

J’ai remarqué que j’ai oublié de donner la composition du nouveau gouvernement flamand, formé fin septembre. La coalition sortante N-VA-CD&V-Open Vld (70 sièges sur 124), bien qu’affaiblie, a été reconduite. Jan Jambon (N-VA), l’ancien ministre fédéral de l’Intérieur devient le ministre-président flamand.

Composition du gouvernement Jambon

- Ministre-président, chargé de la Politique étrangère, de la Coopération au développement et de la Culture et de l’Innovation : Jan Jambon (N-VA)
- Vice-ministre-présidente, chargée de l’Economie, de l’Emploi, de l’Economie sociale et de l’Agriculture : Hilde Crevits (CD&V)
- Vice-ministre-président, chargé des Affaires intérieures et du Vivre ensemble : Bart Somers (Open Vld)
- Ministre de l’Enseignement, du Bien-être animal et du Sport : Ben Weyts (N-VA)
- Ministre de l’Environnement, de l’Energie, du Tourisme et de la Justice : Zuhal Demir (N-VA)
- Ministre du Bien-être : Wouter Beke (CD&V)
- Ministre des Finances, du Budget et du Logement : Matthias Diependaele (N-VA)
- Ministre de la Mobilité et des Travaux publics : Lydia Peeters (Open Vld)
- Ministre des Affaires bruxelloises, des Médias et de la Jeunesse : Benjamin Dalle (CD&V)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_Jambon
Républicain67
 
Messages: 3382
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede ploumploum » Dim 27 Oct 2019 11:25

Sophie Wilmès (MR), ministre fédérale du Budget depuis 2015, va devenir Premier Ministre par intérim début novembre après le départ de Charles Michel (nommé à la présidence du Conseil européen)

https://www.francetvinfo.fr/monde/europ ... 77483.html
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede Eco92 » Dim 27 Oct 2019 13:25

Sauf erreur il s'agit de la première femme première ministre belge. Elle aura à assurer les affaires courantes en attendant qu'une coalition de gouvernement se dégage suite aux élections.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 7007
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede ploumploum » Sam 9 Nov 2019 14:59

ploumploum a écrit:Le lendemain, le Roi a confié à Geert Bourgeois (N-VA/ancien président de la région flamande) et Rudy Demotte (PS/ancien ministre-président de la Communauté française de Belgique) une "mission de préformation"
https://www.rtbf.be/info/belgique/detai ... d=10335744

Le duo doit remettre un rapport début novembre.


La mission de préformation a échoué, du coup le Roi a nommé un nouvel informateur à savoir le socialiste Paul Magnette, le maire de Charleroi et ancien ministre-président du gouvernement wallon.

https://www.lesoir.be/258534/article/20 ... par-le-roi
ploumploum
 
Messages: 15634
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede myckilem » Ven 7 Aoû 2020 07:55

Après quelques mois (pour ne pas dire un an après les élections), la situation semble se dégager en Belgique. 5 partis représentants 69 sièges (sur 150) au parlement sont prêts à monter dans un gouvernement. Il s'agit de la N-VA, du PS, du CD&V, du SP.A et du cdH. Ce gouvernement n'a pas de majorité au parlement. Il y a trois options sur la table pour la formation de ce gouvernement :

1) L'entrée des libéraux flamands de l'O.VLD (12 sièges) dans la danse. Seulement, le parti conditionne sa montée au gouvernement par la montée dans le gouvernement des libéraux francophones, le MR (14 sièges). Cette option est purement et simplement refusée en premier lieu par la N-VA. Le président de la N-VA, Bart de Wever, a déclaré "Plus personne ne veut gouverner avec le MR". Le comportement très versatile et très médiatisé du président du MR, Georges-Louis Bouchez, ulcère une partie notable des partenaires de la future coalition (dont la N-VA et le CD&V principalement.). Le président du cdH, Maxime Prévôt, sans aller aussi loin que son homologue de la N-VA a déclaré qu'il ne comprenait pas le comportement du MR (en visant le comportement du président du MR).

2) L'option numéro deux est un gouvernement avec les deux partis écologiste (ECOLO (12 sièges) et Groen (9 sièges)). Pour la première fois, ECOLO a accepté de rencontrer Bart de Wever pour discuter d'une possible entrée des verts au gouvernement. Le discours jusque là était "Jamais avec la N-VA". Seulement, après la rencontre, ECOLO a estimé que les conditions n'étaient pas réunies pour entrer en négociation. Groen sans être aussi affirmatif a suivi l'opinion de son parti frère francophone et germanophone.

3) Le troisième scénario, c'est une coalition minoritaire. Il faudrait à ce moment là l'appui d'au moins un parti de l'opposition pour le vote de confiance et le budget. L'O.VLD pourrait troquer cet appui contre son maintien dans le gouvernement flamand où il pourrait être remplacer par le SP.A.

Globalement, les 5 partis de la coalition se sont vus hier pour modifier la note de base de négociation de façon à ce qu'elle tienne mieux en compte les revendications des écologistes. Maintenant, c'est à mon avis plus une manœuvre pour faire comprendre à l'O.VLD qu'ils sont prêts à faire ce gouvernement sans lui. Quoi qu'il arrive, il est très probable que l'O.VLD finira par plier parce que le 3ème scénario implique qu'il soutienne le gouvernement de l’extérieur. Dans le fond quitte à soutenir le gouvernement autant y être directement. L'O.VLD a aussi peu d’intérêt à se trouver dans l'opposition coincé entre un gouvernement où se trouve le CD&V et la N-VA et un Vlaams Belang rugissant dans l'opposition.
myckilem
 
Messages: 382
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede Fabien » Ven 7 Aoû 2020 15:57

myckilem a écrit:Après quelques mois (pour ne pas dire un an après les élections), la situation semble se dégager en Belgique. 5 partis représentants 69 sièges (sur 150) au parlement sont prêts à monter dans un gouvernement. Il s'agit de la N-VA, du PS, du CD&V, du SP.A et du cdH. Ce gouvernement n'a pas de majorité au parlement. Il y a trois options sur la table pour la formation de ce gouvernement :

1) L'entrée des libéraux flamands de l'O.VLD (12 sièges) dans la danse. Seulement, le parti conditionne sa montée au gouvernement par la montée dans le gouvernement des libéraux francophones, le MR (14 sièges). Cette option est purement et simplement refusée en premier lieu par la N-VA. Le président de la N-VA, Bart de Wever, a déclaré "Plus personne ne veut gouverner avec le MR". Le comportement très versatile et très médiatisé du président du MR, Georges-Louis Bouchez, ulcère une partie notable des partenaires de la future coalition (dont la N-VA et le CD&V principalement.). Le président du cdH, Maxime Prévôt, sans aller aussi loin que son homologue de la N-VA a déclaré qu'il ne comprenait pas le comportement du MR (en visant le comportement du président du MR).

2) L'option numéro deux est un gouvernement avec les deux partis écologiste (ECOLO (12 sièges) et Groen (9 sièges)). Pour la première fois, ECOLO a accepté de rencontrer Bart de Wever pour discuter d'une possible entrée des verts au gouvernement. Le discours jusque là était "Jamais avec la N-VA". Seulement, après la rencontre, ECOLO a estimé que les conditions n'étaient pas réunies pour entrer en négociation. Groen sans être aussi affirmatif a suivi l'opinion de son parti frère francophone et germanophone.

3) Le troisième scénario, c'est une coalition minoritaire. Il faudrait à ce moment là l'appui d'au moins un parti de l'opposition pour le vote de confiance et le budget. L'O.VLD pourrait troquer cet appui contre son maintien dans le gouvernement flamand où il pourrait être remplacer par le SP.A.

Globalement, les 5 partis de la coalition se sont vus hier pour modifier la note de base de négociation de façon à ce qu'elle tienne mieux en compte les revendications des écologistes. Maintenant, c'est à mon avis plus une manœuvre pour faire comprendre à l'O.VLD qu'ils sont prêts à faire ce gouvernement sans lui. Quoi qu'il arrive, il est très probable que l'O.VLD finira par plier parce que le 3ème scénario implique qu'il soutienne le gouvernement de l’extérieur. Dans le fond quitte à soutenir le gouvernement autant y être directement. L'O.VLD a aussi peu d’intérêt à se trouver dans l'opposition coincé entre un gouvernement où se trouve le CD&V et la N-VA et un Vlaams Belang rugissant dans l'opposition.


Ironie du sort, les écologistes et la NVA, qui ne sont pas les meilleurs amis qui soit, comme on le voit ici, ont pourtant siégé au parlement européen dans le même groupe de 2009 à 2014, car le groupe des Vert comprend les régionalistes de l'ALE!
On a vu cependant cohabitation plus baroque encore: les indépendantistes catalans de droite de la CDC puis de Junts per Cataluna siégeant, jusqu'en 2018, chez les libéraux avec leurs ennemis jurés de Ciudadanos!
Fabien
 
Messages: 1798
Inscription: Lun 12 Oct 2009 07:49

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede Eco92 » Ven 7 Aoû 2020 16:48

Oui, ce co-siège posa d'ailleurs problème quand la NVA devint plus puissante, avec 4 élus, et les choses ont fini par éclater. C'était une cohabitation assez hallucinante car il y a peu de parti plus opposés sur la scène belge que les verts et la NVA (et le Vlams Belang). Mais la NVA est toujours membre de l'ALE, où elle est un des rares partis ancré à l'extrême droite, en tous cas dans ceux représentés au parlement.

Pour l'anecdote la NVA adhère à l'ALE en 2010, de 2001 à 2009 en est membre Spirit, scission de gauche de Volksunie, parti nationaliste flamand dont la NVA est la scission de droite. En 2009 Spirit a fusionné avec les verts allemands. Sa disparition des parti régionalistes/nationalistes a sans doute ouvert la porte à l'adhésion de l'ALE. La NVA n'a aucun membre au bureau par contre (bien qu'il y ait 11 vice-présidents) alors qu'en 2010 ils en avaient pris la présidence avec Eric Defoort (2010-2014).

Notons qu'en Catalogne seule l'ERC est membre de l'ALE, Junts étant des adversaires, ils ont d'ailleurs été refusé d'adhésion au groupe Vert-ALE malgré des démarches en ce sens. Enfin je dit seul parti catalan je découvre sur leur site que ce parti français pro-catalogne est membre de l'ALE, bon ils ont une page facebook active mais c'est à peu près tout (et pas le sujet ^^) https://fr.wikipedia.org/wiki/Unitat_Catalana
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 7007
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede myckilem » Dim 9 Aoû 2020 15:44

La mission des deux pré-formateurs a été prolongée par le Roi d'une semaine ce samedi. L'objectif est toujours de trouver au moins 7 sièges en plus au parlement pour entrer dans une phase de formation du gouvernement.

Les pré-formateurs ont revu les deux présidents des partis libéraux vendredi. La réunion a été glaciale et a duré 40 minutes. La rencontre avec les verts avait duré environ 4 heures.

Plus personne n'a reformulé après cela le désire de former un gouvernement exclusivement avec les libéraux flamands (O.VLD). Avant cette rencontre, le président du cdH, Maxime Prévôt, avait même qualifié cette rencontre de "Bonne augure". Cela s'explique probablement par la position du cdH qui est de dire pas d'exclusive en dehors de l’extrême droite et la gauche radicale. Maintenant, je vois mal la N-VA et le CD&V sauter de joie à l'idée de faire entrer le MR dans la coalition après avoir craché dessus pendant une semaine. Les libéraux ont eux à la sortie de la réunion rappeler l'unité de la famille libéral et demandé que les pré-formateurs fassent un choix entre les différentes options avant d'avancer (avec les libéraux, avec les verts ou en coalition minoritaire).

Malgré le stop annoncé par les verts, il a été annoncé que les pré-formateurs veulent les revoir. Il y a eu jeudi passé une rencontre entre les cinq partis (PS-SP.A, cdH-CD&V et N-VA) pour revoir la note de base des deux pré-formateurs. L'objectif affiche de cette réunion était d'avoir une note plus acceptable pour les verts. On verra si les verts répondront à l'invitation.
myckilem
 
Messages: 382
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede myckilem » Lun 28 Sep 2020 14:44

Cela faisait longtemps que je n'ai plus rien dit sur ce sujet. Je vous passe à nouveau toutes les péripéties par laquelle la politique belge est capable de passer pour vous annoncer que la Belgique va avoir un gouvernement.

Les formateurs royaux (Paul Magnette (PS) et Alexander de Croo (O.VLD)) sont attendus chez le Roi pour annoncer la constitution d'un gouvernement à 18 heures. La coalition sera composée des partis socialistes, libéraux, écologistes et du CD&V et aurait pour premier ministre Alexander de Croo (libéral flamand).
myckilem
 
Messages: 382
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Re: Élections fédérales et régionales belges de 2019

Messagede myckilem » Jeu 1 Oct 2020 11:35

La Belgique a un gouvernement :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_De_Croo

Je n'ai pas trop le temps d'en parler maintenant. Je ferai peut-être un commentaire plus tard.
myckilem
 
Messages: 382
Inscription: Lun 3 Sep 2018 16:37

Précédente

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Michel29 et 21 invités