Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Elections municipales de 1977

Espace dédié aux membres qui souhaitent échanger sur les élections plus anciennes. Résultats, analyses, cartographie,...

Elections municipales de 1977

Messagede vudeloin » Sam 23 Avr 2011 10:59

En mars 1977, la gauche, alors rassemblée au sein du Programme commun de gouvernement signé le 21 juin 1972 entre le Parti Communiste Français, le Parti socialiste, rejoints ensutie par le Mouvement des radicaux de gauche et d'autres forces politiques et syndicales ( ne l'oublions pas ! ) a remporté les élections municipales organisées ce printemps là.

A la longue liste des villes importantes gagnées par les forces de gauche, d'aucuns pensaient que la perspective des élections légisaltives de mars 1978 s'annonçait sous les moins bons auspices pour la majorité giscardo chiraquienne d'alors.
D'autant que l'état de l'union de la majorité était assez mauvais, Jacques Chirac tendant, depuis sa démission à l'été 76 et la création du RPR en décembre, à affirmer la spécificité de son mouvement vis à vis de l'UDF giscardienne.

Nous verrons donc, dans les prochains messages, ce qu'il en était des succès de la gauche, mais aussi des conclusions que l'on pouvait tirer de ces élections, peut être un peu trop hâtivement quant à la suite des opérations...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Elections municipales de 1977

Messagede ploumploum » Sam 23 Avr 2011 11:12

Moi , de ce que je retiens de 1977, à part la participation forte et la victoire de la gauche, c'est l'élection municipale à Paris. La première depuis près d'un siècle (CF : Commune de Paris 1871).
La bataille fut, il me semble intense entre Chirac (qui se déclara candidat peu de temps avant )et le candidat Giscardien (Ornano si je me souviens bien), étant donné que Chirac lançait la même année le RPR et était en froid avec Giscard depuis 1976.Résultat : la Giscardie (désolé de ce mot) fut écrasée par Chirac mais aussi par l'Union de la Gauche. On peut aussi noter la présence de Le Pen...
Sinon pour les victoires notables de la Gauche, on peut noter Montpellier prise par le futur "baron" Georges Frêche ou Saint Chamond, la ville du "Sage" Antoine Pinay (Républicain Indépendant), ancien Ministre des Finances de De Gaulle (gouvernement Debré) et ancien Président du Conseil de la Quatrième République
ploumploum
 
Messages: 15519
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections municipales de 1977

Messagede Zimmer » Sam 23 Avr 2011 11:45

vudeloin a écrit:En mars 1977, la gauche, alors rassemblée au sein du Programme commun de gouvernement signé le 21 juin 1972 entre le Parti Communiste Français, le Parti socialiste, rejoints ensutie par le Mouvement des radicaux de gauche et d'autres forces politiques et syndicales ( ne l'oublions pas ! )


Un Programme commun qui devait être rompu six mois plus tard, en septembre 1977, ce qui est sans doute l'une des principales causes de la défaite de la gauche aux élections législatives de mars 1978.

Officiellement, cette rupture était due à des divergences entre le PCF et ses alliés socialistes et radicaux de gauche quant à l'actualisation de celui-ci. Dans la réalité, c'était surtout le début de la montée en puissance électorale du PS au détriment d'un PCF pour lequel votait encore un Français sur cinq et la rivalité qui en découlait entre ces deux partis qui étaient à l'origine de cette rupture.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Elections municipales de 1977

Messagede vudeloin » Sam 23 Avr 2011 18:05

Même si ce fil de discussions n'est un quiz ( on pourrait toujours concevoir qu'il y en eût un ), une question pour ceux qui ont de la mémoire...
Pourquoi a t on pu dire, en mars 1977; que la majorité avait perdu la bataille de la Marne ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Elections municipales de 1977

Messagede ploumploum » Sam 23 Avr 2011 18:21

Je dirais simplement ceci : la perte de Châlons en Champagne par le Centre Démocratique et Social (différent du CDS actuel par rapport au Portugal, je précise) au profit d'un PCF qui gagne aussi Reims au dépend de l'UDR (futur RPR)

Corrigez moi si je me trompe
ploumploum
 
Messages: 15519
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections municipales de 1977

Messagede Zimmer » Sam 23 Avr 2011 18:54

C'est également en 1977 que la commune d'Epernay avait été conquise par le PCF, le maire sortant étant le centriste Bernard Stasi qui reconquerra la ville en 1983. Reims rebasculera à droite en 1983 également, Châlons-sur-Marne (qui n'était pas encore Châlons-en-Champagne) en 1995.

34 ans après, on ne peut pas dire que le PCF soit resté très influent dans le département de la Marne qui, c'est vrai, a toujours plutôt penché à droite.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Elections municipales de 1977

Messagede vudeloin » Sam 23 Avr 2011 22:40

Juste un oubli dans la série, cher Zimmer !
C'est que Sainte Menehould, petite sous préfecture d'un peu plus de 4 000 habitants alors, avait également choisi un maire socialiste, et qu'il n'y avait plus, comme ville administrative importante, que Vitry le François à être restée à droite.
Le maire de Vitry s'appelait Jean Bernard et je l'ai un peu connu, de loin, de son mandat de sénateur de la Marne.
Sur l'influence des forces de gauche dans la région, le fait est qu'elle a connu des hauts ( 1977 ) et des bas ( 1983 et années suivantes ), d'autant qu'aujourd'hui, Reims et Vitry ont un maire socialiste ( Adeline Hazan dans le premier cas, Jean Pierre Bouquet dans l'autre ), tandis qu'Epernay, Châlons et Sainte Menehould sont à droite.
A noter que la cité viticole d'Ay en Champagne avait également un maire PCF en 1977...
Quant à l'antériorité de l'influence des uns et des autres, rappelons juste qu'Alcide Benoit, longtemps député de la Marne, fut aussi le maire communiste d'Epernay à la Libération.
Et que, pour finir, Jean Reyssier, maire de Châlons ( alors sur Marne ) et Jean Perrein, maire d'Epernay, étaient tous deux cheminots... Châlons, ville administrative ( Préfecture, siège de région militaire, centre de chèques postaux et j'en passe ) tandis qu'Epernay regroupe dans la même ville les grandes familles du Champagne, parfois venues de l'Est ( on en trouve aussi à Reims, bien entendu ) mais aussi les ouvriers des chemins de fer et ceux des caves. Un ensemble social détonant non sans effets sur les comportements politiques locaux...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Elections municipales de 1977

Messagede vudeloin » Sam 23 Avr 2011 22:53

Ceci dit, vu la qualité des réponses, le jury décide d'accorder un point à Zimmer et un point à ploumploum !

Attention, nouvelle question : quelles sont les cinq villes de France qui, en 1977, étaient découpées en secteurs électoraux ?

ET pour mémoire : quelles étaient les caractéristiques du mode de scrutin en vigueur cette année là aux élections municipales ?
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Elections municipales de 1977

Messagede ploumploum » Dim 24 Avr 2011 09:32

Avant le changement intervenu par la loi de 1982, le scrutin s'effectuait par liste majoritaire. Seuls les villes de plus de 120000 habs conservaient le principe de proportionnelle.(ordonnance de 1959). Ce système de proportionnelle fut supprimé en 1964.

De plus dans les villes de plus de 30 000 habitants le système institué fut un scrutin de listes bloquées à deux tours, sans panachage et sans fusion de listes possible entre les deux tours. Le seuil pour le deuxième tour était 10% des inscrits (seuil relevé à 12,5% pour 1977)(Le panachage est maintenu en dessous de 30000 Habitants)
ploumploum
 
Messages: 15519
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Elections municipales de 1977

Messagede Jean-Philippe » Dim 24 Avr 2011 10:12

Quelles sont les rares villes à avoir basculer à droite cette année là ?

J'en ai 2 en tête (sans compter les petites villes comme Saint-Cyr-sur-Mer, Bédarieux ou Rivesaltes).
Pour Vallauris, le maire élu en 1977 (prenant la ville au PC) est élu conseiller général en 1979 comme ex PS, rallianr la droite par la suite. Je ne sais pas comment était composée sa liste de 1977 et donc si la ville bascule.

Ajout à 11h50
Dans les Vosges, le PS perd Saint-Dié et le PC Gérardmer.
Le cas de Maubeuge est particulier puisque le maire PS Pierre Forest se représente malgré son âge allié à la droite alors que Bérégovoy était prévu pour lui succéder (le maire change d'avis en 1976). La ville bascule à droite mais en gardant son maire (qui meurt en fonction en novembre 1984 à presque 85 ans et 38 ans de mandat de maire).

Les deux villes auxquelles je pensais étaient Quimper et Cambrai.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9127
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Suivante

Retourner vers Histoire des élections en France

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Ecrire un discours - Manuel pratique à l'usage de l'élu local ou de sa plume

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité