Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Régionales en 2015 Ile de France

Chambre de discussion sur les élections régionales qui seront organisées en décembre 2015. Retrouvez toute l'actualité de cette échéance électorale.

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede Azertyuiop » Ven 10 Avr 2015 12:03

Fabien a écrit:
Azertyuiop a écrit:Doucement avec les scores donnés au FDG. Je me souviens que dix mois avant les européennes, on annonçait le FDG à 15%. Il a finalement fait 6. De toutes façons, ce parti n'arrivera jamais à percer, ces membres qui espèrent un effet Syriza ou Podémos en France rêvent éveillés. A la différence de la France, les partis de gauche radicale grecs et espagnols sont totalement détachés des socialistes. Comment le Front de gauche peut-il espérer capter les déçus de Hollande alors qu'il est allié au PS. Le Parti de gauche de Mélenchon est un ancien membre du parti socialiste et même si Mélenchon cogne fort sur le gouvernement en affirmant qu'il n'y a pas de différence entre Hollande et Sarkozy, il aura énormément de mal à le faire oublier. Quant au PCF, c'est encore pire : Pierre Laurent ne cache même pas son soutien inconditionnel au parti socialiste et au gouvernement ! Certes, il trouve la politique de Valls trop à droite mais préfère tout de même soutenir mordicus le PS car malgré des divergences de fond, les socialistes restent pour lui, de gauche par essence. Exit le fait que la politique menée n'ait rien de gauche, pour Pierre Laurent, c'est la couleur du logo qui compte. Jamais les communistes n'élargiront leur électorat avec une telle mentalité, d'ailleurs, c'est le FN qui capte les voix des mécontents car c'est le seul parti à se détacher des autres.


Que de contre-vérités dans ces quelques lignes! Les députés du FG votent contre le budget et la plupart des grands projets du PS, je vois mal comment on peut prétendre qu'il est "allié au PS". S'agissant plus précisément du PC, il est vrai que sa stratégie aux municipales n'était pas très lisible. Mais aux départementales, les alliances PS-PC étaient très marginales, pas plus de quelques dizaines sur près de 2000 cantons. Pour ce qui est de Mélenchon, la vigueur de son opposition au gouvernement (que vous admettez vous-même et que d'aucun lui reprochent avec virulence!) montre bien qu'il a totalement tourné la page PS. Lui reprocher son passé dans ce parti est donc totalement incongru et contradictoire.
Et pour en revenir au sondage, il n'y en avait eu qu'un seul donnant le FG à 15% aux européennes, réalisé par un institut ayant peu de pratique du sondage politique en France...

Je ne vois pas où vous avez lu que je reprochais le passé de Mélenchon dans mon message. J'ai tout simplement dit que cela pouvait avoir une influence dans son électorat potentiel, alors ne déformez pas ce que j'ai dit. D'ailleurs, dans certaines municipalités, le PG a eu une attitude très digne en refusant d'appeler à voter PS au second tour à Paris et à Toulouse notamment. Je maintiens mes propos sur le PC qui est lui très clairement l'allié du PS dans toutes les échéances électorales, alors comment voulez-vous que les électeurs en profond désaccord avec le PS votent pour eux. Vous voyez ? Vous m'accusez de contre-vérités mais vous n'avez été capable d'en citer aucune, tout simplement parce qu'il n'y en avait pas. On ne peut pas prétendre s'opposer à une politique si on a pas le courage de garder le cap dès qu'une échéance électorale se présente !
Azertyuiop
 
Messages: 2158
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede Azertyuiop » Ven 10 Avr 2015 12:09

avavainouva a écrit:
Fabien a écrit:
Azertyuiop a écrit:Doucement avec les scores donnés au FDG. Je me souviens que dix mois avant les européennes, on annonçait le FDG à 15%. Il a finalement fait 6. De toutes façons, ce parti n'arrivera jamais à percer, ces membres qui espèrent un effet Syriza ou Podémos en France rêvent éveillés. A la différence de la France, les partis de gauche radicale grecs et espagnols sont totalement détachés des socialistes. Comment le Front de gauche peut-il espérer capter les déçus de Hollande alors qu'il est allié au PS. Le Parti de gauche de Mélenchon est un ancien membre du parti socialiste et même si Mélenchon cogne fort sur le gouvernement en affirmant qu'il n'y a pas de différence entre Hollande et Sarkozy, il aura énormément de mal à le faire oublier. Quant au PCF, c'est encore pire : Pierre Laurent ne cache même pas son soutien inconditionnel au parti socialiste et au gouvernement ! Certes, il trouve la politique de Valls trop à droite mais préfère tout de même soutenir mordicus le PS car malgré des divergences de fond, les socialistes restent pour lui, de gauche par essence. Exit le fait que la politique menée n'ait rien de gauche, pour Pierre Laurent, c'est la couleur du logo qui compte. Jamais les communistes n'élargiront leur électorat avec une telle mentalité, d'ailleurs, c'est le FN qui capte les voix des mécontents car c'est le seul parti à se détacher des autres.


Que de contre-vérités dans ces quelques lignes! Les députés du FG votent contre le budget et la plupart des grands projets du PS, je vois mal comment on peut prétendre qu'il est "allié au PS". S'agissant plus précisément du PC, il est vrai que sa stratégie aux municipales n'était pas très lisible. Mais aux départementales, les alliances PS-PC étaient très marginales, pas plus de quelques dizaines sur près de 2000 cantons. Pour ce qui est de Mélenchon, la vigueur de son opposition au gouvernement (que vous admettez vous-même et que d'aucun lui reprochent avec virulence!) montre bien qu'il a totalement tourné la page PS. Lui reprocher son passé dans ce parti est donc totalement incongru et contradictoire.
Et pour en revenir au sondage, il n'y en avait eu qu'un seul donnant le FG à 15% aux européennes, réalisé par un institut ayant peu de pratique du sondage politique en France...


Je n'aurai pas mieux dit que Fabien qui a anticipé ma réponse.

Juste une remarque par rapport à la dernière phrase d'Azerty, le FN est le seul parti à sa détacher des autres? Oui, on l'a vu, avec le racisme sous toutes ses formes et l'homophobie des ses candidats, par les affaires notamment celles de financement illégal de Frédéric Chatillon, le feuilleton sinistro-comique entre le père et la fille et j'en passe des meilleurs... Il se distingue c'est sûr mais pas dans le sens que vous suggérez.

Pour ma réponse, je vous renvoie à celle que j'ai formulé à Fabien. Concernant les dérapages racistes des candidats FN, que pensez-vous du parti socialiste qui soutient un gouvernement dont le chef pense qu'il n'y a pas assez de blancs, de white et de blancos dans sa ville ? Le financement illégal, parlons-en ! C'est vrai que les autres partis sont blanc comme neige !! Quand je dis que le FN se distingue des autres partis, je faisais bien évidemment allusion à la façon dont le perçoivent ses électeurs. Il ne s'agit pas d'une position personnelle.
Azertyuiop
 
Messages: 2158
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede ploumploum » Ven 10 Avr 2015 12:35

avavainouva a écrit:http://m.20minutes.fr/paris/1583183-france-liste-ump-valerie-pecresse-tete-intentions-vote-regionales

Un premier sondage post départementales confirme que ce sera serré.


Plusieurs cas de figure. Le plus probable avec candidature Lagontrie et listes separees a droite donnerait ça :

UMP 26
PS 20
FN 18
FDG 10
EELV 9
DLR 6
UDI 6
Modem 5


L'hypothèse de deux listes centristes (Modem et UDI) est peu probable.

Sinon, résultats plutôt conformes à ce que j'attendais. Un FN qui a pour l'instant un plafond aux alentours des 20 %
UG aux alentours de 40 %. Je maintiens une UG à moins de 40 % au final.
ploumploum
 
Messages: 15700
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede avavainouva » Ven 10 Avr 2015 14:19

Que de contre-vérités dans ces quelques lignes! Les députés du FG votent contre le budget et la plupart des grands projets du PS, je vois mal comment on peut prétendre qu'il est "allié au PS". S'agissant plus précisément du PC, il est vrai que sa stratégie aux municipales n'était pas très lisible. Mais aux départementales, les alliances PS-PC étaient très marginales, pas plus de quelques dizaines sur près de 2000 cantons. Pour ce qui est de Mélenchon, la vigueur de son opposition au gouvernement (que vous admettez vous-même et que d'aucun lui reprochent avec virulence!) montre bien qu'il a totalement tourné la page PS. Lui reprocher son passé dans ce parti est donc totalement incongru et contradictoire.
Et pour en revenir au sondage, il n'y en avait eu qu'un seul donnant le FG à 15% aux européennes, réalisé par un institut ayant peu de pratique du sondage politique en France...


Je n'aurai pas mieux dit que Fabien qui a anticipé ma réponse.

Juste une remarque par rapport à la dernière phrase d'Azerty, le FN est le seul parti à sa détacher des autres? Oui, on l'a vu, avec le racisme sous toutes ses formes et l'homophobie des ses candidats, par les affaires notamment celles de financement illégal de Frédéric Chatillon, le feuilleton sinistro-comique entre le père et la fille et j'en passe des meilleurs... Il se distingue c'est sûr mais pas dans le sens que vous suggérez.


Pour ma réponse, je vous renvoie à celle que j'ai formulé à Fabien. Concernant les dérapages racistes des candidats FN, que pensez-vous du parti socialiste qui soutient un gouvernement dont le chef pense qu'il n'y a pas assez de blancs, de white et de blancos dans sa ville ? Le financement illégal, parlons-en ! C'est vrai que les autres partis sont blanc comme neige !! Quand je dis que le FN se distingue des autres partis, je faisais bien évidemment allusion à la façon dont le perçoivent ses électeurs. Il ne s'agit pas d'une position personnelle.


En ce qui concerne le PCF, je pense aussi qu'une rupture totale d'alliances avec le PS ne serait que bénéfique pour la clarté du message du FDG dans sa globalité. Je ne défends pas Valls, le PS et la droite , qui trainent bien souvent des casseroles aussi lourdes...

Néanmoins, le FN est un parti particilièrement malsain ( c'est une opinion personnelle que j'assume), il l'est intrinsèquement et historiquement. Je suis d'accord sur le fait que ces électeurs ne le perçoivent pas ainsi. Parce que l'électorat du FN ne veut pas voir autre chose que ce qui les arrange. Deux franges de cet électorat: un électorat réac, raciste ,... c'est le noyau dur et historique, et un électorat "anti-système" qui pense que c'est la bonne carte à utiliser pour "foutre" le bordel. Sauf si une autre carte apparait crédible un de ces quatre...
avavainouva
 
Messages: 1149
Inscription: Sam 7 Avr 2012 09:16

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede Azertyuiop » Ven 10 Avr 2015 14:48

Sauf que pour combattre le FN, on ne peut pas se contenter de parler de son histoire qui ne veut plus rien dire actuellement. Il faut des arguments de fond et en cherchant à se réfugier derrière la forme, ses électeurs sont confortés par le fait que le FN est inattaquable. Le Front national est aussi le seul parti souhaitant inscrire dans la Constitution le refus pour la République de reconnaître ses communautés et de pratiquer la discrimination positive : vous n'imaginez pas le nombre de personnes qui votent FN juste pour ça. Les partis de gouvernement font exactement l'inverse ce qui exaspère un grand nombre de Français qui ne reconnaissent plus la France comme une République une et indivisible. Quant aux électeurs racistes du FN (je ne nie pas qu'il y en a), on ne va tout de même pas demander aux partis de proposer de virer toute personne dont tous les ancêtres nés après Clovis n'étaient pas français pour tenter de siphonner au FN ses dernières voix, mais il ne ferait alors plus que 6 ou 7% et encore c'est un(gros) maximum.
Azertyuiop
 
Messages: 2158
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede cevenol30 » Lun 13 Avr 2015 01:15

Concernant les régionales, les intentions de vote pour le FdG et DLF correspondent à ce qu'on pouvait lire sur le fil avant et notamment le score des départementales pour le premier, c'est donc assez crédible. Bien sûr, les choses peuvent évoluer d'ici décembre.

Concernant DLF, il ne faut pas simplement penser en termes de simples réserves de voix: en effet, avec un score de plus de 5%, la liste deviendrait fusionnable. Fusion avec la droite, avec le FN?
Vu le troisième tour des départementales dans la région, plutôt avec la droite, clairement, me semble-t-il. Sinon ce serait mettre en position délicate leur seul président de conseil départemental.

L'histoire du FN? Elle est pourtant citée dans la fameuse interview du "président d'honneur", à moins bien sûr de considérer que ce n'est déjà plus actuel (mais vu que c'est arrivé entre les départementales et les régionales, je ne crois pas que ça ne signifie rien pour ces dernières).
Il me semble que le FN ne voit guère de problème à la discrimination ("négative") qui sévit au quotidien, ses idées poussent en ce sens au contraire. Considérer que des populations (pas des personnes bien sûr) porteuses de quelque différence puissent bénéficier de quelque égalité réelle semble manifestement les crisper. Crispation qui se veut basée en partie, sans cohérence, sur un héritage judéo-chrétien... en oubliant soigneusement que le judaïsme appelle à manger cacher et que "catholique" veut dire "universel"...
Quant à son programme économique, à part des éléments nationalistes qui resteront sûrement (sortie d'institutions européennes, protectionnisme...), le reste est tellement réversible entre du quasi-Reagan et de la pseudo-gauche que ça n'a aucune crédibilité.
Le fait que le FN ait un fond autoritaire, "exclusionniste" et nationaliste ne sont pas des questions de forme mais justement de fond.
Une part de l'électorat FN y est de toute façon quasi-définitivement attachée (sauf absence de candidature de son bord, ce qui arrive souvent aux municipales surtout dans des communes pas trop importantes). Une autre est un électorat protestaire qui aurait pu voter Besancenot, Bayrou, de Villers (voire pour celui de l'UMP ou du PS qui est dans l'opposition)...

Le FdG est bien distinct du PS sur le fond, ça a déjà été bien dit. Mais tant qu'il est faible électoralement, il a le choix entre fusionner derrière le PS (même si c'est sur un programme et des enjeux locaux distincts et plus à gauche par rapport au national)... ou faire gagner la droite qui lui correspond encore moins.
cevenol30
 
Messages: 2780
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede Eco92 » Lun 13 Avr 2015 08:10

cevenol30 a écrit:Concernant DLF, il ne faut pas simplement penser en termes de simples réserves de voix: en effet, avec un score de plus de 5%, la liste deviendrait fusionnable. Fusion avec la droite, avec le FN ? Vu le troisième tour des départementales dans la région, plutôt avec la droite, clairement, me semble-t-il. Sinon ce serait mettre en position délicate leur seul président de conseil départemental.

François Durovray est un proche de Dupont-Aignan mais il est à l'UMP, il n'y a pas de président de CD à DLF. Après, DLF a toujours été dans les majorité de droite des assemblées, c'est le cas dans l'Essonne ou un binôme y est rattaché, c'était le cas en Mayenne avant la défaite du sortant le mois dernier.


cevenol30 a écrit:Le FdG est bien distinct du PS sur le fond, ça a déjà été bien dit. Mais tant qu'il est faible électoralement, il a le choix entre fusionner derrière le PS (même si c'est sur un programme et des enjeux locaux distincts et plus à gauche par rapport au national)... ou faire gagner la droite qui lui correspond encore moins.

Autant le début est sans conteste possible, autant la suite non. On l'a vu aux départementales, le FDG (et surtout sa composante PG) n'a aucun scrupule à faire élire la droite pour abattre le PS. Les non-positions de second tour à l'exceptions des duels face au FN ont été assez terribles dans certains endroits, pas tant en terme de report de voix (les consignes ont peu d'impact je pense) qu'en tant que rapport entre les partenaires. En Mayenne plusieurs militants PG ont clairement déclaré (pas dans la presse mais en public) qu'ils voteraient UMP pour faire tomber des socialistes locaux - ils font dire qu'ils sont particulièrement pro-gouvernement ici -, histoire de leur faire comprendre. Il faut bien avouer qu'entre un centre-droit mou et le PS aile droite actuelle il n'y a pas non plus une différence folle. Mais en gros penser que le PG n'osera pas risquer de faire passer une région à droite est illusoire.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 7943
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede Azertyuiop » Lun 13 Avr 2015 09:53

cevenol30 a écrit:Concernant les régionales, les intentions de vote pour le FdG et DLF correspondent à ce qu'on pouvait lire sur le fil avant et notamment le score des départementales pour le premier, c'est donc assez crédible. Bien sûr, les choses peuvent évoluer d'ici décembre.

Concernant DLF, il ne faut pas simplement penser en termes de simples réserves de voix: en effet, avec un score de plus de 5%, la liste deviendrait fusionnable. Fusion avec la droite, avec le FN?
Vu le troisième tour des départementales dans la région, plutôt avec la droite, clairement, me semble-t-il. Sinon ce serait mettre en position délicate leur seul président de conseil départemental.

L'histoire du FN? Elle est pourtant citée dans la fameuse interview du "président d'honneur", à moins bien sûr de considérer que ce n'est déjà plus actuel (mais vu que c'est arrivé entre les départementales et les régionales, je ne crois pas que ça ne signifie rien pour ces dernières).
Il me semble que le FN ne voit guère de problème à la discrimination ("négative") qui sévit au quotidien, ses idées poussent en ce sens au contraire. Considérer que des populations (pas des personnes bien sûr) porteuses de quelque différence puissent bénéficier de quelque égalité réelle semble manifestement les crisper. Crispation qui se veut basée en partie, sans cohérence, sur un héritage judéo-chrétien... en oubliant soigneusement que le judaïsme appelle à manger cacher et que "catholique" veut dire "universel"...
Quant à son programme économique, à part des éléments nationalistes qui resteront sûrement (sortie d'institutions européennes, protectionnisme...), le reste est tellement réversible entre du quasi-Reagan et de la pseudo-gauche que ça n'a aucune crédibilité.
Le fait que le FN ait un fond autoritaire, "exclusionniste" et nationaliste ne sont pas des questions de forme mais justement de fond.
Une part de l'électorat FN y est de toute façon quasi-définitivement attachée (sauf absence de candidature de son bord, ce qui arrive souvent aux municipales surtout dans des communes pas trop importantes). Une autre est un électorat protestaire qui aurait pu voter Besancenot, Bayrou, de Villers (voire pour celui de l'UMP ou du PS qui est dans l'opposition)...

Le FdG est bien distinct du PS sur le fond, ça a déjà été bien dit. Mais tant qu'il est faible électoralement, il a le choix entre fusionner derrière le PS (même si c'est sur un programme et des enjeux locaux distincts et plus à gauche par rapport au national)... ou faire gagner la droite qui lui correspond encore moins.

Le Front national qui ne voit pas de problème concernant la discrimination de certaines populations, c'est vrai. Cependant, la discrimination de ces populations ne fait pas partie du programme du Front national, c'est juste qu'elles sont mal vu par la population ce qui est tragique bien sûr mais cela reste selon moi bien moins scandaleux que des discriminations institutionnelles, parfois même inscrites dans la Constitution, et que beaucoup qualifient à tort de "positives". Pas étonnant de constater que le FN est aussi haut face à des pratiques aussi anti-républicaines des partis soi-disant républicains.
Concernant le programme économique du FN, je pense que beaucoup de Français n'y font pas attention car n'ayant plus rien à perdre, ils sont ravis de pouvoir se venger d'un système qui les paupérisent de plus en plus même si au final, ils n'en tireront aucun bénéfice. Mais ce qui est le plus intéressant, c'est l'attitude absolument grotesque des partis de gouvernement qui se réjouissaient de la dévaluation de l'euro qui devrait, entre autre, permettre le retour à la croissance alors qu'ils n'avaient cessé de proclamer que la dévaluation que prônait le FN serait une catastrophe pour notre économie. Pour banaliser les idées du FN, et même les crédibiliser, on a jamais fait mieux.
Azertyuiop
 
Messages: 2158
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede levasseur » Lun 13 Avr 2015 20:37

Dans vos prévisions de pourcentages pour lesrésultats, beaucoup prévoient un tassement voire même une baisse du FN entre dans les deux tours alors qu'en 2010, il progressait en voix dans les régions où il s'etait qualifié pour le second tour.
exemple : en Provence en 2010, il est passé de 297 000 voix à 386 000 voix.
levasseur
 
Messages: 118
Inscription: Sam 13 Déc 2014 12:31
Localisation: Marseille 7ème

Re: Régionales en 2015 Ile de France

Messagede Azertyuiop » Lun 13 Avr 2015 20:48

levasseur a écrit:Dans vos prévisions de pourcentages pour lesrésultats, beaucoup prévoient un tassement voire même une baisse du FN entre dans les deux tours alors qu'en 2010, il progressait en voix dans les régions où il s'etait qualifié pour le second tour.
exemple : en Provence en 2010, il est passé de 297 000 voix à 386 000 voix.

C'est vrai mais en 2010, il n'y avait pas chez l'électeur de véritable envie de sanctionner le parti socialiste puisqu'il n'était pas au pouvoir. En 2014 aux municipales ainsi qu'aux départementales cette année, on a vu un peu partout des reports, parfois très importants, d'électeurs FN sur l'UMP dans le but de battre la gauche(c'est comme ça que l'UMP a pu conquérir des villes comme Reims ou Limoges par exemple). En Ile de France, le phénomène devrait être très marqué puisque le FN n'aura aucune chance de l'emporter et de plus, le match gauche-droite sera serré, d'où le vote utile de certains électeurs FN. Ensuite, il ne faut pas confondre nombre d'électeurs et pourcentages. En 2004 comme en 2010, il y a eu un fort taux de mobilisation des abstentionnistes du premier tour au second tour. Il n'y a aucun doute sur le fait que le FN en a profité, c'est aussi un scénario qui pourrait se produire : le FN perd au final peu de voix mais cela cache à la fois une forte mobilisation de son électorat pour le second tour ainsi que le désistement d'un grand nombre d'électeurs du premier tour qui votent UMP au second.
Azertyuiop
 
Messages: 2158
Inscription: Jeu 1 Jan 2015 13:46

PrécédenteSuivante

Retourner vers Elections régionales de 2015

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité