Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Forum de discussion consacré aux élections municipales qui seront organisées en France en mars 2020.

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede Stéphane » Sam 8 Aoû 2020 22:36

Corondar a écrit:
ploumploum a écrit:
alamo a écrit:Non ce n'est pas spécifique à EELV même si Lyon et Bordeaux semblent faite un concours avec Paris.
Mais je ne savais pas où le mettre...:-D


Disons que EELV a pas mal préempté le domaine des délégations farfelues...

Sinon, je note également que personne n'a commenté la sortie scandaleuse du nouveau maire de Colombes sur les forces de l'ordre. Malaise ? Aucune opinion ? Ou trop occupé à critiquer Alamo ?
https://www.lefigaro.fr/politique/le-ma ... e-20200727

Entre ça et les positions anti-vaccins de M.Rubirola, on "rigole" bien...


Donc, si je comprends bien seul un membre d'ELLV est habilité à répercuter toutes les informations (directes ou indirectes ?) concernant ce parti et tous ses membres ? Et si il ne le fait pas, alors c'est forcément qu'il a un agenda ?
Cela s'appelle un procès d'intention. Si tous les échanges de ce forum doivent ressembler à ça, on n'est pas sortis de l'auberge...
Quant à la précision d'Eco92, je me joins à lui pour dire que l'information relayée ici n'a que peu de rapports avec le sujet du topic. Si tous les sujets des municipales de 2020 deviennent l'endroit pour relayer toutes les déclarations présentes et futures de tous les maires élus en 2020 sur tous les sujets d'actualité possibles et imaginables, là non plus, on n'est pas sortis de l'auberge...

Quand on pense que l'auteur de ces propos aigris a été animateur de ce forum... va-t-on tolérer longtemps les interventions de cet individu ?
Stéphane
 
Messages: 715
Inscription: Lun 15 Fév 2010 09:08
Localisation: Gard rhodanien

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede alamo » Dim 9 Aoû 2020 10:35

Tiens, un nouveau candidat membre au club des censeurs ? :-D
Ploumploum n'a pourtant rien dit de bien terrible...

Bon, pour moi qui ai ardemment et publiquement souhaité la chute des Thénardier/Goueta à Colombes, puis applaudi tout aussi publiquement leur défaite (et j'avoue que j'ai douté après la fusion entre les deux listes de droite avant le second tour), au risque de me fâcher avec quelques camarades promoteurs, ça ne m'arrange pas de voir le nouveau maire sortir une bêtise montée en épingle (surtout dans le contexte. Je risque de me faire chambrer par quelques uns dans la profession...

Concernant la question des vaccins, Rubirola (qui n'est plus chez EELV) a visiblement, il y a trois ans, écrit quelques conneries sur le sujet, ce qui pour un médecin fait un peu tache.
C'est surtout Rivasi qui, depuis plusieurs années, mène un combat anti-vaccins et pro-homéopathie, qui la place aux côté de moult complotistes et obscurantistes. Mais elle a été désavouée par Jadot et surtout Bayou, porteurs de la parole officielle du parti.

Pour rester dans le sujet des Municipales, on avait eu droit, en 2014, à un nombre incalculable d'articles et reportages sur le thème "que se passe-t-il dans les villes remportées par le FN ?"
Au final il ne s'y passait pas grand chose de plus ou de moins qu'ailleurs, et dès l'année suivante on a vu quelques maires FN élus de justesse dans des triangulaires, voire pire, remporter haut la main le canton correspondant.
Et en 2020 la plupart sont repassés facilement, parfois dès le premier tour.

Donc pourquoi pas aujourd'hui la même question sur les maires EELV ? avec d'ailleurs un même constat, la réélection facile du maire de Grenoble pourtant très contesté il y a peu.
Mais en restant dans le domaine de la politique menée et non des prises de position passées.
On peut par exemple s'inquiéter de la volonté hégémonique et pas toujours, sinon démocratique du moins pluraliste, qui s'est manifestée dans les mairies d'arrondissements à Lyon, ou l'élection des bureaux d'intercommunalité à Bordeaux et Grenoble.
Ou de quelques lubies de certains édiles (pas les intitulés débiles de délégations d'adjoints, qui sont anecdotiques).
Mais en fait on voit d'ores et déjà que tous ces maires sont différents, j'avoue qu'à Bordeaux et Lyon ils ont l'air assez dogmatiques, mais à Poitiers par exemple le fonctionnement est démocratique à la mairie comme à l'agglo, et, à part l'annonce que les bâtiments publics devront être à "énergie positive" (concept stupide il est vrai), mais sachant qu'un adjoint a lui-même dit que ce serait très compliqué (tu m'étonnes...), le programme de la nouvelle maire paraît tout à fait pragmatique (et en plus je m'en fous, moi j'y fait un bâtiment...pas public :-)
Pas d'échos négatifs non plus de Tours ou Strasbourg, quant à Grenoble, E. Piolle a maintenant l'expérience de six ans de gestion communale, ça met du plomb dans la tête...

Et on verra à l'usage les nouvelles équipes de Savigny ou Andrésy. Arcueil je connais déjà, tout se passe bien...
Dernière édition par alamo le Ven 14 Aoû 2020 17:59, édité 1 fois.
alamo
 
Messages: 3176
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede Eco92 » Dim 9 Aoû 2020 11:01

Comme dit plus haut Rubirola est bien encore membre d'EELV, elle a été réintégrée après le premier tour, pratique. ^^

C'est intéressant ce que vous indiquez, d'autant plus que le maire de Bordeaux ou de Colombes sont plutôt vu comme la branche la plus centriste et gestionnaire, la moins radicale d'EELV alors que celle de Poitiers représente la frange la plus mouvementiste/extrême-gauche et vue comme radicale : EELV avait fait liste commune avec le NPA en 2014, Mme Moncond'huy a parrainé Philippe Poutou, est très engagées sur les questions sociales et socitétales, leur programme inscrivait carrément "fermer l'aéroport de Poitiers" (certes plus porté par la CCI), une clarté qu'on voit rarement, etc.. Mais par contre il y a une grande différence générationnelle qui joue peut-être dans les pratiques, la liste qui a gagné à Poitiers était d'ailleurs construite de manière originale, avec une élection sans candidat pour la tête de liste etc..

Sur Lyon on peut s'étonner (au moins une mairie d'arrondissement ?) mais on peut noter que la répartition ressemble quand même à une certaine logique proportionnelle : le PS n'a fait que 7 %, Lyon en commun un peu plus de 10 %, EELV 22 %. Pour ma part j'aurai trouvé logique que comme à Paris une mairie d'arrondissement aille à Lyon en commun (ça aurait paru naturel dans le 1er arrondissement par exemple), mais est-ce que cela a été demandé ? Autant à Paris j'ai vu très tôt cette demande posée par EELV dans la négo je ne l'ai pas vu à Lyon par les partenaires mais c'était moins publicisé.

Pour la métropole c'est un peu différent des autres endroits puisque c'est la seul interco élue au scrutin universel direct. Les rapports de forces sont liés au scores assez logiquement je crois non ? Après pour connaître un peu Bruno Bernard je sais qu'il est loin d'être un tendre et qu'il n'a jamais été très pro démocratie-interne...

Je pense que vous n'avez pas tort sur un point et la comparaison avec le RN sur quelque chose : ça hurle au drame civilisationnel mais les sortants sont la plupart du temps renforcés (sauf par exemple s'ils augmentent les impôts de 30 % comme à Laval en 2008 - sous injonction préfectorale cependant). Après on ne peut pas dire que les gestions municipales soient absolument neutres dans les villes RN, ni sur celles EELV, mais de fait sans l'interco on a quand même fort peu de pouvoir au delà du symbolique et de quelques mesures tout de même importantes (notamment sociales : tarifs de cantines, subventions à des assos de solidarité diverses, tarifs sur divers trucs municipaux...). EELV a conquis peu d'interco mais y est tout de même mieux représenté là où il a des mairies que le RN, il faudra aussi juger leur action à cette aune (on pourra regarder Béziers de manière intéressante à cette égard pour l'extrême droite).

Pour Grenoble j'ai un peu le même regard que pour Paris et Hidalgo, Piolle a toujours été très contesté par ses opposants, mais ça ne fait que renforcer ses supporters et à mon avis l'aspect caricatural des attaques que sa gestion reçoit ne fait que décrédibiliser ses adversaires. Je ne l'ai jamais imaginé menacé.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6465
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede alamo » Dim 9 Aoû 2020 11:22

En tout cas les urnes ont parlé, et il a été réélu facilement après un score de premier tour très élevé.

On verra à l'usage, j'ai quelques opérations à Bordeaux, une à Poitiers, une à Grenoble, je suis de loin un dossier tourangeau, et je connais bien Lyon. Vu le côté social voire très social de ces projets, je ne les vois pas remis en cause par les nouvelles équipes.
Dans l'ensemble on est plus inquiet de ce que va faire l'ancien patron d'Aquitanis, qui a de forts pouvoirs à Bordeaux comme à la Métropole, vis à vis de ses anciens concurrents (après ses déclarations en privé), que de voir des supposés gauchistes arriver au pouvoir à Poitiers.
Maintenant c'est vrai que l'on est plus en territoire connu à Bourges avec le retour de l'union de la gauche "à l'ancienne d'autrefois" (maire venant de l'aile gauche du PS tendance Montebourg, première adjointe PCF, même les élus de LFI viennent du PC...). Et bien plus dynamique que le précédent maire qui sur la fin semblait quelque peu désabusé...
alamo
 
Messages: 3176
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede newritture » Dim 9 Aoû 2020 12:18

À propos de la répartition du pouvoir à Lyon :
La FI locale est extrêmement divisée, d'ailleurs plusieurs élus LFI hors Lyon ne sont pas dans la majorité métropolitaine. Lyon en Commun était avant tout l'instrument utilisée par Nathalie Perrin-Gilbert pour son ascension politique, d'ailleurs un certain nombre de militants ont quitté le dit mouvement après s'en être rendu compte. Pour mieux préparer les législatives 2022, où elle aura besoin du soutien des autres partis de la majorité municipale (face à Hubert Julien-Lafferière, député EDS qui a aussi soutenu Grégory Douçet et Bruno Bernard pour le second tour), elle a préféré être adjointe à la culture (le poste d'adjoint au plus gros budget) que maire d'arrondissement, notamment pour montrer à EELV qu'elle sait travailler en équipe et pour étendre son influence au 4e arrondissement.
À partir de là, aurait il fallu donner en plus à Lyon en Commun un arrondissement ? Peut être, mais encore une fois Perrin-Gilbert ne le demandait pas, elle a eu des exigences très faibles pour son collectif en espérant que ça reste dans les mémoires de ses partenaires. Et puis, donner la mairie du 1er à un autre insoumis, c'est potentiellement créer un adversaire pour les législatives (au moins pour l'investiture)...
Du côté du PS on était effectivement demandeur, avant le premier tour, d'un arrondissement. Le problème c'est que c'était pour Sandrine Runel, leur candidate. Et elle se présentait dans un des plus gros arrondissements. Autant dire que vu leur score elle n'était pas légitime. Et du côté des petits arrondissements, le PS est arrivé 3e à gauche, loin derrière EELV et Lyon en Commun. C'est un peu comme si Hidalgo avait donné une mairie d'arrondissement à Gaspard Gantzer.
newritture
 
Messages: 414
Inscription: Dim 7 Juin 2020 23:41
Localisation: Métropole de Lyon

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede Eco92 » Dim 9 Aoû 2020 13:19

Merci pour ces explications sur la situation locale, qui l'éclairent en partie.

newritture a écrit:Du côté du PS on était effectivement demandeur, avant le premier tour, d'un arrondissement. Le problème c'est que c'était pour Sandrine Runel, leur candidate. Et elle se présentait dans un des plus gros arrondissements. Autant dire que vu leur score elle n'était pas légitime. Et du côté des petits arrondissements, le PS est arrivé 3e à gauche, loin derrière EELV et Lyon en Commun. C'est un peu comme si Hidalgo avait donné une mairie d'arrondissement à Gaspard Gantzer.

N'exagérons rien tout de même, ce pauvre Gantzer n'est même pas élu d'arrondissement là où il s'est présenté en tête de liste LREM et n'a jamais passé les 2% dans les sondages auparavant, c'est tout de même encore moins.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6465
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede stephed » Ven 14 Aoû 2020 16:55

newritture a écrit:À
Du côté du PS on était effectivement demandeur, avant le premier tour, d'un arrondissement. Le problème c'est que c'était pour Sandrine Runel, leur candidate. Et elle se présentait dans un des plus gros arrondissements. Autant dire que vu leur score elle n'était pas légitime. .


La situation du PS à Lyon et sa propension à réclamer une mairie arrondissement n'était en % pas bien différente de celle d'EELV à Paris. Pour rappel dans le 12ème de Paris, la nouvelle maire d'arrondissement n'est qu'a 11% face au 33% du 1er adjoint au maire.

Bon après une mairie d'Arrondissement lorsqu'on a pas la majorité du conseil, que les collaborateurs du maire sont des proches du "vainqueur" de l'élection c'est un cadeau empoisonné.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3535
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede newritture » Ven 14 Aoû 2020 18:27

Effectivement en % la situation n'est pas si différente, mais ici l'ordre d'arrivée joue un rôle important. Si le PS avait le droit à une mairie d'arrondissement, Lyon en Commun en aurait aussi réclamé une. Pourquoi le parti arrivé en 3e position y aurait droit et pas celui en 2e position ? Et le PS n'était intéressé que par le 8e arrondissement (85 000 habitants), et n'était pas qualifié au 2nd tour dans les plus petits arrondissements (dans le 1er et le 2e le PS n'a aucun élu, dans le 4e c'est le PCF qui menait l'alliance "Gauche Unie"). Cela aurait voulu donc dire que LFI aurait eu droit à un arrondissement encore plus peuplé, donc le 7e. Conclusion : les deux plus gros arrondissements de la ville auraient été au main d'un parti différent de celui du maire élu.
EELV n'a même pas eu besoin de rapeler au PS les conséquences de l'obtention par Mme Runel du 8e arrondissement, puisque dès le soir du 1er tour Mme Runel a bien saisi tout cela.
newritture
 
Messages: 414
Inscription: Dim 7 Juin 2020 23:41
Localisation: Métropole de Lyon

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede Maskim82 » Sam 15 Aoû 2020 09:58

newritture a écrit:Effectivement en % la situation n'est pas si différente, mais ici l'ordre d'arrivée joue un rôle important. Si le PS avait le droit à une mairie d'arrondissement, Lyon en Commun en aurait aussi réclamé une. Pourquoi le parti arrivé en 3e position y aurait droit et pas celui en 2e position ? Et le PS n'était intéressé que par le 8e arrondissement (85 000 habitants), et n'était pas qualifié au 2nd tour dans les plus petits arrondissements (dans le 1er et le 2e le PS n'a aucun élu, dans le 4e c'est le PCF qui menait l'alliance "Gauche Unie"). Cela aurait voulu donc dire que LFI aurait eu droit à un arrondissement encore plus peuplé, donc le 7e. Conclusion : les deux plus gros arrondissements de la ville auraient été au main d'un parti différent de celui du maire élu.
EELV n'a même pas eu besoin de rapeler au PS les conséquences de l'obtention par Mme Runel du 8e arrondissement, puisque dès le soir du 1er tour Mme Runel a bien saisi tout cela.


D'accord avec vous sur tout, à ceci près que le plus gros arrondissement de Lyon est, de loin, le 3ème (plus de 100 000 hab) et qu'il est bien tenu par EELV, c'est d'ailleurs là que Grégory Doucet était tête de liste.
Maskim82
 
Messages: 100
Inscription: Dim 12 Fév 2012 09:09

Re: Les élections municipales de 2020 pour EÉLV

Messagede newritture » Dim 13 Sep 2020 20:07

newritture a écrit:Voilà une liste mise à jour avec les communes de plus de 1000 habitant-e-s dirigées par EELV, j'en compte 50. Les régionales et départementales nous permettrons sans doute d'y voir plus clair en ce qui concerne les communes de moins de 10 000 habitant-e-s.

Hauts de France
Ré-élue : Fresnes sur Escaut (Nord), Loos en Gohelle (Pas de calais, au 1er tour)

Grand Est
Ré-elue : Schiltigheim (Bas-Rhin, au 1er tour)
Liste de la majorité sortante : Fagnières (Marne)
Élus : Strasbourg (Bas-Rhin), Ostwald (Bas-Rhin), Lautenbach (Haut-Rhin, au 1er tour)

Ile de France
Ré-élu : Arcueil (Val de marne)
Élus : Andrésy (Yvelines), Savigny-sur-Orge (Essonne), Colombes (Hauts de Seine), Villiers sur orge (Essonne), Paris 12e

Bretagne
Ré-élu : Plouezec (Côtes d'Armor, au 1er tour), Plougerneau (Finistère, au 1er tour)
Élue : Auray (Morbihan), Binic Étables sur Mer (app. EELV, Côtes d'Armor), Rostrenen (app. EELV, Côtes d'Armor)

Pays de la Loire
Élu : Orvault (app. EELV, Loire Atlantique)

Occitanie
Ré-élu : Méze (Hérault)
Élus : Prades sur le Lez (Hérault), Villemongue de la Salangue (Pyrénées orientales), Anduze (Gard, au 1er tour), Castanet-Tolosan (Haute-Garonne)

Nouvelle-Aquitaine
Ré-élu : Bègles (Gironde), Pujols (Lot et Garonne)
Élus : Poitiers (Vienne), Bordeaux (Gironde), Naves (Corrèze), Artigues près Bordeaux (app. EELV, Gironde)

PACA
Élu : Valbonne (Alpes-Maritimes), Marseille (Bouches du Rhône)

Bourgogne Franche-Comté
Ré-élu : Génelard (Saône et Loire), Danjoutin (Territoire de Belfort, au 1er tour)
Élue : Besançon (Doubs)

Normandie
Élue : Saint-Pierre du Vauvray (Eure, au 1er tour), Saint Sauveur Villages (app. EELV, Manche)

Auvergne Rhône-Alpes
Ré-élu : Grenoble (Isère), Pérouges (Ain, au 1er tour)
Soutenu par la majorité sortante : Eybens (app. EELV, Isère)
Élus : Lyon (Métropole de Lyon), Givors (app. EELV, Métropole de Lyon), Annecy (Haute-Savoie), Saint-Égrève (Isère), Charnècles (Isère, au 1er tour), Saint Germain aux Monts d'Or (Métropole de Lyon, au 1er tour), Vizille (app. EELV, Isère)

Centre Val de Loire
Élu : Tours (Indre et Loire), Châtillon sur Indre (Indre, au 1er tour)

Outre-mer
Élu : Pointe à Pitre (app. EELV, Guadeloupe)

Notons aussi des victoires de Génération Écologie à Cabriès (Bouches du Rhône) et Carrières sous Poissy (Yvelines).
Au total EELV a perdu une petite dizaine de communes par rapport à 2014, notamment Grande-Synthe, avec des réélections ratées, des successions ratées ou des défections (comme le maire de Bessancourt dans le Val d'Oise qui a rejoint le Front Démocrate, puis #NousDemain le parti créé par Aurélien Taché).


Après le lancement d'un appel d'EELV aux régionales en Auvergne Rhône-Alpes, la publication d'une liste d'élus par EELV Alsace et les candidatures aux sénatoriales voici la liste réactualisée (55 communes de plus de 1.000 habitants) :

Hauts de France
Ré-élue : Fresnes sur Escaut (Nord), Loos en Gohelle (Pas de calais, au 1er tour)

Grand Est
Ré-elue : Schiltigheim (Bas-Rhin, au 1er tour)
Liste de la majorité sortante : Fagnières (Marne)
Élus : Strasbourg (Bas-Rhin), Ostwald (app. EELV, Bas-Rhin), Breuschwickersheim (Bas-Rhin, au 1er tour), Still (Bas-Rhin, au 1er tour), Duppigheim (Bas-Rhin, au 1er tour), Lautenbach (Haut-Rhin, au 1er tour)

Ile de France
Ré-élu : Arcueil (Val de marne)
Élus : Andrésy (Yvelines), Savigny-sur-Orge (Essonne), Colombes (Hauts de Seine), Villiers sur orge (Essonne), Paris 12e

Bretagne
Ré-élu : Plouezec (Côtes d'Armor, au 1er tour), Plougerneau (Finistère, au 1er tour)
Élue : Auray (Morbihan), Binic Étables sur Mer (app. EELV, Côtes d'Armor), Rostrenen (app. EELV, Côtes d'Armor)

Pays de la Loire
Élu : Orvault (app. EELV, Loire Atlantique)

Occitanie
Ré-élu : Méze (Hérault)
Élus : Prades sur le Lez (Hérault), Villemongue de la Salangue (Pyrénées orientales), Anduze (Gard, au 1er tour), Castanet-Tolosan (Haute-Garonne)

Nouvelle-Aquitaine
Ré-élu : Bègles (Gironde), Pujols (Lot et Garonne)
Élus : Poitiers (Vienne), Bordeaux (Gironde), Naves (Corrèze), Artigues près Bordeaux (app. EELV, Gironde)

PACA
Élu : Marseille (Bouches du Rhône)

Bourgogne Franche-Comté
Ré-élu : Génelard (Saône et Loire), Danjoutin (Territoire de Belfort, au 1er tour)
Élue : Besançon (Doubs)

Normandie
Élue : Saint-Pierre du Vauvray (Eure, au 1er tour), Saint Sauveur Villages (app. EELV, Manche)

Auvergne Rhône-Alpes
Ré-élu : Grenoble (Isère), Pérouges (Ain, au 1er tour)
Soutenu par la majorité sortante : Eybens (app. EELV, Isère)
Élus : Lyon (Métropole de Lyon), Givors (app. EELV, Métropole de Lyon), Saint-Fons (Métropole de Lyon), Saint Germain aux Monts d'Or (Métropole de Lyon, au 1er tour), Annecy (app. EELV, Haute-Savoie), Saint-Égrève (Isère), Charnècles (Isère, au 1er tour), Vizille (app. EELV, Isère), Champagniers (app. EELV, Isère), Éveux (app. EELV, Nouveau Rhône)

Centre Val de Loire
Élu : Tours (Indre et Loire), Châtillon sur Indre (Indre, au 1er tour)

Outre-mer
Élu : Pointe à Pitre (app. EELV, Guadeloupe)

Le maire d'Arbas (Haute-Garonne) de 1995 à 2017 (et conseiller régional EELV) est par ailleurs l'actuel président de la comcom Cagire Garonne Salat (il est resté 1er adjoint de ce village).
Les élections départementales et régionales permettront aussi sans doute d'ajouter à cette liste au moins une dizaine de maires de bourgs (1000 - 5000 habitants).
newritture
 
Messages: 414
Inscription: Dim 7 Juin 2020 23:41
Localisation: Métropole de Lyon

PrécédenteSuivante

Retourner vers Elections municipales de 2020

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Mémento du président du bureau de vote

Joël Clérembaux

Ce Mémento du président de bureau de vote a été conçu pour permettre aux présidents des bureaux de vote de disposer d'outils pratiques à mettre en oeuvre avant, pendant et après le scrutin. Il expose les principales tâches qui leur incombent dans...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités