forum politiqueForum
blog politiqueBlog
newsletterNewsletter
rssRSS
inscriptionInscription
connexion


Recherche
PUY-DE-DÔME

Villes de plus de 10 000 habitants :

Ville Nombre d'habitants (2009) Maire Etiquette Elu depuis Lien
Clermont-Ferrand 138 588 Serge Godard 1997 Voir
Cournon-d'Auvergne 19 494 Bertrand Pasciuto 2001
Riom 17 779 Jean-Claude Zicola 1998
Chamalières 17 050 Louis Giscard d'Estaing 2005
Issoire 13 949 Jacques Magne 2008
Thiers 11 531 Thierry Déglon 2001
Beaumont 10 823 François Saint-André 2001
Pont-du-Château 10 582 René Vinzio 2001
Gerzat 10 398 Georges Dassaud 2008
Forum de discussion consacré aux élections municipales qui seront organisées en France en mars 2014.

Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede vincent » Ven 15 Mar 2013 12:17

Sur les prochaines élections municipales, nous mettons à disposition un index des discussions.

Vous pourriez aussi être intéressés par :
- la carte des maires avant les élections de mars 2014
- le mode de scrutin des élections municipales
- le nombre de conseillers municipaux par commune
vincent
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 2584
Inscription: Ven 12 Déc 2008 22:37

Re: Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede DodoLaSaumure » Sam 16 Mar 2013 23:05

Quelles sont les communes de Clermont-Co susceptibles de basculer en 2014 ? A mon avis pas beaucoup même avec une vague bleue nationale. Les oppositions sont faibles dans beaucoup de villes de l'agglo.
DodoLaSaumure
 
Messages: 49
Inscription: Mer 6 Mar 2013 23:54

Re: Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede DodoLaSaumure » Mer 20 Mar 2013 23:25

Jacques Prival (PS) Maire de Blanzat vient d'annoncer qu'il ne se représentera pas. Pas de candidats déclarés pour le moment.
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/clermont-ferrand/2013/03/18/municipales-a-blanzat-jacques-prival-ne-repartira-pas-en-2014-1481392.html
DodoLaSaumure
 
Messages: 49
Inscription: Mer 6 Mar 2013 23:54

Re: Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede stephed » Jeu 21 Mar 2013 16:08

DodoLaSaumure a écrit:Quelles sont les communes de Clermont-Co susceptibles de basculer en 2014 ? A mon avis pas beaucoup même avec une vague bleue nationale. Les oppositions sont faibles dans beaucoup de villes de l'agglo.


La commune de Cebazat sera peut-etre intérésannte à surveiller: Bien ancré à gauche, le maire (PS) par ailleurs conseiller général du canton de Gerzat est élu depuis 1983 et un jeune conseiler municipal (UDI) y est trés présent depuis 2008.
stephed
 
Messages: 820
Inscription: Mar 21 Sep 2010 10:47

Re: Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede DodoLaSaumure » Jeu 21 Mar 2013 18:30

Oui, la bataille pourrait être serrée à Cébazat entre B Auby (Maire sortant en place depuis 1983) et F Neuvy (déjà tête de liste en 2008). B Auby n'a pas encore annoncé s'il allait se représenter mais la probabilité de sa candidature est forte. http://cebazatpourdemain.typepad.fr/ens ... azat-.html
Il faudra suivre également les villes d'Aubière et de Lempdes. Dans le reste de l'agglomération, les maires sortants ne devraient pas être trop en difficulté. Cournon, Aulnat, Gerzat, Blanzat, Pont-du-Château, Beaumont ne devraient pas réserver de surprise. Il faudra suivre Chamalières avec LGE qui s'est lancé dans une aventure nord américaine avec sa candidature dans la 1ère circo des Français de l'étranger. S'il gagne c'est un coup de maître, s'il perd il sortira affaibli. Ses "amis" de l'UMP expliquent qu'il a quitté l'Auvergne pour les USA...A suivre.
DodoLaSaumure
 
Messages: 49
Inscription: Mer 6 Mar 2013 23:54

Re: Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Ven 22 Mar 2013 23:10

Dodo a certainement raison en ce qui concerne CEBAZAT : Flavien NEUVILLE y a animé l'opposition tout au long du mandat et a parfois mis en difficulté le maire au point de faire annuler des décisions de Bernard AUBY (PS)qui a une haute opinion de lui-même au point de commettre quelques fautes de procédure administrative.
Si bien qu'on peut dire que la campagne a débuté dès la proclamation des résultats de 2008.
UDI et non UMP, se présentant à nouveau dans une ville dont les habitants ont une moyenne de revenus élevée, donc très "classes moyennes" avec un habitat pavillonnaire conséquent, F. NEUVILLE est en passe de battre celui qui posera la candidature de trop, maire depuis 1983, qui n'est plus le suppléant d'Odile SAUGUES, députée PS de la 1ere circonscription et qui conserve encore un mandat de vice président du Conseil Général .
Les autres communes ne bougeront pas notamment AUBIERE qui, tout au plus, pourrait passer du PCF au PS.
Pour Lempdes, un seul candidat pouvait l'amener à basculer : JP. GEORGET, l'ancien maire centriste, mais ce dernier a fait savoir qu'il soutiendrait la liste de l'opposition en figurant en dernière place. La liste de l'opposition sera sur-handicapée si le FN, emmené par Dominique CHALARD, venue de la gauche PS, réussit à mettre sur pied une liste complète.
A gauche on n'imagine pas que le FdG ne cherchera pas à se distinguer du PS : nous sommes dans la circonscription du député PCF André CHASSAIGNE. Le maire sortant PS devra composer en vue du second tour, son bilan n'étant pas du goût des habitants de cette commune dortoir voisine de Clermont Ferrand.
Ceyrat restera au PS par l'entremise de son maire, Alain BROCHET, qui a été blanchi par la justice d'accusations ce qui prive l'opposition locale de toute l'exploitation qu'elle avait l'intention de développer sur ce thème peu idéologique ni urbanistique.
Le Cendre connaîtra une bataille moins déséquilibrée qu'en 2008, dans la mesure où le responsable de l'opposition locale, Jean-Marc MIGUET, MRC, est conseiller sortant , a un bilan d'opposant opiniâtre et sérieux au point de rallier, dit-on, quelque conseiller de la majorité municipale de Hervé PRONONCE UDI ex-UMP qui sera réélu selon un score beaucoup plus modeste qu'auparavant.
Bertrand SALVAT
SALVAT
 
Messages: 1599
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Sam 23 Mar 2013 14:53

Une bataille intéressante dans la suite des cantonales de 2011, celle de Billom (4500 habitants).
Son maire élu, à la suite de son père, -un ancien radical qui, après avoir combattu la SFIO, a évolué vers la FGDS et a rallié le PS, avec tout son staff -, achève son second mandat.
Sa réélection avait été moins convaincante en 2008 : 47,97% contre 32,27% pour l'UMP et 19,76% pour une liste DVG (20,6% au 1er tour) qui matérialisait une fracture à gauche persistante depuis 2001.
Il rempile, alors qu'il a subi une défaite,aux élections cantonales de 2011, annoncée sur ce site à l'époque, mais qui l'a surpris dès qu'il a eu la connaissance du dépouillement des premiers centaines sur Billom et Pérignat, tant il a une tendance avérée pour sous-estimer* ses concurrents et a été encouragé dans cette voie par l'appareil PS (cf. traces sur le site cantonales de 2011).

Son vainqueur, Jean-Pierre BUCHE, Front de Gauche , obtenait sur la ville 47,31% et n'était distancé par le maire conseiller général sortant que de 73 voix....Le soutien de "Dédé" (Chassaigne) avait joué, encore que ce denier n'était qu'un voisin et seulement promis à devenir le député du secteur, puisque le redécoupage annoncé des circonscriptions n'a eu son application qu'en 2012. (Chassaigne 575 voix contre 529 à la candidate du PS au 1er tour).
Il paraît évident que le FdG et le PCF vont vouloir, à nouveau, se compter avec les appuis de "Dédé", cette fois député en titre de la ville qui a tout intérêt à conforter son influence dans les cantons adjoints à sa nouvelle circonscription et du conseiller général J-P. BUCHE qui ne manque aucune manifestation locale. Cela suppose que quelques élus appartenant à la liste GUILLON en sortiront pour rejoindre leurs autres camarades
FdG et PCF s'uniront-ils avec les deux sortants DVG citoyens ? les électorats peuvent se confondre aisément.

A droite, Jean-Louis GRAS, conseiller sortant, devenu UDI récemment, va mener la bataille pour essayer d'obtenir un 5 ème siège (en triangulaire, s'il y a) ou un 6 ème (en cas de duel) : la droite l'avait emporté il y a 30 ans, à la faveur de la grande vague bleue de 1983 et de la figure très respectée de Louis GUET qui dépassait, comme jadis Louis BEGON, pharmacien ancien conseiller général, les limites de la droite traditionnelle, ceci pour un mandat. DUBIEN était le meilleur candidat en 2008. Jean-Louis GRAS l'égalera-t-il ?

Qui conduira la liste FdG ? C'est la clé.
Bertrand SALVAT

* jugement sévère mais justifié par une anecdote, parmi d'autres : 2002 , campagne présidentielle. Le comité de soutien de Chevènement tient réunion : le maire GUILLON est présent dans la salle, au milieu de l'assistance, écoute puis demande la parole ;"... chacun peut s'amuser à se présenter mais passé le premier tour, il faudra revenir aux choses sérieuses et faire voter JOSPIN" (sic). L'un des trois responsables du comité départemental, présents ce soir-là, a été chargé de la réponse, je crois que c'était le gaulliste social (il y avait, avec lui, un MRC et un ex-PCF). Il l'a remercié de sa présence et d'avoir exprimé son point de vue mais lui a ajouté prendre acte de la dose de mépris que portait son message dès lors que l'on ne pensait pas exactement comme lui et d'en conserver le souvenir.
On connaît la suite et la configuration du second tour de la présidentielle en question
SALVAT
 
Messages: 1599
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Dim 24 Mar 2013 20:09

Voyons la commune d'Issoire sous-préfecture "où il y du bon vin à boire et...."
une ville changeante, qu'on en juge : radicale (1965-71) puis giscardienne 1971-77), Issoire a adopté le PS avec le député Lavédrine (1977-1989) et le RPR avec Pierre Pascallon député à deux reprises (1986-1988, puis 1993-1997). maire de 1989 à 2008 date à laquelle il a laissé son siège au PS Jacques MAGNE....

L'élection de 2008 avait vu la liste sortante éclater entre le maire et son adjoint Marc JAMON ce qui a offert sur un plateau la mairie à des socialistes qui se présentaient mais n'avaient qu'un faible espoir de l'emporter.

Rappel du second tour 2008 : UG 45,8%, UMP+MODEM : 44,45%, DVD : 9,75%.

Depuis, Pierre PASCALLON est reparti se plonger dans de vastes et diverses études économiques (de qualité) ou sur le ferroviaire (moins bon) et s'en est allé flirter avec le PS qui n'a pas voulu de lui, bien qu'il lui ait donné des gages (appel public à voter HOLLANDE dès le premier tour), tandis que sa minorité du conseil municipal + Jamon se divise en autant de leaders qui se détestent cordialement.
Ainsi Mohammed RKING assez à droite, Laurent PRADIER ex-Modem, qui avait rallié la liste UMP au second tour, JAMON très centre droit, jouent à cache- cache avec Bertrand BARRAUD, le "leader" -mais tous le sont - dont les performances sur la ville ont été peu convaincantes (aux cantonales de 2011 25,95% au 1er tour et 42,42% au second), et aux législatives (29,08% au seul premier tour). Bertrand BARRAUD était, il est vrai, activement soutenu par Brice HORTEFEUX.
Certains croient à un retour de Pascallon...bien improbable

Du côté de la gauche,
-le maire a eu quelque différents avec son adjoint conseiller général DVG gouttebellien Robert CHABAUD sorti largement victorieux d'un duel avec un PS orthodoxe que la fédération lui avait jeté en travers de sa route, mais qui se retire de la bataille municipale
-les communistes ont un fort noyau bien soudé de militants (CGT) dans ce bassin industriel encore très actif et trouvant des voies de développements ; ils comptent bien se faire entendre malgré des scores de 5,12% aux cantonales et de 5,33 aux législatives car ils sont indispensables si la gauche veut être majoritaire, à coup sûr.
-les verts, autour de Mme PELLETIER voudraient rééditer leur résultat aux cantonales 13,02 % et faire oublier leurs 4,34% aux législatives : ils veulent présenter une liste autonome et se compter .

Une idée, un nom circule pour se substituer au maire actuel peu enthousiaste pour repartir, sinon par devoir militant : Jean-Paul BACQUET le député réélu au 1er tour, à qui il suffira d'apparaître pour enlever la mairie, laissant tous les autres au tapis.
L'ancien conjoint de Sylvie ANDRIEUX avait laissé entendre que son actuel mandat législatif serait le dernier : il ne va pas s'enterrer à Coudes.

Dernier intervenant dans la course : le FN qui a un stock de voix : aux cantonales 14,38%, aux législatives 9,99% face à BACQUET. Son représentant, Dominique MOREL, ancien syndicaliste, est, en permanence, sur le terrain :il approchera les 10% et l'examen de passage au second tour pour y avoir 1 siège, siège qu'il aura s'il n'y a qu'un tour.
Bertrand SALVAT
SALVAT
 
Messages: 1599
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Re: Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede marquis63 » Ven 29 Mar 2013 19:12

Sans vouloir encore entrer dans le fond des choses, juste quelques remarques ...
S'il est vrai que Cébazat sera interessant à suivre, en raison du peut être mandat de trop de Auby ( comme le dit Salvat) , et de la présence de Flavien NEUVY responsable de l'observatoire Cetelem de BNP Paribas trés présent dans l'opposation cébazaire et sur les chaines de TV, en particulier sur la 5. De plus certains adjoints de B Auby ont les dents longues et commencent à s'agiter.
Pour ce qui concerne les communes de l'Aglo, Romagnat est aussi habituée à avoir quelques etats d'ame qui plus est avec les dissenssions au sein du PS.
Aubière est théoriquement prenable par le PS, mais restera en l'état suite au deal passé dans le cadre de l'aglo.
Cournon aura une majorité reconduite. Le FdG ne présentera pas de liste crédible, le PC indiquant qu'il resterait avec Pasciuto mais ne cautionnerait pas une liste concurrente . Pas simple de trouver 33 ou 35 candidats !!
Quelques soucis aussi à Blanzat pour trouver un successeur de poids à Prival,.... Un appel du pied à même été fait à un Vp de Clerco (non maire actuellement) pour y aller .. sans résultat
A Chamalières, si LGE est élu Député et il a quelques chances, il partira grand seigneur en mettant en avant le non-cumul des mandats !!
Je ne donne pas d'avis sur Issoire, encore trop "embrouillée"
Par contre sur Billom, ce sera trés interessant à suivre car de la mairie de Billom, dépend le sort le la nouvelle communauté de communes issue de la récente fusion !! Elle pourrait trés bien passer au front de gauche avec un Maire de Montmorin qui a le profil idéal pour s'en emparer ! Pour celà,il faudra que Guillon gère correctement ses élus adjoints PC..qui ne sont pas totalement satisfaits de la gestion du Maire

A suivre !!
marquis63
 
Messages: 97
Inscription: Sam 27 Nov 2010 18:40
Localisation: Cournon d'auvergne

Re: Elections municipales 2014 - Puy-de-Dôme

Messagede SALVAT » Lun 1 Avr 2013 12:52

comme je suis heureux que nous puissions converger parfois, cher marquis, inconnu qui me connaît bien.
Sur Blanzat, il est certain que la succession de J.PRIVAL sera délicate pour le PS : le passé revient en fait....n'oublions pas son premier mandat qui a débuté en 2001,... suite à sa victoire sur Louis DEGEMARD ex-PCF DVG, grâce à un joli croc en jambes de l'adjoint qu'il était et grâce à l'appui de l'appareil communiste via Jean NICOLAS dont il fit un adjoint...ne fut pas un long fleuve tranquille; il fut ponctué de démissions dans une équipe constituée à la hâte et sans grands principes définis "contre" le sortant ..et non "pour" un programme. Ce mandat se résuma , et pour cause,à des inaugurations de projets antérieurs déjà en chantiers ou mis en chantiers et en un reloocking de ce qui se faisait et se poursuivit .
Soyons juste et objectif (comme toujours...) : le second mandat fut moins agité et plus productif grâce à des interventions de Clermont Co, dont le vice président chargé du budget est précisément Jacques PRIVAL.....
Il s'en va : la boîte aux ambitions s'ouvre....et, comme tu le dis, même l'appareil du PS se rend compte qu'un équilibre tenant à une seule personne risque d'être rompu, d'où des recherches alentours pour trouver une tête de liste : c'est la résultante du "bon coup" de 2001
La chance du PS dans cette commune réside dans l'absence de toute opposition crédible :
à gauche : les représentants orthodoxes du PCF ont été phagocytés et tellement imbriqués au PS qu'ils sont les prisonniers du bilan commun pour pouvoir s'en dissocier tandis que les dissidents ont disparu de la scène en 2008.
à droite, les quelques élus, grâce au tiers des voix obtenues en 2008, se sont opposés consciencieusement, mais sans grande contre-proposition novatrice : l'ex tête de liste de 2001 a abandonné l'action politique et avait démissionné très rapidement de son siège, suite à un "gentlemen agreement" avec J. PRIVAL.
Le PS peut prendre le temps de la réflexion...il ne risque rien.

Aulnat, autre commune de l'agglomération, ne devrait être le siège d'aucune bataille électorale : cette ancienne commune PCF, qui a connu un passage, non renouvelé, de la droite, est échue aux mains de Didier LAVILLE PS qui, est réélu avec 100% des voix à la tête d'une liste, certes "d'Union de la Gauche" dans sa présentation globale mais qui associe à des représentants des partis politiques d'autres conseillers relevant de la société civile d'où un aspect "arc en ciel" assez consensuel.
Le maire ne sera pas contesté par les instances du PS bien qu'il ait manifesté, parfois, une indépendance d'esprit inhabituelle à l'intérieur de Clermont-Communauté et dénoncé certains modes de fonctionnement : il le pouvait, se sachant sans concurrence locale ; il pouvait braver ouvertement certains caciques de l'agglo, sachant que sa popularité ne s'en porterait que mieux.
Au demeurant, il est compétent et sympathique, ayant rénové le bourg et défendant "son" aéroport avec brio et, quand on sait que les activités aéronautiques génèrent plus de 2000 emplois....et recrutent toujours...qui oserait l'affronter ... et sur quel programme ?
L'UMP obtient entre 15 et 16% des voix (présidentielles et législatives), le FN se situant à la faveur de ces campagnes nationales à hauteur de 18 et 14%...sans enracinement local.

Bertrand SALVAT
SALVAT
 
Messages: 1599
Inscription: Dim 8 Nov 2009 23:13
Messages : 1 (détails)

Suivante

Retourner vers Elections municipales de 2014

La première année du mandat municipal - Guide pratique

Eric Landot

Une nouvelle mandature municipale commence. Les ennuis aussi. Les défis à relever. Les points à maîtriser très vite. Ce guide pratique vise à répondre à toutes les questions simples mais urgentes que se pose toute nouvelle équipe municipale...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Contact

Liens

© 2008 - 2012

Qui sommes-nous ?

Conditions générales