Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Primaire "de la société civile"

Espace de discussion entièrement dédié à l'actualité de l'élection présidentielle de 2017. Communiquez sur la campagne, les sondages, les candidats,...

Primaire "de la société civile"

Messagede cevenol30 » Mer 13 Avr 2016 08:43

Suite à la modification des règles pour la présidentielle, un collectif d'associations (Bleu blanc zèbre d'Alexandre Jardin, La Transition) et petits partis souvent nouveaux (Nouvelle Donne, Nous Citoyens, Cap 21) s'est lancé et prévoyait d'émettre un appel à une primaire le 11 avril, ce qui fut le cas si mes oreilles ont bien entendu France Info. (Au passage, la modification des règles est définitive sauf censure possible du Conseil Constitutionnel, il n'y aura plus de passage au Sénat, cela s'est fait à bas bruit d'où des réactions très tardives)
L'appel lui-même n'a pas été immédiatement rallié par Nouvelle Donne (qui doit quelque peu lorgner sur -une des?- primaire(s) de gauche ou prévoir de partir en autonomie) et a une tonalité pro-entrepreneuriale (ce qui peut gêner à gauche, en particulier) même s'il se veut rallier des persones et idées "et de droite, et de gauche" (pas exactement comme le mouvement de Macron donc).
http://www.leparisien.fr/politique/pres ... 707633.php
A noter aussi que laprimaire.org , qui développe une solution technique pour organiser une telle primaire en ligne et délivre un discours anti-partis très semblable (basé sur leur faible nombre d'adhérents notamment), n'est pas associée. Pourtant il faudra bien que ces initiatives convergent car il n'y a guère de divergence de fond aboutissant à des votes distincts comme cela peut arriver à gauche. Il y a plutôt d'une part un collectif pouvant fournir des pré-candidatures, d'autre part une forme déjà existante et qui pourrait servir (voire devrait: qui comprendrait qu'il y ait plusieurs votes distincts?), avec en particulier une phase pour concilier des candidatures semblables ayant émergé à différents endroits. Il sera cependant nécessaire d'avoir aussi un vote "en bureaux" pour les personnes peu à l'aise avec Internet.
cevenol30
 
Messages: 2567
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Primaire "de la société civile"

Messagede Fabien » Mer 13 Avr 2016 10:03

cevenol30 a écrit:Suite à la modification des règles pour la présidentielle, un collectif d'associations (Bleu blanc zèbre d'Alexandre Jardin, La Transition) et petits partis souvent nouveaux (Nouvelle Donne, Nous Citoyens, Cap 21) s'est lancé et prévoyait d'émettre un appel à une primaire le 11 avril, ce qui fut le cas si mes oreilles ont bien entendu France Info. (Au passage, la modification des règles est définitive sauf censure possible du Conseil Constitutionnel, il n'y aura plus de passage au Sénat, cela s'est fait à bas bruit d'où des réactions très tardives)
L'appel lui-même n'a pas été immédiatement rallié par Nouvelle Donne (qui doit quelque peu lorgner sur -une des?- primaire(s) de gauche ou prévoir de partir en autonomie) et a une tonalité pro-entrepreneuriale (ce qui peut gêner à gauche, en particulier) même s'il se veut rallier des persones et idées "et de droite, et de gauche" (pas exactement comme le mouvement de Macron donc).
http://www.leparisien.fr/politique/pres ... 707633.php
A noter aussi que laprimaire.org , qui développe une solution technique pour organiser une telle primaire en ligne et délivre un discours anti-partis très semblable (basé sur leur faible nombre d'adhérents notamment), n'est pas associée. Pourtant il faudra bien que ces initiatives convergent car il n'y a guère de divergence de fond aboutissant à des votes distincts comme cela peut arriver à gauche. Il y a plutôt d'une part un collectif pouvant fournir des pré-candidatures, d'autre part une forme déjà existante et qui pourrait servir (voire devrait: qui comprendrait qu'il y ait plusieurs votes distincts?), avec en particulier une phase pour concilier des candidatures semblables ayant émergé à différents endroits. Il sera cependant nécessaire d'avoir aussi un vote "en bureaux" pour les personnes peu à l'aise avec Internet.


Il y a quand même quelque chose qu'il faut avoir à l'esprit quand on entend des discours anti-partis, c'est que si la population exprime de façon massive sa défiance envers les partis politiques, elle continue pourtant à chaque scrutin - à part quelques élections locales en zone rurale- à leur octroyer un quasi-monopole de la représentation politique...

Par ailleurs, même si les positions de ce parti sont parfois difficiles à suivre, je vois mal ce que les sociaux-démocrates de Nouvelle Donne iraient faire avec le centre-droit libéral à l'origine de cette initiative.
Fabien
 
Messages: 1567
Inscription: Lun 12 Oct 2009 07:49

Re: Primaire "de la société civile"

Messagede cevenol30 » Mer 13 Avr 2016 23:19

Pas faux tout ça...
Etre un candidat "hors partis" parce qu'il y a quelque péripétie dans le sien et qu'on se présente quand même, ça oui, ça fonctionne (ex. Frêche, Mélenchon actuellement et bien des élus DVD ou DVG qui ont été encartés et ont pris du champ une fois installés). Ou être un apparenté.
De "vrais indépendants", il y en a eu aux départementales, notamment dans le Tarn (sauf erreur) où un tel élu a profité d'un match nul pour gagner la présidence.
Mais sinon, des candidatures indépendantes ou de mini-partis tout frais, ça fonctionne très mal et les scores sont souvent faibles.
En France en particulier, l'étiquette d'un parti est déjà un programme en soi, même si les électeurs qui votent pour -ou contre- tendent à ne pas voir les évolutions et à imaginer autre chose que la réalité (je pense au PS en particulier là) et les partis ont un socle indéfectible d'électeurs fidèles souvent familialement, même s'il est faible.

Ce qu'il pourrait y avoir de commun éventuellement entre Nouvelle Donne et les autres, ce n'est effectivement pas le fond (quand ND s'allie, c'est plutôt avec EELV et le PG jusqu'à présent) mais plutôt la forme, qui se veut plus "participative" et pas forcément très compatible avec des fonctionnements "à l'ancienne" (même si à gauche, les intentions affichées ne sont pas si éloignées). Et du côté des structures sus-citées et plutôt de centre-droit, c'est un peu la même chose: s'ils ne sont pas (ou plus) au Modem, à l'UDI et encore moins à l'ex-UMP ou au PS, c'est entre autres qu'il y a de grosses différences de fonctionnement pour l'interne et de gros reproches faits aux grands partis de gouvernement.
La dénonciation de la réforme de fonctionnement de la présidentielle a été assez unanime parmi les petits partis (même parfois soutenant de "gros" candidats).
Le verrouillage (candidat unique du PS,...) voire la non-tenue de certaines primaires "de camp" auront tendance à alimenter ce genre de démarche.

En tous cas, il y a une espèce d'envie d'autre chose (en particulier du "prenons des bonnes idées de ci, de là", cf. les posts de vsydor sur ce forum qui en est le plus représentatif) qui tend à se matérialiser, d'autant plus facilement avec des outils numériques qui peuvent aider à rassembler les individus râleurs dispersés. Ca ne débouchera pas forcément cette fois-ci mais c'est une tendance émergente à surveiller.
A gauche, dans certains segments plus atypiques (ND) ou libertaires (Parti Pirate, Démocratie Réelle,...) il y a des idées semblables: tirage au sort des instances internes ou des candidats voire des assemblées délibérantes, démocratie représentative référendaire (députés se référant à un référendum de leurs électeurs -plus facile à faire par voie électronique- pour chacun de leurs votes en assemblée)...
Ce qui est plus spécifique au "centre-droit" c'est l'insistance sur les acteurs de la société civile et notamment les entrepreneurs. Or si on considère qu'il y a une sorte de gouvernement patronal indirect de fait, le fait de le faire plus directement ne serait qu'un demi-changement. Il y a là aussi une sorte de lutte de groupes sociaux (petite contre grande bourgeoisie, en un sens, mais plus subtil), de révolte contre les dirigeants de grandes entreprises passés par les grandes écoles en faveur (et menée par) des personnes plus issues d'une part des PME ou d'entreprises récentes (à l'opposé des vieux mastodontes comme Saint-Gobain fondé au 17e s.) et d'autre part plutôt diplômés d'université, fort nombreux maintenant avec souvent aussi une forte méconnaissance de la fonction publique.
cevenol30
 
Messages: 2567
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Primaire "de la société civile"

Messagede Grognard » Jeu 14 Avr 2016 14:50

Pour être complet, il existe aussi « la Vraie Primaire » qui a développé une autre solution technique pour une primaire citoyenne.

Si j'ai bien compris, tout ce petit monde se parle et partage un objectif commun : avant tout, rassembler plus de 100 000 citoyens pour rendre le projet crédible et espérer rallier 500 maires pour leurs indispensables parrainages. Tant que cet objectif ne sera pas atteint, les votes qui sont organisés en ce moment ne seront que des gadgets pour promouvoir le concept (il faut savoir que les organisateurs de LaPrimaire.org ont lancé une start-up en parallèle pour rentabiliser leur outil).
Grognard
 
Messages: 23
Inscription: Ven 3 Jan 2014 21:15
Localisation: Montréal (QC)

Re: Primaire "de la société civile"

Messagede cevenol30 » Ven 3 Juin 2016 12:01

A moins d'un mois de la clôture de la première phase sur laprimaire.org , un petit point:

Sur lavraieprimaire.fr , 2 candidats pour l'instant (il faut dire qu'il y a un ticket d'entrée à 500 euros notamment pour le développement de leur page, ça freine), aucun qualifié mais en progrès (il leur faut 1000 soutiens d'ici septembre).

Sur laprimaire.org, beaucoup de candidats déclarés (peu de femmes, c'en est impressionnant): 167 dont 11 femmes. 3 qualifiés pour le moment (les soutiens sont retirables jusqu'au 30 juin). Certains (pas les mêmes) déjà un peu lancés en politique: Grégory Berthault, déjà candidat aux législatives (en 2012 à Paris 1e pour le Trèfle), fondateur du Mouvement Citoyen pour la Protection Animale; Joseph Boussion tête de liste européenne Nouvelle Donne Sud-Ouest et candidat DVG aux régionales ALPC avec Marie Bové; Charlotte Marchandise-Franquet adjointe au maire à Rennes (société civile, apparentée EELV)...

La liste des "citoyens plébiscités" (proposés par des membres sans en être eux-même à l'initiative) y inclut un certain nombre de candidats ou potentiels candidats bien connus (et qui ne vont plutôt pas participer, soit parce qu'ils ont leur propre primaire de parti soit parce qu'ils l'espèrent pour plus tard - et peut-être en vain).
Y compris les personnalités pressentables pour "la primaire des Français" (ex. C. Lepage, J-M. Cavada, A. Jardin dont les organisations ont lancé l'initiative, cf. ci-dessus), qui pour le moment reste distincte, avec sa propre charte (qui est la plus restrictive sur le fond, dessinant une ligne écolo-centre-droit) et simplement un appel à soutiens, le calendrier venant sûrement plus tard. Plus largement, c'est une intéressante liste de tous ceux qui comptent (même s'il y a quelques inconnus voire gags dans le tas - ou un qui s'est lui-même déclaré par ailleurs, peut-être une erreur de manip ou un soutien d'amis l'ayant ensuite décidé). Les personnalités politiques "ordinaires" y ont fort peu de soutiens (surtout celles du type Hollande ou Fillon), les membres ressentant l'erreur de casting pour une "autre primaire" de la "société civile" et les candidats n'y mobilisant absolument pas.
Dans ce lot, sont "qualifiés" pour le moment (et seront -sont??- contactés par les organisateurs pour savoir s'ils acceptent de participer à la suite): Etienne Chouard (prof. de droit constitutionnel et grand promoteur du tirage au sort), F. Asselineau (UPR - il doit y avoir un groupe d'adhérents de ce parti assez familier d'Internet qui s'est passé le mot); viennent ensuite par nombre de soutiens N. Hulot et son compère écolo P. Rabhi quasi ex aequo puis l'économiste F. Lordon.

"Ce monde se parle" parfois mais malgré tout il y a un problème de calendrier: sur laprimaire.org, les candidats doivent avoir rassemblé, fut-ce à leur corps défendant (mais il faut un petit élan militant, fût-il externe), des soutiens d'ici le 30 juin; impossible de se décider après (sauf une marge pour les "plébiscités" le temps de répondre une fois contactés). Pas très compatible avec les grandes ou moyennes personnalités qui ont l'intention de prendre leur temps, p.ex. N. Hulot qui, vu ses dernières déclarations, se lancera peut-être mais ne le dira certainement pas si tôt: il refusera(it) donc l'invitation de laprimaire.org quitte à se lancer plus tard.

La question de savoir s'il sortira au moins un candidat de tout ceci est avancée: s'il y a des qualifiés sur laprimaire.org, il y aura un(e) gagnant(e), c'est d'ores et déjà acquis. La question des parrainages est plus sensible (elle explique entre autres pourquoi le calendrier démarre tôt) mais la plateforme ou les citoyens qui la soutiennent se mobilisent déjà en ce sens, il n'est donc pas strictement impossible que cela débouche.

Il se peut au final qu'il y ait 2 candidats "société civile" et/ou qu'une des plateformes (plutôt "la vraie primaire", plus à la peine et dont la charte contient une partie des points, plutôt ceux sur la forme, de "la primaire des Français") finisse par organiser concrètement celles des partis citoyens (i.e. "la primaire des Français" pour ceux qui suivent).

Sociologiquement et électoralement, la partielle de Strasbourg l'a montré, il y a un créneau, encore petit, pour une ou deux candidature(s) de la sorte: des personnes plutôt connectées et éduquées, surtout classe moyenne déclassée. Mais ce(s) candidat(s) a/ont de fortes chances de ne pas finir dernier (la place étant réservée à Cheminade ;-) ).
cevenol30
 
Messages: 2567
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Primaire "de la société civile"

Messagede Eco92 » Ven 3 Juin 2016 12:19

cevenol30 a écrit:F. Asselineau (UPR - il doit y avoir un groupe d'adhérents de ce parti assez familier d'Internet qui s'est passé le mot)


Ha ça, l'UPR est connu pour son trolling massif de wikipédia (et, moindrement, twitter) donc rien de surprenant. Ils sont très mobilisables et mobilisés.

Sur Wiki c'est même un cas d'école, la recréation massive de la page et les débats infini avec ses fans avait mené à bloquer son accès, puis débat car le page existait sur le wiki anglophone - qui n'a pas les mêmes règles -, puis buzz sur le sujet et Asselineau lui même intervenant pour dire qu'il se pliait aux règles et ne souhaitait pas de page. Ce cas d'école a été commenté dans la presse, permettant alors d'avoir des sources secondaires pour créer la page... Magique.
http://www.arretsurimages.net/breves/2014-09-30/Merci-si-Asselineau-de-retour-sur-Wikipedia-id18010
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4858
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Primaire "de la société civile"

Messagede cevenol30 » Mer 29 Juin 2016 22:22

Etape importante demain soir sur laprimaire.org : demain soir sera fixée la liste des candidats qualifiés (si présentés d'eux-même) ou "plébiscités" (proposés par d'autres), ayant obtenu 500 parrainages de membres.
Les nombres de soutiens affichés d'ici là sont les avant-derniers avant ceux qui comptent vraiment: les derniers mouvements à la hausse ou à la baisse (des soutiens peuvent être retirés avant la limite, pouvant même faire repasser la barre dans le mauvais sens à des qualifiés).
Ceci dit, les soutiens ont plutôt connu des hausses relativement lentes et régulières: il faut s'être lancé depuis un certain temps, pas forcément dès que possible mais tout de même, pour espérer passer l'étape. Des 12 quasi-qualifiés, seul un est là depuis moins de 60 jours (et il a dû rameuter un réseau déjà existant).

Parmi les personnes déjà connues en politique et ayant fait la démarche de s'y présenter,
une est (quasi) qualifiée, la déjà citée Charlotte Marchandise-Franquet adjointe au maire à Rennes (société civile, apparentée EELV)
un a retiré sa candidature: Joseph Boussion
un relativement nouveau qui s'est lancé probablement trop tard: Paul Mumbach, maire régionaliste de Dannemarie, dont la perspective de candidature était déjà évoquée.

Se présenter là peut être en un sens une bonne porte de sortie: "si si, je me suis bien présenté en vue de la présidentielle, j'ai participé à une primaire citoyenne, je n'ai pas été retenu, c'est la vie, je respecte la règle et n'insiste pas" (et je me contente de me présenter aux législatives, éventuellement).
En tous cas, en plus des règles officielles, on voit se former des règles tacites dans un espace (pourtant) différent et où les candidats ne sont guère des habitués de la tactique: se présenter tôt, se retirer parfois si ça ne prend pas assez (c'est rare: la plupart restent jusqu'au bout manifestement),...
De nombreuses idées sont reprises souvent dans les programmes, ce qui ressort plus spécifiquement ici serait le revenu universel et une démocratie faisant davantage appel aux avis des citoyens (ce qui est décliné en beaucoup de nuances), ce second point étant particulièrement "parlant" pour les candidats et autres participants puisque bien souvent, ils sont justement là pour cette volonté de participer (et l'impression que ce n'est pas assez le cas actuellement). Ce type de convergences était prévu avec, suite aux qualifications, un temps de dialogue entre candidats, notamment pour constater des convergences et pouvant mener à des retraits.
Inversement, l'originalité peut payer: le plus anti-capitaliste et la plus pro-européenne sont (quasi)qualifiés.
cevenol30
 
Messages: 2567
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Primaire "de la société civile"

Messagede Grognard » Mer 29 Juin 2016 22:55

Pour votre information, les candidats ont en fait jusqu'au 14 juillet pour trouver leurs 500 soutiens (source : infolettre de LaPrimaire.org envoyée le 25 mai). Oui la transparence n'est pas vraiment le point fort de LaPrimaire.org.

Par ailleurs, on apprend ici que seuls une vingtaine de maires ont promis leur parrainage au vainqueur de LaPrimaire.org. Il me semble donc impossible que cette sympathique initiative se concrétise par une vraie candidature en 2017.
Grognard
 
Messages: 23
Inscription: Ven 3 Jan 2014 21:15
Localisation: Montréal (QC)

Re: Primaire "de la société civile"

Messagede cevenol30 » Ven 1 Juil 2016 09:05

En effet, le déroulé indiqué sur le site (visible aux "extérieurs") est celui initialement prévu et n'est pas modifié (voire n'a pas vocation à l'être pour pouvoir confronter à ce qui était prévu?) mais indique bien qu'il peut y avoir des adaptations. Ceci dit, si ceux qui voudraient commencer maintenant lisent cette page, ils vont penser que l'étape est finie et donc tendre à ne pas y contribuer...

Le nombre de candidatures consultées en détail (sachant qu'il y a un mini-programme dans la liste des candidats, ce qui permet de faire un tri -me sens-je intéressé?- sans cliquer) est d'environ 9 par inscrit, ce qui est déjà pas mal mais pas suffisant dans l'état d'esprit.

Il est vrai aussi que certaines candidatures montaient sans avoir atteint le seuil, que certaines idées ne sont pas représentées en partie à cause de la multiplicité de ceux qui les affichent, que le 30 juin tombait un jeudi avant des vacances (pas idéal mais pas bien anticipé en début d'année)... Et du côté des "plébiscités", il n'a pas dû y avoir encore de réponse positive je sens... Et la date butoir fixée en même temps que le reste est certainement trop abrupte pour ce cas (il faut une sollicitation officielle et le temps de répondre, quand même).

Quant au soutien de maires, 20 à ce stade et surtout sans du tout savoir qui sera le candidat, c'est déjà pas mal. Même si le principe idéal serait un soutien au gagnant "parce que c'est le gagnant", beaucoup d'élus voudront tout de même savoir un minimum à qui ils ont affaire, ce sera de toute façon le cas pour les vrais parrainages. Déjà, quand la liste des qualifiés de la première phase sera connue, cela permettra de savoir "qui ce n'est pas".
Par exemple, si l'invitation à Asselineau n'est pas suivie d'effet (parce qu'il veut se présenter directement et pas risquer de perdre en cours de route), la question ne se posera plus de savoir si s'engager à soutenir le gagnant ("initiative sympa, allez...") pourrait revenir à le soutenir lui (ce qui peut être plus problématique, d'autant que ceux qui suivent -ce qui devrait être le cas-, entre les tentatives de la dernière fois et les listes aux régionales, en ont déjà entendu parler).

D'ailleurs plus , des "plébiscités" ayant eu les soutiens, donc ayant été sollicités par les organisateurs, peuvent décliner l'invitation puis se présenter directement. Soit parce que c'est déjà décidé et pour ne pas risquer de perdre en route (ex. Asselineau), soit parce que rien n'est encore décidé et que c'est trop tôt pour eux (Hulot) - et par aversion pour des primaires, la thématique "primaires ou pas?" étant un point pas négligeable du débat présidentiel dans sa phase actuelle. Le/a gagnant-e pourra toutefois facilement les accuser de s'être dégonflés...
cevenol30
 
Messages: 2567
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Primaire "de la société civile"

Messagede cevenol30 » Mer 20 Juil 2016 00:26

Les 16 qualifié(e)s (dont 4 femmes) sur laprimaire.org sont maintenant connus.
En termes d'expérience politique, une est adjointe au maire à Rennes (C. Marchandise-Franquet déjà citée, app. EELV), un est ancien adjoint au maire d'Abbeville (Ph. Mazuel - mairie PS 1989-1995, président du "Parti des citoyens européens"), un autre a déjà (dit-il) tenté de se présenter à la présidentielle et avait recueilli 358 parrainages (M. Verner). C'est toutefois surtout l'engagement associatif ou professionnel qui ressort. Tous les autres candidats déclarés en lien avec la politique sont hors course de ce côté.

Aucun des "plébiscités" n'a semble-t-il accepté l'invitation (Hulot a même lâché toute perspective de candidature personnelle début juillet, ça coïncide avec le moment où il a dû être sollicité de ce côté même si ce n'est pas la seule raison).
Ceux qui étaient arrivés sans rien demander à 500 soutiens: N.Hulot, P.Rabhi (agriculteur écolo), Franck Lepage (humoriste anti-langue de bois), Asselineau déjà cité, Etienne Chouard le plus appelé (prof de droit, partisan du tirage au sort) (et il me semble que c'est tout)
Les comparaisons Jadot-Hulot ou Hollande-Filoche sont dures pour les premiers...
cevenol30
 
Messages: 2567
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Suivante

Retourner vers Élection présidentielle de 2017

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de dix ans par Fabrice Jobard, qui est reconnu comme un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage...

Découvrir l'ouvrage

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités