Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les circonscriptions susceptibles de basculer

Dimanche 17 juin
A partir de 20h00
Nouveau découpage électoral et composition de l'Assemblée nationale : exprimez-vous sur les enjeux des prochaines législatives de juin 2012.

Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede Jean-Philippe » Jeu 20 Oct 2011 23:04

Suite à une remarque de Nico78 ;) , je créé ce sujet pour discuter des circonscriptions pouvant basculer dans un sens comme dans l'autre, même si elles devraient être plus nombreuses à basculer dans un sens que dans l'autre (je vous laisse deviner lequel).
Voici l'article du Monde qui nous permet de lancer le sujet.

J'en profite pour remettre la carte des nouvelles circonscriptions afin de mieux visualiser ce dont on parle.
Fichiers joints
carte circonscriptions 2012.jpg
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede Jean-Philippe » Jeu 20 Oct 2011 23:37

Quelques remarques d'emblée (désolé si la cohérence est absente) :
la carte est très lisible, c'est déjà un bon point.
L'analyse réalisée, basée sur des éléments statistiques et donc qui se prétend sérieuse, donne cependant des résultats plus ou moins surprenants à cause de ça.
Ainsi, la circonscription de Fougères (35) où la gauche était absente du 2e tour en 2007 est donnée gagnable pour la gauche.
Même étonnement (sans rechercher les derniers résultats électoraux précis) quand je vois que la nouvelle 1e circ des Landes est jugée gagnable par la droite tout comme celle du sud des Deux-Sèvres, la 1e de l'Indre (celle de Sapin), ou deux en Allier.

Outre mer, le nombre de circonscriptions jugées sures ou gagnables pour la droite me paraît trop élevé, surtout dans les 5 DOM.
Il en est de même en Seine-Maritime, dans la Somme notamment.

Moins surprenant, celle de Fillon est jugée "favorable" pour la gauche (on en a déjà parlé), c'est-à-dire qu'elle dépend très largement des campagnes (présidentielle et législatives) et des candidats.
Celle de Lozère est dans la même catégorie.
En revanche, le fait que deux circonscriptions de l'Orne soient jugées gagnables par la gauche m'étonne, surtout pour la 3e.

Cependant, en cas de vague rose (hypothèse que je juge très probable à l'heure actuelle), la droite ne sauvera pas les 237 sièges que cette analyse considère comme sûres. C'est à mon sens l'une des grandes faiblesse de cette étude qui a cependant l'intérêt de permettre le débat et de se baser sur des éléments concrets et non sur le pifomètre que j'utilise si souvent avec plus ou moins de bonheur.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede vudeloin » Ven 21 Oct 2011 01:28

Je me permettrai une remarque initiale.
Si l'on se situe dans les hypothèses de rapports de forces du second tour de la présidentielle, tels que certains sondages le laissent penser, on aura, au moement des législatives, des écarts assez inégalés et généralisés partout en France.
Donc, nous allons commencer par le début, c'est à dire voir par exemple ce que peut donner, département par département, un 55/45 au second tour de la présidentielle majoré de quatre à cinq points aux législatives...
Nous verrons bien, alors...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede Zimmer » Ven 21 Oct 2011 07:29

vudeloin a écrit:Donc, nous allons commencer par le début, c'est à dire voir par exemple ce que peut donner, département par département, un 55/45 au second tour de la présidentielle majoré de quatre à cinq points aux législatives...


On peut toujours se livrer à tous les exercices possibles et imaginables en la matière, mais :
- comme d'autres sur le forum, je pense que le rapport de forces sera bien inférieur à 55-45 au second tour de l'élection présidentielle et cela quel qu'en soit le vainqueur,
- le résultat de l'élection présidentielle n'a pas toujours un effet mécanique sur celui des élections législatives qui suivent où les électeurs peuvent aussi "tempérer" leur choix du premier scrutin : en 1988, Mitterrand avait obtenu 34,11 % des suffrages exprimés au premier tour et 54,02 % au second tour et le PS n'avait pas eu la majorité absolue à lui seul à l'Assemblée nationale, contrairement à 1981 où les scores de Mitterrand avaient été de 25,85 % et 51,76 % ; en 2007, les 31,18 % puis 53,06 % de Sarkozy ne laissaient pas entrevoir une perte de 50 sièges pour la droite par rapport à 2002,
- les évolutions politiques locales, au cours des élections intermédiaires, ne se limitent pas aux seuls gains ou pertes de sièges, mais il faut aussi prendre en compte l'évolution dans le temps des scores des différentes formations politiques qui, si elles peuvent conserver des sièges, peuvent également connaître une érosion électorale progressive,
- il y a bien-sûr aussi la personnalité des candidats en lice localement.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede vudeloin » Ven 21 Oct 2011 08:50

Zimmer, tu convoques ma mémoire de quelques évènements électoraux, certains où ( privilège de l'âge ) j'étais déjà électeur, d'autres où, ma foi, ce qui s'est passé était dans le champ du prévisible...
Tu prends 1981.
BOn exemple : Mitterrand fait 51,7 au second tour, après des 26 et quelques du premier et provoque ce qui s'est passé le 10 mai.
Les législatives anticipées des 14 et 21 juin 1981 donnent plus de 56 % des voix à la gauche, avec un bond de 10 points ( le plus haut historique ) du PS qui lui offre sur un plateau la majorité absolue à l'Assemblée.
Et la personnalité des candidats n'a pas joué suffisamment pour empêcher l'élection de très nombreux députés PS et apparentés qui, pour un certain nombre, ne furent pas reconduits en 1986 comme dans la moindre élection ensuite...
Dans le cas de 1988, le découpage avait changé par rapport à 1981 ( accroissement du nombre des élus de 80 et quelques sièges ) et a sans doute " amorti " les effets de la victoire de la gauche lors de la présidentielle comme lors des législatives.
2007, je ne peux que rappeler qu'au premier tour, en regardant au plus près les scores, la gauche était déjà en position de conserver les sièges de 2002, qui avait été une véritable catastrophe ( faut dire que la présidentielle, hein...)
Je crois d'ailleurs qu'elle n'en perdit qu'un seul, le siège de la 9e du Val d'Oise en l'occurrence...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede loys » Ven 21 Oct 2011 10:49

En effet carte intéressante!

J'émets des réserves sur les hypothèse proposées pour l'Eure-et-Loir surtout pour la IV circo

La 1ère est donnée comme gagnable à gauche, je suis plus optimiste que ça pour la gauche qui devrait prendre cette circo gagnée de quelques voix par l'UMP après 2 législatives partielles.. A moins que la création de la grande agglo de Chartres il y a quelques mois ai apaisé les antagonismes Chartres centre vs périphéries..

La 3ème est donnée comme sûre au PS: je serai quand même plus nuancé que ça en la mettant "gagnable à gauche", tout dépendra de la tendance nationale. La député UMP avait obtenu 53% des voix en 2007..

La 4ème est donnée gagnable à gauche alors qu'il s'agit il me semble de celle qui est la plus sûre à droite; P.Vigier (NC) a été élu au premier tour en 2007. La circo a plutôt bien résisté aux régionales vs le reste de la région (UMP majoritaire dans pas mal de cantons). Aux cantonales de 2011 la droite a progressé en termes de voix sur Chateaudun. Bref pas mal de trucs qui m'amènent à penser que la 4ème restera au NC
loys
 
Messages: 23
Inscription: Sam 23 Jan 2010 00:34

Re: Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede ligerien » Ven 21 Oct 2011 11:45

Assez curieux de ne pas avoir l'option "favorable à droite" dans les choix...

Pour la Loire, je ne suis pas très d'accord avec Le Monde !
1ère (St Etienne Nord): je la passerais de sûre à gauche à gagnable à gauche.
3ème (Gier,...) : de sûre à droite, à plutôt favorable à gauche
4ème (Pilat, Ondaine,...) : de favorable à gauche, à favorable à droite
6ème (Forez) : de favorable à gauche, à gagnable à droite

Je vous renvoie sur le sujet sur les Législatives 2010 dans la Loire (2012-legislatives-f31/les-legislatives-dans-loire-t917.html) pour plus de détails...
ligerien
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1397
Inscription: Mer 12 Jan 2011 17:54
Localisation: Loire
Messages : 2 (détails)

Re: Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede vudeloin » Ven 21 Oct 2011 12:46

L'analyse et la lecture de tes éléments, ligerien, laisse ouverte la porte du grand chelem à gauche dans la Loire, d'autant que les sénatoriales ont été marquées par un succès de la gauche assez au delà des attentes...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3

Re: Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede Relique » Ven 21 Oct 2011 14:11

Une des questions est de savoir si la gauche s'appuiera sur un phénomène semblable à 1981. A l'époque, c'était enfin l' "alternance à gauche" depuis le début de la Vè République. Certes, celle-ci avait été créée plus de vingt ans auparavant, et cela ne fait que dix ans qu'on n'avait pas eu en France un executif (au moins en partie) de gauche, et depuis 1993 qu'on avait pas eu un executif exclusivement de gauche. 1993, ça fait presque 20 ans. De nombreux électeurs n'ont jamais voté au moment d'un pdt+gouvernement de gauche (suffit de dire: 18 ans en 1993 = né en 1975 = 37 ans aujourd'hui. Donc tous ceux entre 18 et 37 ans, ça peut faire du monde).

Est-ce qu'un effet alternance type 1981 (peut-être atténué) peut avoir lieu ?
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1994
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 14:03

Re: Les circonscriptions susceptibles de basculer

Messagede Nico » Ven 21 Oct 2011 14:43

La carte est en effet très intéressante à étudier, bien qu'elle soit loin d'être parfaite.
-Dans l'Orne, peut-on sérieusement tabler sur 2 gains possibles à gauche? En 1997, alors victoire inédite de la gauche, l'Orne a conservé ses trois députés de droite. Si vraiment il y a un tsunami rose, c'est possible en 2012, mais alors ce sera un seul siège, car 2 relèverait vraiment de l'absolu inédit pour ce département.
-Dans les Landes, le gain de la droite, ne serait-ce que pour un siège relèverait là aussi du succès, alors qu'en 2007, alors que la droite gagne les législatives, 3 députés PS dans les Landes, une victoire de l'UMP paraît improbable. De plus, en cas de victoire forte de la gauche, elle peut aisément conserver la 10° des Yvelines ou celles du Finistère.
-Les circonscriptions sûres de gauche ou de droite peuvent réserver des surprises (Morbihan, Pyrénées-Atlantiques, Alsace, Hauts-de-Seine,...).
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3231
Inscription: Dim 3 Oct 2010 17:34
Localisation: Corrèze

Suivante

Retourner vers Elections législatives de 2012

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité