Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Forum dédié à la vie parlementaire en France : débats, votes, composition des groupes et commissions,...

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede pmf » Sam 23 Mai 2020 08:51

Le virus, dont souffre la République française, et plus largement la Démocratie française, vient en droite ligne de la Constitution de 1958 et de sa modification de 1962 en en faisant un régime apparemment Parlementaire mais entravé de Présidentialité.

Le virus s'est depuis lors développé et de prétendus Infectiologues ont cru bon de lui administrer en 1999 ou en 2000 une potion à base d'un produit dangereux, le quinquennat.
pmf
 
Messages: 3602
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede Eco92 » Sam 23 Mai 2020 08:54

Oui. Je doute que Séjourné soit suivi mais on est pas aujourd'hui dans une situation menaçante pour LREM, pour la bonne raison que son socle électoral n'a pas bougé (enfin à l'intérieur il a a bougé vers la droite, mais le nombre de gens soutenant LREM est stable) ce qui lui permettrait, dans ce mode de scrutin, de conserver une assise certaine. Enfin il faudrait bien sur voir la campagne, personnellement je pense que si ça avait lieu dès aujourd'hui il y aurait encore un bon groupe LREM (ou LREM-Modem).

On a bien vu que l'opposition capitalisait assez mal sur la mandature, après une dissolution à un an et demi de la fin de législature je ne suis pas certain.

Là où il n'a pas tort c'est quand il parle de la nécessaire réforme institutionnelle, reste à voir ce qu'il met derrière. Pour la proportionnelle (minimale dans ce qu'elle avait été imaginé) c'est encore renvoyé aux calendes...
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 7810
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede alamo » Sam 23 Mai 2020 09:03

Je maintiens, pas plus de 20 ou 30, dans la lignée des Municipales, où rappelons-le, un seul candidat LREM est en capacité de battre un sortant, qui plus est pour devenir maire d'Houilles ;-D, alors que la plupart des sortants élus sous une autre étiquette et passés chez LREM sont en difficultés quands ils n'ont pas carrément été battus dès le premier tour.

Exit le bonus de 15% d'office à un candidat inconnu (pour ne pas dire n'importe quelle chèvre) pour "donner une majorité au Président qui vient d'être élu" et retour des circonscriptions à leur "couleur" d'origine.

Même LFI s'en sortirait mieux (en province, pas en Ile-de-France)
Quant aux "dissidents" de LREM ils partageraient un score médiocre avec les candidats officiels.

Et donc fin de LREM, feu de paille dans l'histoire politique, logique pour un parti nommé d'après les initiales de son chef de file, qui lui-même retournera chercher sa récompense chez les banquiers et oligarques qu'il aura contribué à (encore plus) enrichir...

Triste fin...
alamo
 
Messages: 3339
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede Ramdams » Sam 23 Mai 2020 09:26

Vos prédictions pourraient se réaliser si LREM était face à une opposition unie, comme du temps où l'on naviguait entre l'UMP et le PS mais dans un système politique totalement éclaté et illisible comme celui que nous connaissons actuellement, accentué par un mode de scrutin hasardeux qui fait de l'élection un jeu de roulette russe, LREM pourrait s'en tirer là encore avec des duels entre elle et le RN par exemple. L'exemple de 1993 que vous avez sûrement en tête (même si cette élection ne faisait pas suite à une dissolution) ne peut plus s'appliquer dans le contexte actuel.

Je le dis en dépit des scores calamiteux enregistrés par le parti frontiste aux municipales, mais c'est le seul parti d'opposition qui peut jouir d'une assise électorale assez forte, avec LR en embuscade. Mais entre nous, je ne vois plus trop ce qui distingue encore LREM et LR sinon quelques questions de société. Beaucoup d'électeurs de droite parlementaire voient dans le parti macroniste un parti qui va plus loin que leur écurie d'origine, le côté "vieille France" en moins.

La gauche, de son côté, a encore l'arrogance de croire qu'elle est suffisamment influente pour se permettre de se diviser en chapelles et s'étonner encore et toujours, scrutin après scrutin, de gagner des miettes. Sachant que le seuil de qualification pour un second tour est de plus en plus bas aux législatives, LREM n'a pas trop de souci à se faire.

Quant à la proportionnelle, j'ai envie de dire qu'au vue du nombre de fois où on nous l'a promise, mandat présidentiel après mandat présidentiel, il ne faut plus l'attendre. Elle assurerait toutefois de meilleures chances aux partis capables de sceller des alliances, à la gauche bien sûr, mais aussi LREM amatrice de listes bric-à-bric où l'on marie la carpe et le lapin. Pas étonnant que le parti LR, tétanisé par son score aux européennes, reste arcbouté et résolument hostile.
Le MoDem pourrait profiter de son statut pour remettre le sujet sur le tapis, mais le calendrier parlementaire ne s'y prête pas, on va encore bouffer du Covid pendant un petit moment et les questions institutionnelles seront tout simplement ignorées. "Pas la priorité des Français" nous diront les membres du gouvernement qui auront bien appris leur catéchisme habituel.
Ramdams
 
Messages: 1779
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede emile » Sam 23 Mai 2020 10:02

alamo a écrit:Je maintiens, pas plus de 20 ou 30, dans la lignée des Municipales, où rappelons-le, un seul candidat LREM est en capacité de battre un sortant, qui plus est pour devenir maire d'Houilles ;-D, alors que la plupart des sortants élus sous une autre étiquette et passés chez LREM sont en difficultés quands ils n'ont pas carrément été battus dès le premier tour.

Exit le bonus de 15% d'office à un candidat inconnu (pour ne pas dire n'importe quelle chèvre) pour "donner une majorité au Président qui vient d'être élu" et retour des circonscriptions à leur "couleur" d'origine.

Même LFI s'en sortirait mieux (en province, pas en Ile-de-France)
Quant aux "dissidents" de LREM ils partageraient un score médiocre avec les candidats officiels.

Et donc fin de LREM, feu de paille dans l'histoire politique, logique pour un parti nommé d'après les initiales de son chef de file, qui lui-même retournera chercher sa récompense chez les banquiers et oligarques qu'il aura contribué à (encore plus) enrichir...

Triste fin...


Quand je pense qu'à Montluçon, la liste où figure la députée fait 4.5%, effectivement, on aurait tendance à imaginer l'évaporation de LREM...
emile
 
Messages: 257
Inscription: Mer 20 Fév 2013 15:15

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede alamo » Sam 23 Mai 2020 10:04

Les Législatives de 1997 l'ont montré : avec le mode de scrutin actuel, quand on perd un peu, on perd beaucoup, voire tout.
LREM a plus de 60% des sièges avec 18% des inscrits, mais avec 12% de ces inscrits (et il faut déjà les faire), on n'a plus rien (sauf à avoir des poches de force historique, ce qui n'est pas le cas d'un parti nouveau comme LREM)...
Et inutile de rêver, là où le RN sera en tête, ce n'est pas LREM qui sera deuxième et bénéficiera d'un éventuel désistement (d'autant qu'un candidat n'est pas propriétaire de ses voix, même en cas de désistement d'un candidat LR, PS, PCF ou autre en faveur d'un macroniste, l'électorat ne suivra pas)
alamo
 
Messages: 3339
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede alamo » Sam 23 Mai 2020 10:09

On peut toujours rêver...

https://www.youtube.com/watch?v=riDqQSuswKY

(précisons que ça date de 2018, à l'époque au Sénégal les gens y ont cru...)
alamo
 
Messages: 3339
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede ChristianC. » Sam 23 Mai 2020 10:46

Des rumeurs de dissolution, qui entraînerait 2 tours de Législatives dans tout le pays alors que l'on marche sur des œufs pour un 2d tour de municipales concernant moins de la moitié des électeurs ? Et quand il a été expliqué qu'il était impossible de placer ces municipales à l'automne en raison du calendrier des travaux parlementaires ? Et que l'on va vivre pendant au moins des mois sous la menace d'une "deuxième vague" virale ?
Moi, je veux bien; mais est-ce bien sérieux ?
ChristianC.
 
Messages: 409
Inscription: Ven 20 Sep 2013 19:55

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede François13 » Sam 23 Mai 2020 10:52

Ramdams a écrit:20-30 députés, n'exagérons rien.


bonjour

vous avez raison, ce sera sans doute moins.

François.
François13
 
Messages: 102
Inscription: Lun 24 Fév 2020 00:01

Re: Groupe La République en Marche de l'Assemblée Nationale

Messagede stephed » Sam 23 Mai 2020 11:04

Ramdams a écrit:Vos prédictions pourraient se réaliser si LREM était face à une opposition unie, comme du temps où l'on naviguait entre l'UMP et le PS mais dans un système politique totalement éclaté et illisible comme celui que nous connaissons actuellement, accentué par un mode de scrutin hasardeux qui fait de l'élection un jeu de roulette russe, LREM pourrait s'en tirer là encore avec des duels entre elle et le RN par exemple. L'exemple de 1993 que vous avez sûrement en tête (même si cette élection ne faisait pas suite à une dissolution) ne peut plus s'appliquer dans le contexte actuel.


Encore faut t'il que LREM et FN s'affrontent dans un deuxième tour, sans l'élan de la présidentielle 3 semaines plus tôt. Il faut avoir à l'esprit les législatives partielles de 2018 qui se sont déroulées dans un relatif état de grâce pour le gouvernement.

Je le dis en dépit des scores calamiteux enregistrés par le parti frontiste aux municipales, mais c'est le seul parti d'opposition qui peut jouir d'une assise électorale assez forte, avec LR en embuscade. Mais entre nous, je ne vois plus trop ce qui distingue encore LREM et LR sinon quelques questions de société. Beaucoup d'électeurs de droite parlementaire voient dans le parti macroniste un parti qui va plus loin que leur écurie d'origine, le côté "vieille France" en moins.

La gauche, de son côté, a encore l'arrogance de croire qu'elle est suffisamment influente pour se permettre de se diviser en chapelles et s'étonner encore et toujours, scrutin après scrutin, de gagner des miettes. Sachant que le seuil de qualification pour un second tour est de plus en plus bas aux législatives, LREM n'a pas trop de souci à se faire.

Il faudrait encore que les candidats LREm n'aient pas la "trouille" de faire campagne comme pour les municipales avant le covid-19

Ramdams a écrit:Quant à la proportionnelle, j'ai envie de dire qu'au vue du nombre de fois où on nous l'a promise, mandat présidentiel après mandat présidentiel, il ne faut plus l'attendre. Elle assurerait toutefois de meilleures chances aux partis capables de sceller des alliances, à la gauche bien sûr, mais aussi LREM amatrice de listes bric-à-bric où l'on marie la carpe et le lapin. Pas étonnant que le parti LR, tétanisé par son score aux européennes, reste arcbouté et résolument hostile.
Le MoDem pourrait profiter de son statut pour remettre le sujet sur le tapis, mais le calendrier parlementaire ne s'y prête pas, on va encore bouffer du Covid pendant un petit moment et les questions institutionnelles seront tout simplement ignorées. "Pas la priorité des Français" nous diront les membres du gouvernement qui auront bien appris leur catéchisme habituel.
[/quote][/quote]

La proportionnelle est à oublier. Je l'ai déjà écrit mais c'est un des effets collatéral et paradoxal des gilets jaunes car elle s'accompagnerait d'un redécoupage des circonscriptions, qui outre les polémiques sur le "charcutage", se ferait mathématiquement aux détriment des zones rurales.

Impossible à vendre médiatiquement au moment où le gouvernement doit se justifier qu'il aime les campagnes, les gens qui y vivent et qu'il "ne leur ferme pas tout".
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4410
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie parlementaire

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité