Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales dans les Deux-Sèvres

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: Les cantonales dans les Deux-Sèvres

Messagede pierrot » Dim 30 Jan 2011 15:38

Le point à gauche dans ce département :

Le Front de Gauche vise un score à deux chiffres
Source : La Nouvelle République 29/01/2011

Le FG présente treize candidats sur les seize cantons renouvelables en mars. '' On ne cherche pas des baronnies mais des leviers d'action politique ''.

Le Front de Gauche présentera des candidats dans treize des seize cantons renouvelables aux élections de mars prochain, avec une ambition affichée pour le premier tour : « Installer le Front de Gauche et ses alliés dans un score à deux chiffres. Il faut 12,5 % pour se maintenir au second tour. C'est ce qu'on vise ».
C'est ce qu'ont annoncé hier les représentants des différents partis qui partent sous cette bannière : le PCF, le Parti de Gauche et la Gauche unitaire, avec l'appui de la Fase (Fédération pour une alternative sociale et écologique).
Le FG revendique une rupture par rapport aux pratiques de la gauche au pouvoir dans les collectivités locales : « Au cours de cette campagne, la droite va nous dire : le département des Deux-Sèvres est mal géré, et les autres : on n'a pas d'argent. Tant que l'élu local reste dans la logique qui lui est proposée, il n'a aucun levier pour agir. Nous, on dit : on peut faire tout autrement, en se positionnant sur une autre logique », déclare Yannick Tardy.

'' Que la présidence de l'assemblée demeure à gauche ''

Le Front de Gauche prône par exemple une gratuité totale des transports scolaires, dont le surcoût serait selon lui négligeable si on met en rapport l'économie réalisée en supprimant les frais de recouvrement. « Il n'y a pas de crise de la production de richesse dans ce pays, il y a juste une crise de la répartition », estime Jean-Pierre Gelot.
Pas question de marquer des buts contre son camp : le Front de Gauche annonce clairement qu'à l'issue du premier tour, il se désistera pour le candidat de gauche « le mieux placé pour battre la droite ». Et ses élus, lors de la première séance du conseil général, « voteront de telle sorte que la présidence de l'assemblée demeure à gauche ».
En revanche, pas question de participer à un exécutif départemental de gauche au sein duquel il serait un allié minoritaire. « On ne cherche pas des baronnies à travers ces élections cantonales, mais des leviers d'action politique », prévient Christine Antoine, candidate sur Niort-Est.


Un certain nombre de candidats Front de Gauche sont d'ores et déjà connus sans que soit décidé qui sera le titulaire et qui sera le suppléant. En voici la liste : Bruno Leroy (Cerizay), Gérard Epoulet (Champdeniers), Françoise Gillet-Morisson (Coulonges), Nathalie Fortassin et Jean-Yves Goyer (Lezay), Valérie Mazé (La Mothe-Saint-Héray), Christine Antoine et Yannick Tardy (Niort-Est), Michel Francheteau (Niort-Ouest), Patrice Laplace et Liliane Larieux (Prahecq), Jean-Claude Morisson (Saint-Maixent-l'École 2), Bertrand Naudier (Sauzé-Vaussais), Ernest Levindré (Thouars 1).
Par ailleurs, sur deux cantons, le Front de Gauche soutient des candidats non issus de ses rangs : Nicolas Gamache et Pauline Ribouillault-Dagault à Ménigoute et Christian Roy, issu d'un collectif unitaire de gauche, à Moncoutant.

Yves Revert


Cantonales : les socialistes sont en ordre de marche

Source : la Nouvelle République 30/01/2011

Top départ, hier, à Champdeniers, pour les seize candidats du groupe majoritaire aux élections cantonales. A gauche, la campagne est bien lancée.

La famille socialiste départementale au grand complet, hier après-midi, à Champdeniers. Dans une ambiance décontractée très « meeting », les seize candidats investis ou soutenus (divers gauche) qui défendront les couleurs de la Gauche solidaire ont lancé collectivement la campagne électorale, à sept semaines du premier tour des cantonales, le 20 mars. Plus de cent cinquante militants ou sympathisants ont ovationné l'entrée en scène orchestrée des huit conseillers généraux sortant et des huit nouveaux, bordés de leurs suppléants, en lice dans les seize cantons renouvelables (sur 33), dont dix sont détenus par la majorité et six par l'opposition.

'' L'aspirant à la présidence ''

Changement de stratégie, le camp socialiste a pris le parti d'une « campagne départementale » dont le chef de file, le président Éric Gautier, a déroulé les grands thèmes dans un long discours de la méthode, sous le slogan « Deux-Sèvres, un avenir solidaire ». Préliminaires décapants, selon un exercice bien rôdé, pour briser des « contre-vérités » et « autres mensonges » sur la dette publique afin de mieux pointer les « transferts (aux départements) non compensés (par l'État) » et autres conséquences jugées néfastes de la réforme fiscale. Des grands défis planétaires (économie et mondialisation, domination des technologies, urgence écologique), aux nouveaux enjeux de société, comme la dépendance, Éric Gautier fait découler les préoccupations départementales : « développement de la solidarité », « services publics », « lien social » constituent quelques-uns des « défis » du projet socialiste. Au préalable, il revenait au premier fédéral, Rodolphe Challet, de lancer l'offensive politique contre « un retour vers le conservatisme de la droite », appelant au « rassemblement » pour « la construction d'un bouclier social ». Tandis que la conseillère régionale Françoise Bély veut miser sur « la dynamique de gauche » des derniers scrutins, la députée Delphine Batho a consciencieusement épinglé Jean-Marie Morisset, son homologue et conseiller général UMP, « l'aspirant à la présidence qui dit une chose dans les Deux-Sèvres et en fait une autre à Paris... ». Rapport notamment aux dernières mesures fiscales pénalisant les associations d'aide à domicile.

J.R.
pierrot
 
Messages: 1713
Inscription: Ven 7 Mai 2010 19:44
Messages : 3 (détails)

Re: Les cantonales dans les Deux-Sèvres

Messagede Zimmer » Lun 28 Fév 2011 20:42

Les candidats dans les 16 cantons renouvelables du département :

Celles :
Eric Gautier, PS, sortant (Maryline Talon*) ; Sonia Bérenger, UMP (Michel Pougnand) ; Marinette Fournier, PC, FDG (Johnny Diaz) ; André Billon, EE-LV (Cécide Desgranges).

Cerizay :
Jean-Claude Morisson, PC (Mélodie Francheteau) ; Georges David, FN (Marie-Jeanne Gaborit) ; Johnny Brosseau, PS, sortant (Virginie Millasseau).

Champdeniers :
Philippe Jeannot, UDS centriste (Monique Richard) ; Joël Morin, EE-LV (Isabelle Aubian) ; Lucie Chaumeron, FN (Christian Lusseault) ; Gérard Epoulet, PC (Muriel Ginouves) ; Jean-François Ferron, PS (Cécile Billier).

Coulonges :
Bernard Martin, PS (Christiane Florisson) ; Françoise Gillet-Morisson, PC (David Bodin) ; Jean-Marc Babout, soutenu par EE-LV (Elisabeth Antunes) ; Christian Bonnet, centre-droit, sortant (Sylvie Courtazelles) ; Jacky Leton, FN (Magalie Prunier).

Lezay :
Karen Bodin, SE (Pascal Bodin) ; Claire-Lise Calladine, EE-LV (Fabrice Monnereau) ; Jean-Claude Mazin, DVG, sortant (Line Bonnet) ; Nathalie Fortassin, PC (Jean-Yves Goyer).

Ménigoute :
Jean-Charles Pied, DVG, MD, sortant (Jocelyne David) ; Nicolas Gamache, DVG (Pauline Ribouillault-Dagault) ; Philippe Maurin, FN (Odette Decellas) ; Didier Gaillard, SE (Annie Giret).

Moncoutant :
Christian Roy, DGV (Anne-Marie Poitou) ; Jean-Louis Potiron, SE, sortant (Lucette Gallard).

La Mothe :
Valérie Mazé, PC (Luc Bomard) ; Christian Héraud, PS (Yselise Ballu-Berthellémy) ; Vincent Furstoss, EE-LV (Ketty Muraillon) ; Jean-Pierre Griffault, PR, UMP, sortant (Véronique Lévêque).

Niort-Est :
Virginie Léonard, EE-LV (Amaury Breuillé) ; Rodolphe Challet, PS (Geneviève Rizzi) ; Christine Antoine, PG, FDG (Yannick Tardy) ; Elisabeth Beauvais, DVD (Jean-Louis Gay) ; Joël Renoux, DVG, Républicain (Françoise Halat) ; Patrick Delaunay, PRG (Gaëlle Mangin).

Niort-Ouest :
Martine Castaing, DVG, Républicain (Bernard Turgné) ; Bernard Jourdain, EE-LV (Nicole Gravat) ; Michel Francheteau, PC (Nathalie Saudusse) ; Gérard Zabatta, PS, sortant (Martine Herbert-Brouard) ; Jérôme Baloge, PR, UMP (Jeanine Barbotin).

Prahecq :
Patrice Laplace, PC, FDG (Eliane Larrieu) ; Christian Ployé, SE (Viviane Piquereau) ; Michel Mignard, Cap 21 (Caroline Auffret) ; Alain Mathieu, PS, sortant (Magdeleine Pradère).

Saint-Maixent :
Jean-Romée Charbonneau, FN (Jacqueline Boyer) ; François Blachon, EE-LV (Armelle Boivin) ; Léopold Moreau, UDS, sortant (Maryvonne Impériali) ; Bruno Leroy, P-DG, FDG (Céline Mazé) ; Roger Largeaud, PS (Estelle Drillaud-Gauvin).

Saint-Varent :
Bruno Fornaciari, PC (Sandrine Salaün) ; Claude Aubin, SE, sortant (Any Drochon) ; Michel Fiévet, FN (Rebecca Touraine) ; Serge Retailleau, DVG, MD (Karine Geffard).

Sauzé-Vaussais :
Geneviève Paillaud, EE-LV (Jean Collon) ; Bertrand Naudier, PC (Michelle Francheteau) ; Dominique Charruyer, UMP (Florence Baudouin) ; Dorick Barillot, PS, sortant (Catherine Philipponneau).

Thénezay :
Muriel Sabourin-Benelhadj, PS (Jean Boutin) ; Louise Lavillauroy, EE-LV (Didier Coupeau) ; Hervé de Talhouët-Roy, UDS, sortant (Monique Brément-Marquis).

Thouars 1 :
Patrice Pineau, PS, sortant (Christine Gorry-Bardot) ; Sylvain Sintive, SE (Catherine Charpentier) ; Ernest Levindré, FDG, PC (Françoise Baumgarten).

http://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/Dossiers/Cantonales-2011/79-Deux-Sevres/Les-65-candidats-pour-le-20-mars
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans les Deux-Sèvres

Messagede Jean-Philippe » Dim 27 Mar 2011 10:29

Ce département ne fait pas l'actualité, mais il pourrait pourtant basculer, ce dont ne parle même pas France 3 dans son analyse rapide du 1e tour.
http://poitou-charentes.france3.fr/info/elections-cantonales-2011/les-resultats-du-1er-tour-en-deux-sevres-67909061.html?onglet=videos&id-video=POIT_1384870_210320111134_F3

En effet, le siège de Ménigoutte est très menacé par un candidat de droite, le sortant DVG ayant près de 20 points de retard sur lui, malgré un autre candidat DVG qui a eu 19%. Le FN peut servir de réserve au candidat en tête à 45%.
Pour être sûre de garder la majorité, la gauche doit remporter le siège de Saint-Maixent-l'École-2 : le sortant UMP (maire du chef-lieu) a 41% (élu au 1e tour les dernières fois), 10 points devant le PS qui a 14 points de réserves avec EELV et le FG. Le FN sera l'arbitre avec près de 14%.
Un chassé-croisé est une hypothèse probable.
Les autres sièges ne devraient pas changer de camp.
Pour moi, ce devrait être 51/49 en faveur de la gauche en terme de chances pour que le département ne bascule pas.

A signaler d'une part que l'abstention y a été très forte, d'autre part que Royal a été absente de la campagne (localement je ne sais pas, mais je suppose vu qu'aucune caméra n'était là). Je ne sais pas si c'est une stratégie de sa part (ne pas plomber la campagne de la gauche dans son département) ou de celle de la majorité sortante de gauche.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9203
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Précédente

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités