Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les élections dans les Länder allemands

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede Jean-Philippe » Jeu 14 Oct 2010 21:43

À la veille d'un scrutin majeur, les sondages continuent de plomber la coalition de la chancelière. En cas de défaite, elle pourrait renoncer à son poste et être remplacée par son ministre de la Défense, Karl-Theodor zu Guttenberg.

Rien ne va plus pour Angela Merkel. En dépit du redressement spectaculaire de l'économie allemande, le pays semble peu à peu lui glisser entre les doigts. La cote de sa coalition de centre droit continue son interminable chute libre. Au point d'avoir atteint un nouveau record d'impopularité et de soulever les premières interrogations sur l'avenir politique de la chancelière et sur son éventuel remplacement à la tête du gouvernement allemand. Son ministre de la Défense, le Bavarois Karl-Theodor zu Guttenberg, fait figure de favori à sa succession.

Selon un sondage de l'institut Forsa, la coalition de la chancelière ne recueillerait plus que 33% des intentions de vote. Ce niveau record à la baisse illustre la montée du mécontentement de l'électorat face à la politique du gouvernement, en particulier ses dissensions internes et ses projets de prolonger l'activité des centrales nucléaires et de construire une nouvelle gare à Stuttgart. Les conservateurs de la CDU recueillent 29% des intentions de vote, soit deux points de moins que la semaine dernière. Leurs partenaires de la coalition, les libéraux du FDP, perdent un point et obtiennent 4%, sous le seuil des 5% requis pour avoir une représentation parlementaire.

Les Verts sont pour leur part crédités de 25% et leurs alliés du SPD de 23%. Dopés par l'opposition au projet de construction de gare «Stuttgart 21», les écologistes sont donnés largement favoris aux élections régionales prévues dans le Bade-Wurtemberg le 27 mars 2011. Pour la première fois, le SPD s'est dit prêt à faire élire un ministre-président Vert à la tête d'une coalition régionale écologistes sociaux-démocrates, si Die Grünen arrivaient en tête du scrutin. Pour le parti conservateur de Merkel, qui dirige le Bade-Wurtemberg sans interruption depuis l'après-guerre, une défaite à Stuttgart serait catastrophique. «Si nous perdons le Bade-Wurtemberg, ce sera aussi grave pour la CDU que la défaite du SPD en Rhénanie-du-Nord-Westphalie en 2005», estime un haut responsable de la CDU.

Manque de leadership

Contrairement à Gerhard Schröder, la chancelière n'organisera pas d'élections anticipées en cas de défaite à Stuttgart. Les législatives anticipées avaient coûté la Chancellerie au SPD en septembre 2005. Cependant, d'après les analystes, il est peu probable que Merkel puisse se maintenir à la tête de la CDU en cas de défaite. Son second mandat et la coalition avec les libéraux du FDP ne réussissent pas à la chancelière, dont la cote de popularité ne cesse de s'effriter depuis sa réélection en septembre 2009. Le parti lui reproche son conservatisme trop mou, son manque de leadership et une stratégie floue. Et selon les médias allemands, il est clair pour Merkel qu'elle renoncera à la Chancellerie si elle perd la direction du parti. Selon le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung, la perte du Bade-Wurtemberg ferait naître une «situation explosive», qui pourrait entraîner un coup de balai dont Merkel serait la première victime.

Son ministre de la Défense au physique de jeune premier, le très populaire Karl-Theodor zu Guttenberg, serait alors l'ultra-favori pour lui succéder. Idole de l'union des jeunesses conservatrices, qui le surnomme «KT», Guttenberg est déjà traité par les médias et la CDU comme un «chancelier en réserve». La Frankfurter Allgemeine Zeitung souligne que Guttenberg, âgé de 38 ans, a su montrer son courage politique et son indépendance d'esprit avec sa réforme de la Bundeswehr, qui prévoit la fin du service militaire, à laquelle il a su rallier les conservateurs. Horst Seehofer, patron de la CSU (parti jumeau de la CDU en Bavière), aurait d'ores et déjà prévu de lui céder, l'année prochaine s'il n'est pas parvenu à enrayer l'érosion de son parti, les rênes de la CSU et son poste de ministre-président de la Bavière. Son discours très remarqué à l'occasion des 20 ans de la réunification a donné l'impression que Guttenberg se prépare à toutes les éventualités. S'il poursuivait son irrésistible ascension jusqu'à la Chancellerie, «KT» serait le premier Bavarois à diriger l'Allemagne.


http://www.lefigaro.fr/international/2010/10/14/01003-20101014ARTFIG00696-angela-merkel-n-en-finit-plus-de-chuter.php

Merkel au même niveau que Sarkozy, c'est injuste pour elle alors que la croissance allemande repart. Peut-être que les électeurs allemands sont plus exigeants :D .
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9248
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede ubil » Dim 23 Jan 2011 19:34

L'année qui s'ouvre va voir beaucoup d'élections dans les Länder allemands. La première, à Hambourg je crois, aura lieu le 20 février 2011. Ensuite, dans l'ordre, Sachsen-Anhalt le 20 mars, Baden-Würtemberg et Rhénanie-Palatinat (Rheinland-Pfalz) le 27 mars, Mecklembourg-Poméranie occidentale dans le courant du printemps, Brème le 22 mai, et Berlin le 18 septembre

http://www.wahlrecht.de/umfragen/landtage/index.htm

Ce site présente un état des lieux avec des sondages dans les différents Länder.
Beaucoup de tendances pourront être analysées, comme par exemple le niveau historique des Grünen, mais je constate une chose principale: le très haut niveau de la gauche "plurielle" SPD et Grünen par rapport à la droite. Ainsi, ils sont en mesure de gagner les sept länder, avec une marge confortable pour six d'entre eux.
Le cas du Bade-Würtemberg est assez intéressant: CDU d'une part, coalition grünen-SPD d'autre part sont au coude-à-coude, avec une majorité (7 points) pour ces derniers, ni le FDP, ni Die Linke ne pouvant se maintenir au-dessus du seuil des 5% nécessaire pour avoir une représentation.
Que ce Land bascule à gauche, ce serait un coup de tonnerre. Ce serait la première fois, je crois, depuis 1945, que ce Land ne tombe pas dans l'escarcelle de la CDU.
L'avantage donné est dû notamment aux Grünen, et leur opposition au projet de gare de Stuttgart.
Je suis assez réservé sur la chute à gauche (et donc aux Verts) de ce bastion chrétien-démocrate, mais avec l'avance le risque est bien réel. Ce serait une terrible déconvenue pour Mme Merkel.
ubil
 
Messages: 141
Inscription: Dim 31 Oct 2010 10:02

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede vudeloin » Dim 23 Jan 2011 23:38

L'intéret de ces sondages est de nous montrer les aspects du mode de scrutin allemand puisqu'on ne sait pas, dans cette affaire, si les sondages portent sur la " Erststimme " ou la " Zweistimme "... Pour être clair, les libéraux, qui ont réalisé un gros score aux dernières législatives avec leur leader Guido Westervelle, n'ont longtemps du leur représentation parlementaire qu'au soutien d'électeurs CDU ou CSU en seconde voix.
On semble un peu dans le même cas de figure..
A gauche, la poussée des Verts semble forte mais la stagnation du SPD montre quelques unes des difficultés récurrentes de la social démocratie européenne ces temps ci...
Notons enfin que Die Linke se situe en tête de la gauche en Sachsen Anhalt ( le Land comprenant notamment Magdeburg ) et son score à Berlin est assez en ligne avec ses performances précédentes.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede ubil » Lun 24 Jan 2011 19:29

Zweistimmen, ce sont les zweistimmen à cette occasion qui sont comptées.
L'écroulement des libéraux est bien réel, et il se fait sentir (cf LibDem en Grande-Bretagne?) D'ailleurs, même en premières voix, aux dernières élections les libéraux allemands avaient atteint les 9,4%, certes loin des 14,6% qu'ils ont obtenu à la représentation proportionnelle, mais malgré tout un niveau assez honorable
Je ne sais d'ailleurs pas si à l'occasions des élections au Lantag il existe un système d'attribution par circonscriptions à côté du vote proportionnel. Si je ne me trompe pas, cela varie selon les Länder.
La SPD est certes en très mauvaise forme, mais elle se porte mieux qu'il y a trois mois, quand elle était à égalité avec les Grünen.
Ce site donne aussi les sondages et tendances au niveau national

http://www.wahlrecht.de/umfragen/index.htm

Le score de Die Linke en Sachsen Anhalt est en effet à la mesure de ses résultats électoraux: mais ce Land est un des bastions les plus durs de Die Linke: aux dernières élections, le parti de la gauche de la gauche y avait remporté 32,4% des voix à la proportionnelle, son maximum régional, et 5 mandats directs sur les neuf disponible dans ce Land.
ubil
 
Messages: 141
Inscription: Dim 31 Oct 2010 10:02

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede vudeloin » Lun 24 Jan 2011 19:55

Si si , il y a également des DIrektmandaten au sein des Landtagen et je crois me souvenir, par exemple, que la CDU a du rafler tous les sièges concernés aux élections régionales en Bade la dernière fois et son allié la CSU faire carton plein ou presque en Bavière.
Cette situation n'est d'ailleurs pas, parfois, sans poser de problèmes, puisqu'elle peut générer la création de sièges complémentaires, pour que la proportionelle équilibre les effets des votes sur la Erststimme...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede Hashemite » Lun 24 Jan 2011 21:18

vudeloin a écrit:Si si , il y a également des DIrektmandaten au sein des Landtagen et je crois me souvenir, par exemple, que la CDU a du rafler tous les sièges concernés aux élections régionales en Bade la dernière fois et son allié la CSU faire carton plein ou presque en Bavière.
Cette situation n'est d'ailleurs pas, parfois, sans poser de problèmes, puisqu'elle peut générer la création de sièges complémentaires, pour que la proportionelle équilibre les effets des votes sur la Erststimme...


Certains landtags n'ont pas de sièges élus par scrutin majoritaire a un tour uninominal. Je pense, si je ne me trompe, que c'est le cas en Sarre, a Brème, Hambourg... Je crois que Brème est divisé en deux circonscriptions, Brème et Bremerhaven, chaque circonscription avec plusieurs sièges a élire, avec une barrière de représentation a 5% dans une des deux circonscriptions pour être éligible. La Bavière, Brême et Hambourg ont également des listes "ouvertes". Finalement, en Bade, le systeme est une variante bizarre du système mixte allemand, avec des circonscriptions mais pas de listes. A la place, les élus non-direct sont plutôt les perdants dans les différentes circonscriptions qui ont obtenu le plus grand nombre de suffrages.
Hashemite
 
Messages: 367
Inscription: Dim 6 Sep 2009 23:16

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede vudeloin » Mer 26 Jan 2011 19:36

Les élections dans l'ex duché de Bade sont en effet assez particulières puisqu'il n'y a pas de système de seconde voix.
Par contre, une fois attribués les 70 sièges au scrutin direct, on complète le Landtag d'élus supplémentaires, à concurrence du pourcentage obtenu par les différentes forces politiques du Land, somme des voix obtenues par leurs candidats.
Comme la CDU, parti majoritaire dans ce Land, a pu réaliser dans le passé un quasi grand chelem sans obtenir pourtant jamais les 50 % des votes, on mesure ce que cela peut donner.
La CDU dispose en effet de 69 élus ( quasiment tous les mandats directs ), le SPD de 38, les Verts de 17 et les Libéraux de 15, soit un total de 139 élus, dont 69 élus complémentaires.
Sur ces résultats, un seul siège semble avoir échappé en mandat direct à l'union Chrétienne démocrate.
Et il s'agit en l'espèce du siège de Mannheim I, dévolu au SPD.
Et Hambourg semble voter avec une proportionnelle intégrale avec barre de 5 % ( une barre toujours présente en Allemagne )
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede vudeloin » Mer 26 Jan 2011 19:52

En Bavière, d'après ce que j'ai pu voir sur le site du Parlement local, 91 députés sont élus au scrutin direct et 89 sont élus en complément au scrutin de liste, par correction des écarts observés au scrutin direct.
La CSU, l'union chrétienne sociale bavaroise, l'ancien parti de Josef Strauss, ayant le quasi monopole de la représentation parlementaire, dispose aujourd'hui de 92 sur 187, le dosage proportionnel entre les différents courants politiques ayant généré ce que l'on appelle des Uberhangmandate, c'est à dire des élus complémentaires.
Le SPD dispose de 39 élus dans ce parlement, le mouvement des Electeurs Libres ( Freie Wahler ) de 20, les Verts de 19, les libéraux de 16 et un élu sans étiquette, ancien élu d'un autre courant sans doute.
Mais comme la CSU est passée sous les 50 % des voix, tout en maintenant sa suprématie sur les mandats directs, il a fallu créer sept élus de plus pour correspondre au rapport de forces électoraux.
En effet, lors des dernières élections, la CSU a obtenu 43,4 % des votes, le SPD 18,6, les Freie Wahler 10,2, les Verts 9,4 et les libéraux du FDP 8.
Die Linke, avec 4,4 %, a raté l'entrée au Landtag.
L'ensemble des listes admises au partage a donc eu le soutien de 46,2 % des électeurs.
un score supérieur à celui de la CSU, qui provoque la situation que nous connaissons.
ist das klar, wie es spricht in Munchen ? :)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede maxxx » Mer 26 Jan 2011 20:42

Le problème en Bavière fut également celui de la gestion de l'héritage d'Edmund Stoiber, l'ancien challenger malheureux de Schröder, homme fort du Land pendant une quinzaine d'années.

Cette succession fut difficile : elle fit le bonheur dans un premier temps, à la présidence de la CSU, petite soeur de la CDU d'Angie, d'Erwin Huber, qui n'avait cependant pas la notoriété, la popularité et le charisme de Stoiber. La déroute de la CSU en 2008, historique comme l'a justement rappelé vudeloin, a dès lors propulsé Horst Seehoffer, le même qui avait battu en 2007 par Huber lors de l'élection au poste de président du parti.

Ich wollte deshalb nur ergänzen, was du schon geschrieben hattest. Alles war sonst relevant. ;)
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les élections dans les Länder allemands

Messagede vudeloin » Jeu 27 Jan 2011 20:23

Jagdszenen in Bayern, un excellent film ( un peu ancien certes ) pour comprendre la mentalité bavaroise...
Mais on peut se demander sur la durée si la CSU est dans une dynamlque de recul (je crois me souvenir qu'elle n'a pas atteint la majorité absolue lors du renouvellement du Bundestag même si elle a trusté les mandats directs ) ou pas...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de quinze ans par Fabrice Jobard, reconnu comme l'un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage a pour objectif...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité