Politiquemania

La base de données de la vie politique française

les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede vudeloin » Jeu 13 Jan 2011 16:45

Nous l’aurions presque oublié, mais un petit territoire français va désigner son sénateur ( ou sa sénatrice ) au mois de septembre prochain.

Il s’agit en effet de la collectivité de Saint Pierre et Miquelon, ce petit bout de France situé à peu de distance de Terre Neuve et dont certains ont pu apprécier l’une des pages historiques il y a peu ( quoique légèrement romancée ) en regardant le film de Patrice Leconte, « la Veuve de Saint Pierre « .

Au Sénat, l’archipel est aujourd’hui représenté par Denis Detcheverry, nom typiquement Saint Pierrais pour tous ceux qui n’ignorent pas ( je suis sûr qu’il y en a beaucoup par ici ) que les Basques sont connus pour avoir, de longue date, pêché la morue dans les eaux froides baignées par le courant du Labrador.

Même s’ils ont aussi, pour un certain nombre, commencé par la pêche à la baleine.

Pour faire un point rapide de cet aspect de la question, les habitants de Saint Pierre et Miquelon, pour leur grande et écrasante majorité, proviennent de trois régions de France bien typées : la Bretagne, la Normandie et le Pays Basque et les noms de familles des élus locaux reflètent d’ailleurs assez nettement cette situation.

Ajoutez y une bonne pincée de Canadiens, y compris anglophones au départ, et vous avez une communauté d’environ 6 000 personnes réparties sur l’ensemble de l’archipel et sur deux communes.

D’une part, le chef lieu, Saint Pierre, comptant 5 500 habitants ou peu s’en faut, et d’autre part, Miquelon Langlade, comptant 600 habitants et constituant paradoxalement l’essentiel du territoire de l’archipel.

En effet, Saint Pierre se blottit sur un territoire de 26 km carrés environ ( ils ont quand même de la place, c’est le cas de la surface de Paris ) tandis que Miquelon Langlade se situe sur un territoire de plus de 200 km carrés, les deux ensembles de Miquelon et de Langlade étant reliés entre eux par le lido du Grand Barachois.

Politiquement parlant, Saint Pierre conserve un comportement parfois un peu déroutant.

En 1981, par exemple, l’archipel avait voté Giscard d’Estaing au second tour des présidentielles dans des proportions significatives mais élu, au mois de juin suivant, un député socialiste avec un pourcentage tout aussi élevé.

Sans aller si loin, un détour par l’état des forces aujourd’hui.

Le collège électoral de Saint Pierre et Miquelon est d’une grande simplicité et concerne moins de 40 électeurs.

Ce n’est pas le record de Wallis et Futuna ( 21 électeurs ) ou de Saint Barthélemy, mais cela est du au calcul suivant : 15 délégués du conseil municipal du chef lieu, 3 délégués du conseil municipal de Miquelon, 19 membres du conseil territorial et 1 parlementaire, en l’occurrence la députée.

Total 38 votes.

En 2004, surprise !

Le premier tour donne les résultats suivants :

Inscrits 38
Votants 38
Exprimés 38

Claireaux, PS, 13
Plantagenest, PS, 11
Cambray, PRG, 5
Abraham, divers, 3
Detcheverry, divers, 6

Au second tour, résultats

Inscrits 38
Votants 38
Exprimés 37

Claireaux, PS, 18
Detcheverry, divers, 19, Elu.

On n’ose imaginer l’ambiance au moment de la proclamation du résultat totalement inattendu et fruit manifeste de l’inimitié pouvant exister entre les candidats socialistes.

Denis Detcheverry se rattache dans un premier temps au groupe UMP, selon la formule du rattachement administratif et commence d’effectuer son mandat sous ces auspices.

Vient le texte sur l’Outre Mer du gouvernement Fillon où, comme l’ensemble de ses collègues ultramarins et par-dessus les clivages politiques apparents et les différences, il prend part au débat en formulant un certain nombre de propositions, justifiées de son point de vue et correspondant dans son esprit aux attentes des habitants de l’archipel.

Le temps passe et la loi Outre Mer ( un texte intéressant puisqu’il fut examiné au fond par la commission des Finances du Sénat qui présentait alors l’intéressante particularité de ne compter aucun sénateur issu de l’Outre Mer ) peine à entrer en application.

Bilan des courses : Denis Detcheverry quitte le groupe UMP et adhère au groupe RDSE, même si, sur certains textes de fond, il ne se distingue pas des positions de la majorité du Sénat.

Ceci dit, compte tenu des rapports de forces locaux et de l’état des lieux, il semble qu’il ne croit guère à une possibilité de se voir reconduit dans ses fonctions.

La députée de Saint Pierre et Miquelon est PRG, le conseil municipal de Saint Pierre est dominé par le PS et même si Denis Detcheverry est toujours maire de Miquelon, la droite, majoritaire au conseil territorial, est dans un tel état de division que la perspective la plus vraisemblable serait l’élection de Karine Claireaux, maire de Saint Pierre.
Si tel était le cas, ce petit territoire apporterait sa voix à une possible alternance au Sénat et présenterait une seconde particularité, celui d’être exclusivement représenté par des femmes au Parlement.

Vudeloin ( et pour cause :) )
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede maxxx » Jeu 13 Jan 2011 18:47

Le scrutin de 2004 étant en effet inédit dans notre histoire électorale...Je crois n'avoir jamais vu un tel retournement de tendance...

Etant donné cette considération, et dans la mesure où il semble que ni les grands électeurs ni les électeurs ne semblent vouloir de Karine Claireaux au Parlement, je serais loin de croire à l'élection de cette dernière...Elle doit porter la poisse ;)

Enfin, là encore, ça reste aussi...Vudeloin ;)
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede vudeloin » Ven 14 Jan 2011 03:54

Oui mais plébiscitée lors des municipales à Saint Pierre en 2008...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede vudeloin » Ven 14 Jan 2011 04:12

Dans les faits, la liste de Karine Claireaux avait obtenu 22 sièges, une liste soutenue par la députée PRG 4 et une liste de sensibilité de droite 3.
Je passe sur le fait que quelques candidats avaient des membres de leur famille sur une autre liste, mais c'est là du au fait que le monde est assez petit sur l'archipel...
Pour en revenir à l'essentiel, c'est à dire que la maire PS de Saint Pierre peut au moins compter sur 12 voix issus de son conseil municipal, contre 2 PRG et 1 divers droite. Au conseil territorial, c'est un peu plus compliqué d'autant que la majorité de droite théorique s'est effilochée.
Je penche donc tout de même pour le succès de Karine Claireaux mais dans un contexte où quelques inimitiés personnelles joueront sur le résultat de premier et de second tour, s'il y en a un.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede Jean-Philippe » Mer 7 Sep 2011 16:09

Sur les 19 membres du conseil territorial, je n'en ai trouvé que 3 qui font partie du comité directeur d'Archipel Demain, mouvement de droite du sénateur sortant. Si on ajoute le président du conseil (Stéphane Artano) qui en est logiquement membre, cela ne fait que 4 voix sur 19. Comme la liste de ce dernier a gagné par 66% en 2006, il devait pouvoir compter sur au moins 12 sièges (je ne sais pas quel est le mode de scrutin).

http://www.archipeldemain.fr/WD160AWP/WD160Awp.exe/CTX_2620-8-nKSWDmaEGw-7A9A22EB/PAGE_NouvelleEquipe/SYNC_23805312
http://www.cg975.fr/WD160AWP/WD160Awp.exe/CTX_2816-5-KjmoufrqbM-3EF38EB0/PAGE_Services/SYNC_22817093

Comme le PRG a déjà le siège de député, les 4 voix minimales dont dispose ce parti (2 au CM de Saint-Pierre, 1 pour la députée et 1 pour la remplacer en tant que membre du conseil territorial) devrait aller sur la maire PS de Saint-Pierre.
Avec les autres voix de gauche au conseil territorial (combien ?, au moins 2), on peut dire que le scrutin sera serré.
Outre la députée, Yannick CAMBRAY est semble t-il le seul membre de "Cap Sur l'Avenir" (il est président du PRG local).
Cela fait donc 17 voix assurée pour la gauche (majorité absolue à 19).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9142
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede vudeloin » Mer 7 Sep 2011 18:15

La majorité territoriale de Saint Pierre a pour le coup totalement explosé et les rapports de forces apparents n'ont plus vraiment lieu d'être.
En plus, pour ajouter à la confusion des genres, Detcheverry qui est sénateur RDSE après avoir été UMP tient les trois voix de Miquelon Langlade et a financé ces dernières années le mouvement politique proche du PRG.
La gauche, de toutes manières, dispose de 14 des 15 voix de Saint Pierre et de la voix de la députée.
Pour le reste, les reclassements divers du conseil territorial et le comportement des miquelonnais devraient faire le compte.

Selon mes sources, plutôt bien placées sur l'archipel, l'affaire ne fera pas un pli.

Accessoirement, pour ceux que cela intéresse, ne pas oublier que faire de la maire de Saint Pierre la sénatrice du territoire dispensera l'an prochain d'en faire la députée...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede Jean-Philippe » Mar 20 Sep 2011 20:33

Si en 2001, la gauche était divisée, cette fois c'est la droite puisque Gérard Grignon, député de fin 1986 à sa défaite de 90 voix en 2007, actuel secrétaire départemental de l'UMP et conseiller territorial, est candidat contre le sortant.
Le scénario d'une défaite de la droite, déjà très fort, se renforce encore davantage.
Avec 3 candidats, une élection au 1e tour de la maire de Saint-Pierre est probable.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9142
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede vudeloin » Mer 21 Sep 2011 12:57

Bon, le ticket de la candidate PS comprend donc l'intéressée, maire de Saint Pierre ( 15 votes dont 12 chez elle, 2 DVG et 1 de droite ) et le maire de Miquelon Langlade ( 3 voix ).
Ce qui semble pouvoir lui permettre de prétendre obtenir pas loin des 20 suffrages, nécessaires pour être élue au premier tour...
Mais l'archipel présente la particularité d'avoir 19 élus au conseil territorial en sus des délégués des communes...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede Jean-Philippe » Mer 21 Sep 2011 16:09

C'est une grosse surprise pour moi, d'autant plus que le maire de Miquelon-Langlade jusqu'en 2008 n'est le sénateur sortant, que Coste (maire actuel et conseiller teritorial) n'est autre que son suppléant et que Denis Detcheverry, toujours adjoint au maire, pensait lui proposer à nouveau de le suppléer.
Cependant, la surprise n'est pas total pour ceux qui suivent de très près la situation : en effet, les conseillers municipaux ont refusé de le soutenir lors de l'élection des grands électeurs
Voici une lettre du 8 septembre où le sénateur fait part de son sentiment sur cette situation originale (un suppléant qui change de titulaire et de bord politique).
Il est tout à fait possible que le sortant arrive 3e du scrutin.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9142
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: les sénatoriales à Saint Pierre et Miquelon

Messagede vudeloin » Mer 21 Sep 2011 17:15

Bon, on va résumer...

Nous avons à gauche le ticket des deux maires, avec un minimum de 15 voix au premier tour, correspondant au total des majorités municipales ( 12 + 3 ), et peut être un peu plus avec un ou deux membres du conseil territorial.
Nous avons le PRG en attente, avec ses 4 suffrages, dont celui de la députée.
Soit ils vont au premier tour sur Karine Claireaux et son élection est assurée ( elle arriverait à 19 ou 20 suffrages ).
Karine Claireaux pourrait donc avoir 15 20 voix à vue d'oeil, en quelque sorte....
Soit ils vont au premier tour sur la candidature de Denis Detcheverry, ne serait ce qu'en forme de remerciements du financement accordé à Cap sur l'Avenir un temps ( cf. plus haut ).

En face, une droite divisée au conseil territorial, quasi absente des délégués municipaux et dont le candidat est loin de faire l'unanimité ( une bonne et agréable source locale m'a indiqué qu'il était même assez proche de la détestation générale ).

Que vont faire les enfants perdus de la droite, dans cette affaire ? Voter pour le sortant, blanc, Grignon ?
On verra bien, mais le pronostic du basculement semble quand même fiable au bout.
Un basculement qui ne ferait que nous ramener à l'époque où l'archipel était représenté par Albert Pen.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Suivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités