Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Remplacement de l'ENA par l'ISP

Forum général sur l'actualité politique du moment. Discutez ici de l'action de la Présidence, des décisions gouvernementales, des projets ou propositions de lois ainsi que de toutes les démarches de l'opposition.

Remplacement de l'ENA par l'ISP

Messagede Républicain67 » Jeu 8 Avr 2021 17:27

Je sais que le forum est plus consacré à la vie politique française qu'à l’administration publique, mais il me semble que ce sujet puisse intéresser certains d'entre nous. Le Président de la République a annoncé aujourd'hui que l’École nationale d'administration (ENA) va disparaître. Elle sera remplacée par l'Institut du service public (ISP). Normalement toujours à Strasbourg

https://www.dna.fr/education/2021/04/08/l-ena-va-disparaitre-au-profit-de-l-institut-du-service-public?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1617898251

L'ENA a formé l'élite politique et administrative du pays depuis sa création.
Républicain67
 
Messages: 3123
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Remplacement de l'ENA par l'ISP

Messagede Michel A » Jeu 8 Avr 2021 23:32

Un simple changement de nom ?
Michel A
 
Messages: 208
Inscription: Mer 7 Sep 2011 08:22

Re: Remplacement de l'ENA par l'ISP

Messagede Relique » Ven 9 Avr 2021 07:52

C'est vrai que la réforme d'affichage est à craindre. J'imagine que c'est ce qu'essaieront d'imposer un certain nombre de hauts fonctionnaires qui, jusqu'à présent, avaient été une force de lobbying très importante pour toutes les questions relevant de l'ENA (je me souviens d'un documentaire soit sur les chaînes parlementaires, soit sur les chaînes publiques, qui revenait notamment sur une tentative de réforme par la droite qui avait été déroutée par le secrétaire général de Matignon).

A titre personnel, je suis favorable à quelque chose que Macron, il me semble, avait évoqué dans un de ses discours: que les concours de l'ENA soient exclusivement internes et réservés à des fonctionnaires avec un certain nombre d'années d'expérience (10, 15, 20... ).

Je dois avouer être de plus en plus convaincu que ce genre de mécanisme est nécessaire pour la haute fonction publique, et notamment également pour la magistrature. La provenance et le parcours de nombreux sélectionnés me semble une vraie faille dans le système. Les "bêtes à concours" de certaines grandes écoles ne me semblent aucunement plus qualifiées que les universitaires au profil plus "spécialiste". C'est d'ailleurs, concernant la magistrature, un discours qu'a pu avoir Dupont-Moretti avant de rejoindre le gouvernement.

De même, je commence aussi à être de plus à plus favorable à ce que certaines positions et postes soient réservés à des citoyens ayant par exemple une qualification (ou titulaire d'un poste la nécessitant) du CNU (celle que le gouvernement supprime en ce moment). Par exemple, pour une nomination au Conseil Constitutionnel, il me semblerait nécessaire que la personne soit au moins qualifié de la section 02 (droit public) pour être maître de conférences ou même professeur d'université. Même chose à la banque de France et à l'autorité de la concurrence pour l'économie et à d'autres institutions/autorités administratives.

Mais il faut dire que je suis assez favorable à la filière de l'université publique et souhaite qu'elle soit mieux valorisée à de nombreux échelons.

Par contre, si la réforme de l'ENA souhaite s'engager dans la "voie Science Po" de ces dernières 20 années de la soit disante "ouverture à la diversité", je trouverais cela assez désespérant. En effet, cette "ouverture" qui n'est pas si récente que ça, n'a aucunement fait évoluer pour le mieux les populations qui entraient puis sortaient de l'ENA. Au contraire, il y a probablement moins (s'il y en a) de jeunes énarques issus des classes populaires qu'il n'y en avait il y a 30 ou 40 ans quand ces dispositifs n'existaient pas.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2730
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Remplacement de l'ENA par l'ISP

Messagede pmf » Ven 9 Avr 2021 09:01

Je partage quasiment tous les propos de Relique.

Il faut savoir, et nombre de Français l'ignore, qu'il existe trois voies d'accès à l'Ecole Nationale d'Administration.
Celle, qui prédomine dans l'opinion publique, est celle du Concours externe d'admission à l'ENA et, effectivement, celle-ci est trustée par des candidats issus des Sciences Po, avec une surreprésentation de celle de Paris, après que dans les années 1970 et 1980, celles de Bordeaux et de Grenoble ont fortement concurrencé Paris.

A côté du Concours externe, existe le Concours interne accessible aux Fonctionnaires comptant quatre années de fonctions et c'est celui-là que Relique voudrait promouvoir en filière unique en passant de quatre ans de service à quinze ans. Je souscris bien entendu à cette proposition en fixant la durée d'exercice plutôt à dix ans mais c'est du détail.

Enfin, il y a la troisième voie ouverte aux candidats ayant du vécu professionnel dans différents domaines et notamment dans le secteur privé.

Je terminerai en parlant d'un de mes Amis, ancien élève de l'ENA, concours interne, resté ce qu'il était à ses débuts professionnels de Plombier et gardant à l'esprit son militantisme à la Jeunesse Communiste. Je ne donnerai pas d'autres détails, car il deviendrait identifiable. même si son prénom, très usité chez les Rois de France, était beaucoup donné aux enfants de l'après seconde guerre mondiale.
pmf
 
Messages: 2997
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Remplacement de l'ENA par l'ISP

Messagede jojomarg » Ven 9 Avr 2021 18:40

Relique a écrit:
A titre personnel, je suis favorable à quelque chose que Macron, il me semble, avait évoqué dans un de ses discours: que les concours de l'ENA soient exclusivement internes et réservés à des fonctionnaires avec un certain nombre d'années d'expérience (10, 15, 20... ).


Je suis également très favorable à ce que les postes de la "botte" (Conseil d'Etat, IGF, Cour des comptes) soient uniquement pourvus au concours interne. Aujourd'hui, les premiers du classement de sortie de l'ENA sont presque tous issus du concours externe, ce qui veut dire que les membres des grands corps sont souvent peu au fait du fonctionnement de l'administration "normale"...

En revanche, je suis plus réservé pour ce qui est du corps préfectoral. Je trouve qu'avoir des sous-préfets assez jeunes (25-30 ans) peut être un gage de modernité et de fraîcheur pour l'administration. En réservant ces postes aux fonctionnaires vétérans, il serait impossible (sauf nomination politique) de devenir sous-préfet avant 35 ans et préfet avant 50 ans.

Relique a écrit:Je dois avouer être de plus en plus convaincu que ce genre de mécanisme est nécessaire pour la haute fonction publique, et notamment également pour la magistrature. La provenance et le parcours de nombreux sélectionnés me semble une vraie faille dans le système. Les "bêtes à concours" de certaines grandes écoles ne me semblent aucunement plus qualifiées que les universitaires au profil plus "spécialiste". C'est d'ailleurs, concernant la magistrature, un discours qu'a pu avoir Dupont-Moretti avant de rejoindre le gouvernement.


Pour le coup, j'ai du mal à comprendre votre argument. Je ne pense pas que supprimer le contrôle externe de l'ENA pourrait favoriser les profils universitaires. Au contraire même, si un individu désire atteindre rapidement un poste de haut-fonctionnaire, mieux vaudrait alors entrer précocement dans l'administration (quitte à passer un concours de catégorie B à 18-19 ans) plutôt que de se lancer dans des études longues qui l'empêcherait d'entrer à l'ENA avant 35-40 ans.

Relique a écrit:De même, je commence aussi à être de plus à plus favorable à ce que certaines positions et postes soient réservés à des citoyens ayant par exemple une qualification (ou titulaire d'un poste la nécessitant) du CNU (celle que le gouvernement supprime en ce moment). Par exemple, pour une nomination au Conseil Constitutionnel, il me semblerait nécessaire que la personne soit au moins qualifié de la section 02 (droit public) pour être maître de conférences ou même professeur d'université. Même chose à la banque de France et à l'autorité de la concurrence pour l'économie et à d'autres institutions/autorités administratives.


De mon côté, je ne pense pas que des qualifications juridiques devraient être requises pour être membre du Conseil constitutionnel. Il faut se souvenir que, conformément aux souhaits du général de Gaulle, le Conseil n'est pas une cour suprême. Exerçant un contrôle sur les lois votée par la Représentation nationale, il dispose d'un pouvoir éminemment politique et social. Il me paraît donc sain qu'il soit composé de membres au profil plutôt "politique", d'autres au profil "administratif" et d'autres enfin au profil plutôt "juridique".
Du reste, le Conseil constitutionnel a su s'imposer depuis les années 1970 et les critiques qui lui sont adressées portent rarement sur la supposée incompétence des ses membres.
jojomarg
 
Messages: 169
Inscription: Jeu 9 Fév 2017 19:25

Re: Remplacement de l'ENA par l'ISP

Messagede pmf » Ven 9 Avr 2021 19:32

Je partage le point de vue du précédent contributeur sur l'origine des Membres du Conseil Constitutionnel lesquels doivent quand même refléter une certaine diversité.
Le Conseil Constitutionnel dispose en interne de collaborateurs ayant des compétences juridiques de haut niveau mais, en revanche, le Conseil Constitutionnel n'est pas doté, et c'est normal en soi, de personnes connaissant fort bien le fonctionnement du Pays profond, et c'est là que peuvent intervenir des Membres du Conseil Constitutionnel, venus du terroir profond, et je citerai deux exemples en les prenant dans ma sensibilité citoyenne, à savoir Jacques Mézard, ex Sénateur, ex élu local, ex Avocat d'un Barreau de la France profonde, celui de Aurillac, et feu Michel Charasse, ex Maire d'une Commune de taille très moyenne du Puy de Dôme, pouls de ce que pensaient les Français mis en fiches, Impasse de l'Elysée, au retour de sa chère Auvergne, et, ce que nombre de personnes ignore, ex Attaché d'Administration Centrale, féru de la notion de contrôle de légalité, une de ses passions avec les cigares.

Pour ce qu'il en est des Sous Préfets, je pense, comme le contributeur précédent, que faire ses armes de contact des Français du quotidien à trente ans dans un Arrondissement comme ceux de Avesnes sur Helpe, de Figeac, de Argeles Gazost, de Confolens, de Vire, de Mortagne au Perche, etc. ne pourrait que très bien former nos Sous Préfets, autres qu'aux champs, aux réalité de notre Pays.
pmf
 
Messages: 2997
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Remplacement de l'ENA par l'ISP

Messagede Draume » Sam 10 Avr 2021 10:30

Et sous préfet dans le 9-3 ou en Outre -mer
Draume
 
Messages: 1357
Inscription: Lun 26 Déc 2011 17:11

Re: Remplacement de l'ENA par l'ISP

Messagede PhB » Sam 10 Avr 2021 11:33

Ah bon ? Et moi qui croyais aux naïvement aux arguments du gouvernement qui cherche à supprimer un maximum de sous-préfectures vu leur inutilité ?
PhB
 
Messages: 1461
Inscription: Ven 26 Aoû 2011 22:32
Localisation: Planète Terre

Re: Remplacement de l'ENA par l'ISP

Messagede Draume » Sam 10 Avr 2021 17:57

Cela me rappelle Sarkozy qui supprima la Taxe professionnelle pour tout de suite instituer la CVAE
Draume
 
Messages: 1357
Inscription: Lun 26 Déc 2011 17:11


Retourner vers Débats politiques du moment

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'animation, à la vie associative et à la vie des quartiers

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques locales d'animation, de vie associative et de vie des quartiers : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué au tourisme

Jean-Luc Boulin

Le tourisme représente un atout de plus en plus fort pour les collectivités locales : générateur d'emplois, facteur d'attractivité territoriale, créateur de lien social, il s'inscrit de façon transversale dans les politiques publiques. Comment, lorsqu'on est élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités